Partagez|

Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 16:36



Ethan Meunier featuring Josh Hutcherson

« Soyons réalistes, demandons l'impossible »

NOM : Meunier. PRÉNOM : Ethan. SURNOM :    ÂGE : vingt-cinq ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : dix-huit avril 1990. ORIGINES : franco-américain. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel, enfin je crois. STATUT CIVIL : célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : acteur. PASSION(S) : mon métier, le baseball. GROUPE : j'adore de Dior. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : personnage inventé.

CARACTÈRE : Niveau caractère, Ethan est un homme qui a bien changé. Autrefois lunatique, violent, désagréable, méchant, susceptible et surtout qui refusait de trop s'attacher, il est aujourd'hui son contraire. Ethan Meunier d'aujourd'hui est un Ethan plus tendre et gentil avec presque tout le monde et qui parfois récupère son caractère d'antan quand la personne le mérite. Il est ambitieux et rêve de progresser plus encore dans le cinéma français après les deux premiers rôles qui ont réussi à le faire un peu plus connaître. C'est un garçon devenu loyal envers ses amis, et surtout envers sa mère, il l'aide du mieux qu'il peut. Côté fille par contre, il n'a pas vraiment changé. Il ne se ferme pas spécialement à l'amour mais ne cherche pas non plus à retrouver quelqu'un et se contente de quelques relations, de ci de là. Parfois pour la nuit, parfois quelques semaines, mois peut-être mais c'est très rare. Il va et vient sans s'attacher réellement, cela lui est devenu impossible. TICS ET TOCS : Ethan a désormais ses petites habitudes dans la capitale française, là où il a longtemps vécu et là où donc, il est revenu. Il se lève tous les matins très tôt, sans mettre de réveil et file acheter croissants et chocolatines chaudes qu'il ramène soit chez lui s'il est accompagné, soit chez sa mère s'il ne l'était pas. Il pense toujours à acheter le journal, en deux exemplaires, un pour lui, un pour sa mère encore une fois. Il consulte ses mails en attendant que son café matinal ne chauffe et souvent il se retrouve à devoir appeler son agent pour régler deux-trois choses. Il chante tout le temps sous la douche, même s'il est loin d'avoir les capacités pour devenir chanteur, il chante et danse en sortant, danse en se séchant et danse en s'habituant, une chose qu'il fait sans arrêts, bien qu'il s'en trouve ridicule.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Le centre Georges Pompidou, pour les nombreuses expositions toutes plus différentes les unes que les autres auxquelles je me rends avec plaisir quand cela m'intéresse et que je le peux.  QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? Le fait d'avoir pu y faire carrière et d'y avoir retrouvé ma mère. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? Le métro, tout simplement, toujours noir de monde, puant et que je ne prends donc jamais.  POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : Majestueuse, polluée, amoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 16:36



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

« Les temps sont durs pour les rêveurs. »

« Ethan Meunier, qui êtes-vous ? Parlez-moi de votre naissance. »
« Je suis un jeune homme comme les autres, j'ai eu un début d'enfance tout à fait normal, comme tous les enfants de mon âge. Je suis né à New York d'un père américain et d'une mère française. Mes parents n'étaient pas riches mais on ne vivait pas non plus dans la misère, je n'ai pas eu à me plaindre pendant un peu moins d'une dizaine d'années du côté matériel. Mes parents étaient ensemble depuis deux ans je crois quand ils m'ont eu, ils étaient vraiment contents parce qu'ils avaient essayé d'avoir un enfant presque dès le début en réalité. Pourtant ils étaient jeunes, mais ils en avaient déjà eu envie, comme quoi ils auraient du y réfléchir à deux fois. Deux ans après ma naissance, ils ont eu un deuxième fils, qu'ils aimaient tout autant que moi mais avec qui moi, je ne m'entendais pas vraiment, sûrement parce qu'il me volait mes parents et ma place dans ma tête, je ne m'en rappelle pas vraiment, j'étais trop jeune. Toujours est-il qu'il n'a pas été le dernier enfant de la famille. J'étais âgé de cinq ans quand notre petite sœur, Kelly, est née. Elle était magnifique Kelly et s'est faite aimée de tous tout de suite, de tous les hommes de la maison mais pas de notre mère. Elle n'y arrivait tout simplement pas, une sorte de baby blues prolongé. Comme si elle sentait que sa fille n'était pas normale. Pourtant, elle l'était, ses jours étaient simplement comptés. Et ça, nous ne l'avons appris qu'à ses deux ans environ, lors d'un rendez-vous chez le médecin pour simplement vérifier que les choses allaient bien. Mais non, les choses n'allaient pas bien, pas bien du tout. Kelly nous a quittés trois ans après, après s'être battue de toutes ses forces, de tout son petit être, avec tout son cœur si grand pour un si jeune âge. J'avais sept ans, mon frère en avait cinq. Le couple de nos parents n'a tenu que deux ans après cette disparition subite et horrible. Deux petites années avant que le divorce ne soit prononcé. Deux ans avant que mon père n'obtienne la garde complète de son fils favori, et que ma mère n'obtienne la mienne, bien qu'elle s'en moquait, bien trop affectée par le divorce, par la mort de sa famille qu'elle n'avait jamais réussi à aimer. On est partis en France, pays natal de ma mère, à Paris plus exactement. »

