Partagez|

let it out (joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : kim taehyung

CRÉDITS : nana (avatar) mnyunki (signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: let it out (joshua) 30/1/2017, 15:38



Joshua & Daehyun

« On devrait... se revoir plus tard, qu'est-ce que t'en dis ? Ton frère est fatigué. J't'enverrai un texto pour qu'on se donne rendez-vous. T'as pas à répondre. Tu viens, c'est tout. Faut qu'on discute. » Seul chez lui, Daehyun entendait encore le ton presque autoritaire de Joshua. Devait-il réellement lui obéir ? Non. Mais ce petit quelque chose en lui le poussait à accepter ce futur rendez-vous malgré la peur que son ancien ami puisse découvrir ce qu’était devenue sa vie. Il voulait le revoir, essayer d’arranger les choses entre eux sans pour autant dévoiler ses secrets. Pour ça, il n’était pas encore prêt.

Quelques jours plus tard, le cœur de Daehyun fit un bond en recevant le fameux message de Joshua. Ils avaient rendez-vous le lendemain en début d’après midi. Il était censé travailler mais demanderait à échanger les shifts avec une de ses collègues. Ce n’était pas la première fois, ils s’arrangeaient entre eux pour ne pas avoir de souci. Il ne répondit rien à Joshua mais envoya cependant un message à sa collègue pour lui demander si elle était bien libre pour le lendemain. Réponse positive rapide. Un instant il avait presque espéré qu’elle refuse pour qu’il puisse se défiler. Ses sentiments contradictoires le rendaient nerveux et Daehyun eu du mal à s’endormir stressant pour ce rendez-vous qu’il avait un peu trop attendu.

Au travail le matin, ses collègues remarquèrent ses efforts vestimentaires. Il avait mis son plus beau jean et une chemise en flanelle encore en bon état. Ça faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas pris le temps de se préparer au moins un peu. Tous ses matins étaient consacrés à Minhwan, lui ne passait que très peu de temps devant sa penderie et son miroir. « T’as un rencard Daehyun ? » avait demandé gentiment sa collègue le faisant rougir comme une pivoine malgré son teint hâlé. Non il n’avait pas un rendez-vous galant avec Joshua mais l’idée en elle-même le fit presque rêver. Il ne s’était jamais posé de questions sur la nature de ses sentiments pour Joshua par le passé. Leur proximité particulière l’avait troublé au début puis il s’était laissé aller. Aujourd’hui, tout était brisé et Daehyun craignait qu’ils ne puissent jamais rattraper les choses. Peut-être que connaître la vérité aiderait Joshua à lui pardonner son abandon mais Daehyun craignait qu’il ne le juge. C’était encore trop dur à imaginer.

L’heure du rendez-vous arriva trop vite à son goût et c’était presque à reculons qu’il pris le métro pour rejoindre son ami. Téléphone en main, il songeait encore à mentir, trouver une excuse pour s’échapper mais il ne fit rien, laissant juste les stations défiler sous son nez. Il fallait qu’il prenne son courage à deux mains, qu’il affront enfin son ancien ami. Dans la rue, Daehyun garda la tête basse n’osant pas regarder les gens qu’il croisait. Il était terriblement mal à l’aise en société et dans de nouveaux lieux. En avance, il entra dans le café et fut surpris d’y trouver déjà Joshua. Il aurait aimé pouvoir se poser seul, essayer de se détendre avant le grand saut mais il n’eut pas le choix que de le rejoindre celui-ci l’ayant vu entrer. Ses mains moites l’empêchèrent de serrer la main de son ancien ami alors il se contenta de s’asseoir après un petit signe de tête. « Bonjour… » souffla-t-il timidement avant d’être interrompu par un serveur qui prit leurs commandes. De nouveau seuls, le regard de Daehyun resta fixé sur ses mains. La crainte de voir de la haine dans les yeux de Joshua l’empêchait de plonger ses yeux dans les siens. « Minhwan aurait aimé venir, il a aimé te rencontrer… » parler de son frère l’apaisait. C’était un sujet qui ne cesserait jamais de chasser ses tourments. Il était son rayon de soleil, sa vie, tout simplement. Bien sûr, lui aussi aurait préféré que le petit soit à ses côtés mais il devait assumer son statut d’adulte. N’était-il pas capable d’affronter Joshua ? « non ! » lui criait une petite voix au fond de son crâne. Le jeune coréen se sentait si fébrile que lorsque son café se retrouva entre ses mains, il manqua presque de le faire tomber tant il tremblait. Ce rendez-vous allait être terrible pour ses nerfs et Daehyun ne souhaitait qu’une chose : que tout se termine vite.


rooting for you
DAEHYUN ⊹ Let winter break, let it burn 'til I see you again. I will be here with you just like I told you I would. I'd love to always love you, but I'm scared of loneliness when I'm alone with you. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Park Jimin

CRÉDITS : (c)neovenus (vava) (c)pjmsx (gifs) (c)billpazuzu (signa)

PSEUDO : billpazuzu


MessageSujet: Re: let it out (joshua) 8/2/2017, 11:58



Joshua & Daehyun

Ils s'étaient quittés simplement. Daehyun s'était levé, son frère dans les bras et il était parti. Pendant un moment, Joshua n'avait pas bougé. Il était resté assis sur le banc et avait regardé dans le vide, se demandant si ça n'était pas une erreur de l'avoir laissé filer, comme ça. N'était-ce pas prendre le risque qu'ils ne se revoient jamais ? Si ça l'était. Carrément même. Mais au moins pourrait-il tester l'intérêt que Dae lui portait. S'il ne venait pas au rendez-vous, il aurait confirmation que leur relation était vouée à l'échec et que rien ne pouvait être sauvé de cette dernière. Ca resterait un bon souvenir... quelque peu amer sur la fin malgré tout.

