Partagez|

sad song. (alba)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : l. hale.

CRÉDITS : lempika.

PSEUDO : marie.


MessageSujet: sad song. (alba) 12/6/2017, 21:07



Alba Moore

featuring lucy hale

NOM : t'as jamais quitté paris, pourtant, ton nom de famille sonne aussi français qu'une vache espagnole. moore, ça fait pas français. ton père vient de l'autre côté de la manche. il a voulu découvrir le monde. il est parti à paris. et ta mère était là. jeune étudiante en perdition. ils se sont trouvés. ils se sont unis. pour la vie. ou pas.  PRÉNOM : t'es autant anglaise que française sur ce côté-là. t'es des deux bords. t'es le parfait mélange de tes parents, alba. un passe partout qui te va bien. une originalité qui te va si bien au teint. c'est pas le cas de ton second prénom. fichue tradition. jocelyne, ça t'a jamais charmé. c'était pourtant le prénom de ta grand-mère. la mère de ta mère. celle que ta mère a à peine connue. mais il paraitrait qu'elle était si belle. le genre de femmes qui finissaient actrice ou chanteuse. avec ses longs cheveux bruns. ton grand père affirme que tu lui ressembles. t'aimerais bien toi. mais tu crois pas. ÂGE : ça devient une question épineuse pour toi. le temps, c'est bien trop sensible pour une femme. tu fais partie de celles qui arracherait la tête du premier venu qui te dirait plus vieille que tu n'es. parce que le temps, tu ne le vois pas passer et ça te fait peur. t'aimerais l'arrêter parfois. mais tu peux pas. alors t'as plus qu'à attendre la mort. parce que vingt deux ans pour toi, c'est déjà trop. t'as l'impression de voir déjà tes cheveux blancs. damn it. pourtant tu devrais voir toute la vie devant toi. tu devrais profiter de tout ça. tu profites, certes. mais l'âge te fait peur. alors t'essayes d'oublier. c'est plus simple. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : paris, c'est ta ville. t'y es née. t'y as vécu. t'es jamais partie trop loin de cette ville. t'habites presque à côté de l’hôpital qui t'as vu naître. c'était une matinée de septembre. ta mère s'en souvient comme si c'était hier. t'es venue bien trop tôt. t'as failli y rester ce seize septembre. mais t'as été plus fort que la vie. pour une fois. ORIGINES : d'ici ou d'ailleurs, à quoi bon. t'es autant pudding que baguette de pain. ça t'as réussi. un parfait mélange. ta mère a sans doute des origines italiennes. tu tiens ton teint d'elle. et tes yeux bleus. ceux qui transpercent l'âme. et l'inondent de douceur. ORIENTATION SEXUELLE : ça a toujours été un mystère pour toi. parce qu'au fond t'as jamais su. les hommes. les femmes. ça se mélange dans ta tête. au final t'as jamais été attirée par les êtres masculins. leurs muscles ne te font pas fondre. leurs mâchoires saillantes ne te donnent pas des frissons. pourtant les courbes généreuses. les lèvres pulpeuses t'ont déjà damnée depuis bien longtemps. STATUT CIVIL : on t'a jamais vu au bras de quelqu'un. t'as toujours été seule. toi et ton coeur. pourtant, il y a eu elle. un jour. celle qui a pour la première fois emporter ton coeur. elle t'a fait trébucher. pire encore tomber. et c'est là que t'as senti l'extase. le paroxysme de tes sentiments. c'était parfait pour toi. pourtant elle voulait plus. toi c'était autre chose. vivons cachées, vivons heureuses. c'est ce que tu disais. mais elle était pas convaincue. loin de là. elle, elle voulait crier son amour. alors que toi tu voulais l'étouffer. c'était trop nouveau pour toi. trop étrange. alors t'as fini par lui montrer. ta peur. cette peur du regard des autres. alors elle a fini par partir. après des cris. tes larmes. tu l'as jamais revue. ton coeur non plus. ÉTUDES/MÉTIER : t'as bossé dur. tu t'es arrachée les cheveux pour ça. oh que oui. t'as tellement trimé. mais t'es là. bien fière. ça te prend tout ton temps. t'es épuisée. toujours la tête dans tes bouquins. mais t'adores ça. parce que c'est ce que t'as toujours voulu. pouvoir aider les autres. être là pour autrui. alors c'est normal que t'as fini par tenter des études de médecine. c'était compliqué à cause du coût. mais t'as réussi à coup de jobs d'étudiants. et là tu profites. tu te lances à fond. après tout tu touches au but. tu le sais. tu le sens. et ça t'enchante tellement. PASSION(S) : tu fais pas beaucoup de choses en dehors de tes études. métro, cours, dodo. cela te désespère presque. t'as l'impression de couler. cette routine commence à te miner. mais tu tiens bon. avant tu lisais. beaucoup. cela t'échappait de ton quotidien. tu commences à t'y remettre un peu. c'est pas glorieux mais t'aimes toujours autant ça. les bouquins, tu les as dans tes tripes. tu pleures, tu ries en les lisant. t'es trop sensible. ou pas assez forte. tu dessines aussi parfois. tu trouves pas ça très glorieux. mais t'aimes bien. tu gardes précieusement ton carnet. il y a de tout dedans. des visages que t'as croisés. un peu de ta famille. lui aussi. un peu. mais tu préfères garder ça pour toi. c'est trop personnel. comme tes écrits. t'as l'impression que c'est une partie de toi. et t'aimes pas te dévoiler. alors tu gardes ça bien au fond de toi. t'as pas envie que cela s'efface, que cela t'échappe. GROUPE : amour amer. RANG : black opium. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : inventé de toute pièce.

