Partagez|

we can sail away tonight on a sea of pure moonlight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Jeu 12 Jan - 21:16



rose fournier featuring jennifer lawrence

NOM : il n'est pas extraordinaire. même trop familier. pas tellement original. il reflète bien l'esprit de famille. celui des banaux. ceux qui ne sortent de l'ordinaire. fournier. ça fait pas tellement exotique. pourtant ça te conforte une certaine sécurité. un amour inconditionnel. tu ne sais pas tellement d'où vient ton patronyme. il est dans la famille depuis des générations. ça devient un mystère. PRÉNOM : c'est une tradition dans la famille. chaque fille fournier a un prénom, qui avec chaque initiale de chacune forme le mot 'hears'. t'as hérité du 'r'. tes parents ont longtemps hésité. romy. rachel. roxane. t'as hérité de rose. ça te correspond assez. c'est doux. c'est mignon. pourtant ça peut piquer. c'est tout toi ça. SURNOM : vu le prénom que t'as, c'est compliqué de te trouver un truc plus court. certains t'appellent ro. ou alors roro. c'est pas tellement ton truc les surnoms. oh que non. rose ça te va amplement. c'est déjà bien. ÂGE : t'as encore la vie devant toi. pourtant t'as déjà bien vécu. vingt-sept ans ça peut paraître long. pas tellement pour toi. l'âge ne te fait pas peur. tu l'accueilles même avec un sourire en coin. tu profites simplement de l'instant présent. ça te suffit. tu fais pas tellement de plan sur la comète. tu te laisses voguer sur le lac des âges. les trente ans arrivent. tu les vois au loin. mais ça te fait pas tellement grand chose. tu les accueilleras surement comme de vieux amis. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : comme toute ta famille. t'es de la ville lumière. la ville de l'amour aussi. elle t'a vue naître cette ville. ah paris. il faisait beau ce jour-là. un beau jour d'hiver. qui l'aurait cru ? il y a même eu de la neige. blanche. immaculée. et toi t'es devenu une autre merveille aux yeux de tes parents. une petite chose fragile à protéger comme ta grande soeur. comme les soeurs qui suivront après. t'es arrivée dans ce monde sereinement. mais avec force. toujours. ORIGINES : là il n'y a pas tellement d'équivoque. t'es française. enfin tes ancêtres le sont. du plus loin qu'on en a raconté, ils l'ont toujours été. t'as eu le récit de l'arrière grand père patriote qui a combattu à la seconde guerre mondiale et celui de son père à l'uniforme bleu à la première. t'as eu les histoires françaises des années soixante. durant la folie des jeunes. des nouvelles expériences. oui on t'as raconté tout ça. ORIENTATION SEXUELLE : les hommes sont chiants. raleurs. menteurs. hypocrites. boudeurs. et t'en passes. pourtant c'est bête mais tu peux pas t'en passer. c'est bien là ta damnation. les hommes tu les aimes. et ils te le rendent bien en fait. t'es une belle femme après tout. STATUT CIVIL : là. ça devient compliqué. vraiment compliqué. l'anneau à ton doigt le confirme. pourtant t'es libre comme l'air. il y a un mois, c'est ce que tu clamais haut et fort. tu tiens énormément à cette liberté. pourtant il semble que c'est le contraire. tu lui as demandé. t'as pas su dire non. dire autre chose. pourtant vous risquez gros. toi comme lui. un mariage blanc. quelle idée. mais t'as cédé. sans doute parce qu'au final, tu l'aimes bien. oui. tu l'as toujours pas annoncé à ta famille. ça c'est la partie encore plus compliqué. c'est arrivé si vite. trop vite. ÉTUDES/MÉTIER : on te craint. t'es l'avocate du diable. tu les défends bec et ongles. t'adores ça. tu veux protéger la veuve et l'orphelin. t'as toujours adoré ça. elle est si lointaine ta passion. on t'a cru d'abord folle. le droit, c'est chiant. mais t'as tout de suite su que c'était ce que tu voulais. alors t'as travaillé. très dur. et t'es devenue avocate dans le droit civil. affaires familiales. eh oui. c'est ce qui te passionne le plus. et t'es la meilleure dans ton domaine. t'as beau avoir un visage d'ange dans les assemblées. tu sais te battre comme une tigresse sur le parquet. à la barre aussi. on ne te la fait pas à toi. PASSION(S) : t'as pas tellement le temps pour ça. ton travail. il te prend beaucoup de temps. pourtant si t'en avais tu prendrais surement un crayon pour dessiner. quand tu étais petite tu dessinais souvent. tu te demandes presque si tu n'as pas perdu la main à force. ça fait tellement longtemps. c'est peut être comme le vélo au final. un peu rouillé mais dès qu'on s'y met vraiment, on retrouve tout de suite la technique. tu ne sais pas trop en fait. GROUPE : j'adore de dior. évidemment. POSTE VACANT, SCÉNARIO, LIEN PRÉ-DÉFINI OU PERSONNAGE INVENTÉ : scénario de théoxane, évidemment.

