Partagez|

(olyana) basique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : (av.) valtersen (gifs) tumblr (sign.) astra (icon) bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: (olyana) basique. 3/1/2018, 19:23



OLYANA SEVESTRE

featuring hailee steinfeld

NOM : sevestre. ça t'écorche la gueule quand tu dois le prononcer. vous êtes maudits, ton frère et toi. tout ça, c'est de sa faute. ton père. t'es pas née dans la bonne famille mais t'as quand même fait avec. t'façon, tu ne pouvais pas faire grand chose d'autre. et puis, y avait ton grand-frère alors rien que pour ça, t'as pas pu te résoudre à changer d'vie. PRÉNOM : olyana. ta mère, elle a toujours débordé d'imagination. alors ton prénom, il n'est pas si étonnant que ça quand tu y réfléchis bien. c'est rare, comme celui de ton frangin. elle ne faisait pas les choses à moitié ta génitrice. depuis l'adolescence, cependant, tu préfères que l'on utilise ce surnom que tu traînes depuis à peu près toujours. lya. c'est frais, c'est doux, c'est court, c'est simple. c'est toi. ÂGE : vingt ans. tout ce temps passé à traîner ta carcasse sur cette terre. tu ne sais plus trop si ça importe vraiment de respirer encore mais t'es pas prête à sauter le pas. t'es pas encore assez désespérée pour ça même si l'idée te traverse souvent l'esprit. DATE ET LIEU DE NAISSANCE :dix-huit octobre, paris. la ville lumière, tu l'as parcourue en long, en large et en travers. petit bijou dans une famille dépravée, tu rayonnais au milieu de cette crasse, de cette poussière si caractéristique des bas fonds de paname. la belle paris, c'était pas loin, mais c'était pas chez toi. ORIGINES : française. aucune nuance, aucune originalité. un point blanc sur le fond blanc d'un tableau au cadre blanc. ORIENTATION SEXUELLE : bisexuelle. les courbes féminines. le caractère de merde des hommes. il t'est bien difficile de faire un choix. tu sais pas, tu t'en fous. quoi que, quand on prend en compte tes exploits, tu sembles plus attirée par la gente masculine. toi, tu t'en as rien à secouer. sur le moment, ça passe ou ça casse. STATUT CIVIL : célibataire. tu dois bien l'admettre, tu es tout bonnement incapable de te poser. t'aimes pas quand c'est trop parfait. t'aimes pas quand tout se passe bien. t'aimes bien quand ça se passe et le reste, tu t'en cognes royalement. les amourettes, l'adrénaline de la nouveauté, le plaisir charnel de l'inconnu. ça, ça te fait vibrer. tu te dis que tu ne dois pas être très nette à penser de la sorte, à ressentir de la sorte ou même à vivre de la sorte. et pourtant, tu te conformes à une génération dépravée alors tu te contentes de hausser les épaules et de prendre les choses comme elles viennent. ÉTUDES/MÉTIER : volage, paumée, instable. ta vie professionnelle ressemble étrangement à ta vie sentimentale. t'as arrêté l'école à seize ans. t'aimes pas l'école, t'as jamais aimé ça. tu te réinventes tous les jours, tu ne gardes jamais un emploi, t'en es pas capable. tes envies d'évasion sont bien trop fortes pour toi. c'est mieux comme ça. une semaine, tu te produiras dans les bars, ta belle voix et ta guitare. l'autre, tu t'installeras dans une rue et tu dessineras les gens, leur donnant leur portrait pour un billet. la suivante, tu photographieras tout ce qui te passe sous la main, vendant tes clichés à la presse en tout genre, à des galeries ou alors à ceux qui veulent bien de tes prises de vue. et puis, on pourrait même te croiser avec ton instrument au détour d'une rue à faire la manche. rien ne t'arrête vraiment, si ce n'est ton désir de liberté. tu fais tout ce que tu veux, quand tu le veux et surtout, tu restes au contact des gens et du brin d'humanité qu'ils peuvent t'apporter.  PASSIONS : t'es une passionnée de la vie, t'es une passionnée des gens, t'es une passionnée tout court. la musique. il t'a toujours fallut une issue de secours dans cette vie de chien que tu mènes depuis ton plus jeune âge. le karma ne t'a certainement pas épargné mais il t'a mis sur le chemin de ces douces mélodies que tu écoutais étant enfant, pour calmer tes larmes. t'as appris à jouer de la guitare en autodidacte et ta voix n'a jamais vraiment été travaillée. tu enivres les cœurs, tu adoucis les mœurs et ton timbre reste dans la tête comme une ritournelle incessante, entraînante, vivante. le dessin. il ne te faut pas grand chose pour t'extérioriser. du papier, un crayon, un stylo, un feutre, peu t'importe du moment que tu as du papier pour y poser des couleurs. le trait sûr et fin, tu t'es vite démarqué dans les cours d'arts plastiques que l'on te donnait au collège. t'avais la meilleure des moyennes, t'étais l'élève prodige. toi, tu te contentais juste de suivre les consignes en y ajoutant ta petite touche, t'as jamais vraiment rien calculé de tout ça. la photographie. c'est pas toujours parfait, t'es pas souvent satisfaite de ce que tu fais mais t'arrives à vendre tes clichés alors c'est que ça ne doit pas être si mal que ça. t'es encore en phase d'apprentissage. tu te renseignes dans les magasines spécialisés, sur les sites internet que tu visites, en regardant le travail des plus grands. tu te perfectionnes, à ta manière. GROUPE : salut les amoureux. RANG : eden de cacharel. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : bah pour le coup, j'sais pas quoi répondre