Finalement il s'était levé et était rentré chez lui, à la fois satisfait d'avoir pu enfin le trouver et inquiet à la perspective de ne jamais le revoir. Il aurait voulu lui proposer un rendez-vous dès le lendemain mais il avait des obligations. L'université notamment. Non pas que ses études le passionnaient réellement mais... il ne voulait profiter de l'argent de sa mère sans qu'elle en reçoive un retour à savoir : sa réussite aux examens. Il dût donc patienter quelques temps avant d'enfin trouver un instant de libre. Il n'avait rien le lendemain après-midi. C'était l'occasion idéale. Aussi, il lui proposa de le rejoindre dans un café du 14ème. C'était un quartier qu'il affectionnait, dans lequel il se sentait à l'aise. Et il espérait que l'ambiance stimulante qui y régnait mettrait à l'aise aussi le garçon qu'il invitait.

Posé dans une chaise en osier, les coudes sur la table ronde au style contemporain, il attendait, simplement. Son téléphone était échoué devant lui, sur la nappe blanche et bien qu'il le regardait assez souvent pour savoir qu'il n'avait reçu aucune réponse, il s'évertuait à vérifier de temps en temps le menu de ses messages, que son appareil n'était pas en mode avion, que le signal était assez haut... Il angoissait, c'était évidemment. Qui que ce soit d'extérieur aurait pu saisir l'état dans lequel il se trouvait de part son attitude tendu, son genou galopant, ses gestes répétitifs dans ses cheveux de couleur sucrée. Il venait de se colorer les cheveux. Lui qui n'avait jamais rien tenté de plus extravagant qu'une couleur noire plus foncée que sa chevelure naturelle s'était laissé tenter par une décoloration puis une touche de rose dans ses cheveux. Il les sentait légèrement abîmés sous ses doigts mais qu'importait. Il était satisfait du résultat. Et il se sentait un peu original. Et inconsciemment il espérait que Dae aimerait son extravagance. De façon platonique mais tout du moins qu'il récolterait quelques compliments. Du moins... encore fallait-il qu'il vienne au rendez vous.

Il était en avance mais quand bien même il vérifiait régulièrement l'heure sur sa montre, pianotant sur la table en regardant autour de lui. Par où arriverait-il, s'il arrivait un jour ? Par la droite, par la gauche ? Peut-être de cette rue perpendiculaire juste en face de la terrasse qu'il pouvait voir à travers la baie vitrée ? Avait-il jamais été aussi impatient et pressé de voir le temps passer ? Les secondes semblaient si longues. Si longues qu'il en aurait presque supplié la vie de s'accélérer. Mais finalement, son attente prît fin. Il le reconnût immédiatement. Même s'il ne l'avait vu qu'une fois, il se souvenait parfaitement de ses traits. Alors lorsqu'il passa la porte, il se redressa, espérant se faire remarquer par ce simple mouvement. Et apparemment, c'était suffisant puisqu'il vînt vers lui. Il était venu... il aurait voulu soupirer de soulagement. Mais il retînt son souffle au lieu de ça. Il ne voulait pas non plus être trop démonstratif et lui rappeler à quel point leur histoire était pour lui un point sensible. Car si ça n'était pas réciproque, alors il aurait l'impression de perdre toute dignité. Il le laissa simplement s'asseoir face à lui, en croisant à nouveau ses mains sur la table. « Bonjour… » lui adressa-t-il et Josh fût presque surpris de le voir faire le premier pas. Un petit « Salut… » passa la barrière de ses lèvres, assez faiblement, comme un souffle. Mais il n'eût pas le temps de dire autre chose qu'un serveur apparût et demanda leurs commandes respectives. Il choisît un cappuccino, simple mais efficace, avant de refaire face à Daehyun en croisant ses bras. Il ne sût réellement comment reprendre la discussion après cette interruption. Mais Dae s'en chargea. « Minhwan aurait aimé venir, il a aimé te rencontrer… » lui confia-t-il timidement, lui arrachant un léger sourire. Il se souvenait de sa première rencontre avec le petit homme et de sa mignonnerie absolue. Il vînt enlacer la tasse qui contenait sa boisson chaude avec un sourire persistant. « Ca m'a fait plaisir aussi de le rencontrer. Il est adorable. Vraiment. » pût-il répondre alors que plus rien ne semblait susceptible de les couper. Lui d'habitude sociable et engageant ne parvenait pas à trouver les mots pour engager la conversation dans le sens qu'il le désirait. Car la tournure que prendrait cette discussion serait forcément un peu houleuse. Devait-il mettre les pieds dans le plat tout de suite ? C'était plutôt dans sa nature. Il était franc, sincère, manquait même cruellement de tact parfois. Et il en venait toujours au fait, sans tourner autour du pot.

