Partagez|

(amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : jenner.

CRÉDITS : peterpan & tumblr & bat'phanie & ice and fire.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 16:03



AMALIA FREITAS

featuring kendall jenner

NOM : tu portes le nom de ton défunt paternel. freitas. tu y tiens comme tu tiens à ta vie. il te manque tant, ton père. c'est le seul en qui tu croyais. parce que, ta mère, elle est pas aussi droite qu'elle ne le montre. ta mère, elle est pas ce qu'elle prétend. ta mère, tu l'aimes pas et t'en es tellement désolée. PRÉNOM : ton père, il a tenu à ce que tu portes un prénom de là-bas. amalia. c'est doux, ça sonne comme une caresse, une légère brise de printemps. ta mère, elle a pas vraiment eu son mot à dire. elle a tiré la gueule pendant quinze jours. jusqu'à ce que ton père lui cède le second prénom. judith. t'as envie de vomir quand elle le prononce. t'as des nausées quand elle te parle, de toute façon. ÂGE : t'es âgée de vingt-trois ans et tu t'apprêtes à souffler une bougie de plus sur un gâteau que tu n'as plus vu depuis qu'il est parti. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : c'était pendant l'été, le vingt-deux août, à clermont-ferrand, loin de l'agitation parisienne. ORIGINES : ta mère, elle est française. l'une de ces femmes bien d'ici et qui a bien du mal à quitter son pays, sa patrie. ton père, lui, il était portugais. la chaleur dans sa voix, les traits marqués de son visage, le teint légèrement hâlé de la côté atlantique. ORIENTATION SEXUELLE : tu es hétérosexuelle. tu ne jures que par les hommes et leur arrogance. les hommes et leur barbe de trois jours. les hommes et cette virilité qu'ils se complaisent à vanter en la moindre occasion. STATUT CIVIL : tu es célibataire. t'as pas l'habitude des relations longues parce que tu te démerdes toujours pour tout foutre en l'air. t'as peur de t'engager, t'as peur de t'attacher. parce que t'as vu ton père souffrir pendant si longtemps. tu l'as vu aimer sa femme et tu as vu ta mère se taper les trois quart de ton bled sous les yeux impuissants de cet homme que tu aimais tant. t'as peur que ça se reproduise, t'as peur d'être aussi naïve que ton paternel. alors, quand ça devient trop sérieux, tu fuis. toujours. ÉTUDES/MÉTIER : quand t'es arrivée à paris, t'as enchaîné les petits boulots, le temps pour toi de trouver tes marques dans la capitale. depuis un an maintenant, tu travailles comme vendeuse en lingerie dans une boutique réputée de paname. une grande marque, faite pour ces femmes qui ont les moyens. tu présentes bien, t'as eu le job facilement et tu ne t'en plains pas le moins du monde. tu es également modèle photo à tes heures perdues. t'es photogénique, t'as un style bien à toi et ça semble plaire à ces photographes en quête de nouveaux visages. PASSION(S) : depuis petite, tu te passionnes pour la mode. t'as longtemps rêvé secrètement de parcourir le monde entier, défiler sur les podiums pour des marques toutes aussi prestigieuses les unes que les autres. rêve que tu pourrais un jour toucher du bout des doigts. tu te passionnes également pour la musique. d'ailleurs, tu joues du violon. c'est la seule chose pour laquelle ta mère a servi à quelque chose quand tu y penses. c'est déjà pas mal. GROUPE : amour amer. RANG : eden de cacharel. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : abonnement aux pré-liens, bonsoir. celui-ci est celui d'anthony

