Partagez|

des mots & des maux | Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Park Jimin

CRÉDITS : (c)neovenus (vava) (c)pjmsx (gifs) (c)billpazuzu (signa)

PSEUDO : billpazuzu


MessageSujet: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 19:41



JOSHUA LEE

featuring park jimin

NOM : lee. PRÉNOM : joo chan à l'origine. mais depuis qu'il vit en europe, il se fait appeler Joshua car c'est plus simple à prononcer. ÂGE : 23 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Un automne humide et chaud, à Kobe (Japon). ORIGINES : Des racines principalement asiatiques (coréennes et japonaises) mais il a de la famille en angleterre - par alliance - et il a la nationalité française. ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuel, même s'il ne le crie pas sur tous les toits. STATUT CIVIL : célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : Il fait des études de langue. la solution de facilité vu qu'il parle déjà trois langage différents (français, anglais et coréen). histoire de. PASSION(S) : écrire. écrire oui, principalement. s'exprimer sur le papier ou sur un clavier d'ordinateur. inventer, créer, scénariser... le jeu de rôle sur forum qui lui permet d'épancher sa soif d'aventure et d'évasion. lire aussi, car c'est encore une autre approche d'univers qui diffèrent du sien. fantasmer la vie de ces personnages est souvent plus facile que d'assumer sa propre existence. il aime aussi cuisiner mais c'est une pratique qui relève plus de l'ordre du besoin que de l'envie, au fond. disons plutôt que ça ne lui "déplaît pas" et qu'il n'est pas mauvais en la matière. GROUPE :
UN POISON VIOLENT, C'EST ÇA L'AMOUR. RANG : EDEN de Cacharel. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : scénario.

- ❇ -

CARACTÈRE : aventureux : sans forcément rechercher le danger, Joshua aime les choses qui sortent de l'ordinaire. Faire des conneries qui frise l'illégalité ou l'inconscience. raisonnable : il ne dépasse jamais les limites de la civilité et essaie d'inquiéter le moins possible sa mère malgré toutes les lubies qui peuvent le piquer. Il préfère du coup les faire vivre à ses personnages. indépendant : sans être complètement asociale, loin de là d'ailleurs, il a toujours eu besoin de moments seuls et de trouver son autonomie au plus vite. pas parce que sa famille l'oppressait, loin de là. mais juste pour lui, sa satisfaction personnelle. le besoin de n'appartenir qu'à lui-même, de se suffire à lui-même et d'être capable de se débrouiller sans l'aide d'un tiers. colérique : il peut s'emporter facilement sur des sujets qui peuvent parfois paraître banal, des broutilles mais qui, lui, l'agacent au plus au point ou qu'il trouve injuste. des conflits houleux avec sa mère, il en a eu plusieurs, surtout quand elle essayait de canaliser sa soif d'aventure ou qu'elle décidait que non, en semaine, on ne sort pas en boîte avec ses potes lorsque l'on a 17 ans à peine et le BAC à la fin de l'année. orgueilleux : avouer ses torts est quelque chose d'extrêmement difficile pour lui. il est un peu trop fier, voire parfois de mauvaise foi. il ne concède que rarement le fait de s'être trompé ou d'avoir fait quelque chose de mal. au contraire, il tentera plutôt de se justifier. enfin tout dépend encore de qui il a en face. s'il tient énormément à la personne et qu'il sait l'avoir blessé, il finira par revenir sur ses mots. franc : parfois trop même. l'honnêteté a du bon mais le tact est un art qu'il ne maîtrise pas du tout. il peut de ce fait avoir des propos vexant pour quelqu'un qu'il apprécie pourtant énormément si quelque chose le chagrine. mais il tolère quand même la plupart des défauts de ses amis ou membres de sa famille. il n'en vient à parler d'un travers que lorsque ce dernier lui pèse vraiment sur le moral ou lui tape sur le système à répétition. impatient : il veut tout. tout de suite. il voudrait claquer des doigts et que les choses lui tombent dans la bouche ou dans les mains. il n'est pourtant pas un enfant pourri gâté mais il a tendance à vouloir que les choses arrivent/avancent vite. hyperactif : bouger, tout le temps, ça lui est vital. pour un mec qui passe beaucoup de temps devant un écran d'ordinateur, ça peut paraître aberrant. et pourtant... dès qu'il décolle son nez des forums rpg ou de skype, il faut qu'il sorte ou qu'il fasse un peu de sport, de ménage, de cuisine, de jardinage... qu'il bouge quoi !


