Partagez|

Everything is gone now + Felix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Everything is gone now + Felix 11/1/2015, 15:35

Everything is gone now...

 
Huit heures. Je soupire et écrase ma main sur mon téléphone afin d'arrêter le réveil tout en râlant légèrement. Je reste encore quelques minutes dans le lit. Une journée banale qui ressemblait à toutes les autres allait commencer. Boulot, café, boulot puis fin de journée. Je me lève du lit et file dans la salle de bain afin de prendre une douche histoire de me réveiller. J'y reste bien une demi heure avant de sortir une fois habillée et prête. Je vais ensuite dans la cuisine, prépare mon thermos de café et prend une pomme. Je met ma veste, mes bottes, prend mes clés et part travailler.
Une fois arrivée, je salue mes collègues et m'installe. Je soupire, je n'étais pas vraiment motivée aujourd'hui, c'était rare que cela soit le cas d'ailleurs. Je met donc mes lunettes, m'attache les cheveux et me met à travailler.

Ce fut une journée calme et je n'attendais qu'une chose, retrouver Felix. Il m'avais envoyé un message cet après-midi me disant qu'il voulait me parler. Je m'étais alors imaginée le pire et j'avais essayé de terminer mon travail le plus vite possible. J'avais une boule dans le ventre, cela n'annonçait rien de bon. Je détestais recevoir ce genre de message, j'étais dans un état de stress épouvantable, c'était donc pire venant de Felix. Je me dépêchai de rentrer, manquant de faire un excès de vitesse. Je me gare juste devant et entre à l'intérieur. Je ne vois personne à dans le salon. Je fronce donc les sourcils et l'appelle. "Felix ?" Je me dirige dans la cuisine et je le vois, appuyé contre le plan de travail. Je me mord la lèvre inférieure. Quelque chose ne va pas, je le sais, je le sens. Ce n'était pas son genre d'être aussi silencieux. Je m'approche alors de lui et m'installe à côté de lui posant ma tête sur son épaule. "Qu'est-ce qui ne va pas ?" Je suis inquiète, terriblement inquiète. Je m'attends à tout, je m'imagine le pire, j'angoisse mais je ne montre rien, je me dois de rester neutre afin de ne pas compliquer les choses. 
 
lumos maxima
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 12/1/2015, 22:52


Everything is gone now...
maxine & felix

Cela faisait déjà quelques jours que Felix est sortie de l'hôpital. Par je ne sais quel bobard il avait réussi à faire croire à la terre entière –ça sent à peine l'exagération qu'il devait partir de Paris pour des affaires en relation avec sa boutique. Grâce à ce mensonge qui entre nous n'est pas vraiment très recherché, il a pu se faire opérer sans que personne ne le sache, mise à part Alice et Y –ouais bon j'attends que le lien soit pris donc on va mettre une lettre comme nom c'est plus simple-, ses deux meilleurs amis de très longue date. Il avait longtemps hésité à en parler à son père étant donné qu'il est le neurologue le plus reconnu de France, et qu'en plus de cela, il travaille comme par hasard à Paris. Finalement, il ne lui a rien dit et à demander à ses médecins de bien vouloir garder le secret. Il ne voulait pas affoler le monde pour rien et il était certain que s'il le lui en faisait part, il allait directement le dire à Max –ce qui était hors de question pour lui. Vous vous demandez bien pourquoi il n'a rien à dis à sa jolie blonde, alors qu'il parte tout avec elle depuis le CE2. Et bien, la réponse est toute simple et peut être juste débile à vous mirettes : pour ne pas la voir souffrir et inquiet jour après jour. Maxine a toujours été l'une de ses filles que l'on apprécie tant par sa grande joie de vivre, et petit chat –Felix- n'aurait jamais supporté de la voir pleurer toutes les larmes de son corps, être inquiète de l'avenir de son amour. Il n'a jamais voulu qu'à même pas trente ans elle se mette à pleurer sur sa tombe et qu'elle efface son sourire pour afficher un visage rempli de tristesse. Pourquoi lui dire la vérité alors qu'elle peut avoir un autre avenir, un avenir meilleur et certainement rempli de joie. Alors il a préféré ne rien laisser transparaitre et faire ça en petit comité. Ses deux amis lui ont beaucoup reproché de n'avoir rien dit aux autres. Pour eux, chacun méritait de savoir la vérité « Et si ça tournait mal, tu y as pensé » lui avait alors dit Alice. Il n'y avait pas pensé, car, il savait très bien qu'un jour cela allait arriver. Une tumeur peut être supprimée puis revenir, c'était bien ce qui était arrivé à sa mère. Ça non plus il n'en parle pas. Il ne voulait que l'on sache que déjà enfant, il avait vécu quelque chose de lourd, d'affreux. Il disait simplement que sa mère était morte, il ne s'attardait pas sur les détails, il ne le faisait que si on le lui demandait, ce qui était rare. Et là encore, il ne disait pas toute la vérité, mais que seulement, elle était malade et qu'elle était morte suite à ça sans souffrir, ce qui était faut. Elle n'était pas devenue extrêmement malade du jour au lendemain, cela avait mis des jours, et des mois, mais cela été arrivé si vite.

Si Felix n'avait rien dit de son opération, ce n'était pas pour autant qu'il se sentait léger et apaisé de savoir que la tumeur avait été éliminée. Il savait qu'un jour, elle allait revenir et qu'un jour, il serait alors impossible de l'enlever. Ce jour-là, il lui faudra faire ses adieux, même s'il n'en a nullement envie. Il avait seulement vingt-trois ans, et il n'avait pas vécu la moitié de ce qu'il aurait dû vivre. Il savait très bien que la vie pouvait être très cruelle et qu'il pouvait basculer du jour au lendemain sans prévenir garde. Il était assis dans la cuisine de Max une bague à la main. Il l faisait tourner entre ses doigts. À lui, lui faisait face deux possibilités, mais une en ressortait toujours plus que l'autre. Il avait longtemps hésité avant d'acheter cette magnifique bague de fiançailles. Il savait qu'elle allait plaire à sa dulcinée, il l'avait choisi comme elle le lui avait décrit il y a déjà quelques années. Il savait que c'était la bonne, mais tout cela c'était bien avant de savoir qu'il était malade. Cette masse qui c'était peu à peu développée en lui, avait à elle seule tout remis en question. Il prit alors la boite petite boite qui était en face lui et y remit la bague. Il était hors de question de faire sa demande. Ce n'était pas le bon moment et il se disait ne pas être la bonne personne. Qui voudrait se fiancer à un garçon condamné ? Lui-même ne savait pas s'il en était capable. Il c'était alors levé pour ranger tout ça dans son sac, et ne plus jamais en reparler. Quelques heures plus tôt, il avait envoyé un message sa blondinette pour lui dire qu'il devait lui parler. Felix n'a jamais été adroit pour annoncer les choses et là encore, il l'avait bien prouvé.

