Partagez|

i hate you, i need you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : bb baskin.

CRÉDITS : GΔINTOOKLEY pour l'avatar et signature par astra.

PSEUDO : Juliette.


MessageSujet: i hate you, i need you. 1/5/2017, 22:21


Chaos. Voilà le mot qui résume simplement et en un rien de temps la vie de diane en ce moment. Chaos sentimental. Chaos personnel. Elle n'est plus qu'épave depuis quelques jours. Depuis qu'elle a appris qu'elle est enceinte. Depuis que Driss lui a clairement fait comprendre qu'il ne voulait rien avoir à faire dans sa vie et dans celle de leur enfant. Enfant. Elle ne le considère pas encore comme ça, diane. Pour le moment c'est juste un fœtus. Uns source à problème qui grandi inlassablement dans ses entrailles. Un poison pour son futur. Quelque chose qui pourrait lui faire perdre son précieux stage à venir auquel elle tient temps. Toute sa vie pourrait être réduit à néant par une erreur, par une soirée qu'elle préférerait effacer de sa mémoire et de sa vie. Elle s'en veut d'avoir été aussi conne, même si, au fond, elle ne regrette pas ce moment passé avec driss. Driss. Son cœur saigne à chaque fois qu'elle pense à lui. Comment sa famille réagira-t-elle quand elle apprendra que l'enfant est de lui ? Lui le gamin rapporté, le squatteur, celui qui a passé plus de temps chez eux que chez lui durant ces quinze dernières années. Personne n'est obligé de l'apprendre, jamais. Pourtant elle n'est pas sûre qu'elle pourra garder le secret indéfiniment. Ou peut-être que si ? En attendant personne ne doit être au courant de son état. Personne en doit savoir qu'elle est enceinte. Personne ne doit savoir que la parfaite diane n'est pas si parfaite que ça. Maman risque de la foutre dehors. Ses frères le prendront extrêmement mal. Finalement, la seule personne à qui diane pourrait éventuellement parler, c'est Abeille. Abeille l'insecte. Abeille la vermine qu'elle déteste depuis ses huit ans. Depuis que papa lui a raconté l'odieuse vérité. Mais Abeille, elle pourrait comprendre. L'enfant indésirée pourrait comprendre cette grossesse indésirée. C'est dans un dernier élan de désespoir que diane se rend dans le centre de paris, là où vit sa demi-sœur. Elle n'y est jamais allée. À vrai dire, depuis qu'Abeille a quitté l'appartement familial, diane ne l'a revu que de très rares fois, lors de dîners en famille. Elle a réussi à trouver l'adresse dans les papiers de maman et elle s'y est donc rendu, diane. Une, deux, trois inspirations et expirations avant de frapper à la porte en bois verni. Puis quelques autres longues secondes avant que quelqu'un vienne ouvrir. Abeille. Elles se font face. Pas un mot, pas un bruit. L'une est surprise, l'autre est gênée. Comment se comporter avec cette sœur qu'elle haït tant ? Comment lui parler sans lui cracher de venin à la figure ? « Il faut que je te parle. » Pas de salutations. Rien. Pas le temps pour ces conneries auxquelles elles n'ont de toute façon jamais laissé place dans leur vie. Aller droit au but, voilà ce qu'il faut. « T'es toute seule ? Je peux entrer ? » non pas qu'elle en ait très envie, diane, mais elle ne veut pas parler de ses problèmes dans un couloir, là où n'importe qui pourrait entendre.





the sound of silence
hello darkness my old friend ☽ I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : Scarlett Leithold. ♥

CRÉDITS : killer from a gang

PSEUDO : Spera.


