Partagez|

Let me see you swing and sway w/ Raph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Let me see you swing and sway w/ Raph 24/1/2016, 22:26

Let me see you swing and sway
Raph&Max



En le voyant partir, Maxime se doute qu’il ne va pas l’emmener déjeuner, et c’est peut-être mieux ainsi. Parce qu’elle est vraiment en colère, et elle a besoin d’extérioriser, sinon, elle va exploser, et il va encore plus l’a pris pour une extraterrestre. Alors, elle hocha la tête, sourit, et part de son côté. « J’ai hâte d’y être ! » lui dit-elle simplement avant de sortir son téléphone de sa poche, pour remarquer les appels en absence de sa meilleure amie. Elle la rappelle donc tout en retournant vers sa voiture, cadeau de ses pères pour son vingtième anniversaire. Ce n’est pas un bolide ni même une jolie voiture, mais c’est la sienne, et c’est ce qui compte.

Maxime rentre donc chez elle. Albane n’est pas là, mais c’est normal puisque l’ayant eu au téléphone à peine une demi-heure plus tôt, elle sait que son amie rentrera tard ce soir. Tant pis, de toute façon, elle est occupée, et elle a bien l’intention de s’amuser ! De donner une leçon à Raphaël, de lui montrer qu’elle n’est ni prude ni coincée, qu’elle sait s’amuser et qu’elle n’attend pas un quelque conque prince charmant. En fait, les paroles de Raph l’on fait réfléchir. Peut-être qu’il a raison. Que c’est elle qui est anormal, qu’aujourd’hui, il ait normal d’avoir des aventures, cela fait partie de la vie, c’est un jeu, finalement.

Max, elle a besoin de bouger, de faire quelque chose, sinon, elle va exploser, crier, ou pleurer. Et ce n’est pas ce qu’elle veut. Alors en rentrant, elle enfile une tenue de sport et part courir dans Paris, parce que c’est encore ce qui l’a calme le plus, en dehors du piano. Finalement, elle revient, deux heures plus tard, et prends une douche, avant de bosser tout en déjeunant, puisqu’elle ne l’a toujours pas fait. Dans l’après-midi, elle a le temps de monter deux vidéos avant de se dire qu’il est peut-être temps qu’elle se prépare. Et puis, en choisissant sa tenue, elle se dit qu’elle pourrait tourner une vidéo, un look de soirée. Alors, elle allume la caméra et se prépare devant cette dernière, avant de sortir de chez elle, à 20h pile. Elle laisse un petit mot à Albane, pour éviter qu'elle ne s’inquiète, et l’a voilà partie, à pied, bien sûr.

Elle n’arrive à Vavin que vers 20h45, parce qu’elle s’est perdue, mais également parce qu’une fille doit se faire attendre, d’après son meilleur ami.

Elle aperçoit Raphaël de loin, avec ses cheveux blonds et sa clope au bec. Elle s’approche donc d’un pas pressé.

Ce soir, Maxime n’a plus rien à voir avec la jeune femme qui a rapporté sa guitare à son père, ce matin. Ce soir, Maxime ressemble à une femme. Boucle brune, yeux de chats et de lèvres rouges de carmin. Jean noir, talon haut et haut moulant. Max, elle est belle, mais Max, elle n’est pas des plus à l’aise. Pourtant, elle ne le montrer pas. Et c’est la tête haut qu’elle salue le jeune homme, sourire aux lèvres, toujours.

« Raphaël ! Désolée, je suis à la bourre ! »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 24/1/2016, 23:01

Let me see you swing and sway

Raph&Max




" J'ai hâte d'y être", les paroles de Maxime résonnent dans sa tête et un sourire taquin étire lentement ses lèvres. Le jeune homme l'avait abandonnée dans le XIXe arrondissement espérant qu'elle réfléchisse à l'opportunité qui lui était proposée et la refuse.

◊◊◊

Les accords de guitare résonnent dans l'appartement du jeune Lefebvre.  Le jeune homme assis sur son canapé en cuir relève ses yeux bleus vers l'horloge de son salon. 20h00, il était temps. Le soleil s'était couché depuis plus d'une demi heure à présent, ainsi la soirée s'amorce lentement sur la capitale annonçant une nuit des plus délurées; une fois encore.
Il délaisse alors son instrument, attrapant une cigarette et la glissant entre ses lèvres; le feu de son briquet vient alors inévitablement embrasser le tabac.
Un soupir de contentement accompagne son premier relâchement de bouffée.
Le londonien se lève alors, cigarette au coin des lèvres et se dirige vers sa salle de bain. Il allume alors le robinet d'eau chaude- la vapeur prend part de la pièce au fur et à mesure.

◊◊◊


Le jeune homme attache ses cheveux encore humides en simple queue.
Habillé de noir, ces vêtements mettent en exergue ses tatouages qui jaillissent de toute part: rose rouge au genoux droit, papillon au pectoral gauche, hirondelle sur le biceps droit et bien d'autres.. Il s'empare alors de son blouson en cuir. L'enfilant sur son dos il récupère dans ce même mouvement les clés de son Aston Martin DBS V8 datant des années 70 et sort alors de son appartement avec vitesse. 20h20, il sort en toute vitesse du garage son bolide et se gare devant la station de métro Vavin attendant alors la jeune Baudelaire.
20h45, la jeune femme n'est toujours pas arrivé. Le londonien regarde alors l'heure sur son Iphone 6. Aurait-elle finalement renoncé?
Son prénom retentit alors dans la rue parisienne et il relève le regard vers la source. Pendant un instant il est en proie au doute; serait-ce Maxime?
Sa bouche couleur carmin relève un peu plus l'intensité de ses yeux bleus et perchée sur de haut talons ses courbes sont soudainement plus vivaces à l'oeil.
"Pas de souci." déclare-t-il en un haussement d'épaule. "Monte" lui indiqua-t-il contournant le capot sur lequel il est assis.


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 25/1/2016, 07:30

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Elle sait qu’elle a gagné la première manche, Max. Parce que même si ce n’est que l’affaire d’une ou deux secondes, Raph, il a bien été surpris de la voir ainsi. Raph, il ne s’y attend pas. Et c’est ce qu’elle veut. Mais pense-t-il réellement qu’elle allait venir avec une petite robe fleurie, des ballerines et un nœud dans les cheveux ?

À mesure qu’elle s’approche, elle peut distinguer la voiture sur laquelle est adossé le jeune homme. C’est une belle voiture, un vieux modèle, qui doit coûter bonbon. Mais cela ne l’étonne même pas, après tout, Raphaël a de l’argent, elle sans doute, cela se voit. À sa façon de se comporter, à ses fringues aussi, et puis au quartier où il habite aussi. Le 6e quand même ! Vavin !

Hochant la tête, la douce contourne la voiture pour entrer, côté passager. L’intérieur sans fort le tabac et le cuir. Elle n’a pas l’habitude d’être aussi basse dans une voiture, et elle a l’impression qu’elle va casser quelque chose à chaque fois qu’elle bouge, mais en même temps, c’est vraiment la classe, cette voiture.

Elle ne parle pas, pendant environ 5 minutes avant de soulever un point, poser une question qui l’a fait cogiter toute l’après-midi.

« Dis-moi, d’après ce que tu me racontes des fêtes qu’organise ton « amie », il y a de l’alcool, de la drogue, et puis du tabac, j’imagine. Comment une ballerine peut-elle se permettre de tels produits sans en voir sa santé et son travail en pâtir ? »

Elle se pose sincèrement la question, même si, dans le fond, elle aussi envie de se montrer un peu piquante avec cette jeune femme qu’elle n’aime, décidément, pas beaucoup.

Mais dans le fond, peu importe la raison de ses questions. Elle a raison, n'est-ce pas ? Maxime, elle peut boire ou fumer, elle l’a déjà fait. Elle n’est pas très grande et ne fait pas de sport à au niveau, mais quelqu’un comme Apolline, n’est-ce pas dangereux ?