- ✻ -

CARACTÈRE : t'es un mélange de tout et de rien. tu vis ta vie à cent à l'heure. t'es ce concentré d'énergie canalisé en un si petit être. fragile. t'es brisée de l'intérieur mais tellement sereine à l'extérieur. la vie t'en a fait bavé et ça s'entend quand tu ouvres la bouche. t'as cette innocence sur le visage qui s'efface quand tu vas citer quelques mots de freud, de kant ou de platon. t'as pas fait de grandes études mais t'es pas non plus idiote pour autant. t'as le coeur en miette parce que tu ne l'autorises pas à se recoller. t'autorises personne à s'approcher avec de la colle non plus. t'as vu à quel point ça peut faire mal d'aimer, à quel point ça peut faire faire des conneries d'aimer, à quel point ça peut faire peur d'aimer. t'es d'un calme religieux. rarement un mot plus haut que l'autre. diplomate, altruiste, douce, attachante. tu prends la vie comme elle vient, vivant au jour le jour, au gré de tes envies, de ton humeur, de l'odeur du café le matin ou du goût de ta première cigarette. t'es un électron libre, pas capable de poser. ni même ton cerveau, ni même tes valises, ni même ton cul sur une chaise. presque hyperactive sans vraiment l'être, t'as toujours besoin de faire quelque chose, comme pour te rappeler que la vie est si courte qu'elle vaut vraiment la peine d'être vécue. et puis, t'es un brin dépressive aussi, dans le fond. parce que t'es encore qu'une enfant qui a grandit bien trop vite. tu te poses un tas de questions, toujours, tout le temps. ce bourdonnement dans ta tête, présence d'une activité cérébrale incessante. t'observes, tu écoutes, tu comprends, tu compatis, tu conseilles et même que tu souris. quand les matins sont gris, t'as envie de danser pour apporter un peu de joie dans le coeur des Hommes. avec une grand h, pour englober la totalité des êtres humains de la terre. si tu le pouvais, tu sauverai tout le monde avant de te sauver toi-même. parce que tu coules, lentement, mais surement. et t'as personne pour te sauver, toi. personne pour maintenir ta tête hors de l'eau. enfin, si, tu as ton frère, tu l'as toujours eu et tu l'auras toujours. parce que c'est lui et toi, envers et contre tous. mais si ça ne te suffisait plus ? t'es juste un âme errant dans les rues de paname à la recherche de la nouveauté, de l'inconnu, du frisson, de l'aventure. en fait, tu n'es juste qu'une enfant encore paumée qui cherche simplement à grandir.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? il y en a tellement que tu ne saurais les citer. t'aimes quand il y a de la vie mais là où tu te sens le mieux, c'est dans la douceur de la nuit, perchée sur le toit des immeubles à regarder paris la nuit. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : vivante, mystérieuse et étonnante. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : sauvage, nuisible et utopique.

