Partagez|

Gideon - All my scars are open

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 13:43



Gideon Fish Pollock featuring George Shelley

« Falling out of love is hard. »

NOM :Pollock. Comme le poisson. C’est un nom de famille comme les autres. PRÉNOM : Gideon. Le prénom de son grand-père maternel. Il le déteste, le prénom. Le grand-père aussi, soi-disant passant. SURNOM : Fish. Tout le monde l’appelle comme cela. Il ne donne pratiquement jamais son vrai prénom, de toute manière. ÂGE : 22 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Fish est né le 12 février 1992. C’est marrant, n'est-ce pas ? Lui, il ne trouve pas, son anniversaire passe toujours à la trappe. C’est à Londres, dans le quartier de Chelsea qu’il est né. Gosse de riche, oui, mais seulement sur les papiers. ORIGINES : Sa mère est française, mais tout comme son père, il détient la nationalité anglaise. ORIENTATION SEXUELLE : Fish est hétérosexuel, il s’est longtemps posé la question, d’ailleurs, mais depuis qu’il l'a rencontré, il est en sûr. STATUT CIVIL  Son cœur est pris, pour toujours et à jamais. Mais se souvient-elle de lui ?ÉTUDES/MÉTIER : Fish, son truc à lui, c’est le théâtre. Etre un autre pendant quelques heures, c’est ce qu’il aime le plus au monde, depuis toujours. Quand il fut accepté au conservatoire national d’art dramatique de Paris, il n’hésita pas et sauta dans l’avion, quittant sa belle île.    PASSION(S) : Vous l’aurez compris, Gideon ne vit que pour le théâtre. C’est sa plus grande passion. Littéraire dans l’âme, il aime énormément la littérature mais également la musique. Il joue du violon comme personne, il gratte un peu la guitare et chante beaucoup. Fish adore voyager, découvrir de nouveaux pays. Il aimerait faire tour du monde avec elle, c’est un peu son secret, son rêve. GROUPE : Eden de cacharel. Pour lui Paris, c'est une ville de promesse. La promesse d'un avenir mais également la promesse d'un amour oublié SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : scénario.

CARACTÈRE : Fish, il n’a jamais été très difficile. C’est un gamin souriant, et qui apporte le sourire. C’est un gamin à la fois drôle et boudeur, c’est un éternel enfant finalement. Pourquoi ? peut être parce qu’il n’a pas eu d’enfance. C’est un jeune homme très intelligent qui a une imagination débordante. C’est un comique, un vrai. Il s’est capter l’attention, quand il est sur scène, il a cette prestance, cette putain de prestance qui fait que l'on retient son souffle, qu’on ne peut que le regarder, que dévorer ses paroles. Et puis, y’a sa voix aussi. Il a une pépite dans le gosier, le gamin. Une voix douce et la mauvaise habitent de chantonner des ballades romantiques. Fish, il sait écouter, il aime écouter. Depuis toujours, c’est un peu le psy de sa bande de copains.

Fish, son problème, c’est qu’il est trop sensible, parfois, il lui arrive de pleurer pour trois fois rien. Il ne sait même pas pourquoi et pourtant c’est un véritable torrent de larmes. Fish, il est borné. Quand il veut quelque chose, il fait tout pour l’avoir, et c’est assez étrange quand on le connaît vraiment, parce que Fish, il est vraiment timide. Seulement, grâce au théâtre, il a pu, enfin, se révéler. Pour finir, Fish, il n’est absolument pas patient. Il s’énerve très vite et entre parfois dans des colères incontrôlables et effroyables.

