Partagez|

Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Jesse Metcalfe

CRÉDITS : Blossom.

PSEUDO : Petit_Biscuit


MessageSujet: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 19:20



JHAREAD SOLIS

featuring Jesse Metcalfe

NOM : Solis, nom de mon père, celui qui m’a élevé. PRÉNOM : Jharead, ma mère l’a choisi, avant de m’abandonner. ÂGE : 33 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 12 mai 1983 à Londres ORIGINES : Anglaises et islandaise. ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle malgré les blagues salaces sur les prisonniers. STATUT CIVIL : Célibataire au coeur de pierre ÉTUDES/MÉTIER : Serveur dans un café depuis quelques jours. PASSION(S) : Le football, ça fait pourtant bien longtemps qu’il n’a pas cogné dans un ballon. GROUPE : un poison violent, c'est ça l'amour RANG : black opium de YSL PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : inventé

- ❇ -

CARACTÈRE : + Perfectionniste - Bagarreur + Optimiste - Prétentieux +Astucieux - Calculateur +Déterminé - Boudeur + Stratège-Dépensier + Joueur - Sombre + Loyal - Casse-cou. TICS ET TOCS : (1) J’ai pris l’habitude depuis tout petit à faire craquer les os de mes mains quand je suis stressé. (2) En venant en France, je n’ai pris aucun objet personnel. En prison j’ai appris à me détacher de ce genre de chose. (3) J’adore m’allonger dans l’herbe et observer les étoiles la nuit. C’est quelque chose d’apaisant je trouve. (4) Je pleure devant les films à l’eau de rose. Si j’en regarde en cachette, je ne le ferais jamais ô grand jamais en public. (5) Les seules personnes me parlant encore depuis que je suis allé en prison pour meurtre sont mon père et ma belle-mère même s’ils ont du mal à me regarder droit dans les yeux, je l’ai bien remarqué. (6) J’adore le sport, quel qu’il soit mais surtout le football (7) J’ai un trouble de l’attention. Aujourd’hui ça va mieux que gamin mais avant je ne tenais pas en place plus de dix minutes et encore. (8) Je suis intolérant au lactose. (9) Je fume comme un pompier, ça m’emmènera à ma perte un jour. (10) Je suis ici officiellement pour me reconstruire, du moins c’est ce que je raconte aux gens même s’ils ne connaissent pas mon passé. Justement officieusement je suis ici pour la seule personne ici qui connait ce qu’il s’est passé il y a des années, ce qu’il s’est vraiment passé.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Le café dans lequel je travaille. C’est la première fois que je me suis senti chez moi ici. Je me sens libre. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : Libre, belle, intrigante. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : Passion, enfer, fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Jesse Metcalfe

CRÉDITS : Blossom.