AVEC DES SI, ON METTRAIT PARIS EN BOUTEILLE. ET TOI, QUEL EST LE DETAIL QUI AURAIT PU CHANGER TA VIE ? l'seul détail que tu vois à changer, c'est ton paternel. la violence, les bleus, la taule. tu changerais que ça. parce que c'tout petit détail, il aurait pu t'faire prendre d'autres décision, il aurait pu sauver l'cul d'ton frère. p'tre que tu ne préférerais pas traîner dans les rues d'la capitale plutôt que t'rentrer chez toi.




volute de fumée
lya sevestre ☽ i'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me, cause every time i open up, it hurts. so i'm never gonna get too close to you even when i mean the most to you, in case you go and leave me in the dirt ... i'm way too good at goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : (av.) valtersen (gifs) tumblr (sign.) astra (icon) bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (olyana) basique. 3/1/2018, 19:23



l'encre de tes yeux

la vie comme un poème dont tes sourires étaient les vers

mais qui es-tu lya ? il te regarde avec cette tendresse qu'il te réserve, à toi, rien qu'à toi. ton regard plonge dans le bleu de ses yeux. tu cherches à sonder son esprit mais t'es incapable de lire en lui. aussi secret que toi, tu es confronté à quelqu'un qui te trouble autant qu'il t'énerve. tes yeux se plissent légèrement et tu te redresses, prenant appui sur ton avant-bras. pour simple réponse, tu te contenteras de déposer un baiser sur ses lèvres au goût si sucré. tu sens son sourire et tu choisis de quitter son lit. il est temps pour toi de partir, tu es déjà restée bien assez longtemps comme ça. faudra que tu m'expliques un jour pourquoi tu fais ça, pourquoi t'apparais et tu disparais comme ça. y a des fois, j'te suis pas. t'enfiles ton jean et tu te retournes vers lui, un sourire en coin dessiné sur ta bouche. c'est justement pour ça que j'te dirai jamais rien. que tu viens murmurer au creux de son oreille, un brin allumeuse. tu sais qu'il aime ça, tu sais que tu peux te comporter de la sorte avec lui. justement parce qu'il sait que ce n'est qu'un jeux. que tu crois. t'enfiles ta veste et attaches tes cheveux en une queue de cheval très approximative. une sorte de marque de fabrique, un décalage que tu tiens à entretenir. restes. un frisson glisse le long de ta nuque. il ne te l'avait encore jamais dit. tu bloques, avales ta salive comme tu le peux et pousses un soupire. jamais. que tu souffles par dessus ton épaule, sans vraiment le regarder. sortie théâtrale comme tu les aimes.