CARACTÈRE : t'es un sacré personnage toi. t'as le feu en toi. tu lâches rien. t'es déterminée comme pas possible. certains te disent tête brûlée. ils ont peut être pas tord. t'as la passion en toi. quand tu défends quelque chose, tu n'y vas pas par quatre chemins. oh que non. loin de là. l'autorité, ça ne te fait pas peur à toi. tu n'as pas peur de rentrer dans le lard. charmant n'est-ce pas ? mais c'est la vérité. pourtant tu n'en restes pas moins douce et très protectrice envers les personnes que t'aimes. c'est peut être ça ton défaut. celui d'être trop dévouée. mais c'est plus fort que toi. ça se transparaît assez dans ton travail. pauvre de toi. t'aimerais pouvoir défendre toutes les causes perdues. tu penses en être une à toi toute seule. c'est sans doute ton côté terre à terre qui te fait dire ça. pourtant t'es une débrouillarde. il n'y a pas de doute là dessus. t'as toujours su de toute façon. c'est pas parce que t'as une famille aimante que tu ne sais pas vivre sans eux. même s'ils sont une partie intégrante de ta vie. certes. on te considère souvent comme une petite maman. celle qui est bien trop mature pour son âge. celle qui dit quoi faire. trop autoritaire mais qui d'un autre côté veut juste simplement protéger. oui on peut dire ça comme ça tu es une petite maman. t'as d'ailleurs des principes. tu détestes les enfreindre. ça te tue presque. tu es honnête et intègre. ça peut paraître assez étrange vu ta profession. t'es sans doute l'exception qui confirme la règle sans doute. TICS ET TOCS : t'as pas tellement eu une vie difficile. loin de là. famille aimante. t'as jamais manqué d'amour. tu te considères comme chanceuse. tout le monde n'a pas cette chance et tu le sais. t'es heureuse d'avoir tes parents. et tes soeurs aussi. + tu t'es lancée dans une grande carrière. tu penserais pas que ça serait aussi dur. parce que le droit, ce n'est pas une mince affaire. surtout dans ce monde de brutes. des remarques t'en as essuyé. après tout tu n'étais que la pauvre petite stagiaire. femme qui plus est. c'était ta peine. être une femme dans ce monde impitoyable. t'as su en faire une force. + t'es d'ailleurs une féministe convaincue. tu détestes d'ailleurs qu'on identifie les féministes, comme des féminazis. c'est loin d'être le cas. tu ne fais pas partie de ces femens ou tu ne sais quoi. tu défends juste ta cause. est-ce que cela fait de toi une mauvaise personne ? tu ne crois pas non. alors tu les défends haut et fort tes valeurs. t'as pas peur de parler fort. ni des remarques. t'en as déjà trop essuyé pour que cela t'atteigne à présent. + t'es du genre à chanter à tue-tête en voiture. ça te détend tellement. ça te fait rire aussi. au moins ça te passe le temps. parce qu'être en voiture à paris c'est pas une mince affaire. les bouffons ça te connait. alors pour éviter d'être une folle qui crie sur tout. tu préfères te défouler sur des chansons. t'as