Partagez|

(cez) grain d'poussière au combat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jack the lad #monkeum #amourdemavie.

CRÉDITS : blue comet (avatar), anaëlle (signature).

PSEUDO : anaëlle, vous savez ienb.


MessageSujet: (cez) grain d'poussière au combat. 9/1/2018, 22:27



CEZANNE LAMBERT

featuring mon keum

NOM : lambert. le fil conducteur entre tes parents, toi et ta soeur. un putain de fardeau dans un cas, un don du ciel dans l'autre. ça contrebalance. PRÉNOM : cézanne, comme paul l’impressionniste, l'innovateur, le père de l'art moderne. c'est pour cette raison qu'on t'a baptisé comme ça. quand t'y penses, t'es nature comme gars, t'es fait de spontanéité et d'pulsions sanguines. et puis t'es un peu mort à l'intérieur aussi. questions nature morte, t'es pas mal dans ton genre. on peut dire que ça t'connaît aussi bien qu'lui d'une certaine manière. ÂGE : vingt-six piges à traîner ta sale carcasse sur une terre hostile ; la boule néfaste, la sphère nuisible. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le quatorze juillet 1990, à quelques minutes d'intervalle de siam. jour de fête nationale. t'as été le feu d'artifice des lambert ce jour-là, ouais mais plus pour le vacarme que pour les couleurs vibrantes. le pétard gênant, pas l'illumination. ORIGINES : la france c'est ta souche. un tas d'noeuds enracinés et un peu pourris mais qu'est bien là quand même. au fond tu t'en fiches pas mal de tes origines de toute façon. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel sans plus aucun respect pour la gente féminine. exception faite pour ta soeur, la réelle femme de ta vie. STATUT CIVIL : célibataire, loin des attaches et des exclusivités qui foutent les glandes. les femmes, faut qu'ça brûle de passion la nuit et qu'ça dégage au p'tit matin. ÉTUDES/MÉTIER : t'as longtemps été mécano : une gueule en taule dans le cambouis, c'était fait pour toi. maintenant, t'es combattant en infanterie au poste d'tireur de précision. l'oeil dans l'viseur, le doigt sur la gâchette. t'es prêt à descendre tous les enfoirés d'leur genre, ceux qui t'ont pris léa. PASSION(S) : t'en as pas, pauvre gars. tu subis la vie comme ça, sans te délecter d'la moindre seconde. c'est con, traîner dans les sales quartiers, sauter d'jolies poulettes et casser des gueules, c'est pas une passion. GROUPE : amour amer. RANG : black opium. PV, SCÉNARIO, PRÉ-LIEN OU PERSONNAGE INVENTÉ : inventé, même si j'me tape l'incruste dans la vie de siam oklm. susu la mifa.

- ✻ -

CARACTÈRE : t'es à vif cez, toujours. y'a tout qui part trop vite chez toi. les mots empoisonnés, les poings, et l'reste. si t'étais un flingue t'aurais pas de cran de sécurité. Tu succombes qu'à l'impulsion de la détente et tu tires en t'fichant des dégâts. t'y penses jamais aux conséquences, autant qu'tu tires jamais de plans sur la comète. y'a rien qui t'inquiète. ni le présent, ni le futur, ni les autres et leur sale gueule. faut dire que tu t'fous de tout, toi ; de tout à part de ta soeur. t'es pas gentil cez, t'es pas une force tranquille. mais t'es pas méchant non plus. toi, t'es un bloc de glace coincé entre les deux, en plein milieu du vide et de quelques noeuds de haine pour faire la balance. au fond t'es qu'une bête sauvage solitaire qui hurle à la lune. un fauve qui sort les griffes et qui montre les crocs pour pas s'laisser approcher. t'es plutôt du genre à mordre la main qu'on te tend, à chiquer celle qui t'nourrit. pas d'sentiments, pas d'compassion. pas d'empathie, pas d'reconnaissance. tu souris pas. à personne. t'as l'regard tranchant comme un millier de lames de rasoir parce que t'es déjà lacéré et qu'tu lacères les autres. t'es comme ça, toujours à chercher une justice en rendant les coups qu'la vie te met en pleine poire. ça t'donnes l'illusion d'être quelqu'un de bien. mais t'es pas quelqu'un d'bien. t'es qu'une bouteille de gaz qui sommeille au fond d'une boîte d'allumettes. explosion et dommages collatéraux.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? t'en as pas. paris reste paris. tu l'aimes pas plus quand ses quartiers son huppés que quand ils sont insalubres. t'apprécies ni sa crasse, ni ses paillettes. DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : contrastée, empoisonneuse, paradoxale. DÉCRIS L'AMOUR EN TROIS MOTS : risqué, nocif, mortel.