Il avait alors attendu des heures et des heures assis là dans la cuisine à regarder dans le vide. Il ne savait toujours pas ce qu'il allait lui dire, mais ce qui était certain, c'est qu'il allait quitter le pays dans deux jours. La porte d'entrée c'était alors ouverte, et son cœur c'était emballé comme jamais. Le moment qu'il avait tant attendu était enfin arrivé. Il voulait remonter le temps pour ne jamais avoir à dire ce qu'il devait lui avouer. Ce n'était pas vraiment une confession qu'il devait lui faire, ne s'en était même pas une. « Felix ? » Toute les pensés qu'il avait eu dans la journée, c'était alors retourné dans sa tête et c'était devenu un cauchemar. Une larme c'était échappé de œil pour se laisser couler le long de sa joue tout en se rapprochant de son nez, puis contourner le coin de sa lèvre et s'écraser sur le bar. Il n'arrivait pas à répondre, il n'en avait même pas envie, il voulait juste se rouler en boule et cacher dans un trou de souris. Tout un tas de sentiments se mélangeaient en lui, et les claquements de pas se rapprochaient de plus de lui. À ce moment-là il aurait voulu être le plus gros enfoiré du monde et seulement laisser un message pour ne jamais avoir à faire face au visage qu'il redoutait tant. Il savait très bien comment ça allait se passer, et ça le terrifiait plus que tout au monde. « Qu'est-ce qui ne va pas ? » Elle se trouvait dans la même pièce que lui. Il aurait voulu lui dire, rien tout va bien viens dans mes bras, tu m'as tellement manqué, mais il ne pouvait tout simplement pas. Aucun mot ne sortait de sa bouche, il eut une telle difficulté à faire un mouvement qu'il avait seulement tapoté sur la surface qui était devait lui, comme pour dire vient papa doit te parler.
crackle bones


couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 13/1/2015, 19:20

Everything is gone now...

 
Il est huit heures lorsque tu te lèves, la tête ailleurs. Tu n'as pas envie de te lever, c'est bien la première fois que ça t'arrive. En fait, tu as juste envie d'être ce soir pour voir Felix, ton cher et tendre, ton pilier. Cela fait depuis le CE2 que vous vous connaissez et malgré le temps qui a passé vous êtes toujours aussi soudés. Tu es heureuse, tu es avec lui, tu es comblée. Mais il faut bien allez travailler alors tu te lèves, file dans la douche et pars travailler tout en souriant, comme toujours. Tu t'installes et commence ta journée. Tu regardes l'horloge, tu trouves le temps long et il te tarde de le retrouver. Ton téléphone vibre. Un SMS de Felix, un sourire étire tes lèvres mais tu le perd vite en voyant le message qu'il t'a envoyé. Il voulait parler. Mais de quoi ? Quelque chose était arrivé, quelque chose de grave ? Tu espère que ce n'est pas ça. Alors tu finis rapidement de ton travail et sors du bâtiment la boule au ventre.

Enfin tu arrives, tu vas le revoir. Habituellement, tu te sens légère et sereine mais là, tu n'es pas sereine, loin de là. Tu as toujours cette boule au vente, la peur et l'inquiétude qui te rongent. Tu l'appelle. Pas de réponse. Tu fronces les sourcils, pose ton sac. Ton coeur bat la chamade. Tu te rends dans la cuisine et tu le vois. Tu aurais voulu courir venir l'embrasser mais tu sais qu'il y a quelque chose qui cloche. Mais quoi ? Tu le vois, adossé contre le bar en marbre. Tu fronces les sourcils et tâche de rester neutre même si tes yeux trahissent ton inquiétude. Tu t'approches de lui et demande ce qu'il ce passe. Il ne te répond rien mais tapote le bar. Tu t'approches et met ta main sur la sienne. En fait, tu avais besoin de ce contact. Tu as du mal à trouver les mots afin de rompre ce silence alourdissant. « De quoi voulais tu me parler ? » dis tu simplement. Tu sens ton coeur battre à ton rompre comme s'il allait sortir de ta cage thoracique. Dieu que cela faisait mal. Ce n'est pas dans l'habitude de Felix d'être aussi silencieux, tu n'aimes pas ça. Vraiment pas. Tu aurais voulu lui poser toutes sortes de questions, le pousser à parler mais tu ne dois pas. Il mettait comme une sorte de distance entre vous deux et cela n'augurait rien de bon. Alors tu te contentes de te taire et de le laisser parler, c'est la meilleure chose à faire.
 
lumos maxima
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 14/1/2015, 19:48