« Comment s'est passée votre vie avec elle à Paris durant le reste de votre enfance ? »
« Très mal. Ma mère est tombée dans une sorte de dépression que personne ne semblait pouvoir ou vouloir guérir. Elle a cessé de travailler, mon père n'envoyait plus d'argent et nous nous sommes retrouvés à ne plus pouvoir vivre correctement et ce, bien trop rapidement. Nous avons emménagé dans un tout petit appartement de banlieue, très loin de Paris-même mais pourtant, même à l'âge de onze seulement, j'y allais seul et souvent, j'avais mes cachettes là-bas. Je piquais des trucs pour qu'on mange, pour faire des cadeaux à ma mère, pour tout ça, pour lui faire plaisir, pour qu'elle m'accorde un peu d'attention, un peu d'amour. Mais rien n'y faisait, elle s'en moquait éperdument. Elle ne me parlait plus, ne me voyait plus, ne me considérait tout simplement plus du tout comme son fils et, quand on est un enfant de onze ans, c'est très douloureux de se construire ainsi. »

« Et votre père ? »
« Au début il appelait de temps en temps, il envoyait de l'argent, des cadeaux, des lettres, il me promettait même de venir me voir lui et mon frère. Puis il s'est mis à appeler moins, à plus envoyer ni argent, ni cadeaux, ni lettres et un jour, quand j'ai appelé, je suis tombé sur un « ce numéro n'est plus attribué » et j'ai compris qu'il voulait plus me voir, que j'étais plus vraiment son fils désormais et que ça ne servait à rien que je tente de le retrouver alors je ne l'ai pas fait, jamais. Ni mon frère, j'aurais pu sur Facebook ou n'importe quelle autre connerie du genre mais je n'ai pas cherché, ils m'avaient rayé de leur vie parfaite, c'était tout. »

« Parlez-moi donc de votre adolescence, que s'est-il passé ensuite ? »
« J'ai eu un ange gardien, réellement. J'avais une voisine un peu âgée, Annie, qui n'avait jamais eu ni enfants ni mari, et qui n'avait plus de famille mais qui avait une retraite plutôt agréable financièrement. Ne me demandez pas pourquoi elle mettait tout de côté sans l'utiliser alors qu'elle n'avait personne à qui léguer cet argent, et aussi pourquoi elle vivait dans un de ces appartements stupides, Annie était comme ça. Et puis, heureusement pour moi je suppose, sinon je ne serais pas ici avec vous. Annie a vu ma détresse et surtout ma dégringolade vers l'enfer. À treize ans, je n'étais déjà plus puceau. À quatorze, je fumais et prenais des cuites sans problèmes. Et tout cela sous les yeux d'une mère qui ne voyait rien et qui s'en moquait éperdument. Annie c'est le genre de personne que je n'appelais pas Annie mais que j'appelais Mama. Juste ça, Mama. Parce qu'elle le méritait et parce que je l'aimais comme on aime une mère. J'avais tout juste onze ans quand elle me récupérait des escaliers où je devais dormir parce que ma mère fermait à clefs et qu'elle me faisait manger, me faisait dormir au chaud, me faisait prendre un bain, me faisait regarder la télévision, me faisait faire mes devoirs correctement et m'offrait des livres. Mama était comme ça. Elle est aussi celle qui est venue me voir à l'hôpital, quand j'ai tenté de disparaître de ce monde à l'âge de treize ans. Elle est venue avec un cadeau, si beau. Une gourmette portant mon nom, une gourmette si belle que je portais avec un grand sourire et que je cachais chez elle quand je devais rentrer chez moi. Annie, Mama, était mon ange gardien, et je l'aimais tout autant qu'elle m'aimait.
C'est alors sans surprise qu'un jour elle m'a annoncé qu'elle m'inscrivait au baseball du coin, comme j'en faisais petit avec mon père. Puis aussi qu'elle m'inscrivait au théâtre parce que chaque soir je m'amusais à la faire rire, à lui inventer des choses toutes plus stupides les unes que les autres mais qui lui plaisaient tant. C'est là que tout a commencé vous voyez. »

