Partagez|

Thibault { flashback hopital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Thibault { flashback hopital 17/11/2014, 16:26


flashback hopital


Thibault & Nicky



Je préparais le goûter pour Anaël qui était à l’école. Je me pressais, car j’allais finir par être en retard, mais en fin de compte, je fus ralenti par mon téléphone qui sonne à ce moment-là. Je me posais une question avant de répondre, je n’avais pas vraiment envie de répondre, car dans le fond, j’allais finir en retard à cause de ça. Je regardais donc juste la personne qui venais de m’appeler et je souriais doucement en voyant que c’était le papa d’Anaël, forcément, là je répondais. Cet homme était tellement différent de tous ceux que j’avais pu croiser. Je l’avais compris rapidement avant même que je ne vienne à Paris pour bosser pour lui. Il faisait partie de ces hommes voulant protéger son enfant à tout prix. Chose que je n’avais pas connu, mise à part venant de ma grand-mère ou de mon frère et de ma sœur ! Mon père ? Il ne me vouait pas, pas depuis que ma mère était morte en me mettant au monde. Je n’y pouvais rien lui avait souvent dit ma grand-père, mais il était borné, bien trop pour passer au-dessus. Je me rappelais qu’i n’était jamais là pour moi. Il était différent avec les autres enfants de ma famille. J’étais celle qui aurait dû mourir ou rester à l’hôpital pour être adopter ! A la base c’était ce qu’il avait pensé faire. Mais, ma grand-mère avait été me recherché, et si elle ne l’avait pas fait ? Comment serait exactement ma vie ? Peut-être moins désastreuse ? Que mon frère serait encore vivant... Enfin, j’avais peut être une poisse sur moi, ou un truc du style pour le coup ? Enfin, je ne savais pas. On ne pouvait pas revenir en arrière, puis je ne serais peut-être pas dans cette famille. Je finissais donc par décrocher.

- Allo !
- Nicky, je suis à l’hôpital, Ana a eu un petit accident, venait me rejoindre.



Pour le coup j’avais raccroché directement laissant tout ainsi, attrapant juste mon sac et une veste vu la chaleur qu’il pouvait faire. Petit sourire ironique. J’étais toute tremblante, heureusement que je n’avais pas le permis, car j’aurais pris la voiture et sans doute causé un accident vu la tension que je pouvais ressentir en moi. J’étais dans le taxi et ce dernier était allé étrangement lentement, plus qu’à l’habitude. C’était toujours comme ça, quand on voulait vraiment aller vite, c’était encore plus lent et quand on n’était pas pressé, aucune circulation pour nous ralentir. Le monde tournait à l’envers en gros. Enfin. Je montais là où m’avait d’y être le père de famille. Je le rejoignais. On avait vite fait parlé, pour savoir exactement ce qui s’était passée, cela devait faire un petit moment que j’étais là maintenant et il n’avait pas l’air dans son assiette. Normal, en même temps. Sa fille se faisait opéré après être tombé sur la tête à l’école, ses jours n’étaient pas en danger mais tout de ^même. Je venais vers lui posant ma main sur son bras. « On devrait sortir prendre un peu d’air. « Ça lui ferait du bien et à moi aussi par la même occasion.



luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 29/11/2014, 17:15


flashback hopital
Nicky & Thibault
Une journée comme les autres, voilà ce que ça devait être. Malheureusement cela ne resta pas ainsi bien longtemps. Si seulement ç aurait pu être le cas. Ok il s’ennuyait ferme à son travail. Il avait pas mal de taff à faire mais ce n’était rien de bien intéressant. Rien qui pourrait le faire sourire  et le faire s’exciter sur une tache. Il est vrai que c’est rare lorsque ça arrive car derrière son ordi à calculer des chiffres, on ne peut pas vraiment dire qu’il s’éclate tous les jours mais quand même. Thibault attendait sagement qu’un de ses collègues lui apporte un papier important sans lequel il ne pouvait continuer ce qu’il était en train de faire. Autant dire qu’il se tournait les pouces. C’est à cet instant précis que son téléphone se mit à sonner « Allo Mr Schmitt, j’ai l’école de votre fille à la une » Remerciant la réceptionniste, le trentenaire ne perdit pas une seule seconde avant de composer le chiffre indiqué pour parler avec le maitre de sa fille. C’est rare qu’ils l’appellent à son travail, quoi qu’il n’a pas regardé son téléphone depuis le matin même alors peut-être ont-ils essayé de l’appeler plusieurs fois. Quoi qu’il en soit la mauvaise nouvelle tomba : sa fille se trouve à l’hôpital. Ils ont essayé de le rassurer pour lui dire que ce n’était qu’une chute, qu’elle s’est ouvert le crane mais que ce n’est pas plus dangereux que cela mais autant dire qu’il flippait totalement. Anaë, c’est sa princesse et il ne supporterait pas qu’il lui arrive quelque chose, pas comme avec sa petite sœur qui a perdu la vie à cause de Thibault. Autant dire que le papier qu’il attendait, c’est le cadet de ses soucis. Il ne pouvait rester une minute de plus sans savoir si sa fille allait bien alors appela un taxi pour se rendre à l’hôpital plus vite que le métro puisque ce n’est pas le plus proche avec les rames du métro et que de toute manière il n’a pas sa propre voiture étant donné qu’il ne conduit plus depuis son accident. Envoyant un message à Nicky la jeune fille au pair qui travaille pour lui pour la prévenir, c’est la moindre des choses, sa fille l’adore.

