Partagez|

BETH ▽ sunday girl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 19:45



Beth Winson featuring Keira Knightley

« aux sombres héros de l’amer. »

NOM : Godwinson, mais elle se fait appeler Winson depuis qu'elle est majeure, et signe ainsi ses articles et ses livres. PRÉNOM : Elizabeth Mary, deux prénoms aux consonances religieuses qui représentent assez bien la foi de ses parents. SURNOM : elle se présente toujours sous le pseudonyme de Beth, plus simple et plus doux. ÂGE : 31 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le 20 décembre 1986 à Londres. ORIGINES : anglaise. ORIENTATION SEXUELLE : bisexuelle. STATUT CIVIL : en couple. ÉTUDES/MÉTIER : écrivain dépressif qui n'a écrit qu'un best-seller (ses trois autres bouquins sont restés dans l'ombre du premier) et professeur vacataire de littérature anglaise à la Sorbonne. PASSION(S) : voyages, lecture et écriture sont les trois piliers indispensables à sa vie. GROUPE : Eden de Cacharel. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : personnage inventé.

CARACTÈRE : Beth est fleur bleue, il suffit d'un sourire pour qu'elle se fasse des films dans lesquels elle et ce(tte) bel(le) anonyme s'enlacent passionnément dans un parc en se faisant des promesses d'amour éternel. elle est aussi très sociable, bien qu'elle ait longtemps été timide. à présent elle n'hésite pas à aller vers les gens pour entamer une conversation ce qui peut être assez déstabilisant. elle a un grand sens de la contradiction et c'est la reine de la mauvaise foi, elle déteste avoir tort. elle est aussi possessive, jalouse et surtout cynique. son humour peut être mal interprété quand on ne la connait pas bien. elle est franche (peut être un peu trop), mais elle sait également mentir quand cela lui est profitable. elle est réfléchie (un peu trop aussi) et peut paraître froide, bien qu'en réalité elle cache sa sensibilité derrière une nonchalance feinte. par dessus tout, elle est curieuse, elle aime découvrir de nouvelles choses. pour finir, même si elle peut paraître insouciante et enfantine parfois, elle a toujours été d’une grande maturité. TICS ET TOCS : Beth est anglaise et elle y a vécu jusqu'à ses vingt-six ans (excepté durant un semestre d'échange à Florence quand elle était au lycée) ▽ elle a deux soeurs, une ainée, Ruth, qui vit à Dublin avec sa compagne, et une cadette, Magdalena, qui vit toujours à Londres et qui est enceinte de son deuxième enfant ▽ elle a grandi à Londres et a fait des études de lettres à l'université d'Oxford ▽ elle parle couramment six langues (anglais, français, italien, portugais, espagnol et russe) et en maitrise plusieurs autres (dont le latin et le grec ancien) ▽ ses parents sont très croyants mais n'ont pas su/réussi inculquer ces valeurs à leurs filles ▽ avant d'être journaliste voyages, elle a occupé le poste de journaliste littéraire au sein du même journal ▽ elle a été fiancée quatre ans avant d'être quittée lamentablement trois mois avant le mariage ▽ elle n'a jamais su pourquoi d'ailleurs ▽ il y a huit ans, elle a écrit un livre qui s'est classé numéro 1 des ventes pendant plusieurs semaines, puis trois autres qui n'ont eu aucun succès ▽ elle a commencé à boire de l'alcool à l'âge de quatorze ans et à fumer régulièrement à dix-sept ans, toutefois à vingt-deux ans elle réserve ces deux plaisirs coupables uniquement aux occasions exceptionnelles - mais elle tient très bien la distance et a vu plusieurs de ses amis raides morts alors qu'elle-même était encore en pleine forme ▽ elle a deux chats, Oscar et Scopa, et un chien nommé Heathcliff, qui l'ont suivie dans la plupart de ses voyages, auxquels s’est ajouté Buck, le chien de son amoureux ▽ elle adore cuisiner mais est incapable de suivre une recette à la lettre ▽ elle court tous les matins de bonne heure et fait du yoga plusieurs fois par semaine ▽ en bonne anglaise, elle boit au moins cinq tasses de thé par jour (et passe les trois quarts de son temps aux toilettes) ▽ sa passion pour les voyages est plutôt récente, quand elle était jeune elle adorait s'enfermer dans sa chambre pour passer son temps sur son ordinateur ▽ elle ne mange plus de viande, ni de lait animal et elle ne porte plus de laine ni de cuir depuis sept ans ▽ petite, elle voulait être styliste mais n'avait aucun sens de la mode ▽ elle a toujours fait passé ses amours avant ses amis, c'est sans doute pourquoi elle s'est quasiment retrouvée seule après son dernier échec sentimental ▽ elle a eu trois relations sérieuses, deux avec des hommes et une avec une femme avant d’être avec Oscar ▽ elle tombe très facilement amoureuse et devient assez effrayante quand c'est le cas ▽ elle n'a jamais aimé son prénom trop long et trop vieillot à son goût ▽ elle compte encore sur ses doigts (mais discrètement) ▽ elle assume très peu sa petite poitrine mais n'ose pas la faire opérer ▽ elle est persuadée de chanter faux, mais elle adore ça ▽ lorsqu'elle a des baisses de moral, elle se réfugie dans des chaînes beauté et cuisine sur YouTube.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? elle se rend au moins une fois par semaine au cimetière du Père Lachaise pour s’y promener et se retrouver seule. elle passe inlassablement de longs instants devant la tombe d’Oscar Wilde. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? d’y avoir un vrai chez-elle. depuis des années, elle n’a pas emménagé quelque part de façon durable et dans le but d’y fonder une partie de sa vie. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? paradoxalement, le peu d’opportunités. elle qui a vécu pendant quelques années sans réelles attaches, s’installer durablement et avec quelqu’un l’effraie un peu. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : inaccessible, séduisante, immense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 19:45



