Partagez|

save the last dance ☆ benjamin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mads.

CRÉDITS : (ava) perséphone. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: save the last dance ☆ benjamin. 6/12/2015, 13:05


lana & everyone ☆

we wish you a merry christmas,
we wish you a merry christmas,
we wish you a merry christmas
and a happy new year

Paris avait toujours de grandes idées, de grandes envies. Dans ma ville de naissance, je ne cessais jamais d'être émerveillée. Et encore plus ce soir-là, qui ne le serait pas ? Rien n'avait été laissé au hasard. Ne serait-ce que le lieu de l'évènement pour commencer. Le château de Versailles était l'endroit parfait pour un bal de Noël. J'avais toujours rêvé d'être une princesse et je me sentais clairement comme telle à ce moment précis. Sentiment qui devrait durer jusqu'à la fin de la soirée. De plus, j'avais toujours souhaité entrer dans ce fameux château très célèbre, c'était maintenan chose faîte. Pour l'occasion, j'avais été acheter une robe. Il était évident que je ne participais pas souvent à des soirées de ce genre, et je me devais d'honorer un certain standing. On est une princesse ou on en est pas une, et je n'avais aucunement l'intention de dénoter dans le décor somptueux. La neige était de la partie et c'était donc en dessous que j'avais atteint l'entrée de la salle. Je n'en avais même pas été dérangée, une fois n'est pas coutûme, car celle-ci ne faisait qu'accentuer la magie. Les fêtes de fin d'année sous la neige, c'est toujours meilleur. Le tapis rouge habillant le grand couleur d'entrée est magnifique aussi, pourtant ce n'est qu'un tapis. Mais il me rapelle tous ces tapis rouges que foulent les grandes stars de cinéma et toutes autres célébrités importantes dans le monde. Ce soir, je me sens exister encore plus que d'habitude, je me sens vivante. Sobrement vêtue de ma robe noire pailletée, pour laquelle j'avais mis le prix, je traverse le long couloir menant à la salle de bal. Celle-ci est décorée tout en blanc, on a presque l'impression d'être encore à l'extérieur avec les arbres enneigés et le sol recouvert de blanc. Les bougies allumées apportent une touche de couleurs à la pièce, et les miroirs agrandissent clairement cette salle qui n'en aurait presque pas besoin. J'adresse un sourire aux deux hommes qui me laissent franchir la porte sans encombres tout en annonçant mon nom. Je repère alors très vite le champagne, et sens toutes ses odeurs de petits plats qui me donnent déjà l'eau à la bouche. J'avais le sentiment que cette soirée serait inoubliable. J'étais arrivée seule ce soir-là, mais je n'avais pas l'intention de rester seule tout le long. Je n'avais plus qu'à attendre patiemment l'arrivée d'un tas d'autres invités pour que les festivités puissent commencer.


chanel n°5, de l'or entre mes seins. la nuit tout est plus simple, j'emmerde tes voisins. mais quand vient la nuit, et que sonne l'heure de faire un tour. j'ai comme des envies, d'aller voir ailleurs mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: save the last dance ☆ benjamin. 27/12/2015, 17:58


IT’S BEGINNING TO LOOK A LOT LIKE CHRISTMAS ☆ La magie de Noël, ne me demandez pas pourquoi mais Noël est la seule période de l’année ou j’étais dans mon élément, peut-être parce que mon anniversaire était dans cette même période, je n’ai jamais vraiment su. Comme chaque année la magnifique ville de Paris organisait un bal, et cette année il avait lieu dans un endroit magique et féérique, le Château de Versailles.  Je ne pouvais pas louper l’occasion d’y aller. J’avais revêtu mon plus beau costume, qui pour être honnête est le seul et unique costume que j’ai, alors on va dire que c’est le plus beau, merci. Comme toujours j’étais en retard lorsqu’il s’agissait de grands événements et je remerciais le ciel que mes parents n’ont pas pu se rendre au bal cette année sinon j’en aurais eu pour un quart d’heure de reproche. En parlant de famille je ne savais même pas si mon frère allait être de la partie, pas sûre que ce soit bien son style. Mais qui sait, j’aurais peut-être la surprise de le voir dans la salle. Une fois n’es pas coutume la ville de Paris avait mis les petit plat dans les grand en rendant le Château ou les plus grand se sont succéder encore plus magnifique, ou toute les personnes censé pourrais croire à nouveau au prince charmant et au princesse que nous compte depuis notre enfance nos parents. Dès mon arrivé, un serveur m’offrir une coupe de champagne et je me mis à la recherche de tête connu. De loin j’aperçu un médecin de l’hôpital entre autre personnes mais aussi une jeune fille que je connaissais depuis peu. Je m’avançai vers elle Mademoiselle Verdier, bonsoir… La saluais-je en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mads.

