Partagez|

les hautes lumières.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bailey sondag.

CRÉDITS : ultraviolences. (avatar) tiny heart & faust. (signature)

PSEUDO : anaïs. (mais on me nomme lucifer dans le milieu.)


MessageSujet: les hautes lumières. 13/5/2017, 01:29



NATHANEËL DUMONT

featuring bailey sondag

NOM : souvent, tu l'as haï. toujours, tu l'as aimé. patronyme porté avec quelques brides de fierté mais, jamais trop. les souvenirs s’incrustant dans la mémoire, inoubliable. souvenirs tristes, souvenirs heureux. il signifie rien, il signifie tout. dumont, nom du père s'en allant sans regret. nom d'une famille un peu bancale mais soudée. PRÉNOM : mélange étranger entre les racines de maman et les racines du père. prénom qui sort d'une imagination débordante d'idées farfelues. nathanaël. long, rarement prononcé avec la bonne consonance, trop souvent écorcher. les gens ont finis par te renommer juste nath. plus simple et moins prises de tête qu'ils disent. ÂGE : la vie file à vive allure, les années s'enchaînent, le temps s'écoule. et cela fait déjà plus d'une vingt-troisième année que tes pieds foulent le sol terrestre. vingt-trois ans, et l'envie idyllique de ne jamais grandir, arrêter les aiguilles de l'horloge et vivre sans jamais penser à un destin funeste. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le premier soupir de vie qui s'est dissipé dans l'air de la cité de l'amour. le premier regard admirant les paysages éblouissants de la ville des lumières. toi, t'es né ici, dans cette ville que tu chéris tant, un dix-sept avril. et il est presque certain que jamais tu ne quitteras le sol parisien pour un autre monde. paris est déjà ton propre univers. ORIGINES : les racines bretonnes de maman qui coulent dans les veines. et les origines françaises du paternel qui s'y mélangent, ressentie dans le nom de famille. mais ça, ça n'a aucune importance, jamais tu ne le mentionnes. parce que de toute façon, si papa voulait que tu portes fièrement ses origines, il n'avait qu'à rester. ORIENTATION SEXUELLE : "c'est contre nature anh". quelle connerie. t'as toujours été attiré par les femmes. elles qui te retournent le cerveau, te font tourner la tête à en perdre raison. mais quand t'as ce genre de personne en face de toi, tu peux pas t'empêcher de dire que t'es homosexuel rien que pour faire chier. parce qui devrait pas avoir de cases ou de jugements sur la personne qui fait battre notre coeur à mille à l'heure. STATUT CIVIL : l'amour, il peut être dépendant. l'amour, il peut être éphémère. les sentiments complexe qui tiraille le coeur. t'as eu quelques histoires. plus ou moins longue mais, jamais éternel. au jour d'aujourd'hui, tu n'as pas encore rencontré cette fille dont tu serais tellement dépendant que ton monde tournera autour d'elle, qu'il n'y aura qu'elle dans ta tête et qu'importe que le monde s'écroule autour de toi tant qu'elle sera là. mais peut-être un jour, tu l'espères. ÉTUDES/MÉTIER : une traînée de murmures sur ton passage marmonnant que t'étais qu'un gamin sans avenir, un raté comparé sans cesse à son aîné, le gamin de cité qu'allait rien faire de sa vie. l'enfant qu'était intéressé par rien d'autre que son ballon. celui qu'allait finir dans un carton d'après le monde qui t'entourait. mais, t'es le raté qu'est devenu champion, le gosse qu'a réalisé son rêve. le nom inscrit sur un maillot et sa place dans l'équipe du psg. qui est le gamin sans avenir, maintenant ? PASSION(S) : les crampons qui foulent le gazon, l'euphorie de marquer un but, la joie partagée avec l'équipe, et les moments inoubliables qui imprègnent ton esprit. le football. ça a toujours été ça, depuis gamin, le ballon tapant dans tes chaussures et toi courant jusqu'à en perdre haleine. y'a que ça qui t'anime, qui te rend autant vivant, où t'es juste toi. gamin passionné qu'a réussi à faire sa place. GROUPE : ne me quitte pas. RANG : l'élixir de nina ricci. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : pv & pré-lien.

