Partagez|

Take back the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Take back the night 18/10/2015, 01:18



Alex a un petit regard ennuyé pour son gérant qui lui fait signe de rentrer chez lui et finalement il tourne les talons. Quelle plaie ce type. Il commençait à lui filer de l’urticaire. S’il savait ce dont Alex et surtout sa famille était capable, sûrement qu’il ne prendrait pas ce petit ton supérieur avec lui et qu’il dirait un peu plus « amen » que ça devant la « bonne volonté » qu’Alex mettait dans le travail. Oui c’est vrai : il ne faisait pas beaucoup d’efforts en cuisine pour débiter autre chose que du russe. Il en avait marre du français. Il en bouffait à toute heure de la journée et la langue était compliquée d’après lui. De toute façon Nikita travaillait assez souvent sur son horaire… Il se chargeait de communiquer lorsque c’était nécessaire. Véritable verbomoteur quant il voulait, Nikita était du genre à trouver ça cool de pouvoir le faire pour lui alors…

Et d’ailleurs parlant du loup, Alex peut le voir à travers une des vitres du restaurant en quittant finalement ce dernier, quittant l’espace réservé aux employés pour aller tranquillement chercher sa voiture dans le parking. Il pousse la porte du sas puis vient s’arrêter près des tables à pique-nique, sac à bandoulières sur une épaule et main dans les poches. Son uniforme avait été troqué pour quelques vêtements civils un peu plus confo et ce n’était pas tant par soucis de ne pas sentir la frite –il était déjà 23h et là il en avait rien à carrer- que parce qu’il ne voulait pas avoir à fournir l’effort de grogner sur un client qui avait telle ou telle réclamation à faire.

Nikita était posé là, un manga dans les mains. Dieu seul savait s’il lui appartenait ou pas et si c’était sa tasse de thé. Mais le fait était donc qu’il bouquinait à la lueur des lumières qui éclairaient plus ou moins fortement les proches abords du restaurant. Il relève le nez sur lui, le regard plein de cette espièglerie qu’il avait toujours. Dieu… Ce garçon était beau. Grand, carré mais son visage et ses manières étaient encore emprunt de quelque chose d’adolescent. Une tignasse qu’Alex ne supposait pas domptable vu comme ils étaient rarement en place et de beaux yeux bleus, très pâles, qui tranchait nettement avec la couleur de la dite tignasse. Nikita avait autre chose de fabuleux pour lui : il était russe. On aurait pu le deviner aisément vu qu’il jouait les traducteurs pour lui mais bon.

« Tu attends quelque chose ? Quelqu’un ? »

En russe du coup hein. Tant qu’à ça !

Il y avait deux jours, Nikita et lui avaient finit à la même heure encore une fois. Il était tard là aussi et ils avaient tous les deux traversés le parking. Lui pour rejoindre sa voiture, Nikita le bus. Parfois Alex le ramenait mais ce soir là il avait un truc prévu et pas assez de temps. Nikita n’était pas le genre à s’en formaliser. Le jeune russe était encore d’humeur bavarde et puis sans crier gare et sans que ce soit vraiment prémédité, Alex l’avait plaqué contre une voiture et fait taire d’un baiser haut en couleur ! Il avait sentit la surprise chez son compagnon… Une légère crispation qui avait précédé un état de détente alors qu’il avait répondu au baiser, à peine un instant avant qu’Alex ne le relâche. Et puis il l’avait planté là, profitant peut être de son hébètement pour monter dans sa voiture et quitter sans se faire poser trop de questions. Pas qu’il fuyait les lieux du crime mais… Un peu peut être !

« Tu travailles demain ? Ou tu as l’école ? »

Nikita faisait un cursus en cuisine. Celles du McDo devaient lui apprendre éventuellement la rigueur (on jugeait mal toutes les marches à suivre de ce genre d’établissement, il pouvait au moins reconnaître ça) mais en dehors de ça il n’y avait rien de très culinaire. Nikita était sûrement comme lui : il avait prit ce qui venait à lui compte tenu du fait qu’ils avaient une petite barrière de la langue.

« Je suis en congé. Je vais sûrement aller du côté de la salle de sport. »

C’était une invitation éventuellement. Ils avaient tous les deux parler de cette salle il y avait quelques jours. Lui y avait un abonnement, amoureux du sport qu’il était. Nikita non. Du coup ça faisait peut être un peu cher pour le jeune homme alors il ne proposait pas ouvertement. Comme quoi il savait parfois être subtil. Fallait en profiter parce que c’était pas chose courante chez lui fallait l’admettre.

« La saison a recommencée. »

De hockey il va sans dire. La LNH.

« J’ai prit l’abonnement. »

Un trou dans son budget d’homme normal mais il y avait des maux nécessaires comme ça !

« On peut voir les matchs en rediffusion. Je n’ai pas regardé les derniers scores. On peut voir un match si tu as rien demain. »

Le hockey c’était quand même un hobby plus sympa à partager à deux !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 19/10/2015, 18:15

Nikita était sorti du boulot depuis quoi ? Une petite demi-heure ? Le problème, c’est qu’on n’avait pas voulu le laisser partir à l’heure. C’était fréquemment comme ça ici et si habituellement ça ne l’irritait pas trop, là ça commençait à bien faire. Lorsqu’il arrivait avec une petite minute de retard, ça gueulait comme si le ciel était tombé. Mais quand il voulait partir à l’heure par contre, c’était aussi la fin du monde. Il sentait une profonde injustice dans tout ça et l’injustice, c’était un truc que Nikita n’appréciait guère. Là, qu’on l’ait retenu dix minutes en prétextant que ce n’était pas la fin du monde lui avait fait rater son bus. Et il ne passait qu’aux heures... Il aurait certes pu en prendre un autre, mais aurait eu au moins trente minutes de marche et un métro à prendre. Quelle idée, hein ? Vraiment, il aurait dût trouver un appartement mieux situé mais ça coûtait vite très cher et il n’avait clairement pas les moyens, à jongler ainsi entre un job à salaire minimum et le temps qu’il passait sur les bancs d’école.

Alors bon, il attendait son bus. Dehors, parce qu’il n’avait envie de voir personne. Il avait le nez plongé dans un manga, un petit plaisir qu’il s’offrait une fois de temps en temps. C’était entre autre pour se forcer à lire un peu. Nikita avait bon espoir qu’un jour, il ne soit plus dyslexique du tout. Il savait... C’était vraiment trop optimiste et un peu irréaliste, mais l’espoir fait vivre, comme on dit. Il vivait assez mal cet handicap qui l’avait empêché de faire des études pour devenir médecin. Il en était à buter sur un mot, ce qui le frustre encore plus, lorsque soudainement, il se sent observé. Nikita relève la tête... et aussitôt, un sourire étire ses lèvres alors que son regard brille. Aleksandr Vassilievski ! Cet homme était... Eh bien on n’allait pas se le cacher : il était magnifique ! Et au-delà de ça, c’était aussi un très bon ami. Mine de rien, leur nationalité les rapprochait beaucoup, Alex n’aimant pas beaucoup parler français. C’était probablement même ce qui l’avait poussé vers lui au début... mais pour Nikita, c’était une raison comme une autre et il n’en était pas frustré !