toujours une clef usb avec tes chansons préférées pour les mettre dans ta voiture. indispensable selon toi. + tu l'as rencontré assez étrangement. en fait c'est ton sauveur. tu devais te rendre à un rendez-vous très important. t'étais en retard. tu devais encore prendre un café. seulement voilà. tu vas toujours trop vite. tu réfléchis toujours après tes gestes. et le mal était fait. un café atterrit directement sur ton chemisier immaculé. horreur malheur. t'y crois pas. en fait non. il t'attrape la main à temps pour te tirer de la trajectoire du café. ça va tellement vite que tu crois sentir le café sur toi. mais non. ton chemisier est toujours aussi blanc. + depuis ce jour-là, vous vous rencontrez souvent. et vous vous voyez quand vous pouvez. tu l'aimes beaucoup. tu ne peux le nier. il te fait rire. sa différence entre son pays et le tien te fascine. t'as l'impression de voyager avec lui. il l'aime son pays tu le vois dans ses yeux. et c'est plaisant à écouter. vraiment. + t'es quelqu'un de très mature. on ne peut dire le contraire. mais là t'es totalement partie en vrille. tu sais pas tellement comment. ni pourquoi. il t'a exposé son problème; et t'as dit oui. comme ça. sans réfléchir. ça ne te ressemble pas. tu veux éviter qu'il reparte. alors t'as dit oui pour un mariage blanc. horreur. + depuis tu sais pas trop quoi penser. tu préfères éloigner le problème pour l'instant. pourtant tu vas devoir l'annoncer à ta famille. et ça, ça te fait carrément flipper. parce que ta famille, elle te connait. elle sait comment tu es. elle va sans doute s'en rendre compte. te sermonner. et pis tout ce qui s'en suit. la situation t'échappe. t'aimes vraiment pas ça. ce n'est pas possible pour toi.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? à vrai dire, t'aimes énormément te balader sur l'île saint-louis. surtout à la pointe de l'île, en contrebas, là où il y a un coin d'eau et un beau parterre de végétal. c'est un magnifique endroit. si tu pouvais tu prendre tes crayons et des feuilles, et tu passerais tes journées à tenter de capter cette beauté végétal pour l'éternité. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? tout en fait. c'est peut être parce que t'as toujours vécu ici. mais t'es fière d'être parisienne. les clichés ne t'atteignent pas. ou peu. t'aimes tout simplement le fait de vivre ici. il n'y a pas plus compliqué ça en fait. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? la circulation. c'est juste impossible pour toi. tu prends toujours ta voiture pour ton boulot et ça te met tellement en rogne. les bouchons ça n'a jamais été ton truc. encore moins ceux qui tentent de gruger tout le monde en slalomant entre tous. non, ça te fait sortir de tes gonds généralement. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : belle, lumineuse, pleine de possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Jeu 12 Jan - 21:28



