Partagez|

mauvais timing. (feat. Alana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mariano di vaio.

CRÉDITS : (c) unicorn, anaëlle, bat'phanie, angel.

PSEUDO : krustyleclown.


MessageSujet: mauvais timing. (feat. Alana) 24/4/2017, 23:12


ALANA & VINCENT
mauvais timing.
Fin de l'entraînement au Parc des Princes. Comme à chaque veille de match, les joueurs du très célèbre club PSG s'entraînaient sur le terrain de match plutôt qu'au camp d'entraînement. C'était une façon pour les joueurs de commencer à prendre leurs marques sur la pelouse qui les attendait le lendemain. La pelouse pouvait réserver des surprises à chaque match. Bien sûr, depuis le temps, les joueurs connaissaient par cœur chaque centimètre de cette pelouse si bien taillée mais chaque match est différent. Les joueurs regagnaient les vestiaires, plein de sueur et essoufflés de cette séance. Sur la pelouse, il restait un joueur : Vincent. Le grand brun restait là, au milieu de cette grande enceinte. Il contemplait les tribunes vides qui demain seraient pleines à craquer à scander son nom. Quand les supporters chantaient, il adorait entendre son nom, surtout après un but. Il adorait ce stade. Il en rêvait depuis qu'il était gamin. Pouvoir montrer son talent devant des milliers de gens pour son équipe préférée et dans un des plus beaux stades de France. Un rêve dont il avait du mal à réaliser l'existence depuis qu'il était arrivé. Il était hors de question que son rêve s'arrête. Au bout de quelques minutes, il décida de rejoindre les vestiaires. Une bonne douche ne lui ferait pas de mal au grand gaillard. La plupart des joueurs avaient déjà terminés et avaient quitté le bâtiment. Les derniers présents dans le vestiaire se racontaient les derniers ragots et leurs vies respectives. Quand Vincent rentra dans le vestiaire, il remarqua que Nate, un de ses coéquipiers, était encore sous la douche. Un autre joueur le regarda avec un sourire. On savait à quoi il pensait. Depuis quelque temps, il circulait une rumeur comme quoi Vincent se serait rapproché de la sœur de Nate. Entre les deux c'était pas vraiment le grand amour. Ils se respectaient en tant que coéquipier mais un esprit de compétition était né. Chacun voulait être meilleur que l'autre. Bien sûr, Vincent savait qu'il était meilleur. La question ne se posait même pas. Bien sûr la rumeur était fausse. Vincent avait parlé plusieurs fois à Alana, la fameuse sœur, mais la jeune femme voulait surtout apaiser les tensions entre les deux hommes afin de préserver l'équipe. La jeune femme défendait beaucoup son frère et ça énervait beaucoup Vincent. Il était hors de question que quelqu'un pense qu'il y a meilleur que lui. Cette rumeur était la bienvenue pour faire croire à une aventure. Les messes basses sur cette soit-disant relation continuaient de plus belle. Vincent, en bon stratagème, haussa la voix pour se faire entendre par le frère d'Alana qui était maintenant à l'autre bout du vestiaire. Vincent s'apprêtait à quitter le vestiaire pour rentrer chez lui. « Si tu cherches ta sœur ce soir Nate, tu m'appelles, je pourrais peut-être t'aider. » Il se mit à rire. Il adorait ce qu'il faisait. C'était un jeu pour lui et le mieux dans tout ça, c'était qu'il pouvait le contrôler. La porte se referma derrière lui. Sur le trajet pour aller au parking, il croisa son coach, les kinés et le staff du club qu'il salua d'un signe de la main. En arrivant vers sa voiture, son sac sur l'épaule droite, il aperçut la silhouette d'une femme. C'était Alana. Elle devait sûrement attendre son gentil frère si génial. Il savait que la jeune femme était au courant de ce qu'il se passait dans le vestiaire et il n'allait pas encore échapper à une énième remontée de bretelles par la petite blonde. Il décida d'aller à sa rencontre contre son gré tout en ajustant ses lunettes de soleil. « Tu attends mon beau-frère ? » Il savait que la jeune femme n'apprécierait pas. Pourquoi pas s'amuser avec un seul de la fratrie quand on peut s'amuser avec les deux ?
code by bat'phanie


i'm in love with your body
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Last night you were in my room and now my bed sheets smell like you. ▬ I don't know the question but sex is definitely the answer. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Josephine Pettersen