Portant la tasse à ses lèvres, il laissa encore à Daehyun un peu de sursis. Il remarquait clairement son trouble, son appréhension dans ses gestes tremblants et mal assurés. Est-ce que Joshua était si impressionnant ? Effrayant ? C'en était presque vexant de voir qu'il craignait sa réaction. Et il avait envie de lui balancer qu'il ne la craindrait pas s'il n'avait pas agi comme il l'avait fait. Lâchant un soupir il vînt passer une main, à nouveau dans ses cheveux et leva le regard cherchant celui de son vis à vis. Mais ses yeux étaient fuyants. Il détestait l'impression que ça lui donnait, d'être un tortionnaire, d'être méchant, effrayant. Vraiment, il détestait. Il n'hésita pas plus pour attirer son attention et posa une main sur son poignet. « Ca serait bien que tu me regardes non ? J'vais pas te bouffer. » lui dît-il aussi calmement que possible, incapable pour autant de masquer la déception dans sa voix face à cette attitude. « Si t'es venu... c'est parce que t'es d'accord pour qu'on discute, non ? » lui demanda-t-il ensuite, penchant la tête sur le côté. « Alors discutons. Mais allons droit au but. J'ai pas envie de parler de la météo ou de ce que t'as mangé au petit-déjeuner. J'veux qu'on parle de nous, là. » Il était directif, mais il voulait que les choses avances. Il voulait enfin comprendre, si c'était possible. « Vas-y, commence. J't'écoute. Qu'est-ce que tu as à dire ? » dît-il enfin, recroisant ses bras sur la table, abandonnant le membre de Daehyun alors qu'il ne voulait pas qu'il perçoive chacune de ses émotions dans sa manière de s'y agripper. Car il savait que s'il commençait à être ému, triste, en colère, sa poigne changerait forcément en conséquence.



is it you who changed or is it me ?
Snowflakes fall down and get farther away little by little. I miss you. I miss you. How much longer do I have to wait ? How many more nights do I have to stay awake to see you ? To meet you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : kim taehyung

CRÉDITS : nana (avatar) mnyunki (signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: let it out (joshua) 12/3/2017, 16:03



Joshua & Daehyun

Stressé. Peut-être même plus. Daehyun sentait son cœur battre fort puis s’arrêter net. Il ne savait plus très bien comment il était arrivé au lieu de rendez-vous. L’esprit ailleurs, ses pieds l’avaient guidé jusqu’à Joshua et un instant il aurait aimé se perdre. Fuir était quelque chose qu’il avait trop souvent fait et malgré sa bonne volonté, le jeune coréen peinait à surmonter ses peurs. Pourtant, il était là, avec lui. Assis sur une chaise, le regard posé partout sauf sur son ancien ami. Il craignait ses mots. « Ca m'a fait plaisir aussi de le rencontrer. Il est adorable. Vraiment. »  Minhwan n’était plus là pour faire tampon, pour l’empêcher de dire ce qu’il avait sur le cœur et ça terrifiait Daehyun. Il était lâche et l’assumait presque. Ses joues bronzées malgré le temps morose se colorèrent d’un rose trahissant sa gêne. « merci.. pour lui… » Pouvaient-ils parler de Minhwan toute la journée ? Ça l’arrangerait. Mais daehyun n’était pas bête, il savait très bien ce qui l’attendait et il ne savait pas comment il allait pouvoir s’en sortir. Il avait réfléchi toute la nuit à de possibles phrases pour apaiser les doutes de Joshua mais rien ne semblait logique. S’il mentait, leur amitié serait certainement révolue après ce rendez-vous. Daehyun voulait s’isoler, éloigner les gens susceptibles d’entrer dans sa vie et découvrir à quel point il luttait pour joindre les deux bouts. Joshua, pourtant, était différent. ils avaient tellement partagé que Daehyun voulait croire qu’il comprendrait. mais quelque chose l’en empêchait. Sa peur, sa timidité ? Il ne savait pas. Tout semblait compliqué pour lui.

Sentant la main de Joshua sur son poignet, Daehyun se crispa. Personne à part minhwan ne le touchait et ça le rendit un peu plus nerveux encore. Pourtant, il ne repoussa pas son ancien ami, la chaleur de sa main plutôt agréable contrastant avec son bras gelé. « Ca serait bien que tu me regardes non ? J'vais pas te bouffer. » Rentrant sa tête dans ses épaules, Daehyun ne leva pour autant pas le regard vers Joshua. Son ton était froid et il ne pouvait le blâmer. Daehyun avait disparu du jour au lendemain alors que leurs vies étaient étroitement liées. Ce n’était que du virtuel mais Daehyun n’avait jamais tenu autant à quelqu’un aussi fort en dehors de ses parents et son petit frère. Joshua avait été spécial pour lui. Leur relation était naturelle, tendre et passionnante. Il avait été le seul à intéresser daehyun, à entrer dans sa vie et y rester pour quelques temps. C’était le plus jeune qui avait tout gâché et aujourd’hui il ne savait pas comment réparer tout ça. Le voulait-il vraiment ? Oh oui, il le désirait tellement. Mais il avait aussi besoin de garder son jardin secret dévoré par la honte. Comment faire ? Daehyun avait brisé leur lien et il se doutait que Joshua n’était pas assez bête pour accepter une excuse telle que « désolé j’ai eu beaucoup à faire ». « Si t'es venu... c'est parce que t'es d'accord pour qu'on discute, non ? » Tellement perdu dans ses pensées, Daehyun ne répondait pas, ne le regardait même pas. Tout ce qu’il allait faire était de gâcher sa dernière chance de récupérer Joshua dans sa vie. « Alors discutons. Mais allons droit au but. J'ai pas envie de parler de la météo ou de ce que t'as mangé au petit-déjeuner. J'veux qu'on parle de nous, là. » Comment faisait-il pour être aussi direct ? Daehyun se souvenait de lui comme quelqu’un de bavard et plus extraverti mais surtout très franc. En résumé, il était l’inverse de Daehyun et souvent il s’était demandé ce que son ami avait pu lui trouver lui qui était si introverti et timide. Peut-être ne l’avait-il pas bien compris lors de leurs discussions téléphoniques. Daehyun s’était ouvert à lui, de façon raisonnable mais il l’avait été. En face, tout était différent. le jeune homme était d’une timidité maladive. Encore plus face à quelqu’un qui avait tant compté et qu’il avait lâchement abandonné. « Vas-y, commence. J't'écoute. Qu'est-ce que tu as à dire ? » Relevant vivement la tête vers Joshua, daehyun cligna des yeux gêné par les longs cheveux de sa frange lui barrant la vue. Doucement, il dégagea sa mèche et soupira. Que dire. Que faire. Daehyun ne savait pas par où commencer. Il n'avait jamais été expressif, peu doué avec les mots. « Je... je ne sais pas quoi te dire... » Triturant ses doigts nerveusement, le coréen porta ensuite ses mains à son visage, y frottant sa peau presque durement. « j'ai été submergé après... la mort de mes parents... » Ce n'était pas faux. Daehyun n'avait plus une seconde à lui mais au fond ça l'arrangeait. Fuir, encore et toujours. « J'ai le temps de rien... je travaille dans un bar et je m'occupe de minhwan dès que j'ai terminé » dit-il moyennement convaincu par ses propres paroles. Joshua aurait sûrement du mal à le croire si lui-même paraissait se juger pour mensonge. Non, il ne mentait pas réellement mais il se cachait derrière des excuses pour ne pas avouer la vérité. Ne pas avouer qu'il avait d'énormes difficultés et qu'il en avait terriblement honte.



