Partagez|

▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 19:33



   
léandre rochebois featuring harry styles

   
« quelle gaspillage. »

   
NOM : Rochebois PRÉNOM : Léandre SURNOM : Oublies Lélé, c'est Andr' étrangement. ÂGE : Vingt et un ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 14 Décembre 1993, à Biarritz ORIGINES : Françaises et italiennes ORIENTATION SEXUELLE : ça aurait été bien d'être hétéro. mais non, le contraire. STATUT CIVIL : Célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : libraire dans un café-librairie. PASSION(S) : le chant. GROUPE : l’Élixir de Nina Ricci.

   CARACTÈRE : Enfant trop mal dans sa peau, enfant trop accroché aux jupes de sa mère, trop timide, trop fragile. De toute manière c'est pas comme si t'avais commencé dans la vie en étant un héro. T'es trop sensible, on te l'a souvent dit, tu t'attaches trop et trop fort, alors en grandissant t'as essayé de mettre des barrière. Comme si. Tu sais pas toi, tu vas pas aimer à moitié, tu vas pas apprécier par limites. T'es comme ça toi, un peu trop naïf, un peu trop le mec qui sympathise avec beaucoup. Les ennemis c'est pas toi qui les créer, toi t'es du genre pas rancunier, tu as toujours une excuses pour les autres. Naïf, on te le dit souvent, toi tu tiens à penser que tu vois juste le bien en chacun. Une personne ne peut être foncièrement mauvaise. T'es de ceux qui croient ça, de ceux qui croient aux sentiments, qui croient au bien, au mal et aux remords. De ceux qui grandissent jamais, qui s'étonnent toujours, pour tous, pour rien. De ceux qu'on traite d'enfants, de ceux qui ont besoin des autres. T'es aussi croyant. Pas comme tes parents, pas comme on te l'a apprit, pas de messes tout les dimanches et de prières avant midi. Non t'es de ceux qui croient, et voilà, qui ont eut toute leur vie les histoires de la Bible, de gens vraiment bien, des pêchers aussi. De ceux qui sont tabou, des anormaux, ceux sur lesquels on appose ces mots. T'es de ceux qui devraient pas, de ceux qu'on exclut de ta foi. Alors tu as appris à te taire, à sourire, et à renier. Tu es de ceux qui s'écoutent pas tant que ça, qui préfèrent voir les autres avant soi. Toujours. Sociable à son paroxysme tu aimes la foules et tes amis. Tes amis. Tes proches, ceux que tu aimes et dont tu te sépares pas. T'es de ceux qui sourient à tout, qui ouvrent les bras au monde entier et qui l'instant d'après envisage de s'enfermer. On t'a traité de bipolaire, on t'a marqué comme lunatique. T'aimes bien ce mot. La lune, c'est beau. Alors tu t'en fou. De beaucoup. Mais pas de tout. Non t'es pas de ceux qu'on atteint pas. Loin de là. Toi tout te touchent, autant tes boulettes quotidienne, tes gaffes et tes chutes, autant le regardes des autres, les rictus et les yeux horrifié de ta mère. T'es de ceux qui veulent les mauvaise personne, alors tu touches à personne. TICS ET TOCS :T'as un toc dont tu te défais pas... celui d'être un boulet ridicule. Rien a faire t'es doué pour ne pas savoir réagir au moment où il ne faut pas, pour t'emmêler les pieds dans n'importe quoi, pour te cogner, pour renverser ton café. Une vraie catastrophe. Tu le fais surtout quand t'es impressionné, quand tu es mal à l'aise, à peine cramé le bouclé. Sinon t'as des milliers de tocs, des trucs impossibles. Tu comptes toujours avant de t'endormir le nombre d'heure de sommeil que tu vas avoir. Tu te lèves toujours à une heure impaire. 8h03, ou 8h13, 8h27. Les 0 et les 5 dans les heures s’insupportent. Tu tritures toujours tes doigts les tordant entre eux, t'es un stressé de nature alors t'es toujours en activité. Tu passes ta main dans tes cheveux assez souvent. Et quand tu met ton nez se plisse. Tu fume parfois, mais tu te trimballes surtout avec une cigarette jamais allumée, parce que souvent tu oublies. T'es comme ça. A moitié pas terminé. ▼ tu te lèves avec le levé du soleil pour le regarder par ta fenêtre ▼ ne pas aimer manger de la cacahuète ▼ dessiner des trucs un peu bizarre mais pas moche ▼ ne pas savoir peindre ▼chanter souvent dans des bars, surtout un en particulière, avec Mareck ▼ oublier que t'as pas allumer une cigarette ▼ ne fumer que rarement ▼ ne pas aimer la bière ▼ te mordre trop souvent la lèvre ▼ laisser tes cheveux pousser encore et encore ▼ croire à l'amour, aux couples, aux relations et tout ces trucs roses