- ❇ -

CARACTÈRE : t'es née prématurément. c'est peut être pour ça que tes parents ont toujours été si prévoyant avec toi. dès le début, la vie t'a pas gâté. t'as failli y rester. à sept mois, c'est pas commun. t'as toujours été la plus petite, la plus chétive dans ta classe. ça laisse des marques ce genre de trucs. mais pas trop pour toi. de la chance dans ton malheur. + t'as toujours été une petite fille perdue. tu crains beaucoup de choses. t'es sans doute trop légère pour ta vie. t'as jamais trop su comment te confronter au monde. à ce monde cruel. pourtant tu souris. beaucoup. la vie ne t'a pas assez broyée. t'es cette douce petite que tout le monde aime à paris. la gentille petite alba moore presque jolie. pourtant t'as des marques sur ta peau. t'essayes de paraître forte mais des fois tu tombes, tu t'éclates au sol. mais tu te relèves. t'as appris à te protéger. pas de tout mais de certaines choses. t'essayes de protéger ce coeur fragile. t'en es pas pourtant à repousser tout le monde. bien au contraire. t'accueilles tout le monde avec ton air mystérieux. le mystère, ça t'a toujours réussi en fait. et pis, c'est ta vie. elle est comme ça. tu veux pas la changer. tu la prends comme elle vient. c'est déjà bien. parce que tu tombes peut être. mais t'aimes ta vie ainsi. c'est parfois difficile. bien plus que tu ne le souhaiterais. mais c'est ce qui fait ce que tu es aujourd'hui. ton passé. tes marques. c'est ce qui te définit. c'est sans doute triste à dire. mais c'est ton essence même. tu peux pas les ignorer. elles sont ancrées en toi. pour le meilleur comme le pire.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? paris. t'as toujours tout aimé de ta ville. des bas fonds à la plus grande chose, la tour eiffel. t'as jamais pu trop te décider en fait. pourtant t'aimes bien te poser sur un banc dans le troisième entre deux restaurants dans les petites rues. petit lieu insolite. c'est calme. t'as presque l'impression d'être en vacances. les touristes se bousculent autour de toi. t'es bien ton carnet à la main. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : belle, fragile et rassurante. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : éphémère, dangereux, merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : l. hale.

