Partagez|

(florian) bonkers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : Harvey Newton Haydon

CRÉDITS : sweet disaster (vava)

PSEUDO : maytherfucker


MessageSujet: (florian) bonkers 3/1/2018, 19:05



Florian Kassim Juliard

featuring harvey newton haydon

NOM : Juliard, le nom de ta mère parce que ton père bah il a juste jamais vraiment pensé à te reconnaître, il s'est jamais soucié des formalités. PRÉNOM : Florian, un nom passe-partout et Kassim, comme un rappel de tes origines algériennes du côté de ton père, pour rappeler ton métissage si peu visible. ÂGE : tu ne vas pas tarder à franchir le cap de ta vint-sixième année. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : tu as vu le jour sur la banquette arrière d'une voiture, sans doute la même banquette où tu as été conçu, un vingt-et-un septembre 1991. ORIGINES : ton père est algérien, berbère, tu as donc des origines maghrébines. Du côté de ta mère, tu as un arrière-arrière-grand-père italien ou un truc du genre. ORIENTATION SEXUELLE : tu préfères les seins aux pecs. STATUT CIVIL : personne n'arrive à lui mettre la corde au coup assez longtemps donc célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : joueur de football professionnel, rien que ça bébé. PASSION(S) : le foot et rien d'autre. GROUPE : amour amer. RANG : n°5 de chanel. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : pv.

- ✻ -

CARACTÈRE : En un mot ? Authentique. La demi-mesure n'existe pas chez toi. C'est tout ou rien. T'es à mille ou t'es à zéro. C'est blanc ou c'est noir. Tu n'as pas ta langue dans ta poche et tant pis si ce que tu as à dire déplaît. Tu fais très peu dans le sentiment, du moins en apparence. Tu es plus attentionné que tu n'en as l'air mais ton affection se mérite et ça, ce n'est pas une mince affaire. Tu as à coeur les intérêts de tes proches, tu es aussi fidèle qu'un putain de St Bernard. Mais mieux vaut ne pas en abuser. Tu es rancunier, tu pardonnes peu, voire jamais. T'hésites pas à régler tes soucis à coups de poing, verbalement comme physiquement d'ailleurs. T'es une force de la nature, tu ne cèdes pas, tu ne ploies pas. Pour toi, une vie digne de ce nom doit se vivre pleinement, en la brûlant par les deux bouts: tu es un hédoniste convaincu. Rien ne vaut une vie bien vécue, un bon repas, une bonne séance de sport horizontal ou non.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? Le Parc des Princes, ta maison. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : sauvage, tentatrice, lumineuse. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : trompeur, inattendu, fragile.

AVEC DES SI, ON METTRAIT PARIS EN BOUTEILLE. ET TOI, QUEL EST LE DETAIL QUI AURAIT PU CHANGER TA VIE ? rien. Mon passé, mes douleurs et mes succès ont fait de moi ce que je suis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : Harvey Newton Haydon

CRÉDITS : sweet disaster (vava)

PSEUDO : maytherfucker


MessageSujet: Re: (florian) bonkers 3/1/2018, 19:06



tout nous attend, tout est écrit

écris l'histoire, tout ce que tu voudras entre les lignes

On ne peut pas dire que l’histoire de tes parents soit digne du cinéma. Au mieux, elle est romanesque. Personne n’aurait cru que ta mère, la fille d’un pharmacien et d’une institutrice, tomberait follement amoureuse d’un immigré algérien qui enchainait les boulots pour joindre les deux bouts. Elle avait 16 ans, lui 22 ans. Pas besoin de vous faire un topo, un Roméo et Juliette à petit budget, personne ne misait un copec sur leur histoire mais eux, ils y croyaient dur comme fer. Alors quand Ingrid est tombée enceinte, cela a provoqué un véritable tôlé chez les Juliard. Le couple s’est acharné pourtant, s’est installé ensemble alors même que les prémices de l’orage commençaient à être flagrant. Mais ils se sont acharnés, ils se sont aimés envers et contre tout, le bébé est né, et ils ont commencé à se déchirer presque aussitôt. Car leur quotidien n’était pas rose : les Juliard ne voulaient plus entendre parler de leur progéniture et la situation d’Adan était précaire. Et personne ne voulait d’une gamine de 17 ans qui vient d’accoucher et n’a aucun diplôme à faire valoir. Il ne lui restait plus qu’à rester à la maison alors, mais même ça elle ne savait pas faire : le ménage avait toujours été l’apanage de sa mère, tout comme la cuisine… Bref elle était loin d’être la femme au foyer idéal, ce qui exaspérait sérieusement son Jules. Elle, ce qu’elle voulait, c’était faire la fête avec ses copines, ce qui n’était clairement pas au goût d’Adan. Les clashs avaient été nombreux et plus violents les uns que les autres jusqu’à l’inévitable. Elle a claqué la porte, passablement terrifiée par l’homme qu’elle commençait à découvrir sous les couches de vernis, complètement indifférente au sort de son enfant en bas âge.

