Partagez|

|I want to break free| (billie & katell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bridget satterlee

CRÉDITS : cosmic light|

PSEUDO : sassy. / chloé.


MessageSujet: |I want to break free| (billie & katell) 25/11/2017, 11:20


|i want to break free|
(billie & katell)
Les cheveux au vent, elle tachait de décharger son frère du plus de corvées possibles. Certes, elle avait abandonné la cuisine pour leur santé à tous les deux, mais faire les courses à l’inverse était à sa portée. Katell, incapable de faire comme tout le monde, avaient les paumes agrippées au bord du caddie, et elle le poussait de toutes ses forces dans les allées avant de grimper sur la barre juste au-dessus de ses pieds pour dévaler les rayons à toute vitesse. Acrobate à ses heures perdues, elle saisissait les articles à bout de bras avant de refaire son manège au rayon suivant. Bientôt les aliments s’amoncelèrent et elle prit le chemin vers la caisse. Elle eut un moment de panique, ne sachant pas si elle avait pensé à son portefeuille. Elle lança un regard de détresse à la dune de caddie, elle ne se remettrait pas de la honte si elle devait admettre sa défaite. Faire ranger, ou ranger tout ses articles était exclut du programme. Avec toute la volonté du monde, elle posa son sac sur le bord du tapis roulant et déchargea son sac avec méticulosité et parmi les (oui, un seul ne lui suffisait pas) rouges à lèvres, portable, clés, autres produits maquillage, trucs à grignoter et produits d’hygiène intime : elle brandit comme un trophée le portefeuille au-dessus de sa tête. Elle ignora sciemment les commentaires mécontents des clients suivants, en remettant d’un mouvement du bras ses affaires dans un sac qui à première vue n’aurait pu subir autant de contenu. Mais c’était Katell, alors elle forçait le destin. Le sourire conquérant, elle tendit au caissier le liquide suffisant pour payer ses courses et dans un dernier remerciement, rejoignit le parking. Se grattant la tête, elle avisa le caddie, puis le parking. Puis le parking et le caddie. Nouvelle en ville, elle n’avait pas de voiture. Et elle se voyait mal rejoindre son immeuble en portant des sacs aussi lourds. Sacs qu’elle n’avait pas en plus de ça puisque les aliments reposaient à même le caddie, au-dessus de simples sachets en cartons qu’elle ne pourrait tenir en même temps. Se maudissant de son étourderie, elle renonça à appeler son frère. Il était temps qu’elle cesse de se reposer sur les autres. La réflexion ne dura qu’une minute avant qu’elle ne s’engage dans la rue pour rejoindre l’appartement qu’elle partageait avec son frère. Katell adressa des sourires à quiconque lui lançait un regard d’incompréhension pendant la trentaine de minutes qui séparait le supermarché de l’immeuble.
Une fois devant l’immeuble, elle calla le caddie juste à côté des grandes portes et avisa les alentours. La porte de l’immeuble s’ouvrit et elle se racla la gorge pour manifester sa présence.
-« Eh toi ! Désolée de te déranger, moi c’est Katell. Vraiment enchantée de te rencontrer. Alors voilà, je vais faire simple. Je viens juste d’arriver en ville tu vois, alors pour remercier mon frère de m’accueillir dans son appartement j’ai voulu faire les courses. Comme la sœur modèle que je suis. Et devine quoi ! »elle pointa le caddie avec un sourire angélique. « J’ai pas de voiture, et il était hors de question que je l’appelle. J’ai 23 ans quand même, je suis assez grande pour me débrouiller. D’où la présence du caddie ici, mais mon frère rentre bientôt et je refuse qu’il me voie aussi pathétique. Je n’ai pas beaucoup de temps, alors tu accepterais de m’aider à remonter ces sacs avant qu’il arrive s’il-te-plaît ? Tu serai vraiment un ange …. » elle laissa un blanc comme elle ne connaissait pas encore le nom de la jeune femme qu’il lui faisait face. Brune, élancée, il suffisait d’un seul coup de d’œil pour savoir qu’elle était dotée d’un tempérament doux. Elles devraient bien s’entendre, tout du moins si elle acceptait de lui rendre ce tout petit service.  
(c) fiche créée par anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (avatar), moi (signature).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: |I want to break free| (billie & katell) 8/12/2017, 16:44

