Partagez|

la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : nicolas simoes

CRÉDITS : Morrigan

PSEUDO : leia


MessageSujet: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 19/4/2017, 19:18



la vie est un jeu d'cartes, paris un casino

thael & cora

« un ti-punch, s’il te plait ». il avait réussi, avec difficulté, à se frayer un chemin jusqu’au bar. le concert de ce soir était énergique, grandiose et la foule enjôlée par ce jeune groupe de rap parisien. thael avait rencontré un des membres il y a quelques semaines de cela durant une partie de foot. il était doué pour ça, créer des liens dès la première rencontre. en général, les gens étaient si charmés par sa personnalité et sa sociabilité que la première approche résultait toujours de la même manière. t’as un numéro ? Il faut absolument qu’on se fasse une bouffe, qu’on aille prendre un verre, qu’on aille ensemble à cet event. cela ne menait pas toujours à l’amitié du siècle mais ça ne l’importait pas, à thael. les amis, l’amour, ça va et ça vient, disait-il toujours. c’est vrai, les relations éphémères ne le dérangeaient pas. toute sa vie, il n’avait connu que ça et peut-être qu’il avait même fini par y prendre goût.

ainsi s’était-il retrouvé là, dans cette salle de concert qu’il fréquentait souvent, à seulement une dizaine de minutes à pied de chez lui. appuyé contre le bar, il balayait le sous-sol de la Bellevilloise du regard, à la recherche d’un visage familier. là, il se mentait à lui-même. au fond de lui, il savait pertinemment quel visage il cherchait. plus tôt, alors qu’il profitait du concert près de la scène, il l’avait aperçu, à quelques mètres. 3 secondes, c’était le temps durant lequel leurs regards s’étaient croisés. s’il avait vite détourné les yeux – par fierté ou malaise qui sait, il n’avait pas manqué de l’observer discrètement du coin de l’œil. gracieuse et séduisante elle était, Cora. à danser et sourire comme elle le faisait. l’espace de quelques instants, il avait cru entrevoir cette fille qu’il avait connu autrefois. mais seulement durant un bref instant. il se demandait si elle en rajoutait pour lui, maintenant qu’elle l’avait vu. à vrai dire, il n’était pas vraiment d’humeur à supporter sa mascarade habituelle. il passait un bon moment et il n’avait nullement envie de la voir se lancer dans un énième acte de théâtre pour attirer son attention. parfois, il avait juste envie de lui dire que oui, il se souvenait des après-midis à jouer à chat dans son jardin à Brasilia, juste pour mettre fin à tout ça. mais en même temps, il aimait voir jusqu’où elle était prête à aller.

dos à la foule, il prenait une gorgée de son verre, pensif. il sentit quelque chose de doux lui caresser l’avant bras. des boucles brunes. Cora se tenait là, à le regarder de ses beaux yeux bridés. belle comme à son habitude. thael savait que, s’il voulait, il n’avait qu’un mot à dire pour rentrer avec elle. en vérité, ça le perturbait que son passé ressurgisse ainsi. il avait vécu une relation éphémère avec Cora étant enfant et, aujourd’hui, il se retrouvait au pied du mur car elle n’était visiblement pas encore terminée. « tu sais, je vais finir par croire que tu me suis » lui dit-il calmement, avant de porter une nouvelle fois son verre à sa bouche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : bbmoore.

CRÉDITS : kawaiinekoj.

PSEUDO : bambi. shany


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 20/4/2017, 16:37


la vie est un jeu d'cartes, paris un casino
feat. thael & cora (thora)

