Partagez|

(victie) let's doggone it people like it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (avatar), moi (signature).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: (victie) let's doggone it people like it. 18/5/2017, 20:59


LET'S DOGGONE IT PEOPLE LIKE IT
(victie) victoire carpentier ft. billie carpentier
T'as toujours été proche de ta soeur, aussi loin que tu t'en souviennes. C'est pas que t'en as beaucoup des souvenirs, mais ça, c'est le genre de chose qui s'efface pas. C'est le genre de chose que tu ressens avec le coeur, pas avec le cerveau. C'est ça qu'a tout changé avec Victoire, dès le départ. Un visage peut s'effacer dans les abîmes du temps, dans le néant des souvenirs oubliés comme les tiens. Mais un lien aussi fort, jamais. Qu'elle soit proche ou loin de toi, tu sais au fond de toi que tu seras jamais réellement seule, qu'son oeil de grande soeur veille sur toi quelque part dans chaque sourire amical que tu croises, dans chaque main que l'on te tend. Partout. Toujours. Pour autant, tu ressens souvent le besoin d'être avec elle. Physiquement, tu veux dire. Plus encore ces derniers mois. Parfois c'est le dimanche, d'autres fois ça te prend en pleine semaine. C'est jamais pareil, souvent par vagues. La seule constance à cette règle, c'est que t'as envie d'être avec elle, comme pour te protéger de ceux qui restent, là-bas, quelque part dans c'monde où tu te souviens plus de rien.
Tu montes les marches deux à deux. T'as pas envie de prendre l'ascenseur aujourd'hui. Une lubie, comme ça. Et puis tu toques ; trois fois, comme à ton habitude. C'est comme ça qu'elle te reconnaîtra. Tu t'attends à ce que ce soit ta soeur qui t'ouvre la porte. En soi, c'est ce qu'elle fait. Mais tu t'attends également à ce que ce soit elle qui t'accueille chaleureusement d'une accolade enthousiaste. Et ça, ce n'est définitivement pas elle. Ou alors elle n'a pas pris de douche depuis des mois et s'est très récemment adonnée à des moeurs douteux tels que lécher les gens en guise de bonjour. C'est peut-être pas impossible (après tout, personne n'est à l'abris d'une prise de conscience et du changement radical qui s'en suit), mais tu finis quand même par te dire que la situation laisse peu de place au doute et qu'il ne s'agit vraisemblablement pas de Victoire. D'ailleurs, tu en as la preuve lorsque tu vois sa silhouette sortir de derrière la porte et sommer à ton nouvel admirateur de s'asseoir. Tu restes un court instant sur le pas de porte dans le but d'établir un constat avec le recul nécessaire. Le poil crépu. L'oeil brillant et vif. La truffe humide. De toute évidence, il s'agit d'un animal, et à en juger par les aboiements qu'il t'adresse, cet animal est un chien. Aucun problème de ce côté-là, t'as toujours adoré les chiens. Là où tu comprends pas, c'est qu'hier encore, le seul être vivant s'apparentant à un animal dans cet appartement, c'était son ado. « Depuis quand est-ce que tu as un chien toi ? » tu l'interroges après être enfin entrée à l'intérieur. Tant pis, la question fera office de "bonjour". « T'es au courant qu'il sent mauvais ? » Une grimace déforme tes lèvres, accentuant dans le même temps ces propos échappés du bout de tes lèvres. Certes, tu as toujours adoré les animaux, plus encore les chiens – c'est pas pour rien que t'en as un, même s'il est en pension prolongé chez tes parents depuis ton accident. L'truc c'est que cette bête à poil, de prime abord, elle ressemble davantage à un yéti des montagnes. Or, c'est Billie chez Victoire ici, pas Tintin au Tibet. T'éclates de rire. Un rire sincère, un peu moqueur aussi. Tu te demandes ce qui a bien pu passer par la tête de ta soeur pour qu'elle ramène cet animal à la maison, en vue de son état peu attractif. Et puis tu te demandes aussi ce qu'elle compte en faire, a fortiori. Parce que Théo, c'est déjà quelque chose de s'en occuper alors avec un chien en plus... D'autant que celui-ci n'a pour le moment rien de très engageant : il sent mauvais, il a les poils emmêlés, il bave un peu et il n'est clairement pas d'une douceur exemplaire. Bon, au moins, il est affectueux, tu peux bien lui reconnaître ça. Remarque, elle aime les défis Victoire. Elle a toujours aimé ça. Jouer les wonder woman, ça fait partie de ses hobbies. Mais quand même. Un chien sans éducation couplé avec un ado en pleine crise... que Dieu lui donne la force.
(c) fiche créée par anaëlle.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jenna.

