Partagez|

Je me souviens. | lana et benjamin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Je me souviens. | lana et benjamin. 12/12/2015, 21:49

Je me souviens.

“toi et moi contre le monde ? c'est ça que je disais ?”

Dix-sept jours.
Dix-sept jours, trois heures et trente-six minutes.
Des centaines de milliers de millions de secondes.
Allongée sur ce lit, dans ces draps blancs et rêches.
Avec cette lumière blanche, pas celle qui semble lumineuse non, une lumière blanchâtre, une lumière de malade.
Je ne suis pas malade, non, on me dit « accidentée de la vie ».
Je suis restée silencieuse la première fois où on m’a expliqué. Et j’ai hurlé la première fois où j’ai compris. L’infirmière est arrivée en courant, elle a cru que j’avais mal, l’idiote.
Je ne peux pas avoir mal là où  il n’y a rien.
Plus rien dans ma tête, plus rien en dessous de mon genou droit.
J’ai de la chance. C’est ce que m’a dit le médecin, j’ai de la chance, j’aurais pu mourir. Puis il est parti.
Personne ne me demande réellement comment je vais, ce que je ressens. Cela ne lui a même pas effleuré l’esprit, l’idée que j’aurais peut-être préférée être morte.
Ma famille, ceux qui me disent être ma famille, me demande si je vais bien, mais ce n’est pas naturel. On dirait qu’ils ont peur. De moi ? Je ne sais pas trop. On ne parle pas, les conversations sont futiles.
Pourtant je le vois qu’ils font des efforts. Ma meilleure amie, mon copain aussi. Mais comment est-on supposé agir quand on ne sait pas qui on est ?
Je me souviens d’une seule chose, je veux dire, d’avant l’accident. Parce que oui, bizarrement je me souviens de tout ce qui s’est passé après, les visites, les examens, les opérations. Maintenant je me souviens de ceux que je dois appeler papa, maman, lana, beth et noah. « Ma famille ».
Je me souviens que lana me ressemble comme deux gouttes d’eau, cela ne m’a pas choqué quand je l’ai vu, parce que je l’ai vu avant de me voir. C’est donc seule quand, l’aide-soignante m’a passé le miroir pour que je me coiffe que j’ai plus ou moins compris. Lana avait omis de me le dire. Elle était tellement bouleversée les dix-sept derniers jours où elle est venue. Je ne comprends pas, elle me dit que c’est à cause de la gémellité, nous étions tellement proches d’après elle.
Pour l’instant je ne ressens rien envers eux, ci ce n’est de la sympathie, ils sont gentils, je ne peux pas le nier, mais je ne les aime pas, je ne sais pas comme faire, pourtant j’aimerais bien.
Je me souviens d’une seule chose, ou plutôt d’une seule personne, c’est Nolan, un ami très proche. Pourquoi je me souviens que de lui, pourquoi lui ? Personne ne peut me répondre, même pas les médecins, mais ça me fait du bien de me rappeler des choses de ma vie d’avant.
Stop. J’en peux plus. Personne n’arrive à me comprendre. Et surtout pas l’infirmière qui me le répète sans cesse, comme un discours préparé.
Je l’attends. Lana. C’est son heure, tous les jours à cette là elle vient me voir et reste longtemps. Parfois trop, mais je n’ose pas lui dire.
Elle m’attend aussi. Elle attend que je redevienne comme avant.
Mais Benjamin frappe et entre dans ma chambre.
Benjamin, c'est mon ami. Enfin façon de parler. Disons que c'est la seule personne qui ne fait pas comme si j'étais handicapée, qui ne mâche pas ses mots. Qui est franc et gentil à la fois.
Je l'ai rencontré il y a 3 jours, quand le médecin m'a dit "Mademoiselle Verdier, vous rentrez dans une semaine." Ah bon ? je rentre où ?
Benjamin, il est infirmier, c'est lui qui va s'occuper de moi à la maison.
Il est venu se présenter plus tôt et puis on se revoit pour les détails de l'organisation, et aussi parce que je lui ai demandé. Je me sens bien avec lui.
Alors non, il ne va pas m'aider à me mettre sur mon fauteuil, pour l'instant, avant que j'y arrive, ce sera noah. Et non, il ne va pas m'aider à me laver, ça se sera lana. Benjamin, c'est disons, mon panseur, il va changer mes pansements, me préparer mes médicaments pour chaque semaine et parfois m’emmener chez mon prothésiste.



made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mads.