Ses soirées où la musique régnait, que les gens dansaient sans se soucier de qui les regardaient. Cora les adorait, les gens le savaient. Quelques-uns l’avaient invité à s’amuser, à se détendre après une dure journée où l’inspiration de la métisse s’était éclipsée. Meilleurs amis qu’ils disaient pendant que cora souriait. C’est dur de dire la vérité, surtout avec des personnes qu'elle aime pas réellement. Mais cora elle s’en foutait, tout ce qu’elle voulait s’était s’éclater et ils lui avaient donné ce qu’elle cherchait. Alors elle s’était faite belle cora, une robe habillant son corps sans jamais trop en dévoilé. À peine arrivée, qu’elle avait disparu dans la foule, son corps ondulant sous le rythme de la musique avec la sensualité du brésil. Ça rappelait des souvenirs, ça la faisait sourire, une amie la rejoignant, elles rigolaient en dansant en duo, leurs deux corps collés l’un contre l’autre. Peut-être que cora pourrait l’aimait un peu plus que les autres. Elle savait s’amuser et rentrer dans ses folies, contrairement aux autres qui regardaient de loin, trop occupés à boire pour profiter réellement. Cora elle s’occupe pas d’eux, pourtant elle cherche parmi la foule une carrure masculine qu’elle pourrait maintenant reconnaitre entre milles. Elle sait qu’il vient là souvent, c’est un peu pour ça aussi qu’elle est venue. L’espoir de le voir, de lui parler et peut-être même plus. Cora elle voulait tellement plus. Frustration devenue évidente vu le nombre de fois où thael l’avait repoussé. Cet homme qu’elle avait connu il fut un temps. Il avait bien changé mentalement, physiquement toujours aussi beau, peut-être même plus qu’avant. Surement. C’est en pensant à lui qu’elle le vit. Un regard échangé et cora arrête de danser. Il détourne le regard et elle sent la détermination montée. Elle le veut cora, elle l’aura. Elle a confiance en son charme, même si parfois elle doute. Elle doute parce qu’il montre rien, aucun indice qui prouverait qu’elle lui plait. Cora elle continue de danser, seulement un moment avant de partir à la recherche du beau brun. Elle ignorait les avances, avançant lentement mais surement vers le fruit de sa motivation de la soirée. Et elle le vit, dos à elle, au bar. « tu sais, je vais finir par croire que tu me suis » à peine à ses côtés que thael ne perdait pas de temps, toujours aussi maitre de lui. Qu’est-ce qu’elle pouvait aimer et haïr ça à la fois cora. Mais elle montra rien, son habituel petit sourire sur le visage, le regard joueur. « et si c’était le cas ? » elle le regardait attentivement, tentant de le déchiffrer, en vain. C’était surprenant pour cora, elle qui arrivait à cerner les gens, à leur mentir effrontément. Avec lui, elle avait juste l’impression que la situation était inversée. Il savait tout, mais ne disait rien, ne faisait rien. Ça déclenchait des émotions violentes chez cora, à l’intérieur elle bouillonnait de colère et de désir à la fois. « je ne t’ai pas vu danser et tu n’as pas l’air d’avoir chaud… à quoi ça sert de venir si c’est pas pour s’amuser ? un mojito s’il vous plait, c’est lui qui paye ! » un énorme sourire sur le visage, cora elle s’amusait comme la gamine qu’elle était. Le tester, le chercher un peu, elle aimait ça. « avant on dansait tout le temps, ou plutôt c’est moi qui te forçais. Tu te débrouillais bien à l’époque, et même si ça me plait que tu gardes cette faculté secrète, pourquoi ne pas la montrer aux autres ce soir ? » sa boisson a peiné arrivée, cora en pris une gorgée.


♡ ♡ ♡
MACFLY


vi(de)ve l'artiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : nicolas simoes

CRÉDITS : Morrigan

PSEUDO : leia


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 22/4/2017, 23:04



la vie est un jeu d'cartes, paris un casino

thael & cora


il aimait son sourire autant qu’il l’énervait. « et si c’était le cas ? » qu’elle avait dit, en le regardant droit dans les yeux. voilà, même pas deux secondes qu’elle était là et elle essayait déjà de le charmer. et elle était sacrément douée pour ça. résiste, Thael. aussi indifférent qu’à son habitude, il détourna les yeux parce qu’il savait qu’elle était toujours frustrée quand il faisait ça. « et bien, je crois qu’il va juste falloir que je me fasse plus discret » répondit-il sournoisement. d’un point de vue extérieur, le comportement de thael pouvait sembler très étrange. Cora était une très belle fille, que la majorité des mecs aimeraient avoir et qui lui plaisait. en plus de cela, ils avaient passé une partie de leur enfance ensemble et il n’y avait qu’elle pour le rattacher à ces temps révolus. alors, pourquoi avait-il ce blocage ?

en vérité, s’il lui résistait autant, c’était surtout une question de fierté. c’était peut-être prétentieux de sa part mais il aimait que les filles qu’il fréquentait n’aient que lui en tête. il aimait être le centre du monde, et encore plus quand il s’agissait du monde d’une fille. or cora, c’était un électron libre, un papillon volage pas facile à capturer. elle pouvait passer deux heures à tout donner pour le charmer et le lendemain, il la retrouvait dans les bras d’un autre. c’était ce à quoi il pensait à chaque fois qu’il était à deux doigts de baisser sa garde. si cora le voulait, il fallait clairement qu’elle revoie ses tactiques.


« je ne t’ai pas vu danser et tu n’as pas l’air d’avoir chaud… à quoi ça sert de venir si c’est pas pour s’amuser ? un mojito s’il vous plait, c’est lui qui paye ! » du cora tout craché. à ce moment, il savait qu’il ne se débarrasserait pas d’elle. à vrai dire, ce soir-là, il était plutôt d’humeur joueuse. nonchalamment, il tendit un billet à la serveuse. puis pour la première fois de la soirée, il se tourna réellement vers la jeune fille. sa robe épousait  son corps avec perfection, la couleur de son rouge à lèvres se mariait très bien sa peau caramel. il prit une autre gorgée de son verre et lui tendit le sien. « si le mec avec qui tu es venue est pas capable de te payer un verre, il faut peut-être que tu revois tes critères » dit-il sarcastiquement  « puis je m’amuse très bien, sans avoir besoin de sauter dans tous les sens. mais merci de t’en inquiéter ». et cora souriait. quand elle avait ce sourire aux lèvres, ça voulait toujours dire qu’elle était en forme pour le tester, encore et encore.