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 25/1/2016, 15:23

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Le jeune homme s'assied alors à la place conducteur claquant la portière avec force; le volant était du côté droit ce qui pouvait déconcerter certains passagers. L'odeur du tabac ainsi que le vieux cuir environnaient les deux jeunes personnes, d'ailleurs sa cigarette était toujours coincée entre ses lèvres fines.
Raphaël démarra le moteur avec vigueur. Ce dernier ronronnait de manière suave et sauvage. Agréable mélodie, il ne put s'empêcher de sourire de contentement. Elle avait du coffre. C'est de manière abrupte qu'il s'engagea sur la route en direction du 8e arrondissement.
Muse, Undiscolres Desires ne tarda pas à se faire entendre dans l'habitacle. Il écrasa son mégot dans le cendrier et sa voix s'éleva presque silencieusement. "I want to exorcise the demons from your past I want to satisfy the undisclosed desires in your heart"
La voiture prenait petit à petit de la vitesse, dépassant les limites autorisées.
Raphaël à l'aise, ne mesurait pas l'ampleur de la dangerosité de sa conduite. Dangereux mais maître de son véhicule.
À la question de Maxime il arqua un sourcil. En toute honnêteté, il n'en avait que faire, néanmoins il ne donna pas de réponse en l'instant.
La jeune Baudelaire avait le droit, parfois, à des réponses construites.

" Être ballerine c'est une exigence de tout instant. Toi comme moi ne pourrions pas supporter la pression du Conservatoire. Elles ne doivent pas seulement progresser mais faire preuve d'excellence. C'est la perfection qui est demandée. Si Apoline est aussi fine c'est parce qu'elle se fait vomir au moins deux fois par jour. Quand à sa 'forme olympique' amphétamines. Ne te fies pas aux apparences. " . L'explication était à présent effectuée, non sans un soupir. " Elles ne sont pas toutes comme cela"

Apoline était une jeune femme de très bonne famille. Elle habitait dans un hôtel particulier ne comptant pas moins de 12 pièces... Son père faisait parti du groupe dirigeant LVMH. Sa mère quant à elle, était une ancienne ballerine de l'Opéra Garnier. Leur patrimoine ne se résumait donc pas à un hôtel particulier et cinq voitures plus luxueuses les unes que les autres...
Cette richesse elle ne manquait pas de l'afficher à ces soirées. Elle n'était pas présomptueuse quant à sa situation mais avait un besoin irrépressible de faire de ses soirées, des soirées inoubliables: Tintin, le célèbre tatoueur de Paris fut même engagé par cette dernière.
Le jeune homme ne manquerait pas de l'oublier... Le nom de Bob Dylan figurait depuis sur son fessier droit.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 25/1/2016, 20:30

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Elle entre dans la voiture sans même réfléchir, et se rend compte seulement après qu’en effet, le volant est à gauche. Mais cela ne l’a dérange pas outre mesure, parce que avoir un père anglais cela habitue à ce genre de chose. Elle se souvient qu’avant qu’elle tombe en rade, l’année des six ans de Max, la famille voyageait toujours à bord d’une Dacia anglaise.

Cependant, elle n’a pas l’habitude d’une telle conduite, elle-même roulant lentement, et avec stresse. Alors c’est un peu inconsciemment qu’elle s’agrippe à la portière, inspirant longuement en regardant devant elle. Il a l’air de maîtriser son engin, et il est sobre, alors elle ne devrait pas s’inquiéter, si ?

Et puis, finalement, la musique résonne dans la vieille voiture, et la jeune femme se détend. Muse, un classique. Son regard dérive vers le jeune homme, alors qu’il chante comme s’il était seul. Finalement, c’est elle qui reprend la suite des paroles, de sa voix fluette, qui détonne avec le grain grave de Raphaël. « You trick your lovers. That you're Wicked and divine. You may Be a Sinner ! »

Elle se demande s’il va lui répondre, après tout, il semble agacer à chaque fois qu’elle ouvre la bouche, et ne prends souvent pas la peine de lui répondre réellement. Pourtant, après quelques minutes, qu’elle occupe à se mordiller la lèvre –évitant ainsi de gigoter dans tous les sens-, la voix du jeune homme, reprend posément.

Et cette réponse l’agace quelque peu. Il semble lui chercher des excuses. Elle a besoin de se faire vomir, elle a besoin de prendre de la drogue, mais non, ce n’est pas une nécessité, et elle est pratiquement certaine que de nombreuses danseuses réussissent sans cela, bien que sa connaissance en matière de danse classique s’arrête à Black Swan.

Son premier tatouage, la jeune femme se l’est fait faire à Londres, lors d’un séjour avec sa meilleure amie. Depuis, elle s’est fait tatouer ici, à Paris, plusieurs fois. Elle aime bien les tatouages, Maxime. Vraiment. Bien plus que les piercings par exemple. Et si cela ne se voit pas à première vue, son corps est partiellement couvert d’encre, au grand désespoir de ses parents.

« Mouais…Je sais bien que ce métier n’est pas fait pour moi, la pression en général, et puis le travail et la concentration, ce n'est pas du tout moi. Mais je ne suis pas sûr qu’une ballerine ait besoin de se faire tant de mal. Mais bon Apoline semble être une grande exception. J’ai hâte de la voir, pour discuter un peu ! On arrive bientôt ? »Finit-elle par demander.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 25/1/2016, 21:41

Let me see you swing and sway

Raph&Max




"Écoute c'est une grande fille..." finit-il par lui répondre. Cette soudaine attention pour Apoline l'agaçait quelque peu, lui-même ne lui accordait pas tant d'importance. Qu'avait-elle donc?
La jeune Baudelaire était-elle soudainement jalouse de la ballerine? Si tel était le cas, cela en deviendrait réellement risible.
La voiture ralentit lentement pour finalement s'arrêter en douceur à un feux rouge. Les yeux bleus de Raphaël se pose un instant vers la vitre de Maxime, observant l'extérieur. La nuit noire enveloppait les rues parisiennes et la lumière du phare se reflétait de manière dissipée. Quelques gouttes d'eau tombèrent alors sur le par brise dissipant un peu plus la lumières... Ces dernières dansèrent lorsque les essuies glaces furent activés par le londonien.

" On sort à peine du 6eme arrondissement..." Le Boulevard Saint Germain était plutôt fluide à cette heure-ci en semaine. "Ne t'en fais pas, nous arriverons au moment de la soirée". Le feu devînt vert et le jeune homme partit en trombe. Il dépassa sans difficultés les autres conducteurs, qui d'ailleurs faisaient part de leur mécontentement par des appels de phares.
Raphaël s'en aperçu dans le rétro-viseur et leva son majeur dans la direction de l'individu avant d'accélérer le pas. La voix de Matthew Bellamy s'éteignait alors petit à petit pour laisser place au timbre de Gleen Flay. Les accords de guitare acoustique étaient indescriptibles pour lui; Hotel California était une merveille musicale.
" Mythique" dit-il, sourire enfantin sur les lèvres avant d'augmenter le son de l'auto-radio. Cette dernière était d'origine, elle usait donc encore de cassette. Le jeune homme n'écoutant jamais la radio, il fabriquait lui même ses playlist. Il était comme figé à certaines époques parfois.  
"On a dark desert highway, cool wind in my hair. Warm smell of colitas, rising up through the air", sa voix rauque accompagna celle du rockeur. Celui-ci était mort à 67 ans, la nouvelle ne datant que de quelques jours semblait encore invraisemblable pour Raph.

Ses yeux azurs se posèrent sur Maxime; il chantait avec plus de conviction que précédemment, ce sourire indescriptible persistant sur les lèvres. "Then she lit up a candle and she showed me the way
There were voices down the corridor,I thought I heard them say...
" sa voix partit un peu plus dans les aiguës comme voulant atteindre la sonorité des guitares électriques cette fois-ci.
Un nouvel arrêt à un feux rouge marqua alors le refrain "Welcome to the hotel california
Such a lovely place Such a lovely face. Plenty of room at the hotel california
Any time of year, you can find it here! "
Main sur le coeur, il s'en donnait à coeur joie. Raphaël n'était plus; il restait seulement une part de lui enfant, chantant avec la même vigueur aux côtés son grand père.