PSEUDO : Petit_Biscuit


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 19:24



tout nous attend, tout est écrit

écris l'histoire, tout ce que tu voudras entre les lignes


Douze ans, douze ans que je n’avais pas entendu sa voix. Elle n’a pas changé, je l’aurai directement reconnu même si je n’avais pas su qu’elle travaillait à la radio grâce à mes recherches. Je suis là dans ce café où les responsables ont mis en fond sonore une radio musicale. Des tas d’actualités raisonnent dans le café qui n’est pas bien bondé à cette heure-ci mais ce n’est pas pour cela que j’écoute la radio. Non c’est elle, cette femme qui m’a mené à ma perte, cette femme qui est la raison de ma présence à Paris. Voilà maintenant quatre mois que je la cherchais, quatre mois que j’ai fait plusieurs villes pour recueillir des informations. Certains de ses anciens amis me regardaient bizarre, sans doute est-ce qu’ils se demandaient ce que je pouvais bien lui vouloir. J’ai pourtant joué le jeu, j’ai fait semblant d’être un ancien ami… Amis, comme si nous l’étions. A vrai dire nous l’étions par le passé, sans doute un peu trop. Quand mon père m’a fait rencontrer pour la première fois la fille de son collègue avec qui il travaillait, je ne pensais pas que les choses se passeraient de la sorte. Faut dire qu’on était à peine des ados, pour moi les filles ce n’était pas ma tasse de thé, je préférais cent fois mieux aller jouer au foot. Finalement on est devenu ami, quand ses parents se sont fait tuer, mon père l’a accueilli chez nous. On aurait pu se comporter tels des frères et sœurs mais autant dire que ce n’était pas vraiment comme ça que je la voyais. Quand on a commencé à coucher ensemble, mon père n’en savait rien. En même temps je ne suis pas certain qu’il aurait bien réagi, il savait s’y prendre pour vous donner la trouille. Faut dire en même temps qu’avec son boulot qui n’était pas très très légal, c’était pas l’homme de bonne famille mais bon, je n’allais pas le juger, j’ai toujours vécu dans cette ambiance-là. D’ailleurs quand j’ai abandonné les cours à cause de mes mauvais résultats scolaires et mon problème comme quoi j’étais trop super actif, il m’a accueilli dans sa compagnie et je l’aidais dans certaines tâches même si, bien évidement il ne m’a jamais donné des choses trop compliqués à faire, faut dire qu’il n’en a pas eu l’occasion. Enfin bref, même s’il ne l’a jamais su, je couchais avec Melison. On prenait notre pied ensemble sans se prendre la tête à donner de nom à notre relation. Nous n’étions pas en couple, juste deux personnes de dix-neuf ans qui profitaient de la vie, que ça plaise aux autres ou non. Alors quand j’ai su qu’elle avait des problèmes de flics, je lui ai proposé un gros coup. Je crois que j’ai toujours trop regardé la télévision et les films d’action. Quand j’étais gosse mes parents me disaient bien que ça me mènerait à ma perte mais ils ne devaient sans doute pas se douter à quel point ils pouvaient avoir raison. En bref à force de voir des braquages dans des films, je pensais tout connaitre. Au début c’était une proposition dans le vent, pour rire et détendre l’atmosphère. Au final on a décidé de le faire. Ca ne devait être qu’un petit braquage dans une supérette à la fin de journée pour au moins prendre son chiffre de la journée. J’avais pu obtenir dans un entrepôt de mon père des flingues non immatriculé. Ca ne devait nous servir qu’à faire peur et qu’ils ne posent pas trop de questions et nous laissent faire. Comment je pouvais imaginer qu’il se défendrait malgré nos deux armes et qu’un coup partirait ? Le coup n’a pas été tiré de mon pistolet mais celui d’Melison. Au moment où on s’est rendu compte de ce qu’il venait de se passer, on s’est regardé dans les yeux et je lui ai dit de se barrer, qu’elle n’avait pas le choix. Je ne pouvais pas la laisser assumer ça, je la connaissais je savais qu’elle vivrait mal le fait d’avoir tué un gars car pas besoin d’être médecin, j’ai très bien compris lorsque j’entendais les sirènes de police que le gars n’allait pas survivre avec le sang qui se répondait sur le sol. J’ai essayé d’arrêter l’hémorragie, je ne voulais pas qu’Melison vive toute sa vie avec comme idée qu’elle a buté un gars. C’était trop tard et je n’ai pas essayé de m’enfuir quand ils sont venus m’arrêter et me passer les menottes aux poignées. Si j’aurais dû fuir, je l’aurais déjà fait en même temps qu’Melison mais non, je préférais la couvrir que ce soit sur place ou lorsqu’on m’a proposé d’alléger ma peine si je dénonçais un éventuel complice. Je ne pouvais pas lui faire ça alors je me suis tu, j’ai tenu le cap, je pensais que ça vaudrait le coup. Résultat j’ai passé douze putain d’années seul dans une prison d’Angleterre. Melison n’a jamais accepté le moindre de mes appels, elle n’est jamais venue me rendre visite. Mon père m’a dit une fois au parloir que lui-même ne l’a jamais revenu à la maison et qu’elle avait sans doute quitté le pays. Ça m’a tellement rendu fou. Je ne l’ai pas fait pour avoir la moindre reconnaissance mais au fond j’aurais quand même apprécié qu’elle vienne me voir, qu’elle vienne casser ma solitude. On n’était pas rien l’un pour l’autre merde. Finalement j’ai dû faire avec, douze années, douze années de prisons qui se sont finalement achevés un peu plus tôt que prévu pour bonne conduite. Le retour à la vie réelle a été compliqué. Personne ne voulait louer un appartement avec un homme ayant un casier judiciaire, le boulot lui c’est pire. Les rumeurs vont de bon train. Je n’ai pourtant pas quitté mon pays pour essayer de me reconstruire loin de ce qu’il se dit sur moi. Ici je ne suis plus le tolard, juste l’anglais étranger. Pourtant ce n’est pas ce que je cherche, c’est elle, cette voix qui me perd à chaque fois que je l’entends à la radio depuis mon arrivée en Californie. « J’vous sers un autre café monsieur ? » La serveuse est venue me tirer de mes songes. Ce souvenir, cette voix, ça m’a conduit à ma perte et ça le sera sans doute toujours. Je dois pourtant faire avec, reprendre ma vie en main, profiter de ma liberté. Pourtant, même loin des barreaux, je ne me sens pas libre, je me sens encore emprisonné dans un fardeau. Voilà pourquoi je suis ici. Voilà pourquoi j’ai cherché la trace de cette fille devenue femme qui n’a pas pris la peine de prendre de mes nouvelles. C’est une nouvelle vie qui commence oui, j’aurais pu la commencer n’importe où et pourtant, c’est ici, non loin d’elle que j’ai décidé de me poser. « Vous recherchez toujours un serveur ? » Je dis finalement alors que j’allais juste payer le prix de mon café et de mon croissant, alors que l’affiche de recrutement près de la porte d’entrée à attirer mon attention. Pourquoi pas, il faut bien commencer quelque part..


