Partagez|

Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 3/4/2015, 21:21



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt


Nous étions mardi soir, mais les jours de la semaine n'avaient pas une grande importante pour moi. Grâce à mes deux métiers, je bossais un peu quand je voulais et comme je voulais. L'avantage d'être un artiste qui tente de vivre de sa passion. C'était un peu difficile pour moi ces derniers temps, mais cela ne m'empêchait pas de passer de très bons moments avec certaines personnes. Comme c'était le cas avec toi, lorsque nous nous mettions à faire de la musique ensemble. On s'est rencontrés dans ce bar où je jouais à l'époque, et je crois qu'on peut dire qu'on a tout de suite été sur la même longueur d'onde. Et en plus on a le même caractère toi et moi. Tu joues de la musique et tu râles très souvent, comme moi. Si ça ce n'est pas de gros points communs, je ne sais pas trop ce qu'il nous faut. Tu es un peu plus âgée que moi cela dit, mais je m'en cogne un peu. Notre entente et notre complicité musicale est tout ce qui compte à mes yeux, les apparences n'ont jamais vraiment compté pour moi malgré mes origines familiales. On n'a jamais eu trop de problèmes financiers dans ma famille, bien au contraire. D'ailleurs ils n'hésiteraient pas à m'aider s'il savait que je suis un peu dans la merde, mais je refuse de demander leur aide. Je suis un grand garçon.

Ce soir, je t'ai proposé de passer à la maison, pour boire un verre et éventuellement faire un peu de musique. Je n'ai pas prévu grand chose pour nous occuper cela dit, mais j'ai une télévision et j'ai commandé de la pizza alors on a de bons plans pour passer la soirée si on n'est pas motivés par de la musique. Ce qui serait vraiment étrange. Mais bref. En t'attendant, j'ai mis la pizza au four pour qu'elle reste chaude, et l'odeur embaume toute la pièce. Affalé sur mon canapé et ma guitare sur moi, je gratte machinalement quelques notes en attendant que le temps passe. Puis il passe, et la sonnette retentit dans mon chez-moi, me faisant sourire. « Entre Camille » fis-je tranquillement avant de m'asseoir pour avoir une tenue un peu plus correcte.


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 3/4/2015, 22:10

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

Il devait être pas loin de dix-neuf heures quand j’ai fini ma journée de travail. Je n’ai pas perdu une minute, et suis montée dans ma chambre prendre une bonne douche. J’allais bouger chez Tybalt, j’avais besoin de sortir un peu et retrouver mon ami musicien. Une fois sortie de la douche, j’ai enfilé un jean, un t-shirt avec un sweat, des baskets et j’ai rassemblé mes cheveux dans une queue de cheval. J’ai pris ma guitare et mon sac à main, mes écouteurs dans les oreilles et je suis partie de l’hôtel, pour prendre le métro.

Je suis arrivée une grosse demi-heure plus tard devant l’immeuble de Tybalt. Il pleuvait, j’étais trempée. Je suis rentrée, puis j’ai sonné à la porte. J’ai entendu sa petite voix trop mignonne me dire d’entrer, ce que j’ai fais sans attendre. J’ai posé ma guitare, je me suis arrêtée juste après avoir fermé la porte, puis j’ai soupiré. « Il y avait un monde fou dans le métro, j’ai cru qu’un connard allait écraser ma guitare, mais tu me connais assez pour savoir que je lui aurais explosé la tête contre le mur, et ensuite j’ai affronté la pluie pour arriver jusque chez toi. Et puis c’est tout. » Comme il était aussi râleur que moi, je pouvais me permettre de tout dire sans gêne. Maintenant que j’avais fini de me plaindre, je me suis approché du canapé sur lequel il était installé pour lui faire un bisou sur la joue et ensuite m’asseoir à côté de lui. J’ai directement senti l’odeur de pizza qui régnait dans l’appartement. Une bonne soirée tranquille s’annonçait, et ça allait me faire le plus grand bien. J’ai effleuré les cordes de sa guitare posée à côté de moi, juste pour entendre ce joli son. Je me suis affalée dans le canapé, en soupirant de nouveau. « Et toi ça va ? » lui ai-je demandé en le regardant avec un petit sourire. J'aimais être avec lui, sans me soucier de quoique ce soit. La musique nous liait depuis ce fameux jour où on s'était retrouvés à jouer à tour de rôle dans un bar. On connaissait tous les deux ce milieu, et on savait à quel point il était difficile de se faire une place. Donc on se soutenait, on se donnait des conseils, et il nous arrivait de poster des vidéos sur Youtube. Là, assise à côté de li, je me rendais compte de la chance que j'avais de pouvoir le compter dans mes amis.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 4/4/2015, 13:00