CRÉDITS : (ava) honeybones. (sign) tumblr.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: (victie) let's doggone it people like it. 26/5/2017, 00:20



let's doggone it people like it

billie carpentier ft. victoire carpentier
elle avait cru la perdre sa soeur. elle avait cru devoir continuer à vivre sans billie. physiquement, elle aurait toujours été là bien sûr. mais mentalement, ça n'aurait plus été la même chose. elle avait déjà entrevu le pire victoire, alors la réalité l'avait soulagée. billie avait fait l'impasse sur des passages de sa vie, sur des personnes qui l'avaient traversé. mais sa grande soeur aimait se dire qu'elle avait choisi de se rappeler uniquement de ceux qui comptaient le plus pour elle. et se savoir dans cette catégorie lui mettait du baume au coeur. elle avait toujours eu la tête pleine de souvenirs, victoire. alors ce n'était qu'une partie de plaisir de les raconter encore et encore à sa jeune soeur. chaque soir, elle l'appelait. si elle n'avait pas pu la voir. et leurs conversations n'en finissaient jamais. l'avocate ne pouvait pas se passer de cette relation. elle aimait cette sensation d'être totalement elle-même avec quelqu'un. et elle ne se permettait ce lâcher prise qu'avec la petite carpentier.
elle venait de rentrer victoire, quand elle entendit toquer à la porte. trois coups, ça voulait dire billie. un sourire se forma instantanément sur ses lèvres avant ce qui ressembla davantage à un sursaut quand le chien se mit à aboyer. c'est vrai que l'avocate ne s'était pas contentée de ramener uniquement des courses aujourd'hui. elle laissa tout en plan pour aller ouvrir la porte, alors que le nouvel habitant de son intérieur s'occupait d'assurer l'accueil avant tout le monde. décidément, cette bête à poils allait avoir besoin d'une bonne éducation. ça lui convenait bien à victoire, la spécialiste des causes perdues. lionel, au pied. comme si, il allait l'écouter en plus. elle avait toujours de l'espoir à revendre la brune, c'était sûrement ça qui l'aidait dans ses missions impossibles. elle fiy signe à sa soeur de rentrer sans se préoccuper du chien. depuis quand est-ce que tu as un chien toi ? c'était effectivement une bonne question. c'est qu'elle en aurait presque oublié que personne ne connaissait encore son nouvel animal de compagnie. à peine une heure qu'il était là, pourtant c'était comme s'il avait pris ses quartiers depuis plusieurs mois. la capacité d'adaptation de ces poilus l'impressionnerait toujours. elle le pousse du pied afin de laisser le champ libre à sa soeur. elle n'avait pas encore l'intention de la laisser sur le perron, même si son chien prenait déjà la moitié de l'espace de l'appart'. c'est vrai que je n'ai pas encore fait les présentations. billie, voici lionel et lionel, c'est billie ma petite soeur. il aboie le chien, encore. tu vois, j'crois qu'il t'aime déjà. et t'es la première à le connaître. elle appréhendait d'ailleurs la réaction de son fils. avec lui, c'était toujours tout l'un ou tout l'autre. théo était déjà difficile en ce moment. il se pourrait bien qu'il n'accepte pas que sa mère partage son temps entre lui et ce chien, en plus de son boulot. les ados, tout un poème. t'es au courant qu'il sent mauvais ? elle hausse les épaules victoire, difficile de passer à côté. en même temps, la pauvre bête devait trainer dans la rue depuis ce qui devait ressembler à plusieurs semaines. elle ne pouvait pas se porter mieux qu'un sdf. et puis c'est un chien, tout le monde sait que ça sent rarement bon. c'est vrai qu'en regardant lionel un peu plus attentivement, l'avocate étouffe un rire. il n'est vraiment pas attirant en l'état. c'est comme ça que tu souhaites la bienvenue à mon chien dans la famille toi ? je t'ai connue plus accueillante. après avoir reçu de l'affection de cet animal, billie se permettait de lui faire des reproches. du genre éternelle insatisfaite un peu. mais puisque ça a l'air de tenir à coeur de l'arranger, tu vas m'aider à lui faire prendre un bain. il était évident qu'il allait falloir en passer par là. avant qu'il n'imprègne son odeur aux quatre coins de l'habitat, si ce n'était pas déjà fait. et victoire n'aurait pas été capable de s'en sortir seule. après tout, ce serait un nouveau souvenir agréable à ajouter à leur collection. tu me laisses juste terminer de ranger mes courses avant. billie allait adorer l'idée, l'avocate en riait déjà, alors qu'elle s'empressait de mettre au frigo les dernières emplettes qui trainaient encore sur la table de la cuisine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (avatar), moi (signature).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: (victie) let's doggone it people like it. 30/5/2017, 17:50

