Partagez|

quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 8/1/2017, 18:20

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

Direction l’hôpital.  Trois jours que nous étions en 2017 et cette année démarrée forcément par la naissance de mon enfant.  Mon fils Mika allait naître. J’étais heureuse et inquiète à la fois. Je venais de sonner à la porte de Roméo, mon voisin, je ne vivais plus avec Thibault. Ma vie avait beaucoup changé depuis la découverte de la possibilité que mon enfant pourrait être atteint du syndrome de Down.  Ces derniers mois avaient été complétement dingue et crispant. Entre cette grossesse me laissant parfois hantée par des doutes et des disputes avec mon mari, la mère d’Anaël était de retour dans la vie de sa fille, mais aussi par obligation celle de Thibault. Elle n’arrivait pas à me supporter, me démotivait fort souvent, alors j’avais décidé de prendre la poudre d’escampette. Je n’avais pas quitté Thibault ou ni même la petite, je l’ai laissé juste retrouver cette femme qui était importante pour eux. C’était douloureux, mais je voulais carrément protéger mon enfant, alors subir tant de pression et peine, autant dire que cela n’était pas bon pour mon Mika ou même pour moi. Alors j’avais pris mes distances, sans pour autant ne plus donner de nouvelle, car je les aimais et je ne voulais pas les perdre. Peut-être que mon choix était bête, qu’en laissant un peu ma place, j’allais tout bonnement les perdre ? En même temps, c’était le risque, mais je ne voulais pas perdre mon enfant. Enfin, là j’étais en train de suivre Roméo mon nouveau voisin dans sa voiture pour qu’il m’emmène en direction  de la maternité pour que je puisse mettre mon fils au monde. Tout en tentant de respirer et de ne pas succomber sous la douleur des contractions, je finissais par envoyer un message à Thibault tout en l’appelant, histoire de tenter de lui dire à voix haute. Mais je captais assez mal, alors, il n’avait eu que mon message écrit, mais dernièrement il répondait vite à ces derniers sans doute, car il savait que la naissance approcher à grand pas et qu’il ne voulait pas louper cela.  Me faisant enregistrer avec Roméo, je le laissais me poser des questions indiqués sur les papiers tout en lui donnant les réponses, installé dans une chambre j’attendais que mon gynécologue arrive. Mais aussi le père du bébé, pour le moment, je ne savais pas s’il m’avait envoyé un message ou autre, comme de par hasard, je n’avais plus de batterie. J’entendais toquer à la porte et espérant voir mon médecin pour qu’il me donne une dose de calment ou une péridurale, ce fût Thibault qui arriva. Je me sentais presque mal à l’aise de voir mon mari alors que mon voisin Roméo remplissait encore mes papiers. «   Sal  aaaaaaaaaaaah.  »  N’ayant pas le temps de dire  bonjour à ce dernier, que je m’écriais un peu de douleur.

