Partagez|

(i go mad) w/ L'Abeille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: (i go mad) w/ L'Abeille 3/5/2017, 17:57



“People get mad when you treat them how they treat you.”



Les premières paroles qui s’échappent des lèvres pleines qui lui font face invoquent déjà l’envie traitresse de s’esbigner fissa ; se tirer de ce coin, de la portée des mots qui tantôt rebondissent sur sa fiole, tantôt viennent creuser de profondes pelletées dans le derme -  dans le seul et unique but de foutre le bordel dans son coeur. Le frère en lui, indigné, hurle comme un loup à la lune la désespérance de fréquenter une ingrate pareille. L’esclandre intérieure ne transparait par sur le visage amène qu’il lui présente ; où la nonchalance joue les divines, donnant l’impression que rien ne peut atteindre le Greg. Car le Greg en milieu naturel peut croiser la misère mondiale et détourner le regard, sans suer; ce qui lui paraît efficient ce sont ces heures qu’il a réussi à grappiller au quotidien chargé, qu’il escompte passer en compagnie de sa cadette à parler de tout, de rien, en mangeant du diabète en barre et en se demandant bien comment meubler le temps, comment meubler les conversations creuses qui se multiplient entre eux. Pullulent comme des microbes, par scissiparité, une seule seconde suffit pour qu’un mot en faveur de son sosie, soit remplacé par un autre. Depuis quinze minutes, c’est une éloge dédiée à White, l’autre, le demi frère, qu’il écoute, Greg, blasé jusqu’à la moelle. Il essaye, vainement, d’embrayer sur des sujets plus larges, de se sortir de ce bourbier où les vingt deux années passées en sa compagnie semblent paraître bien fades face à l’excitation de retrouvailles espérées. Abeille a les yeux qui pétille et la malice qui vrille ses lippes ; des gestes qui suintent le contentement , la parole légère. L’aîné Clément dodeline de la tête, les yeux perdus dans le vague, à cet instant, les jambes dénudées d’une working girl assise à deux tables de la leur, en terrasse, l’intéressent nettement plus que le dernier exploit en date de c’maudit  E-meuuuryck . Génial, ce mec n’a pas inventé l’eau chaude mais, à entendre la blondinette, c’est tout comme. Tout comme s’il venait de découvrir un vaccin contre le cancer, un remède contre le SIDA, une autre planète dans le système : tout ce qu’il fait, dit, pense – dans cet ordre et inversement – est.trop.cool. Si ce que sa sœur raconte est bien loin de ressembler à une véritable louange, sa jalousie , elle, octroie à tout ce qu’elle peut bien avancer, un air de cocuage fraternel. La définition antinomique de loyauté. Mais, il se peut qu’il se fourvoie, le brun. « Tes glandes salivaires arrivent encore à lubrifier ta bouche, t’aurais pas besoin un peu de freiner sur les papotages , non ? » - bois ton café et arrête de me bassiner avec ton demi-frère -songe-t-il, un sourire venant s’inviter sur son visage, étirant ses lèvres alors qu’il décide de poursuivre avant qu’elle ne puisse répondre. « On ne s’est pas vu pendant une semaine et tout ce que tu trouves à débiter concerne tes avancées avec ton ...l’autre » - pourtant, il sait exactement qui il est, à quoi il ressemble, surtout : comment il s’appelle. Greg, il a fait ses devoirs concernant le minot. Et, avec tout ce qu’il sait  sur ce dernier, il n’est pas encore prêt à couper la laisse, à accepter que la lolita le fréquente. « Est-ce qu’on pourrait parler de toi, éventuellement de moi ou t’as d’aut’ choses à ajouter ? ».
Revenir en haut Aller en bas

(i go mad) w/ L'Abeille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nuage d'Abeille
» Emilie [ABEILLE]
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» Lise Snore [Abeille]
» Petite Abeille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: Rps-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)