Partagez|

(Candice&Flo) first date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: (Candice&Flo) first date 5/10/2016, 21:57



Avec flegme, il jette son sac de sport dans un recoin de son appartement. Personne pour lui faire de remarque. Personne pour ramasser. Personne hormis son affreux chat. Un putain de loft hors de prix pour célibataire. Une seule et unique immense pièce. Des baies vitrées. Une jolie vue. Un grand balcon. Des plantes vertes. Vitrine d'un magazine de décoration. Froid et aseptisé. Y'a pas de photos de famille - parce qu'il n'en a pas. Y'a quelques trucs qui trainent - son sac par exemple, les mégots de cigarettes abandonnés dans le cendrier, le candy-up délaissé sur le comptoir, une balle pour chat, d'infimes détails qui font sa vie. Il retire sa paire de basket, les range près du meuble à chaussures et continue en chaussette sur le carrelage froid. Dernière iphone entre les doigts, il pianote sur l'écran en se dirigeant vers le coin salle de bain. Ça te dit qu'on se fasse un truc ? Journée off. Pas d'entrainement. Pas de match. Pas d'interview - il en a si peu lui. Pas de shooting photo horripilant. Il cherche Candice dans son répertoire, son joli visage s'affiche. Envoyer. Il abandonne l'objet en le jetant sur le canapé, retirant son tee-shirt, son jean, ses chaussettes et son boxer, s'engouffrant sous le jet d'eau chaude de la douche beaucoup trop grande pour une seule personne. Hormis ses coéquipiers, y'a pas grand monde qui gravite autour de lui. Peut-être parce que ça le fait chier de pas savoir si on l'apprécie, si on joue les hypocrites. Candice, elle est Candice. Y'a un truc, il se l'avouera jamais. Parce que y'a Noah. Parce que c'est son pote où qu'il se soit enfui. Parce que y'a un putain de code entre eux, non ? On pique pas la meuf d'un autre. C'est pas fair-play. Sorti de la douche, enroulé dans son peignoir, il se laisse tomber sur le fauteuil, récupérant l'iphone. Réponse positive. Tu me rejoins chez moi ? Elle a ses clés, elle a le badge de l'immeuble. Officiellement parce qu'elle est celle qui s'occupe d'Octopus quand il n'est pas là. Officieusement parce qu'il fantasme de la voir débarquer un jour sans prévenir - mais ce n'est pas fair-play, non ? Un tour dans son dressing, un levi's sur les fesses, un pull quelconque, une vieille paire de vans. Il n'est pas du genre à s'occuper de son image. Et il passe plus inaperçu habillé simplement. Il rejoint le canapé, s'affale sans grâce, Octopus le rejoignant pour l'étouffer en s'installant sur ses poumons. Et il attend. Et quelques coups à la porte le sorte de son jeu stupide d'iphone. « C'est ouvert. » Qu'il beugle en se redressant légèrement.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date 13/10/2016, 09:47