CRÉDITS : (ava) perséphone. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: save the last dance ☆ benjamin. 27/12/2015, 22:45


lana & everyone ☆

we wish you a merry christmas,
we wish you a merry christmas,
we wish you a merry christmas
and a happy new year

Un verre de champagne à la main, je sirotais déjà. Espérant peut-être que si je commençais à célébrer, cela ferait venir plus vite le reste des invités. Je ne savais pas si c'était une coutume locale d'arriver en retard, mais la plupart des parisiens semblaient le faire. Je n'en avais pas été capable pour ma part, bien trop pressée d'être ce soir et de découvrir les lieux de l'évènement. Je n'avais pas été déçue évidemment, la ville avait mis les moyens pour nous offrir un bal de Noël digne des plus grands contes de fées qui nous avaient tous fait rêver pendant notre enfance. Malheureusement, je n'avais pas encore de prince charmant à mon bras. J'espérais que cela changerait durant la soirée. Je ne serais tout de même pas l'unique jeune femme à faire cavalier seule lors de ce bal. D'ailleurs, j'avais été exaucée un peu plus vite que prévu. Sauf que ce n'était vraiment pas ce que j'espérais. Je me retournais sur... Benjamin Delatour. Nul autre que l'infirmier qui s'occupait de ma soeur à domicile. Tout aurait pu être parfait si seulement j'avais un bon feeling avec lui, ce qui n'était absolument pas le cas. Je ne saurais expliquer pourquoi, je ne le sentais pas et je n'avais pas envie de faire ami/ami avec lui. « Euh, monsieur... Delatour c'est ça ? Qu'est-ce qui vous amène dans le coin ? Ce n'est pas le genre d'évènements qui vous correspond » déclarais-je ironiquement. Jamais je n'aurais pensé le voir ici. Il n'avait rien du prince charmant et encore moins de celui qui est émerveillé par tant de paillettes. Il était infirmier à domicile, il ferait mieux de se contenter de soigner ses patients. A moins qu'il n'ait une idée derrière la tête. Quelque chose qui lui ressemblait tellement... Il profitait peut-être de cette belle soirée pour venir faire succomber encore une petite dizaine de demoiselles en manque d'amour. Pathétique. Je ne pouvais décemment pas les prévenir et faire une annonce officielle. Je me contenterais d'observer de loin, tout en croisant les doigts pour qu'il n'obtienne pas gain de cause ici.


chanel n°5, de l'or entre mes seins. la nuit tout est plus simple, j'emmerde tes voisins. mais quand vient la nuit, et que sonne l'heure de faire un tour. j'ai comme des envies, d'aller voir ailleurs mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: save the last dance ☆ benjamin. 30/1/2016, 17:20


IT’S BEGINNING TO LOOK A LOT LIKE CHRISTMAS ☆ Je ne sais pas pourquoi j’avais décidé de venir à ce bal de Noël, je n’allais connaitre personne et les chances pour que je m’ennuie était supérieur à 90%, mais je me souvenais que c’était au Château de Versailles, et que mon envie pour visiter le château le plus célèbre du monde d’après moi primais sur mon amusement. La plupart des salles allait être fermé, mais je trouverais bien un moyen pour me faufilé dans les couloirs du palais. Je venais juste d’arrivé et déjà j’apercevais des personnes de l’hôpital, des amis à mes parents, des gens de la haute comme certains pourrait dire, mais je me fichais, je faisais en quelques sorte parti de ses gens, pas à la même échelle, mais on m’avait élevé avec des valeurs, peu suivis ses derniers temps certes, mais je m’en fichais. Je venais de voir une personne qui m’intéressais, la sœur d’une de mes patientes, je m’occupais d’elle à domicile et j’avais juste rencontré sa sœur quelque fois, et cette fille m’intriguait. Je ne sais pas pourquoi elle m’intriguait autant mais j’avais décidé de trouvé pourquoi. Malheureusement pour elle, d’ailleurs, j’étais contient d’être lourd, même extrêmement lourd. Mais j’étais fais comme ça. Je m’étais alors rapidement rapprocher d’elle pour la saluer. Euh, monsieur… Delatour c’est ça ?! Qu’es-ce-ce qui vous amène dans le coin ?! Ce n’est pas le genre d’événements qui vous correspond Je ne pu m’empêcher de lui sourire. Oh darling si seulement tu savais, pensais-je C’est exacte, mademoiselle Verdier… Je me retiens de dire un « En chair et en os » Je ne voulais pas commencer à jouer les exaspérant dès le début de la soirée… Qu’en savez-vous ?! Je suis exactement là où je suis censé être ! Ne me jugez pas trop vite… Dis-je alors. Beaucoup de personne ne pensais pas que je pouvais avoir des liens dans ce genre de soirée, et pourtant j’étais bel et bien invité à ses événements. D’ailleurs tout ses préjugés m’agaçait de temps en temps, mais se soir, j’allais peut-être en jouer Et vous, que faite vous là ?! Demandais-je par simple politesse
Revenir en haut Aller en bas
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mads.