rooting for you
DAEHYUN ⊹ Let winter break, let it burn 'til I see you again. I will be here with you just like I told you I would. I'd love to always love you, but I'm scared of loneliness when I'm alone with you. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Park Jimin

CRÉDITS : (c)neovenus (vava) (c)pjmsx (gifs) (c)billpazuzu (signa)

PSEUDO : billpazuzu


MessageSujet: Re: let it out (joshua) 28/4/2017, 04:09



Joshua & Daehyun

Ils étaient enfin face à face. Réellement. Pas totalement seuls mais au moins n'avaient-ils rien qui puisse les empêcher d'échanger. Rien sauf eux même. Rien sauf Daehyun. Il était venu, c'était déjà un bon point. Mais pour autant, Joshua avait une crainte qui persistait : celle qu'il maintienne encore un mur entre eux. Qu'il ne parle pas. Ne se livre pas à lui. Ils avaient tellement partagés, ils avaient été si proches... Pourquoi fallait-il que ce soit si difficile aujourd'hui d'échanger quelques mots ? Pourquoi, pour Dae, était-ce si dur de se confier ? De lui confesser le pourquoi du comment tout avait dégénéré ? Joshua avait passé tant de temps à ressasser leurs souvenirs communs, à chercher ce qui avait pu dans son propre comportement les amener à un éloignement aussi énorme. Mais il n'avait jamais réellement mis le doigt dessus. Alors, peut-être trop vite, il s'était dit que ça ne venait pas de lui. Que peut-être la raison était toute autre. De là à penser que c'était la faute de Daehyun, il n'en était arrivé à ce point que lors de leur première rencontre. Quand Daehyun n'avait montré aucun enthousiasme en le voyant. Comme s'il avait préféré ne jamais le voir. Joshua ne mentirait pas là dessus. Ca l'avait profondément vexé. Alors qu'il avait presque traversé la France pour le trouver et réussir à renouer avec celui qu'il aurait pu considérer comme son meilleur ami... Ce dernier ne lui avait montré aucune envie de se réconcilier. Jusqu'à aujourd'hui. Il avait fait l'effort déjà de se déplacer et de venir le trouver dans ce café. C'était un début. Mais maintenant, Jo ne s'en contenterait pas. Il voulait en savoir plus. Il voulait comprendre. Il ne voulait pas rester sur sa rancoeur et ruminer plus longtemps. Il ne voulait plus en vouloir à celui à qui il tenait tant. Il ne voulait plus se dire que c'était forcément de sa faute. Il voulait savoir pour le comprendre et accepter. Ou alors pour se battre à nouveau et le récupérer. Parce qu'il lui avait manqué. Parce qu'il lui manquait. Tout simplement.

Il commença par des gentillesses, consentit à lui dire que rencontrer le petit frère de son ami lui avait fait plaisir. Mais même si Minhwan était important pour Daehyun, il ne voulait pas s'éterniser sur le sujet. Ils étaient là pour parler d'eux. De leur relation. C'était un peu égoïste. Très même. Mais il tenait à ce que les choses soient mises au clair. Tout simplement. Aussi le lui fît-il comprendre, l'incitant à le regarder et à enfin parler, lui exprimant bien ses intentions lors de ce rendez vous : entre et écouter ses excuses, ses justifications. Et il ne comptait pas le laisser filer sans avoir obtenu satisfaction. Et lorsque Dae remonta enfin son visage face au sien, il retînt presque sa respiration. Allait-il enfin savoir le fin mot de l'histoire ? Il n'attendait que ça. « Je... je ne sais pas quoi te dire... » débuta-t-il et Joshua crût pendant un moment qu'il allait en rester là, se dégonfler, ne rien dire de plus. Il ne dît pourtant rien, ne voulant pas le couper dans son élan. Il observa simplement ses gestes nerveux, avec une boule d'inquiétude dans le creux du ventre mais la gorge nouée par l'agacement qui s'y mêlait. Il ne savait plus quoi ressentir. S'il devait lui en vouloir ou faire preuve de compassion. Dae semblait en détresse, littéralement. « j'ai été submergé après... la mort de mes parents... » continua-t-il et un instant, Jo se sentît cruel de lui imposer une telle épreuve, un interrogatoire presque alors que le garçon face à lui avait connu des choses tragiques. Il aurait dû le laisser tranquille... Non ! Non parce que justement il tenait à lui. Parce qu'il avait voulu l'aider et qu'il ne comprenait pas ce qui s'était brisé entre eux, au point qu'ils ne parlent plus. Alors que tout ce qu'il voulait c'était être là pour lui. « J'ai le temps de rien... je travaille dans un bar et je m'occupe de Minhwan dès que j'ai terminé » conclût le plus jeune, l'air clairement mal à l'aise. Quelque chose clochait. Et Joshua savait pertinemment de quoi il s'agissait : il ne lui disait pas tout. Ca ne pouvait pas être que ça. Ca ne pouvait pas. Au début, ils continuaient à parler ! Et un sms par jour, même rien que ça, ça ne prenait pas tant de temps. Alors non. Il ne pouvait pas prendre cette explication au sérieux. Il ne pouvait pas.