Par contre l’autre soir, il y avait eu quelque chose entre eux... Ça avait été un peu brusque, mais incroyablement bon et alors qu’Alex se pose près de lui, il en frissonne un peu malgré lui. Nikita était jeune, mais pas un jeune premier. Il avait des relations épisodiques quand il en avait le plus besoin et avait même ce qui ressemblait vaguement à un copain ces derniers temps. « Ressemblait » parce qu’en gros, c’était terminé mais ce type collait. Alex le lui faisait trèèèès vite oublier !

« Eh, salut Sacha. », répond simplement Nikita dans un premier temps, sourire aux lèvres. Il n’y avait pas de malaise entre eux malgré le manque d’explications lié à ce baiser torride contre la carrosserie d’une voiture ! Tant mieux. Il n’aimait pas les malaises. « Mon bus. Ils m’ont pas laissé sortir à l’heure... alors je l’ai manqué. Ça commence à me gonfler. »

Nikita a un petit soupir. Il ne grognait pas haut et fort comme Alex quand quelque chose ne lui plaisait pas, mais il ne se muselait pas non plus. Il a un petit sourire à la suite néanmoins, acquiesçant brièvement.

« Je ne sais plus c’est quoi une journée de congé. », déclare-t-il en haussant les épaules. Ça commençait à faire super longtemps qu’il n’en avait pas eu une. Fatigué ? Oui. Mais peu importe. « Je travaille ces deux prochains jours de nuit. »

Il était intéressé par cette histoire de salle de sport mais détourne le regard, un peu mal à l’aise. Pas les moyens. Et tant qu’il serait aux études, il ne les aurait tout simplement pas.

« Prends une photo pour Instagram, tu vas gagner plein de followers...! », ricane Nikita. C’est lui qui avait ouvert un compte pour Alex et généralement c’est aussi lui qui le garnissait quand ils étaient ensemble parce que son ami oubliait. Par contre à propos de l’abonnement à Game Center, Nikita a une exclamation enthousiaste ! « Sérieux ?? Sûr qu’on se fait ça. Ce soir ? »

Nikita se relève tout en rangeant son manga dans le sac à bandoulière qu’il traînait un peu partout avec lui. Il commençait à être usé, le pauvre, mais il lui servait autant de sac d’école que de sac pour le travail...! Bref, Nikita n’avait vraiment rien contre passer un peu de temps seul avec Alex. Surtout chez lui, hein...! Et puis, il avait encore un peu d’argent pour se faire plaisir jusqu’à la fin du mois, alors il propose avec son plus beau sourire :

« Je nous paye une pizza pour le coup. La soirée typique et idéale...! »

Il avait hâte. Et peut-être qu’il se rapproche un peu d’Alex l’air de pas y toucher. Il ne savait pas pour l’homme mais lui, il sentait encore ces lèvres-là contre les siennes... Par contre, Alex se dirigeait vers un coin assez sombre.. et Nikita le retient, montrant de la tête un groupe d’hommes d’à peu près l’âge de son ami.

« On devrait éviter de passer par là. », déclare-t-il. Peureux ? Non. Simplement prudent. « Ces types traînent de plus en plus souvent dans le coin... Vas savoir ce qu’ils veulent. Ils sont Russes, je les ai entendu parler. Parler de trucs dont ils auraient pas parlé s’ils avaient su que j’étais Russe moi aussi... »

La mafia, quoi. Ça lui faisait peur, finalement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 20/10/2015, 13:02



Sacha. Il y en avait encore pour être dérouté au McDo à entendre Nikita l’appeler de cette façon. Visiblement en France on ne comprenait pas qu’il s’agissait simplement du diminutif de son prénom. Non c’est vrai ça ne se ressemblait pas, et pourtant… Mais c’était une preuve du gouffre culturel qu’il pouvait y avoir sans doute… En tout cas ça lui laissait un goût familier et Alex aimait ça. Assez pour le laisser dire et pour n’expliquer à personne. C’était devenu un truc entre eux, en quelques sortes. En tout cas son compagnon avait manqué son bus à cause des exigences patronariales.

« Je te dis que moi ils me retiennent pas plus long que l’heure écrite sur mon horaire… »

Et ça, associé à son tempérament naturel, ça faisait qu’Alex n’avait jamais d’avancement. Mais il s’en foutait. Il arrivait à l’heure et faisait tous ses shifts. A partir de là il se sentait dans son bon droit et n’hésitait pas à le faire savoir si on essayait de lui piler sur les pattes… Bizarrement, même si on lui prenait parfois le chou ensuite comme ce soir, on ne le renvoyait pas non plus ! Il faut dire qu’avec le va et vient des employés dans un truc comme le McDo, les anciens et les forces n’étaient pas abandonnées si facilement. Bref.

Nikita lui donne un peu ses horaires sur les 48h à venir et Alex acquiesce. Ils avaient souvent des horaires communs et Alex soupçonnait le gérant qui faisait les horaires de le faire exprès. Nikita jouait les traducteurs pour éviter à tout le monde de râler parce qu’ils ne le comprenaient pas. Parfois même lorsqu’il parlait la langue de Molière ! En tout cas pour le coup ils avaient un jour non en commun parce que lui ne travaillait donc pas au lendemain. Surtout pas de nuit.

« Pose une journée au lieu d’accepter tous les remplacements qu’on te propose. »

C’était déjà le minimum !! Par contre à propos d’instagram Alex lève les yeux au ciel en grognant. Il n’allait sûrement déjà plus y penser le moment venu ! Parfois il se souvenait de l’application sur son cellulaire lorsqu’en période d’ennui il farfouillait sur ce dernier. Il l’ouvrait, checkait un peu les photos de son fil d’actualité… C’est Nikita qui l’avait abonné à quelques profils genre la LNH et lui-même. Nikita était vraiment plus porté que lui sur ces trucs technologique même si lui appréciait aussi se trouver devant la télé ou le PC, on allait pas se mentir non plus.

« Je suis pas trop branché selfie. »

La nouvelle lie de cette terre d’après certains ! Mais ça allait bien à Nikita de se complaire là dedans alors Alex n’y pensait pas vraiment de cette façon. En tout cas son invitation semble surmotiver l’autre Russe et Alex se relève à son tour, fouillant ses poches à la recherche de ses clefs.

« Va pour la pizza. Il doit me rester une bouteille ou deux de vodka dans le congélateur. »

Oui bon, il pouvait être le gros cliché russe lorsqu’il voulait ! Mais Nikita pouvant être un peu cliché à ce niveau, il n’avait pas la réaction surprise des autres. De ceux qui le regardaient de temps en temps en craignant qu’il soit porté sur la boisson pour ne pas dire franchement alcoolique et que ça jouait sur son tempérament « un peu vif ». Rien à voir mais bon, c’était sans doute plus facile pour eux de l’expliquer comme ça.