LUCKYRED


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 12/1/2017, 23:09

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

Heureusement c’est totalement le bordel dans la vie de Thibault. Il ne sait pas quoi faire pour arranger les choses ni même quoi en penser. Il devrait être heureux, il va devenir père dans les jours à venir et pourtant il ne l’est pas. Il a hâte c’est vrai mais la situation avec sa femme le laisse perplexe. Elle lui manque, il s’inquiète pour elle alors qu’elle a quitté leur appartement lorsque la mère d’Anael est revenue. La situation le dépasse totalement. Il n’a aucun doute sur ses sentiments envers Nicky, c’est elle qu’il aime mais la situation est compliquée. Même s’ils avaient un arrangement avec son ex quand elle a décidé de partir sans garder contact, il ne veut pas que sa fille grandisse sans connaitre sa mère si cette dernière veut la joindre. Il essaye de faire en sorte que tout aille bien, pour tout le monde mais il se sent totalement dépasser. Alors qu’il était au travail, son attention fut prise par la sonnerie de son téléphone lui annonçant un nouveau message. En général il met en silencieux mais depuis que Nicky est partie de chez eux, il veut être disponible dès qu’elle en a besoin. Thibault s’agita rapidement en voyant qu’il allait bientôt être papa, prenant immédiatement le chemin de l’hôpital pour la rejoindre. Hors de question qu’il ne loupe la naissance de son fils. Son patron comprendra bien. C’est bien l’une des raisons pour laquelle il a le droit de partir en trombe du travail. A peine fut-il arrivé à l’hôpital qu’il demanda le numéro de chambre de sa femme pour y aller limite en courant. D’ailleurs, à peine fut-il arrivé qu’il l’entendit crier alors forcément, il voulait être aux petits soins pour Nicky. Elle a beau être parti de chez eux, ils sont tout de même ensemble alors il reste très attentionné surtout qu’elle va bientôt donner naissance à leur enfant. « Coucou, comment tu te sens ? » Demande-t-il en s’approchant du lit, venant se mettre juste à côté d’elle, lui prenant directement la main pour lui montrer sa présence. « Qu’est-ce que les médecins ont dit ? » Est-ce que le travail va bientôt commencer ? Est-ce qu’elle a encore de longues heures à attendre ? Il veut tout savoir. Il est là maintenant, elle n’est plus toute seule mais apparemment elle ne l’était pas puisqu’il vit ce crétin de Roméo, le voisin de Nicky que Thibault a dû mal à supporter même si ça, il n’est pas certain que sa femme soit au courant. A cet instant, il se leva, limite pour lui faire face. « Qu’est-ce qu’il fout là lui ? » Autant dire qu’il ne l’a pas dit sur un ton très enjoué. Thibault est clairement jaloux de ce gars, surtout depuis la soirée du nouvel an où ils ont eu une discussion qui a mis le jeune père hors de lui. Forcément, la jalousie plus le fait de voir bientôt son fils naitre fait qu’il ne veut pas le voir dans cette pièce même s’il n’a pas vraiment son mot à dire.

LUCKYRED


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 21/1/2017, 16:42

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

CDela faisait à présent neuf mois que j’étais enceinte et je venais de rompre la poche des eaux. Autant dire que j’étais angoissée. Car en quelques mois ma vie avait complétement changé et pas forcément dans les meilleures versions que j’aurais voulu être. Trois jours qu’on avait attaqué la nouvelle année, mais autant dire que je m’attendais à accoucher avant, mais apparemment, mon bébé, notre petit avait envie de faire quelques jours de plus au chaud dans mon ventre. Il avait raison au vu du froid glacial se trimballant dans nos rues. Dur de se réchauffer et d’avoir du courage quand on doit faire des courses ou d’autres choses qui nous mènent dehors. Pour le moment, j’avais surtout retrouvé un endroit où il faisait chaud, mais pas forcément chaleureux au niveau de ce blanc d’hôpital. Je souffrais, mais ce n’était pas une douleur si atroce que je voudrais me jeter de la fenêtre, je sentais mon ventre se contracter, des contractions plus ou moins douloureuse. Je n’avais pas encore vu mon gynécologue arriver dans ma chambre, je ne savais pas à combien j’étais dilatée. J’étais seule dans la chambre, sans me soucier de quoi que ce soit, car Roméo mon voisin, m’aidait, c’était lui qui m’avait mené jusqu’à l’hôpital. Thibault, je lui avais envoyé un message, attendant tout bonnement qu’il arrive, on ne se voyait plus trop, ce n’était pas pour autant que mon mariage avec mon mari ne tenait plus. Et j’étais loin d’être encore marié à lui, à cause d’une quelconque carte verte. Ce mariage n’avait pas été un mariage blanc et je ne voulais pas non plus qu’il se transforme de la sorte. Tout était compliqué à cause de son ex, la mère d’Anaël forcément rester dans un environnement en feu pour une femme enceinte, n’était pas recommandé et je ne pouvais pas risquer la vie de notre bébé pour elle. Thibaut l’avait compris sans peut être l’accepter, mais je ne lui avais pas tant laissé le choix dans le fond. « Aaaaaaaaaaaa… ça va, le bébé veut vraiment sortir. » Les contractions arrivaient de plus en plus rapidement et la douleur grimpait, j’attendais toujours le médecin pour une péridurale. Forcément ce n’était pas le médecin qui était arrivé, j’aurais préféré, alors la question de mon mari me fit sourire. « Il n’est pas encore arrivé … » J’allais préciser que Roméo allait le chercher et tout, tout en remplissant les papiers, mais ce dernier se pointa dans la chambre. La réaction de Thilbaut me fit enrager. « T’es sérieux là ? » Que je lâchais avec le même ton méchant que lui. Il osait parler comme ça ? « Non, mais tu voulais que je vienne à pied, que je t’attende chez moi pour venir ici ? Sait-on jamais ça serait peut-être elle qui m’aurait répondu ! » Je soufflais. « Tu peux sortir Thilbaut ! » Que je lâchais alors que le médecin venait d’arriver dans un moment de silence qui venait à peine de commencer. Autant dire je préférais être seule pour le moment.