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

« what a day for a daydream. »

Confortablement assise sur un fauteuil, une jambe repliée sous elle, Beth avait arrêté la pointe de son stylo à quelques centimètres de son carnet et regardait par la fenêtre du salon, perdue dans ses pensées. Un mois s’était écoulé depuis qu’Oscar et elle avaient posé leurs valises à Paris. Ils s’étaient lassés de Gisborne après plus de quatre ans à y vivre et souhaitaient retourner à la « vraie vie ». Ils avaient d’abord songé à Londres, pour Beth. Sa ville natale lui manquait, de même que sa famille qu’elle n’avait pas vu depuis plus d’une année. Elle avait reçu des mails bien sûr, et avait communiqué avec ses sœurs et ses parents sur Skype, mais c’était différent. Être émue à travers un écran quand votre petite sœur vous annonce qu’elle est (encore) enceinte n’a rien à voir avec le fait de la prendre dans vos bras, et même si elle lui avait bien sûr promis de venir dès que le bébé serait arrivé, elle serait absente au moment de la naissance. Elle soupira en se disant que même si elle avait deux ans de plus que Magdalena, elle était bien loin d’avoir la même vie posée qu’elle. Au moins sa sœur aînée Ruth serait certainement présente à l’hôpital le grand jour. Elle vivait à Dublin, bien moins loin de Londres qu’elle, il lui serait plus simple de prendre un avion quelques jours avant the D-Day.
Beth eut un sourire en se rappelant du visage de ses parents quand Ruth leur avait annoncé que non, son homosexualité n’était pas qu’une passade de jeunesse et qu’elle avait rencontré quelqu’un qu’elle aimait et qu’elle quittait Londres pour l’Irlande afin de suivre l’élue de son cœur. Ruth avait vingt-deux ans et Beth dix-huit. Elle n’avait jamais eu le courage de son aînée et n’avait jamais présenté ses quelques petites amies à ses parents, alors qu’elle n’avait jamais hésité à ramener ses copains à la maison. Était-ce de la lâcheté ? Elle n’avait pourtant jamais eu aucun mal à s’afficher devant ses amis en tant que bisexuelle assumée, mais devant ses parents ce n’était pas pareil. Même si elle ne partageait pas leur foi, elle savait à quel point ils pouvaient être fermés et traditionalistes. Elle s’était dit qu’une fille lesbienne valait mieux que deux pour eux. D’autant plus qu’elle ne l’était pas. Son cœur se serra en se remémorant la joie de sa famille lorsqu’elle leur avait annoncé ses fiançailles avec Lester. Elle était pourtant sûre d’avoir trouvé le bon.
Ils s’étaient rencontrés à l’université d’Oxford, où Beth étudiait les lettres et Lester le droit. Ils s’étaient côtoyé de façon amicale de nombreuses années avant de se rendre à l’évidence et d’admettre qu’ils s’appréciaient beaucoup plus que ça. Ils avaient emménagé ensemble dès la fin de leurs études, dans un petit appartement chaleureux et bien agencé dans le quartier de Little Venice à Londres. Beth avait été engagée au London Chronicles pour tenir la rubrique littéraire et Lester avait rejoint le cabinet de son père. Ils avaient filé le parfait amour pendant quatre ans, avaient fait des projets et s’étaient promis tant de choses… Pourtant à peine trois mois avant la date fixée pour le mariage, Lester lui avait simplement dit qu’il n’était plus heureux. Qu’il s’était emballé, qu’il ne voulait plus de tout ça. Qu’il ne voulait plus d’elle. Et il était parti, en la laissant pantoise sur leur canapé. Ses valises étaient déjà prête. Plus tard, quand suffisamment d’eau avait coulé sous le pont Lester, Magda (qui avait alors le ventre rond de sa première grossesse) avait dit à Beth qu’au moins il avait eu la décence de lui dire tout ça en face. Et Beth avait été obligée de l’admettre. Après cette rupture, elle n’avait jamais plus eu de ses nouvelles et avait eu la chance de ne jamais le croiser dans la rue. Elle avait revendu sa bague de fiançailles et avait fait le tour des sans-abris du quartier pour leur donner l’argent.
