Partagez|

≈ INCENDIE(S).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 20:59



léon marciano featuring rafael lazzini

« de battre mon coeur s'est arrêté. »

NOM : marciano. l'aîné de sa génération. le fils du père. le remplaçant en ligne directe. mais le nom, à force, on l'oublie. on ne se rappelle plus de son identité, de ses racines. et on se perd, à force de se falsifier. PRÉNOM : léon. le lion. pourtant ça sonne doux, au premier coup. ça sonne long et rassurant. avec un grondement derrière. une grosse bête qui se cache. dans les coulisses, dans les failles. et elle ronge, en attendant. SURNOM : quand il n'y a que quatre lettres, c'est déjà restreint. léo. adèle, sa femme, l'appelle parfois comme ça. le loup. c'est le nom qu'il a fini par donner personnellement à la boule noire et gluante qui suinte entre ses côtes et dans ses os. marciano. là vivent les affaires. les rendez-vous, les agendas, les appels. marciano, il n'a pas vraiment le temps pour grand-chose. ni de vivre, ni de se laisser vivre. ÂGE : trente-et-un ans. et les trente-deux se rapprochent dangereusement. il le vit mal, sans le dire. à trente-et-un ans, il se sent impuissant. comme si il avait regardé défiler une partie de sa vie sans vraiment y toucher. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : montpellier, premier novembre. c'était en mille neuf cent quatre-vingt trois. il faisait froid, il faisait gris. comme un premier jour de novembre, en règle générale. ORIGINES : françaises. peut-être que si l'on creusait, on partirait ailleurs, vers d'autres contrées. il ne s'est que rarement penché sur le sujet. il a enterré ce qui était passé. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel, non ? c'est ce que tout le monde répond. les amis, les collègues, les parents, la famille. on ne voit pas qu'est-ce qu'il pourrait faire d'autre de sa vie. après tout, il a toujours su plaire aux filles, qu'ils diront. à tort ou à raison. il se tait, encore et toujours. viendra l'heure où la bombe finira par exploser. STATUT CIVIL : marié. depuis dix ans maintenant. il s'est casé sûrement un peu trop tôt. mais ils forment un si beau couple. le chien, la maison, la villa des beaux-parents à deauville et même la voiture de fonction. on ne peut plus casé. en boîte, enfermé. ÉTUDES/MÉTIER : cinq ans d'études. un master en droit. et maintenant ? il a comblé les dernières formations rapidement, les stages, les écoles. il est huissier. le genre de métier insupportable pour beaucoup. on ne les aime pas vraiment, en général. PASSION(S) : courir ; aussi simple et sans but que ça en a l'air. il est de ceux qui partent à l'aube. bouffer des kilomètres, le coeur battant. pour se vider la tête. pour sentir leur sang pulser. cuisiner ; un péché mignon qui semble lui redonner un brin d'humanité. même si il ne supporte qu'assez mal qu'on rentre dans ses quartiers quand il est en train d'officier. il cuisine quand il en a le temps, bonne excuse pour sauter sur l'occasion. danser ; un dernier plaisir qu'on tait un peu plus. il a toujours l'air d'être celui qui reste accoudé, bras croisés, à regarder les gens. il cache ses envies, comme d'habitude. il y a une euphorie et un abandon de soi indescriptible, quand on se laisse glisser dans la masse des corps mouvants, et qu'on fait partie de la marée humaine qui vibre au son des basses. GROUPE : black opium, de yves saint-laurent. la noirceur cachée derrière une couche de vernis, qui déjà est devenu craquant. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : mini-scénario de nine.