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt

J'étais tranquille, j'étais pénard (ta gueule, Renaud), mais je savais qu'à l'instant où tu entrerais, j'aurais sans doute l'impression qu'un ouragan venait de s'installer dans mon chez moi, slash ancien entrepôt remodelé par mes soins. Mais je m'en fichais, j'aimais bien quand tu étais là, ça mettais un peu de gaieté et de bonne humeur dans le coin. Parce qu'en général, t'entendre ronchonner à longueur de temps, ça m'amusait beaucoup. Je n'ai pas levé mon popotin du canapé lorsque tu as toqué, mais je sais que tu ne t'en choqueras pas, de toute manière cela fait longtemps qu'on a passé le stade où on s'efforce d'être poli l'un avec l'autre. Je te souris lorsque tu entres et que tu poses ta guitare à l'entrée. Je n'avais pas remarqué qu'il pleuvait, mais apparemment c'était le cas vu ton allure. A moins que tu te sois jetée dans la Seine en venant. « Il y avait un monde fou dans le métro, j’ai cru qu’un connard allait écraser ma guitare, mais tu me connais assez pour savoir que je lui aurais explosé la tête contre le mur, et ensuite j’ai affronté la pluie pour arriver jusque chez toi. Et puis c’est tout. » Je rigolai pour toute réponse, comme souvent. « Et tout le monde a survécu après ça? » demandai-je malicieusement alors que tu t'approches de moi pour déposer un bisou sur ma joue en guise de bonjour.

Je te regarde toucher les cordes de ma précieuse guitare sans broncher, je sais que tu ne lui feras aucun mal. Ouais, je suis possessive et un peu étrange lorsqu'il s'agit de ma guitare. Mais on ne se refait pas. « Et toi ça va ? » Je réponds à ton sourire, laissant ma tête aller contre le dossier du canapé. « J'ai gagné 50 euros en pourboire hier soir, de la pizza dans le four et une de mes meilleures amies avec qui passer du temps. Alors je vais bien » répondis-je avec un sourire en coin. Oui la pizza je l'avais commandée, parce que je n'étais pas sûre de maîtriser la fabrication d'une pizza de A à Z. Encore si j'achetais de la pâte venant du commerce, peut-être. Mais mes talents culinaires se cantonnaient aux pâtes, aux surgelés et au riz au jambon les jours de fêtes. « Tu as faim? » demandai-je par la suite en te regardant toujours. La question de mon côté ne se posait pas, j'avais toujours faim. Tu pouvais me réveiller à 3h du matin et me proposer un steak tartare, je te dirais oui. « Et je ne sais pas si tu as vu, mais on a explosé tous nos records de vues et de like avec notre dernière vidéo postée » ajoutai-je tout sourire. La musique avait une grande importance dans ma vie depuis toujours, et je sais que c'est le cas de ton côté également. C'est sans doute l'un de nos plus grands points communs, et c'est vraiment cool d'avoir quelqu'un comme toi dans mon cercle d'amis. Même si je passais plus de temps à te faire chier et à te taquiner, tu peux te venter d'avoir une place très importante dans ma vie.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 12/4/2015, 19:27