Ils arrivèrent à la rue Faubourg Saint Honoré. Le jeune homme trouva rapidement une place alors que Steinway remplaçait avec mélancolie  Hotel California. Déposant une main sur le siège passager, il se retourna pour effectuer son créno.
"Nous y sommes" déclara-t-il en sortant du véhicule. 3 rue Faubourg Saint Honoré. Voiture fermée, il engagea le pas en direction des lieux.



 












© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 26/1/2016, 10:34

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Pourquoi s’intéresse-t-elle autant à Apolline ? La jeune femme ne le sait pas elle-même. Peut-être parce qu’elle est son parfait opposé ? Tout ce qu’elle aimerait être, elle aussi ? Belle, talentueuse, déterminée, tout ce que Maxime ne serait jamais. Alors cette fille, oui, elle l’intrigue. Mais peut-être aussi parce que Raphaël, lui-même, en parle beaucoup ?


Maxime, elle a une culture musicale assez impressionnante. Depuis toujours, elle écoute de tout, tout le temps. Elle adore découvrir de nouveau artiste, de nouvelle musique, de nouveau style. Et puis, il est difficile de ne pas connaître Eagles, aussi. Surtout depuis la mort de son fondateur.

Elle est surprise Max. En fait, c’est. Raphaël qui la surprend. Elle ne s’attendait pas à le voir se lâcher ainsi. Chantant à Tue-tête et se fichant éperdument de ce qu’elle pourrait penser. À ce moment, à l’instant, elle le trouve cool, et même un peu mignon. C’est comme s’il était totalement différent du Raphaël qu’elle avait rencontré au conservatoire. Moins sombre, plus décontracté aussi.

Quand la voiture se arrête au feu rouge, quand le refrain démarre, la jeune femme joint sa voix à celle du chanteur, à celle de Raph. Elle s’en donne à cœur joie et ses joues lui font mal tant, elle sourit. Elle se sent bien, là, tout de suite, dans cette voiture qui sent le tabac, avec ce jeune homme ; qui aime la musique tout autant qu’elle, si ce n’est plus.

Finalement, la musique prend fin et elle rit, Max, elle rit. Après quelques instants, elle prend la parole.

« Il a dit un jour, lors d’une interview, pour le Musician Magazine, mais je ne suis plus trop sûre, je cite « My songs grow on people - like warts. » quand je te vois chanter, je trouve qu’il a vraiment raison, Frey. »

Parfois, Max se demande pourquoi elle retient des citations comme celles-ci.

Quand la voiture se gare, c’est la délivrance pour Maxime, qui ne supporte que difficilement les transports. Elle sort donc en vitesse et s’étire, observant les environs. Le quartier tout entier suinte la richesse, c’est affolant. Elle a l’impression de ne pas être à sa place ici, alors elle se contente de suivre Raphaël, qui lui évolue dans la rue avec assurance.

« La vache ! J’ai l’impression de vivre dans un trou à rat, à côté de tout cela ! C’est limite flippante ! Les boîtes aux lettres sont en or massif ? »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 26/1/2016, 21:49

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Lorsqu'il effectue sa manoeuvre pour se garer, Maxime fit part de cette citation de Glenn Frey. Il haussa simplement l'épaule droite, silencieux comme à son habitude. Néanmoins, ce sourire si singulier ne quittait pas son visage.
Les guitares électriques s'étaient lancées dans des solos époustouflants et la voix du chanteur se fit entendre, atteignant des aiguës presque inenvisageable.
Led Zepplin, autre groupe au succès et talent incontestés.
Le crénau fut bien vite exécuté par le jeune homme, ainsi il coupa moteur et musique.

Raphaël s'avança d'ores et déjà dans la rue Saint Honoré mains enfouies dans les poches de son blouson en cuir noir. La pluie avait cessée; elle n'avait durée que quelques minutes mais les sols de Paris étaient humides.
"Les boîtes aux lettres sont en or massif ? ", il ne pu s'empêcher de rire à sa remarque. Excellent Baudelaire.
Le londonien avançait avec aisance et rapidité sans soucier de l'environnement les entourant. " Avance au lieu de te faire remarquer imbécile" dit-il en riant toujours. Quelques personnes -bourgeois du 8e arrondissement habitant le quartier de la Madeleine certainement- s'étaient retournés en direction de la jeune femme à l'entente de son ton moqueur, sûrement inconvenable à leurs oreilles.
Il se stoppa au numéro trois et composa le code nécessaire pour franchir la porte en fer forgé noir ornée de poignets en or. Lorsque la jeune femme arriva à son niveau, il se pencha un peu vers elle chuchotant alors à son oreille " En vérité c'est de la feuille d'or" . Il rit de nouveau alors qu'un 'BIP' signifiait l'ouverture de la porte d'entrée. Ne perdant pas une seconde de plus il passa le bas de la porte.

Le Hall était impressionnant. Presque indescriptible. Malheureusement d'une telle banalité aux yeux de Raphaël qui arpentait avec vitesse le couloir. Son reflet passait avec rapidité dans les différents miroirs couvrant les murs. La musique se faisait déjà entendre. "Dépêche" lui signifia-t-il ne sentant plus sa présence le suivre.
Il monta les trois marches de l'entrée et tourna à droite. La porte d'entrée était là. Une seule porte, pour tout un immeuble. Un hôtel particulier dans toute sa splendeur.  Le jeune homme sonna alors deux fois afin de se faire correctement entendre. 'La lumière fut'
"Putain, t'es enfin là mec" commenta une voix masculine; c'était un de ses amis du Conservatoire.
"Viens" lança Raphaël à Maxime en se tournant vers elle pour l'avoir dans son champ de vision. Il entra dans l'appartement, qui dégageait une chaleur étouffante par ce 'petit monde déchainé'. Il retira son blouson en cuir et le déposa sur le premier tabouret qu'il rencontra. Enfin il s'engouffra dans l'immense couloir donnant sur la salle principale.
Le guitariste s'arrêta et observa la scène qui se présentait devant lui.  Paint it Black des Rolling Stones rendait les étudiants en musique et danse plus détraqués qu'il ne l'étaient déjà!

" EH! C'est pour toi l'Anglais!" cria une jeune femme, lui faisant signe de venir avec lui. "Je viens d'arriver, laisse moi me désaltérer!" lui répondit-il prenant un air faussement pressé et agacé. Son rire se fit entendre à nouveau.
Le musicien vérifia que Max était à ses côtés et lui fit un signe de la tête pour lui indiquer le chemin à suivre: le bar

" 6 shooters Vodka"   indiqua-t-il à l'employé, haussant le ton quelque peu ne parvenant pas tout à fait à se faire entendre avec la musique.
L'alcool se déversa dans les verres et une fois pleins, le blond poussa trois shoots en direction de Maxime.
Raph' se saisit d'un des siens, le levant en direction de la pianiste comme lui signifiant un 'Santé' - quelle ironie étant précisé que leur foie ne survivrait certainement pas à cette beuverie.
Le refrain signifia le départ de cette dernière; le jeune homme tapa trois fois le bar à l'aide de son shoot et le but d'un trait. La vodka embrasai littéralement son oesophage, son visage ne pu réprimer une légère grimace. Il effectua la même opération pour les deux autres shoots.









 












© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 26/1/2016, 22:32

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Si elle a fait cette remarque, Maxime, c’est surtout pour parler. Parce qu’elle a besoin de parler, c’est viscéral chez elle. Max, elle déteste le silence, c’est angoissant, c’est oppressant, et c’est tellement triste. Alors, elle parle, elle parle, elle parle, même si c’est Juste pour donner des citations un peu bêtes sur des musiciens. Elle ne se souvient même plus avoir lu le numéro de MM où apparaissait cette citation, pourtant, elle semble ancrée dans son esprit. Il ne répond pas, et cela ne l’étonne même plus. Cependant, elle est contente, Maxime, parce que avec ses bêtises, elle a quand même réussi à le faire sourire. Alors bien sûr, il est fort probable qu’il se moque d’elle, mais tant pis, parce qu’elle aime bien le voir sourire.

