Partagez|

○ Speed of light - LANDON/SAPHIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR 28/4/2017, 14:24

Speed of light
w/ Landon

tenue ○ 10h. Il ne doit plus être loin, il faut que je me bouge à rejoindre l’aéroport. Est-ce qu’il va me reconnaître ? Est-ce que je vais le reconnaître ? Bien sûr, on se connaît depuis belle lurette tous les deux mais, depuis que j’ai arrêté les cours, je ne suis pas retourné chez lui et lui, chez moi. Il y avait les conversations Skype, les échanges de Tweets, les photos Instagram et Snapchat mais, rien n’a d’équivalence avec la réalité. Il y avait toujours les lettres, les petits cadeaux, rien n’a changé quand j’y pense mais, on a tous les deux pris de l’âge. J’en ai vingt-cinq, il en a trente maintenant. Je suis stressé, j’ai mis mon dressing sans dessus-dessous, c’est vraiment le bordel ! Si j’arrive un peu en retard, est-ce qu’il m’en voudra ? Bon sang, je me tourneboule le cerveau et ce n’est pas la bonne solution pour être efficace. « Concentre-toi bordel Saphir ! » Je me stoppe et prends une grande inspiration avant de regarder l’état de ma chambre. « Bon, on va d’abord ranger et après on s’habillera, c’est vraiment le foutoir dans cette piaule, c’est honteux ! » Je récupère mes vêtements et les replie avant de les remettre en place dans l’armoire. Une fois satisfait de l’état des lieux, je m’habille puis file dans la chambre d’ami pour vérifier que tout est propre et bien rangé. « Bon, les fringues, OK ; la chambre, OK. Il est temps d’y aller. » Je fais encore une fois le tour du propriétaire, et récupère mon sac et mes clés. J’ai fait des pâtisseries comme ça, s’il a les crocs en rentrant, il pourra se gaver. Je sors enfin de mon appartement et me dirige vers mon garage privé.

[…] Il n’y a pas autant de monde que d’habitude sur les routes, mais ce n’est pas pour autant que je joue les hors-la-loi. Il vaut mieux arriver en retard et entier que ne pas arriver du tout. Je m’engage enfin dans le parking de l’aéroport, il est 11h15, son vol atterri vers midi si tout va bien. J’ai encore un peu de temps devant moi alors j’en profite pour me poser dans un café, évitant soigneusement de retirer mes lunettes de soleil. La célébrité c’est bien mais parfois, ça craint. D’ailleurs, malgré ma discrétion, une jeune fille me repère et s’approche de moi en souriant : « Vous êtes Saphir Valentine, pas vrai ? » Je lui souris et lui fais signe de ne pas trop hurler. Elle trépigne sur place mais reste relativement silencieuse, je l’en remercie. Elle prend place l’air de rien devant moi et discute comme si nous étions des vieux amis. Je lui donne un autographe, un câlin et un selfie, en échange de quoi, je reçois un bracelet en cuir qui semble valoir cher. Elle repart l’air de rien et moi je me rapproche de la salle de débarquement. L’avion de Landon vient d’être annoncé et j’attends avec impatience de le voir au travers de la vitre. Un homme plutôt massif, plus massif que moi, bien apprêté, barbe bien taillée, cheveux noués dans un chignon, regarde dans ma direction. Je me fige quelques instants. Est-ce lui ? Mon Dieu… Il ne ressemble plus vraiment au gringalet de l’autre fois, je suis choqué et en même temps, intimidé. Il récupère sa valise et nous restons de longues secondes à nous fixer, sourire aux lèvres. On a l’air de deux abrutis…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR 28/4/2017, 20:23

