Partagez|

Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : .Cranberry

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 19:35



THIBAULT SCHMITT

featuring Dave Annable

NOM : Schmitt oui oui comme les cuisines PRÉNOM : Thibault. ÂGE : 37 ans, il devient papi DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 02 février 1980 à Clermont Ferrand. ORIGINES : Uniquement françaises  ORIENTATION SEXUELLE : Nickysexuel STATUT CIVIL : Marié, séparé, paumé, papa de deux enfants, rien que ça !  ÉTUDES/MÉTIER : Trader. PASSION(S) : Ses enfants et le football, il n'a pas vraiment le temps pour d'autres passions puis qu'il adore la photographie.  GROUPE : L'hymne à l'amour RANG : J'adore de Dior. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : PI

- ❇ -

CARACTÈRE : Papa poule - Bosseur - Secret - Du genre à stresser pour un rien - N'a confiance en personne - Assez renfermé mais ça dépend avec qui - Jaloux mais tout de même un jaloux discret - Calme - Bordélique - Impatient - Gentil - Rancunier surtout envers lui - Drôle - Loin d'être curieux, il déteste les potins - Intellectuel - Débrouillard.  TICS ET TOCS :  Personne ne le sait, mais il a peur des chien depuis qu’il s’est fait attaquer lorsqu’il était petit ♦ Il n’est jamais vraiment tombé amoureux et n’a jamais eu de relation vraiment sérieuse. Sa plus longue relation a duré cinq mois ♦ Il est très bordélique, il l’a d’ailleurs toujours été et avait du mal lorsqu’il était jeune à ranger sa chambre et sa mère finissait toujours par le faire à sa place. Aujourd’hui il fait de véritables efforts parce qu’il n’a pas le choix pour sa fille. ♦ Il aime la gastronomie, telle que l’italienne, la française, la mexicaine etc. Il cuisine d’ailleurs parfaitement bien lorsqu’il s’y met vraiment ♦ Il ne supporte pas d’avoir tort ♦ Il adore les films d’horreur et d’action, par contre les films à l’eau de roses ce n’est pas pour lui alors mesdemoiselles si vous voulez allez au ciné avec lui et y retourner plus tard, choisissez bien votre film ♦ Il a perdu contact avec sa famille et ceux-ci leur manque, mais c’est trop dur de les voir sans penser à sa sœur et sa culpabilité, même avec le temps !


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Au risque que cela soit cliché, il adore la Tour Eiffel. Pour lui c'est le symbole même de Paris. D'ailleurs quand il est arrivé ici, c'est la première chose qu'il est venu voir alors qu'il avait encore ses valises? DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : Festive - Liberté - Beauté.. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : Beau, compliqué, Nicky


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : .Cranberry

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 19:36



tout nous attend, tout est écrit

écris l'histoire, tout ce que tu voudras entre les lignes

On a toujours dit à Thibault qu’il avait sauvé le couple de ses parents, lui par contre il a toujours su qu’il a seulement repoussé l’inévitable. Quand votre couple bat de l’aile, qu’il y ait un enfant ou non, ça ne change rien. C’était au moins le cas pour les Schmitt en tout cas. S’ils étaient sur le point de rompre leurs fiançailles, ils ont finalement décidé de se laisser une seconde chance lorsque Mme Schmitt est tombée enceinte de Thibault. Si cela a marché un temps, les disputes étaient plus nombreuses les unes que les autres, jusqu’à ce que finalement un autre bébé soit de nouveau au programme et cette future naissance les a bien assez occupé pour ne plus qu’ils ne se reprochent des tas de choses. Thibault avait six ans lorsqu’il est devenu grand frère, d’une sœur nommée Manon et il prit son rôle de grand frère au sérieux, surtout que la petite fille avait bien besoin d’un membre de sa famille dans cette famille où les prises de têtes étaient beaucoup plus nombreuses que l’inverse. On aurait pu croire qu’ils allaient se séparer, que Thibault et Manon allaient devoir passer d’une maison à une autre. Vu le nombre de coups de gueules auxquels ils ont assistés, ils étaient tous les deux habitués, prêts à dire au revoir à cette famille plus ou moins unis lors des coups durs. Ça aurait peut-être été même plus simple qu’ils se séparent, au moins ils auraient pu retrouver le bonheur avec d’autres personnes mais une surprise a eu lieu, une nouvelle surprise puisque ce n’était point la première mais bel et bien la troisième. Pour la troisième fois, lorsque la séparation était le seul échappatoire, Mme Schmitt est tombée une nouvelle fois enceinte. Thibault eu une nouvelle petite sœur nommée Clémence. Il avait onze ans et était vraiment heureux. Il est vrai qu’il aurait voulu avoir un petit frère pour pouvoir jouer au football, courir dans les champs prêts de Clermont Ferrand mais bon, c’était la vie et il n’allait pas moins aimer sa seconde petite sœur pour autant. « Les enfants ils faut que l’on vous parle ! » Finalement c’est à ses treize ans que l’annonce qu’il pensait entendre malgré qu’il ne veuille pas, depuis plusieurs années est tombée. « Votre père et moi nous allons divorcer… » Et tandis qu’ils continuer de leur expliquer la situation, qui allait vivre où etc., Thibault pris Manon dans ses bras, la serrant contre lui alors qu’il la voyait pleurer. Lui il comprenait, ça ne pouvait continuer ainsi. C’était sans doute mieux pour tout le monde, il en était conscient et ses sœurs le seront plus tard.