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

Au vu de ce qu’il me disait, il n’avait rien de spécial de prévu pour ce soir. On allait juste manger, et faire de la musique. La vie de musicien, c’est plutôt cool, à partir du moment où on peut vivre de sa passion. Mais ce n’étais pas notre cas, du moins pas encore. Alors on profitait des soirées comme celles-ci pour que nos doigts frôlent les cordes de la guitare, et les touches du piano. « Tu as faim ? » m’a-t-il demandé avec un beau sourire. Je me suis redressée, peut être de façon trop hâtive, avant de lui répondre. « Et pas qu’un peu. » lui ai-je dis. On s’est levés vers la cuisine pour récupérer la pizza et des bières, pour ensuite retourner sur le canapé. Un morceau de sopalin avec la pizza par-dessus, pas besoin de couvert, on fait au plus simple. « Et je ne sais pas si tu as vu, mais on a explosé tous nos records de vues et de like avec notre dernière vidéo postée » a-t-il ajouté. J’étais ravie, bien sûr. On commençait à être vraiment vu, et ça ne pouvait que nous motiver à continuer. Nous avons mangé notre morceau de pizza rapidement. Notre seule envie était évidemment de commencer à jouer, mais avant il fallait que la faim cesse. Il ne nous a pas fallut longtemps pour finir chacun notre part et nous laver les mains. Je me suis approchée de son piano, son petit piano que j’adorais vraiment. J’ai posé mes mains, pour commencer à jouer la magnifique mélodie de Lettre à Elise. C’était la première musique que j’avais apprise à jouer au piano, et c’est d’ailleurs en partie cette mélodie qui m’a donné envie de faire de la musique plutôt que devenir chanteuse. Oui, je suis musicienne, mais je ne vous cache pas que je pousse la chansonnette sous la douche, quand je suis seule et que donc personne ne peut m’entendre. « Je suis fan. » ai-je déclaré avec un grand sourire en me tournant vers Tybalt. Il me semble que je jouais cette musique à chaque fois qu’on se retrouvait, comme si c’était un échauffement avant de jouer avec lui. Je me suis levé pour m’approcher du canapé, et ainsi le rejoindre. Je me suis assise à côté de sa guitare, pour effleurer les cordes. Je savais qu’il ne laissait pas n’importe qui toucher à sa guitare, et en l’occurrence, je ne pouvais pas m’empêcher de faire raisonner les cordes. J’adorais ce son. Je l’ai regardé, attendant de voir ce qu’il voulait jouer.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 14/4/2015, 14:04



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt

Je rêvais du jour où je pourrais vivre de ma musique sans avoir à compter les centimes qui se trouvent dans ma poche pour savoir comment je finirais le mois. Je sais que tu as les mêmes soucis que moi, ou qu'en tout cas tu ne peux pas encore vivre de ta musique. Ce qui est particulièrement triste et dommage si tu veux mon avis, parce que tu as un véritable talent et que je crois beaucoup en toi. En même temps si ce n'était pas le cas nous ne ferions très certainement pas de musique ensemble. Mais ce soir c'était le début du mois, et donc pizza. Je te demandai si tu avais faim, et je ne pus que sourire en te voyant sauter sur tes jambes. « Et pas qu’un peu. » Le temps de récupérer bières et pizza, et nous étions à nouveau vautrés sur le canapé. Le repas se passa assez rapidement, notre priorité commune étant naturellement la musique. Après s'être lavés les mains, je mis les canettes de bières et le carton de pizza de côté. Et c'est à cet instant précis que j'entendis les premières notes de musique que tu jouais. Lettre à Elise, naturellement. Il ne m'a pas fallu longtemps pour réaliser qu'il s'agit d'une de tes mélodies préférées. « Je suis fan. » Je souris depuis le canapé, dans lequel je m'étais installé pour te regarder jouer. « Je sais » répondis-je simplement en souriant. Je te regarde te lever et approcher ma guitare sans réellement bouger. J'aime bien t'avoir ici, cela me permet un peu d'oublier ma dispute avec Jade et le fait que je ne lui ai plus parlé depuis deux semaines. Je ne savais même pas vraiment si nous étions réellement ensemble. Je ne savais pas si tu te doutais de quelque chose, mais je n'avais pas vraiment abordé le sujet à voix haute. « Je me disais qu'on pouvait faire une cover aujourd'hui? » proposai-je tranquillement. « Tu connais Lady Antebellum? »