MessageSujet: Re: i hate you, i need you. 2/5/2017, 22:42


Les cours me fatiguent de plus en plus et en plus de cela, le boulot aussi commence à peser. Seulement, je ne peux pas me permettre d'arrêter sinon qui va me payer mes factures ? Personne. Je n'ai pas envie de devoir dépendre de mon frère, Grégoire. Grégoire qui a toujours été présent pour moi, dans les hauts comme dans les bas. C'est vraiment celui qui a su m'accepter malgré que nous n'ayons pas le même géniteur. Soupirant longuement, j'ouvre les yeux en savourant ma journée de repos. J'ai pris un jour de congé au boulot, j'ai pu faire un changement avec une collègue en lui prenant un jour du week-end. Je n'ai pas besoin de presser et c'est très agréable. Je m'extirpe du lit en allant me brosser les dents et me rincer le visage avant de me diriger vers la cuisine. Prenant un plateau, je pose tout ce dont j'ai besoin : jus d'orange, biscotte, beurre, confiture ainsi que mon chocolat chaud. Une fois prêt, je mange mon petit-déjeuner devant la télé en scrutant les informations. Pas des choses bien intéressantes, c'est donc pour cela que je me mets un film de danse pour me donner des idées pour mes examens qui approchent. (…) J'ai passé la mâtiner à traîner devant la télé et me doucher, je sors vers les coups de midi pour faire quelques magasins pour profiter un peu du bon temps. Rien de bien intéressant, seule une jupe m'a plu et que j'ai fini par la prendre. Je suis passé rapidement chez le frangin pour lui ramener une pâtisserie et parler un peu avec. J'aurais pu aller voir mon frère, Em, seulement, depuis que je lui ai annoncé qui j'étais, je ne sais pas comment m'y prendre avec. Cette situation me perturbe et m'angoisse un peu, mais, j'ai toujours été du genre à être calme et prendre mon mal en patience. On se demande à qui la faute ? Une blonde de deux ans, mon aînée. Après avoir fait quelques emplettes pour le dîner de ce soir, je rentre à la maison. Je me mets donc derrière le fourneau, au menu, c'est de la salade et croque monsieur. Rien de bien compliquer, mais, simple et bon. On sonne. Je n'attends personne pourtant, je pose le tout avant d'aller ouvrir la porte et me fige en voyant qui se trouve devant ma porte. Diane. Ma grande sœur qui me haït depuis l'enfance, je ne pourrais pas dire l'âge qu'on avait. Nos regards se croisent et aucune ne parle, c'est gênant. Je suis surtout surprise de la voir devant ma porte alors qu'elle a dû être heureuse de me voir quitter le cocon familial. « Il faut que je te parle. » Sans blague ? J'aurais plutôt dit que tu étais là pour dîner avec moi. Il ne vaut mieux pas que je réplique, car, ça risque de partir en embrouille. « T'es toute seule ? Je peux entrer ? » Après un moment, je me décale enfin pour te laisser entrer. « - Fais toi plaisir, c'est rare que tu veuilles "me parler". » Dis-je en haussant les épaules, j'étais un peu obligé de montrer mon étonnement. Je vais dans le frigo ou que je prends du jus avant de te servir un verre. On ne peut pas se voir en peinture, mais, j'ai eu une éducation. Nous sommes quand même sœur, même si tu refuses de l'admettre. « - Que ce passe t-il pour que tu as besoin de moi ? Certainement pas pour te couvrir. » Chose qui n'était que des menaces quand j'étais gosse.  






the queen
her knight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : bb baskin.

CRÉDITS : GΔINTOOKLEY pour l'avatar et signature par astra.

PSEUDO : Juliette.