- ❇ -

CARACTÈRE : toi, tu dis rien. toi, tu souris. toujours, tout le temps. t'es calme, toi. tu avances, te le laisses porter par le vent. toi, t'es vraie, tu ne sais pas mentir. tu débordes d'émotions, d'énergie positive. t'es attachante, t'es sociable, t'es vivante. on peut compter sur toi. toujours, tout le temps. tu fais parti de ces gens auxquels on s'attache facilement. quand tu rentres dans la vie de quelqu'un, il est bien souvent difficile de t'oublier. tu te fais une place pour la garder, tu ne te sers pas des gens, c'est pas dans tes habitudes. t'es pas fausse, tu ne sais pas faire. même si t'essayais, ça se verrait tout de suite. pas hypocrite pour deux sous, on te prend comme tu es, dans toute ta sensibilité et ta franchise. cela dit, ton visage d'ange cache un passé dont tu parles avec un grand détachement. t'es d'une impulsivité qui déconcerte, tu possède un répartie à toute épreuve. t'as pas ta langue dans ta poche, ça non. bornée comme pas deux, tu maintiens tes positions avec fermeté et tu aimes avoir le dernier mot lorsqu'une dispute éclate. t'es susceptible, t'as du mal avec la critique et pourtant, dieu seul sait combien tu as été rabaissée auparavant. rancunière, t'as beau accorder ta confiance un peu trop facilement, tu ne pardonnes jamais. ou alors très rarement, lorsque tu penses que la personne en vaut la peine. indépendante, tu t'es forgée seule, tu n'as besoin de l'aide de personne et tu as bien du mal à accepter une main tendue dans ta direction. t'as beaucoup trop subi jusqu'à ce que tu quittes ta ville natale. aujourd'hui, il est hors de question que le passé te rattrape. tu veux vivre, grandir, danser, chanter et rire comme bon te semble. faire des conneries à tour de bras, te perdre et ne pas demander ton chemin. tu veux simplement être toi, montrer qui tu es réellement et ne plus te laisser envahir par les gens.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? la promenade du canal saint-martin. tu ne sais pas pourquoi cet endroit, spécialement, mais il y a quelque chose qui t'attires là-bas, irrémédiablement. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : bruyante, mystérieuse et envoûtante. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : effrayant, puissant et assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : jenner.

CRÉDITS : peterpan & tumblr & bat'phanie & ice and fire.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 16:04



tout nous attend, tout est écrit

écris l'histoire, tout ce que tu voudras entre les lignes

t'as croisé son regard ce matin. il ne t'a pas reconnu. peut-être bien parce qu'il semblait avoir la tête dans le cul, probablement encore dans le brouillard causé par une soirée la veille. toi, t'es fraîche. toujours. en même temps, t'avais pris le chemin du magasin. on t'attendait là-bas, tu devais prendre ton poste. c'est pour cette raison que tu ne t'es pas attardée. mais son visage, tu le reconnaîtrai parmi tant d'autre. le même sang coule dans vos veines même si ça fait si longtemps que tu n'as plus de nouvelles de lui. ça va faire quatre ans que tu es partie de la maison que tu partageais avec ta mère. quatre ans que tu as pris la fuite. si tu avais pu, tu l'aurais fait bien plus tôt mais c'était impossible. t'as atteint vingt ans, t'as fait tes valises et tu es partie, sans même un regard en arrière. plus rien ne pouvait te retenir là-bas depuis un certain temps déjà. les quelques secondes pendant lesquelles tu as plongé ton regard dans le sien, tu y as vu toutes ces années manquées, toute la déchéance de cet être que tu aimais tant. les anniversaires ratés, les noël sans lui, les fous-rires qui ne se sont jamais produits, les larmes qu'il n'a pas pu essuyer de son pouce sur ta joue. y avait tant de choses dans ce regard vide de sens, qui n'a même pas su reconnaître la forme de ton visage et les traits si particuliers qui te définissent. tu ne lui en veux pas pour ça. non. c'est vrai que tu as bien changé depuis le temps. tu n'as rien dit, tu as continué ta route jusqu'à l'enseigne pour laquelle tu travailles depuis une année maintenant. et ce soir, sur ton canapé, t'as sorti les photos que t'as embarqué avec toi. ces vieilles photos qui ne représentent plus grand chose, démodées, ternies. elles ont pourtant été ton seul moyen de tenir bon, pendant un temps. jusqu'à ce que tu finisses par lui en vouloir, à lui aussi. ce soir, t'as décidé qu'il faudrait que tu le retrouves, vraiment. t'as besoin de lui dire ce que tu as sur le cœur, t'as besoin de lâcher les chiens et de ne plus les retenir. il doit savoir qui tu es maintenant. parce qu'avant ... avant, c'était différent, si différent.  c'était pas ce dont tu rêvais.