FIRST DATE,
Mercredi 5 octobre, 13h02. Affiche son téléphone. Pourtant, Candice s'étonne encore que son jour de repos ai réussi à le rester. C'est certainement la première fois que ça arrive depuis longtemps. Peut-être que le mauvais oeil était enfin tombé sur sa monstrueuse patronne au point de la rendre malade et incapable de se rendre au bureau aujourd'hui. Ou bien peu importe pour quelle raison obscure elle se retrouvait libre. Pour une fois qu'elle était débarrassée, ça ne l'intéressait franchement pas de débattre sur le cas Gabrielle Delorme. En fait, ce genre de situation était même tellement rare qu'elle n'avait aucune idée de comment elle allait bien pouvoir occuper sa journée. Portable qui vibre. Florian. Ça te dit qu'on se fasse un truc ? La proposition la fit sourire. Parce qu'elle savait enfin de quoi son mercredi serait fait premièrement. Et peut-être un peu aussi parce que c'était lui. Candice ne tarda donc pas à lui répondre positivement. Tu me rejoins chez moi ? Puis à renouveler l'expérience. Florian, elle le connaissait depuis pas mal d'années, sans plus. Il était juste le pote de Noah, Candice ne le côtoyait pas tant que ça. Leur rapprochement ne datait que d'un an. Depuis la disparition de Noah en fait. Florian, il était resté là, lui. Il avait été là. Il lui avait fait du bien au moral. Qualifier leur relation, elle ne savait pas particulièrement le faire. Et surtout, elle n'en avait pas forcément envie. Candice n'avait jamais aimé les étiquettes, celles-ci n'intéressaient que les autres. Elle, elle se contentait de se laisser vivre et ça lui allait très bien comme ça. Tout ce qu'elle savait, c'était que Florian comptait pour elle, peu importe de quelle manière. Laissant son portable sur le meuble de l'entrée, elle fila dans sa chambre. Une tenue passe-partout ferait l'affaire étant donné qu'elle n'avait aucune idée d'où ils se rendraient. Elle attrapa son sac et dévala les escaliers. Elle enfila sa veste en cuir préférée, avant d'ouvrir et de refermer la porte à clé derrière elle. Une petite virée en voiture plus tard, elle se garait devant le loft du footballeur. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle passait son badge à l'entrée, badge et clés qui ne la quittaient jamais d'ailleurs on sait jamais en cas d'urgence, et elle prenait quand même la peine de toquer. Entrer selon son bon vouloir quand Flo' n'était pas là, c'était une chose, c'en était une autre de le faire en sa présence. Candice était sûrement trop respectueuse parfois. Entendant alors vaguement une voix lui annonçant que c'était ouvert, elle actionna la poignée et pénétra à l'intérieur. « C'est quand même super beau chez toi ». Dans le même temps, elle glisse un regard circulaire autour d'elle, avant de finir par le poser sur Florian. Aujourd'hui, c'est décidé. Elle prend le temps d'apprécier tout ce qu'elle ne peut pas se permettre de faire d'habitude. Une belle résolution quand on y pense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date 16/10/2016, 01:04



Il est affalé sur son canapé hors de prix, le chat tentant de l'assassiner. Il hurle qu'elle peut rentrer depuis sa place, ne prenant pas la peine de se déplacer. C'est l'affreux Octopus qui l’accueille, sautant de son perchoir et courant vers la jolie Candice, se frottant à elle en ronronnant - probablement persuadé qu'elle vient le nourrir. « C'est quand même super beau chez toi » Il se redresse dans son fauteuil, haussant les épaules, écrasant sa clope entamée dans le cendrier. Lui, il est habitué maintenant. Au luxe. Aux appartements grandioses. À l'impression de vivre dans un catalogue gigantesque. Il est sympa ce loft. Mais peut-être trop grand. Trop froid. Trop vide. « C'est un peu trop froid. » Peut-être qu'il a été habitué à vivre dans le bordel, à grandir dans le désordre. En foyer, y'avait pas tout ça. À la maison encore moins. Il a toujours connu le chaos et le bruit. Les hurlements des autres gamins. Les beuglements de son père saoul. Leurs disputes. Jusqu'à son entrée au PSG. Jusqu'aux millions sur son compte, il n'avait pu s'offrir un appartement de la sorte. S'offrir le silence, la quiétude. Il se lève son canapé, s'approche d'elle en souriant et dépose un baiser sur sa joue pour la saluer. Candice, il la côtoie depuis bien longtemps, mais ne la connait que depuis très peu. Elle était l'espèce de petite-amie d'un de ses amis. Un genre de pièce rapportée à laquelle il n'avait jamais réellement fait attention. Peut-être qu'inconsciemment, il la considérait comme intouchable. Et avec Noah si loin... Avec l’hôpital, toute cette merde. Il lui passe devant pour aller enfiler son blouson en cuir, éternel compatriote. Il est vieux, élimé, il le traine depuis qu'il a dix-sept ans. Un léger coup de pied dans le chat pour le faire déguerpir, il attrape ses clés d'appart et les fourre dans sa poche. Y'a pas besoin de voiture. De transport en commun. C'est à quelques rues d'ici. « Viens avant que ce chat stupide te kidnappe. » Il ne lui dit pas où ils vont, amusé par faire durer le suspens. Il lui lance un sourire mystérieux et l'entraine avec lui dans les escaliers, claquant la porte derrière eux. Il fait chaud pour un mois d'octobre, froid pour un sudiste. Il ne peut s'empêcher de frisonner et de pester contre le temps de la capitale. Sa main dans celle de Candice, il déambule dans les rues adjacentes à son immeuble. « J'espère que tu sais patiner. » Sourire railleur. Lui, il avait appris gamin, une sortie avec sa tante, la probable seule personne à s'être occupée un tant soit peu du gamin chiant qu'il était. Il se stoppe devant une grande porte, sort son portable et pianote quelques secondes. Y'a pas longtemps à attendre avec qu'un type bedonnant se présente, tout sourire. « 'tain le microbe. T'es en avance. » Florian balance un salut Roger enjoué et tire Candice à sa suite, s'engouffrant dans la patinoire déserte. C'est une petite structure, assez ancienne. Il passe parfois pour regarder les autres patiner, trouvant relaxant le bruit des patins sur la glace fraiche. Roger disparait, les laissant seuls dans les gradins. Y'a deux paires de patins qui les attendent. « C'est fermé le mercredi après-midi. J'connais assez bien Roger. » Il s'arrête dans ses explications et lance un sourire à Candice. « J'espère que ça te va. J'aime bien venir mais on peut faire un truc mieux si t'es pas chaude. » Il pose ses fesses sur un banc et retire ses baskets pour enfiler les patins. Il bataille avec les lacets pendant une ou deux minutes en riant. « Ces merdes sont pires que l'équipement de foot. » Il se lève et s'élance sur la glace, tournant sur lui-même pour observer Candice s'apprêter. « On est déjà venu avec Noah et les autres, j'sais plus si t'étais là ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date 31/10/2016, 01:02