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 16/4/2015, 17:14

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

Il m’écoutait jouer. Ce que j’appréciais le plus chez Tybalt, c’est qu’il m’écoutait faire de la musique autant que moi je l’écoutais. On était en quelques sortes fan, admiratif l’un de l’autre. Une fois que j’ai eu fini ma petite mélodie, je l’ai rejoint sur le canapé. Il m’avait l’air pensif. Il semblait comme soulagé de ne pas passer la soirée seul. Mais je savais qu’il ne me dirait rien si je n’allais pas chercher l’information. « Je me disais qu'on pouvait faire une cover aujourd'hui ? Tu connais Lady Antebellum? » m’a-t-il demandé. Je connaissais seulement le refrain d’une de leur chanson, et encore je savais le chantonner, je n’étais même pas certaine de savoir le jouer. « It's a quarter after one. I'm all alone and I need you now. Said I wouldn't call, but I lost all control. And I need you now. And I don't know how I can do without, I just need you now. » ai-je commencé à chanter. Je lui souris avant de me justifier. « Je connais juste cette chanson, et encore je ne pense pas être capable de la jouer avant plusieurs bières. » ai-je répondu en riant. Il a répondu à mon rire, mais je le voyais toujours perdu dans ses pensées. J’ai plongé mon regard doux dans ses yeux. « Qu’est-ce t’as ? » lui ai-je demandé sans tourner autour du pot. C’est vrai qu’à part parler musique, on ne parlait pas souvent l’un de l’autre. Mais je le connaissais suffisamment, et il était du genre à se plonger à fond dans la musique. Or là, ça n’était pas le cas. Et je n’aimais pas le voir comme ça, je préférais le voir sourire pour de vrai, prendre sa guitare et jouer en vivant la musique comme personne. Tybalt était ce qu’on pouvait appeler un vrai artiste, passionné presque plus que moi. Des fois, par rapport à lui, j’avais l’impression de ne rien avoir à faire dans ce milieu. J’étais pourtant consciente que j’avais du talent, mais les producteurs n’ont pas l’air du même avis. Je ne perdais pas espoir, je ne le voulais pas, mais des fois, j’avoue que je préférerais tout arrêter. J’en étais pourtant incapable. Passer une journée sans jouer c’était réellement impossible pour moi. Je suis une musicienne, que je le veuille ou non.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 18/4/2015, 18:26



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt

Pour tout avouer, je n'avais pas vraiment pensé à une chanson ou à une mélodie en particulier qu'on pourrait reprendre toi et moi. Et puis la chanson des Lady Antebellum - où ils ont pêché ce nom? - s'est imposée machinalement dans mon esprit. Je ne sais pas vraiment si tu la connais, et je te le demande avant toute chose. « It's a quarter after one. I'm all alone and I need you now. Said I wouldn't call, but I lost all control. And I need you now. And I don't know how I can do without, I just need you now. » Je répondis à ton sourire, amusé de t'entendre chanter. Habituellement tu évites de le faire, à moins que tu ais un coup dans le nez. « Je connais juste cette chanson, et encore je ne pense pas être capable de la jouer avant plusieurs bières. » Je mêle mes rires aux tiens et je me relève du canapé, le temps de farfouiller dans mon frigo pour en sortir deux bières bien fraîches. Je t'en lance une avec un sourire en coin, avant de décapsuler la mienne. « Plus d'excuses comme ça » souris-je doucement en me laissant aller dans le canapé. Mais mon esprit est ailleurs, plutôt tourné vers une autre tête blonde dont tu as déjà entendu parler plusieurs fois. Et, même si on ne se lance pas forcément dans de longues discussions profondes sur nos états d'âme, il ne te faut pas très longtemps pour réaliser que mon esprit n'est pas totalement avec toi. « Qu’est-ce t’as ? » Je relève mon regard sur toi, alors que j'étais machinalement en train de faire glisser mes doigts sur les cordes de ma guitare adorée. Je te regarde quelques secondes, avant de soupirer doucement. Je sais parfaitement que si je te dis qu'il n'y a rien, tu ne vas pas me croire une seule seconde. Et tu aurais raison de ne pas le faire. « Je me suis embrouillé avec ma copine » finis-je par t'avouer en fronçant légèrement les sourcils. « Enfin... Je ne sais pas si je peux encore l'appeler comme ça. Ça fait deux semaines qu'elle ne m'a pas donné de nouvelles. Et que je ne lui en ai pas donné » ajoutai-je en observant attentivement ma guitare. Je ne vais pas me lancer dans des explications de mes sentiments pour le moment, de toute manière je n'ai jamais été spécialement doué pour ce genre de choses. Je préfère largement écrire des chansons et à la limite dire que ce n'est pas forcément ce que j'ai pu ressentir à un moment ou à un autre. Ce sont des conneries, bien sûr. Chacun des textes que j'écris me touche et me concerne directement.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 20/4/2015, 20:09