LUCKYRED


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 30/1/2017, 21:41

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

Le grand jour est enfin arrivé. Si Thibault a déjà pu vivre la naissance d’un enfant, ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas tout excité bien au contraire. Il ne veut pas faire de différence entre sa fille et son fils qui va bientôt naitre. Lors de la naissance de sa petite, c’était son premier enfant mais il n’était pas amoureux de sa mère même si dans le fond il l’aime pour lui avoir offert cette merveilleuse fille. Aujourd’hui c’est différent, même si les choses sont compliquées depuis que son ex est revenue dans la capitale française. Il est donc tout excité alors qu’il se rend à l’hôpital mais stressé aussi. Thibault a prévenu son ex, histoire qu’elle s’occupe de leur fille et qu’elle l’emmène au moment opportun vu qu’Anael leur a dit qu’elle voulait rencontrer son petit frère et histoire de ne pas la faire poireauter dans la salle d’attente alors que ça risque de durer longtemps. Arrivant donc dans la salle où se trouve Nicky, il s’approcha d’elle, lui demandant si tout allait bien. « Tu m’étonnes, ça doit être étroit la dedans ! » Thibault qui tente de faire de l’humour… autant dire que c’est quasiment un échec mais bon il panique légèrement quand même mais veut lui faire penser à autre chose. C’est loin d’être évident. « D’accord, tu veux que j’aille le chercher ou il a déjà été prévenu ? » Il veut se sentir utile, ne pas rester là à ne rien faire alors que Nicky souffre. Il a besoin de s’occuper pour décompresser un peu et ne pas ressembler à un mari tout à fait passif pendant que sa femme est en train de mettre leur enfant au monde. Il était quand même relax mais ce fut de courte durée puisqu’il ne supporta pas de voir Roméo. Ce dernier a clairement fait comprendre à Thibault pendant le nouvel an qu’il en pinçait pour Nicky et que lui contrairement à Thibault, la rendrait heureuse. Avec le départ de Nicky de chez eux, autant dire que Thibault n’avait pas une énorme estime de soi concernant le fait de la rendre aussi heureuse qu’elle le mérite alors il ne supporte pas trop de le voir autour de sa belle même si bien sûr, Nicky ignore tout de ça. « Il aurait très bien pu te déposer et te laisser, comme tous les amis auraient fait en sachant qu’il y aurait le mari pas loin » Il regardait à peine Nicky, plus concentré à fixer son adversaire, tel un combat de coq. « Moi je suis présent au moins, contrairement à d’autre ! » Thibault serra le poing, ayant d’un coup le sang chaud mais il ne fera rien, surtout pas le jour de la naissance de son enfant et pas devant sa femme, il la respecte pout cela mais sa femme ne semble pas vouloir le voir, lui demandant de s’en aller, ce qu’il refuse. « Il est hors de question que je sorte ! » Pourtant vu le regard menaçant de Nicky, il ferait mieux de se mettre à l’abri mais hors de question qu’il la laisse, qu’elle soit seule ou avec ce crétin. « On a dit qu’on vivrait ce moment toi et moi, tu te rappelles, avec que ce branquignole apparaisse » Autant dire qu’il aggrave plus son cas qu’autre chose mais bon, autant dire qu’il ne porte pas Roméo dans son cœur.  