« avant on dansait tout le temps, ou plutôt c’est moi qui te forçais. tu te débrouillais bien à l’époque, et même si ça me plait que tu gardes cette faculté secrète, pourquoi ne pas la montrer aux autres ce soir ? » il la regardait, intensément. c’était toujours étrange pour lui qu’ils aient des souvenirs communs et que cora lui rappelle des choses anodines qu’il avait complètement oublié avec le temps. bien sur, ça, il ne lui montrait jamais. un petit sourire espiègle se dessinait sur le visage de thael. « encore une fois, je ne vois pas de quoi tu parles ». il haussa les épaules et porta son verre une nouvelle fois à bouche avant d’ajouter : « tu perds ton temps, je comprends pas pourquoi tu ne lâches pas l’affaire avec ça » avec son sourire encore aux lèvres, il la regardait, impatient de voir sa réaction.






l'as de trèfle qui pique ton coeur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : bbmoore.

CRÉDITS : kawaiinekoj.

PSEUDO : bambi. shany


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 28/4/2017, 16:02


la vie est un jeu d'cartes, paris un casino
feat. thael & cora (thora)

Cora elle se posait des questions. La frustration était beaucoup trop grande pour qu’elle ne s’en pose pas. Si encore il était le seul à la repousser, si encore il n’était pas un ami d’enfance devenu subitement amnésique. Mais thael se rapprochait d’un autre gars qu’elle aurait voulu oublier ce soir. Un autre qui ne voulait pas accéder à ses avances. Un autre beau brun. Les hommes causeront sans doute la perte de la belle cora. Elle était si intense parfois, si sûre d’elle, si déterminée. Son jeu marchait avec tout le monde, sauf eux. Et cora elle comprenait pas. Alors elle allait en voir d’autres, juste pour s’amuser, comme la gamine capricieuse qu’elle devenait lorsqu’elle avait pas ce qu’elle voulait. Elle qui avait l’habitude de tout avoir, l’attraction semblait s’estomper en leur présence et cora devenait juste une simple femme. Juste cora. Et il détournait les yeux, il ne la regardait pas. Son sourire reste en place alors qu’au fond elle serre les dents. Contrariée. Elle voudrait seulement qu’il la repousse une bonne fois pour toute, mais elle sait que ça suffira pas à la faire abandonner. Peut-être même le contraire. Ses pensées s’entremêlent alors qu’elle continue de jouer avec lui, de voir jusqu’où elle peut aller. Et enfin il la regarde, cora sentant ses yeux détailler son visage et enfin son corps. Se délectant de cette sensation qu’elle sait rare avec lui. La tension en elle s’envole. « si le mec avec qui tu es venue est pas capable de te payer un verre, il faut peut-être que tu revoies tes critères. puis je m’amuse très bien, sans avoir besoin de sauter dans tous les sens. mais merci de t’en inquiéter » elle en avait oublié ses soi-disant amis, cette amitié à sens unique qui n’évoluera pas. Cora elle ressentait rien de spécial, ni la culpabilité ou l’envie d’aller les prévenir ne venait se manifester. Parce qu’elle était comme ça, ils l’avaient bien compris, la belle était occupée ce soir. Un sourire satisfait, thael pensait qu’elle était accompagnée d’un homme autre que lui. « Jaloux thael ? Tu ne devrais pas alors que c’est avec toi que j’ai décidé de passer la soirée. » son verre à la main, elle l’observe. Le chemin qu’ils ont pris en grandissant devait être drôlement opposé pour que thael est changé autant et elle pas vraiment. Pas aussi charmeuse petite, mais tout de même. Cora restait cora. Thael n’était plus. Et ça lui fait mal un peu à cora. Parce qu’elle se souvient de lui, ce petit prince qu’elle voyait déjà sur un trône, mais toujours avec ce même petit sourire innocent, calme. Parce que c’était lui et qu’il avait choisi de tout laisser derrière sans un regard et elle se sentait conne cora. Conne d’avoir gardé tous ces souvenirs pour qu’au final elle ait personne avec qui les ressasser avec un petit sourire nostalgique. Alors elle essaye encore, parce qu’elle espère encore qu’il s’en souvienne. Mais rien. Le vide. Le néant. Mais cora elle montre rien, son petit sourire habituel, celui qu’elle garde même en colère. Tout se passe au fond d’elle pour éclater plus tard. Seule. Son verre fini elle le regarde en se levant, sa main se posant sur la sienne. « Allez, Thael ! juste pour une chanson après on fait comme tu veux. » Elle fait son petit regard de chiot battu, celui qu’elle sait si bien faire, qu’elle lui a fait il y a bien longtemps. Juste le sentir près d’elle le temps d’une chanson. Elle s’en contentera cora, pour le moment.