FIRST DATE,
Un accueil de choix attendait Candice quand elle passa la porte de l'appartement de Florian. Elle n'eut que le temps d'admirer une fraction de seconde le luxe environnant, avant que le célèbre Octopus ne vienne la gratifier d'un câlin dont lui seul avait le secret. Et qui lui laisserait certainement une belle masse de poils comme seul souvenir de ce moment partagé. Heureusement qu'elle n'est pas maniaque la gamine, ni allergique aux poils de chat. Elle ne s'en formalise pas plus que ça et rend même une caresse attendrie à cette boule de poils, à qui elle a plus souvent l'habitude de rendre visite à cette adresse. « C'est un peu trop froid. » Candice se contente de sourire à cette remarque. Elle sait ce que c'est. Ça n'a pas que des bons côtés de vivre seul. La solitude n'est pas toujours la meilleure des compagnes. Mais ils auraient tort de se plaindre des avantages dont ils bénéficient sans presque rien demander, n'y faire. Beaucoup les envierait. Finalement, Candice aime autant se rendre chez les autres. Ça lui donne comme l'assurance de ne pas rester seule avec elle-même. En plus, le loft de Flo est vraiment cool. Elle aurait presque pu y prendre ses quartiers quand celui-ci n'était pas dans le coin, mais ce n'était tellement pas son genre de s'imposer. La brunette voit Florian se lever, et venir déposer une bise sur sa joue. Une salutation qu'elle lui rend. Elle le regarde enfiler sa veste et s'emparer de ses clés, sans piper mot, dans l'attente de la suite des évènements. Le footballeur semblait savoir ce qu'il faisait. « Viens avant que ce chat stupide te kidnappe. » La remarque fit sourire Candice. « Je peux en savoir un peu plus sur ton kidnapping à toi par contre ? » qu'elle demande malicieusement. Florian semblait bien secret aujourd'hui. Cela aurait presque pu la rendre nerveuse, si elle n'avait pas une confiance aveugle en lui. C'est sans doute pour cette raison qu'elle prend sa main et le suit sans broncher. Mine de rien, Candice est curieuse. Alors elle cogite en chemin, se rendant compte qu'il ne l'emmène pas bien loin. Et voilà que Florian cède finalement en lui révélant le programme de leur sortie. « J'espère que tu sais patiner ». L'expression qui s'était peinte sur son visage à ce moment-là devait être épique. Elle n'eut même pas le temps de lui répliquer quoique ce soit ou de lui jurer qu'elle se vengerait, puisqu'ils étaient arrivés pratiquement au même instant qu'un homme qu'elle ne connaissait pas, au contraire de Florian. « 'tain le microbe. T'es en avance. » Elle le salue sobrement, avant de suivre son ami à l'intérieur du bâtiment. Tout était presque mignon là-dedans. Un seul détail chagrinait encore la demoiselle : elle n'avait jamais posé un pied chaussé d'un patin sur une piste de glace. « C'est fermé le mercredi après-midi. J'connais assez bien Roger. » Ceci expliquait cela. C'est qu'il connaissait beaucoup de monde Florian et il n'était jamais là où on l'attendait. « J'espère que ça te va. J'aime bien venir mais on peut faire un truc mieux si t'es pas chaude. » Candice ne pu s'empêcher de lui rendre son sourire avant de lui répondre. « C'est marrant, je t'aurais jamais imaginé sur des patins à glace. Vous êtes vraiment plein de surprises monsieur Juliard ». Cette révélation ne faisait qu'accentuer le fait qu'elle ne connaissait pas du tout le jeune homme. Mais elle ne demandait qu'à apprendre, Candice. « Mais j'accepte le défi. Par contre, si tu te payes ma tête, je trouverais un moyen de te le faire regretter ». La brunette préfère prendre les devants et s'assurer qu'il n'en profitera pas. L'idée lui viendrait sans doute bien assez vite. « Ces merdes sont pires que l'équipement de foot. » Elle rigole Candice, en enfilant ses patins à son tour. Il n'avait pas tort, ces chaussures étaient une bien belle galère. Il faut croire que Flo avait pris le coup plus vite qu'elle puisqu'il était déjà en piste. « On est déjà venu avec Noah et les autres, j'sais plus si t'étais là ? » Elle relève le regard vers Florian quand elle l'entend évoquer le nom de Noah. Non, elle ne devait pas être là. Ou alors elle avait seulement eu une forte d'envie d'oublier tout ce qui avait un rapport avec lui et ça avait fonctionné mieux qu'elle ne l'aurait cru. Quoiqu'il en soit, elle n'avait toujours pas envie de penser à lui aujourd'hui. Candice termina le dernier lacet avant de s'adresser au footballeur. « Maintenant, tu peux venir me chercher ». C'était une requête tout à fait innocente, parce qu'elle avait besoin d'aide pour se lancer. Elle avait beau essayer de se persuader que ce ne serait pas pire que d'être sur des rollers, elle n'avait pas encore une pleine confiance en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date 2/11/2016, 22:47



