Partagez|

KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 05:03



kaeo chambaud featuring roma acorn

NOM : chambaud, le nom de mon paternel. bien français tout ça hein, de la France profonde même. comme le connard profond qu'il est quoi. PRÉNOM : kaeo est un prénom hawaïen choisi par ma mère le jour de ma naissance, une fois je suis aller voir la signification de se prénom sur internet et je crois que ma mère avait viser juste. je ne suis pas du genre à croire que notre prénom nous défini, mais il est vrai que ça me colle légèrement à la peau. par contre, je ne sais pas pourquoi elle a choisi un prénom hawaïen alors que notre famille était française. SURNOM : j'ai pas vraiment de surnom, en même temps j'ai pas vraiment d'amis alors bon... il y a que Dylan qui m'appelle K'o, mais c'est parce que mon prénom est trop compliqué à prononcer pour lui. ÂGE : j'ai vingt et un an et pour être honnête, j'ai déjà trop vécu je crois... DATE ET LIEU DE NAISSANCE : vingt-trois avril 1994, à Lyon. ORIGINES : je ne connais pas mes origines. ORIENTATION SEXUELLE : je suis ni hétéro, ni bi, ni gay. je n'aime pas me coller d'étiquette. j'aime une personne pour sa personnalité, pas pour son sexe. je m'attache pas à ce genre de chose. j'ai eu des relations avec des femmes, mais également avec des hommes. STATUT CIVIL : tout ce qu'il y a de plus célibataire, j'ai franchement pas envie d'une relation pour le moment, enfin... je sais pas. mais je suis célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : je n'ai pas de diplôme et pourtant j'ai réussi à me faire embaucher dans une librairie. je n'ai pas de diplôme, mais je suis loin d'être con. PASSION(S) : je suis passionné par les livres, par le cinéma et la musique. je crois que j'ai une âme d'artiste dans le fond. GROUPE : black opium de YSL. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : inventé.

CARACTÈRE : je suis très... caractériel. je suis un vrai impulsif, un colérique. je peux démarrer au quart de tour et pour n'importe quoi, je crois que mon passé n'aide pas à me calmer. je suis constamment en colère contre tout le monde, contre moi, contre beaucoup de chose... je ne m'attache à personne et je me méfie de tout le monde. je suis assez impatient et je n'aime pas que l'on me mente, alors que je passe mon temps à mentir. je suis jaloux et protecteur quand j'aime quelqu'un. je suis bizarre comme dirait mon meilleur ami. je donne ma confiance qu'à très peu de gens, mais une fois que vous avez été admis, je ne vous lâche plus. je suis légèrement bordélique et je vis un peu dans mon monde. TICS ET TOCS : Je passe trop souvent ma main dans mes cheveux (+) Je ronge les ongles quand je suis trop nerveux, j'essaye d'arrêter depuis des années mais je n'y arrive pas (+) Je fais des cauchemars assez affreux depuis des années et j'ai le réflexe de me répéter la même phrase plusieurs fois pour me rassurer (+) Quand je commence un nouveau livre, je vais toujours lire la dernière phrase avant de commencer le reste du livre.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Montmartre. j'aime aller me perdre dans la dédale de rue, j'aime m'asseoir sur les marches du Sacré Coeur pour m'allumer une clope et voir le soleil se coucher sur Paris. c'est mon endroit à moi. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? je sais pas. le fait qu'il y est beaucoup de monde et que les gens ne se posent pas forcément de questions sur ce que peut bien être ton histoire ou ton passé. ici je peux passer inaperçu et ça fait du bien pour être honnête. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? les connards de parisiens qui savent pas se tenir dans le métro. c'est enflure qui te marcherai presque dessus pour prendre le métro alors que ça se voit clairement qu'il y a plus de place dans la rame. j'aime pas les cons. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : grand. solitaire. jungle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 05:07



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

Février 2002, 8 ans.