Serrant doucement les doigts d'une de ses mains sur une serviette en papier traînant là, il finît par s'accouder à la table, posant le menton dans sa main et regardant par la baie vitrée en soupirant bruyamment. Par ce biais, il lui faisait comprendre qu'il n'était pas convaincu, pas encore satisfait. Il ne voulait pas spécialement être dur avec lui. Mais son caractère était tel qu'il lui fallait être sincère, parfois un peu rude. Il frotta son front en fermant les yeux, une expression légèrement impatiente sur le visage. Mais il décida de ne pas exploser. Il ne voulait pas non plus se donner en spectacle ni ruiner toutes ses chances de recréer une relation digne de ce nom avec Daehyun. Une fois qu'il eût contrôlé ses émotions il planta ses yeux dans les siens, toujours appuyé sur sa main. Il lui adressa un sourire bref, jouant à triturer le coin de la serviette à présent froissée entre ses doigts. « Je suis désolé... encore une fois. De ce qui est arrivé à tes parents. Réellement. Tu le sais. Je te l'avais déjà dit. » Oh oui. De nombreuses fois. Et il avait essayé de lui remonter le moral avec ses petits moyens. Apparemment, ils n'avaient eu qu'une efficacité moyenne. « Je me doute que tu dois être occupé, parce qu'il faut que tu t'occupes de ton petit-frère et de toi-même. » Bien sûr, il pouvait le concevoir. Il n'était pas complètement débile après tout. « Mais me dire que tu n'as le temps de rien, pas même de venir discuter avec moi même cinq minutes, même deux par skype ou par texto c'est... » il laissa sa phrase en suspens alors que, sans s'en rendre compte, il avait laissé l'agacement remonter. « J'peux pas croire qu'envoyer un texto puisse être si compliqué à faire dans une journée. » ajouta-t-il, le ton plus sec qu'il ne l'aurait voulu. Il se redressa, inspirant profondément, le visage crispé, les yeux toujours rivés sévèrement sur Daehyun. « T'as juste décidé, du jour au lendemain de ne plus me donner de nouvelles. J'ai même la date exacte dans mon portable puisqu'à partir de ce jour-là, ça n'a été qu'une conversation à sens unique. » En effet. S'il déroulait leurs sms, il constaterait qu'à partir de ce jour fatidique, ils n'avaient plus rien échangé. Plus rien. Et c'était douloureux. « J'ai cru pendant un moment que tu avais changé de numéro, tu vois ? Mais... j'pense que ça aurait été pire. Alors que je me suis accroché à l'idée que non, tu avais gardé ton numéro, parce que dans le fond, tu ne voulais pas complètement m'effacer de ta vie. Parce que tu voulais encore recevoir mes messages. » Il rît faiblement en secouant la tête, baissant les yeux sur les doigts qu'il avait croisé. Son ton était plus dur et accusateur qu'il ne l'aurait voulu. Mais il n'arrivait que rarement à filtrer ses propos et à cacher son humeur. Il était trop vrai pour ça. « J'me suis accroché à ça sinon j'allais te haïr. Et j'voulais pas. J'voulais croire qu'on pouvait encore partager quelque chose, tu vois ? Qu'un jour, ça reviendrait, presque naturellement. Qu'un matin tu m'enverrais un message en disant 'Salut Josh, désolé j'ai été enlevé par les extraterrestres. Ca va toi ?' et que nos vies reprendraient leur cours, normalement. Qu'on serait proches, comme avant. » Faire une petite blague au milieu de sa phrase lui servait de soupape de décompression. Il l'utilisait pour éviter de s'énerver, de péter un câble. Ca n'était pas le lieu pour ça. Mais ça aurait pu être l'occasion ceci dit. Se reconcentrant, il leva les yeux à nouveau pour l'analyser, voir ses réactions. Il espérait y voir un peu de regret. Y voir un peu d'affection et entendre un « désolé » mais ce dernier ne vînt pas assez vite. « Merde, ça me fait tellement chier ! J'suis pas du genre à réclamer l'attention de mes potes, okay ? Ca me ressemble pas ! Mais merde, j'veux dire, j'suis venu jusqu'ici en me disant que si tu savais que j'étais dans le coin, tu voudrais me voir ! Que tu m'appellerais et me dirais que tu veux qu'on se rencontre, qu'on fasse des trucs ensemble ! Mais ça fait des semaines que je suis à Paris, que je t'envoie des photos, une fois par jour ! UNE FOIS PAR JOUR PUTAIN !! Donc tu sais pertinemment que je suis ici ! » Le ton montait, il n'arrivait plus à se retenir. « J'voulais juste des nouvelles de ta part ! J'voulais que tu me montres que j'comptais un peu, merde ! » lâcha-t-il enfin avant de passer une main dans ses cheveux, vivement, se faisant presque mal au passage. Il était énervé. Blessé. Et se débattait avec ses émotions pour ne pas enrager. « T'aurais au moins dû me répondre une fois. Ou alors me dire carrément que tu voulais plus qu'on parle. Et voilà, j'aurais arrêté d'insister ! » C'était radicale. Il voyait le pire. Et dans son fort intérieur, il espérait que Dae ne lui dirait pas qu'il voulait justement mettre un terme à leur amitié, définitivement. Ca le faisait flipper. Ca serait pire que tout. Pire que d'attendre inlassablement un mot, un signe. Il aurait presque pu paniquer. « C'est ce que tu veux ? » reprît-il en fronçant les sourcils l'air affolé, appréhendant vraiment une réponse positive.



