Partagez|

La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Bar Refaeli

CRÉDITS : Shyia & bat'phanie pour la signature & Liloo_59 pour les gifs

PSEUDO : Stéphanie


MessageSujet: La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide 3/10/2017, 22:34


La confirmation de la tristesse est une consolation
Léonide Martin & Julie Perrin
Tu marches dans les rues de Paris sans réellement de but, jusqu’à ce que tu penses à elle. Pourquoi Léonide te vient à l’esprit ? Tu n’en sais rien. Peut-être parce qu’aujourd’hui tu es totalement clean, peut-être parce qu’aujourd’hui tu as l’impression de flotter dans un océan de boue et que tu t’es dit qu’il serait temps d’accepter la main qu’elle t’a tendue un bon nombre de fois et dont tu n’as jamais voulu. Alors tu te balades jusqu’à l’hôpital parce que tu ne sais pas où la trouver. Tu ne sais même pas l’accueil qu’elle va t’offrir au vu de votre dernière discussion mais tu as envie d’essayer, après tout elle s’en est prit tellement souvent dans la tête avec toi que tu peux bien lui offrir une version un peu plus douce que d’habitude. Tu te retrouves dans cette salle d’attente que tu détestes toujours autant et tu attends patiemment. Tu attends qu’elle arrive sans réellement trop savoir ce que tu vas lui dire. Tu ne vas pas pleurer dans sa blouse, tu ne vas pas pleurer devant ses gens et pourtant l’odeur de l’hôpital s’infiltre petit à petit dans tes narines et tu l’imagines lui, allongé dans un lit comme celui-là avant de mourir. Tu imagines son corps sans vie, tu imagines son cœur qui s’arrête brutalement et tu secoues la tête lorsque tu la vois enfin. Tu as un fin sourire au coin des lèvres mais tu sens qu’il est forcé. Tu sais qu’il est de travers. Tu sais que ton regard est vide, que la drogue y injecte sans arrêt une lueur de vie mais que là tu as simplement plus les épaules pour te retenir, alors tu te retiens aux branches et tu essaies de ne surtout pas craquer parce que si tu craques, tu vas te noyer Julie. « Hey. » Un souffle sort de tes lèvres tu ne sais même pas si Léonide l’a entendu. « Tu as un peu de temps après ta garde ? J’ai besoin de parler. » Simple question, tu repartiras sans faire de scandale si elle te répond que non, si elle te répond qu’elle n’en a pas envie. Tu glisses tes cheveux derrière tes oreilles et tu soupires doucement essayant simplement de relâcher le fardeau collé contre ton ventre.
date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝


 
Sa philosophie de la vie c'était qu'elle pouvait mourir à tout moment. Ce qu'il y avait de tragique selon elle c'est qu'elle ne mourait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Jaime Alexander

CRÉDITS : Moi (stilinski)

PSEUDO : Stilinski


MessageSujet: Re: La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide 5/10/2017, 20:08


La confirmation de la tristesse est une consolation
Léonide Martin & Julie Perrin
En voyant Julie debout dans la salle d’attente, la brune, exaspérée par la présence  un peu trop récurrente de la blonde elle ne put s’empêcher de soupirer bruyamment, en la dévisageant sévèrement. Léo voulut ouvrir la bouche mais sa patiente la devança et la prit de court avec sa question.
« Je finis dans vingt minutes, attends moi devant si tu veux » sans donner le temps à la blonde de répliquer elle ferma la porte sur elle et le patient qu’elle était venue chercher, songeuse. Que pouvait bien lui vouloir la jeune femme ? Elle qui d’habitude cachait ses soucis derrière des sourires hypocrites et des remarques acérées.
Vingt minutes plus tard Léo rejoignit Julie comme prévu devant le service des urgences un peu nerveuse, la dernière fois qu’elle avait rencontré cette dernière, leur discussion avait rapidement dégénéré, pourvu que ça ne soit pas le cas aujourd’hui. De son sac de sport, elle sortit un paquet de cigarette, et y prit deux cigarettes dont une qu’elle tendit à la jeune femme certaine qu’elle ne la refuserait pas, elle alluma les deux clopes avant de tirer sur la sienne. « Je t’écoutes » dit elle après avoir recraché la fumée.
date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Bar Refaeli

CRÉDITS : Shyia & bat'phanie pour la signature & Liloo_59 pour les gifs

PSEUDO : Stéphanie


MessageSujet: Re: La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide 10/10/2017, 18:16


La confirmation de la tristesse est une consolation
Léonide Martin & Julie Perrin
Tu entends le soupirer exaspérée de la brune et un léger sourire décalé se forme sur tes lèvres. Tu ne t’attendais pas à une autre réaction de la part de l’infirmière de toute manière. De toute évidence voir ta tête et te soigner pour des blessures que tu t’infligeais en cherchant les autres étaient devenues une telle habitude qu’elle n’imaginait pas une seconde que tu viendrais un jour pour autre chose. Mais tu n’étais pas là pour ça toi. Toi tu ne sais pas pourquoi tu es venu la voir, tu ne sais pas pourquoi ce soir tu avais envie de lui parler. Tu t’es décidée sur un coup de tête comme toujours. Et quand elle t’annonce qu’elle termine dans vingt minutes tu hoches simplement la tête, lui laissant le temps de finir sa garde et tu t’assois. Tu admires les gens vivre normalement. Tu admires la joie des autres et leurs sourires. Tu ne te souviens plus depuis combien de temps tu n’as pas souris pour de vrai. Ce sourire que tu avais sur les lèvres quand tu étais gamine et qui a disparue avec le temps. Tu suis la brune lorsqu’elle sort enfin et tu prends la cigarette qu’elle te tend. Lorsqu’elle te dit qu’elle t’écoute les mots semble bloqués au fond de ta gorge. Tu secoues la tête doucement. « Je voulais juste te voir en dehors de ton travail pour une fois. » Mais tu le sens que tes paroles sont fausses, tu sens que quelque chose même dans ta voix. Tu soupires doucement et tu te tournes enfin vers elle. « T’as dit que si j’avais besoin tu serais là. Alors me voilà. » Tu frottes tes bras comme si tu pouvais réchauffer ta peau gelée. Mais tu sais que le froid vient de l’intérieur, qu’il n’y a plus rien de joviale et chaleureux dans ta personnalité que c’est toi et rien que toi en cet instant. « J’ai juste besoin d’un café. On verra pour l’oreille attentive. Pour l’instant je ne suis pas prête. » Léonide pouvait partir et tu le savais, après tout vous n’étiez rien l’une pour l’autre mais tu espérais qu’elle accepterait le café déjà, parce que tu n’es pas prête à déballer tes malheurs d’un seul coup dans les ruelles de Paris.