CRÉDITS : lempika.

PSEUDO : marie.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 21:07



tout nous attend, tout est écrit

river of tears

tu ne sais pas tellement c'est arrivé. oh que non. c'est juste ... arrivé. sans doute un verre de trop. la soirée de trop. mais voilà. ta peau frisonne à chacun de ses frôlements. elle vibrerait presque. c'est presque irréel. toi. lui. c'est comme dans un songe onirique. une possibilité non envisagée. tu l'aurais pas cru. pas même quand tu l'as découverte ce soir contre tes lèvres. t'as cru d'abord à une blague. une très mauvaise blague. mais en voyant son regard t'as compris. parce que tu le ressentait aussi toi. tout ça. cette sensation si intense. et tu t’étais laissée aller à ses lèvres. vous deux seules dans cette chambre. c'est sans doute parti de là. peut-être qu'inconsciemment t'accepter bien plus. pas seulement que ce baiser. qui sait ? toi-même tu sais pas trop. tu réfléchis pas trop. tu peux pas. parce que tu le vois arriver le moment. encore un autre. son regard se pose sur toi. il est différent. plus déterminé. plus... désireux ? sans doute. et c'est là. ses lèvres capturent à nouveau les tiennes. sans crier gare. sans te demander. tu ne le repousses pas. t'as déjà pas repoussé sa main sur ton bras. elle te frôlait. te procurer des frissons. mais son baiser... c'est autre chose. une explosion. un feu d'artifice. les séries télévisées ne mentent pas. parfois embrasser quelqu'un peut être comparé à un feu de joie. tu le visualises très bien dans ta tête. tellement que tu t'y abandonnes. tu fermes les yeux. non. tu ne sais vraiment pas à quel moment ça a dérapé. sans doute quand elle a commencé à parler de garçons. toujours eux. tu le pensais pas. mais elle aussi. elle a l'air autant chanceuse que toi. avec les amours. ça te fait presque sourire contre ses lèvres. c'était presque ton propre salut ça. enfin ex-garçons. t'étais un peu larguée de ce côté-là. fille. garçon. quoi ? mais tu n'y penses pas. sans doute la bière. vous avez beaucoup trop bu. tu le savais. la tête dans les nuages te le témoignait assez. mais tu t'en fiches. ce soir, cela allait être votre soir. tes pensées étaient bien trop embrouillées pour réellement penser. tu finis par mettre tes mains sur son visage. tu te laisses aller à cette étreinte. ce n’était plus elle. ou toi. alba. c'est juste vos deux désirs réunis. votre besoin respectif d'affection. est-ce réellement de l'amour ? c'est à se demander. peut-être que vous vous comblez. peut-être que vous recherchez simplement de l'amour. elle la désavouée, et toi la mal-aimée. ça ferait un bon titre de bouquin tiens. mais tellement cliché. mais tu te contentes de ça. alors quoi ? et demain ? t'y penses pas. c'est trop loin ça. à des années lumières. tu vis l'instant présent. c'est déjà ça. tu peines à respirer contre ses lèvres. mais t'as pas envie de te détacher. parce que ça sera sans doute pour toujours. alors tu t'accroches à son tee shirt. son chemisier. tu sais même plus. ses mains se baladent. sur ton corps. sur tes cheveux. ta respiration se bloque presque. ton coeur s'arrête. quelques secondes. avant de repartir. beaucoup trop vite. t'as l'impression qu'il sort de ta poitrine. ça te ferait presque mal de le sentir battre si fort. mais ça te rend si vivante. tes lèvres sont encore contre les siennes. elles se frôlent. « je ne suis même pas sûre que c'est réel... » mais elle ne te laisse pas finir. ses lèvres capturent à nouveau les tiennes. tu n'es plus toi. ou du moins t'arrives plus à l'être. sans doute la passion de l'instant. le désir presque éphémère. c'est là où vous avez dérapé. qui aurait cru ça de vous deux ? vous avez dérogé à vos propres rôles. mais tu t'en fiches. tu verras ça demain. ou jamais. c'est bien aussi jamais. tu laisses entraîner. oui. parce que ce soir vous allez franchir la barre de l'interdit. le paroxysme de votre relation. cela aurait pu te donner le vertige. mais tu as accueilli ce moment avec assurance. l’alcool sans doute. la situation aussi. ou c'est peut-être lui. sans doute des sentiments refoulés inconscients. tu ne penses pas. mais c'est probable. tout peut arriver avec vous de toute façon. alors tu laisses aller. juste pour une soirée. juste pour un moment. et ça te fait tellement du bien. de ne pas penser. a demain. aux conséquences. a tout en fait. tu lâches prise. tu tombes. mais tu t'en fiches.