I WANT TO BREAK FREE
(katillie) katell sachs ft. billie carpentier
Plus de lait. T'étais pourtant persuadée qu'il en restait bien une dernière brique. Mais non. Plus de lait. Et ça, c'est dramatique. Du moins, ça l'est pour toi qui n'as jamais su te passer des céréales du matin ou des grandes tasses de chocolat chaud pour accompagner tes lectures du soir. Et si t'avais une soudaine envie de faire des crêpes, comme ça, sur un coup de tête ? Est-ce que ça t'étonnerait toi de vouloir préparer un clafoutis juste quand tu n'as plus de lait dans le frigo ? Pas vraiment, en réalité. Ce serait même carrément ton style (si ce n'est pas simplement celui du genre humain que de vouloir ce qu'il n'a pas). Alors évidemment, tu te fais envie de plein de choses, Billie. Et surtout, tu te fais envie de lait, pour tout et n'importe quoi. Aussi, t'es forcée de capituler face à toi-même et d'insérer un temps de courses dans cette journée de pantouflarde – parce que c'était très clairement comme ça que tu l'avais prévue à ton réveil. C'est pas le genre de congé qui te fais rêver, inutile de te mentir à toi-même. T'aurais tellement préféré rester en pyjama comme un bon vieux dimanche du mois de décembre. C'était un rituel que tu avais instauré toi-même et auquel tu t'étais toujours tenue depuis toutes ces années, et quand bien même aujourd'hui n'était pas un dimanche, tu t'étais presque convaincue du contraire. Mais ce n'est pas le cas Billie, et tu dois vraiment bouger tes fesses avant de regretter de ne pas avoir eu de lait à un moment de ta vie où tu en avais bien besoin (parce que oui, tu exagères souvent, gamine). C'est un air contrit qui déforme les traits fins de ton visage lorsque tu te diriges enfin vers la salle de bain afin de te préparer de manière à peu près convenable. Mais tu n'y mets pas de mauvaise volonté pour autant Billie, parce qu'avec toi, il n'y a pas de mauvaise humeur qui tienne. Jamais.
Tu dévales les escaliers si vite que quiconque aurait pu parier sur une chute. Néanmoins, tu arrives dans le hall d'entrée en un seul morceau sans que cela ne te surprenne. Ces escaliers, tu les connais par coeur pour les avoir empruntés tant de fois. Il est déjà bien loin le temps où toi aussi tu envisageais les risque d'un dérapage. Tu recoiffes tes boucles brunes d'un geste de main maîtrisé avant de pousser la lourde porte du bâtiment. « Eh toi ! » Un bref sursaut trahit ta surprise face à cet interpellation inattendue. Tu avais déjà la tête ailleurs Billie, et tu n'as même pas vu la jeune femme juste à l'entrée. Elle semble embarrassée, sans doute à cause de cet énorme caddie qui contenait une montagne de produits et devait peser des tonnes. Et elle, elle était bien fluette la gamine. Les sourcils froncés, tu l'interroges du regard afin qu'elle poursuive sur sa lancée, et force est de constater qu'elle ne se fait pas prier. « Désolée de te déranger, moi c’est Katell. Vraiment enchantée de te rencontrer. Alors voilà, je vais faire simple. Je viens juste d’arriver en ville tu vois, alors pour remercier mon frère de m’accueillir dans son appartement j’ai voulu faire les courses. Comme la sœur modèle que je suis. Et devine quoi ! »  « Quoi ? », que tu te contentes de répéter de manière à l'inciter à te dire enfin où elle voulait en venir. Et cette fois encore, sa langue se délie bien vite. « J’ai pas de voiture, et il était hors de question que je l’appelle. J’ai 23 ans quand même, je suis assez grande pour me débrouiller. D’où la présence du caddie ici, mais mon frère rentre bientôt et je refuse qu’il me voie aussi pathétique. Je n’ai pas beaucoup de temps, alors tu accepterais de m’aider à remonter ces sacs avant qu’il arrive s’il-te-plaît ? Tu serai vraiment un ange… » Tu ne fais pas durer le suspense plus longtemps. « Billie », tu lâches pour combler la fin de sa phrase. Les opales bleutées quittent momentanément la jeune femme pour se poser à nouveau sur le caddie. Une moue significative s'en suit. « C'est pas pathétique, c'est plutôt gentil », tu commences. « Et ingénieux. » Un fin sourire étire tes lèvres. Toi, ça fait des mois que tu te traînes tes sacs (et même ceux des autres) parce que tu n'utilises plus ta voiture, et tu n'as jamais eu l'illumination de partir avec le caddie. « En revanche, je crois que même Hulk aurait du mal à remonter ce chariot à lui tout seul. » Et toi poupée, tu n'as jamais été du genre à laisser quiconque dans le pétrin. Aussi, c'est sans grande surprise que tu t'avances vers la demoiselle avant d'empoigner deux sacs au hasard. Tes bras se tendent sous le poids et tu te demandes ce qu'elle a bien pu acheter pour que ça pèse si lourd. Tu négliges toutefois ces interrogations personnelles pour lui adresser une question surement plus pertinente. « C'est quel étage ? Moi j'habite au quatrième. » La seconde partie de ta phrase n'était sans doute pas nécessaire, car la jolie brune devait bien s'en foutre comme de sa première paire de chaussettes. Néanmoins, t'as toujours été naturellement sociale Billie, et ça te vaut parfois des problèmes lorsque tu te mets à raconter ta vie aux premiers venus. C'est pas qu'elle a l'air dangereuse la belle, mais tout de même.
(c) fiche créée par anaëlle.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : bridget satterlee