CRÉDITS : (c) ishtar et (c) Beerus & kawaiinekoj + http://blairwaldwrf.tumblr.com/

PSEUDO : oxane


MessageSujet: Re: mauvais timing. (feat. Alana) 10/5/2017, 19:46



mauvais timing

les graviers du béton s’incrustaient dans ses paumes. adossée contre le nouveau jouet à la carosserie rouge de son frère, alana fixait le vide, suivait de la tête la cadence des vibrations qui pulsaient contre ses oreilles. ronan lui avait fait découvrir ce nouveau morceau la dernière fois qu’elle était venu ici. il faisait déjà gris, froid, humide, météo typiquement parisienne. le lampadaire se reflétait contre la couronne dorée de ses cheveux, petite princesse sans royaume, alors qu’elle attendait que le roi du ballon sorte du parc des princes. évidement, c’était l’autre connard de ménart, rime riche, signe du destin, qui passait le pas de la porte. alors que la chanson prenait des envolées épiques, elle sentait sa rancoeur envers lui et ses stratagèmes stupides dégouliner jusque dans ses veines.
il était imbuvable ce mec aux les chevilles tellement grosses que c’était à se demander comment il arrivait encore à taper dans le ballon. ouais. c’était le grand amour. rire gras. enfin, il avait réussi à le faire croire à tous les autres, son frère inclus, qui, pour une raison inconnu, avait préféré écouter une rumeur que sa petite sœur. connard et manipulateur en prime, vraiment son type d’homme, beau calcul nathanael.
la rumeur était partie d’une bonne intention en plus. pour son frère, pour l’équipe elle avait essayé de calmer le jeu, leur concours débile d’adoration du publique, parce que ce n’était pas ça l’important. l’important, c’était le match, le jeu, la victoire en équipe. et maintenant ils pensaient qu’elle était passée du côté ménart. du côté vieillard.
et puisque le monde avait décidé d’être contre elle sur ce combat, alors qu’elle venait mettre les choses à plat avec son frère, pour qu’il puisse s’engager dans le match l’esprit clair et calme, qu’il puisse ramener une nouvelle victoire, c’était l’autre qui s’avançait sur le parking. Il remettait ses lunettes de soleil sous le ciel gris, comme le cliché qu’il était. « Tu attends mon beau-frère ? » elle allait vomir. il se croyait drôle en plus. elle s’en voulait presque d’avoir essayé de les réconcilier maintenant qu’elle était devenu un dommage collatéral. elle ne fit l’effort d’enlever qu’un écouteur de ses oreilles. « tu l’aimes tellement que tu veux entrer dans la famille ? c’est trop mignon ménart» elle appuya sur les deux syllabes de son nom, parce qu’il n’était pas, et ne serait jamais un dumont. elle remis son écouteur dans son oreille, et marqua du pieds la ligne de basse. Il ne pouvait pas juste arriver comme ça et essayer de monter nath contre elle juste parce qu’il jouait mieux que lui. il ne pouvait pas. personne ne faisait ça. ah si. lui il faisait ça. monsieur vincent ménart, qui n’avait rien d’autre eu à faire que suivre les cours particuliers payés par papa, porter le maillot de papi. et elle ne lui en voulait pas pour ça, parce qu’elle savait, oh oui elle savait, qu’on ne choisi pas sa famille, on ne choisi pas son milieu. mais elle ne supportait pas qu’il essaie de faire tomber nath. tout, mais pas son frère.
elle arracha ses écouteurs et se releva pour lui faire face. calme-toi, calme toi  « ça te suffit pas de faire plonger l’équipe avec ton jeu ? faut que tu t’attaques à tes coéquipiers maintenant ? » elle s’avança d’un pas vers lui, le menton relevé, les yeux glacés. « t’as beau mettre quelques buts, tu mérites pas ta place ici. » au stade des princes était entré le traitre qui voulait être roi.
© TITANIA


BLOND PRINCESS, without a crown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mariano di vaio.

CRÉDITS : (c) unicorn, anaëlle, bat'phanie, angel.