Nikita attire son attention cependant, voulant visiblement faire un détour et Alex relève les yeux sur ce qu’il lui montre. A ce qu’il lui dit Alex comprend tout à fait la situation et ils ne risquaient pas grand-chose hein. En fait ils ne risquaient rien tout court.

« Ma voiture est par là, il va falloir prendre sur toi. Marche à gauche. »

Ouais bon, il allait se poser en protecteur. Nikita marchait du côté des voitures et lui du côté des hommes de son père qui vadrouillaient dans le secteur. De toute façon avant même qu’il n’ai fait un pas, le petit groupe plus loin se retourne vers eux. Quoi ? Envoyés par son père pour lui proposer un coup ou quelque chose ? Alex reste à les observer, mi-figue mi-raisin. L’échange de regards dure une poignée de seconde et finalement ils lèvent le camp. Et railleur :

« Tiens on dirait que tu leur a fait peur finalement. »

Alex bouscule Nikita, amusé, lui donnant ensuite son cellulaire.

« Appel la pizzeria. Avec un peu de chance elle va arriver en même temps que nous. »

Et pour l’histoire :

« Prends-moi n’importe laquelle avec des anchois monsieur pepperoni-fromage. »

Il n’y avait qu’une pizza dans le monde de Nikita ! Alex le savait parce qu’ils en avaient déjà parlé hein ! Bon ok, lui aimait généralement prendre ça aussi mais ce soir il avait envie d’anchois !

« Un match en particulier que tu veux voir ? Ca donne accès à la rediffusion de tous les matches de la saison déjà joués et aux matches des saisons passées. »

Parce que jetant un œil à sa montre, il constate :

« Il est encore trop tôt pour choper un match de ce soir. On a environs 2h avant d’en trouver éventuellement un… D'ailleurs il faudra que tu me dise à quelle heure tu veux que j'aille te reporter. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 28/10/2015, 02:38

Nikita ne peut retenir un rire. Excusez-le, mais voir Alex qui mentionnait qu’il n’était étonnamment jamais retenu davantage au McDo que ce qui était inscrit sur son horaire, c’était vraiment drôle ! Il y avait de très bonnes raisons à cette « étrange » habitude qu’avaient leurs gérants. Par exemple, le sale caractère d’Alex et le fait qu’il était monté comme un body builder pour ne rien gâcher ! Mais Nikita garde ça pour lui, se contentant d’observer le bel homme avec un sourire amusé. De toute façon, lui-même n’acceptait que parce qu’il n’avait pas vraiment le choix. Le plus d’heures qu’il faisait, le mieux c’était. Probablement pas pour sa santé, mais au minimum pour les factures à payer. Ça n’allait pas très bien à ce niveau-là depuis qu’il avait officiellement repris l’école... Étudier en restauration n’était pas moins cher et ne demandait pas moins d’investissement personnel que d’étudier en soins infirmiers, qu’on se le dise !

De fait, Nikita envoie lentement balader le sujet d’un geste de la main. Et s’il l’aborde malgré tout un peu, c’est qu’il se doutait qu’Alex ne roulait pas sur l’or pour travailler au McDo à temps plein, quoi !

« J’ai besoin de cet argent, alors ça m’arrange moi aussi, tu sais. », assure-t-il en haussant brièvement les épaules. « Quand j’en aurai moins besoin, je ne serai plus aussi gentil et apprécié, tu verras. »

Un jour. Genre quand il allait démissionner pour réellement travailler dans une belle cuisine cinq étoiles ! Mais le sujet devient plus léger... Alex et les selfies ! Ça fait ricaner un Nikita qui avait déjà pu constater, oui !

« Pas grave. Je les prendrai pour toi..! », assure-t-il tout en taquinant un mollet du bout de son pied. De toute façon, l’autre Russe se sauve un peu d’avoir droit à une photo là, maintenant... parce qu’il parle de vodka ! Non,il n’était pas alcoolique. Très loin de là. Mais c’Était malgré tout quelque chose de très traditionnel pour lui. Comme le fromage ici ! Bref, ils se comprenaient. « Vendu ! Fallait me le dire plus tôt, je serais allé squatté..! »

Oh, il blaguait, hein ! La principale raison pour laquelle il allait chez Alex c’était pour l’homme lui-même. Par contre les hommes plus loin ont tôt fait de lui changer les idées et pas de la meilleure façon qui soit. Son compagnon joue les fiers à ce sujet et ça ne plaît pas beaucoup à un Nikita qui certes, se range de l’autre côté, mais qui fait malgré tout remarquer, un peu grognon :

« Oui eh bien ça ne change pas grand chose qu’il te poignarde toi plutôt que moi. Ça me fait toujours autant flipper ! »

Il ne voulait pas qu’Alex s’attire des ennuis. Et parfois ce genre d’homme, pour peu qu’on pose le regard sur eux aiment prendre ça comme une provocation gratuite. Sa main se crispe d’ailleurs sur le bras de l’homme alors que ce dernier joue à un petit concours de regard avec eux. Certes... le Russe est incroyablement imposant soudainement. Oh, Nikita avait vu Alex « imposant » un nombre de fois déjà. Il aimait jouer les paons, peu importe ce qu’il en disait ! Mais... jamais comme ça. C’était assez impressionnant et ça fait courir un petit frisson contre sa nuque. Le genre de frisson pas dégueux du tout qui vous électrise de la tête aux pieds, finalement. Alors oui, peut-être qu’il en profite un peu, se rapprochant légèrement. Sa poigne sur le bras musclé devient davantage une caresse.

« On sait tous les deux que c’est toi qui leur a fait peur... », minaude un peu Nikita, affichant un petit air trop innocent pour être vrai. « Tu joues les héros pour moi ce soir, Sacha ? »

Il ricane avant de lâcher Alex, le moment se terminant de façon assez nette ! Prenant le cellulaire de l’homme, il continue à avancer tout en tapant le numéro de sa pizzéria préférée. La seule, en fait. Il fait un clin d’oeil à l’homme. Il allait lui prendre un truc avec plein, plein de machins dessus. Alex adorait ça. Et allez savoir pourquoi et comment, il réussissait généralement à tout manger quand même ! Cet homme n’avait pas de fond.

« Un match des Habs. J’en ai raté plein du début de la saison. », se plaint Nikita tout en portant le cellulaire à son oreille. « Bon, chut. Je suis occupé à commander ta bouffe, l’ours ! »

Son rire semble perturber la femme qui venait de répondre. Et dans son français teinté d’un gros accent russe mais malgré tout très bon maintenant qu’il était ici depuis quelques années, Nikita passe commande. C’est assez vite et ce qui prend le plus de temps ,c’est la pizza d’Alex ! Mais finalement, il a ce qu’il veut et raccroche.