Thibault venait à peine de recevoir son papier rose annonçant qu’il venait d’avoir son permis passé quelques jours plus tôt alors qu’il venait à peine d’atteindre la majorité. Autant dire qu’il en était fier. Il s’était éclaté à conduire avec son moniteur alors il sait que ça sera le cas aussi lorsqu’il sera seul. Bien sûr, il ferra attention sur la route, il est du genre à faire attention tout le temps, loin d’être casse-cou. Toute la famille était fière de lui et ses parents s’étaient mis d’accord pour lui acheter une voiture en commun, c’est bien la première fois qu’ils étaient d’accord sur un truc ses deux là depuis leur divorce. Ses sœurs voulaient faire un tour, pour qu’ils essayent tous les trois entre frères et sœurs la nouvelle voiture. Assis donc au volent de sa voiture, un coup d’œil dans son retro lui permis de constater que sa plus jeune sœur n’avait pas mis sa ceinture de sécurité. « Puce… » Comme il l’appelait depuis sa naissance « Tu peux mettre ta ceinture s’il te plait ? » Sa sœur Manon, aimant toujours le contredire, telle une ado rebelle, ne se gêna pas pour le faire une nouvelle fois. « Roo, fais pas ton rabat-joie frangin. Ce n’est pas parce que monsieur a réussi son permis qu’il décide, on doit être rentré dans dix minutes de toute façon, il va rien lui arriver » Le jeune homme ne dit rien de plus, il savait qu’avec sa sœur qui voulait toujours avec le dernier mot, c’était peine perdu. En même temps, qui pourrait prévoir ce qui allait se passer par la suite ? Un camion grillant le stop alors qu’il allait s’engager sur la route en face, des freins qui auraient dû être remplacé par son père parce qu’ils n’étaient pas en de très bons états après l’achat de la voiture d’occasion, un accident, une morts, des nombreuses peines et un Thibault qui se sentait le pire des responsable. En effet, alors qu’il n’avait rien demandé de tout cela, tous ses évènements se sont produits en seulement quelques secondes, une erreur et même pas une erreur de la part du jeune homme. Ils étaient quatre fautifs dans cette histoire : Lui-même, car c’est quand même lui qui conduisait, le chauffeur du camion, qui avait grillé le stop alors que ce n’était pas son droit, sa sœur parce qu’elle avait dit à sa sœur que ce n’était pas la peine qu’elle mette sa ceinture, et le père, qui n’avait pas écouté à temps son garagiste et qui n’était pas aller faire changer les freins. Pourtant, tout le monde a mis la faute sur lui. Comme si ce n’était pas déjà éprouvant d’avoir perdu sa sœur, maintenant tout le monde mettaient la faute sur lui, même lui-même.