CRÉDITS : (ava) lempika. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: Je me souviens. | lana et benjamin. 16/12/2015, 22:41


jade, benjamin & lana ☆

je vis dans un monde qui n'existe pas
sans toi, je ne suis plus tout à fait moi

C'est bizarre. C'est étrange. Ce n'est plus comme avant. Tout a changé depuis cet accident. Même moi je crois. Et ce qui a le plus changé, c'est que ma soeur jumelle n'est plus à côté de moi jours et nuits. Dix sept jours, plus de deux semaines déjà qu'elle est dans cet hôpital. Je le sais parce que je les compte ces foutus jours, bien trop souvent. Mais elle me manque c'est pas de ma faute. Je n'ai jamais été habituée à être séparé d'elle si longtemps. Alors je l'ai mal vécu quand j'ai compris que j'allais devoir la laisser dans cet établissement spécialisé. La première fois, il a fallu qu'on me foute dehors parce qu'il était hors de question que je la laisse là. Elle était blessé, je le voyais bien. Mais je voulais que ce soit moi qui m'occupe d'elle, moi qui la soigne, moi qui veille sur elle. Je n'avais confiance en personne d'autre. Ils ne connaissaient pas Jade aussi bien que moi, ils ne savaient pas ce qui était bon pour elle. Le pire dans tout ça, c'était que ma soeur ne reconnaissait plus personne. Elle ne savait même plus qui j'étais alors que pour moi, elle était tout. Le choc passé, j'avais eu énormément de mal à encaisser. Comment est-ce que je dois me comporter avec elle finalement ? Qu'est-ce que je dois lui dire ? J'imagine qu'elle ne se souvient même plus de tout ce qu'on a pu partager, de tout ce qu'on a pu se confier. J'ai l'impression de ne plus avoir personne à mes côtés désormais. Elle était la seule à connaître mes secrets et visiblement, elle les a oublié. Avec tout le reste. Comme une remise à zéro, une nouvelle vie. Ça doit être pratique parfois, quand tu veux oublier toutes les méchancetés que tu as pu faire, quand tu veux devenir quelqu'un d'autre. Mais moi, je n'étais pas enchantée du tout. J'avais perdu ma soeur, comme une partie de moi-même. Pourtant, il était hors de question que je l'abandonne. Alors tous les jours, à onze heures, je me rendais à l'hôpital. Pour lui tenir compagnie, pour l'aider à se souvenir de tout ce qu'elle a pu oublier, pour lui raconter ma vie, sa vie, notre vie. Tous les jours, j'espère secrètement qu'on va me dire que je peux maintenant la ramener à la maison. Et tous les jours, la bonne nouvelle ne vient pas. Je garde le sourire, je ne laisse rien paraître et je joue la Lana enjouée et pleine d'espoir qui me colle si bien à la peau finalement. Mais la vérité, c'est que j'ai peur, que je souffre de cette situation et que j'aimerais qu'un miracle se produise. C'est dur de se dire que sa soeur sera dans un fauteuil pour le restant de ses jours. Je ne sais même pas comment elle prend la chose, mais je n'ose même pas le lui demander. [...] Aujourd'hui, comme tous les jours, j'entre toute pimpante dans sa chambre. « Salut ma jolie, la compagnie est arrivée ! » dis-je la voix chantante avant de lui déposer un baiser sur le front et de m'asseoir sur le fauteuil près d'elle. Sauf que je n'ai pas le temps d'en dire davantage et à peine de m'installer que la porte s'ouvre à nouveau et laisse apparaître un jeune homme que je ne connais pas. Mais celui-ci semble donner le sourire à ma soeur. « A qui ai-je l'honneur ? » demandais-je, en regardant tour à tour Jade et son nouvel invité. J'étais pour le moins surprise, sceptique et pas franchement ravie de voir quelqu'un d'autre que moi ici. Je n'avais pas envie de partager ma soeur quand j'étais ici. Était-ce si dur à comprendre ?