LUCKYRED


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 4/2/2017, 15:45

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

Autant dire que la touche d’humour de mon mari dans ce moment-là, ne me fit clairement pas rire. Je lui avais offert un regard plus que blasé. Surtout que je ne l’avais pas revu depuis un petit moment, il faut dire que notre vie était plus la même depuis le retour inopportun de son ex dans sa vie. Je n’avais jamais fait de crise à propos d’elle, j’avais juste laissé ma place, après tout, pourquoi aurais-je le droit de priver la petite Anaël de sa maman ? Je savais moi ce que c’était de ne pas vivre avec sa mère, si nos vies étaient en rien comparable, car la petite puce avait un papa plutôt sympa et cool, mais surtout aimant avec elle. Tout ce que moi je n’avais jamais eu, même pas le jour de ma naissance, nos histoires étaient malgré tout différente, mais tout autant compliqué. « Non c’est bon quelqu’un s’en charge. » J’avais omis sans vraiment le vouloir que c’était Roméo qui l’avait fait, je n’avais pas prévenu de sa présence auprès de Thibault. Autant dire que ce n’était clairement pas à cela que je pensais, mais surtout à la venue de notre petit Mika, puis je ne voyais clairement pas le mal que Roméo mon voisin soit présent. Je ne m’attendais clairement pas à une telle réaction dérisoire de la part de Thibault. Je ne voulais pas me prendre la tête et j’aurais aimé que le père de mon futur bébé à naître dans un laps de temps court l’ait compris. Mais je me fourvoyais pleinement malheureusement. Je haussais les épaules, n’ayant clairement pas envie d’un combat de coq inutile dans ma salle d’accouchement. « Non... Il n’aurait pas pu partir … je ne pouvais rien faire ! Et si jamais tu n’aurais pas reçu mon message... Que tu sois occupé avec ta famille. » Je ne m’en rendais pas compte, mais dans le fond, j’étais relativement énervée par la situation dans laquelle on était, dans laquelle Mika allait arriver. Mais, jamais je n’avais laissé ma rancœur sortir, jusqu’à aujourd’hui. La douleur ? La peine ? L’énervement ? Je ne saurais dire ce qui venait de causer mes dires mais je le savais au plus profond de moi que c’était bel et bien réel dans le fond. J’avais entendu Roméo répondre, mais je ne voulais pas renchérir, je savais que Roméo ne comprenait pas la situation dans laquelle j’acceptais de vivre ma grossesse, car cette dernière me rendait complétement triste me laissant parfois au bout du rouleau … et il était vrai que j’appelais plus Roméo que Thibault dans ces moments-là, ne voulant pas le déranger sans doute ? « J’ai besoin de calme et c’est clairement pas ce que vous pouvez tous deux m’offrir ! Donc DEHORS ! » Que je finissais par répondre, me sentant coupable dans le fond de les vouloirs faire sortir, surtout mon mari. Mon regard le suppliait tellement la douleur était insupportable. « STOP ! Dehors ! » Le médecin finissait par arriver et avait sans doute tout entendu puisqu’il ajouta à l’intention des deux hommes. « Bonjour messieurs, j’ai besoin de calme avec ma patiente … je vous veux dehors … je vais l’examiner, je rappellerais le père ou la personne dont la futur maman aura besoin ! » Je tournais juste la tête évitant le regard de Thibault ou même celui de Roméo. Alors que le médecin et moi furent seuls, il commença à m’examiner et laissa entrer la personne pouvant me donner la péridurale … enfin. Il était sans doute temps, je ne savais pas ce qui pouvait se tramer en dehors de ma chambre entre mon ami et mon mari.