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

Il n’a pas tardé à se lever pour me lancer une bière. A vrai dire, je n’étais pas sérieuse quand je lui ai dit qu’il me faudrait plusieurs bières avant de jouer ce morceau. Mais bon, une petite bière, voire même plus, ça ne fait pas de mal des fois. Et en l’occurrence, ce soir je n’avais pas envie de me prendre la tête. C’était quand même rare que je me prenne la tête, surtout avec lui, donc je n’avais pas trop de soucis à me faire pour le coup. J’ai décapsulé ma bière sans même l’attendre, puis j’ai bu une gorgée –peut être deux voire trois mais chut. Le petit regard fuyant de Tybalt ne l’a pas empêché de me répondre quand je lui ai demandé ce qu’il avait. Il savait très bien qu’il ne pourrait pas m’éviter, et surtout pas me mentir. Je n’étais pas la première cruche sortie de nulle part, je savais bien voir quand ça n’allait pas, surtout avec lui. « Je me suis embrouillé avec ma copine. Enfin... Je ne sais pas si je peux encore l'appeler comme ça. Ça fait deux semaines qu'elle ne m'a pas donné de nouvelles. Et que je ne lui en ai pas donné » m’a-t-il avoué en jouant avec ses doigts sur sa guitare. Il ne voulait visiblement pas m’en dire plus. On n’était pas du genre à parler de nos relations. En fait quand on se retrouvait, c’était musique, bière, musique, et encore musique. J’avais du mal à me contenter de cette réponse qu’il me donnait. J’ai laissé un petit temps de silence avant de lui répondre. « Tu ne peux pas lui en vouloir de ne pas te donner de nouvelles si toi-même tu n’en donnes ou n’en cherches pas. » ai-je dit d’une voix calme. J’ai bu quelques gorgées de la bière qu’il m’a servie avant de continuer. « Et ne te prends pas la tête pour une meuf. Soit tu tiens un minimum à elle et tu l’appelles, soit tu passes ton chemin, c’est simple. » ai-je ajouté. Ce n’était pas dans ma nature de me préoccuper d’un mec, mais nous les filles, on a cet instinct féminin qui nous aide pas mal quand même, il faut l’avouer. Comme je sentais qu’il valait mieux ne pas passer la soirée là-dessus, je me suis levée pour attraper ma guitare, ma petite chérie. Je l’ai sortie de sa housse, puis je suis retournée m’asseoir, pour ensuite commencer à enchainer quelques accords, comme ça. Je savais que Tybalt n’allait pas tarder à jouer lui aussi, on allait enfin avoir ce moment musical que j’appréciais tant.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 21/4/2015, 17:29



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt


Je ne suis pas vraiment du genre à me bourrer la tronche quand quelque chose ne va pas. Enfin, je ne le suis plus, plutôt. Avec le temps je me suis sans doute un peu calmé, même si je reprends mes mauvaises habitudes. J'ai même recommencé à fumer depuis quelques jours, cherchant désespérément un moyen de me calmer les nerfs, lorsque la peinture et la musique ne suffisaient plus. Je ne m'attendais pas à aborder le sujet de ma dispute avec Ambre ce soir, mais il faut croire que mon malaise est plus notable que ce que je pensais. Peut-être parce que tu me connais assez bien, dans le fond. Mes explications sont assez vagues, mais je me dis en même temps que si tu veux en savoir plus tu n'hésiteras pas à me poser la question. Je ne suis pas tellement du genre à m'étaler sur mes sentiments, sauf quand il s'agit de texte et de chanson. Mais là ce n'est pas le cas, mis à part les nombreux brouillons qui se trouvent dans mon cahier de texte et sur mes blocs-notes qui trainent un peu partout dans la pièce. « Tu ne peux pas lui en vouloir de ne pas te donner de nouvelles si toi-même tu n’en donnes ou n’en cherches pas. » Un petit silence s'était installé après ma confession, et je relève machinalement mon regard sur toi en t'entendant parler. Mes sourcils se froncent légèrement alors que je réfléchis. Est-ce que j'en veux à Ambre de ne pas me recontacter? Non, je ne crois pas. « Je ne lui en veux » répondis-je donc, les sourcils toujours légèrement froncés. Je prends une longue gorgée de ma bière avant de la reposer sur la table basse. Il ne manquerait plus que ma précieuse guitare se retrouve éclaboussée de bière. « Et ne te prends pas la tête pour une meuf. Soit tu tiens un minimum à elle et tu l’appelles, soit tu passes ton chemin, c’est simple. » J'acquiesce doucement la tête, sans vraiment rien ajouter. J'aimerais que ce soit aussi simple, mais peut-être que c'est moi qui complique les choses finalement. Même si j'avoue que j'aimerais qu'elle me donne de ses nouvelles en premier, après tout cela reste à cause de l'idée saugrenue de son père que nous en étions là. C'était surtout à lui que j'en voulais. Je soupire doucement avant de te regarder aller rechercher ta guitare, laissée de côté jusqu'à maintenant. Pauvre petite bête. Un sourire s'affiche sur mes lèvres lorsque tu commences à jouer, quelques accords seulement. Mais il ne m'en faut pas plus pour que je commence à jouer à mon tour, accordant ma musique à la tienne. C'était exactement ce dont j'avais besoin ce soir. Jouer et me détendre au maximum.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 8/5/2015, 17:22