♡ ♡ ♡
MACFLY


vi(de)ve l'artiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : nicolas simoes

CRÉDITS : Morrigan

PSEUDO : leia


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 11/5/2017, 01:11



la vie est un jeu d'cartes, paris un casino

thael & cora


Avec son regard de braise et sa robe épousant parfaitement ses formes, cora avait revêtu son costume de croqueuse d’hommes. enfin, thael savait pertinemment que ce n’était pas un costume. même enfant, elle avait toujours aimé plaire, consciente de ses atouts. au moins, il la reconnaissait bien sur ça. au fond, la jeune femme l’intriguait. il avait connu beaucoup de filles mais aucune de ses exs ne ressemblait à la brésilienne. cora avait une personnalité complètement atypique pour lui et il ne pouvait nier que cela lui plaisait et l’attirait énormément. « jaloux thael ? tu ne devrais pas alors que c’est avec toi que j’ai décidé de passer la soirée. » arquant un sourcil, il but une gorgée de son verre. en réalité, il était venu seul ce soir parce que son ami actuellement sur scène l’avait invité et qu’il comptait aller faire la bringue avec ses potes et lui après le concert. si cinq minutes auparavant il était plutôt ennuyé de voir cora, désormais il n’était pas contre l’idée de passer du temps avec elle. rares étaient les fois où la reine de abeilles se promenait sans sa cour et ce serait l’occasion pour lui d’élucider le mystère cora. du moins, essayer. « je ne suis pas jaloux cora, j’ai juste bien compris ton petit jeu » répondit-il calmement, alors qu’elle le regardait attentivement. et le voilà repris d’un élan de colère. il lui en voulait de ne voir en lui qu’une énième cible qu’elle pourrait mettre dans son lit et jeter ensuite alors qu’ils étaient liés par le passé. quelle ironique situation. pour une fois que c’était le mec qui tentait de se faire mériter. d’ailleurs, une partie de thael était étonné de le voir résister autant à la jeune fille. romantique il était mais au fond, il restait un garçon et cora était une fille très séduisante. en temps normal, avec n’importe quelle autre fille il aurait sauté sur l’occasion, quitte à ce qui ne se passe plus rien ensuite. Peut-être que c’était cela qu’il craignait, qu’ils consomment leur attirance mutuelle et que leur histoire soit par la suite réduite à néant.

« allez, thael ! juste pour une chanson après on fait comme tu veux. » et il la regardait à l’œuvre, dansant sous le rythme de la musique. il se mit à siroter son verre, se disant qu’il en aurait besoin. alors qu’il la regardait danser, un sourire se glissa sur ses lèvres. Elle avait toujours su danser, il s’en souvenait parfaitement et elle s’était grandement améliorée avec le temps. Maitrisant son corps à la perfection, il pouvait sentir qu’elle essayait de l’attirer, telle l’une des sirènes de l’Odyssée d’Homère. Si Ulysse avait réussi à résister, y arriverait-il lui aussi ? elle se rapprocha de lui, posant ses mains sur ses épaules, avec un regard qui lui donna des frissons. « une chanson. » dit-il alors, finissant son verre avant de l’abandonner sur le bar. tendrement, il posa l’une de ses mains sur le bas de son dos alors qu’elle ne se pria pas pour rapprocher son corps du sien. c’était la première fois qu’il la touchait réellement, qu’ils se retrouvaient corps contre corps. il la laissait guider, de toutes façons la danse c’était son domaine à elle. il avait l’impression de se laisser apprivoiser et il n’en fallait pas plus pour qu’il se braque à nouveau. la chanson touchait à sa fin et, très vite, il se sépara de cora, la surprise se lisant sur le visage de la jeune fille. après l’avoir observé quelques secondes, il prit enfin la parole : « alors c’est quoi le plan ? on rentre ensemble et demain on n’en parle plus ? » il l’entendait encore lui demander s’il était jaloux quelques minutes auparavant et, même s’il ne voulait pas l’avouer, bien sûr qu’il l’était. le simple fait de se dire que cora aurait pu trouver une autre de ses targets au même endroit et lui faire le même cinéma lui donnait la gerbe. « je ne serai pas ton jouet cora. si tout ça marche avec les autres, c’est pas le cas avec moi. » lui balança t-il, lui tournant le dos pour se commander un autre ti-punch. au fond, il s’en voulait de ne pas simplement pouvoir la ramener chez lui pour qu’ils soient amants d’une nuit comme il le faisait souvent avec n’importe quelle fille. c’était bien ça le problème. cora n’était pas n’importe quelle fille.




l'as de trèfle qui pique ton coeur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : bbmoore.