Si la vie n’était pas rose avant pour toi, elle le fut encore moins à partir de ce moment-là. Ton père, déjà très imparfait et parfaitement inapte à être père, a commencé à sombrer dans l’alcool, rongé par le fait de ne pas avoir pu garder sa femme. Ta maison n’était pas un refuge, loin de là. Tu as toujours été un enfant silencieux, qui rase les murs. Dès que tu le pouvais, tu sortais de là. Plus personne dans le quartier ne s’étonnait de te voir tout seul dehors malgré ton jeune âge. Mais il n’y en a qu’un qui a décidé de faire quelque chose. Kader habitait la même cité que toi, il bossait à la mairie et était bénévole au club de foot du quartier. C’est là qu’il t’a proposé de venir avec lui, un mercredi après-midi. Ça a tout bonnement changé ta vie. Tu t’étais découvert une passion dévorante, un havre de paix et on a découvert ton talent brut. Tu t’es pris à rêver, comme n’importe quel petit garçon, rêvé que tu puisses devenir footballeur plus tard. Jouer dans un grand club. Pour beaucoup, ce n’est qu’un rêve mais pour toi, ça s’est transformé en obstination déterminée. Tu dormais foot, tu mangeais foot… il n’y avait pas un moment où tu n’avais pas de ballons sous le pied, même quand tu étais à l’école. C’était quelque chose que personne ne pouvait t’enlever, encore moins ton père. Aussi pourri que soit la vie là-bas, tu tenais le coup en te disais continuellement que plus tard, plus tard tu aurais la belle vie et que personne ne se mettrait en travers de ton chemin.

Tu avais très vite été pisté par plusieurs grands clubs : un talent comme le tien, ça ne passe pas longtemps inaperçu. Ton père a pensé pouvoir tirer un bon parti de tout ça mais tu lui as vite fait comprendre, notamment à coup de poings, qu’il ne te prendrait pas ça. Il avait eu raison de toutes les bonnes choses dans la vie mais il ne se fera pas du beurre sur ton dos. Plutôt crevé. Il fallait que tu mettes le plus de distance possible entre lui et toi. Tu as rallié le Real Madrid à l’âge de 14 ans. Sans ton père. Non, tu logeais au centre de formation avec d’autres jeunes comme toi, loin de leurs familles. Les plus belles années de ta vie. Tu n’avais plus à subir l’alcoolisme de ton père, tu pouvais vivre. Et Dieu que tu avais vécu. Tu avais beaucoup expérimenté, dès un très jeune âge. Quand on avait l’étiquette Real Madrid collé au cul, tout devenait beaucoup plus facile. Les fêtes, les filles, les excès, surtout les filles en fait. Elles te tournaient autour comme des abeilles. Si tu t’étais fait avoir une fois, tu avais mis un point d’honneur à ce que cela ne se reproduise jamais.
Le succès te collait à la peau. Tu as fait tes débuts en pro à 17 ans et tu en as mis plein les yeux à tout le monde. Très vite, les sélections nationales ont suivi, les gros chèques et la pression médiatique. Tu as très vite imposé ton image de bad boy avec un franc parler qui ne faisait pas plaisir à tout le monde. Les journaux ont voulu t’en mettre plein la gueule mais tu leur as rendu coup pour coup, c’est devenu un sport presque aussi intense que le foot.
La vie était enfin belle pour toi. Quand elle était revenue dans ta vie : ta mère. En fait, c’était plutôt ta petite sœur qui était entrée dans ta vie. Une sœur dont tu ne savais rien jusqu’à ce qu’elle se présente à toi. Elle s’est glissée dans une faille de ton armure et elle t’a touchée en plein cœur. Pour la première fois de ta vie, tu avais une famille et tu aimais ça. Tu te demandais comment tu avais pu vivre si longtemps sans. Elle était… ton équilibre. Toujours à t’engueuler quand tu filais pas droit, toujours à te féliciter après un beau match. Elle était ton épicentre. Et puis le destin avait fait un retour en force bien dégueulasse. On lui avait diagnostiqué un cancer du col et là, t’avais compris que t’avais beau avoir tout le fric du monde, tu pouvais rien pour elle. La vie, ou la survie, ça ne s’achète pas. Elle avait fini par mourir il y a de cela quelques mois, en te faisant promettre de soutenir votre mère. Cette mère qui ne voulait pas de toi et dont tu ne voulais pas. Mais tu n’avais qu’une parole alors tu avais cédé à l’appel du pied que le PSG te faisait depuis des lustres. Un contrat bien juteux, un salaire à se taper le cul par terre et te voilà de retour au bercail, dans le club qui te fait rêver depuis tout petit. T’es bien décidé à finir ta carrière ici : tu aimes le club, tu aimes le public, puis c’était un rêve de gosse. Et puis surtout, il y avait cette mère que tu découvrais à peine, que tu acceptais de découvrir dans un espoir vain de te raccrocher à cette sœur qui t’avait quitté.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : May. ÂGE : 25 yo. SEXE : féminin. VILLE : Pariiiis. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : déjà inscrite muh. COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : same. FRÉQUENCE DE CONNEXION : 5/7. UN DERNIER MOT ? vous m'avez pervertie, c'mal.