- ❇ -

CARACTÈRE : bête féroce ou prince charmant ? question posée, question énigmatique. t'es l'un, t'es l'autre. tellement de choses qu'impossible de te donner une case définissable. t'es infiniment nombreux. celui qui blesse, celui qui réconfortante, celui qui rit, celui qui gueule, celui qui aime, celui qui hait. et tous les autres. un ensemble d'un tout, un ensemble d'un rien. un mélange étrange à la saveur surprenante. celui partagé entre l'enfant qui ne pense qu'à vivre à vive allure, toujours prêt à s'amuser sans jamais penser aux conséquences de ses actions, et le jeune homme impulsif qu'a la langue un peu trop pendue, les mots qui s'échappent trop facilement. partagé entre l'enfant qui rêve d'atteindre les hautes lumières illuminant ses rêves, et le jeune homme qu'a réussi à atteindre les étoiles de sa galaxie. partagé en deux extrémités totalement différentes qui s'assemble en ta propre personne. un coup enfant rieur, enfant profitant de cette vie qu'est sienne jusque dans la moindre seconde qui s'écoule. enfant qui pense aux autres, trop proche d'autrui, toujours là, sourire dessiné sur les lèvres. enfant qui ne se refuse absolument rien. enfant immature. enfant rieur. enfant blagueur. enfant égayant la vie. un autre coup jeune homme bagarreur qui crache du sang sur le bitume. jeune homme ingérable qui ne suit que les règles qu'il se dicte. jeune homme qui suit le flot de ses pensées impulsives, de ses envies soudaines. jeune homme un peu trop colérique, un peu trop gamin pour ce monde de grands. mais toujours trop mature. toujours prêt à être l'épaule solide sur qui les têtes peuvent se reposer. surtout la famille, toujours la famille. jeune homme obligé d'être grand un peu plus vite que la norme. tantôt enfant, tantôt jeune homme. y'a ces deux personnalités entrant en collision à l'intérieur de ton être. bête féroce ou prince charmant ? la véritable question est lequel des deux aurez-vous devant vous ?


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? toi, t'aimes chaque recoins de la capitale. cette ville, tu l'aimes sous tout ses aspects. la nuit comme le jour. que ce soit la lune qui éclaire les pavés ou le soleil qui illumine la seine. paris, elle est belle dans chaque détails qui la façonne. paris, c'est ta ville. rien ne l'égale. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : frivole, surprenante, vivante. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS :  cicatrice éternelle, passionné, dépendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bailey sondag.

CRÉDITS : ultraviolences. (avatar) tiny heart & faust. (signature)

PSEUDO : anaïs. (mais on me nomme lucifer dans le milieu.)


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 01:29



tout nous attend, tout est écrit

écris l'histoire, tout ce que tu voudras entre les lignes

morphée est capricieux. morphée est instable.
insomnie enivrant ton être. insomnie aidée par les craintes.
assis sur les marches de l’immeuble. les bras entourant tes genoux, le regard perdu dans l'horizon obombré de la nuit. tu attends. des heures, des minutes, des secondes. tu attends. le bruit des pneus crissant contre le sol humide. tu attends. l'ombre de ta mère entrant dans ton champ de vision. tu attends. besoin enfantin d'être certain qu'elle rentrera encore ce soir. tu attends. cette perpétuelle routine répétitive. cercle vicieux sans l'espérance d'une fin. tes prunelles se perdant dans l'harmonie du ciel. l'immensité de l'univers, la beauté des astres. les questions interrogeant ton esprit. continuellement les mêmes passants en boucle dans les coins insoupçonnés de ta tête. toujours les mêmes questions, jamais de réponses. des points d'interrogation agressant ton esprit sans jamais de point terminal. t'es là. là, perdu dans la grandeur de la nuit. à l'intérieur de ce noir intense, d'une obscurité terrifiante. t'es là. là, perdu dans les méandres de tes souvenirs. de ces souvenirs idéalistes, ceux créant une douleur atroce dans ta cage thoracique. le soupir s'échappant d'entre tes lippes. souffle créant une fumée étrangement blanche partant en molécule dans l'air translucide du monde. une part de toi se dissipant dans l'espace. tu attends. comptant les secondes s'écoulant autour de toi. tu attends. dès la seconde où les rires d'enfants se sont éteint pour laisser place à la rêverie enfantine. tu penses, tu réfléchis. à ce quotidien emprisonnant ton être. juste l'instant d'une minute. d'un coup, les lumières t'aveuglent. la source d'éclairage artificiel trouble ta vue. tes paupières se ferment avec brutalité. une main empêchant cette clarté de te faire souffrir d'avantage. le crissement des pneus retentit. la voiture se garant à la même place. main retournant autour de tes genoux, paupières s'ouvrant à la vision du monde. tu ne bouges pas, ne serait-ce que d'un millimètre. tu attends. tu observes. sa silhouette sort de la voiture. sa silhouette brouillée par l'obscurité s'approche d'un pas traînant. ses yeux se levant vers le ciel à la seconde où vos regards s'accrochent un faible instant. ses yeux se posant mécontents sur ton âme échouée à l'entrée. désespérer par cette situation à la saveur trop familière. elle est là, debout face à toi, les doigts agrippant ses hanches, l'air réprobateur dessiné sur les traits fins de son visage. mais aussi, le sourire doux gravé à la commissure de ses lèvres, sourire trahissant la sévérité de son masque. elle est là, debout face à toi. tes paupières lourdes privant ton regard de la faible lumière de la lune. elle s'échoue à tes côtés. pas un mot. juste son corps s'installant à côté du tien. juste son bras entourant ton corps. juste sa chaleur humaine encerclant la tienne. juste elle et toi, sur le perron de l'immeuble, avec comme unique compagnie le silence rassurant planant dans l'air. les pensées en disent plus long que les paroles. sa tête tombant lourdement sur ton épaule. ses paupières se fermant à son tour.