Everything is gone now...
maxine & felix

Felix est rarement dans un état dépressif, et quand quelque chose ne va pas, cela se remarque directement, même instantanément. On n'a pas besoin de lui poser de question, qu'il mente ou qu'il dise la vérité, on sait très rapidement que quelque chose le chagrine. Je ne sais pas si c'est un point positif ou négatif, car, dans un sens cela veut dire qu'il est quelqu'un de bon-vivant qui vit la vie jour après jour, mais dans un autre cela veut dire qu'il n'est pas un bon comédien –heureusement qu'il n'en a pas fait son métier aahaah, ça aurait fait un flop, non ce n'est pas drôle, ok j'arrête. Fallait juste qu'il ne craque pas, surtout, il ne devait pas se mettre à lui crier dessus en faisant des bruits étranges, puis à se mettre à courir vers la sortie. Il devait prendre sur lui, comme jamais il ne l'avait fait avant. Ça allait bien se passer après tout, personne n'allait mourir du moins pour aujourd'hui –non je ne dis pas qu'il va y avoir un meurtre, je ne sais pas ce qu'il va se passer dans l'avenir, je ne suis qu'une simple narratrice même pas payée. Il devait juste se dire qu'il le faisait pour son propre bien, ainsi que pour celui de Maxine. Certes, elle allait souffrir au début, mais un jour ça allait lui passer pour vite remontrer à la surface. Le moment tant redouté était finalement arrivé, et qu'est-ce qu'il donnerait pour ne pas être à sa place. Il aurait même voulu être le voisin du dessus qui se balade toujours tout nu dans son appart, tout je vous dis, tant que ce n'est plus lui-même. Il pensait qu'il aurait dû opter pour un petit mot et s'enfuir en courant. C'était moche, mais au moins il pensait qu'il allait s'en sortir en entiers. Elle était là tout près de lui, il pouvait même sentir son si bon parfum. Celui qu'il lui offrait à chaque saint valentin et qu'elle portait tous les jours. Elle avait même posé sa main sur la sienne. Felix n'arrêtait pas de se dire : qu'est-ce que je dois faire ? Il pensait qu'il devrait peut-être enlever sa main de la sienne, lui dire qu'il ne fallait pas. Non au lieu de ça, il lui avait tout simplement tapoté la main –gros débile qu'il est. Non, mais, sérieusement, dès fois, on dirait qu'il le fait exprès, qu'il fait exprès d'agir comme un enfant, un crétin. Il avait les chocottes comme jamais il ne les avait eues avant. C'était tout à fait normal, il n'avait jamais fait ça au part avant, et surtout, il n'était pas habitué à blesser les personnes. Il savait qu'elle allait être extrêmement touchée et qu'elle allait se mettre à pleurer –peut-être. Et le pire dans tout ça c'était qu'il ne savait pas du tout comment réagir avec elle. Est-ce qu'il devait être tactile, être distant, la rassurer ... ? Tout un tas de questions était là en train de tourner en rond dans sa tête, sans que jamais il ne trouve de réponse. Franchement, il n'en savait rien, déjà qu'il ne savait pas du tout comment lui annoncer ça, mais alors comment s'y prendre avec elle après, encore moins. Il n'avait jamais été très doué dans la façon de dire les choses. En général, il fait en sorte que ce soit les autres qui fassent les choses à sa place, comme ça, ça m'évite de blesser les autres. C'est une technique comme une autre, mais croyez-moi, elle fonctionne très bien, aucun échec, pas de dispute, rien. Oui, on peut le dire, c'est un véritable petit génie, à sa façon, bien entendu, mais s'en est un.

Elle avait alors rompu le silence, « De quoi voulais-tu me parler ? » Visiblement, malgré l'envie que Felix avait, elle n'avait pas oublié le petit message qu'il lui avait quelques heures plus tôt. Soudainement, il avait eu l'envie de manger une glace pour oublier toute sa tristesse. Il s'était alors dirigé vers le frigidaire, et en avait sorti un pot crème glacé, et pris deux petites cuillères. Il était revenu à sa place d'origine et donné une cuillère à la jolie blonde. Il avait ouvert le pot et avait commencé à en manger, oubliant que Maxine lui avait posé une question et qu'il allait être obligé de lui répondre sous peu de temps. Pendant ce temps, il n'avait toujours pas trouvé ce qu'il allait lui dire. Il avait pensé à tout un tas de choses, mais pas vraiment à ce qui primait le plus. Il avait pensé au fait qu'il avait enlevé toutes ses affaires qui avaient pris place dans l'appartement de celle-ci. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il en avait laissé autant. Il pensait qu'il y avait seulement des vêtements, mais y avait bien plus que cela. Y avait des papiers, des planches, des chaussures, des produits douches ... enfin bref tout plein de choses. L'appart semblait un peu plus vide, mais visiblement Max n'avait pas remarqué l'absence des affaires de Felix. Il avait préféré tout enlever, pour ne pas laisser de faux espoirs à la fille qui allait bien devenir non pas sa fiancée, mais son ex petite-amie. Le froid de la crème glacé l'avait finalement sorti de ses rêveries, et pris son courage à deux mains. « Hm ... Maxine, je ... tu te rends certainement compte que je ne suis pas vraiment dans ... hm mon état habituel. » Il avait arrêté de parler, posé sa cuillère sur le bar et s'était tourné pour vraiment être en face de celle qui attendait des explications. Comme à chaque fois qu'il se met à stresser, il se met à se mordre les lèvres, et à se manger les peaux –bien dégoûtant. Il l'avait dévisagé, pour vérifier l'état dans lequel elle était. Visiblement, elle non plus n'était pas vraiment sereine, ce qui était totalement compréhensible. Entre eux, il y avait toujours eu beaucoup de franchise, et jamais il c'était menti. La première fois qu'il lui avait menti, c'était à propos de son opération. Il n'avait pas été franc avec elle, et il n'a jamais pensé lui dire la vérité. C'était quelque chose de bien trop délicat pour en parler. « Je vais devoir partir quelque temps, un an, deux ans, je ne sais pas vraiment. » Il ne lui avait pas menti, il devait partir. Non pas pour des affaires, mais pour son propre bien, pour aller plus loin, et pour vivre son rêve avant qu'il ne soit trop tard. Un souffle s'était échappé de se bouche, un souffle qui était assez lourd. « Hm ... je ne sais pas comment dire tout ça. » Il avait envie de pleurer. Il savait que Maxine était la femme de sa vie, mais en même temps, il n'avait jamais connu rien d'autre alors comment pouvait-il être aussi sûr de lui.
crackle bones


couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 14/1/2015, 20:31

Everything is gone now...