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Les terrasses de café. Il s'y rend, son PC sous le bras, s'installe à une table un peu en retrait et commence à écrire. et parfois il lève le nez pour regarder les passants circuler. parfois ça l'inspire, parfois ça l'amuse, parfois ça le distrait juste. mais il aime l'ambiance d'une terrasse de café où se crée une règle non-dite : l'on y est libre d'observer le reste du monde sans être observé soi-même. et ça a quelque chose d'excitant. les gens assis en terrasse sont figés dans un moment, un instant. les gens qui passent vont trop vite pour les remarquer. drôle d'impression. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : éprouvante, surprenante, époustouflante. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : inconnu, intriguant, désiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Park Jimin

CRÉDITS : (c)neovenus (vava) (c)pjmsx (gifs) (c)billpazuzu (signa)

PSEUDO : billpazuzu


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 19:41



tout nous attend, tout est écrit

écris l'histoire, tout ce que tu voudras entre les lignes



    Janvier 1994

« Mais tu vas aller où ? » s'exclama Lee Baek-Hyun, pris au dépourvu alors qu'elle fermait déjà sa valise. « J'en sais rien ! Mais loin de toi, ça c'est certain ! J'ai pas envie de me mêler à toutes tes magouilles ! » s'insurgeait-elle, en boucle depuis bien un quart d'heure. « Et j'emmène Joo Chan avec moi ! » fît-elle claquer dans l'air comme une menace. « Quoi ?! » s'égosilla-t-il et il s'interposa entre elle et la porte de la chambre du nourrisson qui pleurait dans son couffin alors que les cris l'effrayaient. « Non ! Hors de question ! Je suis celui qui s'en occupe le plus depuis qu'il est né ! » plaida-t-il. « Il y a une raison à ça ! C'est que tu n'es même pas capable de trouver un travail décent ! Tu es un vaurien ! Un flemmard de première et tu n'arriveras jamais à rien ! » lui envoya-t-elle avec toute la violence que pouvaient contenir de tels propos. « Tu ne sais pas ce que c'est que de t'occuper d'un enfant. Je ne m'en plains pas mais c'est loin d'être une tache de flemmard comme tu dis ! Je cherche mais personne ne veut m'embaucher ! » se défendît-il. « Alors tu préfères aller dépenser le peu d'argent qu'on a au Casino et autre ?! Quelle belle philosophie tu as ! Allez, laisse-moi passer. Mon fils mérite d'avoir des parents responsables. » Elle tenta de se frayer un chemin mais il la repoussa par les épaules. « Mon fils a besoin de parents qui l'aiment ! Tu n'as jamais su lui montrer ne serait-ce qu'une once de tendresse, toi ! Tu es trop occupée avec ta carrière géééénialissime ! Ne me retire pas mon fils. Barre-toi, si tu le souhaites. Vas-y, casse-toi ! Mais Joo Chan reste avec moi. » Son ton signifiait bien à quel point il voulait mettre un terme à tout ça. « Okay. Grand bien te fasse ! Bon débarras. Ce gosse est débile de toute façon. » et elle tourna les talons, ses escarpins claquant sur le parquet, sa valise roulant bruyamment derrière elle. « Mais si un jour tu as un problème, ne viens surtout pas ramper pour que je te récupère. » lui lança-t-elle en ouvrant la porte d'entrée. « Compte là dessus. Nous serons certainement bien plus heureux sans une harpie pour nous siffler des saloperies aux oreilles. Et sache que mon fils est loin d'être débile, contrairement à sa mère ! » Elle lâcha un couinement, courroucée par les propos de son futur ex-mari. Puis finalement elle fît volte-face, faisant virevolter ses cheveux derrière elle et elle disparût.