morphée est capricieux. morphée est instable.
fatigue enivrant ton être. fatigue aidée par le réconfort.
les postérieurs collés contre le béton froid du perron. le temps s'écoule. quelques minutes, quelques secondes. sa respiration devenue étrangement régulière. ton bras glissant avec douceur derrière sa taille. tes doigts agrippant son corps faible de fatigue. paupières s'ouvrant, paupières se plongeant dans celle de l'autre. l'amour brillant illuminant chaque coin de son regard plongé dans le tien. les commissures de tes lèvres bougent formant un sourire. sourire léger, sourire discret, sourire délicat. gestes lents, gestes effectués avec douceur. tu te lèves. son poids reposant sur tes muscles. sa tête calée contre ton épaule. son bras s'accrochant à toi pour ne pas flancher. tu soutiens son corps à bout de bras. la marche traînante en direction de l'appartement. sensation d'eau mouillant ton t-shirt. elle pleure. les larmes roulent le long de ses joues. les larmes s'écrasent sur le tissu que tu portes. des larmes de fatigues, des larmes de tristesses. grognement de frustration coincée au fond de ta gorge. tes doigts effleurent sa peau, tes doigts caressent sa peau. tentative de la rassurer. tentative de montrer que tu es bien là. pour elle, pour eux tous. la destination atteinte. entré dans l'appartement sans réveiller personne, entré pour rejoindre la chambre. son corps s'écrasant sur le matelas confortable. ses paupières s'ouvrent à peine pour suivre les mouvements fluides de ton corps. petit sourire se dessinant sur ses lèvres. sourire faible, sourire fané par la fatigue de la journée. soupir échappé de ta part. tu l'aides à retirer les vêtements trop encombrants pour partir au pays des rêves. tu l'aides à défaire sa coiffure retenant les mèches de ses cheveux. sa main attrape la tienne, ses prunelles accrochent les tienne et son sourire créé le tien. "merci, nathanaël..." parole qui n'est qu'un souffle s'évadant de ses lippes. un souffle où la fatigue sonne. les dernières forces lui restante pour prononcer ses quelques mots. tes doigts effleurent sa joue. vérification. peur incontrôlable qu'elle disparaisse dans une fumée blanche. peur intense qu'elle ne soit qu'illusion dans cette réalité dévastatrice. peur imprégnant chaque parcelle de ton être. mais elle est là. les paupières closent et l'esprit vagabondant dans les rêveries inespérées. tu la bordes, la cachant sous une tonne de couverture pour la protéger de la froideur du monde. tes lèvres se posant une seconde contre son front. geste tente, geste emplit d'amour. l'amour d'un gamin à sa mère. "bonne nuit, maman." et tu t'en vas. tu t'en vas, éteignant les dernières lumières de la journée. tu t'en vas, laissant la nuit prendre pleinement ses droits sur le monde. tu t'en vas, jusqu'à ta chambre. ton corps tombant lourdement sur ton lit. fatigue déformant ton visage. t'es une épave échouée sur le matelas. une épave soupirant de fatigue. une épave au bout du rouleau. mais t'es surtout une épave qu'espère. cette épave qui un jour deviendra championne. épave disparaît pour laisser place à l'enfant rêveur riant au fond de ton coeur. un jour, tout changera. un jour, la routine se finira. tu y crois. tu y rêves. tu y espères. et tu le réaliseras.