   
j'envoie des bons baisers de paris

   
QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Montmartre, et ton travail.  QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? d'être libre, sans ta famille sur le dos, de parfois te penser un peu plus toi, d'être dans une ville ou tout est encore plus possible, comme le disent les films. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? Les ambulances à cinq heures du matin. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : étonnante. mystérieuse. radieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 19:35



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

« et même si. »

Il était une fois dans l'ouest. Oh oui tu aurais aimé ça, le vent chaud dans tes boucles brunes, le sable qui se glisse dans les yeux, larmes qui ruissellent pour protéger ces organes précieux de ton corps. Tu aurais aimé un tas d'aventure. Un il était une fois, il y a fort longtemps. Un "dans une galaxie fort lointaine", tu aurais aimé des étoiles non élucidé, une herbe plus bleu que l'océan dessiné. Tu aurais aimé. Aimer c'est un verbe à ne pas mettre au passé, c'est un verbe à actualiser. Un verbe fait pour avancer. Aimer, rencontrer, trouver. Tu es le fruit d'une rencontre d'un pur hasard, tu es le fruit de chemins entre croisé, tu es le fruit de beaucoup de destinés, de destins pas forcément bien compliqué. Tu es le fruit de l'amour, tu es le fruit de la science, de la nature et de tant d'autres trucs. Tu es la génération compliquée, tu es le fils d'une ligné, t'es le descendant de quelqu'un d'intéressant t'en à la certitude incrustée. Tu es le fruit simplement, comme des millions et des milliards. Entre six et sept à l'heure actuelle.


Souviens-toi, tu n'es pas ça.

... Non, tu as bien vu ce qui s'est passé. Tu as vu son regard ! Ton propre fils. Notre fils. Christian qu'en penseront les autres ! On ne peut même pas l'envoyer dans un pensionnat ça serait pire. Mon dieu mais comment a-t-il pu... qu'est-se qui... On l'a pourtant bien éduqué ! Les pieds glacés par une nuit qui s'engouffre dans l'escalier tu restes assis sur la dernière marche, silencieux. Obscurité, tu y resterais bien dans ton lit réchauffé. Mais non tu es là à écouter leurs paroles, la gorge serrée, en faute. Le fautif c'est toi, parce que t'es mal éduqué, mal formaté, t'es pas bien normalisé. Le monstre des prières tant répétées. C'est mal. Ton regard sur lui, c'est mal, ce que tu penses et tu as dit. Tu le savais pas. Du moins avant tu comprenais pas. Tu savais que tu allais pas bien, mais tu pensais que... que quoi ? En le disant à ta mère en disant ce que tu pensais et ressentait, elle t'aiderait ? Elle qui ne fait que t'apprendre chaque nouveau passage tous les dimanches après l'église ?! Qu'elle allait te prendre dans ses bras et te dire que c'était rien. Que tu étais son fils. Son prince. Non on ne dit pas ça des fils du mal. Et toi tu en es un, et tu dois changer. Tu dois te rattraper. Tu dois aller mieux, guérir. Tout simplement. C'est plutôt simple non ? Il suffit de suivre le manuel, tu restes persuadé que tout le monde à du passer par là. T'es pas le seul, hein ? Tu vas-y arriver. Et tu décides d'arrêter de les écouter, car demain et les jours d'après, ils verront qu'ils se sont trompés. Que tu vas bien. Que tu vas mieux. Que tu ne vas pas à l'encontre de Dieu. Alors tu te dis qu'Alexis c'est qu'un garçon, un copain, et rien de plus. Et toi tu es bien normal et tu clos cette affaire. Comme un enfant dans ta tête. Tu as treize ans et tu ne seras pas amoureux d'un garçon, c'est tout. Alors tu te lèves et tu retournes te coucher. La tête pleinement déterminée.