Speed of light
Saphir & Landon

(tenue) + Les adieux sont difficiles… surtout avec ma famille dans les parages parce que nous sommes nombreux & bruyants. Ma maman garde ses bras autour de sa ma taille en versant des grosses larmes de crocodile alors que mes frères & moi on se taquine joyeusement. On essaie de ne pas pleurer aussi comme des gamins. Pourquoi on se montre aussi émotif ? Je ne compte pas m’installer en France. Ce voyage me permettra seulement de soigner mon genou, immobilisé dans une genouillère qui me bouffe ma jambe. Quand je serai apte pour reprendre le sport, je reviens pour retrouver mon équipe. Il y a aucun départ définitif alors pourquoi on a la sensation que nous allons jamais nous revoir ? Est-ce la disparition brutale de notre papa qui nous marquait encore ? Je ne comprends pas pourquoi nous sommes tous ainsi… les femmes je comprends. Ce sont de vraies pleureuses surtout dans la famille. Je reçois de nouvelles recommandations de la part de tout le monde, une liste de souvenirs à ramener aussi longue que mon bras et ma maman pleure comme si la fin du monde venait d’être annoncée. Cela me brise le cœur… avais-je pris la bonne décision finalement ? Je ne pouvais pas me faire soigner ici ? Je doute… je devrais probablement ne pas venir. Je peux pas laisser ma maman toute seule… bon techniquement, il y aura beaucoup de monde avec elle mais pas moi… Merde ! Je ne devrais pas me tirer en France. Je vais rester ici ! Ma décision est prise… puis je me rappelle que Saphir attend mon arrivée. Il semblait vraiment emballé par ma venue. Je ne peux pas abandonner un pote ? Il comprendra, non ? Ouais !

Mes yeux se perdent dans l’immensité des nuages… oui finalement je suis monté dans cet avion. Ma maman avait eu de bons arguments puis il fallait bien que je soigne mon genou sinon je pouvais dire adieu à ma carrière. Hors il y a rien de plus précieux dans mon existence que ça ! Evidemment on ne compte pas ma famille parce qu’elle passe avant tout le reste… je suis nerveux de revoir Saphir depuis toutes ses années. Cela fait des lustres que nous nous connaissons, on communiquait beaucoup depuis notre rencontre. On se voyait avant… mais les choses ont immanquablement changé. Aujourd’hui, on allait se revoir après toutes ses années. Est-ce que nous allons nous reconnaitre ? Saphir a probablement beaucoup changé… moi en tout cas, je ne suis plus le petit gringalet du lycée. Les muscles menacent de faire exploser certains tissus mais je me sens mieux maintenant… Quand nous arrivons enfin sur Paris, je sens une énorme boule se créer dans le creux de mon estomac. Quelques minutes nous séparent de ses retrouvailles… merde ! Je ne sais vraiment pas si tout ça est une bonne idée.

En franchissant les portes, je reste interdit lorsque nos regards se croisent. Il est canon ! Merde ! Pourquoi ? Il faudra que je prenne mes distances avec lui sinon je risque de perdre les pédales. Je suis venu ici uniquement pour me faire soigner ! Rien ne pourra me détourner de mon droit chemin. Je garde ce mantra dans ma tête tout en me dirigeant vers lui. Ma démarche est raide comme mon genou est immobilisé avec cette attelle. Moyennement sexy mais on fait comme on peut… je me rapproche… et c’est carrément le drame. Il est encore plus beau quand on est proche de lui. Cette colocation sera un enfer ! Il est hors de question que quelque chose se passe entre nous… même bourrés ! Jamais je ne toucherai Saphir ! Il devient inaccessible en étant mon hébergeur pendant ma convalescence. « Salut ! ça fait un bail ?! » Je sourie. « comment tu vas ? » Je le bouscule gentiment de mon épaule. « tu as pas peur de te faire remarquer ici ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR 28/4/2017, 20:51