Code:
[color=#D04040]● [/color][b]harvey newton haydon[/b] aka [i]florian juliard[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : joanna.

CRÉDITS : (ava) balaclava. (sign) pray, bebe rexha.

PSEUDO : freakshow (laurine).


MessageSujet: Re: (florian) bonkers 3/1/2018, 19:09

mon juliard, le plus beau que c'est bien de te retrouver


i pray to god.
he's like one too many drinks and my intuition starts to sink.
it's like ba-da-da-da-da-da.
your shadows, they follow and they're haunting me.
where'd you go, this hollow soul is lonely.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : Harvey Newton Haydon

CRÉDITS : sweet disaster (vava)

PSEUDO : maytherfucker


MessageSujet: Re: (florian) bonkers 3/1/2018, 19:12

Merci :3
Selon qui reste, je pense que je vais laisser Lucien et Sade, et ne me concentrer que sur lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : scodders, ma meuf.

CRÉDITS : balaclava (ava), anaëlle (sign).

PSEUDO : anaëlle.


MessageSujet: Re: (florian) bonkers 3/1/2018, 19:19

le retour du chieur.
rebienvenue à la maison avec floflo.

par contre, la billie en moi pleure toutes les larmes de son corps si tu supprimes lulu. est-ce qu'on garde tes avatars en réservés quand même le temps que tu prennes ta décision ? (les réservations surent une semaine).



she was right, she never looked nice. she looked like art and art wasn't supposed to look nice. it was supposed to make you feel something.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : Harvey Newton Haydon

CRÉDITS : sweet disaster (vava)

PSEUDO : maytherfucker


MessageSujet: Re: (florian) bonkers 3/1/2018, 19:21

MOUAH ? Un chieur ? Gueuse va
Merci bébé (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jack the lad #monkeum #amourdemavie.

CRÉDITS : blue comet (avatar), anaëlle (signature).

PSEUDO : anaëlle, vous savez ienb.


MessageSujet: Re: (florian) bonkers 3/1/2018, 20:45

oui, la alix en moi confirme, florian est un chieur.

@Alix Beauregard a écrit:
est-ce qu'on garde tes avatars pour lucien et sade en réservés quand même le temps que tu prennes ta décision ? (les réservations surent une semaine).

en attendant ta réponse, je te re-valide avec grand plaisir ! j'adore ce personnage même s'il est pas facile à supporter tous les jours. oops mais il est génial.


Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris !    Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.      

- ✻ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien    - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps !   T'as vu comme tout le monde est mignon ici ?   Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods.   Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres et jouer les commères papoter un peu.    

- ✻ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - La partie "réalité alternative" a (enfin) été mise en place.   Alors si tu es tenté(e) de découvrir ce que serait le présent/futur de ton personnage sous différentes hypothèses, c'est dans cette zone qu'il faut aller.  

- ✻ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier !    On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !  


 
si loin de toi, un grain de poussière au combat. si loin de toi, un grain de poussière ici bas -----------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (florian) bonkers

Revenir en haut Aller en bas

(florian) bonkers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Après sa promenade au parc [PV : Florian]
» Yann décide de se ranger(Florian et Nicolas)
» Viennent voir Florian [PV Florian, François, Guillaume]
» Le suspect n°-1 (pv Florian et "Le figurant")
» Rammène le collier d'Elodie {Florian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)