Internat etcétéra.

Tu plisses le nez en ouvrant ton agenda pleinement recouvert de ligne. C'est indécent d'avoir autant de choses à faire. Vraiment. Totalement. Non on ne peut décidément pas donner autant de devoir à des élèves. Albane... tu crois qu'on peut mourir d'une surcharge de travai... Avançant en même temps dans le couloir tu peux pas terminer ta phrase te prenant les pieds dans les jambes d'un gars qu'est assis à faire tu sais pas quoi. Tu perds l'équilibre et tu as beau battre des bras tu t'étales de tout ton long dans le couloir dans un bruit de tonnerre. Tu t'étales comme ça, sans vraiment réussir à comprendre ce qui se passe. C'est presque habituel et pourtant t'as toujours aucun pouvoir super-naturel qui t'empêche de toucher le sol ou alors qui te font éviter le danger. Tu aimerais. Mais t'es trop grand pour rêver. Tu voudrais qu'on te tue maintenant. Et déjà qu'on t'enlève la douleur de tes genoux qui ont amortit la chute. Non Curly, mais on peut définitivement mourir de ce genre de choses. Tu l'entends totalement sérieuse au-dessus de toi. Aucune pitié ta meilleure amie, toi t'aimerais mourir. Tout de suite. Tues moi. Tu grognes avec une voix suppliante restant au sol, parce que de toute manière quand tu vas te redresser... Désolé... t'as rien de cassé ? Tu lèves les yeux sur une paire de bottes stylés, et plus tu relèves la tête plus tu remontes sur le type qui semble navré de la situation. Il te tend la main et te relèves alors que tu essayes de ne pas faire un malaise de honte. Encore heureux le couloir était désert. Il grimace un peu. Tu l'as jamais vu. Désolé c'est ma faute c'est pas un endroit pour s'asseoir... Il te tend ton agenda comme si tout était normal. Non mais tu viens de te planter lamentablement. Oh non t'en fais pas avec lui c'est très banal... Tu supplies mentalement qu'on t'achève. Mais non tu récupères ton agenda alors qu'il vous salut simplement en vous contournant. Et tu le suis du regard reprenant ton chemin en t'emmêlant les pieds manquant de justesse de retourner au sol alors que tu te retournes dans le bon sens en le voyant se retourner vers vous. J'veux rentrer chez moiii Babane !!! Tu dis d'une voix plaintive en te frottant les mains pour enlever la douleur de la chute alors que tu te dis qu'encore une personne du lycée devant laquelle tu t'es ridiculisé. Il est mignon... non ? Son sourire comme si de rien était ne te dupe pas alors que tu dis rien la-dessus te renfrognant en pensant que ce soir tu rentres pour les vacances à Biarritz, hors de la capitale où tu as été envoyé pour ton lycée. Tu dis rien et tu replonges ton nez dans ton agenda, sans rien répondre à ta meilleure amie. De toute manière elle est déjà repartit à parler toute seule, enfin elle te parle mais toi... toi tu as la concentration saccagée. "il est mignon... non ?" Qu'est-ce que tu devrais y connaître toi à ce genre de critère ? Tu devrais pas savoir répondre. Tu devrais pas pouvoir répondre, dire que t'en sais rien, ouais sans doute qu'il doit plaire aux filles. Mais non toi tu sais bien. T'as bien aimé son air un peu inquiet, t'as bien aimé le vert étrange de ses yeux, ses cils un peu long, sa manière de te redresser et de s'excuser. T'aimais bien ses bottines aussi, et son jean. Oui, il est mignon. Mais ça, c'est justement se qui doit pas se dire. Alors tu dis rien, mais si ça ne choquerait peut-être pas Albane. Tu sais qu'elle te regarde et qu'elle sait. Mais c'est le genre de chose dont vous parlez pas vraiment. C'est les choses qui sont taboues.



Comme tout p'tit gars, t'es normal.