CRÉDITS : kawaiinekoj.

PSEUDO : bambi. shany


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 14/5/2017, 14:29


la vie est un jeu d'cartes, paris un casino
feat. thael & cora (thora)

La soirée avait débuté depuis un moment, plus personne ne se préoccupant de rien, l’alcool dans le sang, l’esprit ailleurs. Au milieu de cette foule déchainée, ils étaient là. Cora et son sourire en toute circonstance, les yeux rivés sur ce brun qu’elle avait appris à apprécier plus jeune. Toujours plus mature, toujours plus calme qu’elle. Elle qui suivait la direction du vent avec cette envie de ne pas penser à demain, et lui, un peu son contraire. Encore plus maintenant. La foule qui les entoure, qui crie, qui danse, qui chante. Les verres qui s’empilent, son contenu disparaissant sans doute trop vite. Cora, elle prenait son temps, comme d’habitude, contrastant avec la vitesse de la musique et des gens autour d’elle. Comme au ralenti. Et elle le regardait, voyant dans ses yeux une retenue évidente qui augmentait sa frustration. Elle ne comprenait pas, ne savait pas pourquoi. Pourquoi la repousser, pourquoi l’étincelle de colère dans ses yeux chocolat. Pourquoi, tout simplement. « je ne suis pas jaloux cora, j’ai juste bien compris ton petit jeu » la surprise qui se peint sur son visage est évidente. Une légère panique, presque incontrôlable la prend. Un tourbillon d’émotions contradictoires qui s’entremêlent en elle. Cette impression d’être percée à jour est nouveau, insupportable pour la brune. Une situation qu’elle ne contrôle, et qu’elle n’a sans doute jamais réellement contrôlée avec lui. Mais il ne pouvait pas savoir, il ne la connaissait pas comme d’autres la connaissait, impossible, improbable. Une surprise qui ne dura que quelques instants avant qu’elle ne se reprenne, son verre se portant à ses lèvres. Faire comme si elle n’avait rien entendu, retourner la situation à son avantage. L’envie de bouger, de danser se faisait sentir et passer une soirée au comptoir du bar n’était définitivement pas dans ses plans. Son regard le plus irrésistible pour que thael cède à son petit caprice, elle espérait réellement qu’il accepterait. « une chanson. » un sourire illumina directement son visage à cette réponse. L’idée que le brun n’avait, au fond, pas autant changé que ça dans un coin de sa tête. Petit aussi, thael n’arrivait pas à lui dire non. La première fois depuis qu’ils s’étaient revus à paris qu’il était si proche d’elle, qu’il la touchait même. Elle pourrait presque en frissonner de contentement. Chantonnant parfois la musique sur laquelle leurs deux corps se mouvaient, ses bras enlaçant son cou. La brune profitait de ce moment qui ne se représenterait sans doute pas avant longtemps. Elle avait cette impression qu’elle ne devait rien tenter et seulement profiter de cette danse. et plus la chanson touchait à sa fin, plus thael devenait crispé, se séparant presque brusquement d’elle. « alors c’est quoi le plan ? on rentre ensemble et demain on n’en parle plus ? » les sourcils désormais froncés, l’incompréhension remontant en flèche. Cora, elle ne voulait pas comprendre même si elle savait très bien ce qu’il voulait dire. Surement qu’elle ne l'aurait pas repoussé s’il lui avait demandé de rentrer avec lui. Mais cora elle se préoccupait pas de la suite, de ce qui se passerait après. C’est ça qui faisait toute la différence entre eux, c’est ça en plus de son comportement qui foutait tout en l’air. Alors elle savait pas quoi dire, au fond la culpabilité qui la rongeait déjà avec cam et lio se propageait un peu plus. C’était inhabituel pour elle de ressentir ça, quelques jours auparavant, elle aurait pas compris le problème. Surtout avec un autre que thael. Mais maintenant elle se sentait un peu différente. Et ça craignait. Ça craignait parce qu’elle avait pas envie de ressentir tout ça, elle préférait ignorer les problèmes. Mais avec thael elle sentait qu’elle devrait les affronter et ça la faisait flipper. « thael.. » un léger souffle qu’il pouvait sans doute entendre, mais sans aucune suite. Elle ne savait pas quoi dire. « je ne serai pas ton jouet cora. si tout ça marche avec les autres, c’est pas le cas avec moi. » sa main qui passe dans ses boucles brunes en même temps que le soupir qui franchit ses lèvres. L’indécision encrée en elle et pourtant ses jambes qui fonctionnent pour le rejoindre jusqu’au comptoir. Quelques regards en coin vers le brun, un silence qu’elle n’ose briser. Il est en colère, elle le sent, et pourtant l’envie de partir n’est pas là. Pas après ce qu’il vient de dire, pas après qu’il sache tout ça. « comment ? » presque un murmure alors que ses mains jouent avec son verre, évitant son regard. Comment avait-il fait pour savoir. Un rire amer face à cette situation qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. « très fort pour un mec qui dit ne pas se souvenir de moi. » même ceux qui étaient tout le temps avec elle n’avaient rien deviné, personne. Personne à part lui.


