Partagez|

(rp arrangé) sylvie ft. plume.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eau de toilette


MessageSujet: (rp arrangé) sylvie ft. plume. 27/2/2016, 17:45


rencontre inattendue

Ce soir, sylvie sort avec ses amis. Les bars elle connait, elle décompresse et ça lui fait du bien. Ils ont décidé de tester un nouveau bar ensemble. C'est là où travaille plume. Au moment de se faire servir, sylvie se rend bien compte que plume est à bout, morte de fatigue. Et bizarrement, elle ressent le besoin de l'aider, de comprendre ce qui ne va pas.


J'envoie des bons baisers de Paris,
des jours fânés, des nuits d'insomnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (rp arrangé) sylvie ft. plume. 27/2/2016, 20:38

Rencontre inattendue

feat. plume & sylvie

«Tu peux pas te dépécher un peu, meuf ? Sors de là !» répétais-tu agacée pour la vingtième fois de la soirée à ta pote. Celle-ci s'était enfermée dans la salle de bain disant qu'elle allait se maquillait mais cela faisait bientôt une heure que tu l'interpellais. «J'arrive, j'arrive !» répondit-elle sans aucune conviction. Tu soupiras, exaspérée. C'était bien ce qu'elle disait il y a trente minutes. Tu étais déjà prête toi depuis un bon moment. Tu n'étais pas du genre à employer les grands moyens quand tu sortais bien que tu n'étais pas allée de main molle non plus; beau top floral jaune et rosâtre en col sans manche accompagnée d'une mini-jupe noire moulante et des talons de la même couleur. Tu t'es maquillée rapidement mais élégament pour attirer l'attention de la gente masculine (et féminine, avec un peu de bol), laissée tes longs cheveux ondulés détachés et portée une belle paire de longues boucles d'oreilles en crochet blanche, ce qui donne une touche féminine et légèrement sexy à ta tenue.  La porte s'ouvrit finalement laissant place à une belle brune de la même taille que toi, replaçant sa robe correctement et, ne lui laissant pas le temps de marcher correctement avec ses escarpins dont elle n'avait pas l'habitude, tu attrapas rapidement ton sac et sa main puis l'entraina dehors, fermant la porte derrière vous. De là, un taxi vous attendait depuis une bonne vingtaine de minute - la faute à qui - et tu voyais au teint rougâtre et l'expression maussade du pauvre vieil homme qu'il ne fallait pas sans plus tarder. Vous montiez dans le véhicule en poussant un léger "désolé", lui indiqua votre destination et vous partiez enfin au nouveau bar du dix-septième arrondissement.

Arrivée là-bas, après avoir donner un pourboire au pauvre vieillard, vous rentriez tous les deux dans le bâtiment sous les yeux baladeurs de jeunes hommes sur vos fines jambes. «Bon, la première chose qu'il faut faire, c'est de retrouver les filles parmis tous ses gens» déclaras-tu à l'égard de ton amie en observant que le bar était rempli. La concernée ne semblait pas t'avoir entendu qu'elle disparu soudainement sans laisser de trace; aucun moyen de la retrouver. Tu jetta plutôt un coup d'oeil au bar et t'y dirigea pour prendre ta commande avant de retrouver les autres. En même temps, tu ne les connaissais pas vraiment ses filles; elles n'étaient que des amies de son amie qu'elle avait rencontrée dans l'université... où tu n'es pas allée. «Un tonique sans citron s'il-vous-plait» demandas-tu au comptoir. Hors, ce n'était pas un barman... mais une jeune femme. Elle était blonde, était assez grande de taille et extrêmement... belle. Tu la scruta un moment tellement sa beauté t'avais éblouis; elle ressemblait à quelqu'un, une des célébrités que tu avais aperçu au défilée de mode la dernière fois à la télévision. «Excusez-moi de vous déranger, êtes-vous...?» interrogeas-tu à la concernée. Tu croisa son regard azuré et constata que son visage était légèrement inquiétant. Son teint était pâle et tu apercevais une pointe de fatigue dans ses yeux. Tu ne peux plus t'empêcher de te soucier d'elle. [b]«Vous vous sentez bien ?» demandas-tu à la pauvre femme, exténuée tout en posant une main sur son épaule. Elle semblait avoir passé une très mauvaise journée, ou une mauvaise semaine - tu n'en savais pas trop. Elle semblait être sur le point de s'écrouler devant toi, tu eues plutôt de la peine pour elle et demanda si elle avait besoin d'aide.

made by guerlain for bazzart


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

(rp arrangé) sylvie ft. plume.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La plume du paon... ( autodérision )
» Nouvelle nuit avec Sylvie [PV Sylvie]
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» une plume qui tombe du ciel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: rps-