« Comment vous avez pu aller à l'université de votre choix, à l'étranger qui plus est ? »
« A votre avis ? Encore Annie, elle avait tout payé, tout. Dans son intégralité. J'ai eu mon bac, je ne sais même pas comment j'ai fait et j'ai reçu une lettre, elle avait tout payé, je n'avais plus qu'à aller là-bas me lancer dans mes études d'arts dramatique, c'était dingue, juste dingue.
Je suis allé la remercier, lui dire qu'elle était dingue mais que c'était la plus belle chose du monde, je suis allée ouvrir sa porte mais elle n'était plus là, l'appartement était vide. Complètement. Mama m'avait abandonné et je ne l'ai jamais revue, comme pour mon père en fin de compte.
Je suis allé à l'université, j'ai abandonné ma mère moi aussi et je suis parti. J'avais dix-huit ans et j'étais prêt, mon cursus durait quatre ans seulement et après je pouvais rentrer ou je ne savais trop quoi encore.
L'université, c'était juste génial, grandiose. Je me suis rapidement fait des amis, tous étaient gentils, on pouvait être qui on voulait, ils s'en moquaient éperdument. Je me suis fait des amis, j'ai continué à rester le dragueur stupide que j'étais. Et tout s'est bien passé. »

« Et niveau amour ? »
« J'étais pas vraiment fait pour ça. J'enchaînais les filles, parfois même les garçons mais ça, ça restait très rare et ça ne s'est plus jamais fait, c'était juste un test je pense, enfin j'en suis sûr même. L'amour c'était vraiment pas pour moi, à part celui d'Annie, j'en avais pas vraiment reçu alors je savais pas trop ce que c'était, comment j'aurais pu aimer correctement quelqu'un ?
Mais pourtant, je l'ai rencontrée elle. Vous l'auriez vu, elle était si belle, si classe. Je me sentais tout petit à côté d'elle. Elle était mineure encore quand je l'ai connue, elle avait dix-sept ans seulement mais elle en paraissait beaucoup plus tant elle avait de classe et de prestance. Seul bémol, elle était en couple mais ça ne m'a pas arrêté, ne nous a pas arrêté.
Je suis resté avec elle deux ans, je crois. Si on ne compte pas toutes nos ruptures. C'était vraiment difficile, je n'ai jamais connu un couple aussi compliqué que le nôtre. Parsemé de « je t'aime, moi non plus », « je te quitte, moi aussi », « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis » et ainsi de suite encore et encore, ça n'arrêtait pas, jamais. Je n'ai jamais plus connu une relation si destructrice que celle-ci que nous avions. Je suis arrivé à un point de non-retour où j'étais presque obligé de prendre des substances pour tenir, et elle m'a sauvé, encore parce qu'en fait, elle ne faisait que ça tout le temps. Alors nous avons continué notre bout de chemin ensemble puis mon aide pour qu'elle passe de derrière à devant la caméra s'est avéré plus important et grandissant que tout et elle est partie. Parce que c'était plus simple, qu'elle devait partir et que notre couple ne pouvait pas survivre à cela. Alors nous nous sommes séparés et je suis rentré en France à la fin de mes études. Il y a de ça trois ans maintenant. Je n'ai plus été amoureux. »

« Vous avez déjà eu des ennuis avec la police, je me trompe ? »
« C'était il y a longtemps, quand je ne faisais pas la différence entre le jour et la nuit. Pour mes dix-huit ans. On a fêté ça avec plein de copains, on a bu comme des trous puis on a pris la route. Alors là évidemment, un flic nous a arrêté pour un contrôle, et il a agressé verbalement mon ami conducteur. Je me suis emporté, je l'ai frappé. J'ai passé quelques jours enfermé avant qu'un ami ne vienne me faire sortir, heureusement ça n'a pas eu de suites, je sais même pas comment, peut-être parce qu'ils avaient agressé verbalement mon ami qui lui, n'avait pas bu une goutte d'alcool, je n'en sais rien. Mais ça ne s'est plus reproduis.