TICS ET TOCS :►Il déteste ses cheveux, mais ne veut pas les couper. Tous les matins, c’est la même crise de nerfs devant le miroir ► Il a un sérieux problème avec la nourriture. Il mange trop. Et pas nécessairement ce qui est bon pour la santé. Fort heureusement, il compense par une activité sportive régulière. ► Son péché mignon ? Les mikados. Quand il est triste, il n’y a que cela pour le calmer. Un paquet par jour, minimum. Un vrai accro. Mais vaut mieux cela qu’autre chose. ► Parce qu’il ne fume pas, il ne boit pas non plus, ou alors très peu, en soirée. ► Il ce réveil tous les matins à sept heures. La plupart du temps avant la sonnerie de son téléphone. ► Il est très angoissé quand il doit prendre le volant, il est crispé et irritable dans ces moments-là. ► Il a un sérieux problème avec le rangement. Sa voiture est une vraie poubelle, sa chambre n’est guère mieux. Ses colocataires se tirent régulièrement des balles. ►  Il règle l’eau de la douche beaucoup trop fort et ressort toujours rouge, ce qui fait rire ses amis. ► Il ne chante pas dans la salle de bains, ce qui est assez surprenant. ► Il adore faire la cuisine et c’est dans ces moments-là qu’il chante. ► Il voue une étrange passion aux singes. C’était d’ailleurs le nom de son chien. ► Depuis la mort de ce dernier, il rêve d’en adopter un autre. ► Il a la phobie des chats, ce qui est assez ridicule. ►Parfaitement bilingue, il a toujours refusé de parler français avec sa mère. Et puis Alby est arrivé, sa mère, elle, est partie. Et Fish a continué le français.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? L’endroit favori de Gideon, c’est la comédie française. Tous les deux mois, il se ruine pour y aller. C’est son petit plaisir. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? Rien que penser qu’il vit au même endroit qu'elle, c’est tout simplement merveilleux. Il a l’impression de la croiser à chaque coin de rue ! ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ?
Ce qui l’agace, c’est la circulation. C’était le même problème de Londres. Il y a trop de monde et les piétons ne font jamais attention. Prendre la voiture est devenue une véritable épreuve pour lui. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : Paris est romantique, Paris est rêveuse, et pour finir Paris est joueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 13:44



ACTE I SCÈNE I


Noël période festive et au combien apprécié des enfants. Du haut de ses six ans, rien ne fait plus plaisir à Ambroise que voir le père Noël du centre commercial. Il n’avait pas pu y aller l’année passée et comptait bien se rattraper aujourd’hui. Son but ? Monter sur les genoux du grand monsieur en rouge et lui murmurer à l’oreille son souhait le plus précieux.

Sa soeur, elle, n’est pas de cet avis. Lizzie a beau être sa sœur jumelle, elle est complètement différente de Gideon. Lizzie, c’est la douceur incarnée, avec ses longs cheveux blonds, avec ses beaux yeux chocolat. Mais Lizzie, c’est aussi une rêveuse. Voir le père Noël, aucune importance. Si elle a accompagné, ce jour-là, sa mère au centre commercial, c’est uniquement pour voir la nouvelle fontaine.

Gideon fait la queue avec les autres enfants, il serre la main de sa sœur qui se tord le cou pour observer l'allée principale. Même s’il est le plus jeune, c’est lui qui doit surveiller Lizzie. Maman n’est pas loin, de l’autre côté de la route, dans « la maison de l’ongle » comme l’appelle Lizzie.

Gideon soupire, tape du pied. Il en a marre ! Il n’a jamais été très patient, au contraire de Lizzie.

Son tour arrive enfin et joyeux, il se hisse sur les genoux du vieillard.

« Bonjour mon petit, comme t’appelles-tu ? »

« Gideon ! »


Le père Noël retient difficilement un sourire que l’enfant ne comprend pas.

« Et que voudrais-tu me demander pour Noël ? »

«  Un chien ! » dit-il en sautillant gaiement. Il prend ensuite un ton des plus sérieux pour expliquer que sa sœur préférerait un chat, mais qu’il en a très peur.

« Et ta soeur, elle est ici ? »

« Bien sûr ! » Gideon fronce les sourcils et quitte le père Noël du regard pour chercher sa jumelle. Pas de Lizzie. Gide’ commence à s’inquiéter. Elle est peut-être allée voir maman ? Oui, c’est sûrement ça. Mais non. Il la voit maintenant, de l’autre côté de la route. Près d’elle, une voiture blanche, aux vitres teintées. Une voiture qu’il ne connaît pas, qu’elle ne connaît pas, mais, quand la portière s’ouvre, Lizzie se précipite à l’intérieur, tirer par un bras musclé.

Il entend un cri. Ce n’est pas celui de Lizzie, mais le sien.


ACTE I SCÈNE II


Gideon est assis devant le téléviseur. Il entend à peine ses parents se disputer dans la pièce d’à côté. Il ne perçoit que quelques bribes d’une conversation mauvaise. « Divorce » « faute » « détester ». Il préfère ne pas écouter. Dans quelques minutes, les informations seront terminées et il pourrait regarder son épisode hebdomadaire de « sponge bob ». Il a hâte. Les informations, il s’en fiche complètement, lui veut juste écouter la voix stridente de la petite éponge jaune. C’était le dessin animé favoris de Lizzie…Lizzie...