J’ai mal au crâne, j’ai froid et surtout j’ai mal… J’essaye d’ouvrir les yeux, mais je n’y arrive pas. Je sens la pluie tomber sur moi et j’ai encore plus froid. Je grimace et finis par ouvrir les yeux. Il fait noir, j’entends quelqu’un hurler d’appeler les pompiers. Je voudrais bouger, mais je n’y arrive pas. Je commence à avoir peur. « Maman… » Je veux voir ma maman. On était en voiture en famille, on était en train de rentrer du cinéma. Tout se passait bien, pour une fois on se disputait même pas avec Neala. On écoutait de la musique et maman c’est mise à chanter comme souvent, j’aime trop quand maman se met à chanter et que papa la regarde comme une princesse. C’était bien et maintenant il fait noir et j’ai mal. Un monsieur s’agenouille à côté de moi et touche mon front. « Ca va petit ? » « J’ai mal… » Après ça, je me souviens de rien. Il paraît que je me suis évanoui à cause de la douleur ou peut être c’était simplement dû au choc de l’accident. Parce que oui, on a eu un accident de voiture. Un chauffard nous ai rentré dedans du côté passager, mon père a pas pu éviter la voiture. C’est ce que le médecin m’a raconté, mais à huit ans j’ai un peu de mal à comprendre. Je sais juste qu’on a eu un accident et que je suis tout seul dans cet hôpital et que ça sent pas bon du tout d’ailleurs ici. J’ai peur et je veux voir ma maman. « Monsieur ? Elle est où ma maman ? » Le médecin me regarde avec pitié et quitte la chambre avant de revenir avec une dame toute serré dans son tailleur et avec son chignon bizarre. Je l’aime pas trop cette dame. « Ecoute mon grand, tu va rester un peu ici et après je vais t’emmener avec moi. » « Mais elle est où ma maman ? Et mon papa ? » « Ils… » Elle soupire et viens me prendre la main. « Ils sont parti au ciel Kaeo. » D’un seul coup, je me mets à pleurer. Je me souviens avoir pleuré pendant des heures sans savoir m’arrêter. J’ai appelé ma mère un millions de fois et puis j’ai finis par comprendre qu’elle ne pourra plus jamais venir me câliner et me faire un bisou quand ça ne va pas. Je suis resté à l’hôpital le temps de remettre de mes blessures, j’en suis sorti avec une cicatrice sur l’abdomen et surtout sans famille.

Juillet 2007, 13 ans.

« Kaeo il va falloir que tu te calme un peu, tu te rends compte que c’est la onzième famille que l’on doit chercher pour toi ? » Je soupire longuement sans même regarder l’assistante sociale face à laquelle je suis assis. Pour être honnête, je voudrais qu’elle me foute de la paix. Je la supporte plus cette connasse avec son chignon de miss coincée là, je voudrais juste lui dire d’aller baiser un coup pour qu’elle me laisse tranquille. En cinq ans, ça doit être la centième fois qu’elle me fait la morale à cause de mon comportement. Cinq ans que je me la tape celle-là, depuis le jour où elle m’a annoncé que j’étais le seul à avoir survécu à l’accident qui a tué toute ma famille. Ma vraie famille, parce qu’on ne peut pas dire que les familles qu’elle m’a trouvé jusqu’à présent ont été à la hauteur. Ils sont tous plus horrible les uns que les autres. Les premiers étaient sympa pour être honnête, mais dès que la femme à appris qu’elle était enceinte ils ce sont dit que le petit orphelin était un peu de trop dans leur image de la famille parfaite. Alors on m’a renvoyé à l’orphelinat et après cela ça été l’enchaînement des familles les plus pourries les une que les autres. Il y a eu celle où on était tellement de gosses qu’on avait à peine un lit pour nous tous et où j’ai vécu avec le même pull sur le dos pendant près de trois mois. Puis il y a eu la famille où le père était alcoolique et s’amusait à me viser avec ses canettes de bières vides. Ensuite la famille où la mère était complètement pas bien, une vraie folle celle-là et j’ai continué à enchaîner les emmerdes comme cela. Jusqu’à la dernière famille en date… Je crois que celle-là a obtenu le pompon de la famille de dingue dans ma liste. Puis cette fois-là, c’est juste aller trop loin. Le père était violent, mais c’est pas ça le pire, c’est que son connard de fils s’amusait à me frapper aussi pour faire comme son abrutit de père. Je les ai laissé faire quelques mois et j’ai finis par perdre patience et surtout par perdre  mon calme. Hier soir, j’ai finis par riposter, le fils me cherchais et j’ai finis par lui mettre un coup de poing, puis plusieurs… Et voilà comment je me retrouve chez l’assistante sociale qui me fixe avec son regard de pitié. Pauvre conne. « On va te remettre à l’orphelinat jusqu’à ce qu’ont te trouve une famille, mais tu as intérêt à bien te tenir maintenant. » « Non mais sérieux vous vous rendez compte d’où vous m’emmenez à chaque fois ? Ils sont tous plus cons les un que les autres. » « Kaeo ton langage ! » Je lui lance un regard noir et soupire longuement. De toute façon elle n’en a rien à foutre de moi, elle veut juste me placer pour qu’on la laisse tranquille.