is it you who changed or is it me ?
Snowflakes fall down and get farther away little by little. I miss you. I miss you. How much longer do I have to wait ? How many more nights do I have to stay awake to see you ? To meet you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : kim taehyung

CRÉDITS : nana (avatar) mnyunki (signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: let it out (joshua) 17/6/2017, 13:32



Joshua & Daehyun

Sensations étranges. Besoin d’air. De partir, de rester. Daehyun ne sait plus. Ses mains tremblent, sa jambe s’agite et son cœur s’emballe. N’auraient-ils pas dû se tomber dans les bras ? Se serrer fort et rigoler ? Non. Daehyun a tout gâché. Pire, il n’arrive pas à changer les choses. Trop de craintes, trop d’appréhension. Et si Joshua le méprisait en apprenant la vérité ? Et s’il avait honte de lui ? Quels choix a-t-il ? Se séparer totalement de son ami et risquer de le faire souffrir, d‘attiser sa haine ? Ou doit-il se confier et l’accueillir dans son monde sans saveur, dans sa pauvreté et déclencher une réaction de pitié ? Daehyun ne veut rien de tout ça. Il aurait voulu vivre normalement, comme avant. Discuter avec lui, rire et écrire. Seulement, là, face à lui, se trouve un inconnu. Quelqu’un qu’il a tant rejeté qu’il n’arrive plus à l’accepter comme la personne à qui il était le plus attaché auparavant. Inconsciemment, sa culpabilité face à la mort de ses parents se prolonge sur son amitié avec Joshua. S’il n’avait pas passé sa vie sur son ordinateur, à discuter avec lui, peut-être aurait-il pu partager des choses avec ses parents. Aujourd’hui, ils ne sont plus de ce monde et Daehyun a l’impression d’avoir encore une fois tout fait de travers. Alors pour se faire pardonner, il se prive de tout plaisir possible donnant sa vie à son petit frère. Par sa faute, Minhwan se retrouve sans parents. Il ne se souviendra pas des moments partagés avec ses géniteurs. Lui a eu le droit de les connaître, de les côtoyer et les aimer sans pour autant en profiter. Egoïste. ‘Sombre con’.

Gêné, Daehyun sait que son ami attend qu’il parle, qu’il lui explique son comportement. Pourquoi devrait-il répondre. ‘tu lui dois bien ça’. Ah bon ? Ne lui doit-il pas d’être heureux ? Et pour ça, Daehyun est certain qu’il faut le laisser partir. Il est incapable de rendre quelqu’un heureux à part son bout de chou. Alors il tente de se dépêtrer comme il peut, il tourne autour du pot. Pas de réel mensonge, juste des affirmations banales. Joshua ne semble pas satisfait. Il aurait dû s’en douter. « Je me doute que tu dois être occupé, parce qu'il faut que tu t'occupes de ton petit-frère et de toi-même. » De lui-même ? C’est un bien grand mot. Il survit. Juste pour Minhwan. C’est suffisant. « Mais me dire que tu n'as le temps de rien, pas même de venir discuter avec moi même cinq minutes, même deux par skype ou par texto c'est... » Lâche. Égoïste ? Bête ? C’est tout plein de choses. Bien sûr qu’un message ne prend que quelques minutes. Evidemment qu’il pourrait le faire. Mais il bloque. Incapable d’imaginer un futur avec Joshua. « J'peux pas croire qu'envoyer un texto puisse être si compliqué à faire dans une journée. » Son regard le transperce, sa voix lui donne de désagréables frissons. Il sent l’énervement monter chez son ami. Comment le blâmer ? « T'as juste décidé, du jour au lendemain de ne plus me donner de nouvelles. J'ai même la date exacte dans mon portable puisqu'à partir de ce jour-là, ça n'a été qu'une conversation à sens unique. » Pour Daehyun tout ça n’est que fumée, vague souvenir qu’il essaie d’estomper un peu plus chaque jour. « J'ai cru pendant un moment que tu avais changé de numéro, tu vois ? Mais... j'pense que ça aurait été pire. Alors que je me suis accroché à l'idée que non, tu avais gardé ton numéro, parce que dans le fond, tu ne voulais pas complètement m'effacer de ta vie. Parce que tu voulais encore recevoir mes messages. » Vérité qui lacère un peu plus le cœur de Daehyun. Vérité qu’il aimerait effacer. Joshua a vu clair dans son comportement. Oui ses messages lui font du bien autant qu’ils le blessent. Dès que son téléphone vibre, l’écran affiche « Joshua ». Personne d’autre ne lui envoie de message. Personne ne le contacte. Joshua est le seul dans sa vie à s’acharner pour lui. « J'me suis accroché à ça sinon j'allais te haïr. Et j'voulais pas. J'voulais croire qu'on pouvait encore partager quelque chose, tu vois ? Qu'un jour, ça reviendrait, presque naturellement. Qu'un matin tu m'enverrais un message en disant 'Salut Josh, désolé j'ai été enlevé par les extraterrestres. Ca va toi ?' et que nos vies reprendraient leur cours, normalement. Qu'on serait proches, comme avant. » Dans le vague, le trouble de Daehyun le fige sur place. Incapable de rire ou même de pleurer. Trop d’émotions en lui qui ne sortent pas. Trop d’émotions qui finiront par le faire exploser. Il le sait. « Merde, ça me fait tellement chier ! J'suis pas du genre à réclamer l'attention de mes potes, okay ? Ca me ressemble pas ! Mais merde, j'veux dire, j'suis venu jusqu'ici en me disant que si tu savais que j'étais dans le coin, tu voudrais me voir ! Que tu m'appellerais et me dirais que tu veux qu'on se rencontre, qu'on fasse des trucs ensemble ! Mais ça fait des semaines que je suis à Paris, que je t'envoie des photos, une fois par jour ! UNE FOIS PAR JOUR PUTAIN !! Donc tu sais pertinemment que je suis ici ! » Pétrifié, il laisse la voix tranchante de Joshua lui bousiller le peu de volonté qui lui reste. « J'voulais juste des nouvelles de ta part ! J'voulais que tu me montres que j'comptais un peu, merde ! » Daehyun aurait voulu crier qu’il compte et même de trop. Que son attachement à lui avait été trop intense qu’il en avait tout lâché à côté. Il ne jurait que par Joshua et leurs moments virtuels, que par leurs écrits, leurs rires. Il ne vivait que pour eux et c’en était malsain.  « T'aurais au moins dû me répondre une fois. Ou alors me dire carrément que tu voulais plus qu'on parle. Et voilà, j'aurais arrêté d'insister ! C'est ce que tu veux ? » Ouvrant grand les yeux, Daehyun le fixe, choqué, pour la première fois depuis un long moment. Il n’a cessé de fuir son regard déjà trop affecté par ses mots. « C’est pas ça ! » affirme-t-il sans réfléchir ce qu’il regrette directement. N’aurait-il pas dû mentir et dire qu’en effet, il ne voulait pas le voir, plus jamais ? Qu’il fallait qu’ils se séparent une bonne fois pour toutes et qu’ils ne se parlent plus ? Ne serait-ce pas mieux pour Joshua ? Pour lui-même ? Daehyun n’arrive pas à l’affirmer. Comment perdre quelqu’un peut-il être mieux ? N’a-t-il pas perdu déjà assez de personnes qui lui étaient chères ? Ne devrait-il pas se battre pour Joshua ?