Elle est à moitié sérieuse quand, le suivant avec difficulté – perché sur ses 10 cm de talons- la jeune femme le questionne. Elle ne peut s’empêcher de voir que les boîtes, rutilantes, ont l’air bien plus cher que son téléphone portable. Quand un homme, promenant son lévrier, et une femme rentrant chez elle avec son sac chanel, se retourne pour la fixer durement, la jeune femme se sent rougir. Elle n’est décidément pas à sa place. Mais au moins, Raphaël, il semble trouver cela drôle ! D’ailleurs, quelques instants plus tard, c’est lui qui relance la parole, en se penchant vers elle.

« En vérité, c’est de la feuille d’or. » et c’est au tour de Maxime de rire, alors que les deux jeunes adultes s’engouffrent dans l’immense hall. Elle, elle regarde partout, comme un gosse qui se rend à. Disneyland pour la première fois. Elle met un moment à comprendre que l’immeuble tout entier appartient à une seule et même personne. Géant ! Son propre appartement doit certainement faire la taille de la niche du chien !

Quand la porte s’ouvre, Max ne sait pas trop comment réagir. Mais elle entre, serrant son sac contre elle et passant une main sur sa nuque pour dégager ses boucles brunes. Tout en passant devant l’homme qui a ouvert la porte, elle le fixe de ses yeux bleus, puis son attention se pose sur l’appartement, ou plutôt sur l’hôtel. C’est grand, vraiment très grand. Et puis, c’est beau aussi. Elle se revoit à la visite de Versailles, avec l’école en cinquième. Max, elle regardait partout autour d’elle avec le même air halluciné. Franchement, elle a l’impression d’y être, à Versailles. Sauf qu’ici, ce n’est pas le même genre de monde. À gauche, sur ce qui semble être un canapé en soie, un couple s’embrasse langoureusement, sous les yeux avides de deux types, enivré, elle le sait, par l’alcool.

Maxime presse le pas pour ne pas perdre son ami de vu. Elle ne sait pas vraiment si elle peut, aujourd’hui, considérer Raphaël comme un ami, mais, à cette soirée, c’est lui qui s’en rapproche le plus.

Arrivée au bar, la jeune femme s’adosse et naturellement, sa tête, puis son corps tout entier, suit le rythme instauré par les Rolling Stones. Ce n’est pas son groupe favori, loin de là, mais comme à chaque fois qu’elle entend de la musique, son corps ne peut que réagir.

Max, elle fixe se shooter d'un air dubitatif, une moue accrochée aux lèvres. Ils viennent à peine d’arriver et il veut déjà la saouler ? Mais elle ne veut pas passer pour une petite fille, alors elle se saisit du premier verre et le vide d’une traite, grimaçant violemment. La vodka, ça se sent passer. Surtout pour elle qui a l’habitude de diluer son alcool dans du sirop. Mais elle ne se démonte pas et bientôt, les trois petits verres y passent et c’est avec fierté qu’elle renverse le troisième shooter vide- sur le comptoir.

Un énorme sourire se peint sur son visage alors qu’elle fixe Raphaël de son regard tempétueux. Il ne lui faudra pas beaucoup de temps pour se sentir bien plus joyeuse.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 26/1/2016, 23:02

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Raphaël secoua la tête de manière vive à son dernier shooter, fermant les yeux comme priant pour que la descente de l'alcool s'adoucisse. Quand il les rouvrit, il posa ses yeux bleus sur la jeune Baudelaire encore hésitante.
" Tu peux toujours te...", il n'eut pas le temps de finir sa phrase quand elle prit son courage à deux mains et avala d'un trait les trois verres de Vodka pure.
"... te raviser" finit-il tout de même en la voyant grimacer fortement lorsque la dernière descente de Vodka s'amorça dans son estomac.
Sourcil arqué il aperçu ce sourire béat sur son visage. L'alcool commençait à faire des ravages. "Ok... Maxime, ne force pas à boire" lui conseilla-t-il.

"Raphaël!", le jeune homme se tourna en direction de la source. Ethan, le jeune qui leur avait ouvert s'avançait vers les deux jeunes personnes. Le bassiste tendit au Londonien un sachet en plastique transparent avec deux cachets blancs. Ectasy.
Le jeune homme l'attrapa et le remercia par un hochement de tête. " D'ailleurs. Devine qui fait honneur de sa présence ce soir"  continua Ethan. L'anglais haussa les épaules, s'appuyant sur le comptoir du bar. Il rangeait alors la drogue dans une de ses poches de jean tout en observant la salle et l'assistance. Eh merde. Il soupira en apercevant la personne.
"Qu'est-ce qui fout là?" demanda Raph'. Son compère resta silencieux, ignorant la véritable raison de sa venue. " Il espère peut-être te trouver. Toi, Raphaël anglais aux capacités sexuelles inouïes" continua-t-il en riant.
Le guitariste lui donna un coup d'épaule assez violent. "Être anglais ne m'empêche pas d'être un Dieu au lit, merci" .
"Ouais, enfin c'est Apoline qui risque d'être en colère en le voyant ici".
Apoline, c'est vrai. Il avait pendant un instant oublié 'ce détail'.
La bisexualité de Raphaël n'était pas un secret.  Malgré cela il fallait se préparer à une scène.

"Ethan, je te présente Maxime", dit-il en se tournant vers la jeune femme.
Le jeune homme en question la salua avant de se faire entraîner par un groupe de trois personnes vers le jardin.



© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 27/1/2016, 14:01

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Elle sait que demain matin, elle le regrettera. Mais là, tout de suite, même si sa gorge brûle, elle s’en fiche. Elle veut montrer à Raphaël qu’elle sait s’amuser, qu’elle en est capable.
Elle lève deux doigts en signe de victoire avant de rire gaiement. « Je ne le force pas, je m’amuse ! Et puis, je tiens plutôt bien l’alcool, tu sais ? »

Mensonge. Maxime, elle n’est pas très grande, et pas bien épaisse non plus. Alors la vodka, ou n’importe quelle sorte d’alcools d’ailleurs, lui monte vite à la tête. Pourtant, elle se tourne vers le bar, offre son plus beau sourire au serveur, qui est bien mignon, d’ailleurs.

« Je pourrai avec une Despe’ ? » Demande telle, enjôleuse. Quad le barman lui tend une bouteille, la jeune femme s’en saisit avant de se tourner vers Raph, cette fois, qui est en pleine conversation avec le jeune homme de l’entrée. Elle ne perçoit, à travers la musique tonitruante, que les derniers mots du jeune homme.

« Être anglais ne m’empêche pas d’être un dieu au lit, merci. »

La jeune femme le fixe un moment avant de rire doucement. « Tu es anglais, toi aussi ?! » demande-t-elle avant de vider la moitié de sa Desperados, cachant ainsi sa gêne. Max, elle n’aime pas vraiment écouter les conversations privées des gens, surtout quand ils parlent de choses…personnelles.

« Salut ! Appelle-moi Max ! »
Dit-elle au bassiste en souriant, étirant ses lèvres rouge sang.

Finalement, le dénommé Ethan est attiré plus loin par deux autres garçons et la jeune femme se retrouve donc seule avec Raphaël. Mais elle n’a pas vraiment envie de rester cramponnée au bar toute la soirée, elle veut se montrer sociable, un peu. Alors, elle s’élance vers l’immense porte ouverte, séparant la pièce du salon. Quand elle arrive au niveau de cette dernière, elle se retourne, faisant signe à Raphaël de la suivre en criant, pour couvrir le solo de guitare de  long Road To Ruin.

« Tu viens ? »
demande-elle avant d’avancer dans le magnifique salon, aux lumières tamisées.

Et, alors qu’elle s’apprête à avancer, pour rejoindre un groupe de fille, une jeune femme se poste devant elle. Elle la reconnaît immédiatement, c’est Apoline, et étrangement, elle n’a pas l’air ravie de la voir ici.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 27/1/2016, 20:27

Let me see you swing and sway

Raph&Max




"Tu es anglais, toi aussi?" demanda Baudelaire avant de rire. Raphaël détourna le regard pour se concentrer sur son interlocutrice, il fronça un instant les sourcils. "Pourquoi riait-elle?"
a) Elle avait bu à un tel point que le seul mot 'pipi' ou 'caca' pouvait la rendre hilare. Dans ce cas, elle ne tenait vraiment pas l'alcool.
b) Elle se moquait de manière éhonté du jeune Lefebvre. Dans ce cas précis, il l'aurait donc sous-estimée...
c) Elle était gênée par la conversation qu'il venait de tenir avec Ethan...
La première solution lui semblait un peu envisageable Vraiment, saoul au bout de trois shooters?  . La seconde, elle était attendue par le blond avec impatience mais malheureusement, Maxime n'était pas assez acerbe pour cela.
La gêne donc.