Tu détestes ce genre de situation, ce silence pesant. Tu as l'impression que ton va sortir de ta cage thoracique tellement il bat fort et vite. Tu poses ta main sur la sienne, il se contente de la tapoter. Tu fronces les sourcils. Oh non, pas ça. Tu le laisse aller vers ton frigo où il sort un pot de glace et deux cuillères, mais qu'est-ce qu'il fait ? Pourquoi il est dans un tel état ? Pourquoi est-il aussi nerveux ? Tu as remarqué qu'il l'était car il se mord les lèvres. Tu prends la cuillère, pioche dans la glace mais la repose vite. Ton ventre est si noué que tu ne peux rien avaler. Cela n'annonce rien de bon. Felix n'est pas comme ça, à tourner autour du pot et tu le sais. Il ne t'as jamais mentis, il a toujours été franc et direct, mais là... Tu soupires légèrement, tu as l'impression que ton crâne va exploser à cause de ces centaines de questions qui te passe à travers l'esprit et auxquels tu n'as pas de réponses ce qui t'énerve au plus haut point. Tu essaie de respirer mais à chaque fois que tu inspires ton coeur se serre. « Hm ... Maxine, je ... tu te rends certainement compte que je ne suis pas vraiment dans ... hm mon état habituel. » Tu fronces les sourcils, bien sûr que tu l'avais remarqué et tu voudrais simplement savoir ce qu'il ce passe ! Tu pinces tes lèvres et ne dis rien, sachant pertinemment qu'il n'avait pas terminé. « Je vais devoir partir quelque temps, un an, deux ans, je ne sais pas vraiment. » Quoi ? C'est impossible ! Tu penses qu'il te fait une blague, tu t'apprêtes à entendre son rire mélodieux et l'entendre te dire qu'il reste ici avec toi mais il reste neutre. Merde. De plus, c'est seulement maintenant que tu remarques que quelque chose à changer dans ton appartement, il n'y a plus ses affaires. Tu ne sais pas quoi dire. Tu sens ton coeur se serrer dans ta poitrine. Tu te demandes ce que tu as fais de mal, ou qu'est-ce que tu as bien pu dire pour qu'il décide ça. « Hm ... je ne sais pas comment dire tout ça. » C'est en entendant cette phrase que tu comprends. Il veut te quitter. Tu sens ton coeur se briser en milliard de morceaux et les larmes te monter aux yeux, mais tu essaie de les retenir espérant que tu as mal compris. « Tu veux me quitter ? » C'est en voyant son regard se baisser que tu sais que c'est vraiment ça. Les larmes roulent sur tes joues. « Mais pourquoi ? Je croyais qu'on était heureux, qu'on était bien ensemble ? Qu'est-ce que j'ai fais de mal pour que tu veuilles partir, dis moi ! » Tu retires sa main de la sienne, tu le regardes dans les yeux. Dieu que ça fait mal. Tu aurais envie que l'on te pince et que tu te réveilles en sursaut et découvrir que ce n'est qu'un cauchemar, mais ce n'est pas le cas. C'est un véritable enfer. Tu ne peux empêcher tes larmes de couler, tu ne voulais pas craquer mais c'est ainsi. Tu as dis ça calmement, n'empêche que dans ta tête, c'est le merdier et que tu as envie de hurler au monde entier ta peine. Tu mords ta lèvre inférieure, limite jusqu'au sang. Il voulait partir, te quitter, toi qui pensait que tout allait bien.

lumos maxima


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 15/1/2015, 20:36


Everything is gone now...
maxine & felix

Il traînait dans la cuisine, une forte tension mélangée à de la tristesse. Si la situation était d'autant plus compliquée, c'était aussi parce que jusqu'à ce jour-là Felix et Maxine n'avaient jamais eu de conversation aussi sérieuse et surtout, ils ne s'étaient jamais vraiment pris la tête. Effectivement, pour eux cela ne rimait à rien, et que bien au contraire se disputer n'arrangeait pas les choses. Il veut mieux parler tranquillement, et se dire ce qu'on a sur le cœur, même si ce n'est pas tout le temps si facile de dire la vérité, mais c'est du moins la meilleure façon d'arranger les choses. Cependant, pour cette fois, Felix ne voulait pas être franc à cent pour-cent avec Maxine. Il ne voulait pas lui donner la véritable raison, car, au fond de lui, il savait qu'il avait la frousse et qu'il n'était pas obligé de faire ça, car, Maxine aurait toujours été présente pour lui. Elle se fichait bien qu'il soit enrhumé ou mourant, elle l'aimait et c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Cependant, Felix n'avait que vingt-trois ans et il n'avait pas encore vécu le quart de ce qu'il aurait dû faire. Il ne voulait pas que Maxine souffre le restant de ces jours et il ne voulait pas regretter d'être passé à côté de tout un tas de choses. Est-ce que plus tard, il a regretté d'avoir rompu avec elle ? Oui, et ensuite non, puis à nouveau oui et non encore une fois. Il était triste de ne plus être avec elle, mais il savait qu'il avait fait le bon choix. Ensuite, il était parti faire le tour de monde, avec son meilleur ami. C'était son plus grand rêve et il l'avait enfin réalisé, même s'il avait fallu qu'une foutue masse vienne se développer dans son petit cerveau. Malgré tout, il avait passé de supers mois et il était très heureux de l'avoir fait. Il avait vu tout un tas de choses, et appris tant en si peu de temps. Voir d'autres pays, d'autres cultures ... lui avait permis de grandir et de faire la part des choses.