tu ne pourras jamais lui expliquer le pourquoi du comment. parce que t'en as pas envie. parce que t'en as pas la force. t'es pas le genre de nana qui déballe ses sentiments et qui palabre pour raconter une vie bien trop parfaite. la tienne, elle ressemble plus à un cauchemar qu'à un conte de fée. c'est pour ça que tu ne crois pas en l'amour. t'aimerai y croire mais t'as tellement de mal. pendant quinze ans, t'as vu ton père cogner sur la tronche de ta mère. t'as vu ton père cogner sur la tronche de ton frère. et puis, t'as surtout subi les coups de ton père. ton paternel, c'était pas un tendre, ça non. trop violent, jamais heureux, toujours si sombre. déjà que la grisaille et la poussière, c'était votre lot quotidien, alors ajouter à ça la sauvagerie d'un paternel déçu de la vie. ça non, t'as pas eu une vie facile. ça n'a pas aidé à ton développement non plus. déjà que t'aimais pas ton père, il a fallut que t'en viennes à détester ta mère. tu voulais pas la haïr à ce point, t'en avais pas l'intention. mais elle a rien fait. elle t'a laissé subir tout ça alors que t'avais rien d'mandé à personne. et puis, y avait ton frère aussi. parce que toi, t'as pris cher dans ta gueule, mais lui. des fois, quand les nuits sont trop calmes, il t'arrive encore d'entendre le bruit des poings sur les joues de ton lionel. ton frangin, c'est tout ce qu'il te reste. c'est tout ce que t'as toujours eu, c'est tout ce que t'as et c'est tout ce que t'auras. lui et toi, toi et lui. ensemble. vous ne faites qu'un. c'est un idiot, c'est un fait avéré. mais tu l'aimes comme ça. il est tout ce que tu as et ça te suffit, à toi. tu sais bien que t'es pas juste avec lui quand tu t'barres comme ça, que tu ne lui dis rien, que tu le laisses en plan. mais s'il savait, tu sais bien de quoi il en retournerait. alors tu dis jamais rien et tu laisses le temps passer. tu te dis que le manque finira bien par apaiser l'amertume de ton absence. d'ailleurs, tu vas le rejoindre. t'arrives, avec un immense sourire aux lèvres. comme d'habitude. tu dis rien, juste, tu te blottis dans ses bras. tu fermes les yeux et tu prends le temps si précieux d'écouter les battements de son coeur. et ça, ça te suffit à supporter tout ça.

mais qui es-tu lya ?
la fille que tu n'auras jamais.
la vie n'est pas qu'un jeu tu sais ?
ce serait pourtant plus simple. pile ou face ?
dis pas d'conneries. face.
je suis toujours sérieuse. toi, tu te ramollis.
parce que tu me fais perdre la tête. à quoi bon ?
dis pas d'conneries. t'es un connard, assumes-le.
j't'emmerde lya. si tu savais à quel point.
je sais. c'est pour ça que j'reste pas.
tu changeras d'avis.
jamais.
alors salut.

il a raccroché. toi, tu hausses les épaules. il rappellera. tu le sais bien. tu le connais par coeur. que tu crois. il finit toujours par rappeler. et toi, t'accours toujours. à savoir qui est le plus idiot de vous deux. t'es pas amoureuse, tu ne sais même pas ce que c'est. le plaisir charnel est tellement particulier avec lui, comme si t'avais besoin de ta dose. comme une drogue dont tu ne saurais te passer. ressenti imprévisible, étrange, presque dérangeant. t'y penses pas, tu fais comme si c'était normal, t'as pas l'intention de t'attarder. que tu disais. il y a un an déjà. douce illusion. utopie de la vie. karma de merde. ou alors renaissance.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : b_bulle (mel). ÂGE : vingt-six ans. SEXE : c'est l'désert . VILLE : bordeaux rpz. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : y en a trop wsh . COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : les souris avec des @ . FRÉQUENCE DE CONNEXION : quotidienne . UN DERNIER MOT ? VOUS M'AVEZ MANQUÉ PTN .


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]hailee steinfeld[/b] aka [i]olyana sevestre[/i].




volute de fumée
lya sevestre ☽ i'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me, cause every time i open up, it hurts. so i'm never gonna get too close to you even when i mean the most to you, in case you go and leave me in the dirt ... i'm way too good at goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (avatar), moi (signature).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: (olyana) basique. 3/1/2018, 19:42

BILYA FOR THE WIN.
c'est tout ce que j'ai à dire.

rebienvenue à la maison (quand même hein, c'est important ) et tu nous a manquée aussi tu sais.
bref, bon courage pour la refonte de ta fichette.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : mads.