AVEC DES SI, ON METTRAIT PARIS EN BOUTEILLE. ET TOI, QUEL EST LE DETAIL QUI AURAIT PU CHANGER TA VIE ? sa mort. parce que c'est toi qui crève sans elle, cez. tu traînes ta sale carcasse en ton absence, mais c'est pour aller nulle part.


 
si loin de toi, un grain de poussière au combat. si loin de toi, un grain de poussière ici bas -----------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jack the lad #monkeum #amourdemavie.

CRÉDITS : blue comet (avatar), anaëlle (signature).

PSEUDO : anaëlle, vous savez ienb.


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 9/1/2018, 22:29



comme un séisme qui rase tout

ah oui du grand banditisme, tout a tremblé chez nous

(JAN. 2004) "le multirécidiviste" qu'il t'appelle le magistrat. lui et tous les autres cons qui bossent avec. y'en a pas un qu'a été contre ta peine. un peu d'deal, beaucoup d'bastons. un peu de choure, deux trois casses de bagnoles. et te v'la placé en centre éducatif fermé pour six mois. t'es pas certain que ça t'ait calmé. en fait, t'es plutôt certain que ça t'a pas calmé. mais après tout t'as été logé et blanchi, pas moins qu'si t'étais resté chez tes vieux. c'tait l'hôtel ; pas d'travail et les doigts d'pieds en éventail. dans les faits, t'as connu pire loose. (OCT. 2004) tu sais pas t'arrêter toi. t'as l'feux au corps, le sang qui bouillonne. tu t'prends six mois d'plus dans la gueule, six mois dans un établissement pénitentiaire pour mineurs. t'as les boules parce que c'est chiant mais au fond t'as qu'dix-sept piges, qu'est-ce que ça peut bien t'foutre à toi ? Un peu d'bouffe et des chiottes, ça te suffit pour vivre. t'es pas compliqué, ça t'ferait même pas peur de vivre dans les caniveaux comme un bâtard, pour peu qu'on t'foutes la paix. ça t'empêche pas d'péter deux ou trois nez histoire de te défouler mais c'est un mal pour un bien parce que t'as l'cul sauvé derrière ces murs pourris. (MAI 2005) à la majorité, retour à la vie civile. c'comme quand tu sors d'une salle de cinéma et qu'tu te prends la lumière du jour en pleine gueule. tu deviens ce môme en grand besoin de liberté. alors tu tu t'crée une bulle faite de taule et de cambouis juste pour te faire un peu de thune autrement qu'en braquant des grands-mères à chaque coin d'rue. c'est pas énorme mais ça t'convient, pour une fois qu'tu te plains de rien. c'est plutôt ton père qui s'plaint quand t'oses poser tes mains crasseuses sur ses meubles de valeur quand tu rentres le soir. t'es sa honte à c'moment-là. Il fondait d'plus grand espoirs en ta personne mais t'as passé plus de temps dans des établissements d'correction qu'sur les bancs de l'école alors t'as pas grand chose dans la caboche. c'est pas avec ça qu'tu vas la perpétuer sa chaîne d'hôtel. t'en as rien à foutre. ils ont l'bras assez longs pour trouver un pigeon hors de la famille tes vieux. ouais mais il en est pas question parce que c'est une bête histoire de nom à la con. tu les laisses rêver les yeux grands ouverts, si y'a qu'ça pour leur faire plaisir. tant qu'ils y croient, ils t'font pas chier. c'est toujours d'la merde en moins dans laquelle te foutre. (AVR. 2010) t'as terminé les p'tites racailles qui la faisaient chier la jolie poupée, coincée entre leurs sales gueules et les escaliers d'la bouche de métro. c'était dans le dixième, tu t'en souviens. tu l'as raccompagnée pour être sûr. depuis quand tu t'inquiètes d'la sûreté des nanas à belles gueules ? depuis elle. depuis qu'elle t'a chopé comme un pauvre imbécile. il paraît qu'ça marche comme ça le truc avec un grand A. ça t'tombe sur la gueule quand tu t'y attends pas. ça défonce la tronche mais merde, ça fait du bien. (NOV. 2015) ce soir-là t'as sorti l'grand jeu. celui qu'est vieux comme le monde, dangereux comme la roulette russe. t'as pas déconné toi, l'roi des emmerdes, tu l'as payé l'restau étoilé. tu sais même plus combien y'en avait des étoiles, mais c'était énorme pour ta sale petite gueule. plus classe que l'kébab du coin, tu t'en fichais pas mal de faire tâche dans ce décor beaucoup trop classieux. elle était belle léa. trop belle. on aurait dit qu'elle faisait parti de chaque millimètre de cristal qui formait l'ogive des