L’homme qui présente les informations hausse la voix et envoie un drôle de spot prioritaire. Un spot qui brûle le petit cœur de Gideon Pollock.

Alerte enlèvement, Elizabetha Pollock, six ans, a disparu le mercredis 20 décembre dernier. Elle portait une robe blanche et des bottes rouges. L’enfant a des cheveux longs blonds. Elle serait montée dans une Clio blanche aux vitres teintées dans les environs de Chelsea. Si vous avez vu l’enfant ou ses ravisseurs, ou si vous avez des informations qui pourraient aider les enquêteurs, appelez au XX XX XX XX XX.


ACTE I SCÈNE III



Aujourd’hui, ça fait un mois que Gideon dort seul dans sa chambre. Ça lui fait tout drôle. Il est très triste aussi. Il ne ressemblait pas du tout à sa sœur et pourtant, il l’aimait vraiment. Depuis qu’elle n’est plus là, c’est comme s’il y avait un trop dans sa poitrine. Il voudrait la revoir pour la serrer dans ses bras. Si elle revenait, il accepterait même de jouer à la Barbie avec elle !

Il soupire. Le mercredi, normalement, il a son cours de violon. Mais aujourd’hui son professeur ne viendra pas. Il ne sait pas pourquoi, c’est son papa qui a décidé d’annuler. C’est dommage, il aime bien le violon. Surtout quand Lizzie chante pour l’accompagner. Elle a une jolie voix, toute fluette, adorable.

Quelqu’un sonne à la porte. Sa mère n’est pas là, elle ne revient presque plus, elle travaille beaucoup, mais il est un peu triste de ne plus avoir son baiser du soir. Son père doit être dans son bureau. C’est donc a lui d’ouvrir la porte. Il est toujours très fier de le faire, comme si cela faisait de lui une grande personne.

Derrière la porte se trouve un homme, il porte un insigne. Gideon ne sait pas très bien lire, mais il sait cependant que c’est un agent de police. Il est un peu surpris, il avait toujours pensé que les policiers étaient tous occupés à courir après les bandits et les voleurs.

Son père arrive, serre la main de l’homme et lui demande d’aller jouer ailleurs. Mais même dans le salon, Gideon peut entendre ce que dit l’homme.

« Nous avons retrouvé le corps de votre fille dans la tamise, ce matin vers huit heures. Nous sommes sincèrement désolés.

Le vide dans sa poitrine ne se refermera donc jamais.



ACTE II SCÈNE I


L’été, ça n’a jamais été la période préférée de Gideon. Il se sent toujours un peu déprimé à l’annonce des grandes vacances. Souvent, il s’enferme dans sa chambre avec Monkey, son chien, et mange des Mikados en pleurant le divorce de ses parents, survenus en juillet, et le départ définitif de son père. Comme il est déprimé, il pense à sa sous aussi. Il se demande ce qu’elle ferait à sa place. Résultat, il pleure deux fois plus. Mais cette année allait être différente, c’est ce qu’avait promis Alfonzo, son meilleur ami. Les parents de ce dernier venaient d’acheter une maison à Brighton, le genre villa sur la plage. Alfie et quelques autres gars du lycée, des filles aussi, d’ailleurs, avait prévu d’y passer deux bonnes semaines. Au début, Gideon avec refuser. Et puis Alfie avait dégainé sa technique du « je te saoule jusqu’à ce que tu dises oui ».

La dite technique consistant à répéter en boucle « dis oui, fishy », Gideon avait très vite accepté.  Alfie, Joey, Mike, Dolly et Libby étaient tous partis Lundi dernier et Fish devait les rejoindre après la fin de ses partiels de théâtre. Et honnêtement, il était pratiquement sûr de les avoir loupés. Voilà pourquoi il errait telle une âme en peine dans les rues de sa capitale bien-aimée.

Voilà pourquoi il entre dans la vie d’Alby. C’était une jolie brune, d’immenses yeux chocolat et un sourire…époustouflant. Elle était belle, elle ne semblait pas réelle. Et étrangement, elle lui rappelait sa soeur. Peut-être parce qu’elle était son parfait opposé. Avec un courage qu’il ne se connaissait pas, il aborda cette jolie fleur.