LET'S DOGGONE IT PEOPLE LIKE IT
(victie) victoire carpentier ft. billie carpentier
L'espace d'un instant, t'as cru t'être trompée d'appartement – en soi ça n'aurait pas été impossible, ta mémoire a l'air d'adorer te jouer des tours. Néanmoins, tu fais très rapidement une croix sur cette hypothèse parce que tu ne connais que trop bien cet endroit. T'as même plus besoin de réfléchir au numéro à appuyer sur l'ascenseur ni à la porte à laquelle toquer ; c'est devenu instinctif. Et t'oses espérer que ton instinct est quand-même plus fiable que ta mémoire. La preuve en est que c'est bien la voix de ta grande soeur que tu entends, même si ce n'est pas elle qui te saute dessus. « Lionel, au pied ! » Dans un premier temps, tu ne réagis pas, trop occupée à tenter de survivre sous le trop plein d'amour de l'animal – et sous le trop plein de poils, aussi. Faut dire que tu ne t'attendais pas à ça étant donné qu'hier encore, Victoire n'avait pas de chien. « C'est vrai que je n'ai pas encore fait les présentations. Billie, voici Lionel et Lionel, c'est Billie ma petite soeur. Tu vois, j'crois qu'il t'aime déjà. et t'es la première à le connaître. » Qu'il t'aime déjà ? Ouais, on dirait bien. C'est peut-être même un peu trop. Bientôt, il va falloir que tu le friendzone pour pas qu'il aille trop loin. Cela dit, tu n'as pas vraiment le temps de penser à tout ça parce qu'un détail t'intrigue encore un peu plus que l'immense affection de ce chien. « Lionel ? » Tes sourcils se haussent sous l'étonnement. Ton nez se fronce sous l'incompréhension. « Tu as appelé ton chien... Lionel ? », tu demandes à nouveau comme pour être certaine que tu n'es pas en train de tourner folle. Tu attends confirmation de sa part bien que tu sois à peu près sûre de ce que tu as entendu. « Mais... c'est pas un nom de chien... », que tu lâches finalement pour justifier ta surprise tandis qu'une  légère moue déforme tes lèvres. C'est comme si elle venait d'accoucher et qu'elle avait baptisé son enfant Médor, c'est juste étrange. Aussi, tu remets très clairement son choix en question, d'abord intérieurement, avant de finalement le lui faire savoir. « Genre tu pouvais pas l'appeler Rex, comme tout le monde ? Ou Toutou ? Ou... Bob, à la limite. », tu lâches en haussant les épaules. Bon ok, elle aurait tout de même pu trouver mieux que ces noms hyper communs, mais entre ça et Lionel, il y avait quand même un juste milieu. Et puis sérieusement, t'as la sensation pas franchement agréable de te prendre un petit coup dans le bide alors que ce prénom s'impose un peu trop souvent dans ta vie ces derniers temps. Lionel. Lionel. Lionel. Ça résonne dans ta tête comme une sonnette d'alarme, un rappel inconscient à quelque chose que tu ne parviens pas à capter. Tes antennes sont HS. Tu soupires puis lèves les yeux au ciel avant de laisser ton regard dériver à nouveau vers la boule de poil qui s'agite. Tu le fixes scrupuleusement en te répétant ce fameux prénom dans ta tête, comme si ce simple processus pouvait t'aider à te dire que finalement, ça ne lui allait pas si mal. Mais non. Tu dois bien rester deux longues minutes comme ça et tu n'arrives clairement pas à t'y faire. Un peu comme l'odeur à laquelle