« Mr Schmitt, où allez-vous ? » Thibault se trouvait dans son cours de Math, si avait il était un bon élève et que dans un sens c’est encore le cas, rester là à écouter son prof parler de probabilités à la noix, ça le fatigue plus qu’autre chose. Finalement, en pleine explication du prof sur une leçon, il se décida à se lever pour partir, qu’importe ce que les autres peuvent en penser, c’est réellement le cadet de ses soucis. « Je me barre, ça ne se voit pas ? » Dit-il le plus calmement du monde. Si la plupart du monde s’énerve facilement dans ce genre de cas parmi les autres lycéens, lui il reste le plus calme possible et généralement ça a tendance à encore plus énerver les autres. Là de toute façon calme ou pas calme ce n’est pas la question, il veut se barrer de son bahut, c’est son choix. Près tout il est majeur, il fait ce qu’il veut. Sans vraiment faire attention aux paroles de son professeur à la suite de son annonce, le voilà qui part non sans claquer la porte. Si tout le monde prend ça pour une décision non réfléchie, ce n’est pas le cas, il a réfléchit et il se casse, ce n’est pas plus compliqué que ça. Depuis la mort de sa sœur, i les met volontairement à l’écart car il a vraiment l’impression d’être le fautif. Il a également l’impression d’être mis à l’écart, que ce soit chez son père ou chez sa mère. Chez les deux c’est exactement la même chose : il préfère rester dans sa chambre même pour manger que se mêler aux autres, croiser leur regard et surtout, le fait de ne pas croiser celui de Clémence. Au lycée c’est différent, tout le monde le prend avec pitié, essayant de faire en sorte que rien ne change pour lui la bas mais justement, puisque tout le monde le prend avec des pincettes, tout change. C’est donc pour cette raison qu’il a décidé de tout quitter, le lycée comme chez lui, préférant alors déménager dans un endroit à lui où il pourra oublier sa peine, où il pourra s’évader. Prenant alors une valise avec le strict nécessaire, laissant des simples mots pour expliquer le pourquoi du comment à sa famille, il prit un train direction la grande capitale, sa vie désormais.

« Thibault tu viens à la fête jeudi soir ? » Thibault se trouve en salle information, en train de bosser sur l’un de ses dossiers à rendre pour le mois prochain. Si la plupart pense avoir le temps pour le faire, Thibault lui préfère le faire dès maintenant, question de timming. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une fois encore, il se contenta de répondre « Non, j’vais bosser sur mon dossier ! » Tout le monde ferra la fête durant une soirée étudiante tandis continuera d’étudier, c’est comme ça. Ses professeurs diront qu’il est le parfait exemple à suivre tandis que d’autres lui diront de se détendre. Seulement, s’il veut obtenir le poste qu’il veut où il veut, il doit avoir les meilleures notes. Il n’a que vingt-deux ans, il a la vie devant lui et il est bien placé pour savoir qu’il faut vivre chaque instants comme s’ils étaient les derniers mais non, il est têtu, il préfère planifier son avenir. Dans un sens il a raison, il s’est jeté dans la vie parisienne alors qu’il n’avait quasiment pas un sous. Tout ce qu’il a pour s’en sortir ce sont ses ambitions, ça heureusement il n’a pas à s’en plaindre, il déborde d’ambition et plus encore. Ce n’était pas simple tous les jours quand il est arrivé, il a galéré pour trouver un lycée qui voulait bien le prendre en plein milieu de l’année mis ayant tout de même un dossier scolaire exemplaire malgré les quelques remarques sur son comportement des derniers temps qu’on ne pouvait lui en tenir rigueur, il a fini par rejoindre un lycée, ayant un petit boulot au début pour les factures, obtenant au final une mention au bac. Il a réussi à obtenir grâce à cela une bourse du mérite et c’est donc ainsi qu’il est rentré dans une école de commerce spécialité dans la comptabilité, la gestion, les chiffres en gros. Il savait exactement ce dont il voulait faire, travailler dans la bourse alors il ferra absolument tout pour y arriver, quitte à ne pas avoir de vie sociale le temps de ses études.

« Je suis enceinte ! » Et hop, comment se prendre une grande claque dans la tête en moins de deux minutes. Lindsay, il ne la connait pas tant que ça. Ils ont bu quelques verres c’est vrai, ont passé quelques nuits sous la même couette après des parties de plaisir mais ça ne va pas plus loin. De toute façon Thibault s’interdit de vivre la moindre histoire sentimentale tellement il n’a pas le temps pour s’y investir puis même, il en a pas envie c’est tout. Alors là, à cette annonce, il se mit à rire nerveusement avant de réaliser une chose : il compte bien être papa. Papa avec elle, hors de question, papa tout court ? Oui ça il le souhaite plus qu’il ne l’aurait pensé. Si Lindsay ne voulait pas le garder, Thibault c’était bien l’inverse. A l’instant même où il avait su qu’une partie de lui était en train de grandir dans le ventre de son ancienne amante, il sut qu’il fallait qu’il garde l’enfant, qu’il assume son rôle de père. Elle voulait mettre un terme à sa grossesse mais finalement à force qu’il use de ses pouvoirs de persuasion, elle a finalement changé d’avis. Le deal était simple, elle mettait l’enfant au monde, le laissait à Thibault puis il n’entendrait plus parler d’elle. Dans un sens ça l’arrangeait. Il a grandi dans un foyer où les parents ne s’entendaient plus, plusieurs fois il pensait au fait de préféré vivre qu’avec l’un de ses parents, tout aurait été plus simple. Thibault n’avait pas extrêmement de temps pour être père mais il allait faire tout son possible pour y arriver, pour être un bon parent, prendre la place de deux en un pour son futur fils ou sa futur fille et tout irait bien. Ses potes lui disaient qu’il était fou, qu’il aurait pu profiter que Lindsay ne veuille pas l’enfant pour fuir lui aussi mais ils ne comprenaient pas, ils ne comprennent pas qu’à la minute même où il a su con existence, il aimait déjà son futur enfant et ça, ça n’a pas de prix.