"Anglais par mon père, français par ma mère." lui répondit-il finalement. Le jeune homme demanda au barman un whisky lorsque Max ne tardait pas à se présenter. Malheureusement, Ethan partait déjà aux bras de ses congénères - étudiants en musique futurs producteurs.

C'est alors que Maxime aussi se fraye un chemin dans le salon. Le guitariste qui récupérait son verre se tourna alors vers l'absente donc la voix se fit entendre à quelques mètres. La jeune femme lui fit signe de la rejoindre; ce fut sans grande conviction.
Il fallait qu'il se rende à l'extérieur pour satisfaire son cerveau en nicotine. Il s'avança tout de même vers la brune pour l'avertir de son départ dans le jardin. Celle-ci s'élançait déjà vers de nouvelles personnes lorsqu'elle le vit s'approcher. Elle ne pouvait décidément pas rester en place. Il sourit alors à cette pensée; les cheveux de Maxime balayait son dos avec gaieté.

Apoline vînt évidemment bien vite interrompre la jeune Baudelaire dans son élan. Le guitariste leva les yeux au ciel en voyant le visage qu'affichait la ballerine. "Salut" lança-t-il une fois qu'il fut à leur niveau, souhaitant intercepter toute parole acerbe de l'étudiante au conservatoire. Il porta alors son verre de whisky à ses lèvres et déposa sa main libre contre l'épaule de la pianiste en herbe, faisant comprendre à Apoline de garder toute animosité.
Ses yeux bleus ne manquèrent pas de miroiter cette dernière.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 27/1/2016, 21:03

Let me see you swing and sway

Raph&Max



La mère la jeune femme, sa génitrice, plutôt, était anglaise, elle aussi, tout comme Zach. Son père biologique, lui, doit avoir des origines slaves, bien qu’elle ne sache pas grand-chose, voire rien, sur lui. Maxime se considère comme franco-britannique, puisque ses parents, ce sont Louis et Zachary, et non Olivia et son professeur de fac.

Non, vraiment, ce n’est pas son genre, à Max, de rire à propos de ce genre de chose, alors évidemment, c’est de la gêne qui transparaît de son petit rire. D’ailleurs, lorsqu’elle passe une main dans ses cheveux, pour enrouler une mèche de cheveux autour de son index droit, cela montre plus encore qu’elle n’est pas vraiment à l’aise. Après tout, la sexualité de Raphaël ne l’a regardé absolument pas.

Sa bouteille à la main, Max l’attend non loin de la porte, tout en mouvant son corps, dansant au rythme d’un rock endiablé. Le rock, c’est d’ailleurs la seule danse qu’elle maîtrise, le djive, plus particulièrement, mais elle n’a clairement pas envie de faire une démonstration, là tout de suite !

C’est juste que, quand il y a de la musique, elle a encore plus besoin de bouger, de danser, en un mot, de s’amuser. Seulement, le regard d’Apoline l’a refroidi immédiatement. Elle comprend bien que la jeune femme ne tolère que moyennement sa présence ici. Et ça la fait marrer, maxime. Alors, elle sourit de toutes ses dents et, alcool aidant, elle sort.

« Apoline, c’est ça ? Salut ! C’est gentil de m’avoir invité, Raphaël a eu la gentillesse de m’amener ! Sympa ta maison, enfin, le kitsch, ce n’est pas vraiment mon style, mais bon, comme on dit, chacun son sale goût ! Ce n'est pas que je m’ennuie, mais j’adore cette chanson ! Du coup, je vais aller danser, d'autant plus que vu comment tu le dévores des yeux, tu as beaucoup de choses à lui raconter ! » Dit-elle en montrant, d’un signe de tête, le blond derrière elle.

Puis, la tête haute, la jeune femme rejoint la piste de danse improvisée, dans un mouvement de cheveux calculé. Franchement, sans cette bière et ces trois verres, elle n’aurait sûrement jamais osé dire tout cela !
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 28/1/2016, 21:20

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Raphaël allait alors prendre la parole lorsque Maxime le prit de court: « Apoline, c’est ça ? Salut ! C’est gentil de m’avoir invité, Raphaël a eu la gentillesse de m’amener ! Sympa ta maison, enfin, le kitsch, ce n’est pas vraiment mon style, mais bon, comme on dit, chacun son sale goût ! Ce n'est pas que je m’ennuie, mais j’adore cette chanson ! Du coup, je vais aller danser, d'autant plus que vu comment tu le dévores des yeux, tu as beaucoup de choses à lui raconter ! » . Cette dernière avait déblatéré ce speech à une vitesse impressionnante et d'une voix fluette, presque chantante. Elle était fière, fière d'elle.
Les yeux du jeune homme s'arrondirent de surprise, il faillit recracher le whisky qu'il contenait dans sa bouche. Il déposa alors sa main devant sa bouche, délaissant la jeune Baudelaire qui coup de cheveux s'en allait avec ce que l'on dénommait 'arrogance'.
Il se redressa, toussotant quelque peu et déposa son regard sur la ballerine, furieuse. Bras croisés, sa mâchoire était comme bloqué. Ses yeux verts observaient avec dureté cette:  "La salope...", lâcha-t-elle avec véhémence.

Honnêtement, Baudelaire avait du cran. "C'est bon calme toi commença alors Raphaël. "Quoi? Tu te fous de ma gueule Raph', elle m'humilie et je dois rien dire?". Un soupire s'échappa du jeune homme. Le musicien s'approcha d'elle, s'interposant sur sa route-menant précision le vers Maxime.
Non sans un agacement elle se stoppa net devant le torse du blond. "Ecoute, l'alcool lui monte à la tête. Elle a pas l'habitude de boire" avança-t-il.
" Attends" Il attrapa alors le sachet d'ecstasy de sa poche. Elle arqua un sourcil. Raphaël lui donna son verre et prit un des cachets.
Le londonien déposa ses lèvres contre les siennes, mêlant bientôt sa langue à la sienne. L'ecstasy changea de propriétaire. Il se recula donc et vit le sourire plus que satisfait d'Apoline qui portait à ses lèvres le verre de Whisky, ingérant ainsi la drogue.
"Détend toi" chuchota-t-il avant de s'éloigner et rejoindre la jeune Baudelaire. Il arriva dans son dos, lui saisissant la desperados des mains qu'elle brandissait.
À cause d'elle, il avait perdu un cachet d'ecstasy et son verre de Whisky. "Celui qui commet un dommage se doit de le réparer", son paternel -avocat en droit international- lui répétait sans cesse cette phrase, abrutissant dans sa bouche mais réellement utile lorsqu'il en usait.

Le calme semblait être revenu. C'était une simple impression. Apoline avait bien enregistré le fait que Maxime n'avait pas l'habitude de boire... Sa vengeance allait donc être terrible...

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 28/1/2016, 22:28

Let me see you swing and sway

Raph&Max



C’est vrai qu’elle est drôlement fière, la jeune Baudelaire. Parce que en s’en allant, elle perçoit parfaitement la véhémence de l’autre jeune femme. Apoline est en colère, et c’est tant mieux, après tout, au risque de paraître puéril, c’est elle qui avait commencé, en l’a fixant avec ce regard si violent. Maxime ne faisait que lui rendre la monnaie de sa pièce. Quoi de plus normal, n'est-ce pas ? Elle ne s’arrête pas bien loin, pour pouvoir, malgré tout, entendre la conversation des deux jeunes du conservatoire. Elle veut l’entendre, et la voir enrager. Petite vengeance personnelle.

Mais bien vite, elle ne s’occupe plus du couple, parce qu’elle est entraînée par la musique, et par deux garçons, qui semblent ravis de trouver une partenaire de danse. Elle s’amuse bien,  finalement. Et les deux hommes, nommés, d’après ce qu’elle a entendu, Harry et Antonin, sont assez sympas avec elle, même si honnêtement, ils n’ont plus toute leur tête, enivrés par l’alcool.