« Et maintenant ? »
« Maintenant je vois ma mère tous les jours. J'ai eu le droit à une série d'excuses en tous genre et ça a bien pris une année entière avant qu'on y arrive mais je lui ai pardonné. Meunier c'est son nom à elle d'ailleurs mais je l'ai pris à seulement treize ans donc ça date. Elle a retrouvé un travail et pour un temps, elle avait un copain mais il était con alors elle l'a quitté. Elle est seule avec un chat mais heureuse. Moi je suis seul avec un chien mais heureux aussi, la plupart du temps. Je n'ai pas eu de nouvelles d'Heather, ni de mon père, ni de mon frère, ni de Annie. Mais la vie continue après tout. En rentrant en France, j'ai contacté des agences et mon université était tellement réputée que j'ai été pris tout de suite, d'abord pour des petits rôles puis finalement pour deux premiers rôles et ce, en seulement trois ans. Comme quoi, la roue tourne. »  


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Lucie-Loue ÂGE : dix-sept années SEXE : Féminin VILLE : Montpellier RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : Je cherchais un forum avec une amie, le vôtre nosu a sauté aux yeux. IMPRESSIONS : C'est un très joli forum qui change des filles anglophones, ça fait du bien. FRÉQUENCE DE CONNEXION : Plusieurs fois par semaine. UN DERNIER MOT ?    


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]josh hutcherson[/b] aka [i]ethan meunier[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 17:02

JOshhh Bon choix d'avatar

WELCOME here et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 17:11

Josh est un excellent choix :D

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :heart: Réserve-moi un lien quand tu seras validé :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 17:22

Les vôtres aussi sont de très bons choix
Merci beaucoup soit dit en passant
Tybalt Avec grand plaisir pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 17:47

Oh god Josh
Bienvenue . Réserve moi un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 18:11

Merci beaucoup ! Avec plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 18:22

Jooooosh Et ce prénom :love1:
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 18:25

Aaaah je suis contente que même le prénom te plaise, j'adore ce prénom
Merci beaucoup en tous cas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 19:36

Je passe une tête par là et qui je vois, JOSH... Je décède, d'accord ?!
Vous allez devoir faire rapatrier mon corps en France, voilà c'est dis (a)

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 20:10

Coucou !!


Bienvenue ici et ton prénom *___* Good luck pour ta fiche et si besoin le staff est à ton entière disposition (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : evan peters, me touchez pas j'suis fragile ok.

CRÉDITS : sugar slaughter (avatar) + oim (signature).

PSEUDO : anaëlle da queen.


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 21:01

bienvenue parmi nous !


IT'S A FILTHY WORLD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 21:16

Anaïs Noooon ne meurs pas, hiiii Mais bon, je suis dans le même état quand je le vois quelque part
Charlie j'adore le prénom de ton personnage aussi Merci beaucoup en tous cas, je commence ma fiche mais doucement parce que je ne viens pas vous envahir seule !
Gauthier Tu me montres déjà tes fesses ?! Merci en tous cas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : evan peters, me touchez pas j'suis fragile ok.

CRÉDITS : sugar slaughter (avatar) + oim (signature).

PSEUDO : anaëlle da queen.


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 22:40

ouais j'suis comme ça moi, j'vais droit au but.


IT'S A FILTHY WORLD

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 22:42

C'est ce que je vois, petit chenapan va !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 23:08

T'es pas tout seul? Mais quelle merveilleuse nouvelle! Hâte d'en savoir plus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 20/7/2015, 23:09

Alice Hé non Ma future partenaire va très vite nous rejoindre sur ce beau forum !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 21/7/2015, 22:18

Bienvenue ici,
n'hésite pas au besoin le staff est là pour t'aider
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 21/7/2015, 23:03

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 25/7/2015, 12:44

En retard, mais bienvenue par ici !!
Et Josh quoi très bon choix
Bon courage pour la suite de ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 27/7/2015, 18:02

et voilà


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire. en plus, tu as la possibilité de demander des liens pour ce fameux scénario aux autres petits membres, et même de te proposer pour combler le vide de quelqu'un d'autre en te rendant par-là. en attendant, si tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller rechercher un partenaire, le staff se chargera de vous concocter une petite scène juste pour toi et tes nouveaux amis. t'as vu comme tout le monde est mignon ici ? alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlin, et on les aide à s'intégrer grâce au parrainage. et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 27/7/2015, 18:04

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose 28/7/2015, 21:29

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose

Revenir en haut Aller en bas

Ethan Meunier - Je ne vois pas la vie en rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 06 :: gestion-