En prononçant le fait qu'il avait quelque chose à lui, il vit que Maxine se retenait, qu'elle était confuse, mais qu'elle savait ce que Felix voulut lui dire. Elle se doutait que ça allait être la fin de leur histoire. Ça lui déchirait le cœur de devoir lui dire ça, mais il devait le faire. « Tu veux me quitter ? » Maxine avait tout compris avant même qu'il est commencé à lui expliquer quoi que ce soit. Cela faisait déjà quelque temps qu'il se retenait pour ne pas craquer, mais la voir comme ça lui était simplement insupportable. Il n'avait jamais supporté que quelqu'un la fasse pleurer, il n'arrivait pas à la regarder droit dans les yeux sans lui aussi laisser couler quelques larmes. Il se retenait du mieux qu'il pouvait, et lui avait essuyé celles qui lui coulaient le long de son si joli visage. Il avait tant de choses à lui dire, mais rien ne sortait de sa bouche. Quand il l'ouvrait, c'était un blanc qui en sortait. Son cœur battait si fort dans sa poitrine que celle-ci était prête à exploser. C'était comme s'il avait fait le marathon de sa vie, tout en restant sur place. Cette pensée lui donnait envie de rire, mais il devait rester sérieux pour ne pas donner l'impression qu'il se moquait de Maxine. « Mais pourquoi ? Je croyais qu'on était heureux, qu'on était bien ensemble ? Qu'est-ce que j'ai fait de mal pour que tu veuilles partir, dis-moi ! » Et là, c'est le drame, c'est tout ce que Felix voulait éviter. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'elle avait fait quoi que ce soit, elle était juste parfaite à ses yeux, même trop parfaite. C'était ce qu'il lui était arrivé de mieux quand tout allait mal. C'était celle qui avait été présente pour lui alors qu'il venait à peine d'arriver dans une grande ville qu'il ne connaissait pas. C'était la seule qui ne se moquait pas de son accent chantonnait et qu'il ne lui avait pas dit que c'était un campagnard. En bref, c'était la seule personne qui lui avait fait oublier qu'il n'était pas un Parisien, qu'il était qu'un simple nouveau. Non, elle le voyait comme égale aux autres. Maxine avait été la première amie qu'il s'était faite dès son arrivé. Entre eux, il y a toujours eu quelque chose de fort, et ça n'avait échappé à personne. Quand ils se sont véritablement mis ensemble, ça n'avait étonné personne, car, c'était une évidence à leurs yeux. Le fait qu'il la quitte alors qu'il n'y a rien eu entre eux, était d'autant plus étonnant. C'est vrai à près tout ils ne c'étaient pas disputé, il n'y avait rien eu, rien. Prenant son courage à deux mains, il avait longtemps hésité à lui prendre son visage entre ses mains. Finalement, il s'était décidé de ne pas se comporter comme un con, mais de faire ce que son cœur lui dit de faire. C'est ainsi qu'il avait pris le visage de Maxine entre ses deux mains, et qu'il l'avait regardé droit dans les yeux comme lorsqu'il lui avait demandé de devenir sa copine pour de bon. « Max, Max ne dit pas ça s'il te puait, ne dit en rien que tu as fait quelque chose de mal. Ne dis plus jamais ça. » Il s'était arrêté et c'était mordu, puis humidifié ses lèvres. Il avait l'impression que tout son corps était en train de se décomposer, et qu'il n'avait plus de force, qu'il allait tout simplement s'écrouler de tout son long. Il s'était ressaisi et avait pris son courage à deux mains. Il avait commencé, il devait finir. Il prit la main de celle qui était encore sa petite-ami, et s'assit sur le sol. Il se sentait plus à l'aise dans cette position, il voulait surtout montrer qu'il n'avait rien contre elle malgré ce qu'elle pouvait penser. Bien au contraire, tout ce qu'il pouvait lui reprocher c'était le fait d'être justement trop parfaite à ses yeux. Il se demandait même comment une personne comme elle pouvait exister. « Saches que ... ça a été la décision la plus compliquée qui met été donnée de prendre jusqu'à aujourd'hui. » Il se mit à tousser et se racla la gorge et se tripota les lèvres avec ses mains. « Hm ... tu m'as comblé de bonheur, et je ne serais jamais comment te prouver, mais ... je sais que mes excuses ne serviront à rien mais ... » Il ne savait vraiment pas comment il devait dire tout ça, ses idées se mélangeaient dans sa tête. « Ne pleure pas s'il te plaît, c'est déjà compliqué, mais de te voir comme ça, j'ai juste impossible pour moi. Je ... ce n'est plus comme avant, je ne suis plus comme avant. » C'était vraiment minable, et il le savait.
crackle bones


couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 15/1/2015, 21:06

Everything is gone now...

Tu ne pouvais t'empêcher de pleurer, cela faisait trop mal. Tu n'arrives pas à y croire, il veut te quitter. Tu n'aurais jamais crus une chose pareil car tu pensais que tout allait bien. Tu t'en veux. Tu t'en veux de ne rien avoir remarqué plus tôt. Tu retires ta main de la sienne, trouvant soudainement ce contact inapproprié à la situation. Tu ne voulais pas qu'il parte, tu aurais voulus hurler toute ta peine mais tu n'es pas comme ça. Tu te contentes d'être silencieuse et de pincer tes lèvres avant de lui demander pourquoi et de lui demander qu'est-ce que tu avais fais de mal. Depuis le temps que vous vous connaissiez, tu n'aurais jamais crus que cette situation aurait pu arriver. Entre vous deux, ça à accroché de suite. Tu ne l'a jamais vu autre qu'un ami, puis un meilleur ami et enfin ton âme soeur. Tous le monde disait que vous étiez fait l'un pour l'autre, certaines de tes amies enviaient votre relation même. Felix s'approche de toi et prend ta tête entre ses mains, tu fermes les yeux tandis que d'autre larmes coulent le long de tes joues et de terminer leur course sur les mains de Felix qui les essuient. « Max, Max ne dit pas ça s'il te plait, ne dit en rien que tu as fait quelque chose de mal. Ne dis plus jamais ça. » Alors qu'est-ce qu'il ce passait ? Tu relèves le regard et plante ton regard dans le sien, te perdant dans ses yeux. Ton coeur te faisait toujours mal, ta tête te répétais toujours: il va partir, te quitter. Felix prend ta main et s'assoit sur le sol, tu en fais de même, te mettant juste à côté de lui, toujours en pleurant. Tu aurais voulus t'arrêter mais cela faisait trop mal. Tu soupire légèrement afin de faire ralentir ton coeur et les larmes que tu essuies d'un revers de main. « Saches que ... ça a été la décision la plus compliquée qui met été donnée de prendre jusqu'à aujourd'hui. » Tu regardes en face de toi, affronter son regard est bien trop difficile pour toi désormais. Mais pourquoi avait-il prit cette décision ? Tu as l'impression que tu ne t'en remettras jamais et pourtant, tu y arriveras bien après, grâce à ta soeur mais pour l'instant, tu ne le sais pas encore. « Hm ... tu m'as comblé de bonheur, et je ne serais jamais comment te prouver, mais ... je sais que mes excuses ne serviront à rien mais ... » Alors que tu veux t'en empêcher, tes larmes redoublent et tu as juste envie de te lever, prendre le pot de glace et une cuillère ainsi que des mouchoirs et partir en courant dans ta chambre pleurer toutes les larmes de ton corps jusqu'à en être déshydratée. « Ne pleure pas s'il te plaît, c'est déjà compliqué, mais de te voir comme ça, j'ai juste impossible pour moi. Je ... ce n'est plus comme avant, je ne suis plus comme avant. » Tu fronce les sourcils, qu'est-ce qui avait changé ? « Qu'est-ce qu'il s'est passé pour que cela change ? Je veux pas que tu partes, t'es ce qui m'es arrivé de mieux dans toute ma vie... Ne pars pas. » Ouais, tes paroles étaient remplies de désespoir et étaient vraiment minable. Les tremblements trahissaient ta peine et ta peur. Pourquoi tu avais peur ? Tu ne le savais pas toi même.