CRÉDITS : cosmic light|

PSEUDO : sassy. / chloé.


MessageSujet: Re: |I want to break free| (billie & katell) 25/1/2018, 10:12


|i want to break free|
(billie & katell)
Elle sourit plus franchement quand elle sentit la pointe de fierté montrer le bout de son nez. C'est vrai que ramener le caddie jusqu'ici n'était pas aussi débile que ce qu'elle aurait cru. « Billie, je doute que mon frère voit les choses comme toi. » elle avisa la demoiselle, d'une corpulence similaire à la sienne, elle était vraiment jolie. Et en plus elle n'avait pas l'air de la considérer comme une folle, et visiblement elle voulait bien lui venir en aide. C'était plutôt révélateur de la personne qui lui faisait face.  « Toi, t'es gentille. » elle renifla dédaigneusement, mettant sans trop le vouloir son frère dans l'autre catégorie. Mais contrairement à cette inconnue, Lucien en avait vu des vertes et des pas mures avec elle. Elle tirait toujours plus sur la corde pour voir jusqu'où elle pouvait aller jusqu'à ce qu'elle craque. Mais Lucien n'avait jamais cédé du terrain, toujours fidèle au poste. Le dédain fut vite remplacé par un sourire tendre. Elle prenait toutes ses disputes comme des marques d'affection. Plus elles prenaient de l'ampleur, plus elle se sentait aimé. Et donc plus elle en rajoutait. Un cercle vicieux. « Je retire ce que j'ai dis. Mon frère, c'est ce genre de personne : tellement parfait que tu sais que tu seras jamais à la hauteur. » elle lui adressa un clin d’œil. « Ça m'empêche pas d'essayer ceci dit. » la dénommée Billie se saisit de deux sacs.« En revanche, je crois que même Hulk aurait du mal à remonter ce chariot à lui tout seul. »  Katell l'a remercia de nouveau pour l'aide. « A moins qu'il appelle les Avengers.  » elle ricana avant de se saisir des plus gros sacs pour les épargner à sa comparse. « J'me réserve Thor. Avec de la chance, je pourrais peut-être me taper son frère. Ou lui. Ou lui et Loki. » elle raffermit sa prise sur ses sacs avant de caler le caddie pour qu'il ne bouge plus, à l'aide de sa hanche elle le plaqua contre le mur. « Je divague, sorry. » elle grimpa les escaliers avant de se figer. Sa mémoire de poisson rouge faisait son retour avec la remarque très pertinente de la jeune femme. « C'est quel étage ? Moi j'habite au quatrième. » elle laissa échapper un rire nerveux. « Tu connaitrais par hasard le numéro d’étage de Lucien Sachs ? C’est là qu’on va … » Elle n'était plus à une bêtise près façon, Billie avait dû cerner le personnage : une vraie bras cassée, elle ralentit le pas le temps d’entendre sa réponse. « Et j’espère que tu n’avais rien de prévu, tu sortais après tout. J’te suis redevable, alors quoi que tu ais  besoin maintenant ou à l’avenir, tu peux compter sur moi. » si elle n'oubliait pas l'étage de sa sauveuse ...
(c) fiche créée par anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (avatar), moi (signature).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: |I want to break free| (billie & katell) 29/1/2018, 23:47