Perdu, il souffle fortement. Ses mains trouvent leur place dans ses cheveux beaucoup trop longs sur son front. Il serre encore et encore comme si la peine pouvait s’évaporer. «  T’es pas à ma place. Tu sais pas ce que je vis tous les jours depuis qu’il sont morts » avoue-t-il en tirant sur ses cheveux. « Tu ne sais pas et tu viens me donner des leçons. » S’énerver ne mènera à rien d’autre qu’une altercation, Daehyun en est conscient mais il ne trouve aucun autre moyen de se protéger. « Tu crois que je voulais tout ça ? Tu crois que je voulais perdre mes parents ? Déménager ? Bosser sans relâche pour que mon frère ne me soit pas retiré ? Pour que je puisse le nourrir ? » Relevant finalement ses yeux noircis par la colère, Daehyun hausse la voix. Lui aussi il en est capable. « Oui j’aurais pu envoyer un sms. Oui j’aurais pu. Mais j’arrive pas à le faire. C’est dur putain. Tu sais pas à quel point c’est dur d’être tout seul ! Tu sais comment j’étais avant ! Tu connais mon caractère. Comment tu crois que je vis tout ça même après autant de putain de mois ? » Parfois, Daehyun a l’impression que le drame est arrivé la veille. Impossible pour lui d’avancer. « Si j’avais pas été un sale gosse égoïste j’aurais pu profiter de mes parents, j’aurais pu vivre avec eux au lieu de rester cloitré dans ma chambre sur mon ordinateur ! Peut-être que si j’avais été moins con, ils seraient encore là aujourd’hui !! » Furieux plus contre lui-même que contre Joshua, Daehyun frotte rudement ses yeux pour effacer les traces des quelques larmes menaçant de s’échapper. Sa culpabilité de le ronge et mettre des mots dessus enlève un lourd poids de ses épaules. Pas vraiment plus léger pour autant Daehyun fuit le regard de Joshua. Sa culpabilité mise au grand jour, il garde cependant pour lui toutes ces autres choses qui le font repousser Joshua. Non, il n’avouera pas qu’il est tellement pauvre qu’il ne mange pas à sa faim, qu’il vit dans un minuscule appartement, que le peu d’argent qu’il a lui sert pour son frère, que lui reste sur le bas côté. Ne mérite-t-il tout simplement pas cette situation ?


rooting for you
DAEHYUN ⊹ Let winter break, let it burn 'til I see you again. I will be here with you just like I told you I would. I'd love to always love you, but I'm scared of loneliness when I'm alone with you. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Park Jimin

CRÉDITS : (c)neovenus (vava) (c)pjmsx (gifs) (c)billpazuzu (signa)

PSEUDO : billpazuzu


MessageSujet: Re: let it out (joshua) 14/8/2017, 11:29



Joshua & Daehyun

Joshua avait mis toute la volonté du monde à ne pas s'emporter en public. Mais à croire que ça le touchait beaucoup trop personnellement... Il n'y était pas arrivé. Il fallait de toutes manières mettre les points sur les i. Et si crier permettait de tirer les vers du nez – beaucoup trop mignon – de Daehyun, il allait arrêter de tourner autour du pot. En dernier recours, il lui demanda s'il voulait qu'ils arrêtent de parler, définitivement. Il s'était d'abord attendu à ce que Dae se braque, refuse de répondre mais à son grand étonnement il avait presque crié « C'est pas ça ! » lui arrachant un léger sursaut. Cette phrase pourtant pouvait signifier toutes sortes de choses. « Si je veux continuer. » ou « Non, je ne veux pas continuer, je veux même te rayer de ma vie, t'arracher les yeux, t'empailler ! » Mais c'aurait été un peu excessif, non ? A moins qu'il ne se soit senti oppressé ? Harcelé... ? Joshua avait-il trop tenté de relance ? Etait-il devenu une source d'angoisse pour Dae ? S'était-il planté à ce point ?