PSEUDO : krustyleclown.


MessageSujet: Re: mauvais timing. (feat. Alana) 12/5/2017, 15:28


ALANA & VINCENT
mauvais timing.
Elle était mignonne la petite Alana Dumont. Elle pensait vraiment pouvoir régler les affaires de l'équipe. Il s'en souvient de la dernière fois. Elle lui était rentrée dedans avec tellement de gentillesse. Elle en avait marre que son grand frère chéri soit nul peut-être. Vincent n'allait pas abaisser son niveau pour faire plaisir à Monsieur Dumont quand même. Elle en avait que par son frère et ça l'excédait terriblement. Oui, il n'y avait pas que lui dans l'équipe. Et surtout, ce n'était pas le meilleur. Vincent était le meilleur, la star. Il n'avait pas le choix de toute façon. Son père lui avait sans cesse répéter durant son enfance. Et quelques jours auparavant aussi. Vincent avait réussi à faire en sorte qu'il n'arrive pas à le contacter et père Ménard avait du mal le prendre. Alors quand il a réussi à enfin l'avoir au téléphone, il avait pris une sacré remontée. Soit disant c'était un bon à rien qu'il restera un petit joueur pour toute sa vie. Ses performances n'étaient pas dignes de son nom. C'était le mec qui n'avait pas percé qui lui disait ça. Un sacré culot le père. Enfin bref, revenons en à la petite Dumont. Il savait que ça partait d'une bonne intention de vouloir rassembler l'équipe en apaisant les tensions. Mais quand Nate les a vu discuter, ça a été plus fort que lui. Déjà, il n'aimait pas qu'on lui dise ce qu'il avait à faire et avoir la possibilité de faire encore plus rager Nate était trop tentant. C'était de là que la rumeur était partie. Nate était vraiment naïf, sa petite sœur était bien trop jeune pour lui. Vincent était con oui, mais pas assez pour risquer d'avoir des problèmes avec une mineure.

Elle était là, adossé au bolide de son frère avec ses écouteurs. Elle l'avait mauvaise contre lui, il le savait et ça le faisait marrer. « tu l’aimes tellement que tu veux entrer dans la famille ? c’est trop mignon ménard. » Elle remit son écouteur. Vincent pouffa de rire. Si il parlait elle n'allait de toute façon pas l'entendre avec son écouteur alors il ouvrit le coffre de sa voiture pour poser son sac. Il referma le coffre et commença à ouvrir la portière conducteur en continuant de la regarder. Il baissa les yeux quelques instants et pouf, la furie était de sortie. Elle se trouvait devant lui, un peu énervée. Non. Sacrément énervée. Il riait intérieurement. Elle passait du tout au tout en une seconde la petite. « ça te suffit pas de faire plonger l’équipe avec ton jeu ? faut que tu t’attaques à tes coéquipiers maintenant ? » Et elle enchaînait. « t’as beau mettre quelques buts, tu mérites pas ta place ici. » Ah oui en effet, il avait l'impression qu'elle ne l'aimait pas trop d'un coup. Il se mit à rire en la regardant. C'était comme si il avait appuyer sur un bouton et la bombe avait explosée. Il s'accouda sur la portière de sa voiture entrouverte. « C'était pas toi qui me parlait de collectif la dernière fois ? J'ai suivi ton conseil, on va devenir une grande famille. Enfin beau-frère a pas trop l'air d'accord. » Il continuait sur son jeu. Elle avait voulu le piquer sur ses performances mais il en avait déjà eu assez sur ça il y a quelques jours. Il savait qu'il était le meilleur. Lui il marquait au moins et pour gagner un match, il faut marquer. Pas uniquement se contenter de défendre même si c'était important aussi. Même s'il savait l'importance de son frère dans l'équipe, jamais il ne l'avouerait. Il avait un égo à conforter. « Amuse toi, t'es jeune mini Dumont. » Et il se mit à sourire. Son sourire de connard. Il avait pas fini de l'entendre l'insulter. Si ça pouvait la calmer, elle pouvait continuer. C'était amusant pour lui.
code by bat'phanie


i'm in love with your body
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Last night you were in my room and now my bed sheets smell like you. ▬ I don't know the question but sex is definitely the answer. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Josephine Pettersen

