Partagez|

(lyaxel) before i dive right into you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : captain & tumblr & bat'phanie & bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: (lyaxel) before i dive right into you. 31/5/2017, 00:14


icons by anarchy & kiri & bonnie


t'ouvres les yeux avec peine. un sentiment de bien être, une douce sensation. oubliés, tes problèmes. oubliées, tes erreurs. oubliés, tes non-dits. tu ne penses pas à la journée de demain, qui t'épuise déjà alors que l'idée même de devoir être présente te donne la gerbe. parce que, demain, emeryck et sefia se marient. tu grimaces à peine réveillée. mais tu chasses cette vision d'horreur, à tes yeux, bien vite lorsque tu te rends compte que ses bras t'enlacent. un sourire qui se dessine lentement sur tes lèvres. envolées les craintes, envolées les erreurs, envolée l'appréhension. tes paupières qui se referment, tu pousses un léger soupire d'aise. tu tournes légèrement la tête vers lui pour te rendre compte qu'il dort encore. ta façon de le regarder, cette tendresse dans tes prunelles. comme si tu sombrais doucement dans la spirale infernale de ce que les gens communs appellent l'amour. mais toi, lya, t'es pas comme les autres. et pourtant, tu continues à couler, lentement, mais surement. tu ne le vois même pas, tu ne voudras pas l'avouer ni même l'accepter. trop difficile pour toi d'admettre que tu tiens à quelqu'un d'autre qu'à ton frère. tu détailles les traits de son visage, comme si tu le voyais réellement pour la première fois. et puis, tu cesse de l'observer parce que tu te dis que c'est quand même franchement flippant de regarder quelqu'un dormir. tu te glisses hors de ses bras et de ses draps. finesse de la féline que tu es. t'enfiles la chemise qu'il portait hier soir, comme d'habitude. parce qu'elle est trop grande pour toi et aussi parce que t'es une vraie fille. quelle fille saine d'esprit n'aime pas se glisser dans un vêtement de l'homme dont elle vient de partager la nuit, homme qu'elle porte dans son cœur de surcroît ? cesse de penser lya, tu te tortures. ça fait un bail que t'es levée maintenant. t'as regardé le soleil pointer le bout de son nez, depuis son grand balcon, un -second- café dans une main, une clope au bec et ton téléphone dans l'autre main. tu charges un playlist sélectionnée au hasard sur deezer, laisses ton téléphone traîner sur le sol et fermes les yeux. tu respires lentement. tu profites de l'instant présent, comme toujours. quelques rayons de soleil parviennent jusqu'à ton visage, réchauffant sensiblement ta peau bien trop claire, vestige de l'hiver passé. un sourire étire tes lèvres. t'es bien, là, comme ça. t'as pas vraiment besoin de grand chose pour être heureuse finalement. tu tires sur ta cigarette, balançant légèrement la tête au rythme de la musique. tu fais comme chez toi, comme si tout était normal. sauf que t'es pas chez toi. sentiments partagés, à la fois gênant et agréable. tu t'en fous, t'y penses pas vraiment, tu te contentes de vivre, c'est déjà pas mal. t'as l'esprit qui divague, tes pensées qui se barrent ailleurs. à bien y réfléchir, t'aimerais pas être ailleurs qu'ici, maintenant. tu sais pas ce que tu ressens vraiment, t'es pas certaine de ce que tu veux non plus. mais les moments comme ceux-là, tu commences sérieusement à y prendre goût. à trop jouer avec le feu, tu te brûleras les ailes, jolie lya. mais toi, toi, tu t'en fous de te brûler les ailes. parce qu'elles finiront bien par repousser, se réinventer, non ? t'y penses pas, tu veux pas savoir ce qu'il se passera après. tu vis l'instant présent et c'est pour ça que t'es aussi intouchable. ô lya, douce lya, mais qui es-tu finalement ? une ombre, un courant d'air, un flash. tout et n'importe quoi du moment que ça passe le plus vite possible. papillon éphémère, brise légère, tu vas, tu viens, au gré du vent, du temps, des gens.


décadence
white lips, pale face, breathing in snowflakes, burnt lungs, sour taste. and in a pipe she flies to the motherland or sells love to another man. it's too cold outside for angels to fly. ▬ the a team - ed sheeran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : cody christian.