⇜ code by bat'phanie ⇝


 
Sa philosophie de la vie c'était qu'elle pouvait mourir à tout moment. Ce qu'il y avait de tragique selon elle c'est qu'elle ne mourait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : Jaime Alexander

CRÉDITS : Moi (stilinski)

PSEUDO : Stilinski


MessageSujet: Re: La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide 16/10/2017, 17:43


La confirmation de la tristesse est une consolation
Léonide Martin & Julie Perrin
Au ton de sa voix, Léonide sentit que quelque chose n’allait pas, ce n’était pas la Julie habituelle qui se tenait devant elle mais une copie à l’air triste et fragile. « Tu as bien fait » fit elle en souriant à Julie. Elle tira une dernière fois sur sa cigarette avant de l’éteindre en l’écrasant sur le trottoir du bout de sa basket.
Léonide fut peu surprise par la blonde, elle savait très bien qu’il ne fallait pas la brusquer mais au contraire lui laisser du temps. « Comme tu veux » répondit elle, simplement avant d’écraser sa cigarette sur le trottoir du bout de sa basket. Elle sortit ensuite la clef de sa voiture et fit signe à la blonde de la suivre.
Une fois les deux jeunes femmes installées dans un des rares salons de thés encore ouverts en ce début de soirée et leurs commandes servies devant elle, un calme gênant s’installa entre elles. Léonide but une gorgée de son Chai latte avant de prendre enfin la parole, ne supportant plus ce silence pesant qu’arrivaient à peine à briser les bruits de verre et de conversations d’autres clients non loin d’elles. « Bon… » Commença t-elle reposa sa tasse un peu trop bruyamment sur la table, comment vas tu aujourd’hui ? »

date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Bar Refaeli

CRÉDITS : Shyia & bat'phanie pour la signature & Liloo_59 pour les gifs

PSEUDO : Stéphanie


MessageSujet: Re: La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide 20/10/2017, 20:06


La confirmation de la tristesse est une consolation
Léonide Martin & Julie Perrin
Tu as le regard dans le vague Julie, tu regardes ta tasse de café comme si d’un seul coup les réponses du monde allaient te sauter au visage. Comme si la mixture noire allait te sortir de ta torpeur. Tu ne sais pas pourquoi tu es venu la voir mais tu sais que tu as besoin de temps pour t’épancher. Parce que tu n’es pas de celle qui raconte leur vie normalement. Tu sursautes légèrement, toi la fille qui n’a peur de rien en temps normal, lorsque Léonide repose sa tasse bruyamment sur la table. Lorsqu’elle te demande comment tu vas-tu souris, tu souris du mieux que tu peux même si tu sais qu’il est sûrement bancal et qui ne ressemble à rien. Tu voudrais hausser les épaules et dire que tu vas bien. Jeter au loin ton mal au cœur et ne plus y penser, mais tes cernes sous les yeux et ton regard vide prouvent simplement que tu n’es pas capable de passer outre la douleur cette fois-ci. « Je suis vivante. » C’est de l’amertume que tu sens dans ta voix, que tu imagines se placer sur ton visage. La vie t'a gardé sur cette putain de terre, toi qui ne le mérite pas. « Je ne vais pas bien Léonide. Pas bien du tout. » Tes doigts forment des formes géométriques sur la table parce que tu n’es pas capable de rester en place. Tu ne supportes pas d’être assise là et de ne pouvoir rien faire de ta propre carcasse. « Je suis effrayée par mes propres pensées. » L’envie de mourir. L’envie de les rejoindre. La fatigue permanente que tu supportes sur tes épaules depuis trop longtemps. Et cette fois-ci la drogue, l’alcool ou même le sexe, rien ne pourra te sauver de ses envies morbides. Alors tu es clean Julie, clean pour la première fois depuis plusieurs jours d’affilés, clean depuis plus longtemps que tu ne l’as jamais imaginé. Parce que tu sais que si ton nez touche un gramme de drogue tu ne te réveilleras pas le lendemain. Et que la solution de facilité tu n’as pas envie de la prendre aujourd’hui.

⇜ code by bat'phanie ⇝


Spoiler:
 


 
Sa philosophie de la vie c'était qu'elle pouvait mourir à tout moment. Ce qu'il y avait de tragique selon elle c'est qu'elle ne mourait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide

Revenir en haut Aller en bas

La confirmation de la tristesse est une consolation ♦ Léonide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Confirmation des ses doutes...
» Lettre de confirmation de pastorale de Dame Safina
» Souvenir,tristesse et espoir
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]
» C'est quoi ce code de confirmation?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 13ème arrondissement, gobelins-