Elle avait ensuite demandé trois semaines de congés. Sa patronne, Judith, une quadragénaire aux cheveux blond platine et à la peau halée 365 jours par an, lui en avait donné quatre. Elle était probablement une des seules amies de Beth. Elle n’avait pas protesté quand son employée lui avait annoncé son désir de quitter le journal pour faire le tour du monde, elle avait simplement lancé l’idée qu’elle n’avait qu’à changer de département pour mettre à profit ses envies d’évasion. Elle lui avait expliqué qu’elle comptait ouvrir une nouvelle rubrique dans son journal. Une rubrique voyages. Le journal paierait à Beth la moitié de ses frais en plus de son salaire si elle s’engageait à écrire un papier par semaine sur l’endroit qu’elle visitait à ce moment-là. Elle n’avait pas eu à réfléchir longtemps. C’était une occasion en or. Elle avait largement les moyens de payer cinquante pour-cent de ses frais. Les bénéfices de son livre (celui qui avait eu du succès) tombaient encore régulièrement dans sa poche et son salaire au London Chronicles était plus qu’honnête. Cinq semaines plus tard, elle s’envolait pour le Pérou.
Ses pensées se perdirent ensuite vers la Nouvelle-Zélande. En arrivant à Gisborne, elle avait d’abord pris une chambre au Clyde Hotel. Puis elle s’était rendue compte qu’elle ne voulait pas repartir. Elle avait appelé Judith qui lui avait dit qu’elle n’avait qu’à rester là-bas le temps qu’il lui faudrait, et qu’en attendant elle pourrait écrire sur son quotidien, ses rencontres et ses bons plans de l’autre bout du monde. Beth avait alors rangé ses affaires et avait déménagé chez Mrs Berempot’s GuestHouse, chez qui les chambres étaient bien moins chères et l’ambiance bien plus chaleureuse. Ca serait parfait le temps qu’elle trouve un appartement. Puis elle avait rencontré Oscar au détour d’une séance de jogging. Elle eut un sourire tendre en se rappelant de la première fois qu’ils s’étaient adressé la parole, sous le grand arbre qui les avait abrités de la pluie. Elle avait eu un réel coup de foudre pour lui, et cinq jours plus tard ils emménageaient ensemble. En tant que colocataires d’abord, puis il n’avait pas fallu longtemps pour que leur relation prenne un autre tournant. Ils étaient donc un vrai couple, solide, et ça n’avait fait que se confirmer quand il avait accepté de la suivre à Paris.
Le regard toujours dans le vague, Beth constata avec satisfaction qu’en cinq ans et demi elle avait visité plus d’une quarantaine de pays. Elle parlait déjà de nombreuses langues et en bafouillait désormais plusieurs autres. Finalement, à part l’épisode foireux avec Lester, elle n’avait pas à se plaindre de sa vie. Son plus gros échec restait tout de même le flop de ses trois derniers bouquins. Si son premier avait été un best-seller, les trois autres était restés pitoyablement sur les étagères sombres des librairies. Elle avait longtemps songé qu’elle avait eu la chance du débutant et qu’elle n’était bonne qu’à écrire des guides touristiques, jusqu’à ce qu’elle n’envoie le manuscrit de son roman écrit à Gisborne à une maison d’édition parisienne. Elle n’avait eu à attendre que quelques jours avant d’avoir une réponse enthousiaste du directeur, qui la priait de se rendre dans la capitale française au plus vite pour l’y rencontrer et parler de possibles suites à ce livre. Elle avait donc passé huit jours en France, en compagnie de Lucas Nouvel, éditeur de son état, qui lui avait également présenté l’un des dirigeant de la filière littéraire de la Sorbonne. Elle était rentrée à Gisborne avec une promesse d’emploi à mi-temps, un nouveau livre édité et un autre en commande.
Un miaulement la tira de ses pensées. Elle posa son carnet sur le guéridon et se leva pour ouvrir la fenêtre de la terrasse sur laquelle se prélassaient les animaux. Ils n’avaient pas mis longtemps à trouver cet appartement du 17ème -un T4 de 120m², et Beth avait puisé dans ses économies pour payé la première échéance. Elle n’avait pas mis longtemps à se faire à la vie parisienne -peut être grâce à tout ces années passées à Londres. Elle sentait en revanche qu’Oscar était encore réticent à ce confort et à ce nouveau mode de vie. Elle s’appuya à la rambarde de la terrasse et laissa son regard se perdre sur les toits de Paris et vers le Sacré-Cœur, qu’elle distinguait entre deux maisons.
Puis elle ferma les yeux et sourit.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Catnap/Nathalie. ÂGE : 22 ans. SEXE : F. VILLE : Dublin. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : pour que Beth et Oscar dirigent un jour le monde. IMPRESSIONS : j’étais inscrite il y a quelques mois, et je suis contente d’être de retour. FRÉQUENCE DE CONNEXION : au moins cinq fois par semaine, plus probablement tous les jours. UN DERNIER MOT ? bonjour !