avant, t'avais une famille. tu croyais qu'elle tenait la route. en même temps, du haut de tes trois ans, qu'est-ce que tu pouvais bien y comprendre, toi ? tu ce que tu étais en mesure de percuter, c'est que t'avais ton grand-frère, qui souriait. des fois, il te prenait dans ses bras, mais c'était pas souvent. il t'emmerdait beaucoup mais c'est p'tre parce que c'est un garçon et que les garçon, c'est relou. mais tu savais bien que, quand tu voulais courir et que tu tombais, tes genoux si fragiles écorchés et les larmes qui montaient, il était là pour te relever, sécher tes larmes et panser tes plaies. il tenait son rôle de grand-frère malgré tout. tu voyais des choses à la maison, mais tu ne les comprenais pas. y avait ton père qui était épuisé, et ta mère qui faisait de la merde. toi, t'étais trop petite. comme ce jour-là. t'as même pas pu lui dire au revoir. t'as même pas pu te blottir dans ses bras une dernière fois. t'as pas pu, tu ne savais pas. t'as cru que tu le verrais à l'hôpital, au chevet de ton père. t'as cru que vous seriez tous les deux dans cette galère. mais non. t'as pas vu sa tronche et t'as surmonté ça toute seule. parce que ton frère, il a pris la fuite. il s'est tiré. sans toi. t'as regardé ta mère, les yeux brillants. elle ne t'a pas répondu, évitant soigneusement ton regard. toi, t'es montée sur le lit de ton père et tu t'es blottie tout contre lui. parce que, maintenant, il ne te restait plus que lui. parce qu'on ne peut pas vraiment dire que ta mère, ce soit la meilleure au monde. elle se fout royalement de toi, de ton éducation, de ce que tu représentes. du moment qu'elle a un bon gros chèque à la fin du mois et qu'elle peut se taper les trois quarts de clermont-ferrand. tu ne le sais pas encore, mais ta mère, elle te dégoûte au plus haut point.

dix-huit ans, la fin de cette vie que tu subissais plus qu'autre chose. ton père a poussé son dernier soupire, emportant avec lui tes sourires devenus pourtant si rares. ton frère, t'avais pas tant de nouvelles. son souvenir s'efface petit à petit. tu le retrouves dans les photos que tu le forçais à prendre avec toi. il râlait beaucoup trop mais il se prêtait quand même au jeu. ton frère, il vit à paname maintenant. c'est oncle will qui l'avait emmené avec lui, le jour où il a disparu de ta vie. une disparition en dents de scie. tu l'voyais quand même, mais c'était pas pareil. c'était rare, c'était presque froid. toi, t'étais restée là, séparée de lui. tu t'es dit qu'il n'avait pas eu le choix, que c'était comme ça. alors t'en veux à ton oncle parce que tu trouves que c'est dégueulasse de séparer une sœur de son frère, ça s'fait pas. toi, t'as subi la détresse de ton père, sa gueule épuisée, son sourire éteint. toi, t'as subi les regards de ces gens qui savaient très bien que ta mère, c'était la pute du bled dans lequel tu vis, ses infidélités et son lot d'emmerdes, son regard glacial et sa présence absente. parce qu'elle était là ta génitrice. mais jamais quand tu en aurais eu besoin. te rabaisser, t'engueuler, te prendre pour la dernière des idiotes. ça, elle savait faire, à la perfection même. pour le reste, t'avais ton père. il était si tendre avec toi, si attentif. il se pliait en quatre pour que ton visage ne se ternisse jamais. il avait pourtant déjà tant à faire avec lui-même mais non, il fallait qu'il s'occupe de toi. sa princesse qu'il t'appelait. ça avait le don de donner des nausées à celle qui se disait être ta mère. toi, t'avais les yeux qui brillaient d'admiration pour cet homme si fort et pourtant si détruit. alors, quand ton frangin il s'est pointé, totalement bourré à l'enterrement, tu lui as hurlé dessus. parce que tu savais combien il l'aimait son père. tu l'savais, tu l'aimais autant que lui. pauvre con. il foutait en l'air les derniers instants qui, pour toi, étaient si important. sauf que l'autre, il a fallut qu'elle l'ouvre, qu'elle lui assène le coup de grâce. t'as supplié anthony du regard. dans d'autres circonstances, tu l'aurais sans doute laissé faire, peut-être même encouragé. mais aujourd'hui, c'était pas le jour, pas le lieu non plus. tu ne sais pas vraiment ce qui t'as fait le plus mal ce jour-là. la lourdeur de la journée ou le regard que ton frère a posé sur toi avant de tourner les talons et de te laisser plantée là. ça a été la dernière fois que tu l'as vu.

