Partagez|

feels like home. (lyandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bb styles.

CRÉDITS : .nephilim

PSEUDO : only angel, anaïs mais nanou c'est bien aussi.


MessageSujet: feels like home. (lyandre) 2/11/2017, 19:43


fin de journée, le soleil qui se couche, le froid qui s'est installé sur paris, le froid qui te mord les joues, qui t'pique les doigts, qui fait rougir ton nez et ressortir les traits enfantins d'un visage qui n'l'est pas moins, comme figé par le temps.
fermeture du café-librairie, c'est toi qui l'a faite pour arranger le patron, un imprévu qui l'a poussé à devoir partir plus tôt bien que réticent, tu lui as affirmé que tu pouvais te débrouiller, pis c'est pas comme si c'était la première fois que tu le faisais. t'es pas chiant, léandre, t'es même trop gentil, t'es toujours présent pour les autres, t'essaies en tout cas, même quand de ton côté, ça va pas forcément. un grand défaut, un grand problème. léandre, tes pieds qui te guident vers ton chez-toi, les yeux rivés sur paris la belle qui se pavane, qui s'illumine de toutes ses couleurs alors que la pluie s'abat sur elle et règne en maître. ça te donne l'occasion d'entendre râler les passants, les parisiens, trop pressés, trop accablés par le mauvais temps, qui ronchonnent, qui jurent sur une vie qu'ils auraient souhaité meilleure. un souhait de changement de vie devant un peu de pluie. l'sourire qui se dessine sur tes lèvres, qui vient creuser un peu tes fossettes. tu réalises que toi, t'es peut-être pas là où tu rêvais d'être, que t'avais des rêves de grandeur, que paris la jolie, la lumineuse, c'était qu'une première étape dans ta vie.
mais t'as réalisé au fur et à mesure qu'elle a pris plus d'importance que ça, la grande. tu réalises que si c'est pas où tu rêvais d'être, il n'y a nulle part ailleurs où tu te sentirais mieux qu'ici, ici où t'as l'impression d'être chez toi, le chez toi que t'as cherché et que t'as jamais réellement trouvé à toulouse, trop oppressé, mal à l'aise avec une famille trop derrière toi, trop stricte. léandre, ici t'es libre, libre de vivre. y'a plus de contraintes à part celles que tu te fixes seul et celles que maman vient remettre à l'ordre du jour lorsqu'elle monte en prétextant que tu lui manques trop. tu réalises que t'es déjà devant ton immeuble, tu cherches tes clefs que t'as fourré dans une des poches de ton grand manteau, t'ouvres la grande porte, tu rentres, tu fonces direction l'ascenseur, direction le quatrième étage.
la chaleur brûlante lorsque tu t'engouffres dans ton appartement te saute au visage, elle vient remplacer le froid, elle vient te picorer les doigts, qui t'les bouffe littéralement. trempé, ton premier réflexe c'est d'foncer sous la douche, de changer pour des vêtements secs après avoir passé une demie-heure sous la douche pire qu'une gonzesse. tu sors de la salle de bain, un jogging trop large pour toi, un débardeur ultra-long, tes cheveux en bordel intersidéral, comme toujours. t'es entrain d'faire des pâtes quand t'entends l'interphone qui résonne dans l'appart', qui te fait sursauter comme un con parce que toi, léandre, tu t'attendais pas à recevoir de la visite, ce soir. alors, qui d'albane, isaac ou même olyana se trouve en bas à attendre que tu lui ouvres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : (av.) anaëlle (gifs) tumblr (sign.) astra (icon) bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: feels like home. (lyandre) 11/11/2017, 20:14