CRÉDITS : primbird, anaëlle, tumblr.

PSEUDO : O.


MessageSujet: Re: (lyaxel) before i dive right into you. 8/6/2017, 21:02


LYAXEL
Soirée parfaite, soirée idyllique. C'est une de ces choses que j'aime avec Lya : l'improvisation. J'étais censé passer une soirée tranquille. La traditionnelle soirée devant la télé, à manger et boire tout et n'importe quoi. Niveau hygiène de vie ? On frôle la catastrophe je vous confirme. J'aurais pu passer la soirée dans un bar quelconque de la capitale mais l'envie n'y était pas. Pourquoi ? La routine. J'aurais été dans ce bar, j'aurais retrouvé quelques potes, on aurait bu. J'aurais trouvé une fille, jolie de préférence, on se serait cherchés, on se serait plus, on aurait fait l'irréparable et le lendemain j'aurais regretté. Putain de regrets. Putain de conscience. Enfin bref, rien de tout ça ne s'est passé de toute façon. À mon plus grand plaisir. Dans la soirée, elle a toqué à ma porte. Lya c'est le genre de fille imprévisible qui rentre et sort de ta vie à son bon vouloir et qui laisse toujours sa marque. Avec moi, elle revenait tout le temps et sa marque elle était tatouée sur moi. Je pensais passer une soirée seul et pas intéressante mais le programme allait changer.

Ce matin je me réveille doucement. Ma main tapote de l'autre côté du lit. Elle n'est plus là. Je sais où elle est. Elle a pris l'habitude au levé du jour de se poster sur mon balcon et profiter de la rosée du matin. C'est naturellement que je sors du lit. Je passe une main dans mes cheveux histoire d'être présentable. D'habitude je me fous d'être présentable ou quoi mais je vous le dis, cette fille là elle en vaut la peine et dans ma tête je me dois d'être irréprochable même si je suis loin de l'être. Je me dirige vers le balcon, le soleil rayonne sur son visage. Elle a ses écouteurs elle ne m'entend pas. Je prends quelques secondes pour la contempler adossé à la baie vitrée, café à la main. Je souris. Putain qu'elle est belle, putain que j'ai de la chance qu'elle soit là, avec moi. Elle pourrait très bien être avec un autre, je le sais. J'attends qu'elle me remarque, elle a l'air rêveuse, c'est mignon. Putain je suis niais avec elle je déteste ça. Ma main vient passer dans son dos. Je suis tendre avec elle, ça change. « Bien dormi ? » Que je lui dis. Banalité du matin, la gueule enfarinée. Je sais qu'elle va rigoler en me voyant la tête dans le cul, mais j'aime bien. La voir sourire ou entendre son rire dès le matin, c'est le meilleur moyen de passer une bonne journée je vous jure.
code by bat'phanie


comme une évidence
Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : captain & tumblr & bat'phanie & bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (lyaxel) before i dive right into you. 11/6/2017, 20:10