« Bienvenue au monde Anaël Schmitt ! » Thibault se trouvait dans la nurserie. Les médecins venaient à peine de lui faire tous les tests possibles pour s’assurer que la nouveau-née était bel et bien en bonne santé et au plus grand plaisir de Thibault, c’était le cas. Lindsay avait refusé sa présence en salle de travail tout comme elle avait refusé de porter son enfant dans les bras. Si Thibault savait qu’elle ne voulait pas être mère, il pensait qu’au moins elle voudrait passer quelques instants avec sa fille. Pour tout avouer, Thibault a eu peur lorsqu’elle a refusé qu’il vienne que finalement, elle allait tomber amoureuse de leur fille en la prenant dans ses bras et que tous les plans qu’ils avaient décidé ensemble où elle ne faisait pas partie du tableau tombaient en fumé. Dans un sens, il est quand même été soulagé de ne pas y être, préférant rester paniquer de son côté plutôt que de la soutenir alors qu’ils ne s’apprécient pas du tout. Après bien sûr, il aurait aimé voir sa fille naitre mais bon, c’est ainsi et de toute manière c’est trop tard pour y penser. Ce qui est fait est fait et puis qu’il l’ait vu n’aitre ou non, ça ne l’empêche pas de l’aimer. En tout cas, en la prenant dans ses bras, il a failli fondre en larmes mais ce n’est pas vraiment le genre d’informations qu’il a tenu à préciser à ses amis lorsqu’ils sont venus rencontrer la petite Anaël. C’était une toute nouvelle vie qui commençait pour lui avec sa fille, une meilleure vie.

« Bon, on parle du sujet qui fâche ou comment ça se passe ? » Alors qu’il y avait un énorme silence depuis maintenant une bonne vingtaine de minutes, il a fallu que Manon parle du sujet que tout le monde veut en parler sans même le faire. Enfin tout le monde sauf Thibault bien sûr. Ce dernier se trouvait chez ses parents. Depuis son départ à Paris il n’était pas revenu et autant dire que ça lui faisait bizarre. Anaël avait trois ans et dormait dans la chambre qu’il avait autrefois tandis que les grandes personnes buvaient le café, dans le plus grand des silences. S’ils ont gardé contact quand il est parti, ce n’était que bref, des petites nouvelles sans grandes intérêts, la preuve… « Comment est-ce que tu as pu nous cacher l’existence de ta fille ? » Et voilà, il fallait bien que la question tombe et c’est son père qui a demandé ça en venant taper sa tasse sur la table du salon. Oui, Thibault n’a pas parlé de l’existence de sa fille pour la simple et bonne raison que depuis trois longues années, ils n’ont pas parlé et quand c’était le cas, il préférait juste signaler que tout allait bien et voilà. Ce n’est pas sa faute si sa famille ne l’a pas en amis sur les réseaux sociaux, sinon ils auraient vu les nombreuses photos de lui et de sa petite princesse. Finalement, cette année en recevant une invitation à diner en famille pour l’anniversaire de Manon, il a finalement décidé qu’il était temps qu’il revienne pendant quelques jours et qu’Anaël puisse connaitre ses grands-parents. Sauf qu’avant d’ouvrir la porte, personne n’était au courant alors autant dire qu’ils étaient tous sur les fesses. Tant pis hein, il n’y a pas mort d’homme après tout. Thibault ne veut pas qu’ils la voient comme la fille d’un tueur mais finalement il faut croire qu’il n’y a que lui qui se caractérise de la sorte puisque les autres ont l’air de ne plus penser ainsi alors que lui, pense régulièrement à cela alors que dix ans sont passés, signe qu’il y pensera toujours. Le repas s’est donc assez mal passé parce que comme toujours Thibault se mettait tout seul à l’écart mais ils semblent apprécier Anaël alors ça reste le principal.