Mai 2013, 19 ans.

Je viens de voir mon père. Je ne suis pas fou. Je viens de voir mon père. Je me sens mal, vraiment mal. J’ai l’impression que je vais tourner de l’œil. C’est pas possible, mon père est mort. Il est mort il y a onze ans en même temps que maman et Neala. Et pourtant… Cet homme-là… Il lui ressemble tellement. C’est juste fou. Je me sens mal et je cours jusqu’à l’orphelinat, j’ai besoin de savoir, j’ai besoin de comprendre. Elle doit bien savoir quelque chose la connasse qui me colle depuis onze ans. Je ne réfléchis plus, je cours dans son bureau et j’entre sans frapper, elle me regarde surprise et je me mets à crier comme jamais. « IL EST PAS MORT C’EST CA ?! » Le pire dans tout cela c’est qu’elle ne me demande même pas de qui je parle, elle se contente d’hocher doucement la tête. J’ai l’impression que quelqu’un est en train de m’arracher le cœur d’un coup sec. J’ai la tête qui tourne, je me laisse tomber contre le mur en pleurant. On m’a laissé tout seul… Même mon père m’a abandonné. J’en reviens pas… Pour une fois, l’assistante sociale est gentille, elle s’assoit à côté de moi et me prends dans ses bras. Il lui faut un certain temps avant de se mettre à parler, mais elle finit par m’expliquer la situation. « Ton… Ton père à été détruit par la mort de ta mère Kaeo et… Il nous a demandé de s’occuper de toi, qu’il n’en avait pas la force… Je pouvais pas le forcer, dieu sait ce qui aurait pu t’arriver avec lui. Je suis désolée Kaeo… »

Après cela, je n’ai plus parlé, ni manger pendant des jours. Je voulais crever. Je voulais rejoindre ma sœur et ma mère. Je suis allé devant chez mon père. Il a refait sa vie, il a une nouvelle femme et une fille aussi. J’ai eu envie d’aller frapper chez lui pour lui casser la gueule, mais je n’ai rien fait… Je suis resté assis sur le trottoir en face de sa maison pendant trois heures et je suis rentré à l’orphelinat. Je ne me suis jamais senti aussi seul au monde.

Octobre 2014, 20 ans.