MessageSujet: Re: i hate you, i need you. 3/5/2017, 23:26


Si on lui avait dit un jour qu'elle irait d'elle même rendre visite à sa demi-sœur, elle ne l'aurait pas cru, diane. Elle a été si heureuse quand elle l'a vu prendre son envole, partir de l'appartement familial, ses valises sous le bras. C'était un moment on ne peut plus jouissif, il faut le dire. Depuis, plus rien. Plus un mot, hormis un "passe-moi le sel" par-ci par-là lors des rares dîners en famille, tentatives hypocrite de maman Clément de réunir ses enfants alors qu'elle est incontestablement l'une des raisons majeures de leur éloignement. Ah, si elle n'avait pas été écarter les cuisses pour le meilleur ami de papa, on n'en serait pas là aujourd'hui. Il n'y aurait pas d'Abeille, pas de divorce. Et elle n'en serait sûrement pas là à s'abaisser à demander de l'aide à sa jeune demi-sœur, diane. Même si, au final, elle ne sait pas si c'est de l'aide dont elle a besoin. Elle ne sait même pas pourquoi elle est là. Peut-être parce qu'elle a besoin de parler, et qu'Abeille serait la personne idéale pour comprendre. Parce qu'Abeille a grandi sans père, comme le futur bébé. Du moins si elle le garde. Parce que diane, elle ne sait pas encore ce qu'elle va faire. Elle est perdue, alors elle vit au jour le jour. Et aujourd'hui, il est temps d'en parler à quelqu'un. Peut-être qu'elle aurait dû commencer par Iris, mais diane, elle accorde trop d'importance à ce que pense son amie. Alors elle se tourne vers une personne avec qui elle n'a aucun lien, hormis celui du sang, pour y aller doucement au début. Abeille finit par lui ouvrir après un court moment d'attente. Surprise. Stupeur. C'est compréhensible, parce que diane n'a jamais mis les pieds ici. Elle n'a jamais pris la peine de rende visite à la jeune blonde. Pour quoi faire ? Ça n'a dû manquer ni à l'une, ni à l'autre. Sauf que maintenant il est temps de changer les choses, pour aujourd'hui en tout cas, parce que pas sûre que diane revienne un jour, hein. « - Fais toi plaisir, c'est rare que tu veuilles "me parler". » Diane, elle entre, sans répondre quoi que ce soit. Pourtant plusieurs réponses cinglantes lui passent à l'esprit. Mais non, ce n'est pas le moment de commencer à s'engueuler, pas si tôt, pas maintenant. Elle regarde autour d'elle, c'est sympa, il faut l'avouer. Elle prend le verre de jus de fruit que lui donne sa sœur, sûrement plus par courtoisie qu'autre chose. Ah l'éducation de maman ! Mettre l'autre à l'aise même quand on ne l'aime pas. « - Que ce passe t-il pour que tu as besoin de moi ? Certainement pas pour te couvrir. » Ahah, mais qu'est ce qu'elle est marrant l'abeille. « Ça fait longtemps que je n'ai plus besoin qu'on me couvre, en effet. » Être diplomate, diane. Ne pas hausser le ton, ne pas monter sur ses grands chevaux. « Il se passe un truc dans ma vie, et j'crois que t'es la seule qui est capable de m'aider. Ou du moins de me comprendre un peu. Crois-moi, si j'avais une autre solution, je ne serais pas là, avec toi. » Dernier mot prononcé avec dédain. À dire qu'elle parle avec Abeille. Beurk, l'horreur. « J'ai fait une connerie. Une énorme connerie. Et si maman l'apprend elle va me foutre dehors. » Maman ne supportera pas que l'une de ses filles tombe enceinte aussi jeune, avant d'avoir fini ses études, sans être au moins en couple avec le père. Elle va péter un câble. « J'suis enceinte. » La bombe est lâchée. C'est la première fois qu'elle le dit à voix haute, si on ne compte pas driss.





the sound of silence
hello darkness my old friend ☽ I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : Scarlett Leithold. ♥

CRÉDITS : killer from a gang

PSEUDO : Spera.