« Allo Nicky ? J’étais censé aller chercher Anaël à l’école cet après-midi mais finalement j’ai trop de boulot… » Ce qui veut dire, qu’il faudra qu’il y aille elle-même. Sa fiancée et donc la belle-mère de la peine ? Non loin de là. Cela fait quelques temps que Thibault a accueilli une charmante fille au pair Australienne, venue pour s’occuper de la petite. Thibault s’en veut de ne pas pouvoir passer du temps aussi longtemps qu’il le voudrait avec sa fille mais il a vraiment trop de boulot la plupart du temps. Mais bon, ça va, il peut se féliciter d’avoir fait venir la belle Australienne chez lui. Elle est tout simplement parfaite avec la petite qui l’adore en retour. Etant un stressé de la vie en ce qui concerne sa fille, il a passé plusieurs mois avant de se décider, parlant avec Nicky via internet et cela a tout de suite collé alors autant dire qu’il lui faisait confiance pour s’occuper de sa fille. En tout cas, on ne peut pas le nier, elle est tout à fait charmante, peut-être un peu jeune pour elle mais bon, il ne peut pas s’empêcher de jeter des petits regards en coins, à passer du temps à parler avec elle quand la petite sort et qu’il rentre exténuer du travail. Il ne sait pas vraiment ce qu’il ferait sans elle. Avant il y avait des nounous pour s’occuper de la petites mais bon, ce n’était pas pareil et il craint le moment où elle va devoir la laisser repartir à sa vie. Il pourrait trouver d’autre fille au pairs, aussi compétentes qu’elle c’est sûr mais bon, ça ne serait plus pareil. Est-ce qu’il craque un peu pour la demoiselle ? Sans doute un peu, voire beaucoup mais il se refuse de tenter quoi que ce soit. Non seulement elle est plus jeune, ensuite elle est son employée donc il n’est pas sûr d’avoir le droit, de plus si ça se passe mal ça changerait absolument tout. Pour finir, il n’a jamais été du genre à vouloir une relation, trop pris par sa fille et son boulot alors l’est-il maintenant ? Il en doute. Quoi qu’il en soit il ne tente rien et c’est surement mieux pour tout le monde, il ne voudrait pas la faire fuir alors que la fille l’adore. Il s’en voudrait de gâcher tout ceci pour une peut-être simple attirance.

« Je… Je sors j’ai besoin de prendre l’air. » Complètement stressé, il l’était. Quelques temps plus tôt dans la journée l’école l’a appelé pour le prévenir qu’il y avait eu un accident que et qu’Anaël s’était ouverte le crane en tombant. Autant dire qu’il n’avait pas pu faire autrement que de se dépêcher de prendre un taxi direction l’hôpital, envoyant un message à Nicky en chemin pour le lui dire. Il sait qu’elle tient énormément à elle alors qu’elle voudrait être mise au courant de ce genre de chose. Actuellement, ils étaient tous les deux en train d’attendre des nouvelles des médecins. Tout ce qu’ils savaient pour l’instant c’est qu’elle se trouvait en salle d’opération. On venait les tenir information toute les demis heures mais c’était long, trop long pour Thibault. Il avait besoin de penser à autre chose, de décompresser et peut-être que l’air l’aiderait. Finalement Nicky en fit de même et c’est dans un grand silence qu’ils quittèrent le service pédiatrique pour sortir quelques instants, juste le prendre de prendre l’air avant d’y retourner et attendre des nouvelles qui espérons seront bonnes. Sortant une cigarette de son paquet, Thibault n’est pas un gros fumeur mais là il en a besoin. Proposant une cigarette à Nicky, celle si refusa alors il s’alluma la sienne et à peine avait-il fini par prendre un taffe il se l’arracha des lèvres pour la balancer au sol. « Anaël détesterait ça ! » Dit-il comme pour se justifier alors que Nicky le regarde. Tout ce qu’il a envie de faire là c’est fondre en larmes mais il se refuse d’être faible. Pourtant, devant elle, devant la femme qui lui plait sans qu’il ne se l’avoue il craque totalement, laissant ses larmes rouler le long de ses joues. Il a peur, peur de la perdre tout comme il a perdu sa sœur plus d’une dizaine d’années plus tôt. « Ca va aller, elle est forte, elle va s’en sortir » Il sent la main de la belle brune lui caresser le dos d’un air réconfortant avant de venir essuyer ses larmes. Il ne lui fallut que quelques secondes avant de craquer une nouvelle fois même si ce fut dans un autre registre. L’attrapant par la taille il vient la plaquer tout contre lui, l’embrassant avec une passion sans nom. Ca fait des mois qu’il s’y interdit et dans un moment de faiblesse comme celui-ci, il ne peut pas se battre contre lui-même pour ne pas le faire. Elle répond à son baiser et celui-ci se prolonge avant qu’une infirmière vienne les séparer par des simples paroles. « Monsieur Schmitt, on vous cherchait partout. L’opération s’est très bien passée, votre fille est en salle de réveil » et sans réfléchir il rendre dans le centre hospitalier pour rejoindre l’endroit que l’on lui guide pour aller voir la fille. Thibault décide de ne pas penser à ce qu’il s’est passé et c’est pourquoi il l’évite depuis ce jour. Peut-être qu’ils devraient en parler mais il est assez perdu comme ça pour ne pas non plus en rajouter avec de longues conversations. Pourtant, il le faudra bien un jour, après tout ils vivent sous le même toit, ils ne pourront pas s’éviter éternellement.