« Je sais pas. On verra ça une fois chez toi. », assure finalement Nikita à propos de l’heure du retour. « Je suis pas Cendrillon... et au pire je t’emprunterai ton canapé ! »

Ou un petit bout de lit, tiens. Ce serait une brillante idée...!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 29/10/2015, 06:07



Ha oui, c’était un peu de la gentillesse intéressée quoi. Alex oubliait facilement les études de Nikita. Ou plutôt il oubliait qu’elles avaient un prix. Désolé, dans sa petite tête, la cuisine n’était pas une matière qu’on apprenait à l’école comme les mathématiques ou les langues. Pas qu’il pense par là que c’était sot, pas du tout ! C’est juste qu’il n’en avait pas l’habitude. Pour lui la cuisine c’était soit un truc que les mamans avaient dans les gênes, soit un truc qu’on acquérait avec l’expérience.

« C’est vrai que la prochaine fois au lieu de se commander une pizza je te réduirais en esclavage dans la cuisine. »

Lui n’était pas vraiment un fin cordon bleu. Son truc c’était plutôt les plats qui se situaient entre la boîte de conserve et les surgelés. Des trucs rapides en général qui plus est parce qu’Alex n’avait pas beaucoup de patience à ce niveau. En fait… Il n’avait sans doute de la patience pour rien mais soit. Puis tiens, rien à voir mais :

« Tu feras attention en rentrant. Diego est chiant en ce moment. C’est pareil chaque fois que je fais des soirées. Ce chat m’emmerde… »

Mais bon, il l’aimait sa boule de poils hein ! C’est juste qu’il était vraiment trop caractériel ! Du coup lorsqu’Alex rentrait trop tard aux goûts de monsieur, ce dernier boudait ostensiblement pendant près d’une heure avant de venir chercher son attention en lui grimpant dessus ou en lui miaulant après à longueur de temps…

Alex passe sur le sujet des selfies, ne grimaçant pas mais n’en pensant pas moins ! Il savait que c’était la mode et tout… Mais il s’y adaptait assez peu ! Ho quant il y pensait –une fois aux trois semaines…- il se prenait à prendre une photo. Rarement de lui mais s’était arrivé une fois et Nikita lui en avait parlé pendant des jours ! A la sortie de la douche, dans le miroir encore à moitié embué. Alex n’avait pas réussit à déterminé si c’était de la flatterie ou de la moquerie alors il évitait un peu en ce moment !

Sa vodka trouve preneur en tout cas et si Nikita l’avait refusé, Alex aurait été outré ! Importé directement du pays, elle était de qualité et elle était aussi le seul petit caprice qu’il se permettait réellement depuis que son père avait rouvert les vannes. Quant à se faire poignarder, rieur Alex vient chuchoter à son oreille :

« Tu sais pas, peut être que je les mettrais à genoux le premier. »

Ou pas. Ca faisait un petit moment qu’Alex n’avait pas sérieusement cogné. A un moment il s’était trouvé un petit cercle de combat sympa mais ici la police était moins permissive qu’au pays et depuis il avait fermé. Puis bon… Il se baladait sans arme quoi. Du moins en ville. Chez lui il en avait une qui dormait tranquillement dans sa table de nuit. On n’était jamais trop prudent.

Mais bon, le groupe s’éloigne sans surprise pour lui et Nikita… Minaude ! Carrément ! Alex n’est pas dupe mais ça flatte son orgueil alors qui serait-il pour protester hein ? De fait il bombe simplement un peu le torse, appréciant ce surnom qu’il n’entendait jamais de personne d’autre ici. En même temps, qui savait en France que Sacha était le diminutif d’Aleksandr ? Bref.

« Ce soir ? Ca veut dire que les autres soirs je ne le suis pas ? »

Ils montent dans la voiture tandis que Nikita donne le programme puis passe la commande et Alex sort tranquillement du stationnement pour prendre le chemin de chez lui. Il était vraiment tout proche. En fait d’ordinaire il pouvait même se taper le luxe de prendre le métro. Mais comme ses projets pour la soirée avaient été relativement incertains jusque là… !

Par contre à propos de jouer les Cendrillons et de dormir chez lui, Alex ne s’y oppose pas. Peu pouvaient se vanter de pouvoir squatter de cette façon. En dehors de Nikita il y avait bien Camille… Et ça faisait quelques jours déjà qu’il n’avait pas eu de nouvelles de la blonde, avec qui il y avait vraisemblablement un froid. Il devrait carrément songer à l’appeler en fait. Bon là évidement Camille lui sort rapidement de la tête parce qu’Alex n’était qu’un homme et que Nikita minaudait quoi.

« Mon canapé ouais. »

Oui bon, il était un peu moins subtil que Nikita sûrement ! En même temps ça n’avait jamais été son truc, la subtilité !

« Si tu squattes tu fais les gaufres demain matin. »

Autant joindre l’agréable à… L’agréable. Voilà. Nouveau proverbe.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 10/11/2015, 05:38

Nikita rigole. Pourtant, il savait bien qu’Alex ne disait pas ça à la légère ! Mais ça lui plaisait comme perspective alors à quoi bon feindre le contraire ? Il n’étudiait pas en cuisine... et ne faisait pas non plus les yeux doux à Alex pour rien. Alors il se contente finalement d’un petit clin d’oeil à Alex, un de ceux qui veulent en dire long ! Il allait effectivement se mettre au fourneaux. Mais pour ce soir, la pizza tenait toujours. Il était mort de faim et mort de fatigue. Une très mauvaise combinaison pour qui voulait tranquillement cuisiner ! Quant à Diego, il a un rire bref à nouveau. Ce chat était magnifique. Un Bengal, sûrement. Il ne savait pas trop comment Alex avait fait pour mettre la main sur un chat qui coûtait si cher, d’ailleurs, mais il n’avait jamais demandé non plus. Et il avait une caractéristique amusante, ce félin...

« Il a exactement le même caractère que son maître, tu veux dire. », taquine Nikita tout en donnant un petit coup d’épaule à son camarade Russe. « C’est peut-être pour ça qu’il m’aime bien, le sale matou ! »

Puis, Alex semble surtout vouloir éviter le sujet des selfies et histoire de taquiner tout en essayant d’encourager le bel homme, Nikita blague :

« Enfin, la prochaine fois que tu veux faire un photoshoot dans ta salle de bain, tu m’appelles, hein ! »

Il allait se faire un plaisir de jouer les photographes, lui ! Il bouscule un peu Alex, rieur... mais s’interrompt vite alors que l’homme vient murmurer quelques paroles peu sages à son oreille à propos des mafieux qui traînaient dans le coin. Ça lui semblait évident qu’ils appartenaient au minimum à une petite branche de la criminalité de Paris. Qui n’était d’ailleurs pas inexistante même si on aurait pu croire le contraire quand on ne venait pas d’ici. Sauf que... sans qu’il ne réalise trop comment, les hommes finissent réellement par déguerpir. Nikita a un petit regard surpris pour eux. Après la joute non verbale qu’il y avait eu entre eux et Alex, il croyait au contraire que ça allait mettre de l’huile sur le feu. Finalement, il en revient au bel homme, peut-être un brin admiratif. Eh, il savait qu’Alex était imposant. Mais lui-même l’était et ça ne l’empêchait pas de fuir les ennuis plutôt que de foncer droit dedans tout en ayant assez confiance pour être sûr que tout irait bien ! Il y avait une grosse différence...!