il fait beau dehors. beaucoup trop beau pour que tu restes enfermée dehors. elle non plus. alors vous avez fait quelques emplettes. pour la soirée de fin d’année du lycée entre autre. voilà seulement que vous revenez. ça doit bien faire trois heures. pas assez à ton gout. t'adores passer du temps avec elle. c'est logique dans un sens. les heures se transforment en minutes. c'est jamais assez pour toi. surtout quand tu sais que la fin est proche. parce que vous êtes bientôt chez elle. apparemment, sa tante n'est pas là. elle travaille. c'est ce que t'as dit violette. vous arrivez assez vite jusqu'au devant de sa porte. une jolie maison ancienne. presque un autre monde dans une grosse ville qu’est paris. rien ne transparait le charme ancien ailleurs qu’ici. « dans tous les cas, moi je dis que tu seras magnifiiiique dans cette robe blanche. t'as bien de la prendre, t'en feras tourner toutes têtes. » tu ris. elle te fait rire. toujours à exagérer évidemment. « ne dis pas n'importe quoi. tu te verrais avec cette robe bleue électrique. une tuerie. » elle passe alors une main dans ses cheveux. « oui, je sais. trop sexytude en moi. ils vont tomber comme des mouches autour de moi. » elle t'attire doucement à elle, enlaçant ta taille. t'es tellement bien dans ses bras que t'en oublierais le monde. « pourtant, c'est dommage. mais les autres peuvent se rhabiller. je ne suis qu'à toi. » jamais de la bouche de quelqu'un ce genre de phrase t'avais autant fait vibrer. une explosion dans le coeur. un envol de papillon dans le ventre. un sentiment chaud et réconfortant. tu ne peux t'empêcher d'étirer tes lèvres en un rictus. elle approche alors son visage du tien. « et seulement à toi. » elle finit par rajouter. presqu'instinctivement, tes yeux se posent un peu au loin. c'est là où tu les vois. deux camarades de classe. deux idiotes. le genre de filles qui aiment tout raconter dans les réseaux sociaux. c'est comme un électrochoc en fait. tu te pétrifies et au moment où les lèvres de violette veulent les tiennes. tu tournes la tête. elles atterrissement sur ta joue. tu finis par te décaler alors. elle est confuse. ne sait pas que trop penser. tu le vois sur son visage. mais t'as déjà le fard qui monte à tes joues. t'es pas bien littéralement. tu la contournes pour monter les deux petites marches du perron et ouvrir sa porte. t'avais laissé ton sac de cours du matin là. elle te suit. t'as pas tellement envie de parler de ce qui vient de passer. quand t'as récupéré tes affaires, tu finis enfin par te tourner vers elle. elle est restée immobile dans le salon t'observant. ses bras croisés sur sa poitrine ne sonnent pas bons. « je... » t'as pas le temps de finir qu'elle te coupe la parole. « c'était quoi ça ? tu m'expliques. » elle attend. tu sens l'irritation dans sa voix. une pointe d'agacement. « quoi ? il n'y a rien à expliquer. » elle roule doucement des yeux. « ne joue pas à ce jeu là avec moi, alba. j'ai bien vu. c'est quoi ? c'est les deux grognasses du lycée ? c'est ça ? » tu secoues la tête. tu