Tu stresses ? Non c'est un euphémisme totale. Brume impossible, ton cerveau patauge sans que tu puisses le rendre plus présent. Tu vois le temps qui file, tu vois le temps qui passe et te rapproche sans pause du moment. Tu regardes encore ton portable, tu tapes ton pied avec rythme contre la porte alors que tu regardes la rue plus loin. Inquiet ? Si peu voyons. Curly, tu as une mine affreuse... Affreusement affreuse même. Parfois t'as l'impression qu'elles sont jumelles. Toujours l'une à renchérir sur l'autre. Pleure intérieur, tu veux juste... non tu veux rien. Ou alors que ça se passe bien. Ou pas du tout, oui que rien n'arrive, que tout ce mette sur pause. Et chapitre suivant. Circulez, rien à voir. Oui voilà ce que tu aimerais. Vivre dans un film avec pause et play. Parfait. Non. Vous les connaissez pas... ils sont... non c'est une mauvaise idée. C'était une mauvaise idée. C'est nul. Aurore c'était stupide. Babane j'vois pas pourquoi t'as accepté ça passera pas c'est... Voulant te retourner pour rentrer dans la pièce, tu te prends la porte dans le nez ayant oublié qu'elle était fermée depuis tout à l'heure. Ta vie est un mauvais feuilleton. Et Nenette, elle rigole, elle se tient le ventre en riant. Le pire ? C'est qu'Albane aussi elle rit. Elle rit mais elle vient quand même te tapoter le dos avec l'habitude qu'on aurait avec un enfant. Elles comprennent pas. Elles peuvent pas. Mais tu sais, tu le sais que ça fonctionnera pas. Tu veux pas mentir. Tu veux pas. Même s'ils sont heureux. Même s'ils ne parlent que d'Albane depuis que tu leur a annoncé cela. Mais quand même. Allez ça va aller... de toute manière ça peut pas être pire qu'avec Isaac tu sais. Et là maintenant tu veux vraiment mourir. Tu remercies presque mentalement ta peau qui ne rougit pas facilement parce que tu en as un sacré coup de chaud quand elle te rappelle l'incident de votre rencontre il y a quelques jours. Tu l'avais jamais rencontré. Elle t'en a parlé plein de fois c'est vrai, depuis trois ans que tu laconnais tu en as entendu parler de Isaac mais sans vraiment en savoir plus. Tu savais pas toi. Qu'il était comme ça. Qu'il était... t'en sais rien toi. Et évidemment comme toujours tu t'es ridiculisé. En beauté même. Et là tu te dis que certes c'est pas pareil mais mince. Tu veux pas que tes parents la rencontrent, tu sais pas quoi dire. T'as l'impression que tu vas être grillé, qu'il verront ton mensonge à des kilomètres. Que c'est marqué sur ton front. Tu veux pas. Qu'ils sachent. Qu'ils voient. Qu'ils doutent. Ils sont fiers, ils aiment pas te savoir célibataire. Tu as toujours le regard de ta mère sur le dos, inquisitrice. Et là depuis que tu leur a annoncé ça il y a quelques semaines... Ils sont en retard... c'est mauvais signe. J'suis sur qu'ils ont deviné... Tu grognes à mi-voix alors qu'Albane lève les yeux au ciel en agitant ses longs cheveux brun. Et puis pourquoi t'es là Nenette, hein ?!!! Tu vas me mettre la pression ! Ses grands yeux innocents te le prouvent totalement alors que tu profites de cet excuse pour te renfrogner et rester là dans ton coin à masser ta tête endoloris. Ton stresses et ton mécontentement te donnant un alibi parfait pour rester dans ton coin alors que t'es pensées sont un peu trop accrochées ailleurs. Là où elles ne devraient pas. Pourtant t'as pris rendez-vous chez lui, tu devais aller ailleurs, mais t'as décidé d'aller là-bas en apprenant qu'il y travaillait. Tu sais pas pourquoi. Mais c'est pas mal après tout, tu risques rien non ? C'est pas comme si tu faisais quelque chose de mal, il a surement en tête des dizaines de filles à séduire. Et toi tu veux juste un tatouage bien fait, c'est tout ! Oui !



et toi, toi tu sais rien et moi, moi je me libère..