Speed of light
w/ Landon

tenue ○ Je me retrouve devant une montagne, que dis-je, le plus haut sommet du monde. A côté, je ressemble à une merguez trop grillée. J’ouvre et referme la bouche, cherchant mes mots et il me bouscule gentiment, je m’envole presque mais je reste robuste sur mes quilles. « Ouais… ça fait un bail… et… Franchement, t’es une banane, qu’est-ce que tu as fabriqué pour te retrouver dans cet état, hm ? Rahlàlà je te jure toi, t’en rates pas une ! » Je le taquine bien évidemment. « T’en fais pas pour moi, je suis rôdé pour échapper aux groupies, et puis, je pense sincèrement que ta prestance suffira à en dissuader plus d’un ! » Je ris doucement, ça fait du bien de le voir quand même. Je lui offre une bref étreinte et récupère sa valise. « Allez, on y va mon ours ! Suis-moi ! » J’avance en tirant la valise avec une certaine difficulté : « Bordel, t’as mis quoi dedans, un char d’assaut ?! Elle pèse une tonne ! » Je continue mon trajet, les gens se poussant sur mon passage. Pratique n’empêche. On quitte enfin l’enceinte de l’aéroport et je m’engage sur le parking, puis vers ma voiture. « On y est, tu vas pouvoir étendre ta paluche ! » J’ouvre le coffre et entreprends de hisser la valise dans le coffre. Valise qui s’accroche à mon haut et le soulève au fur et à mesure, dévoilant une grande partie de mon torse imberbe et hâlé. Après plusieurs minutes de combat acharné, je parviens à ranger la valise dans mon coffre et le ferme. « Et voilà ! Prends place, je t’en prie. »

Je grimpe du côté du conducteur et attends que Landon s’installe à son tour. « Tu peux reculer le siège si tu veux ! » Je démarre le moteur et m’engage vers la sortie. « Tu as fait bon voyage ? Est-ce que tu as faim et euh… pardon je suis trop bavard… » Je me racle la gorge et reporte mon attention sur la route qui s’étend devant nous. Le retour se fait sans encombre malgré la circulation abondante. Je ne peux m’empêcher de jeter des coups d’œil à Landon. Je suis vraiment intimidé, et je me sens très bizarre en sa présence. Ce n’est pas mauvais signe, je pense mais, c’est gênant.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR 1/5/2017, 15:25

Speed of light
Saphir & Landon

(tenue) + Les retrouvailles sont un peu tendues ? Il est compliqué de sourire quand une douleur remonte ma jambe… puis il me faut toute ma concentration pour faire mon séducteur avec Saphir. Je ne me souvenais pas de cette brindille aussi sexy. Il donne envie de le prendre dans mes bras pour faire protection de mon corps massif contre les méchants de ce monde. Incroyable ! Ma mémoire me jouait des tours. Je ne me rappelais vraiment pas de ce beau gosse… ARGH ! Ce sera compliqué de vivre avec lui. Il faudra que mes journées soient hyper chargées ainsi je pourrais facilement résister à la tentation. « Ouais… ça fait un bail… et… Franchement, t’es une banane, qu’est-ce que tu as fabriqué pour te retrouver dans cet état, hm ? Rahlàlà je te jure toi, t’en rates pas une ! » Il a pas froid aux yeux. Certains oseraient pas me parler ainsi parce que ma carrure est quand même flippante. Je pourrais lui casser la mâchoire assez facilement mais non… Saphir ne craint rien ! Je sourie à sa réflexion. J’apprécie qu’il ose parler aussi franchement. Suivant mon « colocataire », je boite un peu plus pendant que les gens s’écartent sur notre passage. Saphir tire ma valise, je lui en suis reconnaissant parce que cela tire trop sur mon bras et me demande de faire des efforts sur ma jambe. « Bordel, t’as mis quoi dedans, un char d’assaut ?! Elle pèse une tonne ! » Je me marre ! Quelle chochotte ! Je me suis certes lâché sur le contenu de ma valise mais comme je comptais rester pendant un mois voire plus il fallait que je sois paré pour toutes les situations. Il fallait aussi que je m’occupe quand je serai dans ma chambre.

Quand nous arrivons à sa voiture, il hisse ma valise dans le coffre mais celle-ci accroche son haut & le soulève pour dévoiler aux regards son torse musclé mais imberbe. Je me mords immédiatement la lèvre pendant que mes yeux se focalisent sur ce morceau de peau. OMG ! Il est canon ! Comment je vais pouvoir vivre avec lui ? Il est une tentation sur pattes. Je me fais violence pour ne pas tendre la main et caresser cette peau dénudée. Je voudrais y passer ma langue et jouer avec ses pointes brunes. Impossible ! Saphir est uniquement mon colocataire. Il se passera strictement rien entre nous. Il est mon ami… les choses ne vont pas plus loin. Je détourne les yeux en me répétant toujours la même chose. Il est inaccessible… puis espère pas que Saphir craque pour toi. Tu es une masse, un ours aussi bien physiquement que mentalement. Tu peux seulement t’engager physiquement & non sentimentalement… tu t’en voudrais si Saphir te déteste alors… non il ne se passera rien entre vous. Il est compliqué de ne pas remarquer sa beauté mais je compte bien y résister un maximum.