lumos maxima


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 18/1/2015, 18:24


Everything is gone now...
maxine & felix

Dire qu'il y a peu de temps tout allait bien dans la vie de Felix, il avait des amis extraordinaires, bien qu'il ne les ait pas perdus, un travail qu'il aimait par-dessus le marché, une santé de fer, et une petite amie que tout le monde lui envié. Il avait tout ce qu'un homme pouvait vouloir, une vie de rêve. Nonobstant –j'adore ce mot, j'ai l'impression d'être une véritable écrivaine, pas vous ?-, les choses ne se déroulent jamais comme on le souhaiterait, c'est ce qu'on appelle la dure réalité de la vie. Lui qui mit du temps à se remettre de la mort de sa mère allait devoir à nouveau devoir faire face à l'incertitude et la mort. Qu'avait-il fait de si mal pour devoir endurer tant de choses ? Il n'était pas croyant, c'était peut-être ce qu'on lui reprochait. Qu'y avait-il de mal à ça ? Il avait droit de penser et de croire en ce qu'il voulait ? Il avait alors repensé à comment sa mère avait agi quand elle était malade. Elle pensait avant tout à protéger ceux qu'elle aimait, en l'occurrence, son fils, Felix. Elle faisait mine que tout allait bien, elle prenait soin d'elle, elle se maquillait pour cacher son visage affaibli, mettait des perruques qui lui allaient si bien, elle se parfumait, mettait de très beaux habits, et surtout elle souriait. Elle souriait à longueur de journée devant son fils, et dès qu'elle sentait qu'elle allait craquer, elle allait se réfugier dans les toilettes pour pleurer. Elle ne savait pas que Felix la suivait pour l'écouter. Il collait constamment son oreille contre la porte, et l'écoutait pleurer toutes les larmes de son corps. Contrairement, à ce qu'elle pouvait laisser paraitre, elle n'était pas aussi courageuse que ça, elle avait peur, elle n'avait non pas peur de partir, car elle savait qu'un jour son heure allait sonner, elle avait peur de laisser son petit garçon. Alors, elle souriait tout le temps pour ne pas l'effrayer, même s'il savait ce qu'il se tramait, il allait dans son sens. Le paraitre était devenu quelque chose d'important dans leur maison, paraitre heureux pour que l'autre soit heureux et que la peur disparaisse, voilà ce qu'ils faisaient de leurs journées.

Felix aurait pu en faire autant avec sa dulcinée, mais il ne voulait pas jouer tous les jours un double jeu avec elle, il voulait que leur relation soit réelle et non basée sur un mensonge. Il ne lui jamais menti, et il ne voulait pas avoir à le faire. Elle méritait bien plus qu'une histoire basée sur un mensonge. Il ne voulait pas non plus qu'elle subisse la même torture qu'il avait vécue quotidiennement pendant x mois. Il savait très bien ce qu'on pouvait ressentir dans ces moments d'incertitude, et c'était pour cette simple raison qu'il ne voulait pas qu'elle aussi à ton tour ait droit au même sort. Les choses pouvaient se dérouler autrement, sans qu'elle ne sache quoi que ce soit. Pour cela, il allait devoir lui mentir sans vraiment lui mentir, il allait juste devoir changer un peu la vérité. Ce n'était pas mauvais, c'était justement pour la protéger. Elle allait le détester après ça, il le savait, il savait aussi qu'il allait toujours l'aimer, mais au moins elle ne souffrirait pas autant. Il avait repensé à tout un tas de choses quand il avait su qu'il était malade. Il avait repensé tout d'abord à sa mère qui lui avait tout tant de fois que tout allait bien se passer, puis à Maxine et à leur relation qui durait depuis déjà presque huit belles années. Ils avaient mis longtemps avant de se mettre ensemble, mais ils l'avaient finalement fait. Vaut mieux tard que jamais comme on dit. Felix avait vécu tant de jolies choses à ses côtés et il ne voulait pas qu'à ça s'ajoute de mauvais, de très mauvais souvenirs. Leur relation n'était pas un conte de fées puisque cela n'existe pas, il avait été un roman, mais à l'eau de rose, un roman comique si l'on peut dire. Maxine était le personnage principal, un personnage sage qui savait apaiser Felix, l'autre personnage principal. Lui qui était tout fou arrivait grâce à cette fille à devenir quelqu'un d'un peu plus responsable, mais pas trop non plus, parce que personne ne doit changer pour être apprécié à sa juste valeur.