Toi tu regardes un instant le pansement sous ton tee-shirt. Ton tee-shirt blanc, si fin. Tu souries. Sourire planter aux lèvres, tu restes à comme un con. A regarder ce pansement qui cache le nouveau dessin. Toi tu penses à ses doigts qui se serrent autour de ta main. Toi tu penses aux heures que tu as passé à entendre ce bruit de machine un peu flippant. Ce bruit que tu connais pourtant sur ton bras. Mais là sur ton torse c'était douloureux. Mais tu repenses à son souffle sur ta peau. Tu devrais avoir honte. Mais t'es seul dans cette pièce alors tu t'en fous. Et tu remontes ton tee-shirt, tirant sur le film plastique qui entoure ton torse simplement. Tu l'enlèves tu regardes ce papillon. Oui un papillon, faut pas chercher. Tu souries. Oui.

T'es apaisé. Apaisé car cette salle tu la connais, cette salle te plait et les murmures autour des gens qui viennent boire, profiter de la musique, des habitués. Oui tu es bien. Parce que tu as passé l'après-midi allongé sur une table à te faire tatoué, avec sa main qui serait la tienne, et la tienne qui devrait vraiment lui faire mal. Bordel.Andr' c'est bon pour toi. La porte s'ouvre alors qu'il te sourit, avec ce sourire que tu connais bien, il te tend le micro alors que t'es bien. Tu l'attrapes et tu oublies tes maladresses, tes habitudes à tomber. Tu oublies tout et voilà. Et tu finis par rejoindre Mareck jusqu'à la scène alors que la pièce enfumée et les lumières rouges de la scène te foutent pas la trouille. Non. Du tout. Et y'a la musique, que tu connais pour l'avoir composée avec Mareck. Et tu te lâches commençant à... quoi ? chanter ? Rapper ? Parler ? Un peu de tous, un peu ton truc. T'es juste là avec des textes trop trache pour te coller trop à la peau. Un mélange de toi et Mareck. Un mélange d'espoir, de grand, de fou, de puissant. Et tu continues. Une assurance nouvelle. Parce qu'ici tu tombes pas, tu es pas un boulet, ici t'es un grand. Ici t'es fort, les gens te pensent dingue, une vie de fou, un mec qui réussit tout, qui provoque tout. Et tu t'en fous. Sourire aux lèvres, tu continues, vers sur vers, paroles sur paroles, en rythme sur cette musique. Ils bougent tous en rythme, sur ce rythme un peu répétitif, un peu simple. Tu t'en fiches, totalement. C'est ton monde.
Tu souries à ces cris, à ces encouragements, à ces jeunes qui veulent juste se défouler, passer une bonne soirée. Que tes paroles sont parlantes, qu'elles te sortent étrangement du ventre. Toi t'es là, sourire aux lèvres, ta main sur le micro parce que tu ries. Sincèrement. T'es bien. Tu t'mords la lèvre alors que Mareck relance une autre musique te rejoignant au micro alors qu'il s'éclate au synthé. Vous êtes deux, et même à deux tu trouves ça bon. Tu trouves ça bien. T'es bien. Et tu penses un peu moins à ce brin tatoué, ce brun mal coiffé. Ce brun débarqué sans que tu comprennes trop comment il a débarqué dans ta tête. Mais pas ce soir. Parce que ce soir t'es bien, tu chantes et ça te défoule. Tu sautes, tu bouges, ta main marquant le rythme alors que tu gardes ton souffle ajusté au rythme. T'es bien. T'es bien quand tu quittes la scène, essoufflé, moite, mais tu t'en fiches. Et tu retrouves ta meilleure amie, la seule fille que tu aimes le plus au monde, ta petite-amie aux yeux de tous. Tu ris alors qu'elle applaudit avec un sourire amusé, un sourire de groupie qu'elle sait si bien imitée. Tu déposes tes lèvres sur sa joue, tu l'embrasses fortement, juste comme ça. Parce que c'est pas ta petite amie. Parce que là tu t'en fiches. Parce que c'est toujours ça ce genre de soirée, double personnalité ? Pour ce soir tu veux bien l'accepter, et tu commandes un verre entre Mareck et Albane, le sourire aux lèvres. Songeant à un beau brun sans même te sentir coupable, parce que la scène ça te lave tout et ça fait du bien. Et demain, on y pense pas.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Nevada. ÂGE : vingt et un ans. SEXE : la dernière fois que j'ai vérifié j'étais encore une fille. VILLE : Inconnue. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : Un amour total pour le scénario d'Isaac et Albane.IMPRESSIONS : Il a l'air vraiment bien.FRÉQUENCE DE CONNEXION : En ce moment ? Tout les jours, quand j'aurais moins de temps je dirais minimum 3 fois par semaine. UN DERNIER MOT ? peace.