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

Je crois que personne ne pouvait se rendre compte à quel point j’aimais entendre le son de deux guitares jouer les mêmes accords. C’était une très belle mélodie. On jouait tous les deux, et je le regardais avec un beau sourire. Je n’avais pas besoin de plus pour être heureuse : une guitare et un ami. Pour ça je serais prête à vivre dans la rue. Il retrouvait le sourire après quelques accords. Au fond, on ne demandait pas grand-chose. Je n’avais pas grand monde dans ma vie parisienne, à part lui. Et Dieu sait à quel point je tenais à lui, sans forcément lui montrer. Je n’étais pas de ce genre très démonstratif, mais pour autant il m’arrivait de vraiment m’attacher à certaines personnes. C’était le cas pour lui. Je ne pouvais m’empêcher d’avoir un grand sourire, telle une gamine découvrant ses cadeaux le matin de noël.

Je me suis arrêtée de jouer quelques instants, juste pour pouvoir l’écouter. J’adorais entendre le son de ses doigts frôlant les cordes. Tybalt était un vrai musicien, né avec un don, un don pour embellir n’importe quelle mélodie. Après plusieurs minutes à profiter de ce spectacle, je me suis décidée à lui proposer un morceau. « Tu connais With or without you ? » Evidemment, je savais qu’il connaissait cette chanson, mais je voulais savoir s’il savait la jouer. C’était de loin une de mes chansons préférée. En même temps, U2 c’est du haut niveau, on aime tous au moins une de leur chanson. C’est grâce à des musiciens comme eux que j’ai encore et toujours l’envie d’être musicienne. Ils sont tellement inspirants d’un point de vue musical. Maintenant que je me suis mise cette chanson dans la tête, je ne peux m’empêcher de fredonner l’air du refrain. Je disperse mon regard, pour finalement le poser sur ma bière à moitié vide posée sur la table. Je l’attrape pour en boire quelques gorgées, tout en m’affalant dans le canapé. Je souris à Tybalt en attendant qu’il me regarde. Je laisse ma main droite glisser sur les cordes, pour les faire sonner, sans accord. Cette guitare me vient de mon père, elle n’est plus toute jeune, mais je suis envoûtée par le son qu’elle envoi. Je ne peux pas m’en séparer, je ne veux pas. Mon regard reste fixé dans le vide l’espace de quelques secondes. « Sinon, j’adore One aussi. C’est vraiment celle que je préfère de tout leur répertoire d’ailleurs. » ai-je dis calmement.

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 9/5/2015, 17:43



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt

On ne peut pas tellement dire qu'on a parlé du sujet de ma relation avec Ambre pendant des heures. Mais je crois que c'est mieux comme ça. Je suis perdu, et à la fois j'ai besoin d'en parler mais j'ai également pas envie de le faire. Oui je suis compliqué, complexe et chiant. Les trois C qui peuvent donner envie de se pendre quand on passe trop de temps avec moi, mais hey, on ne se refait pas. Mais nous avions finalement recommencé à jouer, après que j'ai marmonné que je n'en voulais pas à Ambre. C'était con à dire, mais je ne m'en n'étais pas vraiment rendu compte jusqu'à maintenant. C'est son père, à qui j'en voulais. Le bruit mélodieux de nos deux guitares retentissaient dans mon salon désormais, et c'était dans le fond la raison pour laquelle je t'avais invitée ce soir. J'avais envie de jouer de la musique, si possible accompagné. Puis tu t'arrêtes pendant un moment et je continue à jouer, sans vraiment chercher à reproduire une mélodie. Jusqu'à ce que tu reprennes la parole. « Tu connais With or without you ? » Je souris à ta question. Bien sûr, tout le monde connaissait U2 et pas uniquement parce qu'ils se sont incrustés sur les appareils Apple de plusieurs pays dans demander leur autorisation. « Yep » répondis-je donc en accentuant le "p". Et bien sûr je savais également comment la jouer.