Soudain, sa bouteille se volatilise, alors qu’elle s’apprêtait à en boire une gorgée. La douce se retourne donc pour se retrouver nez à nez –ou plutôt nez à torse- avec Raphaël. Il ne semble pas ravi, mais tant pis, elle l’a bien cherché aussi, l’autre pétasse.

Maxime, elle sourit à Raph, de toutes ses dents, et ses yeux se plissent alors que de petites fossettes apparaissent sur ses joues.


« Je suis très mal élevée, hein ! Pas du tout Anglais, ma conduite, mais tu sais quoi ? Je m’en fous ! »


Dit-elle avant de se remettre à danser, bougeant ses hanches sur le tempo rapide. Après un instant, le dénommé Harry, ou peut-être Antonin, elle ne sait pas vraiment qui est qui lui propose de sortir fumer, ce qu’elle accepte avec joie. Max, elle ne fume qu’en soirée, et cela fait un moment maintenant, qu’elle n’a plus senti le goût fort de la nicotine.

« Tu viens avec nous, Raphaël ? »
demande-t-elle en sortant une cigarette de son sac.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 28/1/2016, 23:27

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Le jeune homme porta le goulot de la bière à ses lèvres, appréciant la liquide frais qui le désaltérait. " Mon père te dirai même que ton comportement est vulgaire" dit-il en souriant. Il jeta un rapide coupe d'oeil eux deux hommes qui accompagnaient Maxime sur la piste. Il ne les connaissait pas. Des incrustes certainement.

Ils s'éloignent et se dirigent vers le jardin, faisant bien évidemment signe à Maxime pour qu'elle les rejoigne. Clopes en bouches il sortent et c'est alors que la jeune Baudelaire sortait de son sac à main un paquet de cigarettes; des Vogues plus précisément. Il arqua un sourcil, une fois encore surpris. Alors qu'elle sortait, il resta un moment sur la piste. Finalement haussant les épaules, il la suivit sortant à son tour son paquet de cigarette.
L'anglais porta alors à ses lèvres une Philip Morris.

En mettant le pas dehors il s'aperçu que le nombre de personnes présentes ne faisait qu'augmenter. "Vous êtes" demanda Raphaël aux jeunes hommes tout en allumant avec précaution sa cigarette. Il tendit son briquet à la parisienne, se concentrant alors sur ses interlocuteurs. Ses yeux bleus se déposèrent sur les individus alors que la fumée se dispersait avec lenteur.

"Apoline, qu'est-ce que tu fous?" demanda une voix féminine à la jeune femme. " Un cocktail..." lui répondit-elle sourire mesquin aux lèvres. Le petit cachet d'ecstasy, donné avec tant de gentillesse de la part de Raphaël, était déposé près d'un verre à pied en cristal.
"C'est pas au barman de faire ça? " demanda l'ignorante. "Va chier Gersendre" lança alors Apoline qui perdait patience.
La jeune femme partit donc, sifflant d'agacement face à un tel comportement.
Le barman en question tendit le shaker à son 'patron du soir' et retourna près des invités pour les commandes suivantes.
La ballerine versa alors le liquide bleu intense- un Blue Lagoon préparé avec soin et amour. C'était un cocktail extrêmement fort- vodka et curaçao bleu- mais le citron soulignait avec perfection l'amertume d'un tel mélange.
Elle écrasa alors le petit cachet, le réduisant en poudre. Ses yeux verts quittèrent un instant le tout pour apercevoir- avec difficulté  dû aux personnes qui entravait le chemin entre le bar et l'extérieur- cette fameuse Baudelaire.
Aucun verre en main.
Elle versa avec rapidité la poudre dans le verre, mélangeant l'alcool et la drogue. L'ecstasy provoque une sensation d'énergie, de performance et la suppression des inhibitions. A l'effet de plaisir et d'excitation s'ajoute une sensation de liberté dans les relations avec les autres...
Prendre une telle drogue provoque une exacerbation des sens et un fort besoin de contact charnel. Appelée "pilule d’amour" -pour le plaisir sensuel du contact- allait donc désinhiber cette petite pucelle.
Le mélange de la drogue et de l'alcool accentuait les effets provoqués. De plus ce stimulant permettait au consommateur de moins ressentir les effets de l'alcool; une belle gueule de bois l'attendait...

"Noah" interpella la danseuse. Elle lui donna le verre, sourire aux lèvres. "Je t'ai vu faire des petits sourires à Maxime. Elle a les mains vides, amorce la conversation..." suggéra Apoline. Ethan fronça un moment les sourcils. Etrange attention de sa part . Il ne chercha pas plus loin.
Elle était fière de son succès. Etant un ami de Raphaël, personne ne pourrait émettre un doute quant au contenu de ce Blue Lagon.

Ce dernier sortit donc les rejoindre et coupa la conversation, ainsi que Maxime concentrée dans ce qu'il se disait et dégustant cette première cigarette. " Quelqu'un pour un Blue Lagoon?" demanda-t-il. "J'ai une bière à finir. Tu arrives trop tard mec"
"Maxime..." la regarda-t-il suppliant. "Maxime, tu as les mains vides... En soirée on doit toujours avoir un verre en main. Allez ça me fait plaisir"
Antonin et Harry haussèrent les épaules comme approuvant ces propos- chacun étaient pourvu d'une boisson.
" Laisse, elle a trop bu." expliqua le guitariste. "Quoi trois shoots et tu avoues ta défaite? s'étonna Ethan.
"Grave Baudelaire, tu nous déçois là!" s'exclama alors Harry.


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 12:39

Let me see you swing and sway

Raph&Max



« Moi, vulgaire ? Tes mots me blessent, franchement ! Je me suis montrée très polie, je l’ai même remercié de m’avoir invité. Et ce n’est pas ma faute si sa baraque sort tout droit d'une mauvaise docu-fiction sûr Versailles ! » Dit-elle, petite moue à l’appui. Mais elle voit bien qu’elle le fait sourire, et tant mieux, parce que le but premier, ce n’était pas de rabaisser Apoline, non, cela, c’était juste un bonus.


Les deux garçons avec qui elle danse, elle ne le connaît pas non plus, mais ils ont l’air plutôt cool, alors elle se dit, pourquoi pas ? Maxime sort en faisant rouler sa cigarette mentholée entre deux de ses doigts. C’est celle qu’elle préfère, les vogues. C’est plus doux, et plus frais aussi. Bien sûr, parfois, il lui arrive de fumer autre chose, mais quand elle a le choix, ce dernier se porte toujours sur la vogue slim menthol.

La jeune femme se saisit du briquet et le fit rouler, déclenchant ainsi la flamme qui allume sa précieuse cigarette. Suite à cela, elle garde le briquer, s’amusant à le faire tourner dans sa main gauche alors que la droite porte la vogue à ses lèvres, pour inspirer lentement. Oui, ce goût lui a vraiment manqué.

Harry –ou bien l’autre – prit la parole, répondant ainsi à la question de Raphaël.

« On est venu avec Lise, elle fait de la danse avec la meuf qui vit ici. Lise, c’est, ma cousine » croit-il bon de rajouter avant de sourire, se tournant vers Maxime pour lui demander ce qu’elle faisait dans la vie. La jeune femme se met donc à parler à toute vitesse, on ne change pas les bonnes habitudes- de sa vie de « youtubeuse » et les deux jeunes hommes font mine de s’y intéresser.

Ce n’est que quand elle parle de son vrai travail qu’Ethan arrive, un verre à la main. Le liquide, bleu, attire immédiatement la jeune femme. Elle ne connaît pas le « blue Lagoon, mais à vraiment envie d’essayer. Et puis, les hommes présents, mis à part Raphaël, semblent attendre d’elle qu’elle le fasse. Elle se tourne donc vers Ethan en souriant doucement.

«  J’aurais toujours un verre si ton crétin de pote n'avait pas descendu ma bière ! »
dit-elle en riant, avant de lever les yeux au ciel. « J’ai l’air saoule, Raphaël ? Pas du tout ! Et puis, j’ai soif, dit-elle comme si cela résolvait tout le problème.