LUCKYRED


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 12/2/2017, 17:42

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

Bien que stressé, Thibault était heureux de venir ici. C’est un grand jour, l’un des jours les plus importants de sa vie. Il attendait ça avec impatience depuis un moment maintenant et pourtant, son sourire, il n’a pas su le garder longtemps en apprenant que la personne qui l’avait accompagné et est allé chercher le médecin, ce n’est pas lui mais bel et bien son voisin qu’il ne supporte pas. Thibault ne sait pas exactement si c’est le stress de l’accouchement à venir même s’il n’est pas celui qui aura tout le travail à faire ou bien la jalousie qui parle pour lui mais il est vraiment sur les nerfs. En même temps, après la discussion lors du réveillon ou bien le fait qu’il ne soit pas très à l’aise avec le fait que Nicky ne vive plus avec vous-même s’il espère que cette situation changera vite. Surtout maintenant que leur enfant va naitre. Il n’attend qu’une chose, qu’elle revienne et que toute cette situation se règle. Seulement Thibault semble convaincu qui les choses ne pourront pas tourner convenablement tant que Roméo sera dans le coin. Ce n’est pas dans ses habitudes et pourtant, il se sent en total concurrence avec lui. C’est pourtant Thibault qui est marié avec elle, prêt à être père une nouvelle fois avec elle cette fois-ci.  Pourtant, les mots de cet idiot raisonnent dans son esprit alors qu’il devrait plutôt être concentré à autre chose. « Mais ma famille c’est toi ! » Dit-il en appuyant bien sur le ‘toi’ dans la phrase. Pour lui, ils sont une famille de quatre, eux deux, la petite et leur Mika à naitre. Son ex est juste un parasite dans le lot qu’il tolère pour le bien de sa fille même s’il reste persuadé qu’il n’a pas besoin de la femme qui l’a abandonné puisque Nicky s’est toujours comporter comme la mère qu’elle n’a jamais eu véritablement. En tout cas, le simple fait qu’elle se sente hors du lot le chagrine. Toute cette situation le fait en réalité. Il ne devrait pas réagir comme ça face à Roméo c’est vrai, mais sa colère parle pour lui alors il est difficile pour Thibault de se contrôler. Résultat, c’est en direction de l’extérieur de la chambre qu’on lui montre la sortie. « Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là ! » Dit-il attrister en essayant de capter son regard, sans succès. Se dirigeant vers la salle d’attente, Thibault essaya de rien dire ou faire au sujet de Roméo. Il ne veut pas non plus qu’on l’oblige à sortir de l’hôpital alors que son fils va bientôt naitre. Il ravala sa fierté mais bon, pour son fils il est prêt à faire cela. Thibault ne sait pas exactement combien de temps s’est écoulé avant qu’un médecin vienne dans la salle d’attente où il attendait pour être sûr qu’on sache où le trouver si besoin. « Oui ? » C’était-il lever pour demander ça immédiatement, ce à quoi le médecin lui dit avec un sourire « Le travail vient de commencer ? » Thibault ne sait pas si ça veut dire que  Nicky a demandé sa présence ou non, mais il s’en fiche. Il ne le laissa même pas finir, demandant où elle était, demandant à ce qu’il entre, passant d’abord par le fait de se changer et mettre de quoi pouvoir entrer la bas. Il espère qu’elle va bien, aussi mentalement qui physiquement. Entrant finalement, il ne fit pas de remarque sur ce qu’il s’est passé, même s’il aurait voulu s’excuser, afin de ne pas lui faire penser à ça, elle doit avant tout penser à leur Mika à naitre. « Ça va aller je suis là ! » chuchote-t-il doucement en venant prendre sa main, pas certain qu’elle veuille le voir, mais il veut la soutenir dans ce moment si important.