les cris résonnent dans le stade. les cris explosent sous la joie.
victoire. victoire. victoire. victoire. victoire. victoire.
mot répété en boucle dans ta tête. mot infiltré dans tes pensées. l’adrénaline continuant de couler dans tes veines. l'euphorie perdurant au creux de ton ventre. la joie implosant l'étincelle brillant dans tes prunelles. t'as envie de gueuler. gueuler à la victoire. gueuler à la joie prenant possession de ton être. bonheur intense. bonheur électrisant. tu enfiles ton t-shirt propre, écoutant les mots que les autres échappent dans l'air. t'es heureux, véritablement. ici. avec eux, avec la délicieuse saveur de victoire inscrite au fond de ta gorge. tape dans le dos et sourire éblouissant. tu te sens à ta place. pas de trop, pas de moins. juste là où tu dois être. les salutations s'échappent de tes lèvres, ton sac glisse sur ton épaule. ils te regardent, ils te saluent en retour. Y n'a que la joie qui réside dans ce vestiaire, que la joie qu'éclabousse les être de chaque joueur. tu sors du vestiaire comme un gamin venant de gagner le premier match de sa vie. c'est peut-être ça. le sentiment planant dans ton âme. le sentiment fantastique d'avoir gagné pour la première fois de sa vie. c'est certainement ça. qu'une impression devenant réalité. tu sors du parc des princes. lieu où t'as toujours rêvé de jouer. lieu où t'as toujours rêvé de fouler la pelouse. lieu où t'as l'impression que le prince devient roi. tu sors de ce lieu rêvé et aperçois ta soeur. alana. douce alana. tu t'approches d'une démarche faussement arrogante d'elle. la fierté brillante sur ton visage, la fierté brillante dans ton regard. premier match joué dans cette équipe fantasmée. premier match, et première victoire. rêve devenue réalité. songe d'enfant devenu réel. tu tombes dans l'ivresse de la fierté. alana. elle te fixe, amusé par ton comportement de gamin. t'es le gamin trop heureux pour agir avec un zeste de maturité. ton bras glisse sur ses épaules. ton corps se colle au sien et tes lèvres se déposent avec douceur contre sa tempe. échange rapide, échange tendre. "alors, ça fait quoi d'avoir un frère super-star ?" regards qui se plongent dans les abysses des prunelles de l'autre. tu joues de façon immature avec tes sourcils, les bougeant dans tous les sens possible et inimaginable. elle rit. d'un rire doux, d'un rire réchauffant ton coeur, d'un rire embellissant encore plus cette journée ensoleillée. t'es joyeux. t'es heureux. t'es là. à côté de ta soeur, à rire, à vivre sans penser à demain, respirer pleinement, profiter de l'instant présent. t'es là. le rêve de l'enfant rêveur riant au fond de ton coeur. tu touches les étoiles du bout des doigts, tu touches les espérances inespérées. t'es là. t'as réalisé. tout est différent. mais les souvenirs perdurent dans les courbes de la mémoire.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : anaïs, la future miss france, future parolière d'anaëlle et future billingue. ÂGE : j'ai la majorité sexuelle, et bientôt une année de plus au compteur. SEXE : j'suis presque certaine que j'suis une fille.  VILLE : pourquoi ? vous voulez vous incruster chez moi, c'est ça ? RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : lver c'est un peu comme ma nouvelle maison. COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : bazzart, vous connaissez les bases. FRÉQUENCE DE CONNEXION : toujours là, même quand j'y suis pas. UN DERNIER MOT ? vous ressemblez tous à des biscottes, vous êtes craquants.


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]bailey sondag[/b] aka [i]Nathanaël Dumont[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 01:38

MAIS
BAILEY
ADSGBHTRVZ
AIME-MOI STP

re-bienvenue chez toi avec cet excellent choix (pv + frérot dumont, t'envoie clairement du pâté ). j'ai hâte de lire ta fiche en tout cas.
vends-nous du rêve.



we're made of stardust
we have calcium in our bones
iron in our veins
carbon in our souls
nitrogen in our brains
93 percent stardust
with souls made of flames
we are all just stars
that have people names
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : lovely madelaine.