jusqu'à ce matin. ça va faire quatre ans que t'es partie de clermont-ferrand. quatre ans bientôt que tu as atterri à paris. au début, tu voulais retrouver ton frère. mais il fallut que tu te fasses à l'idée que la capitale est bien trop peuplée pour que tu tombes sur lui du premier coup. t'as cherché. pas longtemps, tu l'avoues sans honte. il a fallut que tu trouves un boulot, un appartement, que tu te construises une toute nouvelle vie. ça n'a pas été aussi simple que ça mais tu t'en es sortie. tu t'en sors toujours. ce soir, sur ton canapé, pourtant, tu te mets à douter de tes capacités. parce que t'en as tellement emmagasiné, de la colère, que quand tu te laisseras aller, tu pourrais faire des dégâts considérables. au pire, tu n'es plus à ça près. c'est lui qui est parti, c'est lui qui t'a laissé seule, c'est lui qui a disparu. toi, t'as jamais voulu ça, jamais. alors maintenant que tu as croisé son regard, tu comptes bien aller lui exprimer le fond de ta pensée. parce que, si lui, ça ne lui fait rien de te laisser sur le bord de sa route, toi, ça t'a anéantie.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : b_bulle (mel). ÂGE : toujours aussi vieille. SEXE : toujours sereine à c'niveau là. VILLE : toujours le même bled, j'change pas. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : j'crois au bout du troisième compte, j'peux arrêter de me justifier. COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : comme d'hab, j'ai vu de la lumière, ça avait l'air cool et chaleureux alors j'suis entrée. FRÉQUENCE DE CONNEXION : j'pense que vous me voyez déjà assez comme ça pour donner une réponse précise. UN DERNIER MOT ? cacahuète.


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]kendall jenner[/b] aka [i]amalia freitas[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : adrien sahores.

CRÉDITS : ganseys.

PSEUDO : manon.


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 16:20

ALORS DÉJA PAS BRAVO POUR AVOIR CRAQUÉ. faiblesse je dis.
et ensuite, kendall et ce perso, j'suis fan. t'es trop belle comme ça petit chat. et t'inquiète j'suis sur le coup, on va se trouver un truc ouf avec tad. rebienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 16:26

j'ai un gros problème avec les kardashian/jenner bUT JTM QUAND MEME YOU KNOW
puis il est cool ce p'tit pré-lien.
rebienvenue chez toi, j'te présente plus la maison.
(ET LA FAIBLESSE C LE BIEN )



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 16:35


le craquage c'est bien
t'es lpb jtm d'amour forever


Re(re)bienvenue, les Freitas vont tout casser.
Et le début de ta fiche est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 17:41

Anthony Freitas a écrit:
le craquage c'est bien

Je te le rappellerai ça
En tout cas t'es belle Enfin comme toujours
Merci d'assurer mes arrières dans ma schizophrénie
Et re re rebienvenue parmi nous ma belle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : diego barrueco.

CRÉDITS : mama, anaëlle.

PSEUDO : anaïs.


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 17:53

eh mademoiselle, t'es pas essoufflée, à force de courir dans mes rêves ?

bref, t'es belle, (re)bienvenue p'tite faible.


comment tu peux penser que tu tiens à moi si moi-même j'y tiens pas ?
pourquoi tu me dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ?
pourquoi t'es là, pourquoi tu restes ?


les lascars gays #camelaussidouxquelecaramel #âmessoeurs #amrdemv #bestbromance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 18:12

MAIS BB
même pas tu préviens en plus kendall c'est un peu bae
j'suis en amour avec tous tes comptes alors en plus lui, olala mon cœur va exploser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : jeon jeongguk

CRÉDITS : saturnienne. (avatar) jecn (gifs signature) anaelle (code signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 18:37

kendall est vraiment trop jolie c'est la seule qui sort du lot dans cette famille de... biiiip pardon
rebienvenue ma belle



⊹ Paris m’étouffe. Paris me bouffe. Paris se pâme. Paris se moque de moi quand je rame et je suffoque dans les tunnels du RER. Mais je m’en moque... car j’ai ta main qui me conduit au paradis, dans le plus beau de ce Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : lovely madelaine.

CRÉDITS : (ava) anaëlle. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 12/5/2017, 20:18

@Billie Carpentier a écrit:
j'ai un gros problème avec les kardashian/jenner bUT JTM QUAND MEME YOU KNOW

cela dit, je te sens déjà me suivre à la vitesse de la lumière et j'kiffe
et j'crois que tu vas nous faire tous les pré-liens de lver, t'es la meilleure


Δ c'est une question d'angle, d'envers et d'endroits. comment tu nous vois. comme dans un triangle, il faut être trois. toi, le désir et moi. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. que l'on consent à s'abandonner là. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Jade Thirlwall

CRÉDITS : KitKat

PSEUDO : BlueLondon


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 13/5/2017, 10:31

Re-bienvenue à la maison Bon courage pour la suite de ta fiche :)


Can you save my life
For once in your life ⊹ Il m'arrive quelques fois de ne plus avoir le choix, pour calmer lentement la haine et les mauvais sang. Tant besoin d'un endroit quand j'en ai marre de moi, pour pouvoir y sombrer ma rage, la sublimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : jenner.