CRÉDITS : (ava) perséphone. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: save the last dance ☆ benjamin. 3/2/2016, 22:54


lana & everyone ☆

we wish you a merry christmas,
we wish you a merry christmas,
we wish you a merry christmas
and a happy new year

Visiblement, la population parisienne ne semble jamais pressée de se rendre à une soirée. Cela se vérifiait encore ce soir quand arrivant à l'heure indiquée sur les cartons d'invitation, je me rendais compte que peu de personnes étaient déjà sur place. Ça m'en couperait presque l'envie de faire la fête. Il n'y a rien de plus triste que de célébrer un évènement avec seulement une dizaine de personnes. Pas que je sois du genre à pouvoir parler à tout le monde en organisant mon temps, mais j'avais toujours adoré faire des tas de nouvelles connaissances. Je ne les conservais pas toujours par la suite mais ça occupait ma soirée un minimum. La foule qui se présentait alors à moi ne m'offrait aucune porte de sortie puisque aucun de ces individus ne me donnait l'envie d'aller le connaître. Ils avaient tous l'air d'être des bourgeois, pas du tout ouverts à la conversation. Il n'y avait rien de tel pour me faire fuir que le manque d'intérêt qu'on pouvait me porter. J'avais toujours eu ce besoin d'être remarquer, de briller là où je me trouvais. Être le centre de l'attention n'était pas du tout un problème pour moi, bien au contraire. En attendant que les festivités démarrent vraiment, j'observais tout autour de moi, que ce soit les gens ou les lieux d'ailleurs, tout en buvant de temps à autre une gorgée de champagne. Ma coupe était actuellement ma seule compagne fidèle. Mais je ne désespérais pas quant à l'idée de repartir au bras d'un homme, même si ce n'était pas un prince charmant. Je demandais juste à m'amuser ce soir. Et j'allais être servie... Je venais de tomber nez-à-nez avec Benjamin Delatour, l'infirmier à domicile de Jade. Plus précisément, celui que je ne sentais pas du tout. Je ne savais pas pourquoi mais c'était physique. Il donnait l'impression de se sentir supérieur aux autres en permanence et ne doutait jamais de rien. Pendant que je maudissais le ciel de l'avoir mis sur ma route, je regardais les parisiens s'amasser de plus en plus dans le Château de Versailles. Le monde commençait à arriver en nombre et heureusement que la salle choisie était assez grande pour nous contenir tous. Quoiqu'il en soit, je ne fus pas capable de me contenir face à Benjamin, il fallait que je fasse une réflexion. Et je ne mentais pas, il n'était pas le genre de personnes que je m'attendais à voir ici. « Autant pour moi. Je pensais que vous étiez plutôt évènement à votre gloire » dis-je dans un sourire sarcastique. Lui aussi il devait aimer être sur le devant de la scène, ça se voyait, ça se remarquait très vite à son comportement. Et je ne pouvais pas croire qu'il avait l'habitude de traîner dans ce genre de soirées. Se perdre parmi une foule aussi dense que celle de ce soir n'était clairement pas le mode de vie de monsieur. Mais autant le laisser essayer de me persuader, je savais très bien qu'il ne changerait en rien mon véritable avis. « Comme toutes les jeunes femmes de mon âge, je cherche à vivre mon conte de fées » avouais-je ironiquement. C'était vrai que je voulais avoir droit à ma belle histoire moi aussi, mais pas que je comptais trouver le prince charmant ici. Les gens ne m'intéressaient aucunement. Je me contentais de profiter de la vie de château par procuration, à défaut d'être une vraie princesse.