Il rit de bon coeur alors qu’Alex taquine, le bousculant. Il ne répond pas simplement parce qu’il ne croit pas qu’il en a besoin ! Son ami savait très bien ce qu’il voulait dire par là. Une fois dans la voiture, il lui semble qu’Alex semble s’être enhardit niveau « sous-entendus » qui n’en étaient plus vraiment à ce stade. Il lève brièvement les yeux au ciel, un sourire étirant néanmoins ses lèvres.

« C’est ça, on verra, Casanova. », taquine Nikita tout en bouclant sa ceinture. Il se calle confortablement dans le siège passager, convenant néanmoins pour les gaufres : « Parfait. Et du bacon. »

Sur ces bons mots, ils gardent un relatif silence pendant tout le trajet. Pas qu’ils n’aient rien à se dire. Mais Aleksandr était d’un naturel plutôt silencieux comme homme. Il arrivait souvent que Nikita fasse la conversation un peu tout seul, sachant d’ore et déjà ce que les grognements d’Alex voulaient dire, fort heureusement. Mais pas ce soir. Il était crevé et même qu’il somnole contre la vitre pendant quelques minutes avant que le moteur ne soit coupé. Une main contre son bras le réveille finalement. Il se traîne plus qu’autre chose jusqu’à l’appartement d’Alex, pestant contre l’ascenseur qui avait eu la mauvaise idée d’être en panne. Ce qui arrivait vraiment trop fréquemment. Enfin, dans l’immeuble où il habitait il n’y en avait même pas, alors...! Par contre dès qu’ils arrivent, le chat leur saute un peu dessus, comme Alex l’avait prévenu !

Il se penche, attrapant le chat pour déposer un baiser dans son pelage. Puis, il le met directement dans les bras d’Alex tout en s’exclamant :

« La douche est pour moi en premier ! »

Il ricane en courant jusqu’à la salle de bain, faisant un petit clin d’oeil à l’homme en poussant la porte. Eh, après avoir bossé au McDo toute la journée, ils avaient clairement besoin d’une douche.

« Demain, tu m’amènes à l’école ? J’ai tout ce qu’il me faut dans mon sac, de toute façon. Tu me laisses faire une lessive et c’est ok. », explique Nikita. D’ailleurs, il laisse la salle de bain deux secondes pour aller à la chambre d’Alex. Il se sentait réveillé soudainement ! « La pizza va arriver sous peu. Ma carte est dans mon porte-feuille, dans mon sac. Tu me prêtes des fringues ? »

De toute façon, il avait déjà ouvert un tiroir pour attraper un t-shirt ce qu’il y a de plus banal, évitant de justesse l’arme à feu qu’il n’avait pas aperçu, sous les couches de vêtements.

« Ça, ça va ? »

Ce disant, il se tourne vers Alex, lui montrant le t-shirt. Au cas où il n’aurait pas voulu lui prêter, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 13/11/2015, 11:05



Mais pas du tout ! Alex fait mine de ne pas comprendre du tout de quoi Nikita parle ! Mais c’est vrai que ce chat avait un fichu caractère ! Tantôt il soufflait et crachait après tout le monde et l’instant d’après il venait réclamer des câlins, royal ! Mais bon, lui ça le faisait marrer. Il avait plutôt le look du mec qui a un chien il savait… Et même un gros chien ! Mais Ce chat suffisait à son bonheur de par sa relative indépendance pimentée de quelques moments d’un peu plus de tendresse. Hey… Il avait un côté plus sentimental très très bien caché ok ? Bref.

« C’est juste qu’il sait ce qu’il veut je pense ! »

Et il n’avait pas si mauvais goût vu le temps qu’il passait à aller ronronner dans les jambes de Nikita ! Le jeune russe fait allusion à la photo qu’il avait prise dans la salle de bain et Alex est pensif un moment. De fait il reconnaît finalement :

« J’ai jamais été bien sûr que tu avais aimé la photo ou si tu te moquais. »

Et bon… Cette indécision lui prenait le chou, surtout quand comme maintenant Nikita y refaisait allusion ! Parce qu’il avait surtout pensé que le jeune homme la verrait lorsqu’il l’avait posté. Alex avait pas mal de followers –surtout grâce à Nikita !- mais comme il n’en connaissait aucun, ça restait très flou et lointain pour lui.

Quoi qu’il en soit, tandis que les russes plus loin s’en vont, Nikita tourne vers lui un regard qui le gonfle d’orgueil ! Parce qu’il y avait de l’admiration, peut être même un brin de fascination ! Alex rejette légèrement les épaules en arrière en bombant le torse, très fier de son petit effet. Oui bon… Il était orgueilleux ! Mais la plupart des hommes comme des femmes l’étaient. La différence c’est qu’il ne faisait pas semblant que ce n’était pas le cas !

Ils montent en voiture et Alex glisse ses clefs dans la serrure pour mettre le contact. Il ignore sa ceinture, comme toujours… Puis après un regard dans le rétroviseur, Alex quitte sa place de stationnement.

« Bacon. Bon plan. Mais j’sais pas si j’en ai. »

Au pire il y avait une supérette à côté de chez lui mais bon… Sortir de bon matin pour aller acheter du bacon il lui semblait que c’était trop demander, même pour lui ! Le trajet est plutôt rapide comme prévu. Il y avait un peu de circulation comme toujours mais rien de tragique et Alex bénit son appartement d’avoir un sous sol avec des places de parking désignées. Ils montent, par les escaliers parce que l’ascenseur était hors-service et une fois à l’intérieur, Diego vient effectivement leur bondir dessus ! Nikita a déjà attrapé la bête pendant qu’Alex vire ses chaussures et envoi valser son sac contre la porte de la salle de bain. Là, pour qu’il oubli pas sa lessive le moment venu !

Diego lui finit rapidement dans les bras et après avoir ronronné en se frottant le haut de la tête contre le menton de Nikita, c’est lui que son chat vient câliner comme s’il était partit depuis huit jours et qu’il lui avait horriblement manqué !

« Je parie qu’il a faim. Je vais nourrir le fauve pendant que tu vas voler l’eau chaude. »

Nikita fait un peu des plans pour Nikita mais ça convient à Alex qui préférait qu’on lui demande les choses clairement plutôt que de tourner autours du pot pour finalement lui reprocher de n’avoir pas comprit ! Lui il ne lisait pas entre les lignes ok ? Jamais. Ou presque jamais.