MessageSujet: Re: i hate you, i need you. 9/5/2017, 21:52


Mon regard était braqué sur ta personne en attendant d'une explication à ta présence dans mon appartement, alors que je parie ce que tu veux que l'envie n'est pas du tout présente. Étant donné la haine que tu as contre moi, cela ne m'étonne pas des masses à vrai dire. C'est pour cette raison que j'ai été plus que surprise en te voyant devant ma porte et de ta façon de t'adresser à moi. C'est vrai que si tu me lançais des piques alors que tu souhaites de l'aide, ça n'aidera pas la donne. Je ne suis pas rancunière pour deux sous, mais, avec toi... C'est différent. Tu m'as toujours rejeté et que ce soit toi ou notre frère, vous m'avez refusé alors que je n'y suis pour rien. La faute n'est pas de moi et tu le sais, seulement... Je lâche un long soupire en buvant mon verre à mon tour en te scrutant seulement. . « Ça fait longtemps que je n'ai plus besoin qu'on me couvre, en effet. » Chose vraie étant donné que j'ai quitté la maison dès que j'en ai eu l'occasion. Tout cela pour ne plus avoir affaire à vous et pour avoir ma tranquillité. Je hausse seulement les épaules en guise de réponse en tripotant le verre du bout des doigts. J'attends seulement la suite vue que je n'ai rien à te dire de particulier. « Il se passe un truc dans ma vie, et j'crois que t'est la seule qui est capable de m'aider. Ou du moins de me comprendre un peu. Crois-moi, si j'avais une autre solution, je ne serais pas là, avec toi. » J'arque un sourcil avant de sourire légèrement à tes paroles, je sens que la suite va être marrant. Tu dois avoir besoin de moi. Mais, tes mots sont blessants et durs tout de même à encaisser. « - Que dois-je en déduire ? Que tu m'enchaînes durant nos années d'enfances et quelques années plus tard, tu viens me demander conseil ? C'est une blague ? » Dis-je en te fusillant légèrement du regard avant de me calmer. « J'ai fait une connerie. Une énorme connerie. Et si maman l'apprend, elle va me foutre dehors. » Je me demande quel genre de connerie que tu as bien pu faire. Je n'ai pas le temps de demander quoi que ce soit que tu lâches la nouvelle. « J'suis enceinte. » Je reste silencieuse en te scrutant avant de te pointer du menton. « - Sérieusement ? Et... Tu veux que j'y fasse quoi ? » Réponse sèche sans le vouloir avant de me racler la gorge. « - Désolée. Seulement, tu ne t'attends pas que je t'héberge ici ? » Qui sait si c'Est-ce que tu veux, je marque une pause. « - J'imagines que le père refuse de prendre ses responsabilités ? » Fis-je en croisant alors ton regard. Mes paroles n'ont aucun jugement, chaque personne est libre de faire ce qu'ils veulent et je ne suis pas blanche pour critiquer. « - Combien ? » Semaines ou mois ?



the queen
her knight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : bb baskin.

CRÉDITS : GΔINTOOKLEY pour l'avatar et signature par astra.

PSEUDO : Juliette.


MessageSujet: Re: i hate you, i need you. 19/5/2017, 22:40


La méchanceté de sa demi-soeur, elle l'avait amplement mérité, diane. Après tout, après des années à la traiter comme une moins que rien, ce n'est que monnaie rendue. Il ne fallait pas s'attendre à autre chose. Mais bon voilà elle pourrait quand même faire un effort, abeille, parce que diane est quand même venue jusqu'à elle, sans avoir l'intention de la faire chier cette fois-ci. C'est important. La révélation de ses maux. « Que dois-je en déduire ? Que tu m'enchaînes durant nos années d'enfances et quelques années plus tard, tu viens me demander conseil ? C'est une blague ? » Putain, mais qu'est ce qu'elle est chiante, Abeille. Du coup elle s'énerve un peu diane, alors qu'elle ne devrait pas. Elle n'est pas en mesure ni en position de le faire, pourtant elle ne peut pas s'en empêcher. C'est sa nature. Et puis il ne faut pas oublier que son interlocutrice est Abeille, hein. Elle ne va pas non plus devenir sa meilleure pote. « Tu trouves que j'ai une tête à blaguer peut-être ? » elle lève les yeux au ciel avec arrogance et agacement. Elle en compte pas s'excuser de tout ce qu'elle a fait, elle ne le regrette pas. Elle a juste besoin de parler de ses problèmes, de demander conseils aussi, sans savoir si la demi-sœur intruse pourrait lui en procurer. Mais qui ne tente rien n'a rien, alors elle lâche la bombe, diane, avouant son secret. Silence, puis réponse on ne peut plus sèche. « Sérieusement ? Et... Tu veux que j'y fasse quoi ? » elle vient d'entendre ce que diane vient de lui avouer ou pas ? Parce qu'elle s'était attendue à plusieurs réaction, mais pas à celle-ci. « Désolée. Seulement, tu ne t'attends pas que je t'héberge ici ? » elle répond, l'abeille, avant que diane ne puisse lui lancer une réponse cinglante. C'est bien, elle la connaît, elle s'excuse, peut-être pour éviter le conflit. « Evidemment que non. Comme si j'avais envie de vivre ici avec toi. » elle ricane, comme si c'était la chose la plus débile que l'on puisse dire. Et ça l'est peut-être. Abeille et Diane habitant ensemble, seules, dans un appartement, ça ne serait pas beau à voir. « J'imagines que le père refuse de prendre ses responsabilités ? » Le père. Driss. Le cœur de diane se serre, elle étouffe en silence une nouvelle fois. Elle souffre en secret. C'est dingue comment elle réagit à chaque fois qu'elle pense à lui, à ses mots qu'il lui a dit, à eux. Les larmes montent aux yeux, sans qu'elle puisse y faire grand chose. « C'est... Compliqué. » L'est-ce vraiment. Il a été clair pourtant.« Il ne veut plus me voir. Il a dit qu'il n'était pas assez bien pour moi. Il m'a demandé de dégager de sa vie. » la gorge se serre, la voix se brise. driss. « Combien ? » elle met un certain temps à réagir, diane. Parce qu'elle met plusieurs seconde à assimiler la question. C'est peut-être con, mais elle a préféré ne pas y penser, ne pas compter les semaines. Combien de temps ? « Presque dix semaines. » soit deux mois et demi. Merde, déjà ?