Elle se saisit donc du verre en souriant toujours autant. Et en boit trois longues gorgées, surprises par le goût si fort de la boisson. Elle leve ensuite le cocktail vers le blond.

« Allez Lefebvre ! À toi, goûte donc ce Blue Lagoon.

Dit-elle en souriant toujours. Elle reprit sa cigarette et la finit en quelques taffes, avant de l’écraser dans un cendrier, attendant toujours que le musicien prenne ledit verre.

Elle n’en a bu que la moitié, et pourtant, l’alcool, et la drogue, par conséquent, se déverse déjà dans ses veines, dans une sensation chaude.

Elle a soudainement envie de danser à nouveau, sur n’importe quelle chanson. Elle veut juste bouger et s’amuser.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 15:22

[quote="Maxime Baudelaire"]
Let me see you swing and sway

Raph&Max




Lise, oui. Ce prénom lui disait vaguement quelque chose. C'était une ballerine discrète. Elle menait une vie saine, sortait rarement et subissait la pression du Conservatoire avec peu de difficulté. Néanmoins, professeurs et élèves savaient qu'elle ne finirait que ballerine dans un Corps de Ballet.
"Hm. Je la connais très peu." répondit Raphaël en hochant vaguement la tête.

Atonin et Harry commencent alors à poser des questions à Maxime, afin d'entamer la conversation et faire connaissance. Erreur de débutant. pensa-t-il sourire un point ricaneur. La jeune femme ne tarda pas à fournir des réponses et à une vitesse inimaginable- l'alcool amplifiait son débit de parole. Les deux jeunes hommes se regardèrent rapidement, étonné- cependant s'intéressant aux dires de la jeune Baudelaire. En apercevant leurs mines circonspectes, le guitariste pinça les lèvres comme comprenant 'le fardeau', qui n'en était plus un aux yeux du jeune homme. En vérité elle le faisait plutôt rire à présent.

«  J’aurais toujours un verre si ton crétin de pote n'avait pas descendu ma bière ! ». Raphaël allait alors répliquer mais elle se saisissait déjà du Blue Lagon. Elle but alors plusieurs gorgée, sans broncher. Quand elle reprit enfin son souffle, Maxime grimaça fortement, à un point tel qu'elle émit un râle. Sa gorge devait lui brûler atrocement. "T'es malade, un Blue Lagon ça se boit lentement. C'est un Speed, il y a quasiment que de l'alcool fort la dedans" expliqua alors Ethan. Ce denier ainsi que Harry et Antonin rirent.

"Non." répondit sèchement le londonien.  Il brandit sa bière, qui était au tiers. " Une chose à la fois. Voudrais-tu que je finisse ton verre car c'est bien trop fort pour toi? " avança-t-il sourcil arqué.
Il porta sa cigarette à ses lèvres, consommant une nouvelle barre de tabac.


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 19:27

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Lise, c’est le genre de fille qui se tue à la tâche, qui donne toujours le meilleur avec lequel elle-même et qui se bat ses propres armes. Elle n’est, bien sûr, pas à égalité avec Apoline, et elle sait très bien que, jamais, elle ne pourra danser comme son amie le fait. Pourtant, elle continue, chaque jour, pour sa passion. Oui, Lise, c’est vraiment un exemple de courage et d’intégrité.

C’est vrai, quand on lui pose une question, elle parle. Elle n’est pas capable de la faire courte, et puis, elle n’a pas trop envie aussi. Alors, elle cause, elle cause, elle cause. Et elle voit bien que les deux garçons sont surpris et un peu embêtés, mais elle s’en fiche, et l’alcool aidant, elle tient le rythme durant toute cette longue tirade. Un coup d’œil à Raphaël lui apprend qu’il se marre bien, dans son coin. Se moque-t-il d’elle ? Non, elle ne pense pas.

La jeune femme, toujours une grimace à l’appui, hausse les épaules avant de rire joyeusement. Un alcool fort ? Bah, après tout, un alcool est un alcool et qu’il soit fort ou pas, il finit au même endroit ! Alors bon…Elle sent une pointe d’agacement dans la voix du guitariste, mais elle s’en fout. Au contraire, elle en joue. Elle se penche en avant, étire un long sourire avant de susurrer.

« Tu sais mon chou, il faudrait vraiment que tu arrêtes de me prendre pour une ingénue ! » réplique-t-elle avant de porter le verre à ses lèvres et, malgré les mots d’Ethan, mais surtout malgré le regard de. Raph, elle finit le verre en deux autres grosses gorgées. Après tout, c’était un petit récipient.

Cela fait, elle hausse de nouveau les épaules, avant de se retourner, s’avançant vers la porte, menant à l’intérieur de l’appartement.

« Bon, moi, j’ai envie de danser ! Qui m’aime me suis » poursuit-elle en ricanant. Une fois à l’intérieur, elle pose son verre sur un meuble et se dirige vers ce qui semble être une piste de danse.

Si la maxime de tous les jours la voyait agir, elle serait morte de honte.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 21:38

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Raphaël la regarde descendre le Blue Lagon avec plus de facilités que précédemment. Cigarette à la bouche, il croise les bras, l'observant un instant avec curiosité. Ingénue, mais elle l'était! Se donnait-elle un genre ce soir? Bizarrement tout cela ne lui ressemblait pas.

Elle se dirigea vers la piste de dans avec une assurance incroyable. Les lèvres du jeune homme s'étirent lentement pour enfin de compte laisser apparaître ses dents. Il déposa sa bière, désormais vide, le rebord d'une fenêtre puis s'appuya contre le chambranle de la baie vitrée.
Il admira sa vivacité, sa joie de vivre.
Apoline, vînt le rejoindre, prenant sa cigarette de la bouche et lui ôtant les dernières lattes. Son attention se porta alors sur elle.
"Tu me rejoins dans ma chambre?" lui proposa-t-elle. Le jeune homme se pinça les lèvres et d'une voix presque dédaigneuse répondit un "Non"
Raphaël attrapa alors le verre de vodka qu'elle tenait dans la main et le bu d'une traite.
"Mais merci.". Le guitariste rejoint le groupe sur Marcia des Rita Mitsouko.

Le jeune homme joua le jeu- comme à chaque soirée où il pouvait entendre cette musique- faisant preuve d'un tempo à en être jaloux. Le refrain arriva, bien entendu tout le monde le connaissait et le chanta à tue-tête.
Les sourires étaient là, les rires aussi.



© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 21:59

Let me see you swing and sway

Raph&Max



C’est vrai, tout ça, ça ne lui ressemble pas, à Maxime. Elle n’est pas comme cela, à l’habitude. Bien sûr, elle aime contredire les gens et les enquiquiner. Mais ce qu’elle fait ce soir, ce n’est pas elle. Est-ce l’alcool, ou bien cette envie stupide de montrer au blond qu’elle savait, elle aussi, s’amuser ?

Quoi qu’il en soit, la jeune femme, sur la piste de danse et avec les deux garçons, elle danse. L’alcool, et la drogue, se propagent dans ses veines, et elle a chaud. Et puis, elle n'a plus que jamais envie de bouger, de chanter, de danser. Alors chaque morceau qu’elle connaît, elle les chante à s’en tuer la voix, coller tantôt à Harry, tantôt à Antonin. Elle qui rougissait à chaque contact physique n’hésite plus à se serrer contre ces deux garçons qu’elle connaît à peine.

Et qu’est-ce qu’elle s’amuse ! Elle n’a plus de retenue, elle n’a plus besoin de se forcer à être joyeuse, à garder ses sentiments pour elle, parce que là, elle peut juste danser, rire, s’amuser.

Quand Raphaël se met à jouer, la jeune femme devient hystérique. Elle tape des mains, et elle chante, elle chante ! Beaucoup l’observent du coin de l’œil, les types se pressent autour d’elle, mais elle ne les voit pas. Sa tête lui tourne, elle est comme dans un autre espace-temps. L’appartement tangue doucement, et elle a si chaud ! Alors, elle enlève sa veste, dévoilant ainsi son dos tatoué, puisque son tee-shirt est échancré le long de son dos.