_ _ _ _ _ _

Du mariage, au rôle de futur papa, le retour de son ex dans sa vie et celle de sa fille, apprendre que son fils a le syndrome de Down, le départ de Nicky pendant sa grossesse, la naissance de son fils Mika, la peur de perdre Nicky après son accouchement... Il en a fait du chemin, malheureusement pas du tout ce qu'il s'imaginait. Il veut retrouver sa femme, il veut trouver un équilibre dans cette nouvelle vie. C'est compliqué mais il ne baisse pas les bras.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Petit_Biscuit alias Cléo ÂGE : 22 ans. SEXE : F. VILLE : Sud de la France RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : Je suis une vieille par ici (a) . COMMENT AS-TU CONNU LBD ? : Projet bazzart FRÉQUENCE DE CONNEXION : 4/7 UN DERNIER MOT ? Mot


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]dave annable[/b] aka [i]thibault schmitt[/i].


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : carlson young.

CRÉDITS : (ava) anaëlle. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 20:28

re-bienvenue à la maison chaton j'ai hâte de voir ce que l'avenir réserve encore à ton petit homme



do you want a piece of me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 20:31

THE thibault.
re-bienvenue ici petit chat et bon courage pour refaire ta fiche.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : .Cranberry

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 23:01

Merci les girls


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Meghan Ory

CRÉDITS : xMclfurry (avatar) signature (moi) gif (tumblr)

PSEUDO : LKD, Cindy


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 23:14

re petit bae




 
true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : .Cranberry

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 31/3/2017, 23:24

Merci chou Hate de rejouer nos deux duos


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : Morrigan (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 1/4/2017, 00:55

re-bienvenue sur LVER.
JE NE CONNAIS PAS CET AVATAR. :gne:
(je suis crevé, je viens te valider demain matin si ce n'est pas fait avant. sorry. )


❝ you are a liability ❞ the truth is i am a toy. that people enjoy. 'til all of the tricks don't work anymore. and then they are bored of me. i know that it's exciting. running through the night, but. every perfect summer's. eating me alive until you're gone. better on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : Morrigan (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS) 1/4/2017, 11:00

déjà, bravo pour cette belle fiche, j'ai bien aimé la lire.
j'ai aussi vraiment hâte de suivre l'aventure nicky/thibault. je stalkerai tout ça.
bravo à toi, tu es validé.



Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris ! Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.

- ❇ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps ! T'as vu comme tout le monde est mignon ici ? Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods. Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres.

- ❇ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - Compte tenu du grand ménage de printemps que nous venons de faire, il n'y a aucune intrigue en cours pour le moment.

- ❇ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier ! On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !


❝ you are a liability ❞ the truth is i am a toy. that people enjoy. 'til all of the tricks don't work anymore. and then they are bored of me. i know that it's exciting. running through the night, but. every perfect summer's. eating me alive until you're gone. better on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS)

Revenir en haut Aller en bas

Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» camille+les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule.
» Les céréales Lion c'est de l'arnaque, j'ai essayé de rugir mais mon chat s'est foutu de ma gueule. (TS)
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» [vente] R armure lion
» Question...(armure lion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-