chanel n°5, de l'or entre mes seins. la nuit tout est plus simple, j'emmerde tes voisins. mais quand vient la nuit, et que sonne l'heure de faire un tour. j'ai comme des envies, d'aller voir ailleurs mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: save the last dance ☆ benjamin. 10/2/2016, 09:47


IT’S BEGINNING TO LOOK A LOT LIKE CHRISTMAS ☆ Je n’étais pas vraiment motivé ce soir-là pour aller à la soirée de noël de la ville de Paris, c’est pour ça que lorsque je suis arrivé, il y avait déjà beaucoup de monde. Tout le gratin de la capitale était déjà arrivé lorsque je mis un pied dans la salle extrêmement bien décorer pour Noël, évidement, l’hôtel de ville de Paris avait une image de standing à donner face à ses gens et malgré tout, même si je ne crois plus au compte de fée, je restais émerveillé face à ses gens de la haute. Je n’étais pas non plus dans mon élément ici, mais j’aimais un peu me montrer, me faire des connaissances, faire grandir le réseau était important. J’avais des ambitions futures, je devais le faire. Je ne savais pas par qui commencer, plusieurs de ses personnes, je les avais déjà croisé à l’hôpital, ils étaient tous des médecins reconnus, mon père aurai tué pour qu’un jour je finisse comme un de ses gars, mais il semblerait que j’avais décidé de jouer les enfants rebelles, avec mon frère qui n’en faisait qu’à sa tête, nos parents avaient dû louper un truc pendant notre éducation. J’aimais penser à ça de temps en temps. Mais je n’étais pas du genre à passer mon temps à réfléchir à cela toute la journée, j’avais d’autres choses à penser. J’avais enfin repérer une petite tête avec qui je pourrais discuter, je n’avais pas envie de parler avec des gens, cette petite tête c’était la sœur d’une de mes patiente, je ne sais pas pourquoi elle m’obsédait… Elle n’était pas comme les autres et cela m’intriguait, alors pour comprendre j’avais l’habitude d’être lourd. J’avais l’impression qu’elle ne faisait pas confiance quand je soignais sa sœur, elle devait s’arrêter à ce qu’elle voyait et pas à mes compétences, je suis sûre que j’aurais pu lui prouver par A + B que j’avais plus que les compétences pour m’occuper de sa sœur, elle aurait les mêmes réactions. « Autant pour moi. Je pensais que vous étiez plutôt évènement à votre gloire » Celle-là, je l’avais vu venir de loin, et je ne pus m’empêcher de sourire franchement. « Outch, vous me prenez vraiment pour ce genre de personne ? Vous devriez apprendre à me connaître avant de dire ça ! » Dis-je alors avec ce sourire qui en faisait craquer plus d’une, même si apparemment Lana était vacciner par ce genre de technique. Mais j’étais de nature tenace… Si elle me voyait très bien dans des événements à ma « gloire » je ne pus pas en dire autant pour moi, qui contrairement ne la voyais vraiment pas dans ce genre d’endroit d’où ma prochaine question « Comme toutes les jeunes femmes de mon âge, je cherche à vivre mon conte de fées » Bien évidement elle paraissait bien trop au courant de la vie pour croire à ce genre de connerie. Tous les mecs qui se faisait passer pour des princes charmant était plus du côté sombre de la force, c’était même les pires, de mon point de vue. Je ne suis pas du genre à mettre tous les mecs dans le même panier, mais plus de 90% en tout cas… « Tu sais que les princes charmant n’existe pas rassure moi ? Parce que ce n’est pas parce que tu es dans un château que Charmant va arriver sur son beau cheval blanc ?! » Dis-je alors souriant, loin de moi l’idée de lui briser ses rêves, mais je ne pouvais pas la laisser se jeter dans une idée alors que le happy ending n’arriverait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: save the last dance ☆ benjamin.

Revenir en haut Aller en bas

save the last dance ☆ benjamin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Edge Vs Shelton Benjamin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: rps-