Maxime, elle s’approche, à la fin de la chanson, du guitariste, en souriant de toutes ses dents. Ses yeux sont grands ouverts laissent transparaître ses pupilles, si dilatés que le bleu de ses orbes disparaît doucement.

« Hey Raph ! Fait trop chaud ici ! » Dit-elle en s’éventant avec sa main gauche. «  Je devrais peut-être enlever mon haut, mais bon, je n’ai pas de soutien-gorge, alors je ne sais pas trop. Tu sais, ce genre de tee-shirt, cela se porte sans soutien gorge, du coup, j’avais hésité à le mettre, parce que je n’aime pas trop cela moi, tu vois, mais bon, pour l’occasion, je me suis dit que cela devrait aller. Tu l’aimes, mon tee-shirt, mon chou ? »  Demande-t-elle alors qu’elle n’a plus aucun filtre, plus aucune retenue.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 22:22

[quote="Maxime Baudelaire"]
Let me see you swing and sway

Raph&Max




La jeune femme hurla de joie, d'excitation lorsqu'il les rejoignit sur la piste de danse. Elle enlève alors sa veste, se touchant la peau de toute part, étouffant de chaud. Raphaël l'observe du coin de l'oeil, plus intrigué encore par un tel comportement.
Elle danse, danse à en crever en ne manquant pas de se frotter contre Harry puis Antonin. Son dos nu laisse entrevoir son dos tatoué, satisfaisant les hommes de l'assistance.

Elle se dirige alors vers lui, déblatérant un flot de paroles presque incompréhensible. Tee-shirt, soutient-gorge, l'enlever, chaud. Fronçant les sourcils il la regarde plus attentivement, ses mains se posent alors de chaque côté de son visage pour la stabiliser un moment. Ses yeux bleus se plongent dans les siens: ses pupilles sont étrangement dilatées.
Elle n'a pas pu assez d'alcool pour être stimulée à ce point là. Elle n'avait pourtant prit aucune drogue.
"Maxime, ne te déshabille pas. De l'eau. Il te faut de l'eau ça va te faire du bien.". Il lui prit la main mais son chemin fut entravé par des personnes qu'il connaissait.
" Un Take Paf les amis?" demanda un d'eux. Ce n'était clairement pas le moment. Il sentit pourtant le regard suppliant de Maxime sur lui. Boire à cette vitesse, ses mélanges incessants, elle finirait par être malade.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 22:42

Let me see you swing and sway

Raph&Max



Son dos, son attitude ne laisse pas les hommes indifférents, et dans un sens, C’est agaçant, parce que avec la robe qu’elle portait ce matin, aucun d’eux n’aurait pris la peine ne lui parlé.  Mais Maxime, elle n’est pas en état de penser à ce genre de choses, alors elle se contente de sourire, de rire, et d’être heureuse. Oui, elle est vraiment heureuse, comme elle ne l’a jamais été ; dans tout son être, c’est l’euphorie, et elle veut montrer au monde entier qu’elle est heureuse, mais surtout, elle veut le montrer à Raphaël, parce que c’est grâce à lui. C’est lui qui l’a accompagné ici, après tout.
La jeune femme soupire de bien-être quand les mains froides de jeunes hommes se posent sur ses joues. «  Cela fait du bien » murmure-t-elle, ses pupilles noires fixant les yeux plus de son vis-à-vis. Quand il lui parla d’eau, elle haussa les épaules avant de rire.

« Bah quoi, tu ne veux pas que je me déshabille devant toi ? Tu as pourtant une sacrée réputation, d’après ce que j’ai compris ! » Ricane-t-elle en se faisant entraîner vers on ne sait où.

La route barrée, la jeune adulte, pose son regard sur l’un des jeunes hommes, qu’elle ne connaît pas, et lui lance une œillade. Maxime se tourne vers Raph, une moue à l’appui.

« Allez, Raph soit chiant ! » dit-elle avant de se tourner vers le groupe. « Je propose une tequila paf sinon, c’est plus drôle ! »

Elle connaissait ce jeu pour y avoir joué au lycée. Ou plutôt pour avoir regardé ses amis y jouer, parce que se verser de la téquila dans le nombril, à cette époque, ce n’était pas vraiment son trip. Aujourd’hui encore, ce n’est pas vraiment dans ses habitudes, mais aujourd’hui c’est différent.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 22:57

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Sa réputation... Il se retînt de lui préciser qu'il fondait cette réputation avec des jeunes femmes ou jeunes hommes consentants et disposant pleinement de leur discernement mais un simple soupir s'échappa de ses lèvres.

« Allez, Raph ne soit pas chiant ! » , il crut tout simplement halluciné en l'entendant dire de tels mots, non lui faire une telle remarque. Chiant? . Il était clair qu'elle avait ingéré autre chose que de l'alcool.
Attendez, Maxime Baudelaire n'avait plus de gêne à parler 'rapports intimes', pire elle était prête à se dénuder.

Lorsqu'elle énonce le Tequila Paf, là le guitariste se crut littéralement dans un autre monde. Attendez, quoi? Il posa ses yeux azurs sur elle, lèvres entre-ouvertes et ne sachant que dire finalement.
Il ferma les yeux un bref instant et regarda ses collègues. "Très bien, allons y pour une Tequila Paf, choisissez vos partenaires"
Avait-il vraiment le choix? . Si elle ne le faisait pas maintenant, elle le ferait en son absence et ne manquerait pas de vomir sur le parquet luisant de Apoline.

Le jeune homme, toujours main dans la main avec Maxime, suivant le groupe. Tous allaient donc au bar et demandèrent un l'équivalent de shot de Tequila en personnes. Le barman mit alors à disposition l'alcool ainsi que citrons et sel.
Ce jeu allait mal finir pour la jeune Baudelaire, et Raphaël le concluait de manière plus qu'objective.




© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph 29/1/2016, 23:14

Let me see you swing and sway

Raph&Max




Max, elle ne se doute pas que, dans ce fameux cocktail, que lui avait présenté Ethan, il y avait en réalité de la drogue. Elle ne l’aurait pas bu sinon. Elle accepte de fumer, parfois, autre chose que du tabac, mais la drogue dure, elle s’y est toujours refusé, tout d’abord parce que c’est mal, mais également parce qu’elle ne sait pas comment son corps peut réagir, à cause de son handicap. Seulement, la personne qui lui avait fait cette mauvaise blague ne le savait certainement pas.
Mais c’est vrai que si Maxie se retrouvait face à elle-même, elle aurait du mal à se reconnaître. Après tout, ce n’était absolument pas son genre, comme le pensait. Raphaël. Sauf que là, tout de suite, elle ne comprend pas pourquoi le jeune homme la regarde ainsi. Ce n’est pas lui qui lui parlait des fêtes avec drogue et alcool ? Cela suit juste ce qu’il a prédit après tout, n'est-ce pas ?

Quand il accepte finalement, c’est à Max de sourire de toutes ses dents et de fil en aiguille, elle se retrouve avec un garçon nommé Alan, grand brun aux yeux verts, celui même qui a proposé, à la base, le take paf.

Quand le groupe arrive au bar, la jeune femme lâche la main de Raphaël et c’est son partenaire, le dit Alan, qui s’allonge sur le bar le premier, après avoir enlevé son tee-shirt et placé une rondelle de citron entre ses lèvres. La jeune femme sourit, s’approche lentement pour se pencher, goûtant ainsi la téquila présente dans le nombril du jeune homme, avant de remonter sur son ventre pour récolter le sel. Elle n’aime pas spécialement le goût de la téquila, et cela se voit, puisqu’elle grimace légèrement lorsqu’elle va récupérer la rondelle de citron, attrapant la lèvre inférieure du jeune homme au passage avant de la relâcher doucement.

Elle croque dans le citron avant de sourire à Raphaël.

« à toi Raph ! »

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Let me see you swing and sway w/ Raph

Revenir en haut Aller en bas

Let me see you swing and sway w/ Raph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Soirée swing: ouverte à tous! [Terminé]
» Baek Min Hwan ¦We rock it, roll it, swing it, drop it, take it, shot !
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» SWING, PETIT CANICHE, DOIT QUITTER SA MAITRESSE (dpt 93)
» SWING CANICHE NOIR MALE 9 ANS (93)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: rps-