Mais il n'obtînt pas de réponse plus précise. Au lieu de ça, il eût lui aussi droit à des remontrances. Pour lui en faire part, Daehyun s'était mis dans un état inquiétant. Il s'arrachait presque les cheveux. Joshua avait mal pour lui. Mais il n'intervînt pas et se mît à faire face à ses propres limites dans cette histoire. «  T’es pas à ma place. Tu sais pas ce que je vis tous les jours depuis qu’il sont morts » En effet, il ne savait pas. Mais il aurait justement voulu savoir, apporter le soutien nécessaire à Dae pour palier le manque qu'il pouvait ressentir. Avec ses petits moyens en tout cas. « Tu ne sais pas et tu viens me donner des leçons. » Ca n'était pas des leçons qu'il voulait lui donner. Peut-être s'était-il mal exprimé. Mais il décida de ne pas l'interrompre pour tenter de se justifier. Tant qu'il était lancé, autant écouter ce qu'il avait à lui dire, lui aussi. « Tu crois que je voulais tout ça ? Tu crois que je voulais perdre mes parents ? Déménager ? Bosser sans relâche pour que mon frère ne me soit pas retiré ? Pour que je puisse le nourrir ? » C'était au tour de celui qu'il pensait timide et doux de tempêter. Et il se rendait compte qu'il avait toutes les raisons du monde de le faire. Dans ses yeux auparavant fuyant, il croyait presque apercevoir des éclairs dans la noirceur qui s'y était installée. Il était en colère. Hm... Doux euphémisme. « Oui j’aurais pu envoyer un sms. Oui j’aurais pu. Mais j’arrive pas à le faire. C’est dur putain. Tu sais pas à quel point c’est dur d’être tout seul ! Tu sais comment j’étais avant ! Tu connais mon caractère. Comment tu crois que je vis tout ça même après autant de putain de mois ? » Il le connaissait, c'est vrai. Du moins le pensait-il. Alors comment était-il passé à côté de ça ? A côté de tout. Peut-être qu'au final, c'était lui, l'égoïste. Il s'était senti délaissé, abandonné et n'avait pas pris en compte certains « critères » prioritaires, plus importants que son petit nombril. Et là, tout de suite, il s'en voulait.

 « Si j’avais pas été un sale gosse égoïste j’aurais pu profiter de mes parents, j’aurais pu vivre avec eux au lieu de rester cloitré dans ma chambre sur mon ordinateur ! Peut-être que si j’avais été moins con, ils seraient encore là aujourd’hui !! » Cette dernière phrase s'abattît comme une enclume dans le ventre de Joshua. Elle avait le goût amer de la bile, la force d'une claque dans la figure. Il sentît même le bout de ses doigts picoter. Il observait Dae effacer rageusement les larmes sur ses joues émaciées tandis que lui-même s'efforçait d'avaler le message derrière ces dernières hypothèses qui résonnaient encore dans l'air. Comme pour se donner un peu de contenance, il bût une gorgée de sa commande, froide à présent. Trop sucrée. Elle contrastait désagréablement avec l'âpreté teintant ses papilles. Il souffla, tout doucement, puis lâcha finalement un « Je vois. » Il posa la tasse, joua de son pouce avec la anse. Il avait perdu de sa superbe à présent. Lui qui se trouvait en position de force quelques minutes plus tôt n'avait plus aucune flèche à son arc. Il était démuni. « T'as sûrement raison... » consentît-il à ajouter. « Je suis pas capable de te comprendre. Je te demande pardon d'avoir voulu m'imposer dans ces circonstances. » Il se rappela tous les SMS, tous les MMS de ces derniers mois. Il avait vraiment été insistant. « Et je suis aussi désolé... de t'avoir détourné de ta famille. » lâcha-t-il. Sans le vouloir vraiment, un peu de rancoeur enrobait sa phrase. Il semblait presque qu'il était accusé d'avoir empêché Dae d'être avec ses parents avant l'accident. Si tel était le cas, il faudrait lui expliquer à quel moment il lui avait mis le couteau sous la gorge. Il décida de ne pas plus rebondir là dessus. Dae allait mal. Il fallait qu'il fasse avec. Qu'il mette sa fierté de côté quelques instants. Il ne pouvait pas comprendre.

Il sortît de la monnaie, la posa sur la table, un peu vivement, sans le contrôler. Puis il se leva. Où allait-il maintenant ? Il se sentait de trop. Dans cette grande cité parisienne, il se sentait de trop. Lui pourtant si petit... qu'était-il venu faire ici, bordel ? « Je t'emmerderai plus. Plus jamais. » conclût-il en récupérant son sac. Il le regarda une dernière fois. « Je voulais juste être là pour toi. » et il se dirigea vers la porte, serrant sans sa main la bandoulière de son sac, les ongles enfoncés dans le cuir de cette dernière. Pour la première fois depuis des années, il avait presque envie de pleurer.



is it you who changed or is it me ?
Snowflakes fall down and get farther away little by little. I miss you. I miss you. How much longer do I have to wait ? How many more nights do I have to stay awake to see you ? To meet you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: let it out (joshua)

Revenir en haut Aller en bas

let it out (joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Glace à la citrouille et au chocolat [PV Joshua]
» AUTOPORTRAIT/ SIR JOSHUA REYNOLDS
» Joshua Jackson - Assistant personnel et super qui s'ignore
» (M) Joshua Jackson - Nolan Bishop - Futur Love pour Anna Torv.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 1er arrondissement, louvre-