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

t'as le sourire aux lèvres. t'es joyeuse. t'as beau avoir passé une journée assez stressante au boulot, ça va. le dossier était difficile. une famille sur la sellette et une agence de requins. t'as su que cela ne serait pas facile. mais tu t'accroches. tu touches le fond du problème. tu le sens en fait. alors ça t'a vraiment fatigué. mais vraiment. pourtant t'es étrangement bien. tu le rejoins. c'est pour ça. eh oui. vous vous êtes donnés rendez-vous dans ce café. ce même lieu où vous vous êtes rencontrés. celui où t'as failli être brûlée vive par du café brûlant. c'est grâce à lui si tu n'as pas tellement été en retard à ton entretien. un miracle presque. c'est presque normalement que tu lui avais proposé un café le lendemain. pour le remercier. et puis les autres cafés se sont enchaînés. t'aimes bien le retrouver. son accent te fait sourire. c'est adorable selon toi. t'as toujours été fascinée par les autres langues. sans doute pour ça que t'as travaillé comme une forcenée sur ton anglais. alors quand il parle, t'es fascinée. et puis, tu peux pas nier qu'il est séduisant. oui. faut bien que tu te l'avoues. pourtant tu ne le feras pas. c'est ton ami après tout. ami ? deux personnes qui se retrouvent souvent pour parler dans un café, c'est être ami non ? t'es pas comme ça d'habitude. à te poser dix mille questions. c'est presque étrange. avec lui, tout est différent. tu soupires doucement. faut que t'arrêtes ça. tu pousses la porte d'entrée du lieu avec un sourire. la chaleur de l'endroit te réchauffe. le froid hivernal se dissipe peu à peu de tes membres. il fait toujours bon vivre ici. tu le vois tout de suite. il est assis à quelques tables de là. il ne t'a pas encore vu. sa tête est plongée dans son café. tu te diriges alors vers lui. tes talons résonnent sur le sol. t'arrives à sa hauteur. « alors comme ça on ne m'attend pas pour commander ? » tu plaisantes évidemment. tu prends place en face de lui. il relève la tête. tu crois voir une zone d'ombre passer sur son visage. mais elle disparaît aussi vite qu'elle est apparue. tu crois finalement avoir rêver. il te sourit. « tu es toujours en retard. j'commençais à voir des... you know, polar bears sur la table. » bonne remarque. il avait pas tord. pourtant t'essayais. vraiment. son mélange de franglish te fait sourire. il a encore parfois un peu de mal avec la langue. « très drôle aha. » tu retires alors ton écharpe de ton cou. « pour la peine, tu me dois un café. » tu dis alors fièrement. il rit alors et lève la main pour qu'un serveur vienne. ce fut une femme. il savait ce que tu prenais. depuis trois mois, tu prenais toujours la même chose. c'est assez simple avec toi en fait. t'es toujours réglée. avoir une vie droite. sans doute une déformation professionnelle. enfin sauf pour les horaires étrangement. ton café arrive assez rapidement. comme votre conversation qui avance. vous riez. ça te fait du bien. tu te sens toujours bien avec lui. et puis tu finis par te souvenir d'un truc. son dernier message. il t'avait semblé étrange. « alors, du coup, tu voulais me parler de quoi ? » là. tu le vois. même très bien. son visage s'assombrit. tu ne sais pas comment le prendre. « oh. » il choisit ses mots. tu le vois. tu sais pas si c'est parce qu'il doit trouver les mots en français. ou si c'est parce qu'il veut vraiment trouver les mots justes. tu te comprends quoi. alors tu patientes. t'es pendue à ses lèvres. ça te fait un peu peur en fait. « well. je