chanel n°5, de l'or entre mes seins. la nuit tout est plus simple, j'emmerde tes voisins. mais quand vient la nuit, et que sonne l'heure de faire un tour. j'ai comme des envies, d'aller voir ailleurs mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je me souviens. | lana et benjamin. 17/12/2015, 14:16


LANA & JADE ☆ C’était une journée classique qui se continuait pour moi aujourd’hui. Je venais de terminé ma journée à domicile j’étais de retour à l’hôpital, je devais voir les prochains patients que je visiterais une fois qu’ils auront l’autorisation de rentrer chez eux. Je ne pouvais pas arrivé comme ça, comme une fleur chez eux, entrer dans leur vie sans qu’ils me connaissent… Personnellement je ne le supporterais pas, alors malgré le fait que j’ai terminé ma journée, je faisais mes visites, j’apprenais à connaître ses personnes au fur et à mesure qu’ils me faisaient confiance. Je venais de faire mes trois prochains patients, bientôt ces trois-là pourront rentrer tout au plus trois quatre jours. J’arrivais à ma dernière patiente, c’était un cas particulier, la première fois que j’avais un cas comme ça. J’avais suivi une formation il y a quelques mois pour me préparer, mais je ne pensais pas avoir à faire a cette pathologie aussi rapidement. L’amnésie suite à un accident plus des blessures à vie. Cela faisait quelques jours déjà que j’avais fait la connaissance de Jade, elle ne se souvenait vraiment de rien, c’était l’amnésie complète. J’avais de la peine pour elle, bien sûre, de la compassion aussi et je plaignais sa famille et ses amis. Même si je n’en avais pour l’instant pas vu un seul, je choisissais toujours des moments où elle était seule, ou avec un médecin, je ne voulais pas qu’elle soit déstabilisée par ses proches et ce qu’ils pourraient penser. Elle doit être seule à se faire une idée et elle-même décider si elle peut ou non me faire confiance. Je devais la voir en famille bientôt j’avais demandé à son médecin de prendre rendez-vous pour les présentations. Mais aujourd’hui je devais partir plus tôt j’avais un repas de famille qui m’attendais et j’avais des courses à faire avant, et comme je lui avais dit que je venais la voir, je ne pouvais pas ne pas y aller finalement. Comme d’habitude je toquai à la porte avant d’entrer, je ne fis pas attention au reste de la chambre « Bonjour Jade comment tu vas aujourd’hui ?! »  Je la vis sourire comme d’habitude depuis qu’elle a commencé à être d’accord avec moi ou du moins accepter, enfin j’imagine. « A qui ai-je l’honneur ? » Je fus surpris d’entendre une voix, je me retournai vers la dite voix pour me retrouver avec une double vision. C’est vrai, j’avais lu dans son dossier que Jade avec une sœur, c’est tout ce que je savais d’ailleurs. Elle avait l’air sur la défensive, ce que je pouvais comprendre, elle voyait sa sœur réagir en me voyant alors qu’elle ne me connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Comme d’habitude j’avais oublié mon badge, alors forcément personne ne me reconnaissait en temps qu’infirmier. « Bonjour, je suis Benjamin, je vais être l’infirmier de votre sœur lorsqu’elle sera rentré chez elle. » Je tendis la main vers elle comme présentation. Elle avait l’air plus que septique de me voir, c’est pour ça que je n’aimais pas quand je n’avais pas été présenté officiellement à la famille. Je n’avais pas l’habitude, surtout après un choque aussi violent et récent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je me souviens. | lana et benjamin. 8/2/2016, 16:08

Je me souviens.

“toi et moi contre le monde ? c'est ça que je disais ?”