I WANT TO BREAK FREE
(katillie) katell sachs ft. billie carpentier
Elle veut bien faire la gamine, tu le remarques dans son attitude. Elle a l'oeil vif, les gestes énergiques, le menton relevé, le ton volontaire. Tu sens bien qu'elle a l'intention d'aller au bout de son plan coûte que coûte. Et son plan consistait manifestement à prouver à son frère qu'elle avait l'envie et les capacités de lui apporter un coup de main de quelque manière que ce soit. Elle semble se refuser à décevoir son frère à nouveau. Tu dis « à nouveau », mais t'en sais rien. C'est simplement ce que tu devines toi, en écoutant ce qu'elle a à dire, ou plutôt, ce que tu penses deviner. « Billie, je doute que mon frère voit les choses comme toi. » Tu poses un regard interrogateur sur la demoiselle qui te fait fasse, et tu tentes de lire quelque chose sur son visage sans paraître trop inquisitrice. Tu ne voudrais pas qu'elle te prenne pour une fouineuse, quand bien même tu étais curieuse de nature. Tu n'as jamais été du genre à te mêler de ce qui ne te regardait pas, tu te soucies simplement des gens (sûrement plus que tu le devrais). C'est comme ça ; c'est toi. Néanmoins, tu ne parviens pas à déceler quoi que ce soit. Mais, alors qu'une léger rictus de frustration déforme tes lèvres, la jolie brune reprend la parole comme pour t'aider à comprendre ce qui coinçait jusqu'à lors. « Toi, t'es gentille. » Tu laisses échapper un rire qui ne camouffle toutefois pas ta gêne. « Moi ? » tu répètes sans réellement attendre de confirmation de sa part. « Tu veux dire que ton frère est un affreux personnage ? », que tu oses enfin questionner. Tu fais attention à ce que le ton que tu emploies soit suffisamment léger pour éviter qu'elle se sente brusquée par une question que tu n'aurais peut-être pas du poser. « Je suis sûre que non. C'est simplement la fraternité qui joue des tours parfois, c'est bien connu. » Tu ne sais pas vraiment ce que tu cherches, à la rassurer sur quelque chose qui n'existait peut-être même pas ; à anticiper un aveu qui n'en serait peut-être jamais un. La vérité, c'est que t'as simplement peur de faire une bourde Billie, alors tu joues la carte de la sécurité en prenant de l'avance. Elle te prendra pour une folle pour un temps, mais au final, ce n'était pas si grave si ça te permettait d'éviter l'effondrement d'une inconnue devant tes yeux, tout ça à cause de ta fichue maladresse. D'ailleurs, tu t'apprêtes même à te confondre en excuses mais c'est ce moment que choisit la jeune femme pour t'arrêter dans ton élan. « Je retire ce que j'ai dis. Mon frère, c'est ce genre de personne : tellement parfait que tu sais que tu seras jamais à la hauteur. Ça m'empêche pas d'essayer ceci dit. » « Je vois. » Un rire se confond à l'espèce de soupir de soulagement qui s'échappe de tes lippes. « Si tu veux mon avis, je pense que tu es sur la bonne voie ! », que tu clames en guise d'encouragement. Avoir la volonté, c'était déjà presque réussir. Pour