« Qu'est-ce qu'il s'est passé pour que cela change ? Je veux pas que tu partes, t'est-ce qui m'es arrivé de mieux dans toute ma vie... Ne pars pas. » Les paroles de la jeune fille était-ce qui avait donné les larmes aux yeux de Felix. Il avait alors détourné le regard, et regard de l'autre côté, là où il y avait le vide. Il ne voulait pas que la jeune femme le voit comme ça. Elle ne l'avait jamais vu pleurer, et ça n'allait pas commencer aujourd'hui. De plus, elle n'allait pas comprendre, déjà que la situation était tout simplement incompréhensible. Il se mit à se racler la gorge et à se donner des petits coups de main sur le visage pour reprendre le cours de la conversation. Elle était si jeune, et sans problème, elle ne pouvait pas dire que Felix était la meilleure chose qui lui était arrivée, elle avait tant de bonnes choses encore à vivre, et ça allait devoir se faire sans lui. « Maxine, il faut, je n'ai pas le choix. C'est extrêmement compliqué, je ne peux pas t'expliquer, ça ne servirait à rien. » Il ne voulait pas lui inventer un bobard, il n'en avait pas la force. Il préférait ne rien dire, c'était mieux comme ça, elle allait sûrement se poser tout un tas de questions, mais c'était mieux comme ça. « Tu es une très jolie femme, tu es certainement même celle que tout le monde rêve d'avoir, tu as de l'or dans les doigts, la vie ne vient que de commencer. Tu ne vas pas être une de ces filles qui sera triste toute sa vie, tu seras et tu es celle qui surmonte tout. » Il c'était arrêté et l'avait regardé. Elle regardait en face d'elle, avec en guise, des larmes qui roulaient sur ses joues. Il lui avait pris doucement le menton pour qu'elle le regarde. « J'en suis certain, j'ai confiance en toi. »
crackle bones


couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 18/1/2015, 21:25

Everything is gone now...

« Je vais devoir partir quelque temps, un an, deux ans, je ne sais pas vraiment. » Cette phrase résonnait dans tête. Tu aurais voulu la chasser de ton esprit mais telle était la situation. Il avait déjà fait ses affaires et il comptait partir. Alors tu ne peux t'empêcher de pleurer. Tu le sais, c'est l'homme de ta vie. Jamais tu n'aurais crus rencontrer quelqu'un comme lui et pourtant, c'était le cas. Ce jour-là, lors de la rentrée en CE2 tu l'avais rencontré et cela avait tout de suite bien collé. Pendant toutes ces années vous êtes restés ensemble et tu savais que tu voulais faire ta vie avec lui, te marier et tout ce qui va avec. Mais ce qu'il venait de t'annoncer venait de tout détruire. Il avait beau te dire que tu n'y étais pour rien, pour toi, tu avais forcément fais quelque chose pour qu'il décide de partir du jour au lendemain. Ton coeur se serre et les larmes redoublent rien que de penser au fait qu'il ne sera plus à tes côtés. Felix s'assoit par terre, ta main dans la sienne alors tu fais de même. Tu essaie de le regarder dans les yeux mais ton regard dévie en face lorsque tu lui parles. « Maxine, il faut, je n'ai pas le choix. C'est extrêmement compliqué, je ne peux pas t'expliquer, ça ne servirait à rien. » Tu fronces légèrement les sourcils, refusant d'entendre ça. Tu lui répond alors calmement. « On a toujours le choix... » C'est ce que ta mère te disait toujours lorsque tu lui répondais que tu ne pouvais rien dire. Un milliard de questions défilaient dans ta tête sans pouvoir y répondre. Ça te rendait dingue d'être aussi impuissante. « Tu es une très jolie femme, tu es certainement même celle que tout le monde rêve d'avoir, tu as de l'or dans les doigts, la vie ne vient que de commencer. Tu ne vas pas être une de ces filles qui sera triste toute sa vie, tu seras et tu es celle qui surmonte tout. » Tu secoues la tête, refusant d'écouter ça. C'était bien trop dur, combien de fois tu avais entendu ce genre de phrase lorsque tes copines te racontaient leur rupture. Il te prend le menton afin que tu le regardes dans les yeux mais tu baisse le regard. « J'en suis certain, j'ai confiance en toi. » Tu fronces les sourcils. Il ne devrait pas. Si tu es comme ça aujourd'hui, c'était en grande partie grâce à lui. Tu avais toujours eu cette partie qui n'avait pas confiance en soi et que tu essayais de faire taire, que tu n'avais jamais montré. Depuis que tu as connus Felix, ce n'est plus pareil. Tu as pleinement confiance en toi. Tu relèves le regard et te noies dans ses yeux. Tu aurais très bien pu lui sortir une phrase du genre "si tu m'aimes, ne pars pas." mais tu savais que cela ne servirait à rien et que tu n'étais pas ce genre de fille à dire ça. « Tu es sûr de ta décision ? » c'était peut-être une question complètement idiote mais tu avais besoin de savoir, au moins tu seras fixé. Certes, cela te brisera le coeur encore plus qu'il ne l'ai déjà mais ce n'est pas grave, au point où tu en es.