the sound of silence
hello darkness my old friend ☽ I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : Scarlett Leithold. ♥

CRÉDITS : killer from a gang

PSEUDO : Spera.


MessageSujet: Re: i hate you, i need you. 3/6/2017, 18:12


« Tu trouves que j'ai une tête à blaguer peut-être ? » Je te scrute simplement en ne pipant pas mot, que voulais-tu que je te dise sérieusement ? En quoi puis-je comprendre ce que tu vis vu que je n'ai pas été enceinte. Ta situation et la mienne est largement différente à ce que je remarque. Ton enfant finira sans père et aura toujours une maman qui l'aimera -chose que j'espère pour ton enfant. « - Non, mais, cela aurait été beaucoup mieux si c'était une mauvaise blague, non ? » Fis-je en haussant des épaules avant de me prendre une bouteille d'eau au frigo pour boire le contenu à la bouteille, je suis chez moi après, que j'ai de bonne ou mauvaise manière, ce n'est pas ton soucis. Si tu as soif, il y a d'autre bouteille au frigo. « - D'ailleurs, pourquoi viens-tu me le dire à moi ? Sincèrement, je ne vois pas ce que je pourrais faire pour t'aider dans ce genre de situation. » Hormis le balancer à maman si j'étais une garce, chose que je ne suis pas. Je ne m'appelle pas Diane, après tout. « Evidemment que non. Comme si j'avais envie de vivre ici avec toi. » Me connaissant, même si l'idée me déplaît fortement, si c'était la chose à faire, j'aurais finis par accepté. Pourquoi ? Tout simplement que malgré la haine que tu ressens pour moi, nous sommes soeurs que cela te plaise ou non. Je t'aurais laisser la chambre d'ami le temps que tu trouves une solution sans pour autant faire ami avec toi. T'aider malgré que tu as toujours été garce avec moi, c'est que je suis toujours gentille et naive pour vouloir encore t'aider. « C'est... Compliqué... Il ne veut plus me voir. Il a dit qu'il n'était pas assez bien pour moi. Il m'a demandé de dégager de sa vie. » J'arque un sourcil en te toisant simplement avant de poser la bouteille sur la table. « - Tu ne penses pas qu'il lui faut du temps pour digérer la nouvelle et de prendre sur soi ? Vous n'êtes pas du même monde après tout. » Oui, je savais qui c'était juste que je ne le dirais pas tant que tu ne l'avouerais pas. Après tout, cela n'est pas mon soucis avec qui tu sors ou quoi. « - Un homme, il lui faut toujours un moment de réflexion pour savoir vraiment ce qu'il veut. Après tout, peut-être qu'il a fait cela pour se remettre en question, qui sait. Je peux toujours me trompé vu que je ne sais pas vraiment ce qu'il se passe dans la tête au père de l'enfant. » Sous ces mots, je pose mon regard sur mon téléphone qui vibre m'annonçant un message de ma meilleure amie. Je le regarderais plus tard. « Presque dix semaines. » Quand même, c'est qu'il faut que tu saches ce que tu vas en faire de ton côté. « - Tu comptes faire quoi le concernant ? » Ce n'est qu'une question après tout, j'espère ne pas m'en prendre plein la gueule pour une question de la sorte. « - Tu as besoin d'aide pour quoi ? Afin de voir si j'peux aider ou non. » ma gentillesse me perdra un jour, coûte que coûte.



the queen
her knight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i hate you, i need you.

Revenir en haut Aller en bas

i hate you, i need you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 3ème arrondissement, temple-