Partagez|

night is still young (clemens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: night is still young (clemens) 11/4/2017, 20:56

nigt is still young
clemens & gatien
Ah ! S'il en est un dans les cieux qui ait jamais veillé sur toi, que devient-il en ce moment ? Il est assis devant un orgue ; ses ailes sont à demi ouvertes, ses mains étendues sur le clavier d'ivoire ; il commence un hymne éternel, l'hymne d'amour et d'immortel oubli.

Il fait noir dehors. Il y a plus de soleil qui brille et il n’y a même pas de lune pour prendre la relève. Non, il n’y a pas de lumière si ce n’est celle que peuvent produire les lampadaires. Elle est belle cette lumière artificielle, elle pleut à travers ta fenêtre. Ça repeint tes murs d’une douce couleur orange qui pourrait agresser ton sommeil sauf que t’as les yeux ouverts. Tu fixes l’horloge de ton réveil, il y a ces deux points qui clignotent pour signaler le passage du temps. Toi, tu les regardes apparaitre et disparaître pour t’énerver face à ses chiffres qui changent sans que ça améliore ton état. Minuit dix. Ça ne les dérange pas dans leurs ébats, t’entends que trop bien les murmures et les soupires qui s’amassent dans leur habitacle, ça menace de d’exploser, tu le sens, le lit dans lequel ils jouent n’arrête pas de frapper contre ta pièce comme pour mieux t’envahir et prouver leur désir. Le loup, il fait toc-toc à la porte. La musique placée sur tes oreilles n’arrête rien de la désagréable sensation, ça atténue juste les gémissements, il reste les bruits sourds et les vibrations qui s’immiscent jusqu’à dans la moelle. Tu fermes les yeux deux minutes pour te retrouver dans un monde plus obscur, le monde qui est dehors semble moins d’atteindre, il n’y a que tes pensées qui défilent et s’agitent en rythme. T’es sujet aux images de ces corps qui dansent, t’es sujet aux questions te demandant qui baise qui, t’es sujet à des choses dont tu veux t’éloigner. Tu rouvres les yeux pour déguerpir, prendre la fuite, tu sors de la chambre claquant même violemment la porte pour le montrer que t’existes et que ton cœur qui tambourine aussi. Tes pas te mènent jusqu’à la cuisine où t’ouvres un placard avant de commencer à te servir, se nourrir pour soigner le malaise, il n’y a sûrement rien de plus vrai. Ta main se porte sur un paquet de chips, plus c’est gras mieux c’est à ce qu’on dit. Tu devrais peut-être bouffer de la glace, mais ça serait trop mélancodramatique et tu n’étais pas assez faible pour céder à ce genre de caprice de ton esprit. T’allumes la ps4 et la télé par la même occasion cherchant bien vite une partie rapide sur overwatch. T’avais besoin de te défouler sur quelque chose et donc de défoncer du people. T’es tellement absorbé par ta partie que tu ne remarques même pas que Clemens met à la porte l’autre abruti, non, tu le vois qu’à partir du moment où il s’approche tout en douceur. Toi, tu te lèves déjà en éteignant le tout. « Ce n’est pas trop tôt, je vais enfin pouvoir pioncer » t’étires ton corps en le regardant, ne pouvant t’empêcher de remarquer qu’il aurait dû un peu plus s’habiller. T’avais qu’un short et un débardeur pourtant. Tu le regardes à peine alors que tu le dépasses espérant pouvoir rejoindre ta chambre. « Bonne nuit Clemens » la langue est froide. Faut croire que t’es un peu énervé, un peu froissé.  
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: night is still young (clemens) 11/4/2017, 23:57


night is still young
Gatien & Clemens

Ton corps est en sueur. T’as chaud. T’es excité. En bref’, t’es bien. Tellement bien que tu ne caches pas ton plaisir à être en compagnie de cet inconnu lambda que tu as ramené d’un bar il y a de cela une bonne heure maintenant. Tu le domines et t’aimes ça alors tu gémis, tu gémis en même temps que lui, tu gémis à chaque coup que ton bassin lui prodigue et tu gémis encore plus quand il vient t’embrasser, comme pour te faire taire. Tu ne sais pas depuis combien de temps vous êtes ainsi, lui en dessous de toi, vos corps complètement trempés, mais dans tous les cas tu t’en fou. Tu t’en fou aussi que ton lit ne cesse de cogner contre le mur, laissant sur ce dernier une trace noire due au frottement des barreaux sur le mur peint en blanc. La pièce est dans un noir complet et seule la lumière des lampadaires vous éclaire. Tu ne connais pas son prénom, tu t’en fou un peu pour être franc et du coup tu continues sur ta lancée, vos bouches qui gémissent à l’unisson alors que tu entends une porte claquer. T’oublies souvent que tu ne vis pas seul, que t’as un colocataire et que tu ne le respectes pas trop de temps en temps. Tu ne t’inquiètes cependant pas de lui, car ce serait déplaisant et ça te couperait peut-être l’envie de continuer et d’atteindre l’orgasme alors tu scelles tes lèvres à celles de ta victime nocturne et après quelques coups de bassins finaux, tu t’allonges sur lui, exténué. Tu t’écartes de lui afin de reprendre ton souffle et en même pas trois minutes te voilà debout, complètement nu alors que tu laisses l’autre personne que tu viens de combler se rhabiller. Comme à chaque fois il te réclame des baisers, que tu ne donnes pas, et tu finis par lui indiquer ta porte, car pour toi c’est qu’un jeu, pour toi c’est qu’une partie de jambes en l’air et que y en aura pas d’autres. Tu le raccompagnes jusqu’à la porte et il te dit au revoir alors que toi tu n’en prends pas la peine.

T’es nu quand tu débarques dans le salon et que tu aperçois le plus jeune jouer à Overwatch. Ce jeu est une tuerie et c’est lui qui t’a fait aimer le concept, t’avais jamais été jeux à la première personne avant ce jeu et Destiny, du coup maintenant tu aimes, merci Gatien. « Hey ! J’allais te rejoindre pour qu’on se fasse une relève ! » dis-tu légèrement triste alors qu’il éteint tout, se redressant en s’étirant, te lançant comme simple remarque qu’il va enfin pouvoir dormir. « Excuse-moi, je ne pensais pas faire autant de bruit, la prochaine fois ramène une victime aussi comme ça on sera quitte OK ? » lui dis-tu alors qu’il semble t’observer de bas en haut, ah oui c’est vrai, t’es nu. Tu poses une main devant ton paquet, un petit sourire gêné se dessinant sur tes lèvres. Puis il te dit bonne nuit et s’en va, comme un voleur. Tu laisses une main devant ton sexe et celle libre tu la glisses sur son bras pour lentement attraper sa main. « Attends, reste, dis-moi qu’est-ce qui ne va pas ? » souffles-tu alors que tu te mets devant lui, tes iris cherchant les siens comme pour qu’une connexion Bluetooth s’installe et se détecte. « Si ça te dérange tant que ça que je ramène des gens, dis-le-moi, j’irai chez eux et on en parle plus. J’aime pas quand t’es froid comme ça avec moi, surtout quand moi je fais des efforts pour être sociable avec toi… » Tu pinces tes lèvres en le regardant. Tu ne veux pas qu’il t’en veuille alors tu espères qu’il va s’ouvrir à toi, tu l’espères vraiment, car tu l’aimes bien Gatien, il est un peu comme ton rock, ton pilier, sans lui ta vie ne signifie rien.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

night is still young (clemens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» The Young And The Hopeless

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: Rps-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)