Alex reste encore dans le couloir un moment tandis que Nikita semble avoir d’autres choses à dire. Il le suit dans l’entrée de sa chambre tandis que le jeune homme y va, ne répondant pas à propos de la pizza. Il allait payer. Il savait que Nikita galérait parce qu’il y avait ses études et tout… Et lui n’était pas vraiment du genre dépensier. Bref. Il ouvre la bouche pour demander à Nikita de ne pas fouiller… Mais ce dernier sort de quoi s’habiller sans mettre à jour son arme à feu. Alex grince un peu des dents, grognon… Mais baragouine son accord pour les vêtements. Franchement !

« Allez, file dans la salle de bain au lieu de fouiller dans mes caleçons. »

Et quand Nikita est repassé devant lui, Alex vient lui donner un petit coup de pied au cul ! Non mais ! Pour sa part il prend le chemin de la cuisine histoire de nourrir un Diego qu’il venait de reposer au sol et qui lui traînait tellement dans les pieds qu’il allait réussir à le faire tomber !!

« Je vais mettre la télé voir s’il y a un match en cours. Te fais pas trop désirer, bébé mango. »

Désolé, il n’avait pas pu s’en empêcher ! C’était un running gag entre eux !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 30/11/2015, 19:23

Bien sûr que ce chat savait ce qu’il voulait... exactement comme son maître, non ? Celui-ci le lui avait bien prouvé en l’invitant dans son lit de façon tout sauf subtile. Notez que pour Aleksandr Vassilievski, c’était là tout un tour de force niveau subtilité et Nikita admirait, puisqu’il connaissait bien la bête ! Il n’avait pas répondu à propos de la photo, par contre. Pas encore. Il était un peu surpris... et finalement, peut-être pas autant qu’il l’aurait dût. Il savait qu’il avait vraiment trop taquiné Alex avec cette histoire de selfie, mais ça lui semblait évident qu’elle était digne des plus agréables fantasmes. Et vu le nombre de like qu’il s’était pris une fois que Nikita avait référencé la photo comme il le fallait, ça ne laissait plus vraiment place à l’imagination ! Peut-être en avait-il été un peu jaloux. En partie parce que ses propres photos n’allaient jamais atteindre ce genre de popularité, mais surtout parce qu’il se sentait un peu possessif envers Alex même s’il réfrénait au max ce genre de sentiment. Il n’y avait pas droit dans la situation présente et surtout, ce serait la meilleure façon de faire fuir l’homme. Il le savait. Il l’avait dit : il le connaissait bien.

Il grogne lorsqu’il a un pied aux fesses, bousculant un peu Alex malgré tout ! Fallait préserver sa dignité, hein. Il a un sourire pour l’homme, un petit clin d’oeil. Et finalement, juste avant de fermer la porte de la salle de bain Nikita convient :

« Peut-être que je m’endors en regardant cette photo parfois. »

Et pas de la façon la plus chaste du monde, Alex devait se douter qu’il n’allait pas au lit avec une photo pour faire de beaux rêves uniquement ! Il grogne par contre à propos de ce surnom débile. Oui bon, il aimait les mangues et visiblement, il avait encore sa bouille de gamin !

« Je vais t’en faire moi, des Bébé Mango ! », s’exclame le jeune homme tout en laissant tomber les fringues sur le couvercle fermé de la toilette. Il grogne dans sa barbe en ouvrant l’arrivée d’eau de la douche avant d’élever la voix pour se faire entendre à nouveau. « J’vais dresser Diego pour qu’il te griffe pendant la nuit ! »

Il a un petit sourire amusé tout en retirant ses vêtements, se glissant sous la douche. C’est avec un plaisir certain que Nikita utilise le gel douche d’Alex. Eh, il n’en avait pas sous la main, là ! Il y reste peut-être un peu plus longtemps que prévu, appréciant sentir l’eau chaude agir sur ses muscles endoloris par une vie peut-être un brin trop active et un manque de repos certains. Sans parler des aliments parfois peu riches qu’il ingurgitait, faute à l’argent qui manquait. Heureusement qu’il avait l’école et la nourriture qu’il pouvait ramener chez lui lorsqu’il y en avait trop. Finalement, lorsqu’il sort de la salle de bain, Nikita porte un bas de pyjama d’Alex. Il se sent mille fois mieux et adieu l’odeur de friture. Ses cheveux sont encore humide de la douche, d’où l’absence de t-shirt histoire que ça sèche sans humidifier complètement le vêtement. Il le laisse d’ailleurs tomber sur le dossier d’une chaise, histoire de le reprendre lorsque ce sera bon.

Puis, il a un gémissement contrit en voyant les pizza sur la table de la cuisine !! Ça sentait booon et son ventre hurlait famine !

« Tu m’avais pas dit que les pizza étaient arrivées ! Traître ! Je me serais dépêché ! », se plaint Nikita tout en se ruant sur celle qui avait sa préférence. Il a un loooong soupir de contentement en mâchant la nourriture bien chaude. C’était pas très sain, mais eh ! Parfois ça faisait du bien ! « Ça faisait mille ans que j’avais pas bouffé de la pizza. J’ai beau kiffer la nourriture saine, là ça fait un bien de dingue ! »

Il ricane en faisant un petit clin d’oeil à Alex, puis tourne la tête vers la télévision, faisant la grimace.

« Eurk, pas le Lightning de Tampa... », se plaint-il à nouveau. Il en revient à son ami, affichant une mine presque mignonne et suppliante ! « Il doit y avoir un match des Habs ou des Bruins ? Peut-être même les Rangers... »

Ça, ce serait pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 6/12/2015, 09:48



Alex n’avait pas répondu à propos de la photo. Il avait levé les yeux au ciel comme s’il trouvait la réponse absurde ou qu’il s’en fichait. La vérité c’est que ça flattait quand même vachement son égo. Et peut être que ça faisait bouillir un peu sa libido. Pourtant, il avait de la fatigue dans le corps et les séances d’entraînement qu’il s’était octroyé ces derniers jours n’aidaient pas à avoir une forme olympique. Qui sait s’il ne se serait pas essayé plus franchement sinon… ? De toute façon le sujet dévie à nouveau quelque peu à cause de sa taquinerie et pour ce qui est de Diego :

« Je ne m’inquiète pas. Il tient trop à ses croquettes pour ça. »

Oui parce qu’Alex avait décrété que ce serait zéro pâté pour Diego. Que des croquettes ! C’est que la pâté ça revenait cher et il avait décrété que s’il se serait la ceinture sur la bouffe de qualité, le chat aussi ! Et puis le vétérinaire lui avait dit que ça l’habituerait et qu’il pouvait décider de ne plus vouloir QUE de la pâté ! Et ça pas question ! Dans ses vieux jours peut être ! Bref. Alex se faisait pardonner en lui achetant parfois un peu de lait spécial pour chat… C’était un peu la vodka de son Diego… !