tu te fais pas non plus d'ailleurs. « C'est comme ça que tu souhaites la bienvenue à mon chien dans la famille toi ? Je t'ai connue plus accueillante. » Tu grimaces mais tu ne peux t'empêcher d'éclater de rire après t'être enfin dépêtrée des pattes du chien. « Pardon, j'ai été tellement surprise que j'en ai oublié mes bonnes manières. Faut me comprendre aussi ! » que tu t'expliques en ponctuant à nouveau tes propos d'un rire franc. En plus, tu adores les bêtes, elle le sait Victoire. C'est juste qu'actuellement, son chien ressemble davantage à une serpillière. Ceci étant dit, tu ne doutes pas qu'après une bonne douche et un bon brossage, il pourrait potentiellement ressembler à ce à quoi il devrait ressembler. C'est un beau-gosse avec du potentiel, il faut juste le voir. « Puisque ça a l'air de tenir à coeur de l'arranger, tu vas m'aider à lui faire prendre un bain. » Alors ça, c'est la meilleure de l'année au top 50. Victoire ramasse un chien errant, et c'est à toi de lui faire sa toilette. La jolie brune ne manquait décidément pas de culot. Cela dit, elle aurait bien tort de se priver ; elle sait que tu es bien trop gentille pour refuser. « T'es sérieuse ? Est-ce que t'as seulement remarqué à quel point il est nerveux ce chien ? Il va jamais tenir en place, tout ce qu'il va faire c'est courir dans l'appart' et tout saloper. » Tu hausses les épaules comme si c'était son problème et pas le tien. De base, c'est le cas, mais si ta grande soeur t'embarque là-dedans, ça risque de devenir très vite ton problème également. Ça ne t'enchante pas, mais qu'est-ce que tu ne ferais pas pour Victoire, hein ? « Tu sais quoi ? Si on arrive a le rendre beau comme un camion, j'te paie un resto. » Tu sais pas vraiment si ce pari vaut le coup. En l'état, tu doutes que la boule de poils puisse un jour ressembler à quelque chose. D'un autre côté, vous êtes plutôt du genre persévérants dans la famille Carpentier, alors il y avait encore moyen d'y arriver. Le suspense reste entier pour le moment. « Tu me laisses juste terminer de ranger mes courses avant. » Tu approuves dans ta tête mais ne dis rien, te contentant d'aider ta grande soeur à vider ses sacs de course. « Tiens, un shampooing démêlant, qui lisse, répare et fait briller les cheveux. C'est ce qu'il lui faudrait à ton... Lionel. » Tu poses la bouteille en question sur le plan de travail et poursuis ta mission "rangement de courses". Le chien ne te facilite néanmoins pas la tâche en se frottant à tes jambes. Tu manques même de trébucher une fois ou deux tandis qu'il tourne et vire dans tes pattes. « Ecoute mon coco, j'taime beaucoup moi aussi mais ça va pas être possible entre nous, t'es un peu trop rapide à mon goût, tu comprends ? » Tu sors un sachet de snacks pour chiens de l'un ses sacs avant de poursuivre. « Ah par contre, t'as gagné des friandises ! J'espère que ça te suffira à nous pardonner mon râteau et la toilette qui t'attend. »
© fiche créée par anaëlle.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (victie) let's doggone it people like it.

Revenir en haut Aller en bas

(victie) let's doggone it people like it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 2ème arrondissement, bourse-