mens. « non, c'est juste que... » c'est vrai que vous n'avez pas réellement montré votre relation. personne ne savait. tu penses qu'elle aime ce côté mystérieux. presque dangereux. elle n'a jamais remis en question ce statut de secret. tu croyais que cela lui allait. vraiment. « juste que quoi alba ? que t'as honte de moi ? que t'as pas envie qu'on te voit avec moi c'est ça ? » tu secoues à nouveau la tête. ca va trop vite pour toi. t'as du mal à sortir tes phrases. c'est comme bloqué dans ton coeur. ton cerveau répond mal. « non bien sur que non ! comment le pourrais-je ? c'est juste que paris n'est pas une ville comme londres. c'est une grande ville certes mais.. »elle hausse un sourcil. « t'insinues quoi par là hein ? que c'est parce qu'on est deux filles ? il y a des cons partout, alba. tu ne vas pas t'arrêter juste à cause d'eux hein. c'est complètement idiot. ne leur donne pas raison. » tu tentes de t'approcher. tu veux qu'elle comprenne ton point de vue. vraiment. « mais comprends-moi, violette. » tu tentes d'avoir un contact avec elle. pour au moins savoir qu'elle comprend, qu'elle voit ta position. mais elle se recule. « qu'est-ce que je suis pour toi en fait ? un passe temps ? une distraction ? une nouvelle expérience à raconter à tes futurs mecs, c'est ça ? parce que je ne suis pas idiote. j'ai bien vu pourquoi tu as fait ça. alors quoi si tu m'aimes vraiment hein ? on ne va pas se cacher toute notre vie ! on ne peut pas continuer comme ça. » là, tu sens le couperet sur ta nuque. et tu refuses. mais elle a pas tort. tu le sais. et ça te tue en fait. « non, attends. ce n'est pas ce que je veux dire. » elle secoue doucement la tête. presque désolée. « pourtant tu l'as fait. je crois qu'on s'est déjà tout dit non ? » elle soupire alors. « n'oublie pas de bien refermer le portillon en partant. » elle te contourne pour simplement disparaître. c'est tout. rien de plus. toi tu te sens totalement brisée. t'as tellement merdé. mais c'est tellement nouveau tout ça pour toi. t'arrives pas à tout gérer et ça te fait devenir folle. tu ne sais pas comment réagir. alors tu ne fais que des conneries. comme celle-ci. sans doute la pire de ta vie. ou la première d'une longue liste.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : marie, ouais pas tellement terrible. ÂGE : dix-neuf ans. SEXE : femme à ce qu'on m'a dit. VILLE : la cité des sacres. ville au final pas tellement intéressante et vite casse tête avec ses gens qui font la gueule h24. bienvenue chez moi sinon. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : bah au départ un scénario et pis au final, vos bouilles d'amour. COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : c'était il y a fort fort longtemps. et il me semble que c'était grâce à bazzart, mais je crois pas. après j'avais juste à taper "li" pour avoir votre url sur mon onglet aha. FRÉQUENCE DE CONNEXION : j'suis vite une squatteuse et je suis en vacances pour trois mois. alors attendez vous vraiment à voir ma tite tête par ici. UN DERNIER MOT ?    