Nikita s’affaire dans la douche, c’était une présence loin d’être désagréable et de temps en temps le jeune homme passait comme ça alors c’était même assez familier dans l’ensemble. Lui s’occupe des pizzas qui sont arrivées, règle rapidement puis retourne au salon pour ouvrir les boîtes et sortir quelques serviettes en papier. Il sort aussi la vodka mais pas que ! Boissons non-alcoolisées également parce que ce serait mieux pour manger.

Son colocataire d’un soir déboule finalement dans la pièce et Alex détail une seconde la belle silhouette. Nikita lui avait déjà montré des photos de lui pas mal plus jeune. Un grand échalas un peu maigrichon qui avait vraiment prit en volume par la suite. Et croyez-le à cet instant : aussi bien vêtu que dévêtu, cette prise de poids et de muscles lui allait comme un gant. Ils avaient un gabarit pas loin d’être similaire en fait, ce qui expliquait que Nikita puisse se servir dans ses fringues comme il le faisait ! Quelques unes de ses conquêtes le faisait aussi mais plutôt avec ses t-shirt et compagnie. D’ailleurs vu le soin avec lequel celui sur le dossier de son canapé avait été reposé, Alex supposait que la dernière propriétaire l’avait porté après une nuit ici. Peut être Camille, c’était son genre et ça lui allait bien. En tout cas.

Alex renonce à prendre sa douche immédiatement, histoire qu’ils bouffent ensemble et non pas en décalé. Il se sert lui-même une part bien garnit, acquiesçant alors que Nikita s’extasie. Ca faisait du bien !

« Ca vaut pas les cheeseburgers que tu as fait la dernière fois. »

Alex n’était pas vraiment le genre à manger au McDo. Ca lui arrivait mais ça relevait un peu de l’exceptionnel. Par contre, les cheese de Nikita… Hm ! Ca avait été délicieux et d’en parler, Alex espérait un peu que Nikita comprenne le message subliminal ! Il faisait les courses, Nikita cuisinait et faisait la vaisselle… C’était parfait ! Bon parfois il aidait en l’essuyant, pas complètement chien non plus.

Il lève les yeux au ciel par contre alors que Nikita se plaint en voyant le match. Il lui fait son cocker et Alex grogne mais prend néanmoins la télécommande, allant dans le menu pour constater que ce soir aucune des équipes citées ne jouaient. Il va donc à la soirée de la veille histoire de mettre une rediffusion et choisit un match des Canadiens.

« Le CH contre les Maple Leaf. Je kiff pas les Leaf mais ça le fait. On verra peut être Parenteau. »

La télécommande est reposée tandis que les premières images du match arrivent et Alex demande au passage :

« Tu as posé une journée pour la Classique Hivernale ? Le match est en milieu de journée pour nous. »

C’était une occasion à ne pas manquer quoi ! Dans son cas : pas question qu’il soit prit au travail durant ce match bien précis ! Montréal contre Boston, ça allait envoyer du lourd !

« Un jour faudra quand même qu’on aille se faire un match… »

A Montréal tien d’ailleurs. Et contre les Bruins ou les Rangers ce serait le must. Et même, poussant le truc :

« On devrait même se faire un tour de l’Amérique en suivant les dates de match des équipes qu’on aime. Un match à chaque journée dans une ville différente. La classe ! »

Et vu le ton de sa voix il était soudainement HYPER motivé !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 12/12/2015, 06:53

Ah oui, estomac sur pattes : un autre trait de caractère qu’Alex avait avec son chat ! Ça en devenait indécent à ce stade, non ? Quand on dit tel maître, tel chien... Sauf que là, c’était tout sauf un chien, ce qui rendait ça encore plus drôle. Alex était typiquement ce genre d’homme qu’on imaginait avec un immense chien qui faisait peur, en plus. Assis à la table, le regard de Nikita va jusqu’à un t-shirt posé sur le dossier du canapé, un peu de la même façon qu’il venait de le faire du t-shirt emprunté à Alex. Il était placé... exactement de la même façon, en fait. Du genre qu’Alex ne prendrait pas la peine de faire, sûrement. Il y a un petit moment de blanc avant qu’il n’en revienne à sa part de pizza. Se concentrer là-dessus était malgré tout plus sûr, pour l’heure ! Il prend une nouvelle bouchée, faisant un petit clin d’oeil à Alex par-dessus sa part alors que l’homme se sert généreusement à son tour.

Et c’est plaisant parce que soudainement, le beau Russe complimente sa cuisine ! Ah, les cheese ! Il s’en souvenait, oui. Rien de grandiose, cette fois. Souvent Nikita aimait faire dans la dentelle, histoire de pratiquer le plus possible et d’éveiller son odorat et son goûter. Même si plusieurs croyaient le contraire, c’était une partie du cerveau qui se développait avec l’expérience ! Mais parfois aussi, il aimait faire simple... et visiblement, même ça, ça avait une touche perso qui plaisait à Alex. C’était peut-être encore plus agréable à entendre d’ailleurs.

« Je t’en referai. », promet Nikita, qui trouvait que c’était un bon plan parce qu’en plus ça faisait une raison supplémentaire de se revoir bientôt. Il se doutait que c’était ce qu’Alex voulait d’ailleurs ! « Mais la pizza, ça passe quand même bien ce soir ! »

C’était rare, mais parfois il avait quand même pas trop envie de cuisiner ! C’était juste qu’il était trop brûlé, là ! La soirée était parfaite, dans le fond ! Et histoire de le prouver, Alex cède déjà à son petit caprice, changeant le match de hockey diffusé. Une reprise, mais il ne l’avait pas vu celui-là alors c’était impeccable. Il acquiesce d’ailleurs vigoureusement à propos de P. A. Parenteau, un joueur qu’ils adoraient tous les deux mais qui avait été mésestimé pendant le cours temps passé avec leur équipe favorite. Et puis bon, il n’était pas mal du tout. D’ailleurs, c’est lui qui est interviewé pendant l’avant-match et Nikita a quand même un petit soupir ! Certes, quelques rondeurs adoucissaient ses joues et ses angles masculins, mais ça ne lui donnait que plus de charme. Tous ne l’auraient pas porté de cette façon, mais cet homme-là totalement !

« Ça me fait toujours autant chier qu’ils l’aient jeté comme un chien galeux. Il mérite mieux. Mieux que les Leafs aussi, d’ailleurs... », marmonne Nikita. Quelle équipe merdique, quoi ! Ils flirtaient toujours avec les dernières places au classement. Pathétique. Quant à la classique hivernale, son regard commence à briller, forcément ! « Oui, j’ai fait ça. Enfin, il y a les cours en avant-midi mais je vais juste manquer la première période, je crois... »

Là, c’était non négociable même si ça le fait un peu soupirer. Diront qu’il aurait bien aimé n’en rater pas une miette... Mais difficile de négliger les cours pour une partie de hockey. Ça n’aurait pas été sage. Et... soudainement, Alex le surprend vraiment ! Parce qu’il est là, à faire des projets sur la comète et ça ne lui ressemble tellement pas. Mais c’est séduisant. Nikita se doutait qu’il n’aurait pas proposé ça à tout le monde. Et ça mis à part, le projet en soit était un vrai rêve pour des fans de hockey comme eux !