verres de vin. on aurait dit qu'elle était faite pour être là, assise sur le velours rouge des sièges. elle, elle était à sa place. c'est pour ça que tu l'as fait venir là, pour qu'la jolie poupée retrouve enfin son écrin, celui qu'elle méritait si bien. c'est drôle, c'est toi qu'as plein d'fric alors que tu ressembles à un sale gosse des rues. elle, elle avait pas grand chose, mais elle possédait tout c'que t'avais pas. t'as fait genre de rien ce soir-là, comme si c'était pas une occasion spéciale. ça l'était pourtant. tellement que t'as voulu terminer la soirée à la terrasse de son bar préféré tout près d'chez elle, dans le onzième. c'est là qu't'as décidé d'avoir des couilles, d'plus avoir la trouille.'t'as sauté à pieds joints. tu lui as demandé. tu l'as demandée, elle, pour qu'elle soit à toi. toujours. elle avait pas beaucoup d'valeur la bague, mais c'était pas d'la pacotille. tu voulais pas t'foutre de sa gueule à léa, parce qu'elle valait tous les diamants d'ce bas monde. c'est elle qu'a sourit, mais c'est ton regard à toi qui s'est illuminé, comme pour s'accorder à la radiance de son visage. tu crois entendre un "oui". tu crois, seulement. parce que la douceur de sa voix se fait étouffer par un son violent. et puis par des cris. vacarme. on aurait dit une fusillade. le pire, c'est p't'être bien qu'on aurait pas seulement dit. l'instinct d'survie te bousille les tripes, tu t'jettes sous la petite table et tu penses qu'elle fait de même léa quand tu vois son corps s'affaisser auprès du tien. mais ses yeux se posent sur toi une dernière fois pendant qu'toi tu vois rouge. au sens propre comme au figuré. c'est écarlate. ton coeur qui palpite, le sang qui bout dans tes veines, et puis elle. tout est écarlate. (DEC. 2015) ils t'emmerdent avec leur noël, la naissance du messie et toutes les autres conneries qui vont avec. y'a personne qui veille sur vos sales gueules de là-haut. dans l'cas contraire, ce serait pas ça ta vie. ce serait pas sans elle ta vie. ce jour-là, t'as pris un malin plaisir à donner un grand coup d'pied dans les échasses branlantes de leur petit bonheur surfait. tu leur a annoncé que t'allais t'engager dans l'armée. c'est ton père qui t'a ri au nez en premier. toi, le type qui s'est élevé contre les règles et l'autorité depuis tout gamin, tu te feras renvoyé d'là-bas aussi sec, qu'il disait. ta mère a tenté de te faire retrouver la raison, le truc c'est que tu l'as jamais perdue. c'est clair dans ta tête, aussi clair que les yeux de léa, celle pour qui tu te battras. leur gueule à eux, tu t'en fous. y'a que les traits décomposés de ta soeur qui t'font mal. mais ça t'empêche pas de leur dire que c'est trop tard, qu'elle est prise ta décision, et que t'as même déjà ouvert ton dossier avec l'aide d'un conseiller. tu précises pas que tu l'as déjà envoyé, parce que ce serait comme annoncer à ta soeur que dans quelques mois tu seras p't'être déjà parti. t'as peur qu'elle voie juste un frère qui va dev'nir soldat. c'qu'elle sait pas c'est que son sang coulera toujours dans tes veines à toi, ici ou là-bas. de toute façon t'as pas le temps d'y penser parce que y'a une trop grande violence qui s'évade de la bouche de ton père. ping-pong de cris inentendus entre lui et toi. la vie n'avait plus d'projets pour léa, alors t'allais te construire les tiens, pour elle. (FEV. 2016) y'a eu le bilan médical, les évals sportives et les psycotechniques aussi. Y'a eu ton entretien individuel, les séances d'informations, l'ajustement de ton projet d'soldat. et puis y'a eu le résultat de ta commission. c'est favorable. t'es convoqué au régiment pour ta formation initiale. s'en suivra la spécialisée avant qu'tu devienne enfin soldat. c'est simultanément une libération et un coup d'poing dans la gueule. t'en prends même une deuxième de ton père, celui qui pourtant ne s'salit jamais les mains. tu lui expliques que ça sert à rien d'faire ça parce que tu reculeras pas. tu prends pas d'gants, c'est pas ton genre. il a été forcé d'comprendre quand t'a conclu qu'il pouvait se foutre sa chaîne d'hôtel dans l'cul. c'est pas le desk que t'auras devant toi dans quelques jours cez, ce s'ra les armes.


