Partagez|

Soirée Clément.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Soirée Clément. 4/5/2017, 21:10


Elle est crevée, diane, mais elle est heureuse. Heureuse d'avoir terminé les cours pour de bon. Le master est enfin en poche. Heureuse aussi d'avoir presque achevé sa première semaine chez LVMH. Son rêve de gosse se concrétise enfin. C'est fatiguant de bosser, surtout dans ce milieu où une seule petite erreur pourrait coûter au groupe plusieurs centaines de milliers d'euros si ce n'est plus. Mais qu'est ce que c'est génial ! Elle se sent importante, diane. Elle a l'impression d'avoir enfin des responsabilités, des devoirs. Et puis elle met enfin en pratique tout ce qu'elle a appris depuis cinq longues années. Elle se félicite de ne pas avoir persévéré dans des études de droit comme le voulait sa mère il y a cinq ans, après avoir foiré sa première année. Parce que là, elle a trouvé sa voie, elle en est sûre et certaine. Et pour fêter ça, entre autre, Greg, le frère aîné à la fois adulé et incompris, a décidé de l'emmener boire un verre dans un bar du 9ème arrondissement. Elle sait qu'elle aurait dû refuser, diane, parce qu'elle ne pourra pas boire, parce qu'elle risque de mettre en danger le secret de sa grossesse. Mais elle n'a pas eu le cœur de refuser de passer un moment avec son grand-frère. Parce que Greg, c'est celui avec qui elle passe moins de temps, c'est celui avec qui elle s'engueule souvent. Mais surtout, c'est celui qui passe plus de temps avec Abeille l'insecte qu'avec elle. Et elle est jalouse, diane, même si elle ne veut pas l'avouer. Parce qu'Abeille lui à volé SON frère. Alors ce soir, elle a décidé d'en profiter, elle a décidé de récupérer son frangin pour la soirée, de lui faire oublier l'autre blonde. Ouais, ce soir c'est une soirée entre Clément. Alors elle est rentrée chez maman après le boulot, pour se changer, se préparer. Greg est venu la chercher et elle lui a raconté en détails comment se sont passés les partiels, puis la soirée de fin d'année un peu ringarde mais fort amusante. Elle parle et s'emballe comme une adolescente. Et les voilà maintenant dans ce bar, accoudés au comptoir, essayant d'interpeller le barman trop occupé. Elle soupire d'agacement, impatiente petite diane. Et elle abandonne, laissant son frère gérer. Ça y est, elle est de mauvaise humeur. Elle se contente d'inspecter les lieux d'un regard circulaire, la tête haute, toisant les hommes qui osent la regarder trop intensément. Princesse diane n'est pas d'humeur à se faire draguer ce soir. Plus jamais. « T'es sûr que tu veux rester là ? On peut toujours aller ailleurs, ou aller chez toi. » Elle fait la moue, parce qu'elle ne veut plus attendre, et parce qu'elle ne peut pas boire mais qu'il ne faut pas que son aîné se pose de question. Le truc c'est que le barman se concentre enfin sur eux. Alléluia, ou pas. « Une limonade pour moi, merci. On s'ra installés là-bas, à la table du fond. » dit-elle majestueusement. Putain l'alcool lui manque déjà. Et elle entraîne greg vers ladite table, qui vient de se libérer. Pourvu qu'il ne dise rien, qu'il ne fasse pas de remarque, parce qu'elle risque de galérer à lui mentir. Il est fort pour déceler le mensonge, greg.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Soirée Clément. 5/5/2017, 19:11