pars bientôt. je rentre chez moi. » tu crois pas comprendre. pas réellement en fait. il t'avait jamais parlé de revenir chez lui. jamais. pas à ce que tu t'en souviens en fait. tu l'avais toujours entendu dire qu'il aimait vivre ici. à paris. « comment ça ? je comprends pas. » tu finis par dire. t'as que ça en stock. il soupire un instant. pas un soupir d'agacement. non de lassitude. « j'ai reçu une lettre il y a deux jours. mon ... my residence permit s'achève ici. je dois être expulsé. » là. c'est la guillotine qui tombe. tu la sens sur ta gorge. elle s'appuie. t'étrangle. tu ne sais pas tellement quoi dire. c'est assez soudain. « mais on doit pouvoir faire quelque chose non ? t'es pas forcément obligé de retourner dans ton pays n'est-ce pas ? » un espoir. tu veux pas le voir repartir. oh que non. plus que tu ne voudrais l'admettre. « je ne pense pas. je ne sais pas ce qu'il s'est passé. je pensais que tout était bon. mai apparement pas. je ne vois pas ce que je peux faire de plus. je suis obligé de me plier. » tu réfléchis. vite. très vite. trop vite. ça turbine et pourtant tu vois pas. t'es pourtant avocate non ? tu devrais savoir. une faille dans la loi. une solution. mais rien. comme si ton cerveau ne voulait pas communiqué avec toi. damn it. « je ne vois pas. enfin pas l'immédiat. » tu secoues la tête. tu ne comprends pas. « non il y a forcément un moyen. » tu dis. mais tu vois pas encore lequel. mais ça va venir. tu le sens. « j'ai tout étudié. je ne vois pas. à moins que je ne me marie ici avec une française, je ne vois pas ce que je peux faire pour rester ici. » il dit ça en rigolant. une blague lancée comme ça. là tu relèves la tête. c'est sans doute parce que tu t'étais attachée à lui. à son humour venu d'ailleurs. à ses blagues parfois douteuses. et à son humour. oui sans doute. alors tu l'as dit. t'as pas réfléchi. ça ne te ressemble pas. mais tu l'as dit. avec peut être l'espoir fou qu'il accepte. « alors marions-nous. » il fait les gros. ne comprend pas à son tour. sur le moment, t'es très sérieuse. si tu peux lui rendre service. tu penses pas aux conséquences. à ta famille aussi. non. tu peux juste au fait qu'il doit rester. c'est tout. alors c'est sorti tout seul. presque comme la seule dernière bouée de secours. « are you serious ? » il finit par dire. tu hoches la tête. quelques secondes de plus et tu vas dire non. tu vas retenir tes mots. te dire que tu plaisantais. « d'accord. » si t'étais pas assise, tu serais probablement par terre. il a accepté. tu sais pas dans quoi tu t'es embarquée. oh que non. c'est toujours un tourbillon dans ta tête. tu sais pas qu'un mariage blanc. c'est illégal. tu ne le connais même pas presque. c'est juste un ami oui. et encore. vous ne vous connaissez que depuis trois mois. c'est peu. pourtant, tu t'es attaché à lui. oui. bien plus que tu n'aurais pu l'avouer. qu'est-ce que tu vas dire à ta famille ? tu ne sais même pas. toi qui as toujours été la plus raisonnable, la plus professionnelle. ils vont surement t'en dissuader. tu joues ta carrière, ta réputation sur ce coup-là. si ça se sait. t'es rayée du barreau. mais tu penses que t'as pas le choix. oh que non. tu ne peux le voir repartir. tu ne sais même pas non plus que lui aussi. en grande partie à cause de toi. mais non. tu ne sais pas ça. tu penses qu'il veut simplement rester parce qu'il aime paris. oui tu penses ça. un pas à la fois. tu vas déjà te marier à un presque inconnu. quelle connerie tu venais de faire. enfin.. c'en était réellement une ?