C’est autour d’un café qu’il apprit qu’elle était française, qu’elle apprit qu’il était bilingue.

« Je ne t’ai pas demandé, tu t’appelles comment ? »

« Albane, tu peux m’appeler Babane » dit-elle en souriant. Il aimait ce sourire.

« Pour moi ce sera Alby, j’aime être différent » dit-il avant de rire.

« Moi c’est Fish ! » Elle le regarde, moment de silence, il est gêné.

« C’est comme ça que tout le monde m’appelle en fait, sinon, c’est Gideon, mais bon. Enfin, tu vois le truc. »

« Alors pour moi ce sera Gideon, j’aime être différente. »

il rit. Elle est drôle, il l’aime bien. Et c’est tout naturellement qu’il l’invite à Brighton.


ACTE II SCÈNE II



Alfie le regarde avec son air de « tu as flairé un beau poisson ». Sans mauvais jeu de mots. Il déteste quand il fait cela. Et tous les autres regardent Albane comme si elle était une bête curieuse. C’est Joey qui se lance en premier.

« Toi France ? » demande-t-il. Il n’a jamais été très doué en langue vivante et Fish soupire.

« Elle parle anglais, les gars. »

Elle sourit. Il se demande si elle se moque de lui. Mais elle n’a pas l'air mauvais, juste amusée. Alors, il sourit, lui aussi. Il désigne un a un ses amis. D’abord, Mike, puis ce crétin de Joey, en finissant par les filles et enfin, le meilleur, Alfonzo.

« Voilà, le club des Y au grand complet. »

« Le quoi ? »

Il rit. C’est un surnom que leur avait donné le prof de math, il y a deux ans.

« Fishy, Afly, Miky, Joey, Libby et Dolly.  Ne cherche pas trop loin, c’est débile… »

« Allez le thon, tu devrais peut-être montrer sa chambre à la charmante française ? »

« Le thon t’emmerde, Mike. Le thon t’emmerde. » Mais il rit malgré tout. Parce qu’il est heureux.


ACTE II SCÈNE III



Fish se souviendra toujours de ce matin-là. C’était un samedi et il venait de se lever. Debout dans la cuisine, il se trémoussait au rythme endiablé d’une chanson qu’il ne connaissait pas, mais appréciait déjà. C’est en l’entendant rire qu’il sût qu’elle était, elle aussi, réveillé. Il lui proposa de prendre le petit déjeuner sur le canapé, Alfie n’étant pas là pour râler.

Dolly, déjà levé, était lovée sur le sofa et regardait une émission de téléréalité lambda. Fish attrapa la télécommande alors que la jeune femme se mettait à râler.

« Désolé Dolly Jolie, mais c’est l’heure de Bob, L’éponge ! »

« Tu regardes Bob, l’éponge ?! »

Il se tourne vers elle, les yeux pétillants de malice.

« Patrick, c’est mon dieu ! »

« Tu as tellement bon goût ! »

Ils avaient ri de leur bêtise, ils avaient ri de leur point commun.


ACTE II SCÈNE IV


Cette journée sur la plage avait été tout simplement magique. Il avait fait chaud. Alfie avait construit un château gigantesque que Monkey s’était empressé de détruire. Joey s’était fait enterrer par Libby et Alby, qui faisait pratiquement partie du club des Y., Mais Fish ne se sentait pas totalement à l’aise. Quand il était avec la demoiselle, il avait chaud et froid en même temps, il se sentait nerveux et nauséeux. Elle lui faisait un effet fou, mais semblait ne pas s’en rendre compte. Il en venait même à être jaloux de ce débile de Joey ! Il était tout simplement ridicule…Il devait lui parler, cela ne pouvait pas continuer ainsi.  

Il l’avait donc pris à part, prétextant une balade au bord de l’eau. Mike avait voulu les accompagner, mais super Alfie l’avait empêché. C’est une perle, ce mec.  

« Alby, j’adore nos potes, mais j’ai besoin que l'on soit seul… »  

Elle devait repartir le lendemain, et honnêtement, il n’en avait aucune envie. La simple idée de ne plus la voir lui brisait la cour. Il attira la jolie brune contre lui et la serrer, enfouissant son visage contre ses mèches folles.  

« Je pourrais prolonger mon séjour.

Son cœur ne bat plus dans sa poitrine, tout son corps se met à trembler. Il se demande si elle s’en rend compte, mais finalement, il s’en fiche. Elle va rester, près de lui. Elle va rester !  