    Juin 1995

Tenant son fils tout contre lui dans le sac kangourou, il se hâtait en direction de la porte d'embarquement. Destination Angleterre. Ils ne le trouveraient certainement pas là bas. Ou tout du moins, ils mettraient certainement du temps. C'était l'intérêt de réaliser des transactions en liquide. Son billet d'avion, l'hôtel, tout ! Il avait tout payé en espèce. Regardant autour de lui de façon fébrile, patientant dans la file d'attente, il effectuait un léger mouvement de balancier afin de bercer son petit garçon d'un an et demi qui geignait, sentant certainement le stress ressenti par son père. Il lui embrassa le front, venant caresser ses petits cheveux sombres avec un sourire. « On part à l'aventure fiston. » lui souffla-t-il avant d'embrasser à nouveau le front de son bébé. Ce dernier babilla sous les attentions de son père et vînt poser ses mains minuscules sur ses joues, les tapotant de ses toutes petites forces, l'air malicieux. Un sourire attendri naquît sur les lèvres de l'adulte qui passait enfin les portes qui menaient vers l'avion qui allait décoller pour le Royaume-Uni. Il se mît à chantonner une fois installé dans son siège et Joo Chan ne tarda pas à fermer ses paupières et à s'endormir.


    Septembre 1997

Dans son joli costume bordeaux avec un nœud papillon à sa proportion, portant un coussin pourpre sur lequel brillaient des anneaux dorés, Joshua marcha en direction de son père et de la dame tout de blanc vêtu. Il tendît le coussin au-dessus de sa tête, invité à le faire par le maire ci-présent. Les invités lâchèrent à l'unisson un soupir attendri face à la scène. Clignant de ses petits yeux bridés dans une direction puis l'autre il assista à l'échange des alliances entre son père et Adèle. C'était joli, Adèle. Et elle était belle dans sa longue robe. Il ne comprenait pas trop ce qu'il se passait. Tout ce qu'il savait c'était que son 'Appa' semblait ravi, tout sourire, légèrement fébrile cependant. Mais la fameuse Adèle face à lui, une brunette aux yeux clairs, paraissait dans le même état. « Je vous déclare mari et femme. » L'assemblée se leva à ces mots et tout le monde applaudît alors que le couple cella leurs lèvres pour signifier plus encore l'accord d'amour qui venait de se produire. Joshua suivît le mouvement et se mît à applaudir de ses toutes petites mimines, l'air hagard alors que la foule était en liesse, criant des mots de félicitations qu'il ne comprenait qu'à peine. Il poussa un petit cri de surprise lorsque des mains les soulevèrent et que le sourire blanc comme neige de la dame apparût devant lui. Cette dernière vînt faire claquer ses lèvres légèrement maquillées sur sa joue toute ronde avec un rire enthousiaste puis elle le reposa sur le sol, prenant sa petite main dans la sienne. Il la regarda de ses yeux ahuris avant que son autre main ne soit enlacée par celle de son père. Et le couple amena l'enfant de quatre ans jusque devant la mairie où il salua la famille et les amis venus célébrer le mariage.


    Juillet 2006

« Jo' ! Commence à monter les cartons dans ta chambre, d'accord ? C'est la deuxième porte sur la droite dans le couloir de l'étage. » l'interpella Adèle alors qu'il était en train d'inspecter le petit jardin. Il se redressa et ronchonna. « Oui, Mummy. » lâcha-t-il en venant saisir le carton qu'elle lui tendait. « Arrête de tirer cette tête de 3 mètres de long. On va être heureux ici. La France est un très beau pays. » Elle semblait enthousiaste, au moins autant que son mari qui déchargeait le camion avec les déménageurs. Joshua n'avait jamais entendu parler de Marignane avant d'y débarquer. Il avait quelques appréhensions, peur de ne pas savoir s'adapter au nouveau pays, à ses nouveaux camarades de classe. Avec son accent mi-coréen, mi-anglais... il craignait les critiques sur son français encore un peu faible. A presque 13 ans, il changeait totalement d'environnement et c'était quelque peu effrayant. Il monta les marches, les bras chargés et se rendît jusqu'à la deuxième porte à droite, comme indiqué par sa mère. Elle l'avait adopté quelques semaines seulement après le mariage. Passant le huis il regarda autour de lui. Dans la chambre, il n'y avait rien, sinon le lit encore démantelé, dans un coin. Il posa le carton près de la penderie dans le mur et s'approcha lentement de la fenêtre, collant son front à la vitre. Il avait une vue imprenable sur l'étang. Et on lui avait aussi raconté que la mer n'était pas loin. Mordillant sa lèvre, il finît par se redresser et regarder autour de lui à nouveau, scrutant les murs encore blancs et le plafond immaculé. Cette maison n'était pas si terrible. Il s'y habituerait. Il le fallait.