Glisser sur la glace ça lui rappelle quand il était môme. C'est surement pas son poivrot de père qui le trainait à la patinoire mais les éducateurs du foyer où il a vécu quelques années. Pas les pires mais pas les meilleures. Il en parle jamais Florian, secret farouchement gardé. Il déteste quand les médias fouinent dans sa vie d'avant. Sa vie dans le sud. Pas qu'il ait honte. Juste de mauvais souvenirs. Une enfance de merde. Une adolescence catastrophique. Il aurait probablement fini en prison s'il n'avait pas eu le foot. Il glisse sur la glace avec aisance, regardant en souriant Candice enfiler ses patins. Il vient de temps en temps ici. Patinoire peu fréquentée, des gens agréables, pas d'agitation. « Tu vois, je sais patiner. J'suis plein de surprise madame Decelle. » Réponse à sa remarque d'un peu plus tôt, il rit en tournant sur lui même. Au fond, y'a pas grand monde qui le connait vraiment. Peut-être deux ou trois personnes qui peuvent se targuer d'être un ami très proche. Florian, il parle jamais d'avant. C'est un peu tabou chez lui, un sujet qu'il évite. Il est mystérieux et secret. Continuant de glisser, il ne peut s'empêcher de rire en l'entendant lui demander de venir la chercher. Il n'aurait pas imaginé qu'elle ne savait pas en faire. Il se rapproche d'elle, lui sourit, amusé, en lui tendant la main. « Tu vas voir, c'est pas difficile. T'auras peut-être juste des bleus sur les fesses, mais elles resteront quand même jolies. » Il rit à sa blague et la tire vers lui, l'entrainant sur la glace. Y'a pas vraiment de secret pour patiner. Suffit de trouver son équilibre et de se lancer, de ne pas avoir peur de tomber, de se relever. Ça ressemble au roller sans y ressembler. Y'a quelque chose de plus fluide avec la glace qu'on ne trouve pas sur le béton. Il lui attrape les deux mains, face à elle, patinant en marche arrière, l'entrainant à sa suite. Ils glissent ensemble, sourires aux lèvres. « J'suis sûr que d'ici une demi-heure t'es prête pour les J.O. » Il lui lâche une main, se glisse à ses côtés. « C'est comme le roller. Te penches pas trop en arrière, laisse toi glisser, n’aie pas peur.» Sa main dans celle de Candice, il la tire à sa suite, faisant-fi de la violence avec laquelle elle s'accroche à lui. Y'a un truc chez elle qui l'attire. Il n'avait jamais pris la peine de s'intéresser à elle avant le départ de Noah. Avant l'épisode de l'hôpital. Ils étaient deux étrangers. Deux inconnus. Et voilà qu'ils patinent ensemble, main dans la main. Y'a pourtant une petite voix insidieuse qui lui rappelle qu'elle est la Candice de Noah. Que c'est pas vraiment fair-play de trainer avec elle ainsi. De tenter de la séduire. Perdu dans ses pensées, il ne fait pas attention. Deux secondes d’inattention, il la sent tirer sur sa main, son bras. Emporté dans le mouvement, il bascule vers l'arrière, glisse, se retrouve sur la glace froide, écrasant Candice. Il se met à rire, pas vraiment inquiet. « C'est pour ça qu'il faut pas se pencher trop en arrière. » Qu'il murmure en souriant, plus amusé que blessé.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date 27/12/2016, 15:09