CRÉDITS : (ava) freesia. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 01:38

j'trouve pas ça très juste bc j'suis un peu obligée de t'aimer là, c'est de la triche

sur ce, BÉBÉ NATH D'AMOUR DE MA VIE et là j'préviens, vous touchez qu'avec les yeux bc j'vais vraiment mordre c'est le plus beau de tes comptes sache-le et puis bailey, voilà quoi

jtm et souviens-en toi parce que je le répéterais pas tous les jours


Δ c'est une question d'angle, d'envers et d'endroits. comment tu nous vois. comme dans un triangle, il faut être trois. toi, le désir et moi. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. que l'on consent à s'abandonner là. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : bbiris.

CRÉDITS : bonnie.

PSEUDO : bambi. shany


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 10:30

JE REVE
BAILEY
GENRE CELUI QUE JVOULAIS PR MON DC A LA BASE
ah d'accord mm pas on prévient et tout, va falloir que tu te fasses pardonner.
par contre vs avec vos tc vous allez me contaminer, j'me casse.
(bienvenue jtm bb anais (oui j'me permets balek) t'es parfaite avec bailey, j'ai hâte d'en savoir plus,
magne ton cul, bsx.)


get me out of here ♒︎ break me to pieces, sharp as a knife. day after day, moon after moon i will love you. i will comfort you. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Jade Thirlwall

CRÉDITS : KitKat

PSEUDO : BlueLondon


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 10:31

Re-bienvenue à la maison :) Bon courage pour ta fiche


Can you save my life
For once in your life ⊹ Il m'arrive quelques fois de ne plus avoir le choix, pour calmer lentement la haine et les mauvais sang. Tant besoin d'un endroit quand j'en ai marre de moi, pour pouvoir y sombrer ma rage, la sublimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mariano di vaio.

CRÉDITS : (c) unicorn, anaëlle, bat'phanie, angel.

PSEUDO : krustyleclown.


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 10:55

ENFIN TU AS CRAQUÉ !!
Excellent choix
Re(re)bienvenue !


i'm in love with your body
I'm in love with the shape of you. We push and pull like a magnet do. Last night you were in my room and now my bed sheets smell like you. ▬ I don't know the question but sex is definitely the answer. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bailey sondag.

CRÉDITS : ultraviolences. (avatar) tiny heart & faust. (signature)

PSEUDO : anaïs. (mais on me nomme lucifer dans le milieu.)


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 13:07

billie, JE T'AIME
QUAND TU VEUX
OÙ TU VEUX

merci bcp. (eh, j'envoie toujours du pâté moi. )
tu la liras bientôt tant fait même pas.
t'inquiètes, anaïs, passion vendeuse de rêve.

lana, nah, c'est pas de la triche.
TROP D'AMOUR, J'SUIS BRUSQUÉE. attention, le renard sauvage montre les crocs. tout mes comptes sont beaux, j'suis pas trop d'accord là. bailey, rien que pour tes jolis yeux.

-parce que j'peux ENFIN le dire- jtm aussi tqt même pas, j'vais faire une croix rouge sur le calendrier

mélody, PTDRRR
M'EN VEUX PAS STP, JTM T'SAIS ?
t'inquiète, je saurai me faire pardonner de la meilleure façon qui soit.
je contamine les gens comme une grippe moi, rejoins-nous, on est bien.
(vas-y, tu peux tout te permettre. merci bb, trop d'amour pour toi.
laisse mes fesses tranquille, on ne brusque pas les œuvres d'art. )

candice, merci beaucoup.

vincent, SURPRISE ! -c'est toi le prochain à craquer -
j'sais, j'suis beau, hein ?
merci amr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Bar Refaeli

CRÉDITS : Morphine & bat'phanie pour la signature

PSEUDO : Stéphanie


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 13:48

Tu es toujours aussi beau 
Hâte de voir ce footeux 
Re bienvenue mon beau chaton 



Les remords et le chagrin que l'on éprouvait pour une faute étaient mieux que rien, mais aussi écrasants qu'ils soient, les remords ne permettraient jamais d'expier la joie ressentie dans la destruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : david prat.

CRÉDITS : flightless bird (avatar), tumblr.