CRÉDITS : (c) ishtar et (c) Beerus & kawaiinekoj + http://blairwaldwrf.tumblr.com/

PSEUDO : oxane


MessageSujet: Re: mauvais timing. (feat. Alana) 21/5/2017, 22:04



mauvais timing

le sang qui frappe ses veines, aux joues elle arbore du rouge vermeille. elle a perdu. après avoir dit quoi ? deux, peut-être trois, phrases ? la déception et la culpabilité envahissent son regard.  
elle s’en veut d’être partie si vite, elle qui croyait avoir le contrôle. elle lui en veut de ce qu’il fait, le sourire au coin, les lunettes aux nez, à se cacher derrière la portière de sa voiture. ça lui donne envie de la rayer là, juste devant lui, sa bagnole. la mélodie stridente du métal comme sonnerie d’alarme, et peut-être qu’il comprendrait qu’il a merdé. mais c’est un gamin vincent, orgueilleux, arrogant, incapable de penser à autre chose qu’à lui même, à quel moment pourrait-il voir qu’il blesse ceux qui sont autour ? c’est pas le genre de mec à s’intéresser aux dommages collatéraux, elle le sait, l’a compris par la manière forte. C’est plutôt celui qui verse l’essence, jette le briquet et regarde les flammes se goinfrer le sourire aux lèvres, et bat les steak si elles brûlent les autres. c’est qu’un con, on discute pas avec un con. on ne gueule pas sur un con. le con il rigole, il ne comprend pas. il joue, et c’est elle qui perd.  « C'était pas toi qui me parlait de collectif la dernière fois ? J'ai suivi ton conseil, on va devenir une grande famille. Enfin beau-frère a pas trop l'air d'accord. » elle sent la boule de colère qui veut s’échapper encore. elle serre les dents, le regard glacial. c’est déjà trop, il s’amuse, elle se sait. putain c’est dur ! les remarques acerbes forcent la barrière d’ivoire de ses dents. elle soupire, lève les yeux au ciel, mais les nuages gris annoncent la pluie. « tu vas te marier avec toute l’équipe ? je savais pas que la polygamie était devenue légale. ni les mariages avec des mineures. t’accumules beaucoup de connerie ménard. » le pire, c’était peut-être que si ce n’avait pas été lui, elle aurait rit. elle le trouvait pas si horrible que ça au début. elle voulait juste que ça se calme avec nate. juste ça. elle n’avait pas signé pour les regards insistants de son frère, ni pour les questions posées à mi-mots, jamais vraiment finies, le regard perdu, déçu. le regard du trahi. ça l’énervait qu’il ne la croit pas, qu’il la pense assez stupide pour tomber dans les bras d’un mec comme lui. Et tous ces non-dits, cette colère qui s’accumule, qui s’infiltre goutte par goutte, comme l’eau de pluie, vont finir par les noyer. ils ont toujours tenu leur tête hors de l’eau les dumont, ils ont le pieds marin, la peau salé, alors il y a juste ce malentendu à colmater. personne n’ira mourir en mer, ni ici d’ailleurs.  « Amuse toi, t'es jeune mini Dumont. » plus condescendant il n’avait pas? elle lui en foutrait bien des mini dumont. mais il fallait rester calme. tout calme. très calme. comme les jours sans vent, les jours sans vagues, les jours alcyoniens. mais sa respiration reste bloquée dans la trachée par une vieille peur, une tristesse sans âge qui se cache là depuis trop longtemps. « je le ferrais, quand tu arrêteras de t’amuser avec la vie des autres. » elle le dévisage. y a toujours la colère dans ses poings trop serrés, dans son ton trop enflammé. mais tout au fond de ses yeux, y a la peur qu’il ne suffise que d’un numéro 10 sur un maillot pour tout faire tomber à l’eau. elle ne bouge pas. ne bouge plus. à chaque fois qu’elle s’énerve elle a envie de pleurer. elle ne lui ferrait pas ce plaisir. elle contient le tout, l'enferme dans son corps frêle. le moindre geste comme détonateur, elle ne peut même plus s’enfuir alors elle se mure dans le silence et attend. même la brise semble être immobile, en attente, spectatrice invisible du théâtre humain. est-ce qu’il pousserait vice jusqu’à la voir craquer ? cible sensible, cible fragile, il n’aurait pas besoin d’enfiler ses crampons pour mettre atteindre le but.
© TITANIA


BLOND PRINCESS, without a crown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mariano di vaio.