« C’est vrai, tu as à peine eu le temps de me connaître… »  

Il se redresse et la regarde. Un sourire éclaire son visage, ses fossettes, ressortent.  

« Ah bon ? Je devrais savoir quoi ? »  

Pendant un instant, il pense qu’elle ne répondra pas, mais finalement c’est une effusion d’adjectif. Il ne peut que sourire. Il sourit tant qu’il en a mal à la mâchoire.  

« Je suis hystérique, capricieuse, bordélique, sensible, rêveuse, impulsive. »

Il rit doucement  

« Moi, je bave en dormant.

Il n’entendant même pas sa réponse parce que comme cela, sur un coup de tête, il s’approche d’elle et l’embrasse avec douceur. Il en avait tellement envie, et depuis tellement longtemps. Albane répond à son baiser, il a l’impression d’être dans un film romantique, tout tourne au ralenti. Mais il est sûr d’une chose, il l’aime.


ACTE II SCÈNE V




Il savait que ce moment arriverait. Il l’avait imaginé mille fois, et c’était encore pire en vrai. Debout sur le quai de la gare, il ne sait pas quoi faire. Il aimerait lui demander de rester avec lui, il aimerait partir avec elle, mais c’était impossible, il le savait, il ne fallait pas être égoïsme !  

Il l’avait donc longuement serré contre elle. Il n’avait rien dit, il préférait rester silencieux. Ses baisers valaient toutes les paroles du monde. Ses lèvres se mouvaient contre celle de la jeune femme et, il en était sûr, elle pouvait ressentir toute la douleur qu’il contenait. Parce que oui, il avait mal. Elle allait bientôt repartir et il savait qu’il ne pourrait pas l’oublier, il ne voulait pas l’oublier, de toute façon.  

Albane restera gravée dans son cours à jamais, elle est son âme soeur, il le sait. Ils sont faits pour être ensemble. Ils se complètent. Sans elle, il n’est plus rien. Et même s’il ne l’a connaît que depuis deux mois, il ne peut plus se passer d’elle.  

Bien vite, trop vite, elle monde dans l’Eurostar. Elle regarde et elle sourit. Elle est triste elle aussi, il le voit. Ses orbes chocolat ne brillent plus de la même manière.  

« Tu ne m’oublieras pas… » « Jamais.»

Murmura-t-il alors que le train quittait la guerre.

C’était une promesse, un jour, il la retrouverait. Il se battra pour elle.



ACTE III SCÈNE I


La lettre est là, sur la table. Il veut l’ouvrir. Mais n’y arrive pas. Ses mains trembles, il frisonne. Seul dans la cuisine, il hésite. Soulève la lettre puis la repose. Mais non, il n’arrive vraiment pas à l’ouvrir. Si seulement Alfie était là…Mais non, ce crétin a décidé de faire le tour du monde l’année dernière et maintenant, il se retrouve tout seul…

Il aurait aimé être avec sa mère aussi. Mais cette dernière travaille. Comme toujours. Il aurait aimé être avec son père, mais il ne sait même pas s’il est encore vivant. Il se sent si seul…

Finalement, il l’ouvre, cette fichue lettre. Les larmes lui montent aux yeux, il ne voit plus rien, sa vue est embuée. Putain…Cette lettre, rédigé en français, le convié à Paris, au conservatoire national de théâtre. Il avait été accepté ! Il allait partir pour Parie, dans sa ville…Il pourrait la revoir. Mais il pourrait également réaliser son rêve !

Tremblant, il compose le numéro de son ami. Mais Alfonzo ne répond pas…ce n’est pas étonnant. Où est-il maintenant ? En Thaïlande ? Au Népal ? Il ne sait plus…Quand il raccroche, juste après « Alfie ♫ », il voit « Alby ♥️ » dans son répertoire. Il se mort la lèvre, devrait-il l’appeler ? Il aimerait…Mais ça fait quatre ans…Elle l’a sûrement oublié.  

Pour lui, elle est toujours dans son cœur…à Jamais.


ACTE III SCÈNE II



Cela fait quatre mois qu’il est ici. Et il ne pensait pas se sentir si seul. Depuis que Monkey est parti, il a l’impression de ne plus sortir de chez lui, sauf pour aller en cours. C’est triste. En plus, son appartement est trop grand pour lui. C’est sa mère qui voulait le lui louer, mais c’est définitivement trop grand et trop luxueux.