♡ ♡ ♡
MACFLY


vi(de)ve l'artiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : nicolas simoes

CRÉDITS : Morrigan

PSEUDO : leia


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 19/5/2017, 22:50



la vie est un jeu d'cartes, paris un casino

thael & cora


le concert battait son plein. parmi cette foule endiablée, certains dansaient comme si personne ne les regardait, certains s’enivraient un peu plus après chaque note de musique et d’autres tentaient de s’apprivoiser. en vain. et voilà cora qui revenait à la chaine. discrètement, thael serrait le poing. il était assurément à deux doigts de lui dire d’aller se faire foutre une bonne fois pour toute. il en avait marre de cette mascarade sans sens, autant du côté de la jeune fille, que du sien. pourtant, il savait pertinemment que mettre fin à son mensonge n’arrangerait rien à la situation. bien au contraire. « comment ? » il était bien trop énervé pour lui adresser le moindre regard mais il remarqua le léger tremblement dans sa voix. ce jour était à marquer dans les annales, c’était la première fois depuis qu’il avait rencontré cora vigario il y a bien des années de cela qu’il percevait un malaise chez elle. « très fort pour un mec qui dit ne pas se souvenir de moi. » agacé, il leva les yeux au ciel. il avait les cartes entre les mains. il pourrait tout simplement avouer, lui rire au nez et s’en aller. mais il n’était pas prêt. La vérité, c’est qu’il avait peur de cora, de cette jeune brésilienne qui se faisait toujours un malin plaisir de le faire tourner en bourrique quand ils étaient enfants. ils étaient très jeunes au moment de leur rencontre mais brasilia était le premier déménagement dont thael avait de vrais souvenirs distincts. Il se souvenait s’être très rapidement lié d’amitié avec cette gamine brésilienne à la joie de vivre inégalable. parmi tous les amis qu’il s’était fait durant cet épisode, cora était celle de qui il était le plus proche et il mentirait s’il niait s’être réellement attaché à elle. la preuve, c’était après ce déménagement qu’il avait fait le choix de ne plus s’attacher autant aux gens. aujourd’hui, son ancienne amie avait changé et il ne la reconnaissait plus. Ou peut-être était-ce lui qui avait changé et peut-être était-ce lui qu’il ne reconnaissait plus. « qu’est ce que ça change que je me souvienne de toi ou pas ? ça mènera toujours à la même finalité, cora. lâche l’affaire avec moi. » enfin, il osa porter son regard sur elle. son expression faciale était complètement contrôlée mais pour une fois, le petit sourire espiègle qui animait constamment le visage de cora n’y était plus. et thael était pris de remords. il s’en voulait d’y être allé peut-être un peu fort avec elle et de l’avoir rejeté de manière si virulente. c’était vraisemblablement sa plus vieille amie et il l’honorait de ce privilège avec de la méchanceté. être méchant gratuitement n’était pas dans sa nature mais ça avait toujours été sa manière de se protéger. de quoi voulait-il se protéger exactement face à cora, il ne savait pas. au fond, il désirait juste ne pas être déçu. il avait apprécié la cora de sa jeunesse mais rien ne lui garantissait qu’il apprécierait la cora d’aujourd’hui, surtout après les nombreux efforts foireux dont elle avait fait preuve pour attirer son attention.

son verre arriva enfin. il prit une bonne gorgée, laissant l’alcool fort lui brûler la gorge. à côté de lui, cora ne disait rien. encore un regard discret dans sa direction et il remarqua qu’elle semblait pensive. il était venu là pour passer une bonne soirée et voilà qu’elle prenait un tournant qu’il aurait voulu éviter. soupirant, il se tourna vers la jeune fille. « écoute, je ne voulais pas être aussi sec » dit-il par dessus la musique, en s'approchant d'elle. il était sincère avec elle, pour une fois. il s’en voulait de l’avoir rejeté et de l’avoir certainement blessé. comme quoi, malgré toutes ces années passées, il était toujours attaché à elle. « c’est juste que… je ne comprends pas tes intentions cora. qu’est ce que tu veux ? » même s’il attendait une réponse honnête de sa part, il savait très bien que ce n’était qu’une question de minutes pour que cora ne reprenne son jeu d’actrice et que ce bref instant de vérité cède à nouveau sa place au mensonge.





l'as de trèfle qui pique ton coeur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : bbmoore.

CRÉDITS : kawaiinekoj.