    Mars 2009

« J'ai reçu un mail de papa ! » hurla-t-il dans la maison, dévalant les marches jusqu'à la cuisine et se jetant presque sur sa mère pour lui montrer, sur son smartphone, les nouvelles que son père lui avait envoyé. « Il est au Mexique ! C'est dingue ! » Il faisait défiler le message sous les yeux de Adèle qui souriait, l'air sombre malgré tout. « Oui, c'est dingue. » lâcha-t-elle non sans une pointe de mélancolie. « Il dit qu'il fait vraiment trop chaud et qu'il a croisé des scorpions ! Il a un cigare dans la bouche, regarde !! » Et il insista à nouveau pour lui montrer la photo de son père, tout sourire, entouré d'une foule de gens qu'il ne connaissait pas. « J'aimerais tellement voir le Mexique moi aussi... » souffla-t-il rêveusement. Sa mère le regarda du coin de l'oeil, contrite et vînt poser une main sur sa tête. Tous les hommes de sa vie voulait-il vraiment s'éloigner d'elle ? Elle aussi avait eu des nouvelles de Baek-Hyun. Beaucoup moins bonnes lui disant qu'il ne pouvait pas encore rentré, qu'ils étaient à ses trousses, qu'il ne voulait pas risquer leur vie mais qu'il les aimait tendrement et qu'ils lui manquaient. Elle recevait ce genre de nouvelles presque tous les six mois. Mais rien d'autre. Elle n'avait même pas la preuve qu'il était réellement au Mexique comme il le prétendait auprès de son Joshua. Ils avaient monté ensemble cette supercherie pour que le garçon ne cherche pas supporte un peu mieux l'absence de son père. Mais ça n'était pas facile... elle se retrouvait femme seule à s'occuper d'un adolescent dans la fleur de l'âge et pas toujours facile à vivre, sans le soutien de son époux autre que quelques mots dans une missive très brève. Elle vînt embrasser la tempe de Joshua qui se recula l'air ahuris. « Mais qu'est-ce que tu fais Mummy ? J'suis pas un bébé ! » s'insurgea-t-il en repartant déjà s'enfermer dans sa chambre. Il allait sûrement se remettre devant son ordi, répondre à son père avant d'enchaîner sur d'autres choses dont elle ne connaissait rien et que son fils ne voulait même pas partager avec elle. C'était normal, lui avait-on dit. Il était adolescent. Mais ça n'était pas pour autant évident à encaisser. Et puis elle avait peur. Peur de le voir partir lui aussi.