FIRST DATE,
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la virée à la patinoire, elle ne l'avait pas vu venir. Pour sa défense, Candice n'avait jamais vu Florian sous ce jour-là. Finalement, elle ne connaissait pas grand chose du jeune homme. Hormis le fait qu'il aimait courir après un ballon rond et qu'il n'aimait pas qu'on lui pose trop de questions sur sa vie. Il avait gravité autour de Noah un bon moment et elle se rendait compte seulement maintenant qu'elle n'avait presque jamais fait attention à lui. Comme on dit, il n'est jamais trop tard pour bien faire. « Tu vois, je sais patiner. J'suis plein de surprises madame Decelle. » Elle sourit. C'était un fait. Et c'était un talent en plus à ajouter à son palmarès, un de ceux que Candice ne détenait absolument pas d'ailleurs. « Y aurait-il autre chose que j'ignore à ton sujet ? » Manière de lui faire comprendre qu'elle aimerait en apprendre davantage le concernant. Parce qu'il est bien mystérieux le Florian et forcément, ça attise sa curiosité. Candice aime bien sa compagnie, elle a passé de bons moments avec lui. Et il a quelque chose qui le rend spécial, sans qu'elle ne sache vraiment quoi. Elle le regarde un court instant glisser sur la glace. Décidément, il a autant de classe sur une patinoire que sur un terrain de foot. « Y a-t-il vraiment quelque chose qui te résiste Juliard ? » qu'elle lâche en riant. Candy avait comme l'impression qu'il savait tout faire, c'était assez déroutant. Elle prend la main de Florian afin d'assurer le coup sur la glace parce qu'elle n'a aucune confiance. « Tu vas voir, c'est pas difficile. T'auras peut-être juste des bleus sur les fesses, mais elles resteront quand même jolies. » Et elle lui tire la langue parce que c'est tout ce qu'elle a trouvé. Les bleus ne l'intéressent pas tant que ça en fait. Et si elle pouvait les éviter, elle signerait tout de suite. Accrochée aux mains de Flo, tout lui semble très simple. Mais elle n'ose même pas imaginer le carnage s'il la laissait se débrouiller seule. « J'suis sûr que d'ici une demi-heure t'es prête pour les J.O. » « C'est bizarre mais je suis pas aussi confiante que toi... » D'ailleurs, la différence, elle la sent déjà rien qu'en lâchant une main. C'était clair, Candice ne deviendrait jamais une championne de patinage artistique. Bien dommage maintenant qu'on y pensait parce qu'elle aurait sûrement adoré ça. Pas rassurée pour un sou, elle s'accroche à Florian de toutes ses forces. Le pauvre n'avait décidément pas le beau rôle aujourd'hui. « Je t'en supplie, ne me lâ... » Et c'était déjà trop tard. Elle l'avait senti venir la chute, et elle avait entraîné le jeune homme avec elle. « C'est pour ça qu'il faut pas se pencher trop en arrière. » Candice éclate de rire avant de sentir Florian s'écraser sur elle. « Rassure-moi, tu n'avais pas prévu de finir la journée aux urgences ? » Clairement, ce n'était pas son but. Il aurait été partout sauf là-bas. Elle le pousse gentiment en essayant de se relever, du moins le haut de son corps, c'est qu'il n'est pas non plus un poids plume le footballeur. Le sport, ça muscle et Candice ne l'est pas le moins du monde. « Tu sais, cette hauteur m'impressionne moins » qu'elle dit dans un rire. Patiner sur les fesses serait peut-être aussi bien pour les débutantes dans son genre. La chute était moins dangereuse. Et elle s'accroche à son cou, bien décidée à prendre place sur son dos. « Tu feras peut-être moins le malin sur la glace dans cette situation » Déjà, il fallait qu'il se relève. Se mettre debout seul était une épreuve en soit, mais à deux, c'était forcément pire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date 19/2/2017, 21:08