lumos maxima


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 6/3/2015, 01:55


Everything is gone now...
maxine & felix

Il aurait voulu être un pirate, non pas un vieux pirate avec une jambe de bois et un crochet en guise de main, mais un pirate fort courageux qui n'a peur de rien et de personne. Un pirate robuste avec magnifique chapeau et une chevelure à faire tomber. Un pirate splendide qui ne vole pas les cœurs des jolies demoiselles, mais qui parcourt les eaux à la recherche de trésors plus beaux les uns que les autres. Il voudrait à ce moment-là, être sur son beau bateau en train d'aller de terre en terre à la recherche d'une perle très rare. Seulement, Felix n'était pas un pirate et ne le sera jamais, il ne sera jamais le capitaine crochet parce que tout simplement cet homme est l'ennemie de ce qu'il est véritablement, Peter Pan. Felix était, est, et sera toujours un enfant perdu. Seulement, un jour, il faut atterrir et faire face à ses problèmes. Ce jour-là, Felix allait devoir affronter l'une de ses plus grandes peurs, et briser le cœur de celle qu'il aimait par-dessus tout. Maxine et lui se connaissaient depuis presque vingt ans, et voilà qu'une foutue masse allait tout chambouler entre eux. Il ne pensait pas que c'était la tumeur qui allait mettre fin à leur histoire, mais bien et malheureusement sa propre décision. Sa maladie était simplement un élément déclencheur et lui, il était ce qu'il allait mettre fin à leur belle histoire. Lui qui pensait que ça allait durer toute la vie, n'avait pas pris en compte tous les éléments possibles. Il aurait pu se douter qu'il était possible qu'une masse se développe, comme pour sa mère, dans son centre nerveux. Il avait beaucoup de mal à la regarder directement dans les yeux, mais il devait le faire, il devait affronter les choses et non pas les fuir, comme il allait le faire en la quittant. La quitter était comme pour lui, une facilité, fuir la réalité et ne pas vouloir admettre qu'il était malade et qu'il allait peut-être ne plus faire partie de se monde. Peut-être qu'il flippait pour rien, mais il avait vécu ça avec sa mère et il ne voulait pas que sa douce subisse la même chose que lui lors de son enfance. Il avait été bien trop compliqué pour lui de s'en remettre, mais il avait du monde sur qui il avait pu compter, non pas son père, mais sa meilleure amie Alice, puis il avait fait la renconter de Maxine ce qui avait tout changé pour lui. Finalement après lui avoir relevé le menton, Maxine l'avait regardé droit dans les yeux, se perdant dans son regard. Cela faisait beaucoup de peine à Felix. Il en l'avait jamais vu comme ça, et il avait tenu à ne jamais la voir aussi triste. Si un jour, il avait pensé qu'elle serait au plus mal par sa faute, jamais il n'y aurait songé, il se serait haï de l'avoir rendu aussi triste. C'était pour cette raison qu'il avait retardé le moment fatidique, et qu'il avait été assez distant ces derniers temps. Il l'aimait toujours, et surement qu'il l'aimera à jamais. Elle a été son premier amour, et la deuxième fille avec qui il s'est lié une très forte amitié depuis autant d'années. Elle était tout pour lui, et il devrait la remercier au lieu de lui dire désoler. Ce n'était pas juste, mais il pensait que c'était le bon choix, et qu'il n'allait pas revenir la dessus. Elle lui avait demandé s'il était sûr de son choix, il avait envie de lui dire que non, qu'il l'aimait bien plus qu'elle ne pouvait le pensait, mais qu'il y avait une chose qui allait les détruire, et qui allait peut-être faire qu'elle ne se relever peut-être jamais. Il lui faisait pour lui, mais aussi pour elle. Elle méritait mieux comme avenir. Ce qu'il allait dire allait lui arracher le cœur, mais il devait lui dire ça afin qu'elle aille de l'avant. Il ne voulait pas en dire trop afin de ne pas rendre les choses encore plus difficiles qu'elles ne l'étaient. « J'en suis certain. » Machinalement, afin de retenir ses larmes, il avait relevé le coin droit de sa bouche, et avait baissé le regard. Tout en se frottant les cuisses à l'aide de ses paumes, il lui avait dit « Tu as dû constater que j'ai déjà enlevé toutes mes affaires. J'ai préféré le faire avant, ça aurait plus dur sinon. » Il avait tout enlevé et déposé dans son propre appartement qu'il allait lui aussi abadonner à grand regret. Il avait préféré reprendre ses affaires avant de faire face à Maxine, il pensait que ça allait être plus simple pour eux deux si tout était fait d'un seul coup. Ça fait moins mal d'enlever d'un coup sec un pansement. Il avait envie de la prendre dans ses bras et de lui dire que tout allait bien se passer, même s'il ne le pensait pas vraiment.
crackle bones


couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix 6/3/2015, 11:11

Everything is gone now...

Tu aurais voulus que tout aussi ne soit qu'un cauchemar. Tu aurais aussi voulu partir en courant jusqu'à ne plus avoir de souffle. Ou encore aller te réfugier sous la dame de fer afin d'échapper à cette réalité. Mais tu ne le pouvais pas, malheureusement. C'était entrain de se passer. Felix te quittait. Rien que de penser cette phrase, ton coeur se serrait. On pourrait se demander pourquoi tu restais aussi silencieuse face à ça. La réponse est simple. Cela fait longtemps maintenant que tu connais Felix, vous avez traversez des bons comme des mauvais moments. Depuis le CE2, tu as appris à le connaître et lorsqu'il est comme ça, tu sais qu'il est presque impossible de le faire changer d'avis, même avec toute la meilleure volonté. Tu avais alors simplement demandé des explications. Explications qui restaient évasives à ton goût mais s'il ne voulait pas en dire plus, c'est qu'il avait des raisons. Tu fixes devant toi. Ton coeur bât la chamade et tu aurais voulu le regarder mais c'est impossible. Cependant, il te prend le menton afin que tu le regardes. Après quelques paroles échangées, tu lui pose une question, certes complètement stupide, mais elle déterminerait tout. « J'en suis certain. » Tu fermes les yeux afin d'éviter que les larmes redoublent. Tu te sentais si stupide. Stupide car tu n'avais même pas réussis à faire rester l'homme de ta vie. Tu te demandes ce qu'il cloche chez toi. « Tu as dû constater que j'ai déjà enlevé toutes mes affaires. J'ai préféré le faire avant, ça aurait plus dur sinon. » Tu hoches la tête puis te relève. Tu en avais marre de rester assise. Tu étais tellement en colère contre toi même. Tu ne sais même plus quoi dire, comme si on t'avais coupé la langue. Tu soupires. Tu lui tournes le dos. Rester à ses cotés ne ferait rendre les choses que plus dures et insupportable, déjà qu'elles le sont déjà. « Où est-ce que tu vas aller ? » Tu ne t'étais toujours pas retournée. Tu passes une main sur ton visage afin d'enlever toute larme sur tes joues. Tu l'avais perdu et ça... Ça te détruisais.

lumos maxima


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Everything is gone now + Felix

Revenir en haut Aller en bas

Everything is gone now + Felix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» Présentation de Felix B. Fawkes [Validée]
» FELIX DARFOUR: l'Africain qui tenta de sauver Haiti des délires de Boyer
» Cours de potion n˚2: Felix Felicis
» Casting Felix Felicis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 05 :: rps-