    Novembre 2014

Il regarda longuement la description du personnage sur sa page internet, s'imprégnant de chaque détail avant de sourire en coin. Il était intéressant. Il adorerait le jouer. Vérifiant que ce scénario n'était pas tenté, il finît par s'inscrire sur le forum et entama sa fiche de présentation. Les postent à la suite du sien ne se firent pas attendre et il répondît avec enthousiasme au créateur du personnage dont il s'apprêtait à prendre possession. Ne tardant pas plus à lui envoyer un message privé, il lui montra tout son enthousiasme pour le lien proposé par une pluie d'emoticons dont il avait le secret. La réponse ne tarda pas à arriver et ça l'amusa. La personne de l'autre côté de l'écran était aussi passionnée que lui, il le sentait. Les heures passèrent, puis les jours. Il apprît que Daehyun était lui aussi un des rares garçons à jouer sur les forums rpg, ce qui l'amusa. Daehyun en plus... quelles étaient les probabilités qu'ils soient tous les deux d'origine coréennes ? Puis les semaines filèrent encore et il finît par lui proposer qu'ils se retrouvent sur l'application skype. Dae ne tarda pas à répondre à l'affirmative et ils commencèrent une relation beaucoup plus profonde. Ils se parlaient, tous les jours. Joshua venait de se faire un ami via la toile. Ca laissait une impression étrange... Il lui parlait chaque jour, à toute heure via l'application ou par texto. Parfois ils s'appelaient, sans jamais se montrer leurs visages pourtant. Pourquoi ? Il ne savait pas trop. C'était quelque chose de sous-entendu. C'était comme ça. Mais ça lui plaisait, cette part de mystère. Mais même si leur visage restait caché derrière l'écran, tous leurs petits secrets, ils les partagèrent. Des bêtises faites derrière le dos de leurs parents jusqu'à leurs préférences sexuelles. Il n'y avait presque aucun tabou. Etait-ce internet qui leur offrait autant de liberté ? Peut-être bien... Leur relation dura des mois. Ils l'entretenaient sans même avoir à y penser. Et Daehyun était devenu indispensable à Joshua. Grâce à lui, il ne pensait presque plus au manque que son père avait laissé depuis son départ, 5 ans auparavant. Il lui était nécessaire. Mais un soir...

Ils étaient en pleine conversation. A vrai dire, où avait-elle débuté et de quoi parlaient-ils réellement à présent ? Il n'en savait trop rien. Daehyun venait de les interrompre par cette phrase : « Attends, il y a un numéro inconnu qui m’a appelé presque dix fois. » « Pas de soucis. » répondît Joshua en se resservant un peu de la limonade qui avait eu le temps de prendre la température ambiante puisqu'elle était hors du frigo depuis deux heures. Il sirota la boisson en attendant que Dae reprenne la parole. Puis il entendît du bruit. « Merde ! Je dois y aller ! » perçût-il à peine et il fronça les sourcils. « Dae ? Y'a un problème ? » s'enquît-il mais la conversation skype avait déjà été coupée. Il frotta ses cheveux. Il sentait que quelque chose n'allait pas. Le ton de son ami avait paru très troublé. Il lui envoya un texto. « Hey... je sais pas ce qu'il se passe mais... si t'as besoin n'hésite pas. Je suis là. » C'était banal mais... au moins lui témoignait-il un peu de soutien. Et il attendît. Il attendît impatiemment des nouvelles de Daehyun, surveillant son téléphone toutes les dix minutes. Il craignait que ce soit quelque chose de grave. Vraiment grave. C'était rare que Daehyun ne réponde pas pendant autant de temps. Ca ne pouvait pas être quelque chose d'anodin...

Et la nouvelle tomba... Daehyun était orphelin. Le choc fût violent. Comment était-ce juste possible que la vie soit si injuste avec son ami ? Il était tellement adorable... Alors il s'efforça, tant bien que mal, de lui montrer le plus de soutien possible. Lui envoyant des tas de petits messages, l'appelant quotidiennement. Il refusait des sorties avec ses camarades de fac juste pour pouvoir téléphoner indéfiniment à Daehyun. Il était devenu très rapidement extrêmement important et son bien-être faisait de ce fait partie de ses priorités. Evidemment qu'il aimait sortir, comme tous les jeunes. Mais l'amitié est quelque chose de sacrée. Il n'allait pas l'abandonner. Jamais.

Mais finalement... ce fût Dae qui, au fur et à mesure, cessa de donner des nouvelles. Joshua le relançait, régulièrement. Mais ses messages restaient souvent sans réponse. L'Eté arrivait et il devait décider de ce qu'il allait faire l'année à venir. Il aurait voulu, à la base, chercher un travail avec sa licence LLCE anglais-japonais option coréen. Mais finalement, sur un coup de tête ou en désespoir de cause, il décida de poursuivre une maîtrise. Mais pas à Aix-en-Provence, où il avait entamé son cursus. Non. Il irait à Paris. Pourquoi Paris ? Parce qu'à Paris se trouvait Daehyun. Et que c'était lui qu'il voulait trouver là bas.