de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : anaëlle o'connell. ça rime donc ça coule de source, cherchez même pas. IL EST BO MON MARI HEIN. ÂGE : bah, j'me fais vieille, j'assume pas trop vous savez. SEXE : j'ai une fente, telle une tirelire. VILLE : le mans (la ville des rillettes, vous pouvez pas test). RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : lver c'est un peu beaucoup mon bb. COMMENT AS-TU CONNU LVER ? : vous en avez d'autre des questions cons comme ça ou ? FRÉQUENCE DE CONNEXION : h24 opé pour vous faire chier les gars. UN DERNIER MOT ? on est bien ici ensemble, nan ? bah si.


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]jack o'connell[/b] aka [i]cézanne lambert[/i].


 
si loin de toi, un grain de poussière au combat. si loin de toi, un grain de poussière ici bas -----------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : Lily Aldridge

CRÉDITS : class whore & bat'phanie pour la signature

PSEUDO : Stéphanie


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 9/1/2018, 23:02


Bon j'ai craqué sur le smiley je sais pas trop ce qu'il signifie  Mais j'ai pas pu m'empêcher

Cezanne Lambert a écrit:
PSEUDO/PRÉNOM : anaëlle o'connell. ça rime donc ça coule de source, cherchez même pas. IL EST BO MON MARI HEIN.


J'ai rigolé en voyant ça



Une bombe humaine sur le point d'exploser. Une cocotte-minute constamment sous pression dans laquelle bouillonnent depuis trop longtemps du ressentiment, de l'insatisfaction, une envie d'être ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jack the lad #monkeum #amourdemavie.

CRÉDITS : blue comet (avatar), anaëlle (signature).

PSEUDO : anaëlle, vous savez ienb.