LUCKYRED


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 22/2/2017, 23:19

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

A
Je secouais la tête à ses mots. « Oui c’est moi … quand ton ex n’est pas là … regard où je vis … je ne pensais pas accueillir cet enfant ainsi … vraiment pas ! » J’en ai les larmes aux yeux. Merde. Il ne pensait qu’à lui avec son petit numéro d’homme jaloux. Que devrais-je dire ? Après tout, c’était lui qui vivait avec une femme, j’avais laissé ma place alors que c’était la mienne. J’étais perdue et la douleur finissait malheureusement par me rappeler à l’ordre. J’en pouvais plus de ce qui se passait, je devais me concentrer sur mon accouchement et rien d’autre. À quoi beau tenter de parler avec lui. Il était borné. Seul avec le médecin tout se passa relativement rapidement. Les contractions s’étaient intensifiées et mon col c’était ouvert correctement. J’avais eu le temps de recevoir la péridurale à temps, sinon j’aurais dû subir toute la douleur avec ma force mentale et physique. Même si la fatigue rongeant actuellement mon être était certainement trop fort pour que je puisse être comme un roc. Je serrais les drapes entre mes draps, rien à voir avec une partie de plaisir qui avait provoqué cette situation. Non, là c’était de la douleur et rien d’autre. J’avais horriblement mal , alors que les infirmières me parlaient, je me sentais seule et le médecin avait fini par quitter la pièce pour aller chercher Thibault, autant dire que j’allais pas rechigner sur sa présence, après tout c’était lui qui m’avait mis dans cet état. « J’ai mal … » Thibault était près de moi maintenant, ça me rassurait, j’en oubliais le reste, les mauvaises conversations reviendront plus tard, mais là ce n’était pas le moment. Non, je devais me concentrer sur ce que me disait mon médecin qui avait ses mains dans mon vagin, il me disait plein de chose. Retenir ma respiration avant de pousser à trois, d’y aller à fond. Il criait à la fin, car je ne poussais pas assez fort. J’en aurais presque marre de l’entendre de me menacer de la ventouse, à ce qui parait cela était horrible, pire que ce que je vivais actuellement ? Je serrais la main de Thibault qui tentait de me rassurer, alors que finalement je prenais la plus grande puissance que j’avais encore en stock dans mon être pour pousser de toutes mes forces et puis le bonheur arriva. Les sanglots du petit venaient à se faire entendre, Mika était né. Le médecin demanda à Thibaut de couper le cordon, puis, il partit pour quelques examens. Puis d’un coup, j’avais fini par tomber dans les vaps. Une hémorragie avait éclaté dans mon bas ventre, je ne captais rien pendant que Mika était avec son père à passer des tests.


LUCKYRED


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 7/3/2017, 00:06

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

BLa situation est compliquée, bien trop compliqué et ça le tue totalement. « J’ai jamais demandé à ce qu’elle revienne ! » Si ça ne tenait qu’à lui elle ne serait pas revenu mais le plus important dans cette histoire c’était sa fille, pas lui. Ce qu’il regrette ce sont les choses qu’il se passe avec Nicky. Ils étaient tellement heureux bien que trouillards de cette grossesse que tous ses changements n’auraient pas dû avoir lieux. Mais c’est trop tard pour y penser maintenant qu’il se retrouve dans le couloir sans pouvoir aller supporter sa femme, pour l’encourager dans ce moment dur mais beau à la fois. Son fils sera bientôt là. Faisant les cent pas dans la salle d’attente, l’heure avait sonnée et il a pu entrer dans la salle d’accouchement. Il ne voulait pas manquer ça, autant la naissance de son fils que le soutien envers sa compagne. Même s’il avait eu peur de tout louper, il avait été là et il a même eu la chance de couper le cordon ombilical, un sourire aux lèvres alors qu’il pouvait observer son fils, leur fille. Nicky s’est débrouillée comme une chef. « T’as été parfaite ! » Dit-il en souriant à sa femme tout en suivant les infirmières pour les tests pour Mika. Quelques minutes et ils pourront rejoindre Nicky et débuter leur vie de famille. La petite pourra bientôt les rejoindre. Seulement il allait retourner auprès de Nicky qu’une infirmière lui barra la route. « Il y a eu des complications, Mme Schmitt a fait une hémorragie mais les médecins s’en occupent ! » Thibault avait la sensation que le sol venait de s’écrouler sous ses pas. Comment est-ce que ça pouvait être possible ? Elle avait l’air d’aller très bien il y a quelques minutes à peine.