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : marie. ÂGE : dix-neuf ans. SEXE : femme. VILLE : france, c'est déjà bien. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : heu parce que le scénario mamma mia quoi. COMMENT AS-TU CONNU LBD ? : alors là bonne question. j'sais plus trop en fait. FRÉQUENCE DE CONNEXION : disons. cinq jour par semaine. suivant mes semaines, je préfère être réaliste que de dire tous les jours alors qu'on a tous nos périodes plus ou moins chargées quoi. donc on va dire en général, cinq jour par semaine. pour les rps, je dirais un à la semaine, voire plus suivant la longueur des rps évidemment. UN DERNIER MOT ?    


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]jennifer lawrence[/b] aka [i]rose fournier[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Jeu 12 Jan - 21:30

Ah le scéna' sur lequel je lorgnais depuis quelques jours ('fin semaine carrément maintenant ^^) est pris Ah ze suis content !
Bienvenue à toi Miss "R" et bon courage pour ta fiche :) Tes sist' Agathe et Théoxane vont être aux petits soins avec toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : esti ginzburg, la magnificence.

CRÉDITS : ecstatic ruby (avatar) + moi (signature).

PSEUDO : anaëlle.


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Ven 13 Jan - 16:11

quel beau choix de prénom et quel excellent choix de famille aussi
je te souhaite un IMMEEEEEEEENSE bienvenue parmi nous, j'espère que tu te plairas ici. on va te chouchouter de toute façon.
mille merci de tenter ce scénario d'ailleurs. si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me siffler, je suis à ton entière disposition.


oh et j'allais oublier :
 


she's a saint
and a sinner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Ven 13 Jan - 16:47

YES YES YES !

la petite fournier

bienvenue à la maison mon chat, t'inquiète, tes soeurettes vont te faire la misère un accueil d'enfer

si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à contacter le staff
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Ven 13 Jan - 18:57

très bon choix
bienvenue à la maison et dans la famille fournier, bon courage pour ta fichette n'hésite pas à nous harceler tant que tu veux, nous sommes là pour toi

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Dim 15 Jan - 1:17

OH. Merci à tous, vous êtes vraiment adorables. C'est trop gentil cet accueil.
D'ailleurs ne vous en faites pas, je commence ma fiche dès que je peux ce week-end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : jeon jeongguk

CRÉDITS : iva. (avatar) jecn (gifs signature) anaelle (code signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Dim 15 Jan - 10:21

bienvenue jolie demoiselle



⊹ Paris m’étouffe. Paris me bouffe. Paris se pâme. Paris se moque de moi quand je rame et je suffoque dans les tunnels du RER. Mais je m’en moque... car j’ai ta main qui me conduit au paradis, dans le plus beau de ce Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Dim 15 Jan - 20:04

bienvenue sublime créature
bon courage pour ta fiche, et réserves moi un lien (quel goujat je fais héhé) :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Sam 21 Jan - 13:15


Il est temps de terminer ta fiche

eh ben alors... où es-tu passé(e) ? ça fait maintenant une semaine que tu as commencé ta fiche, mais nous n'avons plus de nouvelles de toi... comment ça se fait ? ne nous dis pas que tu t'es noyé(e) dans la seine ! ici, le staff est rempli de maîtres nageurs accomplis et encore plus sexy qu'adriana karembeu ! autrement dit, tu n'as aucune excuse, on te sauvera coûte que coûte ! à partir d'aujourd'hui, tu ne disposes donc plus que de quatre jours pour nous demander un délai, sans quoi ton compte se verra supprimé. nous, on n'a pas envie de te laisser partir ! alors reviens-nous, tu nous manques déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : esti ginzburg, la magnificence.

CRÉDITS : ecstatic ruby (avatar) + moi (signature).

PSEUDO : anaëlle.


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Dim 29 Jan - 23:24

JE T'AIME
JE T'ADORE
AUTANT QUE J'AIME TA FICHE

rose est parfaite !
j'attends tout de même l'accord de la fournier n°1 pour te valider et après on pourra faire des folies !


she's a saint
and a sinner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Lun 30 Jan - 10:06

évidemment qu'elle est parfaite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eau de toilette

JE RESSEMBLE À : esti ginzburg, la magnificence.

CRÉDITS : ecstatic ruby (avatar) + moi (signature).

PSEUDO : anaëlle.


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight. Mer 1 Fév - 22:18

C'EST DONC AVEC UN IMMENSE PLAISIR QUE JE TA VALIDE ! bienvenue officiellement dans la famille fournier, ça va dépoter !


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire. en plus, tu as la possibilité de demander des liens pour ce fameux scénario aux autres petits membres, et même de te proposer pour combler le vide de quelqu'un d'autre en te rendant par-là. en attendant, si tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller rechercher un partenaire, le staff se chargera de vous concocter une petite scène juste pour toi et tes nouveaux amis. t'as vu comme tout le monde est mignon ici ? alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlin, et on les aide à s'intégrer grâce au parrainage. et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !


she's a saint
and a sinner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: we can sail away tonight on a sea of pure moonlight.

Revenir en haut Aller en bas

we can sail away tonight on a sea of pure moonlight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» 05. Hého matelot, come sail away. [Avec Heath]
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 17 :: gestion-