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]harry styles[/b] aka [i]léandre rochebois[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 19:47

le styyyyyles t'es trop beau, j'te ferais bien l'amour bienvenue sur lbd et bon courage pour ta fiche tu me gardes un lien hein ? et si tu as un souci tu siffles et on accourt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : tommo, mon bb.

CRÉDITS : french adicted (avatar) + oim (signature, profil), c'est qui l'patron ?

PSEUDO : anaëlle, la fabulance-même.


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 19:54

SIMON VA VOIR AILLEURS SI J'Y SUIS
LEANDRE T'ES LE PLUS BEAU
T'ES L'AMOUR
LA VIE
L'UNIVERS
J'TE FAIS DES MILLIERS D'ENFANTS

encore mille merci de prendre mon scénario, j'ai vraiment hâte de pouvoir exploiter ce lien avec toi !
du couuuup bienvenue j'en oublie mes bonnes manières et bon courage pour ta fiche ! en cas de besoin, tu sais où me trouver.



I'M JUST A STUPID KID

Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint mais tu es l’un et l’autre et tellement de choses encore. Tu es infiniment nombreux, celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui cherche, et tous les autres ensemble.  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sweetie gomez, the one.

CRÉDITS : (ava) smmg. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 19:58

     
     

 


voilà, je t'aime. et hésite pas à me harceler en cas de besoin


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 20:05

simon, écoutes pas isaac il est jaloux pour le lien ça sera avec un grand grand plaisir merci à toi

Isaac, boom mais arrêtes avec tes smileys et ton compliment tu me donnes juste envie d'avoir déjà terminé cette fiche et pouvoir passer au lien directement merci à toi pour le scnario, merci pour le "bienvenue" et puis encore merci, je sais pas pour quoi encore


albane, j'hésiterais pas alors
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 20:09

oui je m’incruste et j'assume
boucleeeeeeeeeeeette voilà
faudra qu'on voit tout par mp, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 20:50

je vais venir de ce pas te voir melle avant de commencer cette fiche
merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Sam 18 Oct - 23:51

bienvenue et trèèèèèès bon choix si tu as la moindre question le staff est là
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Dim 19 Oct - 0:01

merci, mille merci à toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : tommo, mon bb.

CRÉDITS : french adicted (avatar) + oim (signature, profil), c'est qui l'patron ?

PSEUDO : anaëlle, la fabulance-même.


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Dim 19 Oct - 0:09

ta fiche est parfaite et si bien écrite et révèle au grand jour la cruauté d'albane "Oh non t'en fais pas avec lui c'est très banal..." comment elle t'enfonce sans scrupules j'suis brusquée breeeef, je l'ai déjà dit mais je le répète, j'adore vraiment ta présentation et j'ai hâte de rp avec toi. je te valide donc avec graaaand plaisir !


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire. non, non, c'est interdit de dormir sur un banc ! l'agence immobilière est encore ouverte alors on se dépêche ! t'as vu comme tout le monde est mignon ici ? alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !



I'M JUST A STUPID KID

Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint mais tu es l’un et l’autre et tellement de choses encore. Tu es infiniment nombreux, celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui cherche, et tous les autres ensemble.  ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Dim 19 Oct - 0:11

Ahaha, j'espère qu'elle aimera je la vois trop comme ça avec lui. le pauvre !!!
j'ai hâte aussi de rp avec toi et tous ce beau monde
merci bien
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : sweetie gomez, the one.

CRÉDITS : (ava) smmg. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Dim 19 Oct - 0:31

t'es parfait, j'ai rien à dire de plus


« tout le monde a un ami à chaque étape de leur vie, mais seulement quelques personnes ont le même ami à toutes les étapes de leur vie. » ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire Dim 19 Oct - 0:55

merci
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire

Revenir en haut Aller en bas

▼ promis juré on la vivra notre putain d'belle histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promis, juré, je vais pisser et je te passe le sel !
» Je masserai les pieds de celui qui me fera un avatar. Promis, juré, craché.
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 06 :: gestion-