[…]

Thibault jonglait entre la nurserie et la chambre de Nicky. Il avait réussi à négocier pour que Mika puisse être avec lui quelques instants tandis qu’il attendait que sa femme se réveille. Les médecins sont confiants sur le rétablissement de Nicky mais ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas inquiet, bien au contraire. Depuis qu’on lui annonçait les complications, il ne sait plus où donner de la tête. Il ne supporterait pas de la perdre. Il a besoin d’elle, Mika a besoin de sa maman tout comme la petite a aussi besoin de Nicky. Ils ont tous besoin d’elle. Près du lit, il tient Mika tout en tenant la main de Nicky. « T’inquiètes pas, maman va se réveiller, elle va prendre soin de toi, elle va prendre soin de nous ! » Dit-il à Mika alors qu’il sait que c’est avant tout lui qu’il veut rassurer. Il faut qu’elle se réveille parce qu’il panique totalement mais essaye de faire bonne figure, ayant trop de choses à gérer et pas le temps de craquer. Il est pourtant à deux doigts de le faire mais Thibault ne se l’accorde pas.


LUCKYRED


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault 7/3/2017, 15:26

 Thibault & Nicky  

Te revoir ? Je ne sais pas si j'en ai envie, si j'y ai réellement réfléchis, peut être que si ? Que sais-je après tout ? J'ai tout fait pour oublier et avancer, mais le passé il est comme ancré en moi comme dans toutes personnes ayant des souvenirs d'antan .

AMon accouchement ne s’était pas déroulé comme je le désirais alors qu’autant dire ce n’était même pas un accouchement comme un autre avec Mika avec les risques tournoyant au-dessus de nos têtes. Sauf que cette grossesse certes déjà compliqué c’était vu devenir plus compliqué quand j’eus à partir ailleurs loin de mon mari, loin de Anaël. Autant dire que ma vie n’était plus celle à laquelle j’aspirais auparavant. Oui, l’ex conjointe se trouvant être la mère de la petite était à nouveau dans les parages dans nos vies, autant dire que je n’aimais pas cela, je ne pouvais supporter ça. Alors, j’étais partie, laissant la place à cette femme même si ça devait me blesser au maximum. Enfin le moment d’accoucher aurait dû être plus détendu et juste de la souffrance pour moi. Voilà. Mika était sorti, je pensais pouvoir le contempler suite à qu’il ait passé des tests en compagnie de son père. Mais, je n’avais pas compris qu’en moi quelques choses n’allaient pas. Je me sentais épuisée, mais pour moi rien de plus normal, après tout je venais de donner naissance ! Mais non c’était autre chose vu que j’étais tout bonnement tombée dans les vaps.
[…]
Je n’avais rien capté du tout de ce qui avait pu se passer. Je commençais à me réveiller dans ma chambre, alors que la pièce tournée une infirmière venait d’arriver dans ma chambre, elle me parlait pour savoir si tout allait, mais autant dire que je ne me sentais pas bien du tout. Je refermais les yeux, n’ayant pas capté que Thibault était venu dans ma chambre pour m’embrasser sur le front avant de retourner chez lui. Les visites étaient finis, alors il devait rentrer chez nous, enfin le chez lui maintenant qu’il partageait avec son ex. Trop dans les vaps à cause de l’opération sans doute. Je dormais et sans doute que lui aussi ferait la même chose de son coté, on n’aura pas su être gentil avec l’autre à cause de son ex et de Roméo. J’étais en train de m’endormir à nouveau laissant mon esprit se poser tranquillement.

FIN (a)



LUCKYRED


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault

Revenir en haut Aller en bas

quand c'est le moment, faut souffrir ! w/thibault

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il faut souffrir pour être beau ► 31/01 - 17H23
» Il faut souffrir pour progresser. [Entrainement continue]
» Recettes d'ici et d'ailleurs
» Il faut souffrir pour être libre / Sibby-Zayn
» [Grimoire Ship] Faut souffrir pour être belle (pv Seika)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: from lbd to la vie en rose :: rps-