Je ne vis plus à l’orphelinat depuis quelques mois, je travaille dans un supermarché et avec mon salaire -maigre certes- j’ai réussi à me trouver un petit appartement et j’ai donc pris mon indépendance. Je crois que je me sens mieux, de vivre seul. Je ne vois plus l’assistante sociale et je ne dois rien à personne si ce n’est à moi-même. Je ne vais pas dire que je me sens réellement mieux, mais j’essaye de vivre ma vie comme les jeunes de mon âge. J’essaye d’oublier toutes ces familles pourries auprès dès qu’elle j’ai pu vivre et j’essaye de me reconstruire. Seul… Avec mes copains de passage. Oui… J’ai finis par me rendre compte d’un léger détail sur mon compte. Les demoiselles ne m’attirent pas du tout. Elles peuvent être très gentilles, adorable, mais je n’aime pas les seins et autres féminines. J’aime les hommes, les vrais, mais je dois dire que j’ai un peu de mal à réellement l’assumer. On m’a tellement répéter que c’était mal… Contre nature même. Je sais que ce n’est pas le cas, mais c’est plus fort que moi, je me cache. Sûrement pour que l’on me laisse un peu tranquille. De toute manière, je n’ai pas du tout envie de me poser avec quelqu’un pour le moment. Alors j’ai juste des conquêtes de temps en temps, je bosse dans mon petit supermarché et je rentre dans mon petit appartement. Et au milieu de tout cela, je vais encore à l’orphelinat pour aller voir les gosses que je connais et qui sont encore coincé là-bas. Pour aller voir la petite Nina qui m’adore plus que tout du haut de ses cinq ans.

Aujourd’hui, j’arrive à l’orphelinat à l’heure du goûter comme pratiquement tous les jours. Les assistantes ont l’air débordé et j’ai à peine le temps de dire bonjour, que l’on me colle un bébé dans les bras. « Aide nous cinq minutes Kaeo s’il te plaît. » Je regarde le bébé dans mes bras et celui-ci me fixe longuement aussi. Il doit même pas avoir un an. Le pauvre… Je le regarde longuement et finis par m’éloigner un peu du brouahaha avec lui. Il à l’air calme… Je suis pas vraiment du genre à aimer les enfants, mais bon je vais pas non plus l’abandonner. Je passe une heure avec lui pendant que les assistantes gèrent les petits monstres qui avaient l’air surexcité aujourd’hui. Comme un idiot, je discute avec le petit garçon et d’un seul coup un garçon d’à peu près mon âge débarque et m’enlève le petit des bras. « Vous êtes qui ? » « Euh… Kaeo… » Une des assistantes, celle que je ne porte pas dans mon cœur bien entendu, débarque et se colle entre moi et le mec. « Pardon on a été débordé Kaeo est un ancien, venez avec moi on va discuter un peu. » Il a disparu avec la connasse et le petit bébé et moi je suis resté planter là comme un idiot. Merde… Il est beau ce con…

Octobre 2015, 21 ans

Cela fait trois heures que je suis assis sur le trottoir en face de la maison de mon père. Je viens ici toutes les semaines en ce moment, parce que je me sens mal… Je sais ça paraît dingue puisque je me fais encore plus de mal en venant m’asseoir ici, mais je sais pas… J’ai besoin de le faire. Parfois je me dis qu’il va sortir de chez lui, qu’il va me voir et qu’il va venir me prendre dans ses bras. Il est déjà sorti plusieurs fois de chez lui, alors que j’étais assis en face, mais jamais il ne m’a reconnu, jamais il n’est venu me voir. Il commence à pleuvoir et je ne bouge pas. Mon portable vibre plusieurs fois dans ma poche, je n’ai pas besoin de le sortir pour savoir de qui il s’agit : Théo. Je lui ai dit que je passerais aujourd’hui, mais la nuit commence à tomber et je ne suis toujours pas allé chez lui, il doit s’inquiéter. Je le connais à force… Théo c’est le gars qui est venu récupérer le bébé que j’avais dans les bras il y a un an à l’orphelinat. Il s’avère que ce bébé est son neveu et il a finis par obtenir la garde, il a finis par obtenir mon attention aussi. Depuis, on couche ensemble, on s’amuse. Sauf que… Je me suis attaché à lui. Vraiment attacher à lui. Je ne peux pas m’empêcher de retourner le voir alors qu’il paraît clair que je ne suis pas quelqu’un pour lui. Je suis paumé, je bosse dans un bar miteux et je continue à faire des crises de colères affreuses. Lui il est posé, il a un bon job et surtout un petit bout à s’occuper, mais voilà… Théo est devenu ma bouée de sauvetage. Je sais que je lui fais du mal, que je devrais arrêter d’aller le voir constamment, mais quand je me sens mal, quand j’ai envie de tout exploser, je vais le voir et ça va mieux. Alors voilà… C’est comme ça que je débarque chez lui, complètement trempé, les yeux rouges d’avoir chialer sur le chemin. « Kaeo… T’étais où ? » Je réponds pas et je viens me blottir contre lui. L’espace d’un instant, j’ai peur qu’il me rejette après la crise que je lui ai fait l’autre jour avant de partir en claquant la porte, mais non… Il me prend contre lui et il me berce doucement. Je finis par me calmer contre lui et quand il va coucher Dylan, on finit dans son lit et il me fait l’amour tendrement. Je pourrais me perdre dans une relation avec lui, mais à chaque fois c’est pareil, je me réveil et je prends peur. Alors je récupère mes affaires et comme à chaque fois, je me barre avant que Théo se réveille et je ne lui parle plus pendant trois quatre jours. Avant de revenir le voir. Encore une fois…