CRÉDITS : peterpan & tumblr & bat'phanie & ice and fire.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 13/5/2017, 13:19

tad = JE SUIS FAIBLE je sais, pas la peine d'en rajouter
merci chaton, tes petits mots me réchauffent le coeur j'te fais confiance pour nous trouver un truc de ouf

billie = nan, j'crois que j'ai assez fait le tour du proprio comme ça, en effet HAN JTM AUSSI parce que too much love etc

anthony = je saurais te rappeler que la faiblesse, c'est le bien, alors là, même pas besoin de le rayer, c'est noté dans ma p'tite tête et j'risque pas de te lâcher avec ça
ravie que le début te plaise mon chat et merci pour ce pré-lien aussi

sefia = merci ma belle j'assurerai toujours tes arrières

lionel = c'est toi qui deviens cinglé à force de rêver de moi plutôt ouais merci babe, jotem

mélody = si je prévenais, y aurait plus d'effet de surprise comme celui-ci ne meurs pas petit chat, parce que sans toi, je ne suis plus rien

jaesun = nan mais tu as tout à fait raison, c'est la seule qui sort du lot merci chaton

lana = les pré-liens, c'est un peu toute ma vie j'crois pis toi là, c'est de ta faute si je me dédouble autant faut pas pousser les gens à te suivre, c'est mal, surtout quand on est aussi faible que moi

candice = merci chaton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : lovely madelaine.

CRÉDITS : (ava) anaëlle. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 13/5/2017, 14:36

rien à faire, vous n'avez qu'à avoir de la volonté


Δ c'est une question d'angle, d'envers et d'endroits. comment tu nous vois. comme dans un triangle, il faut être trois. toi, le désir et moi. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. que l'on consent à s'abandonner là. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : jenner.

CRÉDITS : peterpan & tumblr & bat'phanie & ice and fire.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 13/5/2017, 16:44

tu sais bien que je n'ai absolument aucune volonté, c'est ça l'pire
m'enfin, je t'aime quand même va


sweet disaster
i'm well aware of certain things that will destroy a man like me. another one to take the sting away, i am happy on my own, so here i'll stay. save your lovin' arms for a rainy day, and i'll find comfort in my pain. eraser ▬ ed sheeran, eraser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : Scarlett Leithold. ♥

CRÉDITS : killer from a gang

PSEUDO : Spera.


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 14/5/2017, 16:33

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche.


the queen
her knight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 15/5/2017, 03:17

T'es belle.

Benvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : jenner.

CRÉDITS : peterpan & tumblr & bat'phanie & ice and fire.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 15/5/2017, 22:00

abeille = merci mon p'tit chat

emeryck = je suis toujours belle merci chaton


sweet disaster
i'm well aware of certain things that will destroy a man like me. another one to take the sting away, i am happy on my own, so here i'll stay. save your lovin' arms for a rainy day, and i'll find comfort in my pain. eraser ▬ ed sheeran, eraser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 16/5/2017, 10:12

T'es parfaite, t'es la plus belle, t'es la meilleure
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 16/5/2017, 16:36

Bienvenue parmi nous, courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : joanna.

CRÉDITS : (ava) hepburns. (sign) pray, bebe rexha.

PSEUDO : freakshow (laurine).


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 17/5/2017, 19:43

elle est parfaite encore ta poupée il nous faudra un lien, j'viendrais me fournir dans ta boutique et j'veux voir les freitas en action, faîtes tout péter


Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris ! Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.

- ❇ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps ! T'as vu comme tout le monde est mignon ici ? Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods. Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres.

- ❇ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - Tu veux mélanger fun et cuisine ? Et bien ça tombe à pique ! Vas très vite t'inscrire à l'activité en cours en cliquant ici, tu ne vas pas le regretter !

- ❇ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier ! On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !


i pray to god.
he's like one too many drinks and my intuition starts to sink.
it's like ba-da-da-da-da-da.
your shadows, they follow and they're haunting me.
where'd you go, this hollow soul is lonely.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : Morrigan (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux. 23/5/2017, 15:38

re-bienvenue en retard.


❝ you are a liability ❞ the truth is i am a toy. that people enjoy. 'til all of the tricks don't work anymore. and then they are bored of me. i know that it's exciting. running through the night, but. every perfect summer's. eating me alive until you're gone. better on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux.

Revenir en haut Aller en bas

(amalia) les mots, les maux, tout ça sonne faux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» JE N AI PLUS LES MOTS! LES MAUX ! ILFAUT COMBATTRE LE JOELISME !
» Miloë + Croire que tout est possible est faux. La vie n'est pas un jeu d'echec
» Au delà des mots...
» La musique adoucit les maux... [Dark Boursouf]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-