Partagez|

vérité cachée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : bb baskin.

CRÉDITS : GΔINTOOKLEY pour l'avatar et signature par astra.

PSEUDO : Juliette.


MessageSujet: vérité cachée. 2/5/2017, 22:06


13h32. Elle est encore dans son lit, diane. Elle n'a pas eu le courage de se lever, et de toute manière, personne n'est là pour le lui obliger. Elle a préféré se cacher sous la couette que d'affronter sa journée. Affronter son existence. Putain d'existence. Putain de vie. Pas de larmes aujourd'hui, elle les a déjà toutes versée ces derniers jours. Elle n'est plus qu'une coquille vide, ou presque. Parce que quelque chose pousse au fond d'elle. Ce petit être qu'elle n'est pas sûr de vouloir, mais dont elle n'est pas capable de se débarrasser. Parce que c'est tout ce qui lui reste de driss. C'est con, putain, mais elle ne peut que penser comme ça. Il était plus de midi passé quand elle a eu le courage de se lever, d'aller chercher un bol de fruits dans le frigo, de prendre ses cours et de se réinstaller dans son lit. Mais elle n'a rien mangé, diane. Elle s'est contenté de fixer la pile de feuilles posée devant elle. Elle doit réviser, elle a encore deux épreuves de partiels. Mais elle n'y arrive pas, elle n'a pas la tête à ça. Elle n'a la tête à rien. La seule chose dont elle est capable, c'est de se remémorer la réaction de driss quand elle lui a appris qu'elle est enceinte. Il a pété un câble. Il l'a traité de salope. Rien qu'en se souvenant de ça, les larmes lui remonte aux yeux. Elle se sent si seule, mais elle ne peut en parler à personne. Personne ne peut être au courant. Ça la tue. Elle finira par avoir besoin d'aide pourtant. Mais pas maintenant. Qui devra-t-elle prévenir en premier ? Pas sa mère, elle sera furieuse et risquerait de la foutre dehors. Greg ? Il ne sera pas ravi, mais il l'aidera probablement. le truc, c'est que diane n'a pas envie de squatter chez son frère, de voir Abeille débouler chez lui pour déjeuner. Son autre frère ? Très mauvaise idée sachant que driss est son meilleur ami. Son père ? Il a largué sa femme quand elle est tombée enceinte d'Abeille. Mauvaise idée. Merde, merde, merde. Peut-être devrait-elle songer à prendre un appartement. Le truc, c'est qu'elle est déjà censée rembourser à la banque le prêt pour ses études. Elle se sent bloquée. Elle étouffe. Elle se noie dans ses songes. Heureusement, quelqu'un vient la sortir de là. Quelqu'un vient de sonner à la porte. Elle met un certain temps à réagir, puis elle finit par se rappeler que sa mère n'est pas là, qu'elle est au boulot, et qu'elle est donc la seule à pouvoir ouvrir. Elle soupire, se lève de nouveau, se regarde dans le miroir. Elle a l'air pathétique avec ses cheveux blonds en vrac, sa nuisette en soie fripée et ses yeux gonflés à force d'avoir pleuré. Mais tant pis, elle s'en fiche de son apparence pour une fois. Elle traverse l'appartement et ouvre la porte, et se retrouve nez à nez avec Emeryck White, le demi-frère d'Abeille, le mec avec qui elle a perdu sa virginité il y a neuf ans. Elle en reste bouche bée un moment. Puis elle se reprend, enfin. « Qu'est ce que tu veux, White ? » diane et sa gentillesse. Diane et ses accueils chaleureux. On ne la changera plus.





the sound of silence
hello darkness my old friend ☽ I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Billy Huxley

CRÉDITS : Ava; MØRPHINE.. Sign; okinnel

PSEUDO : Knox


MessageSujet: Re: vérité cachée. 17/5/2017, 03:35


Il court, le plus vite qu’il le peut. Le plus vite que ses poumons, noircit par les cancers tubes, lui permettent. Il s’arrête, brusquement. La pluie glacée qui coule le long de son échine. Il fixe la Grande Dame de fer. Il a envie de jurer, de frapper dans tout ce qui bouge. Il s’accroupit, posant ses mains contre sa nuque. Les passants, vêtus de leurs imperméables, le fixe étrangement. Peut-être est-ce les nombreux tatouages, peut-être est-ce le fait qu’il pleut à torrent et que lui, il est torse nu, vêtu d’un simple short de sport et d’une bonne paire de basket? Une vieille dame s’approche et elle pose sa main réconfortante sur le dos trempé du tatoué. Il bouge à peine, mais elle le tire de sa rêverie. « Vous allez attrapez froid jeune homme… Rentrez chez vous au chaud et couvrez-vous. » Il ne dit rien, se relevant tranquillement. Il la fixe puis il hoche la tête, reprenant sa course. La porte de l’appartement qui claque, une douche rapide. Il retourne la question dans tous les sens… C’est là qu’il l’avait vu… Chez les Clément… C’est la mini Clément, la petite dernière Merde! L’eau qui coule contre son visage, son poing qui s’abat contre la paroi de la douche. « Non, mais ce n’est pas vrai! Cette pétasse! Elle le savait! » La porte de la douche qui claque, vite séché. Un jeans mal enfilé, une chemise rapidement passé, bottes aux pieds, manteaux à la main, il quitte, direction l’appartement de cette blondasse, dont il avait découvert les draps il y a déjà bien longtemps. Derrière le volant de sa voiture, il fume clope par-dessus clope, essayant de contrôler son envie de lui écraser son joli minois dans le mur. Il connait le chemin par cœur pour se rendre à cet appartement dans le 16ième. Il le connait. Le père Clément, c’était le meilleur pote de son père. Et longuement, après le divorce des parents cléments, la famille White venait, presque chaque dimanche. C’est dégueulasse quand on y repense. Le père, sa femme et sa putain de maitresse, ainsi que leurs enfants. C’était à tomber. La voiture garée, les grandes enjambées. Il frappe à la porte. Aucune réponse. Il enfonce le bouton de la sonnette si fort qu’il veut exploser. L’envie de hurler le nom de la blonde lui ronge la gorge, mais la porte s’ouvre, sous le regard stupéfait de la jolie blonde. « Heureux de te voir aussi Didi. Putain, t’avais pas envie de te mettre un truc sur le dos, n’importe qui pourrait venir sonner. » Sans même qu’elle ne l’invite, il avance, la forçant à reculer. Il ferme la porte derrière lui puis il continue d’avancer vers Diane, assez pour qu’elle se retrouve collée contre le mur. Une main qui se pose près de son visage, alors que l’autre vient caresser sa joue. « Long time no see, jolie poupée… Mais j’suis pas v’nue pour te baiser, j’reprends rarement les vieux objets que j’ai délaissé. » Il recule puis il allume une clope, venant prendre place sur une chaise dans la cuisine. « Nah, j’ai eu de la visite. Une belle blonde, bien foutu, de grands yeux bleus. Je l’aurais baisé. Je l’ai même embrassé… Jusqu’à temps qu’elle me balance être Abeille White. T’as des explications? Pourquoi ne rien m’avoir dit! Tu le savais merde! Espèce de petite garce. » Il n’allait pas lui faire de fleurs, oh ça, non!