icons by anarchy & kiri & bonnie


le soleil salvateur, celui qui réchauffe le corps et le cœur. tu aimes les matins comme celui-ci, annonciateurs d'une bonne journée. aucune pression sur tes épaules bien trop fragiles. tu profites, tout simplement. t'attends rien, t'attends tout. que le temps passe, que le vent se lève, que le soleil te brûle la peau comme ce café, que tu avales encore bouillant. parce que t'a besoin de chaleur, toi. t'as besoin qu'on te réchauffe, toujours, tout le temps. parce que t'as froid toi, toujours, tout le temps. alors ces quelques rayons de soleil qui parviennent jusqu'à ton visage, bah toi, tu les accueilles à bras ouverts. écouteurs enfoncés dans les oreilles, t'as les yeux fermés et tu tends ton visage vers le ciel, comme si tu te donnais à l'astre lumineux. et toi, t'entends rien toi. tu profites, tu te laisses aller au rythme de la musique. ta clope qui se consume, que tu consommes avec la nonchalance matinale qui t'est propre. nouvelle gorgée de liquide noir et t'écrases ta tueuse muette dans le cendrier. la fumée qui danse entre tes lèvres et s'échappe finalement, se dispersant bien trop rapidement. frustration d'une enfant à qui il manque quelque chose. il te manque quoi, au juste, jolie lya ? tu dresses une liste dans ta tête. elle est bien trop longue, bien trop désordonnée. t'es sûre que t'en oublies en plus. t'es sûre que t'arriveras même pas à la compléter. faudrait que t'arrives à la rédiger, un jour, cette foutue liste de tout ce qui te manque. un père, une mère, un passé, un présent, un futur. l'amour, l'amitié, un toit rien qu'à toi, un boulot -un vrai. une vie. quelque chose à quoi te raccrocher. quelqu'un sur qui te reposer. tout. rien. tu sais pas. tu réfléchis, tu t'poses des questions. sur tout, sur n'importe quoi. le sens de la vie, toi, eux, vous. comme si t'étais chez ta mère, calée sur la fenêtre de ta chambre, ta tasse de café à la main. mais t'es pas chez toi, c'est pas ta tasse, c'est pas ta fenêtre. sa main qui glisse dans ton dos, la musique qui s'arrête comme par magie. tu retires tes écouteurs pour ne pas être gênée par la musique et l'entendre te demander si tu as bien dormi. tu arques un sourcil et tes prunelles détaillent le visage de cet homme avec qui tu as passé la nuit. tu ne restes jamais avec les autres. tu files en douce avec les autres. et puis, tu te pointes quand t'en ressens le besoin, avec les autres. t'es restée, avec lui. tu restes toujours avec lui. tu te pointes quand tu veux, avec lui, pas uniquement quand tu en ressens le besoin. t'as enfilé sa chemise, à lui. les autres, ils ne te voient pas le lendemain matin. jamais. tu ne réponds pas, tu te contentes d'acquiescer, sobrement, le sourire en coin au bord de tes lèvres. et puis, sans vraiment le retenir, tu ris. un rire léger, un rire qui se veut à la fois tendre et pourtant moqueur. tout est en nuance, sur ce balcon. toujours, tout le temps. t'as une sale gueule toi, par contre. que tu lâches, entre deux reprises d'air. toujours dans la délicatesse et pourtant, tes mots ne résonnent pas comme une attaque pleine de méchanceté. oh non, c'est plus une remarque piquante, un tacle léger, une boutade, une broutille. et puis, tu finis par te taire, toi. parce que t'es gênée, toi. parce que t'es attachée, toi. alors, du coup, tu ne sais pas trop quoi dire, toi. tu ne sais pas trop quoi faire, toi. t'es pas très démonstrative, toi. parce que t'es pas prête pour ça, tu ne l'as jamais été. tu comprends pas, toi, tout ce qui se passe en toi. tu comprends pas ce qui est en train de t'arriver, tu comprends pas que t'es tombée dans le piège de l'amour. parce que t'en voulais pas, toi, de tout ça, au départ. ça t'est tombé dessus, comme ça, en un claquement de doigt. une nuit entre ses bras, entre ses draps. et puis une autre, et encore une autre. jusqu'à ce que tu ne puisses plus refuser. alors t'essayes de lutter, de toutes tes forces. sauf que t'as trop souvent lutté avant que t'as plus autant de force, d'énergie. tu luttes moins, tu t'adoucis. alors faut bien que tu montres les dents et que tu gardes ton âme d'enfant qui te défini à la perfection. celle qui sait pas ce qu'elle veut, celle qui sait pas vraiment ce qu'elle fait, celle qui joue, qui gagne et puis qui finit par perdre en t'offrant à lui encore et toujours. tu portes la tasse de café à tes lèvres pour en avaler la dernière gorgée, tes yeux plongés dans les siens. joueuse, volage, menteuse, dépassée. tu te perds lya. alors maintenant, dis-moi qui es-tu lya ?


décadence
white lips, pale face, breathing in snowflakes, burnt lungs, sour taste. and in a pipe she flies to the motherland or sells love to another man. it's too cold outside for angels to fly. ▬ the a team - ed sheeran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (lyaxel) before i dive right into you.

Revenir en haut Aller en bas

(lyaxel) before i dive right into you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Crash Dive
» The Undertaker Vs William Regal Vs L.Ä Crÿ Vs Maxxie
» GRAHAM † pool full of liquor, then you dive in it.
» [Raid Changeling] Operation HELL DIVE !
» Darling, just dive right in and follow my lead || #TAEAH ❤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 17ème arrondissement, batignolles-