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]lucy hale[/b] aka [i]alba moore[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : joanna.

CRÉDITS : (ava) hepburns. (sign) pray, bebe rexha.

PSEUDO : freakshow (laurine).


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 21:10

j'suis contente que tu restes quand même parmi nous
du coup, bienvenue officiellement avec ce nouveau personnage que j'ai hâte de découvrir et j'adore tellement ce pseudo


i pray to god.
he's like one too many drinks and my intuition starts to sink.
it's like ba-da-da-da-da-da.
your shadows, they follow and they're haunting me.
where'd you go, this hollow soul is lonely.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 21:27

J'ai hâte d'en savoir plus sur la jolie Alba en tout cas  
Bienvenue officiellement parmi nous ma belle 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : vikander.

CRÉDITS : abisror & tumblr & bat'phanie & kiri.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 21:30

bb kath elle est perfection
tu fais un choix excellent avec sa petite bouille et puis je suis contente que tu ais décidé de rester parmi nous
je te souhaite officiellement la bienvenue parmi nous mon p'tit chat
et puis, j'ai hâte d'en apprendre plus sur ta jolie poupée


flou artistique
funny how the heart can be deceiving more than just a couple times. why do we fall in love so easy, even when it's not right. where there is desire, there is gonna be a flame. where there is a flame, someone's bound to get burned. ▬ pink - try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jack the lad #monkeum #amourdemavie.

CRÉDITS : oim (ava + sign).

PSEUDO : anaëlle, vous savez.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 22:00

bienvenue parmi nous ma toute belle.
j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage.




fuis-moi comme le cholera parce que j'suis un voyou, c'est comme ça qu'on dit. et au pire, ça t'donnera envie d'me cracher à la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : adrien sahores.

CRÉDITS : ganseys.

PSEUDO : manon.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 22:13

ooh j'viens de finir y a pas longtemps 13rw, alors kath j'trouve que c'est un choix trop cool. et puis le pseudo est top, vraiment. bienvenue ici.



amère désillusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : marie avgeropoulos.

CRÉDITS : uc (av) + uc (sign)

PSEUDO : love disaster.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 12/6/2017, 22:18

le choix de dingue elle est tellement parfaite
bienvenue par ici !


people you love, they made you who you are. They’re still part of you. If you stop being you, that last bit of them that’s still around inside who you are
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 13/6/2017, 12:59

Bienvenue :).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : ariana grande

CRÉDITS : hershelves. (a) crack in time (s) tumblr (g)

PSEUDO : halsey./clémence.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 13/6/2017, 22:01

bienvenue parmi nous du coup, et bb kath c'est tellement un bon choix !
hâte d'en savoir plus sur ta petite


we're strong, we're still singing our songs
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : diego barrueco.

CRÉDITS : mama, anaëlle.

PSEUDO : anaïs.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 14/6/2017, 02:06

tant de beauté par ici. mais tant de vide aussi.
bienvenue par ici.


comment tu peux penser que tu tiens à moi si moi-même j'y tiens pas ?
pourquoi tu me dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ?
pourquoi t'es là, pourquoi tu restes ?


les lascars gays #camelaussidouxquelecaramel #âmessoeurs #amrdemv #bestbromance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : la douce charlotte.

CRÉDITS : (ava) bb chat, flightless bird. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 19/6/2017, 01:39

t'écris toujours aussi bien toi
et du coup, j'aime toujours autant ta petite alba   c'est tellement mignon cette façon qu'elle a de ne pas assumer ce qu'elle ressent, de tout vouloir garder comme un secret   j'ai vraiment hâte de voir ce que ça donnera pour la suite  oops



Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris !    Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.      

- ❇ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien    - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps !   T'as vu comme tout le monde est mignon ici ?   Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods.   Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres.    

- ❇ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - Tu veux mélanger fun et cuisine ? Et bien ça tombe à pique !    Vas très vite t'inscrire à l'activité en cours en cliquant ici, tu ne vas pas le regretter !  

- ❇ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier !    On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !  


do we need somebody
just to feel like we're alright
is the only reason
you're holding me tonight
'cause we're scared to be lonely
- ❋ -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : will higginson.

CRÉDITS : Morrigan (a) ; Beerus (s)

PSEUDO : elixir./sam.


MessageSujet: Re: sad song. (alba) 4/7/2017, 13:39

j' a d o r e
bienvenue en retard. ananas


❝ you are a liability ❞ the truth is i am a toy. that people enjoy. 'til all of the tricks don't work anymore. and then they are bored of me. i know that it's exciting. running through the night, but. every perfect summer's. eating me alive until you're gone. better on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: sad song. (alba)

Revenir en haut Aller en bas

sad song. (alba)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» l'ALBA se réunira à Jacmel
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» Alba parker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-