icons by unknown & morrigan & blake



t'as les doigts engourdis par le froid parisien. les mitaines, c'est bien pratique pour que tu puisses chatouiller les cordes de ta guitare. cela dit, pour ce qui est de protéger tes doigts de la morsure glaciale, faudra repasser plus tard. le soleil se couche sur la capitale et c'est l'heure pour toi de quitter ton banc, squatté pour la journée. avec l'hiver qui s'installe doucement, mais surement, tes spectateurs n'ont pas pris le temps de rester bien longtemps. il est vrai que la chaleur des restaurants, des cafés ou même de leur foyer, c'était bien tentant. tu ne peux pas le leur reprocher. toi, t'as choisi cette vie là parce que ça te convient, parce que ça t'arrange. eux, ils ont un boulot, une vie bien rangée. toi, t'es pas faite pour ça, t'en es convaincue. disons plutôt que tu n'as pas pris le temps de bien réfléchir à la question. tu vogues au grès du vent, tu te laisses vivre tant que t'es pas dans la merde la plus totale. parce que t'exagères la situation mais t'as quand même un toit au-dessus de ta tête, quoi qu'il arrive. t'aimes pas cette solution-là et pourtant t'as pas trop le choix que de rester chez ta mère. toi qu'est pas capable de te complaire dans un métier stable, tu préfères passer tes journées dehors, avec ta guitare à jouer de ta voix, ou bien à reproduire les visages de ces parisiens pressés. tu te plais à être une enfant des rues, déambulant dans les quartiers de paris la belle. tu range ton instrument dans son étui. mais t'as pas envie de rentrer chez toi. ton frère doit être avec sa greluche à l'heure qu'il est. t'as pas envie de voir sa tronche, à cette fille que tu ne peux pas voir en peinture. tout ça parce qu'elle n'est pas cette autre qui devrait être en train de squatter les bras de ton aîné. cette autre qui ne se souvient que de toi et plus de lui. l'image de sa remplaçante qui se balade dans ta caboche te file la nausée. pourtant, elle ne t'a rien fait à toi. mais toi, tu trouves qu'elle est pas à sa place. et, au final, t'as de la peine pour elle aussi. parce que tu sais bien que lionel est encore attaché à l'amnésique. tu chasses ces pensées de ta boîte crânienne en replaçant une mèche de cheveux derrière ton oreille. tu remonte ton écharpe jusqu'à ton nez et places l'étui de ta guitare sur ton épaule. une idée te traverse l'esprit et tu comptes bien la mettre en oeuvre. la recette du jour te permet d'aller acheter deux pizzas. amadouer le monde avec de la bouffe, ça c'est tout à fait ton genre. la chaleur de la boite en carton est un véritable supplice pour tes mains gelées. mais tu sais que c'est pour la bonne cause. enfin, tu l'espères. parce que tu pourrais aussi très bien te retrouver face à une porte close. et là, t'aurais pas l'air conne avec tes deux pizzas et ta gueule irritée par la nuit tombante. un doigt presse le bouton de l'interphone et tu fermes les yeux très fort, priant pour que tu ne te retrouves pas face à un silence assourdissant, rythmé par le bruit lointain de la vie parisienne qui ne s'arrête pourtant jamais, même lorsque le soleil a prit congé. y a sa voix qui vient heurter tes tympans et tu souffles de soulagement. t'offrirais l'asile, du chauffage et un café à un livreur de pizza occasionnel ? tu ne t'annonces pas comme tout le monde. tu penses qu'il reconnaîtra ta voix, tu l'espères du moins. j'me les gèle léandre, dis-moi qu't'as d'la place pour moi ... steuplait ? la supplique prononcée d'une petite voix, celle de la gamine qui tente de convaincre un adulte. enfant que tu es toujours. gamine persuasive. t'espères juste ne pas déranger le monde. tu t'en voudrais au fond.




volute de fumée
lya sevestre ☽ i'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me, cause every time i open up, it hurts. so i'm never gonna get too close to you even when i mean the most to you, in case you go and leave me in the dirt ... i'm way too good at goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bb styles.

CRÉDITS : .nephilim

PSEUDO : only angel, anaïs mais nanou c'est bien aussi.


MessageSujet: Re: feels like home. (lyandre) 16/11/2017, 20:38

léandre, l'cœur sur la main. on peut pas nier l'fait que la vie t'a tout de même bien préservé, toi, le petit rochebois. t'as pas réellement d'quoi te plaindre, comparé à certains qui s'trouvent dans le besoin pour de vrai. léandre, t'as toujours ton sourire d'gosse collé aux lèvres, tu sais, celui de l'insouciance, un peu, qui nous rappelle que t'as jamais vraiment quitté l'enfance. c'est doux, c'est beau. frénésie adolescente, l'sourire aux lèvres, la solitude d'ton appartement parisien qui à laquelle tu t'fais jamais néanmoins mais.. t'as pas l'choix que d'l'affronter, pas vrai ?
l'silence qui t'frappe en plein cœur, l'interphone qui vient t'sauver malgré tout, malgré qu'tu doutes de la personne derrière, qu't'aies un peu la trouille d'revoir isaac après votre épisode d'la dernière fois. si bien qu'tu t'mets à douter un instant avant de décrocher le combiné et soupirer d'soulagement lorsque la voix féminine de lya parvient à tes oreilles. lya, tu sais qu'elle galère un peu, qu'c'est tendu dans sa vie, tu t'en mêles pas forcément, t'as vite compris qu'il fallait pas l'faire forcément, que tout l'monde n'avait pas envie d'parler de ses propres problèmes. alors, la brune, tu lui as juste dit que quoiqu'il arrive, tu serais là, qu'elle ait besoin ou pas. et il semble qu'elle s'en soit rappelée, elle a pas besoin d'dire son nom, t'es déjà persuadé qu'c'est elle. eh bien, lya, si tu me prends par les sentiments.. qu'tu souris, comme un abruti, avant qu'elle n'formule sa demande, qu'tu sentes la supplication dans sa voix qui t'tord le bide, qui t'dit qu'tu peux pas la laisser seule, dehors, dans paris. parc'que paris la belle peut aussi devenir paris la peste, paris, qui te brise. et tu veux pas la voir brisée, lya, tu veux que personne soit brisé, toi, t'aimerais qu'tout le monde soit heureux dans l'meilleur des mondes. bien sûr, ly, évidemment ! je t'ouvre tout de suite. que tu réponds, avant d'confirmer, affirmer, tes mots lorsque ton doigt presse le bouton qui ouvrira la porte de l'immeuble à ton amie, alors que tu t'empresses d'ouvrir la porte d'entrée, l'attendant avec une pointe d'inquiétude. léandre, tu referais l'monde entier, si t'en avais la chance. oui, tu l'ferais, si ça t'étais permis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: feels like home. (lyandre)

Revenir en haut Aller en bas

feels like home. (lyandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» This house no longer feels like home • LUKAS ♥
» Andromeda ✘ This house no longer feels like home.
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 19ème arrondissement, buttes-chaumont-