« Tu as fait bon voyage ? Est-ce que tu as faim et euh… pardon je suis trop bavard… » Je grimace en étendant ma jambe mais pas trop sinon je pourrais plus bouger en sortant de la voiture. Je tourne les yeux vers Saphir. Son profil est superbe ! Il doit en faire tourner des têtes. Il y aura un défilé chez lui ? Je devrais peut-être prendre un hôtel ? Je tends la main pour effleurer sa joue puis caresse son cou. Pourquoi je fais ça ? Me rendant compte de mon geste, je retire précipitamment ma main et porte mon regard vers le paysage. Je suis affreusement embarrassé par ce que je viens de faire. « ce fut long… » Waouh ! La conversation de malade ! Dis quelque chose sinon il risquerait de mettre sur le tapis ta caresse. Ce serait hyper gênant car tu as aucune explication à donner. « tu donnais une bonne adresse pour manger ? je suis affamé ! » Mes yeux restent obstinément concentrés sur le paysage extérieur. « tu es devenu aussi beau quand ? » Je me mords immédiatement la joue. Non mais pourquoi je lui dis ça ?! Je me mets mentalement des baffes. « tu peux parler… je te rappelle à quel point ma famille est bruyante ? » J’esquisse un sourire puis me tourne enfin vers Saphir. « je déteste le silence. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR 6/5/2017, 22:15

Speed of light
w/ Landon

tenue ○ Je ne sais pas pourquoi je parle autant en fait. Est-ce que je suis stressé ? Non, je ne pense pas. Est-ce que je suis perturbé ? Oui, totalement. Est-ce que je suis intimidé ? Milles fois oui, évidemment. Je reste concentré sur la route, autant que faire se peut, mais la caresse de Landon me donne un doux frisson au creux des reins. Il me dit que le voyage a été long, tu m’étonne ! Il vient de loin pour se faire soigner mais au moins, il est sûr de pouvoir reprendre son sport après son séjour ici. Bizarrement, cette pensée me rend triste une fois de plus. J’aimerais qu’il reste mais, je ne peux pas l’enfermer dans ma cave… Il m’annonce qu’il est affamé, je ris doucement mais je n’ai pas le temps de répondre qu’il me pose une question troublante : « Tu es devenu aussi beau quand ? » Je suis un peu pris au dépourvu, tellement que j’ai grillé le feu qui venait de tourner rouge. « Tu peux parler… je te rappelle à quel point ma famille est bruyante ? Je déteste le silence. » Je ris une nouvelle fois et tourne un coup ma tête pour le regarder avant de me focaliser de nouveau sur la route.

« Effectivement, je me rappelle à quel point vous êtes bavards ! Pour répondre à ta question, il y a un restaurant sympathique pas loin de chez moi. Ce que je te propose c’est de déposer tes affaires à la maison et après on y va. » On arrive enfin chez moi et je me gare. Je descends le premier et m’occupe des valises puis, lorsque Landon est sorti, je verrouille ma voiture et me dirige vers la porte. J’appelle l’ascenseur et le bloque en attendant Landon. Une fois tous les deux à bord, je nous fais monter et, une fois de plus, bloque l’ascenseur le temps de nous décharger. « Bon déjà, tiens, voilà le double des clés. Il y a aussi la clé de ta chambre. » On entre enfin et je lui souhaite de nouveau la bienvenue. Je me dirige vers sa chambre et y dépose ses affaires. « Voilà ta chambre, tu pourras la décorer à ta guise une fois que tu te seras familiarisé avec les lieux. » Je lui souris et viens déposer un baiser sur sa joue, non-loin de ses lèvres puis le regarde dans les yeux : « Bienvenue chez toi Landon ! Je te laisse te poser un peu avant que nous allions manger. » Je le laisse dans ses quartiers et me dirige vers les miens. Je me déshabille et me plante devant mon dressing. Oui, je me change pour aller au restaurant. Normal.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR 14/5/2017, 11:28