CARACTÈRE : l'homme idéal. on aurait envie de dire ça, en le voyant. poli, ambitieux, charmant. c'est les histoires de façade. les affaires. les sourires de circonstance. déterminé, agressif, sans pitié. mais il y a une bête féroce en affaires, une fois face aux choses. parfois, il faut savoir se séparer de son coeur pour travailler correctement. ce n'est rien encore. ça aide à canaliser. ça empêche de trop penser. impulsif, lunatique, instinctif. il y a d'autres choses, quelques couches plus profond encore. une drôle de bête qui gronde dans le noir. un loup, un ours, un monstre difforme. il le canalise comme il peut. mais il ronge, mais il rogne, et les cages faiblissent chaque jour un peu plus. menteur, pudique, jaloux, protecteur. au final, il n'y a pas plus humain. mais lui, ça le tue à petit feu. il ment tout le temps, à tout, pour tout le monde. il ne veut pas dire les vraies choses parce qu'il ne veut pas parler de lui. il tient trop à ce qu'il a, il tient trop à certains basiques. alors il dépasse les bornes, surjoue son rôle. torturé, borderline, dangereux. pour lui-même, ou pour les autres. il est en train de devenir une menace. peut-être fantôme, mais présente quand même. il pense à trop de choses et ça prend trop de place dans son crâne. et ça ne sort pas, alors ça mijote et ça fume. il cherche à se sentir en vie, à tout perdre s'il le faut. mais il a encore l'étiquette qui lui colle à la peau, et il se terre dans sa carapace, derrière les sourires et les personnages. TICS ET TOCS : il replace tout le temps les objets autour de lui ; les réaligne, les décale légèrement, les remet exactement comme il les avait placés auparavant. il dévisage facilement les gens ; ça perturbe parfois et ça déstabilise souvent, mais il se reprend parfois et arrête de tenir le monde sous la coupe de son regard. il fume pour combler les trous ; la cigarette de la pause, la cigarette du soir, la cigarette après l'amour, la cigarette quand on n'a plus rien à se dire.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? le père-lachaise. c'est pas si glauque que ça en a l'air. c'est un peu de tranquillité. il y a un brin de verdure, de la place pour marcher. ça repose. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? l'ouverture. la possibilité de s'effacer, de se noyer dans la masse. l'idée d'avoir tant de galeries et de musées, si proches. même si je n'ai pas le temps. la ville fait miroiter qu'on se presse à l'infini, mais qu'un jour on aura le temps pour tout. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? j'ai grandi en province. je ne suis pas d'ici. et il y a parfois encore ce sentiment d'être une sorte d'étranger, malgré toutes les années. de ne pas être dans le bon monde, au bon endroit. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : charmeuse, hypocrite, mythique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:04



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

« des noeuds d'acier. »



    Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas.


J'ai jamais vraiment compris ce qui m'arrivait, dans le fond. Depuis gamin, j'ai vécu à côté du reste. En ayant la sincère impression que j'étais là, bien là, au milieu des choses. Dans le coeur battant du monde. Mais en vrai, on n'a fait que se laisser porter. Je me demande si j'ai fait les choix qui m'ont mené là. Si ils ne m'ont pas plutôt fait, moi, à la place.
Comme on dit. J'avais la vie devant moi.

Premier né, premier servi. Hugo et Nine ont suivi. Mais ça a été comme ça. Il y a une responsabilité sans nom qui se forge dans les os, quand on est l'aîné. Aussi vain et narcissique que cela puisse paraître.

J'ai toujours cru qu'un jour j'aurais à les sauver de quelque chose.
D'un truc sans nom, d'une menace sans visage.

Aujourd'hui, je me demande si elle n'en avait pas un depuis le début, de visage. Quelque chose de commun, de familier, d'habituel. La routine, le quotidien, un monstre comme ça.

Je ne sais même plus si j'ai pleuré quand maman est morte. Je crois que si. Mais que j'avais pas envie. Pas devant eux. Ni devant papa, ni devant personne. Les garçons ne pleurent pas.
Les hommes, si.

