Partagez|

bienvenue à saint-germain (fanny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: bienvenue à saint-germain (fanny) 30/12/2016, 11:29



bienvenue à saint-germain

27 décembre 2016.
Jeanne a aujourd'hui 18 ans. Le jour qu'elle attendait depuis si longtemps est enfin arriver. Ce matin elle s'est réveillée en se sentant différente, elle ne saurait pas vraiment l'expliquer, mais ce sentiment ne l'a pas quitté de la journée.
Elle se prépara avec soin toute la matinée dans sa chambre. Elle prit son temps comme à son habitude, et Anna en profita pour la taquiner " Pas la peine de te faire belle pour nous, on a déjà vu le pire de toi ". Jeanne lui tira la langue telle une enfant et chassa sa soeur de sa chambre. Elle avait envie de se faire belle pour elle, pour personne d'autre.
Midi sonna, la famille était en vacances et les parents Marin avaient préparé un grand repas pour célébrer la majorité des jumeaux. Comme leurs frères et soeurs étaient revenus à la maison pour noël ils avaient fait l'effort de rester pour l'anniversaire de Jeanne et Léon.
Au moment des cadeaux, la petite tête blonde collecta tout l'argent qu'on lui offrait et enferma le tout dans une enveloppe. " Oh merci, j'irai les dépenser cette après-midi en ville, j'ai vu une veste chez H&M, je pense que je vais craquer! " Mais elle savait très bien que cet argent allait servir à tout autre chose.
Elle fit son possible pour faire bonne figure jusqu'à la fin du repas puis prit le soin d'embrasser les membres de sa famille uns à uns. De leur point de vue il s'agissait simplement de remerciements, mais pour Jeanne il s'agissait d'adieu.

Aux alentours de 15h elle prit le bus pour Saint-Malo où elle devait retrouver ses amies. Une fois à la gare personne ne l'attendait contrairement à ce que ses parents croyaient. Elle prit un billet pour la capitale et embarqua à bord du premier TGV disponible. " 120€ mademoiselle " ses économies s'envolaient en fumée mais Jeanne était prête à tout pour atteindre son but.

Elle passe le voyage devant les nouveaux épisodes de The New Girl. Si son sac à dos est léger elle n'a surtout pas oublié de prendre son ordinateur. En descendant du train elle prend la ligne 14 puis la 4. Elle n'a jamais mit les pieds à Paris pourtant l'art de se repérer dans le métro semble être inné chez elle. Elle sort à Saint-germain des près et utilise son GPS pour rejoindre l'adresse.
On y est. Elle profite d'une personne qui sort de l'immeuble pour entrer puis repère l'étage de Fanny grace aux indications sur les boites aux lettres. Elle monte les marches, s'arrête devant la porte. Elle hésite un instant puis, elle sonne.
Lorsque Fanny ouvre la porte elle n'est pas capable de parler et s'effondre dans ses bras.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: bienvenue à saint-germain (fanny) 5/1/2017, 23:34



bienvenue à saint-germain

Fanny rentre du local en travaux, les épaules tendues et les cheveux poisseux de poussière. A peine la porte passée, elle pose Jade par terre et celle-ci file immédiatement en direction du salon, probablement pour s’installer près du radiateur tiède. Le chaton blanc s’est très rapidement habituée à l’appartement parisien, comme si elle avait toujours vécu ici. Fini le temps où la rousse passait de longues minutes à la chercher, avant de la retrouver, en boule dans un coin, tremblant comme une feuille. Elles en ont parcouru du chemin toutes les deux.

Elle pose son sac à main sur la petite table du hall avant d’enlever ses escarpins qu’elle range dans le placard avec son manteau. Elle a beau avoir changé, elle est toujours aussi maniaque, ce n’est pas quelque chose qu’on oublie. Et c’est peut-être aussi bien comme ça. Aussitôt, elle file dans sa chambre d’où elle tire un pyjama propre avant de s’enfermer dans la salle de bains et fait couler un épais filet d’eau brûlante dans la baignoire. Au dernier moment, elle dépose dans l’eau une bombe de bain qu’elle a acheté chez Lush. Celle-ci s’appelle Twilight – rien à voir avec ce navet qu’on ose appeler livre, ou film, selon – rapport à couleur violette dont elle teint l’eau, en hommage au crépuscule. Le vendeur lui a assuré que les huiles essentielles de lavande qu’il diffuse la relaxeront et l’aideront à mieux dormir, ce qui ne pourra pas lui faire de mal.

Une demi-heure plus tard, c’est détendue que Fanny revêt son joli pyjama de soie. Elle ne prend pas la peine de sécher ses cheveux avant de s’installer sur le canapé, avec un verre de vin rouge. Netflix, sur son écran plat, joue un épisode de la dernière saison de Game of Thrones qu’elle s’est enfin décidée à rattraper. Là, dans son fauteuil pour tout siège royal, elle se sentirait presque incarner la somptueuse Cersei, surplombant ses problèmes qu’elle efface d’un revers de main.

Il faut croire que le jeune homme décoloré du magasin ne lui a pas menti car malgré les rebondissements de la série et le suspense qu’elle seule réussit à créer, les paupières de la rousse se font de plus en plus lourdes et il n’est même pas 22 heures. Une chose est sûre en tout cas, elle ira se coucher à la fin de l’épisode sans lancer le suivant.

Elle lève un sourcil en entendant la sonnette retentir. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas entendu ce son. Elle ne peut s’empêcher d’avoir une petite appréhension. Elle ne voit pas trop qui pourrait être là sans avoir de mauvaise nouvelle. Jade doit probablement sentir son inquiétude car elle se lève en même temps qu’elle et l’accompagne dans l’entrée. Fanny a à peine le temps d’entrebâiller prudemment la porte qu’une silhouette frêle tombe dans ses bras. Il ne lui faut pas longtemps pour reconnaître Jeanne et l’étreindre à son tour. Un silence confortable et éloquent s’installe entre les deux femmes. La rousse finit tout de même par entrainer la blonde à l’intérieur avant de demander :  « Mais qu’est ce que tu fais là ? Tu ne m’as rien dit ce matin quand je t’ai appelée ! » Car elles se sont déjà parlé longuement plus tôt dans la journée à l’occasion de l’anniversaire de Jeanne que Fanny n’aurait manqué pour rien au monde. Son regard se pose ensuite sur son sac à dos et l’inquiétude revient à la charge dans son esprit. Elle pose délicatement ses mains sur les joues de la bretonne, encadrant tendrement son visage, et dit :  « Il s’est passé quelque chose ? » Parce qu’aux yeux de Delmas, l’arrivée de Jeanne ne présage rien de bon.

Revenir en haut Aller en bas

bienvenue à saint-germain (fanny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Paris Saint Germain
» [Archive 2008] 23 & 25 mai - La Foire Saint-Germain à Paris
» Userbar
» PES 2012
» Petit bonjour et Bagatelle ou Meudon comme meilleur spot ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 17 :: rps-