Speed of light
Saphir & Landon

(tenue) + Ce séjour risque de ne pas être de tout repos… je suis incapable de garder mes distances avec cet homme. Il est comme une lumière aveuglante dans laquelle je voudrais me perdre pour toujours. Il me donne envie de connaitre cette expression « se brûler les ailes »… pourtant il y a cette voix dans ma tête qui me rappelle tout ce que je perdrais en déconnant. Je ne peux pas être autre chose que Landon Becker, hockeyeur chez les Panthers de Floride. Je suis le type dont les filles rêveraient d’avoir entre leurs cuisses… le mec bourru qui passe ses soirées avec ses coéquipiers à boire & faire les hommes de Cro-Magnon. Impossible de faire passer mes envies avant le reste ?! Je souhaiterai réellement être plus libre de mes mouvements mais non… je ne peux pas succomber au doux chant de Saphir. Il me plait… il ne peut même pas se rendre compte à quel point ! Je me demande si mon attirance existe depuis toutes années ou pas… il ne devait même pas me remarquer à cette époque. On était loin de cette masse de muscles que je suis aujourd’hui… allez ! ne pensons pas à tout ça ! Je suis venu en France uniquement pour me soigner !

Je remercie silencieusement Saphir de reprendre une conversation normale… il est prévenant quand nous arrivons devant son immeuble. Celui-ci est une petite merveille architecturale, coûtant probablement plus que la demeure familiale. Je lève les yeux vers le ciel puis boitille vers son ascenseur pour découvrir son appartement. Une nouvelle claque… Saphir a beaucoup de goût. « Bon déjà, tiens, voilà le double des clés. Il y a aussi la clé de ta chambre. » Je tends la main pour prendre le trousseau puis me tourne pour suivre mon colocataire. Il me conduit dans une chambre simple. « Voilà ta chambre, tu pourras la décorer à ta guise une fois que tu te seras familiarisé avec les lieux. » Cela me convient ! Je ne compte pas vivre ici de toute façon… Il court-circuite mes pensées en venant déposer un baiser au coin de ma bouche. Mon cœur loupe plusieurs battements pendant que mes yeux suivent Saphir quittant ma chambre. « Bienvenue chez toi Landon ! Je te laisse te poser un peu avant que nous allions manger. » Immédiatement je voudrais que ce démon reste avec moi. Sa présence est apaisante. Il ne faut surtout pas que je me déconcentre. Je suis venu pour mon genou… Saphir est seulement un ami qui me propose de m’héberger…

Je prends ce moment de solitude pour me laisser tomber sur le lit… soupirant profondément, passant une main dans mes cheveux, je regarde droit devant moi & me demande comment cela se passera ce petit voyage. Je peux uniquement penser à moi pendant ce mois… & cela me fait complètement flipper ! Personne en charge… seulement moi. Il faudra que je blinde mes journées sinon je vais devenir fou… je serai plus faible & succomberait à Saphir. Une nouvelle tenue… ce ne serait pas du luxe pour ce repas. Cela me donnera aussi la sensation de ne plus être en ballotage entre deux pays. Quand je suis prêt, je reviens dans le salon pour attendre Saphir. « tu es… » Mordant ma langue, je cherche un moyen de me sortir de cette situation. « … bien » OH MON DIEU ! Il y a pas plus pourri comme compliment. « désolé… » Je me fais violence pour ne pas embrasser cet homme superbe. Avez-vous déjà eu une pâtisserie dont vous avez toujours eu envie ? Imaginez que celle-ci se trouve sous votre nez. Vous salivez ?! Maintenant on vous interdit d’y goûter. Vous comprenez ce que je ressens quand je vois Saphir ? Il est le type même de ce que je recherche chez un homme… malheureusement il ne peut pas être mien. « alors… il est où ce restaurant ? »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ○ Speed of light - LANDON/SAPHIR

Revenir en haut Aller en bas

○ Speed of light - LANDON/SAPHIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» De Saphir et d'Or
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Speed-Dating Lou ♣
» Need for speed world

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: Rps-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)