    Août 2016

« Tu as tout ce qu'il te faut, tu es sûr ? » lui demanda pour la nième fois Adèle en le serrant dans ses bras. Joshua laissa échapper un rire nerveux. « Mais oui Mummy... » Il l'enlaça doucement, dans le hall de l'aéroport. « Tu sais... je pars pas très loin. » lui répéta-t-il, pour calmer les sanglots qui la reprenait. « Oui mais... t'es mon bébé. Et pour moi, c'est dur de te voir partir à 800km. » Il lâcha un nouveau petit rire. « Par avion c'est seulement 660,68 km. Rappelle-toi, on a regardé. » Elle chouina et se redressa, tapant doucement son épaule. « Te moque pas de ta vieille mère. » Il lui sourît tendrement et essuya ses joues. « Je t'appelle, dès que j'arrive, ok ? » Il vînt doucement embrasser sa tempe puis il prît la poignée de sa valise dans sa petite main. « Je t'aime, Jo'. » lui cria-t-elle presque alors qu'il commençait à s'éloigner. Il se retourna vers elle et lui dît au revoir d'un geste de la main, avec un sourire un peu triste malgré tout. Et surtout... plein d'appréhension. Car il avait encore envoyé des textos à Daehyun mais... il n'avait reçu aucune réponse. Pour autant, il n'avait pas osé lui dire qu'il débarquait. Le devrait-il ? Peut-être...


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : billpazuzu/clawa. ÂGE : 25 ans. SEXE : fille. VILLE : LE SUD. LE VRAI. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : J'ai vu de la lumière alors... *sbaf*. COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : J'y suis depuis un moment maintenant haha je me souviens plus. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7jr. UN DERNIER MOT ? Ce forum = une perle t'y as vu.


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]park jimin[/b] aka [i]joshua lee[/i].



is it you who changed or is it me ?
Snowflakes fall down and get farther away little by little. I miss you. I miss you. How much longer do I have to wait ? How many more nights do I have to stay awake to see you ? To meet you ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : my perfection aka park.

CRÉDITS : (ava) milkovich. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 20:15

re chez toi petit lapin



qu'importe que reviennent ces pensées qui m'aliènent
je saignerais mes veines pour soigner mes peines
,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 20:24

re-bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue !
j'te souhaite pas bon courage, je crois que tu as bouclé ta fiche.
mais tu sais qu'on est là si besoin !



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : kim taehyung

CRÉDITS : nana (avatar) mnyunki (signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 20:53

Mon loulou j'ai sorti le dae exprès.
On est beaux.
On va dominer le monde.


rooting for you
DAEHYUN ⊹ Let winter break, let it burn 'til I see you again. I will be here with you just like I told you I would. I'd love to always love you, but I'm scared of loneliness when I'm alone with you. (anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : Morrigan (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 21:12

re-bienvenue!
tu connais la maison.


❝ you are a liability ❞ the truth is i am a toy. that people enjoy. 'til all of the tricks don't work anymore. and then they are bored of me. i know that it's exciting. running through the night, but. every perfect summer's. eating me alive until you're gone. better on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 2/4/2017, 23:00

bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : lovely madelaine.

CRÉDITS : (ava) anaëlle. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua 3/4/2017, 09:56

joshua ou notre porte-parole à tous
l'histoire est toujours aussi belle, toujours aussi bien écrite il est tellement mignon au mariage et si touchant avec sa maman adoptive j'attends la suite avec impatience



Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris !    Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.      

- ❇ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien    - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps !   T'as vu comme tout le monde est mignon ici ?   Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods.   Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres.    

- ❇ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - Compte tenu du grand ménage de printemps que nous venons de faire, il n'y a aucune intrigue en cours pour le moment.    

- ❇ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier !    On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !  


Δ c'est une question d'angle, d'envers et d'endroits. comment tu nous vois. comme dans un triangle, il faut être trois. toi, le désir et moi. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. que l'on consent à s'abandonner là. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: des mots & des maux | Joshua

Revenir en haut Aller en bas

des mots & des maux | Joshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La musique adoucit les maux... [Dark Boursouf]
» Cillian A. Dolohov • Des mots et des maux
» Au delà des mots...
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» L'histoire en quatre mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-