CRÉDITS : (c) unicorn, anaëlle, bat'phanie, angel.

PSEUDO : krustyleclown.


MessageSujet: Re: mauvais timing. (feat. Alana) 25/5/2017, 14:36


ALANA & VINCENT
mauvais timing.
Elle rageait. Il prenait son pied. D'où il était, il pouvait entendre son sang bouillir. En même temps, quand on se retrouve devant un connard pareil, il est difficile de garder son calme. Et pourtant Alana elle arrivait à ne pas trop se laisser emporter par sa colère. C'était tout à son honneur. Il la laissait parlait, toujours sourire aux lèvres. Il aimait bien quand elle s'emportait contre lui parce qu'il savait que c'était lui la cause de tout ça. Ce jeu était trop amusant pour qu'il l'arrête. Avant tout, il était le chef d'orchestre de ce jeu et c'était ce qui lui plaisait le plus dans tout ça. Il avait le contrôle et elle avait beau s'énerver autant qu'elle le voulait contre lui, il n'avait à dire qu'un mot pour tout arrêter ou empirer la situation. « je le ferrais, quand tu arrêteras de t’amuser avec la vie des autres. » Elle lui faisait presque de la peine. Elle se retrouvait au milieu d'une rivalité où elle n'avait pas sa place. C'était brave de sa part de vouloir jouer les superhéros et de vouloir tout arranger. On ne pouvait pas lui enlever ça, elle était courageuse. Il gardait son sourire sur les lèvres, il s'amusait, il prenait son pied. Il voyait bien qu'elle se contenait, qu'elle était sur le point d'exploser. A croire qu'il se vengeait sur cette pauvre petite. Les choses ne se seraient peut-être pas passer de la sorte quelques jours auparavant. Si il n'y avait pas eu ce coup de fil. Son portable se mit à sonner. Il le sortit de sa poche. Numéro non enregistré mais numéro qu'il connaissait très bien. Il soupira et tourna le dos à Alana ne lui répondant pas. Il aura tout le temps qu'il faudra pour lui répondre plus tard mais il était obligé de répondre. Il décrocha. « Allo. » Il se mit à être nerveux. Il passa sa main dans sa nuque pendant plusieurs secondes. Il parlait à voix basse, il ne voulait pas qu'elle l'entende. Il ne fallait pas qu'elle l'entende. « Ton prix sera le mien. Il me les faut rapidement. Dis moi l'heure et l'endroit. » A entendre cette phrase, on pourrait croire à un deal. Effectivement s'en était un. Vous vous rappelez du coup de fil de son père ? C'était celui de trop. Il savait que son niveau footballistique était exceptionnel mais il fallait faire plus. Son père allait être présent au prochain match pour le descendre comme il fait toujours. Il allait devoir se surpasser, faire son plus grand match. C'est comme cela qu'au détour d'une de ses nombreuses sorties nocturnes il avait rencontré ce type. En si peu de temps, il ne pourrait pas travailler assez pour booster autant ses performances. Il allait se vouer à une technique totalement illégale, qui pourrait lui coûter cher si cela venait à se savoir. La conversation ne s'éternisa pas. Il raccrocha et se retourna vers Alana. Elle était toujours là. Il ne se posa pas de questions. Il avait parler assez bas pour ne pas qu'elle l'entende. Il lui sourit et commença à entrer dans sa voiture. « C'est toujours un plaisir de te voir. Embrasse ton frère pour moi. »
code by bat'phanie


i'm in love with your body
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Last night you were in my room and now my bed sheets smell like you. ▬ I don't know the question but sex is definitely the answer. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: mauvais timing. (feat. Alana)

Revenir en haut Aller en bas

mauvais timing. (feat. Alana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» beautiful day, but... bad timing ! || feat Jayden
» Quand on se lève du mauvais pieds... [Feat Lysander]
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» PJ, les bons coups VS les mauvais coups

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 16ème arrondissement, passy-