Lorsqu’il se souvient de l’existence de Diane ( une fois tous les six mois), il décide de la sortir, de la promener, loin de se rendre compte qu’il lui sert un peu de la comparaison canine, sans déconner. Ces deux-là, s’ils s’aiment ou s’admirent, chacun à leur façon, ils sont bien loin de se réciter des vers et Greg est bien le dernier galapiat foulant les pavés parisiens à savoir comment s’y prendre avec de la meuf. Surtout pas avec de la sœur, cette espèce résultat d’une évolution salope offrant aux ainés l’occasion de se triturer les méninges et de s’écorcher les cordes vocales , plus souvent que stipulé sur le contrat. Elle réussit, la lulupine, elle se fraye un chemin dans le monde adulte ; là où beaucoup se prennent le mur en pleine fiole. S’il ne compare jamais les incomparables, Abeille et Diane, Diane et Abeille, Abeille ou Diane, il doit reconnaître qu’il se fait toujours moins de soucis pour l’une que pour l’autre, l’une étant plus forte, l’autre plus vulnérable, l’une plus peste, l’autre plus naïve ; les deux : profondément différentes. Il essaye de jongler, maladroitement, il essaye de pondérer lorsque les cris se font plus fréquents et la discorde, elle, maitresse des lieux. S’il a caressé l’idée d’inviter la petite dernière de la tribu, il ne l’a pas fait. La benjamine l’a en horreur depuis des temps immémoriaux et, ne semble pas vouloir que les choses changent. S’il a voulu que la soirée entame une trêve, il n’a rien fait pour que la trêve prenne forme, dans les gestes et dans les mots. Il a juste insisté pour que Diane se fasse belle. La condition est devenue, au fil de la conversation, sine qua none. Il est venu la cherché à dix-neuf heures pétante, avec la ferme intention que l’alcool coule à flot, dans leurs gosiers et dans leurs veines. Anesthésiant leurs neurones, déliant leurs langues. Parce le brun, lui, n’a l’air de savoir s’exprimer avec sentimentalisme qu’avec un petit coup dans le nez. Une constante, chez les hommes Clément. Les filles, elles, elles dégoulinent, elles s’épanchent, elles expriment, montrent, démontrent, l’amour est plus que mathématique, chez elle, il tient du factuel. « Et décrocher ton téléphone  une fois par semaine pour me casser les oreilles avec tous ces trucs géniaux qui t’arrivent, l’idée ne t’a jamais traversé l’esprit ? ». Il peut parler, lui ; il pourrait lui accorder l’attention qu’elle mérite au lieu de compatir au sort d’Abeille. Il ferait bien d’apprendre à s’éloigner puisque sa place lui est progressivement dérobée par une version moins classieuse de lui. « C’est soirée célébration, princesse microbe » - il secoue la tête, ce bar leur servira leurs premiers verres ; ils ne resteront pas longtemps, juste le temps de se mettre en condition pour trainer leur carcasse jusqu’au Pacha. Il suit docilement sa sœur qui avale déjà les mètres en direction d’une table qui vient tout juste de se libérer. Il s’y installe, relevant à peine le fait qu’elle n’ait commandé qu’une limonade mais le consignant bien dans un coin de sa mémoire vive. Il l’observe quelques instants, dingue, il n’avait pas remarqué à quel point le canard avait changé. « T’as pas été très polie avec le barman alors quoi ? On t’apprend l’irrespect à LVMH? » - il s’accoude et penche la tête. « A part ton entrée fracassante dans le milieu ultra-professionnel, tu racontes quoi de beau ? ».  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Soirée Clément. 11/5/2017, 18:25


Des reproches. Déjà. Elles sont fondées, c'est vrai, parce qu'elle n'appelle pas souvent son frère, diane. Elle ne lui envoie pas de sms non plus à vrai dire. Aucune nouvelle, donc, sauf quand ils décident enfin de passer un peu de temps ensemble. Ces moments là, ils sont plutôt rares alors ils en profitent un maximum. Alors pas question de prendre la mouche maintenant. « J'ai un emploi du temps de ministre, que veux-tu. Je n'ai pas le temps de t'appeler et de te raconter ma sublime et très intéressante existence. » Elle sourit. Sourire taquin. Ah l’ironie ! Parce qu'elle a bien le temps d'appeler Iris chaque soir pour lui parler longuement de sa journée, par exemple. Alors pourquoi pas lui ? Peut-être parce qu'au final, ils n'ont pas grand chose à se dire. « Et j'te signale que tu ne m'appelles pas non plus. T'es responsable aussi. » Voilà, ils sont tout les deux en tort et puis c'est tout. Point final. Il est tant de s'amuser maintenant - si seulement c'est possible malgré les circonstances actuelles. Mais il va falloir se la jouer fine, il va falloir faire semblant. Faire semblant d'aller bien. Faire semblant de sourire. Faire semblant d'être heureuse. Difficile quand on peut lire est incapable de cacher ce que l'on ressent. C'est un livre ouvert, diane. Mais elle va y arriver, il le faut. « Arrête avec ce surnom ! Je n'suis pas un microbe. Et je n'aime plus qu'on me surnomme princesse. » elle lève les yeux en ciel, comme agacée, alors qu'au fond elle ne l'est pas vraiment. Elle aime bien les surnoms affectueux de son frangin. Et puis elle en a l'habitude. Seulement ça lui brise un peu plus le cœur d'entendre quelqu'un la surnommer princesse, parce que c'est le surnom que lui donnait driss. Son driss. Elle a le cœur serré tandis qu'ils s'installent à une table qui vient de se libérer. Elle n'a plus la tête à faire la fête, elle est énervée, dévastée. Du coup, elle a été désagréable avec le serveur, ce que greg n'a pas manqué de remarquer. « Le serveur préfère mater les poitrines de ses clientes plutôt que de se rendre utile et de nous servir. C'est un crétin, c'est tout. D'ailleurs s'il me regarde d'un peu trop prêt j'te jure que je lui fous mon poing dans la figure. » Princesse diane se rebelle. Elle pense ce qu'elle dit, mais elle en serait incapable. De toute façon à quoi bon tenter de frapper un mec qui serait capable de la maîtriser d'une seule main. Elle est bien trop frêle pour s'attaquer à lui, physiquement parlant en tout cas. « Rien. Le train train quotidien. Ah si... Tu ne devineras jamais qui s'est pointé à l'appart il y a quelques semaines. White. White au masculin, pas Abeille. » le fils de l'ancien bff de papa, le demi-frère de l'insecte, le mec qu'elle a toujours eu un peu de mal à supporter mais avec qui elle a passé une soirée au pieu il y a longtemps. Emeryck.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Soirée Clément.

Revenir en haut Aller en bas

Soirée Clément.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Demande d'agrément
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: Rps-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)