Partagez|

magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : alex.

CRÉDITS : (ava) valtersen. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe. 23/3/2015, 14:53



magdalena guibert featuring briana evigan

NOM : guibert. PRÉNOM : magdalena. SURNOM : maggie, magda'. ÂGE : twenty six yo. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 26 mars 1989, à paris. ORIGINES : françaises. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. STATUT CIVIL : doublement célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : gérante d'une petite galerie d'art. PASSION(S) : la danse, depuis toujours. GROUPE : shalimar de guerlain. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : inventé.

CARACTÈRE : fragile, douce, passionnée, têtue, fidèle, honnête, n'a pas confiance en elle, peine toujours à prendre des décisions importantes.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? ce petit bar à la sortie de la ville où personne ne la connaît et ne peut la juger. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? c'est la capitale, c'est magique. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? un peu comme ce serait le cas partout, ces personnes qui se plaignent tout le temps. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : magique, souvenir, sophistiquée.


qu'importe que reviennent ces pensées qui m'aliènent. je saignerais mes veines pour soigner mes peines,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : alex.

CRÉDITS : (ava) valtersen. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe. 23/3/2015, 14:53



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

Tout serait différent désormais. Oui, la vie était ainsi faîte. Une autre promesse qui n'avait pas été tenue. Mon père nous avait quitté alors que j'avais à peine profité des trois premières années de ma vie. Pour être tout à fait honnête, je ne me souviens que très peu de lui. Tout ce qu'il me reste, ce ne sont que trois photos : papa me tenant dans ses bras juste après l'accouchement, puis deux autres prises lors de mes deux premiers anniversaires. Les autres ont toutes été brûlées par ma mère, allez savoir pourquoi. Elle n'a cependant pas été capable de se séparer de ces trois-là. Sûrement que c'était davantage pour moi que pour elle, pour que je puisse me construire des souvenirs de celui qui avait fait que j'étais sur terre aujourd'hui. Je ne comprenais pas forcément pourquoi il avait décidé de tirer un trait sur nous, mais je vivais avec. Je n'avais pas vraiment le loisir de faire autrement. Puis, les années ont continué de défiler, plus ou moins rapidement, et quand j'eus soufflé mes six bougies, ma mère me présenta un homme. Je ne savais expliquer ce que je ressentais en sa présence, mais une chose était sûre, c'était qu'il ne m'inspirait pas confiance, pas du tout et j'avais raison. Maman l'épousa tout de même, et ces deux fils vinrent habiter avec nous, à la maison. Je n'en avais encore aucune idée mais c'était le début de l'enfer. Rien ne serait plus jamais comme avant, et ce n'était pas dans le sens positif malheureusement...

Tout s'est passé tellement vite. Personne n'aurait pu imaginer qu'une telle catastrophe allait se produire. Gabriel était un homme bien, c'était sans doute l'une des raisons pour lesquelles je l'aimais si fort. Pompier volontaire, il voulait sauver des vies et il a fini par y laisser la sienne. C'est de mon appartement que tout a commencé... Celui-ci a pris feu, à cause d'un problème électrique chez les voisins, d'après ce qui a été découvert par la suite. Et puis, les évènements se sont enchaînés. « Jason, sors-la d'ici. Je vais vérifier qu'il n'y a plus personne à l'intérieur ». Il a chargé son collègue et meilleur ami de me sortir du bâtiment en feu. Le bruit des sirènes ne cessaient de retentir de tous les côtés, je n'entendais plus que ça. S'y ajoutait cette fumée oppressante que je sentais me comprimer de plus en plus à mesure que les secondes s'égrenaient. Je voulais simplement qu'il reste avec moi, je voulais qu'il soit à mes côtés, juste pour que je puisse m'assurer qu'il allait bien. « Je t’en supplie, ne me laisse pas ». C'est alors qu'il m'embrassa avant de se jeter parmi les flammes, une nouvelle fois. C'était dans sa nature, je n'avais jamais pu lutter contre ça et c'était certainement mon plus grand regret. C'est une première larme qui dévala sur ma joue, avant de laisser place à un torrent de larmes quand le bâtiment explosa dans un bruit horrible, quelques minutes plus tard. Totalement inconsciente, j'y serais retournée pour le trouver si Jason ne m'avait pas retenue. Il a tout tenté pour me calmer, mais je ne pouvais m'empêcher de crier de douleur. J'avais cessé d'exister à sa mort, tout me paraissait insignifiant à présent.