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : pain d'ep // estelle. ÂGE : 22yo. SEXE : licorne à trois tête   . VILLE : Washington DC (c'est exotique hein, ou pas ^^) RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : pourquoi pas ? non sérieux j'aime le forum et on avait une idée de perso avec ma partner in crime. IMPRESSIONS : très beau design   . FRÉQUENCE DE CONNEXION : 4j/7 . UN DERNIER MOT ?   .


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]roma acorn[/b] aka [i]kaeo chambaud[/i].
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : magda zalejksa.

CRÉDITS : hedgekey (ava), tumblr (gif), quiet riot (sign), alcaline (icon).

PSEUDO : flingueur. (mais on m'appelle lily dans le stème-sy)


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 12:47

bievenuuuuuuuue parmi nous

excellent choix de célébrité (et super personnage!)


mais notre histoire est un trésor
renfermant la vérité
symbole d'espoir laissé dans les cieux
deux âmes sœurs les yeux dans les yeux
deux miroirs en face l'un de l'autre
reflétant l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 13:43

bienvenue dans le coin et bonne chance pour ta fiche si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas à harceler le staff, on adore ça
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 15:02

Well, Hello there :douche: :douche:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : tommo, mon bb.

CRÉDITS : scarlett glasses (avatar).

PSEUDO : anaëlle, la fabulance-même.


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 16:10

bienvenue parmi nous ! en cas de besoin, sos staff !



Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint mais tu es infiniment nombreux, celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui cherche, et tous les autres ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 18:19

Je ne sais même pas où commencer.
Bon déjà, bienvenue ici, chez toi maintenant.
J'adore ton personnage. Je crois que t'as pas besoin de plus, si ? Ok, du coup, je t'impose un lien avec ma belle Louane (lyonnaise aussi). On a de quoi faire des rp sympas je pense, je viendrais faire un tour dans ta fiche de lien.


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire. en plus, tu as la possibilité de demander des liens pour ce fameux scénario aux autres petits membres, et même de te proposer pour combler le vide de quelqu'un d'autre en te rendant par-là. en attendant, si tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller rechercher un partenaire, le staff se chargera de vous concocter une petite scène juste pour toi et tes nouveaux amis. t'as vu comme tout le monde est mignon ici ? alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlin, et on les aide à s'intégrer grâce au parrainage. et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars? 21/10/2015, 18:33

bienvenue ici (a) sisi même validé on te souhaite la bienvenue ici, on est des fifous ! si besoin le staff est toujours dans le coin :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars?

Revenir en haut Aller en bas

KAEO ❞ how many nights does it take to count the stars?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Neverwinter Nights 2 - Textures Pack
» Chronique Vampire Masquerade : "White Nights" (4)
» Du nouveau chez Glénat
» Holden • Remember how we used to dream, those nights would never end...
» 03. [Pierce's] It feels like one of those nights...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 07 :: gestion-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)