PSEUDO : manon.


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 14:10

j'ai le droit de mourir devant tant de perfection ou pas? parce que sondag et le frère de nana, j'approuve tellement petit chat. et j'avoue dépêche toi de remplir cette fiche toute vide qu'on puisse en savoir plus lààààà, j'attends. mais par contre, comment vous vous êtes emboucanées les unes les autres avec vos troisièmes comptes, c'est ouf wesh.




FLIRTING WITH DISASTER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 14:15

EVERYDAY EVERYWHERE BB
TOI ET MOI 4EVER TMTC (j'f3y' mà kiik0uw' l0wl tavùu).
par contre future miss france ouais mais t'as oublié future parolière de moi et future bilingue aussi donc stp tu vas rectifier ça illico presto (pâtes au pesto).
bref, tqt lver c'est la maison.
       

(rien à voir mais cam jpp d'voir tes hashtags dans ton profil ptn mdrrrrrr )



we're made of stardust
we have calcium in our bones
iron in our veins
carbon in our souls
nitrogen in our brains
93 percent stardust
with souls made of flames
we are all just stars
that have people names
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : lovely madelaine.

CRÉDITS : (ava) freesia. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 14:33

@Nathanaël Dumont a écrit:
lana, nah, c'est pas de la triche.
TROP D'AMOUR, J'SUIS BRUSQUÉE. attention, le renard sauvage montre les crocs. tout mes comptes sont beaux, j'suis pas trop d'accord là. bailey, rien que pour tes jolis yeux.

-parce que j'peux ENFIN le dire- jtm aussi tqt même pas, j'vais faire une croix rouge sur le calendrier

profite de mon amour, profite et non j'aimerais que lui


Δ c'est une question d'angle, d'envers et d'endroits. comment tu nous vois. comme dans un triangle, il faut être trois. toi, le désir et moi. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. que l'on consent à s'abandonner là. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : captain & tumblr & bat'phanie & bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 14:37

ET APRES ON DIT QUE JE SUIS FAIBLE
t'es beau, les dumont, c'est la vie
(re-re)bienvenue à la maison bb


décadence
white lips, pale face, breathing in snowflakes, burnt lungs, sour taste. and in a pipe she flies to the motherland or sells love to another man. it's too cold outside for angels to fly. ▬ the a team - ed sheeran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Josephine Pettersen

CRÉDITS : (c) ishtar et (c) Beerus & kawaiinekoj + http://blairwaldwrf.tumblr.com/

PSEUDO : oxane


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 15:54





BLOND PRINCESS, without a crown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bailey sondag.

CRÉDITS : ultraviolences. (avatar) tiny heart & faust. (signature)

PSEUDO : anaïs. (mais on me nomme lucifer dans le milieu.)


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 16:35

julie, un peu comme toi quoi. oops
ce sera le meilleur, tu vas voir.
merci chat.

camille, je te le permets tant que tu ressuscite à la fin. parce que camel sans cam, c'est pas camel. eh oh, tu crois que les gens, ils forçaient victor hugo à écrire ? non, d'où la beauté de ses oeuvres. nan mais, j'te jure, trop de pression sur mes épaules après.
ah non mais t'inquiète, c'est un secte que tu rejoindras.  
 

billie, FOREVER AND ALWAYS
A LA VIE A LA MORT (j'ai mal aux yeux, je souffre. )
comment est-ce que j'ai pu oublier ça ? hein ? honte à moi. j'ajoute ça tout de suite, enfin, anaïs.
mais tellement.

lana, j'vais en profiter chaque jour. ça, c'est pour le moment.  
   

lya, JE SUIS PAS FAIBLE, j'montre juste l'exemple, nuance.
owh.
merci bb.

nana, la plus belle de toutes.
un peu d'amour pour toi :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : jeon jeongguk

CRÉDITS : ivabb. (avatar) jecn (gifs signature) anaelle (code signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 13/5/2017, 19:20

MAAAAH IL EST BÔ
rebienvenue sur lver



⊹ Paris m’étouffe. Paris me bouffe. Paris se pâme. Paris se moque de moi quand je rame et je suffoque dans les tunnels du RER. Mais je m’en moque... car j’ai ta main qui me conduit au paradis, dans le plus beau de ce Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : Scarlett Leithold. ♥

CRÉDITS : killer from a gang

PSEUDO : Spera.