Quand elle est partie, ça a été le début du reste de nos vies. Loin de la mer, loin du soleil. Loin de la terre natale. J'ai peut-être dérapé, une ou deux fois. Histoire de tester les limites, de mettre un pied au-dessus du vide.
Je suis devenu idiot, aussi, avec le temps.
Un vieux con à à peine trente ans.

C'est ce que je suis. Je vois pas d'autres mots. Il n'y a qu'un type comme ça pour mentir autant. Je me suis marié trop tôt, ça a dû jouer. Modèle idéal de la réussite à l'ère moderne. Réussite, de nos jours, ça rime donc avec maison à baie vitrée, labrador vieillissant qui te laisse jamais en paix et crédits à payer. C'est parfait. La voiture, la baraque, le terrain, les vacances. Je ne fais que ça, vivre à crédit. Au crochet des beaux-parents, aussi. Ils m'ont harponné. Depuis je suis obligé de suivre. Un croc de boucher dans la gueule, j'attends de finir de me vider. Si seulement ils pouvaient me foutre la paix. Abandonner ma carcasse.

Mais j'ai aimé ça, un temps. Faut bien y croire, pour que je sois là. J'ai aimé ça, les plans sur la comète. Les espoirs petits-bourgeois. C'était une vaste blague et je ne l'entendais même pas.
J'aime plus Adèle.
Je peux plus.
Je peux pas.

Je connaissais rien, à l'époque. Je ne savais rien. Rien à la vie, rien à l'amour, rien à rien et moins que rien. Bravo, Léon. Tu fais un job que tout le monde redoute. Bien joué. Tu passes des week-ends à Deauville et tu vas skier dans les Alpes chaque hiver. Beau parcours. Mais t'aimes pas la neige. T'aimes pas ça, c'est trop froid. T'aimes pas les montagnes, les bandes de russes friqués qui boivent dans leur chalet dès neuf heures du matin. T'aimes pas les brunchs, les garden parties, les repas du dimanche autour d'une table trois fois trop grande.
T'es pas fait pour ça, mon vieux.
Mais t'as mis dix ans à le comprendre.

Et j'en ai marre. J'en ai marre de faire semblant. De lui dire que je l'aime comme je lui demanderai si elle avait acheté du pain. J'en peux plus des histoires de famille, mais y a plus que ça à l'horizon.

Bientôt, papa se marie une seconde fois. Je ne lui en veux pas. Pas autant que Hugo, je pense. Il faut bien recommencer à vivre, un moment. C'est toujours drôle, d'entendre ça sortant de moi.

C'est toujours drôle, de s'imaginer que je vais avoir un nouveau frère, alors que j'ai plus trente ans.
Comme la vie est drôle.
On rit tellement.

Je vis même plus, à ce rythme-là. Je fais semblant.
Je survis, je crois.
Mais c'est même pas le mot qui vit.
Je sous-vis.
J'attends.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : SAILOR V. ou Valentine, voire Val, pour les intimes   ÂGE : Seize ans et demi, j'suis jeune et prude qu'ils disent   SEXE : yé souis oune fille    VILLE : un petit patelin dans le Tarn, à mi-chemin entre Toulouse et Albi  :love1: RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : j'ai craqué mon slip en lisant les liens que proposait Nine, j'avoue   IMPRESSIONS : c'est beau ici, les gens sont gentils, j'peux faire des câlins ?  :yé: FRÉQUENCE DE CONNEXION : j'essaie de passer une fois par jour, mais ça peut arriver moins ou plus en fonction de mon emploi du temps, c'est fluctuant  :dead: UN DERNIER MOT ? Jean-Pierre ?    