PSEUDO : bambi. shany


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 23/5/2017, 19:10


la vie est un jeu d'cartes, paris un casino
feat. thael & cora (thora)

Les mains posées sur son verre où une légère trace de rouge à lèvres marquait le passage répétitif de ses lèvres. Les répétitions, c’est ce qu’elle fait et évite en même temps. Répétition de cette attirance sans lendemain, de cet amour à sens unique parfois. Elle ne recherchait pas l’amour, elle ne voulait pas aimer. C’était l’amour qui venait la chercher, en vain parfois. Aimer l’autre n’était, pour elle, pas une obligation. Avant qu’on la force à voir les choses autrement. Quelques coups de cœurs, rares, peu de vrais amis. La gamine un peu trop insensible, un peu trop égoïste qui se surprend à vouloir partager, à vouloir aimer. Son esprit revenait toujours en arrière avec thael à ses côtés, celui qui avait été la définition d’une amitié partagé désormais qu’elle y réfléchissait. La gamine avait aimé le gamin jusqu’au dernier jour. Et puis d’autres étaient venus s’inscrire sur cette liste d’amour partagé qu’elle croyait vide. Ils l’avaient changée, un peu plus à chaque fois. Le mur de ses vices un peu moins grand, mais dont elle pouvait voir la hauteur lorsqu’il lui parlait. Le temps. Il lui en faudrait pour dépasser tout ça, si elle le voulait vraiment. Une partie encore peureuse de vouloir changer ses habitudes répétitives, mais rassurantes. Elle ne savait pas, pas encore. Tout allait trop vite pour elle, trop jeune pour faire face à cette réalité pourtant évidente, la gamine en elle voulait le rester encore un peu. Encore un peu d’immaturité, de responsabilités a évité. Et la question du comment revenait en tête. Parce qu’il lui avait dit ce qu’elle n’aurait jamais pensé entendre un jour. Personne n’aurait dû le savoir. Son cœur se serre par la culpabilité, encore une fois. Sentiment étranger, commençant à devenir désagréablement familier depuis peu. Réponse révélant un agacement presque blessant, mais pas pour elle. Peut-être une habitude avec lui, peut-être juste qu’elle sentait qu'il y avait plus que ça. L’envie d’argumenter disparue, la détermination disparue, seule cora et des pensées contradictoires. L’ignorait-il depuis tout ce temps parce qu’il savait ? Surement. Mais « comment » revenait hanter son esprit embrumé. Des excuses qu’elle n’attendait pas, faisant tourner son visage surpris vers celui du brun. Un petit sourire illuminant légèrement ses traits toujours tendus par les dernières révélations. Elle ne jouait plus, l’envie n’y était plus. « c’est juste que… je ne comprends pas tes intentions cora. qu’est ce que tu veux ? » Ses dents emprisonnant sa lèvre inférieure alors qu’une réponse toute faite serait sortie naturellement. Lui qu’elle aurait dit sans l’ombre d’un doute, entre vérité et le mensonge. Elle voulait ce soir, peut-être pas demain, elle ne savait pas. C’était cora, l’indécision dans les veines. « j’en sais rien thael. Du moins je sais ce que je veux pour ce soir, sans mentir. » Passer de joueuse à honnête, étrange changement surtout avec ce partenaire de choix. Mais plus le choix maintenant qu’il savait, si elle le voulait un jour dans ses draps, faire attention était recommandé. Son menton posé négligemment sur le dos de sa main, un sourcil relevé vers le brun, la curiosité dans son regard. « Pourquoi me dire non ? Je veux dire, tu n’as pas l’air d’être le mec sérieux avec les filles. » Un nouveau verre arrivant sans aucune demande de sa part, le barman lui faisant un signe vers une femme. Un clin d’œil et elle était partie. L’amusement dans ses prunelles mêlé à la surprise, cora se retourne vers le brun, imitant le clin d’œil qu'elle venait de recevoir. « La rançon du succès. » Simple constatation suivit d’un mouvement négligé de la main.


♡ ♡ ♡
MACFLY


vi(de)ve l'artiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : nicolas simoes