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 14/5/2017, 16:32

Faiblesse de la maladie des comptes.
ReBienvenue à toi et bon courage pour ta fiche.
Il est bg ton vava.


the queen
her knight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bailey sondag.

CRÉDITS : ultraviolences. (avatar) tiny heart & faust. (signature)

PSEUDO : anaïs. (mais on me nomme lucifer dans le milieu.)


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 14/5/2017, 20:18

jaesun, autant que toi.
et merci !

abeille, j'vois pas de quoi tu parles.
merci chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : Scarlett Leithold. ♥

CRÉDITS : killer from a gang

PSEUDO : Spera.


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 14/5/2017, 21:04

Avoue ton crime
C'est pas bien d'être aussi canon.


the queen
her knight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Billy Huxley

CRÉDITS : Ava; MØRPHINE.. Sign; okinnel

PSEUDO : Knox


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 15/5/2017, 03:13

T'Es laide.

Re bienvenue pour la millième fois.


IN THE NAME OF LOVE  
If I told you this was only gonna hurt. If I warned you that the fire's gonna burn. Would you walk in?. Would you let me do it first? Do it all in the name of love - BEBEREXHA © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 16/5/2017, 16:38

Re-bienvenue parmi nous, courage pour ta fiche.
Bailey est mon nouveau coup de cœur, il est trop mimi j'trouve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Josephine Pettersen

CRÉDITS : (c) ishtar et (c) Beerus & kawaiinekoj + http://blairwaldwrf.tumblr.com/

PSEUDO : oxane


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 21/5/2017, 21:25



mais mais mais c'est trop beau
c'était vraiment trop mignon avec la maman, genre
j'aime beaucoup trop



dans mon équipe y a que les meilleurs, du coup t'en fais parti
viens dans le dumont-clan, meilleure famille de france et de navarre



si jamais la question se pose encore, moi je valide, avec chucky, le big bro


BLOND PRINCESS, without a crown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bailey sondag.

CRÉDITS : ultraviolences. (avatar) tiny heart & faust. (signature)

PSEUDO : anaïs. (mais on me nomme lucifer dans le milieu.)


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 21/5/2017, 21:35

abeille, je n'avouerais jamais !

emeryck, tu dis ça mais tu rêves de moi chaque nuit.
et troisième fois, exagère pas non plus.

clemens, merci beaucoup.
totalement d'accord.

alana, j'me sens étrangement aimé d'un coup.
je suis tellement contente que ça te plaise, t'imagine même pas à quel point.
et je te choisis ! le dumont-clan domineront le monde, c'est moi qui te le dis.
bref, trop d'amour, trop de gifs, trop de gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : sweet disaster (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 23/5/2017, 14:40

tu me fatigues, mais j't'aime bien, alors, re-bienvenue.


PALE BOY
Oh, I've been shaking. I love it when you go crazy. You take all my inhibitions. Baby, there's nothing holding me back. You take me places that tear up my reputation. Manipulate my decisions. Baby, there's nothing holding me back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : lovely madelaine.

CRÉDITS : (ava) freesia. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: les hautes lumières. 23/5/2017, 20:40

bon j'ai lu ta fiche dans le bus pour te valider dès que j'arrive
tant de perfection, ça m'irrite les yeux bb nath' il est tellement mignon avec sa maman, bb nath' il mérite que des compliments, de l'amour et des câlins. jotem



Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris !    Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.      

- ❇ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien    - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps !   T'as vu comme tout le monde est mignon ici ?   Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods.   Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres.    

- ❇ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - Tu veux mélanger fun et cuisine ? Et bien ça tombe à pique !    Vas très vite t'inscrire à l'activité en cours en cliquant ici, tu ne vas pas le regretter !  

- ❇ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier !    On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !  


Δ c'est une question d'angle, d'envers et d'endroits. comment tu nous vois. comme dans un triangle, il faut être trois. toi, le désir et moi. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. que l'on consent à s'abandonner là. quand est-ce qu'on se, quand est-ce qu'on se consume. une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: les hautes lumières.

Revenir en haut Aller en bas

les hautes lumières.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» SAVANNAH + les hautes lumières
» après la nuit, avant le jour, j'irai chercher les hautes lumières. (bartemius)
» Salut des Hautes Alpes
» Bug ou Normal ? Apportez vos lumières !
» LES HAUTES PYRENEES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-