Candice, il ne l’avait jamais vraiment approché. Parce que y’avait Noah. Parce que ça se faisait pas de tourner autour de la copine d’un autre. Et peut-être bien qu’il regrette. Toutes ces soirées où il l’a cotoyé sans vraiment lui adresser la parole, se contentant de la saluer avec politesse puis de l’ignorer. Comme si elle faisait partie du décor, sans plus. Une jolie fille. Encore. Puis Noah s’est fait la malle du jour au lendemain, des explications vaseuses mais Flo ne questionne pas, ne demande pas. Ce ne sont pas ses problèmes et si l’autre veut fuir comme un lâche, qu’il le fasse. Il ne l’en blamera pas, ou peu. Et puis, il ne sait comment, il s’est rapproché de Candice. Peut-être qu’inconsciemment l’absence de son ami a beaucoup joué. Sa grise d'angoisse débile. Ses sourires rassurants. Sa bonne humeur. « Si je te révèle tous mes secrets, j'serai obligée de te séquestrer. » Il lui sourit énigmatiquement, haussant les sourcils de façon suggestive. Ses secrets, ça fait longtemps qu'ils ne sont plus si secret. En fouillant bien, y'a probablement des trucs sur le net. Sur son père alcoolique. Sur sa mère absente. Sur ses années en foyer. Son casier pas si vierge que ça. Sur toutes ces conneries qu'il a collectionné. Mais il est pourtant là. Footballeur. Millionnaire. Adulé. Il entraine la jolie Candice sur la glace, se moque de ses maigres capacités à patiner, gardant le sourire. Elle a quelque chose de rafraichissant. De naturel. Loin de ces filles qu'il a pu fréquenter, trop maquillées, trop belles dont leur seul intérêt était de prendre en photo leur putain de repas pour instagram - ou lui au saut du lit, la tête dans le cul. Puis l'inévitable chute. Quelques rires. Sourires. « J'suis pas très branché hôpital hein. » Sourire complice. Secret entre eux. Souvenir de leur premier vrai échange. Elle s'accroche à lui, il lui sourit. Ils sont plus proches qu'ils ne l'ont jamais été. Affalés sur la glace, seuls. « Me sous-estime pas. » Prenant appuie, il tire sur ses muscles, emporte Candice, tente de se relever. Le poids inhabituel sur son dos le déséquilibre et il est bien incapable de se relever. Il s'affale sur la glace, écrasant à nouveau Candice dans sa manœuvre. Corps contre corps. À peine quelques millimètres les séparant. Ses yeux plongés dans les siens. L'image furtive de ses lèvres contre les siennes lui traverse l'esprit, vite remplacée par le souvenir de Noah. C'est pas fair-play putain. Il s'écarte un peu brusquement, marmonne un léger désolé. Rougit. « Pour les J.O, c'est mort. » Il se relève et lui tend la main en souriant. Candice n'a pas vraiment l'air douée. « J'vois bien que t'es pas douée, on peut faire autre chose, si tu veux. » Pointant d'un geste vague de la main un petit espace de jeux vidéos dans la patinoire, il lui sourit. « On peut aller dégommer des zombies. Ou faire une partie de guitar hero.» Il lui lance un regard espiègle, ne peut s'empêcher de ricaner.   « Ou peut-être que t'es pas douée aussi. Alors on peut faire un truc que tu sais faire. » Il la guide vers le bord de la glace, s'accrochant aux barrières de protection. « Manger un burger bien gras ? »





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (Candice&Flo) first date

Revenir en haut Aller en bas

(Candice&Flo) first date

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» date limite des transactions ?
» Date du repêchage
» What 's the date today ?
» Date limite - Plafond salariale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: from lbd to la vie en rose :: rps-