Je souris une nouvelle fois en t'entendant fredonner, prenant une longue gorgée de bière bien fraiche. Y a pas à dire, elle passait vraiment très bien. « Sinon, j’adore One aussi. C’est vraiment celle que je préfère de tout leur répertoire d’ailleurs. » U2 a, à mon avis, un très bon répertoire. Certaines chansons sont plus connues que d'autre, et One fait également parti de de mes préférées. « One est sûrement l'une de mes préférées aussi » commentai-je en prenant une nouvelle gorgée de bière. « Même si j'aime beaucoup Pride et Sunday bloody sunday » Oui bon, il ne fallait pas me lancer sur le domaine de la musique et plus particulièrement du rock. Je restais persuadé d'être le fils spirituel de Kurt Cobain et Freddie Mercury. Non je déconne. Mais j'aimerais bien. Je reposai la canette sur la table basse, avant de me laisser une nouvelle fois aller contre le dossier de mon canapé. « Cela dit on peut jouer les deux si le coeur t'en dit. Personnellement j'ai toute la nuit » Je lève les yeux au ciel avec un sourire amusé. L'avantage de faire ce que je faisais comme métier, je n'avais pas des horaires précis à respecter.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 10/5/2015, 12:34

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

« One est sûrement l’une de mes préférées aussi » m’a-t-il répondu après m’avoir dit qu’il connaissait aussi With or without you. J’ai esquissé un grand sourire, certainement jusqu’aux oreilles. J’étais contente, ça faisait longtemps que je n’avais pas joué du U2. « Même si j'aime beaucoup Pride et Sunday bloody Sunday. Cela dit on peut jouer les deux si le coeur t'en dit. Personnellement j'ai toute la nuit » a-t-il ajouté. Jouer les deux, c’est typiquement ce que je voulais en cet instant. Et puis, en y pensant bien, j’avais moi aussi toute la nuit, malgré le fait que je devais travailler demain. « J’adore quand tu dis ça. J’ai toute la nuit aussi, mais si j’ai une tête de zombie au boulot demain, tu l’auras sur la conscience. » lui ai-je dis d’un air très sérieux. D’un côté, comme je ne supportais pas mon boulot, ça ne me dérangeais pas tant que ça de profiter de cette nuit avec de belles mélodies. Ce n’étaient pas ces clients bourgeois de l’hôtel qui allaient monopoliser ma vie, au contraire. Fatiguée ou non, je leur adresserais toujours des faux sourires, pourtant obligatoires pour faire « bonne impression ». J’ai donc posé mon regard sur les codes de ma guitare, commençant la superbe mélodie de One. Je jouais tranquillement, Tybalt avait accordé sa guitare à la mienne. Et le drame : ma corde de ré a lâché. Surprise, j’ai fait un léger bond en arrière. Tybalt s’est arrêté de jouer. « Au moins ça, c’est fait. » ai-je dit en poussant ma guitare pour me lever. Mon dernier changement de corde remontait à longtemps, et j’avoue que ça venait de me couper dans ma motivation. Bref, je suis allée chercher mes cordes de rechange dans la housse de ma guitare, puis je suis revenue vers le canapé. J’ai repris ma guitare sur mes genoux pour enlever la corde cassée, et ainsi mettre la nouvelle. Ce n’était pas bien compliqué, mais il fallait le coup de main. Je râlais intérieurement, je ne voulais pas qu’il se moque de moi une fois de plus donc je ne disais rien. Une fois la corde convenablement installée, je l’ai accordée. « C’est bon, on peut recommencer » ai-je dis après avoir soupiré. On a donc recommencé à faire glissé nos doigts contre les cordes, créant ainsi la mélodie de l’intro de la chanson. Une fois qu’on en était au premier couplet, j’ai commencé à chanter. Même si je n’étais pas une grande chanteuse, j’aimais bien chanter –surtout le répertoire de U2, sans avoir la prétention de bien chanter. Je savais simplement que je ne chantais pas faux et ça me suffisait amplement.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 14/5/2015, 14:00



Puisqu'on est jeunes et consCamille & Tybalt

Je n'avais strictement rien à faire et rien de prévu pour les prochaines vingt-quatre heures, et je n'étais pas contre le fait de jouer de la musique pendant tout ce temps. Au moins pendant ce temps-là j'oubliais toute cette histoire avec Ambre. Non pas que je voulais l'oublier, mais si je pouvais arrêter de me prendre la tête avec tout ça pendant quelques minutes, je ne disais pas non. « J’adore quand tu dis ça. J’ai toute la nuit aussi, mais si j’ai une tête de zombie au boulot demain, tu l’auras sur la conscience. » Je rigolai, constatant apparemment que ce n'était pas ton cas. Je n'étais pas tout à fait certain que tes patrons apprécient de te voir déambuler dans les couloirs de leur hôtel telle une somnambule, c'est vrai. Je ne sais pas comment tu fais pour travailler dans un hôtel d'ailleurs, personnellement je détesterais ça. « On demandera à Dolores O'Riordan de te faire un mot d'excuse » répondis-je avec un sourire en coin. Je faisais référence à la chanteuse du groupe The Cranberries, qui étaient les chanteurs de la fameuse chanson "Zombie". Mais je ne t'apprenais rien n'est-ce pas? Tout le monde connait cette chanson, c'était obligé.