IN THE NAME OF LOVE  
If I told you this was only gonna hurt. If I warned you that the fire's gonna burn. Would you walk in?. Would you let me do it first? Do it all in the name of love - BEBEREXHA © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : bb baskin.

CRÉDITS : GΔINTOOKLEY pour l'avatar et signature par astra.

PSEUDO : Juliette.


MessageSujet: Re: vérité cachée. 19/5/2017, 23:07


Putain, mais qu'est ce qu'il fout ici ce connard ? Ça fait des années qu'elle réussit à l'éviter, et voilà qu'il fout tout en l'air en se pointant comme une fleur. À croire que les White sont bel et bien des vermines qui s'immiscent partout, surtout quand on ne veut pas d'eux. Elle est surprise, diane, évidemment. Mais la voix et l'intonation d'Emeryck la fait redescendre sur terre. L’atterrissage est brutale, malvenu. « Le bonheur n'est pas partagé, ryry. Et tu es le seul à venir me déranger. Ne joue pas au prude, rien que tu n'ais jamais vu. » non pas qu'elle veuille se souvenir de cette nuit, ni même la lui rappeler, mais il l'a déjà vu nue, alors qu'il ne s'effraie pas devant une malheureuse nuisette. Quoi qu'il n'a pas l'air si apeuré que ça, puisqu'il ns'invite lui-même à entrer dans l’appartement. Il s'avance, encore et encore, la bloquant contre le mur de l'entrée. Elle est immobile, diane, bloquée par un emeryck particulièrement provocateur. Il joue à quoi là ? Elle aurait bien envie de lui cracher à la figure, mais elle se retient, trop bien élevée pour ça. « Tant mieux, parce que je ne fais jamais les mêmes erreurs deux fois. » dit-elle en le regardant droit dans les yeux. Il ne l'intimide pas, elle n'a pas peur de lui, de son corps musclé. S'il veut jouer, elle va jouer. Elle ne se souvient pas trop de cette nuit avec emeryck, diane. Ils étaient bourrés l'un comme l'autre. Juste des flashs qui rendent les choses réelles, qui lui rappellent ce qu'elle a fait. Une erreur ? Oui et non. Oui parce qu'elle n'aurait jamais dû coucher avec un White, pas après toutes les histoires entre leurs familles, pas en ayant une demi-sœur en commun. Non parce que ça n'avait pas été déplaisant pour une première fois, il faut l'avouer. Il recule enfin, emeryck, la laissant bouger, respirer. Il prend ses aises, allume une clope, s'installe dans la cuisine. Et diane, elle a bien envie de le foutre dehors. Sauf que le sujet évoqué l'intéresse pas mal. Elle sourit, elle ne peut pas s'en empêcher. Elle a même envie de rire pour être honnête. « Epargne-moi tes détails presque incestueux, c'est dégoûtant. Alors comme ça, ça y est, t'es enfin au courant ? Il t'en aura fallu du temps. J'croyais que tu ne l'apprendrais jamais. » elle cherche à l'énerver, le faire bouillonner, alors elle se fout de sa gueule, elle joue, elle s'amuse. « Des explications ? Ton père et ma mère ont baisé ensemble. T'as besoin d'un dessin ? Je pensais pourtant que t'étais calé sur le sujet. Et paf ça fait une Abeille. Je m'en serais bien passée, crois-moi. » elle s'approche de lui, un sourire arrogant toujours dessiné sur ses lèvres charnues. Elle pose une main sur la table, l'autre sur la chaise sur laquelle est installé le visiteur, le bloquant ainsi comme il l'a fait il y a quelques instants. « Mets-toi bien une chose dans le crâne, White. Je n'ai pas de comptes à te rendre. Je ne te dois rien. J'étais au courant, mais ce n'était en aucun cas mon rôle de t'avertir de quoi que ce soit. Ce n'est pas de ma faute si t'as été trop con pour faire le rapprochement. »





the sound of silence
hello darkness my old friend ☽ I've come to talk with you again. Because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. And the vision that was planted in my brain still remains within the sound of silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: vérité cachée.

Revenir en haut Aller en bas

vérité cachée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Photo Cachée
» Image Cachée .25
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 16ème arrondissement, passy-