« Ce serait tellement bien, là... », soupire Nikita, rêveur. Il pouvait se permettre de rêvasser, donc il n’allait clairement pas s’en empêcher. Ça et respirer étaient les seules choses encore gratuites en ce bas monde ! Mais ce n’était pas très réaliste pour lui. Or, après un moment de silence, un sourire étire ses lèvres. « Après que j’aie obtenu mon diplôme, on en reparle. Sérieusement. Ça serait tellement génial. Mais jusque là, je suis pris au cou. »

C’était génial d’avoir l’occasion de faire ces études mais pour l’heure ça lui fermait pas mal de portes, disons ! Rieur, Nikita s’exclame soudainement :

« On commencerait par Boston pendant un match contre les Habs ! On finirait par Montréal... Ok, ce serait pas très linéaire comme voyage, mais eh ! Faut garder le meilleur pour la fin ! »

Il croque la dernière bouchée de pizza, son regard se posant une nouvelle fois sur la télévision alors que la mise au jeu de départ est lancée. Puis, il en revient à Alex, si beau ainsi absorbé par l’action du match.

« T’aimerais faire quoi après le McDo ? », demande soudainement Nikita. Ça lui semblait évident qu’Alex n’allait pas rester là toute sa vie. « Tu pourrais être dans la sécu... T’as le physique pour ça. Et le caractère ! La façon dont t’as géré les mecs en dehors du McDo un peu plus tôt... C’était franchement impressionnant. »

Et s’il ne mâchait pas ses mots, il n’exagérait pas non plus !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Take back the night 19/12/2015, 18:45



Alex acquiesce à propos de la pizza. Il n’avait pas parlé de la malbouffe que faisait Nikita pour changer de menu de toute façon ! Et le fait que son compagnon lui promette d’en refaire suffisait à son bonheur culinaire pour ce soir. Surtout qu’il savait que le jeune homme s’en occuperait bientôt, le connaissant. De fait, promettant à son tour, Alex demande :

« Tu me diras quand et tu me feras la liste des courses. »

Chacun sa partie ! Ok il le savait : des cheese ce n’était pas faire appel à tous les talents de Nikita. Le jeune homme avait réellement des doigts de fée en cuisine et il menait très bien sa barque à son avis dans ce domaine. Mais il pouvait avoir des goûts salement simples même si son palais avait déjà été habitué à plus gastronomique. Puis Nikita lui ramenait parfois quelques trucs de ses études qu’il avait préparés. Ca valait toujours le déplacement. D’ailleurs, parlant de ça :

« J’ai finit les macarons. Tu pourras récupérer la boîte. »

A écouter Alex : il ne mangeait que des trucs que Nikita lui ramenait ! Lorsque son ami aurait quelqu’un dans sa vie de façon furieuse, ses papilles et son estomac allaient pleurer. Peut être pas qu’eux même si « pleurer » était un mot auquel Alex répugnait quoi ! En tout cas au sujet de PA Parenteau, Nikita ne soupirait pas après le joueur QUE pour ses talents sur la patinoire, visiblement ! Alex lève les yeux au ciel sans commenter, se contentant de s’occuper de son appétit. Diego, qui en avait visiblement finit de son côté était partit se coucher sur son coussin sur le canapé. Il était visiblement partit pour de longues heures de sommeil, le veinard !

« Tu viens la voir ici ? »

La Classique Hivernale s’entend. Parce que Nikita pouvait toujours la regarder chez lui sur le net mais la qualité serait carrément meilleure ici puis sur grand écran au moins. Puis juste c’était plus sympa de regarder un match à plusieurs que tout seul quoi !

« Ton colocataire pourra s’envoyer en l’air dans toutes les pièces tranquilles comme ça. »

Il plaisantait, c’était juste histoire de faire une blague un peu graveleuse deux-minutes. Ils parlent aussi de ce projet d’aller faire des matchs en Amérique et Nikita semble aussi motivé que lui ! Mais à ce niveau ils se ressemblaient pas mal. Evidemment la question de l’argent est mise sur le tapis et tout en restant pensif, Alex acquiesce simplement. Il rigole même alors que Nikita leur fait tout un itinéraire, plaisantant :

« Tu as déjà tout prévu en fait. »

Par contre son compagnon a une question à laquelle Aleksandr ne s’attendait pas vraiment. Il arque donc un sourcil surprit tout en revenant mordre dans une nouvelle part de pizza. Oui il savait : il mangeait trop vite ! Mais il avait faim, il était fatigué et en hâte d’aller se poser devant le match pour décompresser de la journée. Peut être même s’endormir devant ce dernier, comme ça lui arrivait parfois après de grosses journées. Bon devant les matchs dont il ne connaissait pas le score il s’endormait moins hein ! Mais là… ! Alex lève les yeux au ciel à nouveau à propos des mecs devant le McDo, bombant néanmoins un peu le torse quand même, assez fier que Nikita complimente.

« Je reprendrais sûrement l’affaire familiale, j’en sais rien. »

Et histoire de mettre les choses un peu à plat :

« J’ai pas super envie de parler de ça ce soir, tu veux ? »

Il n’avait même pas usé d’un ton bourru pour demander cette faveur. Alex ne cachait pas d’où il venait tout spécialement mais il n’avait pas envie de questions ou de doute dans le regard de Nikita. Pas ce soir, pas alors qu’ils passaient une bonne soirée et surtout pas alors qu’ils étaient crevés tous les deux. A un autre moment peut être si le sujet revenait sur le tapis un jour. Alex était un optimiste oui.

« T’as eu des news de ton père récemment ? »

Changement de sujet. Nikita et son père étaient aussi proches que lui et le sien étaient trop fier pour être fusionnels ! Et si l’intérêt qu’il portait au père de Nikita était moindre, fallait pas se mentir, il voulait seulement offrir au jeune homme la possibilité de parler d’un autre sujet qu’il affectionnait, si ça le tentait. Certes, ses efforts à lui ne paraissaient jamais vraiment parce que ça ne ressemblait pas à des efforts… Mais lui le savait, c’était probablement l’important là…

Un peu plus loin son cellulaire sonne. Ou vibre pour être plus précis... Et Alex a un vague regard ennuyé pour ce dernier, le laissant aller vers la boîte vocale. Une conquête ou la famille, au choix. Parce que lorsque Nikita était avec lui, il s'agissait des deux plus probables sources d'appel ! On pouvait pas être tranquille juste une soirée non ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Take back the night

Revenir en haut Aller en bas

Take back the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Wednesday Night Raw # 60
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 08 :: rps-