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 10/1/2018, 01:11

il rigole ce smiley. et alors quoi ? tu t'fous de ma gueule, c'est ça ?
t'es qu'un démon, voisin. hashtagjesuistropunevictimeaidezmoi.

bah écoute, mieux vaut rire que pleurer, n'est-ce pas ?
mais bon, shippe cezalie au lieu de rigoler, ça au moins c'est une occupation de qualité.


 
si loin de toi, un grain de poussière au combat. si loin de toi, un grain de poussière ici bas -----------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : Lily Aldridge

CRÉDITS : class whore & bat'phanie pour la signature

PSEUDO : Stéphanie


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 10/1/2018, 01:54

Évidemment que je me moque sinon je serais pas venue avec Magalie 
Je le shippe le Cézalie c'est évident même  



Une bombe humaine sur le point d'exploser. Une cocotte-minute constamment sous pression dans laquelle bouillonnent depuis trop longtemps du ressentiment, de l'insatisfaction, une envie d'être ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : Arthur Kulkov

CRÉDITS : Ava : Lux Aeterna / Signa : ZS

PSEUDO : DSO/Yann


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 10/1/2018, 10:15

Pas grand chose à redire si ce n'est que c'est encore une très belle fiche, une très belle histoire et un très beau perso .
Re-re-rebienvenue chez toi, boss


Rolling Stone
How doest it feel ? To be without a home. Like a complete unknown. To be on your own. With no direction home. A complete unknown. Like a rolling stone.
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
eden de cacharel

JE RESSEMBLE À : blanca.

CRÉDITS : (ava) outlines. (sign) uc.

PSEUDO : FREAKSHOW (laurine).


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 10/1/2018, 13:09

JTM MON AMOUR DE LAMBERT



elle a l'ivresse de la vodka,
la folie de la tequila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
n°5 de chanel

JE RESSEMBLE À : vikander.

CRÉDITS : (av.) moonlight (gifs) tumblr, anaëlle (sign.) astra (icon) lilousilver.

PSEUDO : b_bulle (mel).


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 11/1/2018, 17:57

j'en ai perdu mes mots. encore.




le sourire aux lèvres.
max barnes ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : jeon jeongguk

CRÉDITS : sv. (avatar) jecn (gifs signature) anaelle (code signature)

PSEUDO : fantasy.


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 12/1/2018, 20:07




⊹ Paris m’étouffe. Paris me bouffe. Paris se pâme. Paris se moque de moi quand je rame et je suffoque dans les tunnels du RER. Mais je m’en moque... car j’ai ta main qui me conduit au paradis, dans le plus beau de ce Paris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
black opium de ysl

JE RESSEMBLE À : jack the lad #monkeum #amourdemavie.

CRÉDITS : blue comet (avatar), anaëlle (signature).

PSEUDO : anaëlle, vous savez ienb.


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat. 18/1/2018, 15:50

MAG - que j'aime lire des choses comme ça. je vais screener pour pouvoir le relire quand j'ai le moral à zéro.

MAKSIM - merci, c'est beaucoup trop chou. (et t'inquiète, j'oublie pas notre lien ).

FLAVIE - la plus belle des infirmières. y'a moyen que cez se fasse blesser plus souvent, j'dis ça j'dis rien.

MAX - c'est tout ce que t'as à me dire ? heureusement que je prends ça pour un compliment. (perds pas trop tes mots stp, ils ont encore des trucs à se dire ).

JAE - de l'amour sur ta bouille.


 
si loin de toi, un grain de poussière au combat. si loin de toi, un grain de poussière ici bas -----------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (cez) grain d'poussière au combat.

Revenir en haut Aller en bas

(cez) grain d'poussière au combat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un grain de poussière [PV Kaya]
» Combat des Chixx!
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» Combat avec boucliers de duels judiciaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE ::  :: Préfecture de Paris :: Viens et entre dans la danse-
LES RPS LIBRES

then a hero comes along / zafira beaumont.
(voir le sujet)