CRÉDITS : Morrigan

PSEUDO : leia


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora) 2/6/2017, 23:35



la vie est un jeu d'cartes, paris un casino

thael & cora


t’excuser n’est pas dans ta nature. non, ça n’a jamais été ton fort de reconnaître tes torts. ceux qui te connaissent un minimum le savent, derrière tes allures de gendre idéal se cache un personnage un brin suffisant sur les bords. en plus de tout savoir sur tout, tu as ces sales manies d’enfant gâté, capricieux quand tu n’as pas ce que tu veux, indécent quand la situation ne va pas en ta faveur. alors, ça t’étonne de t’être aussi naturellement excusé envers cora, toi l’être insensible par excellence. le malaise entre vous deux est palpable. c’est ta faute. tu es partagé entre l’envie de te casser d’ici et celle de te cogner la tête contre le bar. à côté de toi, cora semble tout aussi chamboulée par tes dires. et voilà, il a encore une fois fallu que tu l’ouvres, Thael. machinalement, ton verre se porte à ta bouche. à nouveau. c’est devenu mécanique, tu n’as même pas l’envie de boire mais tu concentres ton attention sur ce geste parce que la contrôle de la situation t’a échappé et tu appréhendes de dire quelque chose qui pourrait tout empirer. « j’en sais rien thael. du moins je sais ce que je veux pour ce soir, sans mentir. » tu la regardes, un léger rire nerveux s’échappant de tes lèvres. très vite, ton cerveau fait les maths. huit minutes pour rejoindre ton immeuble à pied. vingt-cinq secondes pour que l’ascenseur vous emmène du rez-de-chaussée au cinquième étage.  rien qu’une minute pour pousser la porte de ta chambre et vous déshabiller avec hâte et excitation. une heure pour vous laisser aller à un rythme effréné, émanation de cette tension brûlante qui règne entre vous. tentant mais tu as toujours cette partie de toi qui t’empêche de l’attraper par le bras et la mener vers la sortie. « pourquoi me dire non ? je veux dire, tu n’as pas l’air d’être le mec sérieux avec les filles. » elle a raison, t’es qu’un putain de faux-cul. cette histoire va trop loin, c’est ce que tu te répètes incessamment. à la base, c’est ce que t’aimes dans cette relation avec cora. sous ses airs de déesse métissée, la tornade brésilienne est une bonne partenaire de jeu. une partie de ping-pong sans fin, vous êtes comme chien et chat, toujours à vous suivre et vous fuir sans jamais vous attraper. ça t’amuse de la rendre parano en niant votre passé commun, ça t’horripile de constater que la belle n’a pas qu’un seul compagnon de jeu. ce soir, c’est votre balle de match, votre occasion de savoir qui gagnera la partie. t’es loin d’être un mec sérieux avec les filles mais pourtant tu ne peux pas te comporter avec cora comme avec une fille quelconque que tu aurais ramassé dans un bar. comme quoi, après presque 15 ans d’absence, t’as peut-être encore de l’estime pour cette nana. évidemment, ça tu vas éviter de le lui dire. « ce n’est pas une raison. ce n’est pas parce que je ne suis pas sérieux qu’il faut que je couche avec toutes les filles qui se présentent à ma porte. » tu veux repartir sur le jeu, sortir de cette tournure sérieuse qu’a pris la conversation. t’as pas envie de te faire cramé, t’as pas envie d’enfin avouer à cora que tu te souviens d’elle. au fond de toi, ça te fait peut-être un peu peur. puis, qui sait si tu l’apprécieras réellement cette cora, séductrice et manipulatrice comme elle est. non, pour rien au monde tu ne voudrais entacher le souvenir que t’as de ton ancienne amie. un verre apparaît sous tes yeux. un signe discret du barman t’indique que tu as une admiratrice. pourtant, c’est cora que tu regardes. sa réaction t’intéresse, elle a l’air agacée mais aussi bonne actrice qu’elle est, rien ne le laisse paraître. « la rançon du succès. » te dit-elle de manière nonchalante. Toi, tu ne fais pas attention à la fille qui t’a payé ce verre. un verre, t’en as déjà un dans la main alors tu le cales dans celle de cora qui vient de terminer le sien. t’en as marre d’être à l’intérieur, ton manque de nicotine se réveille. « viens avec moi », tu lui glisses à l’oreille avant de l’entrainer avec toi vers le fumoir extérieur. une Camel entre les lèvres, tu l’allumes et lui tends ton paquet, c’est vrai tu ne sais même pas si elle fume. appuyé contre un des murs, tu tires sur ta clope en la regardant assez longuement parce que, mine de rien, ça fait du bien à tes yeux. puis tu n’as plus envie de te casser la tête, non ce soir tu veux jouer. « on va faire un jeu. », tu balances en expirant la fumée de ta cigarette. elle te regarde avec attention, tu sais qu’elle aime jouer autant que toi. « tu dis que tu sais ce que tu veux ce soir. alors si tu gagnes, tu l’auras. » tu sais dans quoi tu t’engages si tu perds mais t’es bien trop confiant. cu es toujours trop confiant. cette fois ci, c’est toi qui allumes la mèche. à tes risques et périls mais tu as envie d’apprendre à cerner la sulfureuse cora. puis surtout voir jusqu’où elle peut aller. pousser à bout tes adversaires, telle a toujours été ta technique. « par contre, si tu perds, je choisis mon gain. » tu lui précises, un sourire narquois aux lèvres. tu tires à nouveau sur ta clope sans divulguer le moindre détail en plus, désireux de savoir si la brésilienne est aussi joueuse qu’elle ne le prétend. « alors, tu joues ? » 




l'as de trèfle qui pique ton coeur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora)

Revenir en haut Aller en bas

la vie est un jeu d'cartes, paris un casino (cora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)
» Notre Dame de Paris
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 20ème arrondissement, ménilmontant-