Elle était belle.
Elle me ressemblait trait pour trait, mais je ne m’en rendais pas compte. Je ne me regardais pas souvent dans un miroir et puis, je ne me souvenais plus de ces visages.
Les jumelles, c’est comme ça que l’on nous appelle depuis toujours. C’est elle qui me l’a dit.
Elle m’a aussi dit que je déteste ça depuis toujours.
C’est vrai quoi, elle et moi on a beau être pareilles, on est différentes, on est deux. Deux âmes-sœurs tout le temps collées mais on est deux. C’est important pour moi, à ce qui parait.
Mais j’aimais, non j’adorais quand on s’habillait de la même façon, parce que on faisait tourner en bourrique nos parents, notre frère. Bizarrement, notre petite sœur beth, nous reconnaissait toujours. Et puis lana m’a dit que quand les gens nous regardaient, ça me faisait plaisir.
Emma m’a dit que j’ai, depuis toujours, été jalouse de lana. Je le ressens encore. Elle a un truc en plus que je n’ai pas. Et puis, je l’ai toujours trouvé plus belle que moi. Peut-être que c’est parce qu’elle parait avoir plus d’assurance.
Je dis bien peut-être, parce que en vrai, elle n’a pas autant confiance en elle qu’elle le dit. Je le sais.
C’est bizarre, je ne me souviens pas de choses concrètes, mais je ressens des choses, comme des évidences.
Les infirmiers sont tous uniques.
Mais depuis que je suis là, je sais que je peux les classer en deux catégories.
Ceux qui entrent dans ma chambre sans frapper, qui font mes soins sans me regarder dans les yeux, sans même me parler parfois. Ceux-là, je ne les aime pas.
Et puis il y a ceux qui me ose me toucher, qui ose me sourire, me parler, ceux-là me considère non pas comme l’amputée, l’amnésique ou encore la patiente de la chambre 456. Non pour eux, je suis une personne, je suis jade, ou mademoiselle Verdier cela dépend. Ceux-là, ce sont giaccomo, betty, allie, tom.
Et puis il y a benjamin. Le petit nouveau, celui qui sera là chez moi.
Quand je l’ai vu entrer, j’ai tout de suite qu’il y allait avoir des problèmes. Lana était du genre à me surprotéger depuis l’accident. Je peux la comprendre, ça me fait même du bien. C’était elle, avant même mes parents, qui connaissait mes traitements sous le bout des doigts, mes soins et tout le reste.
Alors quand je me suis rendue compte que j’avais oublié de lui parler de benjamain, (aha oublier, c’est marrant pour une amnésique, enfin bref). Quand je m’en suis rendue compte, je pris une grande inspiration puis regarda ma sœur avec un grand sourire.
« Lana, ma sœur chérie, t’énerve pas, je vais faire les présentations, mais t’énerve pas. J’ai oublié de t’en parler.»
Je croisai les doigts pour que tout se passe bien, surtout que je savais que lana pouvait s’entendre avec benjamin. Enfin je l’espérais surtout.
Benjamin se présenta en fin de compte. Il tendit la main à lana et je ne savais vraiment pas si elle allait la lui prendre ou pas.
« Salut benjamin, je vais plutôt bien, mais.. Laisse-moi lui annoncer la bonne nouvelle. »
Tour à tour je regardai l’infirmier puis ma sœur. « Lana, je voulais te faire la surprise, mais.. je rentre dans 4 jours. Je rentre enfin à la maison ». Je lui dis cela avec un énorme sourire et soupira de soulagement. Le fait de le dire me faisait du bien, c’était plus réel. Ça me faisait plaisir, mais peur aussi. C’était un nouveau commencement. Encore l’inconnu. Je priai pour lana, grâce à cette bonne nouvelle, se détende un peu.
made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je me souviens. | lana et benjamin.

Revenir en haut Aller en bas

Je me souviens. | lana et benjamin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» lana
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Souviens toi l'été dernier ― Alaska & Danjel
» Edge Vs Shelton Benjamin
» Football Benjamin Sag-Lac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: rps-