C’est un de ses camarades qui lui a parlé de la colocation. C’est une idée qu’il l’avait séduit. C’est vrai, vivre avec des inconnus, ça peut-être déroutant. Mais pour une personne sociable comme lui, c’était parfait !

Il avait épluché les petites annonces. Celle qu’avaient posté Loukas et Gaëtan lui avait semblé parfaite.

Les deux garçons avaient des caractères très différents du sien et leur vie commune s’organisa bien vite. Il se lia d’amitié avec Loukas, qui avait un côté un peu dérangé mais très amusant. Il avait, au début, plus de mal avec Gaëtan. Finalement, il a appris à le connaître.

Ces deux garçons, bien plus que des colocataires, sont devenus au fil des mois de vrais amis. Quand Erina les rejoignit, la vie en communauté fut plus compliquée. Plus question de se balader  en caleçon, plus question de laisser traîner ses chaussettes sales. Mais c’est peut-être mieux ainsi…



de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Zoey aka RoseImpure ÂGE :J'ai 16 ans    SEXE : Je suis une fille ! VILLE : Je vis à Brest  RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : J'aime beaucoup l'idée du forum, ça change des villes américaines ! De plus, j'adore le scénario d'Alby    IMPRESSIONS : J'aime beaucoup beaucoup beaucoup, le graphisme est canon ! FRÉQUENCE DE CONNEXION : tout les week-end UN DERNIER MOT ? Je suis en internat la semaine. Je vous aime    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 14:09

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :)

Je ne sais pas si ça vient de moi, mais je ne vois pas ton avatar si jamais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 14:11

Merci beaucoup ♥
Oui, j'ai un problème d'avatar, impossible de le régler...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sel.

CRÉDITS : (ava) dreazy. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 14:29

MERCI, MERCI, MERCI D'AVOIR CHOISI MON SCENARIO

bienvenue parmi nous, et bonne chance pour ta fichette si tu as besoin de quoique ce soit, je suis là pour toi all day all night donc n'hésite pas à me harceler
tu peux envoyer un mp à erina si tu veux, pour qu'elle t'explique comment ça se passe au niveau de votre colocation


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : emma watson.

CRÉDITS : viceroy (avatar), moi (signature).

PSEUDO : anaëlle.


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 14:47

YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAY UN GRAND BIENVENUE PARMI NOUS !
fish ça lui va trop bien en plus
bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à contacter le staff si besoin (babane se fera un plaisir de t'aider je pense )


HAPPY GIRLS ARE THE PRETTIEST

i believe in miracles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 14:49

tant d'amour, merci ma jolie Alby ♥ Maintenant que je suis là, je ne vais pas te lacher ♥

Merci Erin, je vais en effet te Mpotter pour cette histoire de collocation ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sel.

CRÉDITS : (ava) dreazy. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 15:15

Gideon Pollock a écrit:
tant d'amour, merci ma jolie Alby ♥️ Maintenant que je suis là, je ne vais pas te lacher ♥️

j'y compte bien


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 15:59

Bienvenue sur LBD (et en plus tu fais une heureuse).

Bon courage pour ta fiche, et n'hésites pas en cas de question sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 17:01

Enfin le voilà !
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 17:53

Bonjour à vous deux et merci pour ses gentils petits mots ! J'espère être à la hauteur des attentes d'Alby !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 19:53

Bienvenue Gideon
N'hésite pas au besoin, le staff est là pour t'aider
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 8/5/2015, 21:52

merci beaucoup ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 9/5/2015, 12:52

Bienvenue jeune homme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 9/5/2015, 15:40

juste fan du prénom =D bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 9/5/2015, 18:08

Merci à vous deux, vous êtes adorables ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sel.

CRÉDITS : (ava) dreazy. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 10/5/2015, 11:54

baby listen please, i'm not on drugs i'm just in love
j'adore ta présentation, j'adore ton histoire, tout est parfait pour moi encore mille mercis d'avoir choisi mon scénario


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire. t'as vu comme tout le monde est mignon ici ? alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open 10/5/2015, 12:01

Merciiii **
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gideon - All my scars are open

Revenir en haut Aller en bas

Gideon - All my scars are open

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» APRIL † all my scars are open
» Mek' pour l'open de peinture GW
» ND Open IV
» Sondage pour les Scars Pirates
» Open Video a GW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 05 :: gestion-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)