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Petit_Biscuit, Cléo ÂGE : 22 ans SEXE : F. VILLE : Sud de la France RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : J'y suis depuis le début (a). COMMENT AS-TU CONNU LBD ? : Je suivais le projet initial. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 4.7. UN DERNIER MOT ? :heart:  


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]jesse metcalfe[/b] aka [i]jharead solis[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : carlson young.

CRÉDITS : (ava) anaëlle. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 20:25

je ne dirais jamais assez que c'est un excellent choix d'avatar
re-bienvenue à la maison mon chat



do you want a piece of me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 20:27

je trouve toujours autant que jesse est un excellent choix, je vais pas me répéter. même si en fait je suis justement en train de me répéter.

rebienvenue chez toi !



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 22:49

j'adore ton histoire en commun avec melison, et je suis sûre qu'il y a encore plein de choses surprenantes à venir entre les deux !


Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris ! Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.

- ❇ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps ! T'as vu comme tout le monde est mignon ici ? Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods. Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres.

- ❇ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - Compte tenu du grand ménage de printemps que nous venons de faire, il n'y a aucune intrigue en cours pour le moment.

- ❇ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier ! On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Meghan Ory

CRÉDITS : xMclfurry (avatar) signature (moi) gif (tumblr)

PSEUDO : LKD, Cindy


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 23:11

t'es moches




 
true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : Morrigan (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix ! 31/3/2017, 23:47

je ne connais pas du tout ton avatar, mais c'est un plaisir pour les yeux.
re-bienvenue chez toi.


❝ you are a liability ❞ the truth is i am a toy. that people enjoy. 'til all of the tricks don't work anymore. and then they are bored of me. i know that it's exciting. running through the night, but. every perfect summer's. eating me alive until you're gone. better on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix !

Revenir en haut Aller en bas

Jharead → La perversion c’est une affaire de goût, c’est comme la bouffe chinoise : on aime ou on n’aime pas. N’empêche que quand on est chinois on a pas le choix !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-