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]rafael lazzini[/b] aka [i]léon marciano[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:05

Preum's !
Bienvenue officiellement.
J'ai hâte que tu ais fini pour qu'on rp tous ensemble. Et au besoin, poses moi toutes tes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:11

yoooo

merci encore de ton accueil et same, j'ai hâte de voir ce que tout ça donne, alors, la team marciano au complet :yé: :yé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:20

bienvenue BG Marciano
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:22

merciiiiii
qu'est-ce qu'on veut, on a des gènes pas mal dans la famille
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:32

Bienvenue par ici!
Hyper sexy le petit Rafael, je le connaissais pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:36

Câlin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 21:49

nathan + aaroooooooooooooooooon t'es pas mal dans ton genre, toi aussi merci

charlie + CÂLIIIIIIIIIIIN faudra qu'on se trouve un lien moi j'dis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 22:03

Ah ça oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 22:04

ton léon promet troooop j'ai hâte d'en avoir plus à lire :faim:
bienvenue parmi nous et bon courage pour la fin de ta fiche (i want morrrrre )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 22:13

quel laideron...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 22:15

charlie + harcèle-moi par mp quand tu veux :yé:

charlotte + haon contente que ça te plaise     encore merci   faut qu'on discute, nous aussi, teh    

nine + ooooh toi, tu triquites pas yo t'es moche aussi, j'vois pas pourquoi j'devrais faire attention à ce qu'il t'arrive
(COEUR QUAND MÊME. )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 22:20

On sait tous que Hugo est le plus beau de la fratrie de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 15/6/2015, 22:24

et il a quelques problèmes de chevilles, aussi, accessoirement    

edit' : ça casse pas non plus trois pattes à un canard, mais j'avais beaucoup trop envie de me lancer avec le monsieur... alors je crois que j'ai fini ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 11:57

biiiiienvenuuuuuue et que tu es beauuuu.
bon courage pour la rédaction de ta fiche (même si elle semble bien entamée ) et bon courage pour supporter la famille marciano nan j'rigole, j'vous aime coeur sur vous si tu as besoin de quoi que ce soit, sos staaaaaff, nous sommes là pour te servir !



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 12:10

yoooooooooooo t'es toute belle toi aussi
merci bien j'vais essayer de gérer, mais frère aîné dans une famille de chtarbés comme ça... ça promet, quoi
je prends not j'hésiterai pas à vous harceler si j'en ai besoin alors :love1: :love1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 12:17

Montpellier !! (non la joueuse n'est pas de Mpt pas du tout xD)

31 ans, il faudrait qu'on se trouve un lien via Alexandre du coup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 12:55

le fief des Marciano, maggle
mais je vote totalement pour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 13:49

Je crois que je t'ai déjà tout dit. Je suis super contente que la fratrie soit au complet. Et surtout, j'adore ton style, tu écris vraiment méga bien.


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris.    maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même.   tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire.   en plus, tu as la possibilité de demander des liens pour ce fameux scénario aux autres petits membres, et même de te proposer pour combler le vide de quelqu'un d'autre en te rendant par-là. en attendant, si tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - [url=lien vers les speed-dating version rp]tu peux aller rechercher un partenaire[/url], le staff se chargera de vous concocter une petite scène juste pour toi et tes nouveaux amis.   t'as vu comme tout le monde est mignon ici ?   alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire.    ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlin, et on les aide à s'intégrer grâce au [url=lien vers parrainage]parrainage[/url].   et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 13:51

merci encore :love1: :love1: :love1:
je vais faire tout ça de ce pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 15:11

MON DIEU TA FICHE SHINE SAMER. Sérieux, j'adore le rythme de tes phrases, ton style d'écriture... Je vais t'aduler, laisse-moi élever ton autel *A*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 15:39

oh fichtre
C'EST TROP GENTIL DE VOTRE PART M'DAME
merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 16:42

Oui oui oui

Naan je déconne, j'voulais dire ouiiiiiiiii je suis d'accord avec Phae ton style d'écriture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S). 16/6/2015, 17:07

Léon veut bien croire que malgré tout il fait dire oui à tout le monde, ça fait du bien à son ego
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ≈ INCENDIE(S).

Revenir en haut Aller en bas

≈ INCENDIE(S).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 06 :: gestion-