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]keira knightley[/b] aka [i]beth winson[/i].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sel.

CRÉDITS : (ava) dreazy. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 19:51

re-bienvenue chez toi ma toute belle du coup, tu étais qui avant ? ravie que tu aies de nouveau craqué en tout cas
je ne sais pas si c'est le hasard mais je viens tout juste de supprimer une keira et en revoilà une autre haha
sur ce, le staff est à ton entière disposition donc n'hésite pas à nous harceler en cas de besoin


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 19:56

merciiiii

j'étais Prudence Morel (le scénario de Jude) ! j'avais quitté le forum parce que sa joueuse était partie quelques jours après mon inscription, et je ne me voyais pas garder Prudence après... je cherchais un nouveau perso pour revenir et j'ai appris que Volamour était admin ici (on était co-admins sur un forum) du coup on a décidé de reprendre nos persos (donc non, mon arrivée après la suppression de l'autre Keira n'est pas un hasard, ça fait une semaine que j'attends la brèche :dead: )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : tommo, mon bb.

CRÉDITS : scarlett glasses (avatar).

PSEUDO : anaëlle, la fabulance-même.


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 19:59

bienvenue de nouveau, en espérant que cette fois soit la bonne. j'allais te souhaiter bon courage pour la rédaction de ta fiche mais je vois que tu n'as pas perdu de temps. pour le moment, je n'ai lu que la première partie de ta fiche, mais ton personnage m'a l'air fort intéressant.
quoi qu'il en soit, comme l'a dit albane, le staff est à ton entière disposition en cas de besoin.



Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint mais tu es infiniment nombreux, celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui cherche, et tous les autres ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : tommo, mon bb.

CRÉDITS : scarlett glasses (avatar).

PSEUDO : anaëlle, la fabulance-même.


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 20:01

dp : ooooh la jolie prudence ! c'est chouette de te revoir parmi nous !



Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint mais tu es infiniment nombreux, celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui cherche, et tous les autres ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sel.

CRÉDITS : (ava) dreazy. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 20:01

aww oui c'est cool que tu sois revenue, ça fait vraiment plaisir


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 20:09

merciiii

oui elle est terminée en fait, je l'ai rédigée cette semaine entre les jours fériés en Irlande et mes pauses au travail j'attends juste l'aval de Volamour pour savoir si tout lui va, j'ai modifié et ajouté quelques points pour que ça colle à la transition entre la Nouvelle-Zélande de notre ancien forum au Paris celui-ci

en tous cas je suis super contente d'être de retour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 20:26

Alors re bienvenue parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 5/4/2015, 20:31

merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 6/4/2015, 12:38

Keira, j'adore cette femme
Bienvenue ici, n'hésite pas si tu as besoin, le staff est là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 6/4/2015, 12:42

Personne ne touche à ma Bethounette.

Je te valide dès que je rentre, je dois me préparer pour aller voir Arthur (et poney).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 6/4/2015, 12:44

merci c'est gentil comme tout

pas de souci, profite bien (et pas de kidnapping aujourd'hui !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl. 6/4/2015, 16:45

Ma beauté rien qu'à moi.   On va bien s'amuser.  


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire.    non, non, c'est interdit de dormir sur un banc !    l'agence immobilière est encore ouverte alors on se dépêche ! t'as vu comme tout le monde est mignon ici ?    alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire.    et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: BETH ▽ sunday girl.

Revenir en haut Aller en bas

BETH ▽ sunday girl.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» [MISSION] Escort Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 05 :: gestion-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)