autant, tu penses quand même qu'elle aurait du évaluer avant ses forces, parallèlement à ce qu'elle avait l'intention d'acheter et de ramener jusqu'à l'appartement. Parce que clairement, tu doutes de la réussite de son projet, même à deux. C'est que tu n'as pas plus de force qu'un chaton Billie. T'es bien loin de Musclor, de Hulk ou d'un quelconque Avengers auquel la brune pourrait bien faire référence. « J'me réserve Thor. Avec de la chance, je pourrais peut-être me taper son frère. Ou lui. Ou lui et Loki. Je divague, sorry. » Sa spontanéité te fait éclater de rire. Elle te fait du bien. Elle rafraîchit ton existence, le temps que tu es à ses côtés. Tu ne sens aucune once d'embarras entre elle et toi, et c'est drôle comme tu trouves ça agréable. Alors c'est tout aussi naturellement que tu lui apportes ton aide. A petits pas, tu tentes de la suivre dans votre périple, ralentie par le poids du sac que tu portes. « Tu connaitrais par hasard le numéro d’étage de Lucien Sachs ? C’est là qu’on va … » « Lucien ? » Tu t'arrêtes un instant, le genoux relevé pour soutenir le fardeaux. « Attends, tu veux dire que le frère parfait... c'est Lucien ? » Un rire moqueur étire les lèvres rosées. « Il atteint la perfection dans la bêtise lui, c'est tout », que tu railles avant de laisser échapper un nouveau rire. « C'est mon voisin d'en face », que tu expliques finalement pour justifier ton avis sur une personne que tu n'étais jusque là pas censée connaître. « Alors direction le quatrième étage ! » Tu t'accordes cinq secondes de plus pour reprendre tes forces avant de hisser le sac jusqu'à destination. A plusieurs reprises, tu crains de dégringoler à pic, mais fort heureusement, la catastrophe n'arrive pas. « Et j’espère que tu n’avais rien de prévu, tu sortais après tout. J’te suis redevable, alors quoi que tu ais  besoin maintenant ou à l’avenir, tu peux compter sur moi. » Dans ton effort, tu ne l'écoutes que d'une oreille, mais tu saisis tout de même le fond de ses dires. « Oh, je manquais de lait », tu essaies d'articuler, un brin essoufflée. « Ren de très urgent en toute objectivité. » Parce qu'il n'y a que toi pour mettre ça dans la case des urgences. N'importe qui d'autre trouverait ça totalement absurde, ce pourquoi tu ne t'étale pas davantage sur le sujet. « Mais je note. Pense à toujours avoir un stock de packs de lait avec toi ! » Un rire. Un sourire. Le bruit sourd d'un sac déposé lourdement sur le sol du quatrième étage. « Mais dis-moi... tu vas t'installer chez Lucien ? » Peut-être bien qu'elle allait devenir ta nouvelle voisine, et si tel était le cas, tu étais déjà curieuse de le savoir.
(c) fiche créée par anaëlle.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: |I want to break free| (billie & katell)

Revenir en haut Aller en bas

|I want to break free| (billie & katell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: 15ème arrondissement, vaugirard-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)