CRÉDITS : (ava) balaclava. (sign) anaëlle.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: (olyana) basique. 3/1/2018, 19:50

nous aussi on est trop heureuses de tout rouvrir, ça fait du bien de vous retrouver
re-bienvenue à la maison du coup, et c'est reparti pour de nouvelles aventures


chanel n°5, de l'or entre mes seins. la nuit tout est plus simple, j'emmerde tes voisins. mais quand vient la nuit, et que sonne l'heure de faire un tour. j'ai comme des envies, d'aller voir ailleurs mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : steinfeld.

CRÉDITS : (av.) valtersen (gifs) tumblr (sign.) astra (icon) bonnie.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (olyana) basique. 3/1/2018, 21:15

merci les bichettes, z'êtes l'amour
tout plein d'love et tout l'reste




volute de fumée
lya sevestre ☽ i'm never gonna let you close to me even though you mean the most to me, cause every time i open up, it hurts. so i'm never gonna get too close to you even when i mean the most to you, in case you go and leave me in the dirt ... i'm way too good at goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : evan peters mon amr.

CRÉDITS : oim (avatar) + oim (signature).

PSEUDO : anaëlle da queen.


MessageSujet: Re: (olyana) basique. 3/1/2018, 21:34

toujours aussi choupette cette petite olyana. par contre, toujours une enfance de merde hein, j'suis pas d'accord pour ça. en tout cas, j'ai hâte de la voir évoluer davantage. (je précise que le mariage bilya c'est dans les projets d'évolution ).


Paris est à toi !

Tu es officiellement validé(e)

BIENVENUE - Bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris ! Maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité mais pas trop quand même.

- ✻ -

LES PETITS TRUCS A SAVOIR - Si tu débarques en solitaire mais que tu es pressé(e) de jouer parmi nous parce que tu es un fou/une folle de rp, accro jusqu'à la moelle - oui oui, on comprend ça très bien - tu peux aller faire une demande de rp arrangé, le staff se chargera de te concocter une petite scène avec un autre membre. Mais n'hésite pas à aller te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur liste de liens et de rps ! T'as vu comme tout le monde est mignon ici ? Alors ne perds pas une seconde et vas sauter à pieds joints dans le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. Et ne t'en fais pas si tu as un peu peur de faire le premier pas : les petits timides, on leur fait de gros câlins, et on les aide à s'intégrer grâce aux mini-floods. Du coup, tu peux dès maintenant te rendre dans ton mini-flood de groupe et ton mini-flood de rang pour rencontrer quelques membres et jouer les commères papoter un peu.

- ✻ -

EN CE MOMENT SUR "LA VIE EN ROSE" - La partie "réalité alternative" a (enfin) été mise en place. Alors si tu es tenté(e) de découvrir ce que serait le présent/futur de ton personnage sous différentes hypothèses, c'est dans cette zone qu'il faut aller.

- ✻ -

LE PETIT MOT DE LA FIN - Si tu nous aimes aussi fort qu'on t'aime, tu peux voter pour nous et nous faire un peu de pub, on te fera des crêpes pour te remercier ! On est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi (en plus des crêpes, bien sûr). En attendant, amuse-toi bien parmi nous !



t'as dû t'gourer de planète, tu sais même plus où t'es. alors t'attends que ton coeur lâche, qu'ce soit bien trop brutal. et la peur s'abat quand même sur les ébats du mauvais ange qui se dérange pour crucifier tes libertés. au fond tu l'sais, t'es pas si loin d'l'enfer. et toi, ça t'fait rire. ça t'fait rire et pas pleurer. c'est qu'tu dois vraiment rien piger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (olyana) basique.

Revenir en haut Aller en bas

(olyana) basique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Information basique sur chaque personnes.
» P3X932 (Mission d'exploration Basique.)
» Mission basique
» pour se faciliter la vie...
» Retour Mission basique / Reetous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)