Devant les autres, j'avais le sourire aux lèvres en permanence. Mais une fois seule, le vide dans mon cœur refaisait indéniablement surface. Rien ne pouvait le combler. Il m'était impossible d'oublier et de passer outre cette douleur qui me tordait encore les entrailles à chaque fois que j'y repensais. Il était la seule chose positive qui avait égayé ma vie, si on ne parlait de ma meilleure amie. A ses côtés, tout semblait plus beau. Il avait toujours eu ce don d'effacer mes peines en un clin d’œil. Désormais, les jours passaient et se ressemblaient tous. Je ne vivais plus, je me contentais de survivre. De plus, je m'étais éloignée de tous ceux qui comptaient pour moi. Je n'avais plus que de rare échange téléphonique avec ma mère par exemple. J'avais changé, tout simplement. Mes priorités n'étaient plus les mêmes. Sur un coup de tête, j'avais mis un terme à mes études de médecine. J'étais aujourd'hui mon propre patron dans cette petite galerie d'art que j'avais ouverte. En dehors de ça, je me jetais corps et âme dans ma plus grande passion, la danse. C'était ce qui m'aidait à tenir, c'était ma seule et unique échappatoire. Je m'étais aussi rapprochée du frère de ma meilleure amie. Du changement, je n'avais besoin que de ça si j'espérais me reconstruire. Il n'était pas vraiment des plus fréquentables mais être avec lui me faisait du bien et m'apaisait. Un tour de force assez exceptionnel ces derniers temps. « Ce soir, tu viens boire un verre avec moi » me disait-il souvent. Je refusais la plupart du temps. C'était le frère d'Alison, ce pourquoi je le connaissais assez bien. Un vrai dragueur, doublé d'un beau parleur et pas du tout le genre de gars avec qui je pouvais faire ma vie. Mais un soir, j'ai craqué. En toute amitié, je l'ai rejoint. « Juste un verre ». C'était le deal. On a discuté, il s'est bien comporté avec moi. J'ai découvert une facette de lui que je n'avais jamais soupçonnée.

Et puis on s'est embrassé. Ou plutôt devrais-je dire, il m'a embrassé. On était tellement bien dans ce bar à la sortie de la ville, où l'on avait fini par prendre nos habitudes. Loin de tous ces parisiens susceptibles de nous reconnaître. Faire des sorties incognito, être quelqu'un d'autre, c'était ce qu'on aimait faire. S'inventer une nouvelle vie pour oublier la nôtre le temps d'une nuit, c'était ce qui nous animait. « Je t'avais dit que c'était une mauvaise idée de venir ici, cet endroit est rempli de vieux pervers » avais-je plaisanté. « C'est juste qu'ils n'ont pas l'habitude de voir une si belle femme par ici » m'avait-il offert en guise de réponse. Je ne savais pas comment réagir face à ce qu'il venait de dire. Je ne savais absolument plus où j'en étais. Je pensais encore énormément à Gabriel, personne ne pouvait m'en blâmer. Cela datait pourtant presque de deux ans déjà, je savais qu'il fallait tourner la page, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Évidemment que je n'étais pas insensible à Jason mais est-ce que j'étais vraiment prête à affronter tout ce que cette relation engendrerait ? Heureusement, je n'eus pas à y réfléchir pendant des heures puisque je sentis sa main passer sur mon visage, avant qu'il ne m'embrasse tendrement. « Peu importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour toi » m'avait-il promis. Je crois que c'est grâce à ce baiser que mon cœur s'est remis à battre. Une sensation que je n'avais pas ressenti depuis bien trop longtemps, et qui m'avait manqué au fond. Frère de ma meilleure amie ou pas, je décidais d'écouter mon cœur. Nous avons passé une nuit magique, puis plusieurs. J'avais l'impression d'enfin revivre. Seulement, Jason s'était engagé peu de temps avant que nous sautions le pas. Et il parti en mission pour près d'un an. Ne voulant pas que je l'attende, peut-être pour rien, il m'a rendu ma liberté avant le grand départ. Et moi, j'ai découvert que j'étais enceinte. Le cœur à vif, j'ai pris l'horrible décision d'avorter. Je ne savais pas si Jason reviendrait un jour et surtout s'il aurait envie de me revoir. Un autre déchirement...


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : lauu _ (laurine). ÂGE : twenty three yo. SEXE : féminin. VILLE : le mans (72). RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : c'est chez moi. IMPRESSIONS :    FRÉQUENCE DE CONNEXION : everyday. UN DERNIER MOT ?    


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]briana evigan[/b] aka [i]magdalena guibert[/i].


qu'importe que reviennent ces pensées qui m'aliènent. je saignerais mes veines pour soigner mes peines,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe. 24/3/2015, 12:49

Et je suis preums pour te dire AGAIN bonne fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sel.

CRÉDITS : (ava) dreazy. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe. 24/3/2015, 13:31

meuuuuurci chaton


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : alex.

CRÉDITS : (ava) valtersen. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe. 24/3/2015, 14:37

allez, auto-validation


qu'importe que reviennent ces pensées qui m'aliènent. je saignerais mes veines pour soigner mes peines,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe.

Revenir en haut Aller en bas

magdalena ☆ meet me in my dreams and you can help me believe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 05 :: gestion-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)