Alors qu'on s'apprêtait à chanter One, ta guitare fait des siennes et une corde casse brusquement. Nous avions commencé à jouer et je m'arrêtai de le faire, en entendant le bruit bien caractéristique qui avait retenti dans le salon. « Au moins ça, c’est fait. » Je t'offre un sourire compatissant. Quand cela m'arrive, cela me donne des envies de meurtre. Heureusement qu'avec le temps je pourrais changer une corde les yeux fermés, mais quand même. C'est carrément chiant. Le temps que tu t'occupes de soigner ta guitare, je ramène nos affaires à la cuisine et en profite pour ramener deux bières fraîches du frigo. Puis je me rassis paisiblement dans le canapé, attendant que tu ai terminé. Ce qui sembla être le cas peu après. « C’est bon, on peut recommencer » Je te souris et acquiesce simplement d'un signe de tête, recommençant à gratter mes cordes. Je suis un peu surpris lorsque tu commences à chanter, ce n'est pas une chose que tu fais facilement. Pourtant je ne trouve pas que tu as une mauvaise voix. Mais je te laisse faire, sans émettre la moindre remarque ou le moindre commentaire, mêlant même ma voix à la tienne.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt 15/5/2015, 18:22

puisqu’on est jeunes et cons.

Du temps du muet... il y avait de la musique... - Maintenant aussi... mais on ne l'entend pas... les gens causent tout le temps !”

« On demandera à Dolores O'Riordan de te faire un mot d'excuse. » J’ai souris en entendant sa petite blague. J’avoue qu’elle était drôle, mais pas sûr que ça soit une bonne excuse du point de vu de mes patrons, et des clients de l’hôtel. Être présentable, c’est l’ordre numéro un avec ce travail, ce qui inclut de devoir sourire en quasi permanence. Et même si j’en ai marre, je profite de ces belles soirées remplies de musique avec Tybalt pour me changer les idées, et continuer d’apprendre de lui. Cet échange musical est juste parfait, c’est d’ailleurs ce qui me plaît dans la musique –en plus de l’ensemble des clichés des musiciens.

On commence à chanter, et je reconnais que j’adore entendre sa voix se mêler à la mienne, nos deux guitares jouant à l’unisson. On joue ensemble comme si on avait fait ça depuis dix ans, alors que c’est la première fois que nous faisons raisonner la mélodie de One. Je souris. Je suis bien, là, dans ce pur moment musical, en train de jouer l’une des plus belles chansons du monde. Franchement, si ma vie pourrait se résumer à ça, je signerais de suite. C’était seulement dans un moment comme celui-ci que mon esprit vagabondait, sans s’occuper des quelques préoccupations que je pouvais avoir au quotidien. Une fois la chanson terminée, on s’est regardé en laissant un silence de quelques secondes. Je soupire, un soupire qui montre à quel point je suis détendue et contente d’être là. « Il faudra qu’on filme et qu’on la publie sur note chaîne celle-là, c’est trop beau. » lui ai-je dis avec un grand sourire. Je souris à Tybalt, avant de reprendre la parole, très –trop- impatiente. « Bon, on fait la quelle maintenant ? On continue U2, ou on change ? » lui ai-je demandé enjouée. Je voulais continuer encore longtemps. Et en plus, Tybalt avait profité des cinq minutes pendant lesquelles j’avais changé ma corde pour nous ramener des bières. J’ai donc attrapé la mienne pour en boire quelques gorgées, avant de la reposer et d’enchainer quelques accords en arpège. J’ai regardé Tybalt, qui me regardait jouer. Je le voyais réfléchir à ce qu’on pouvait jouer, et je cherchais moi-même, trop euphorique pour avoir des idées.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt

Revenir en haut Aller en bas

Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Puisqu'on est jeunes et cons ♦ Camille & Tybalt
» (-18) Puisqu'on est jeunes, beaux et sans morale [PV Amanda] + Alexiel
» Parce qu'on est jeunes et cons
» Recherche universitaire; jeunes haitiens demandés
» Haïti-Manifestation: Des jeunes prennent la rue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 08 :: rps-