L’attente lui était insupportable. Nicky l’avait rejoint, des médecins venaient les prévenir que l’opération se passait très bien en voyant à quel point le papa était stressé à l’idée de savoir sa propre fille sur une table d’opération.  Anaë  y était depuis il ne sait plus combien de temps tellement le temps passe étrangement, il a l’impression d’être là depuis des heures alors qu’ils ne sont pas là non plus depuis bien longtemps. « Bonne idée ! » Affirma-t-elle de son idée de prendre l’air. C’est ainsi que tous les deux sont sortis. Passant ses mains sur son visage comme pour évacuer son stress. L’opération est loin d’être majeure, sa fille ne risque presque rien mais il ne se peut d’être stressé et imaginer toutes sortes de choses qu’il ne devrait pas. « S’il lui arrive quelque chose, je sais pas comment je ferais ! » Il serait au bord du gouffre, ça c’est clair. Anaë est la dernière personne qui lui reste, la plus importante. « Merci d’être venu au fait, Anaë t’adore ! » Oui, elle l’adore, tout comme lui-même s’il ne le dira pas. Il vaut mieux qu’elle se réveille auprès des personnes qu’elle aime non ?



electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 3/12/2014, 19:53


flashback hopital


Thibault &  Nicky


Certaine journée commençait assez bien, mais c'était très bizarre comme les situations pouvaient largement changer en quelques minutes voir seconde! Quand j'avais appris la nouvelle, j'étais en train de préparer le goûter de la petite, toute contente d'aller la retrouver, car aujourd'hui je n'avais pas bougé de l'appartement, j'étais restée à parler avec ma meilleure amie , on avait toujours un tas de chose à se raconter, même si on était souvent connecté par internet toutes les deux ! Oui, car on n’allait pas parler par téléphone au vu de où elle était c'était risqué pour nos finances à toutes les deux ! J’étais bien payé par Thibault, mais pas pour avoir des conversations de trois heures avec ma best ! Non, sinon j'allais mal finir et devoir me trouver un second emploi. Enfin, vu que ce n'était pas le cas, j'étais sauvée dans le fond. Mais, j'étais toute mal quand j'eus le père d'Anaël au téléphone, cette dernière avait été emmené à l'hôpital et il venait de me l'annoncer, je me sentais très mal, pourtant je n'aurais rien pu changer n'étant pas près de la petite puce durant l'accident. Du moins, je ne savais pas exactement ce qui s'était passée, mais j'allais sans doute le savoir très vite, je n’avais pas réfléchi plus d'une minute pour aller rejoindre Thibault à l'hôpital. Après tout, je ne voulais pas être loin d'elle alors qu'elle allait mal. Durant tout le trajet j'avais beaucoup flippé, me demandant ce qu'elle avait, si c'était grave ou non. Thibault ne m'en avait pas beaucoup dit au téléphone, en même temps ce n'est pas le genre de chose que l'on dit par téléphone.

Je venais d'arriver et j'avais eu beaucoup de peine pour le papa installé sur un banc à ruminer sa tristesse et ses inquiétudes. Je le regardais proposant directement de prendre l'air il en avait bien besoin, puis attendre ici pour le moment ne servirait à rien, car de toute façon j'avais prévenu l'infirmière en charge d'où on allait ! Elle m'avait dit que s’il se passait quelque chose elle viendrait nous chercher. Alors, on avait fini par rejoindre l'une des entrée pour prendre l'air , surtout lui, car moi je venais d'arriver, mais j'avais un énorme nœud à l'estomac, c'était compliqué d'être attaché à un enfant, car je prenais cette petite comme une petite sœur, mais là , ça me faisait mal, enfin, j'étais moins à plaindre que Thibault qui devait angoisser puissance mille. " Ça va bien se passer ! " Je déposais ma main sur son épaule le forçant presque à me regarder dans les yeux, je souriais doucement alors que je tentais de le rassurer, ce n’était pas facile, jetais pas douée pour ça. Enfin, je faisais comme si peut être que cela marcherait. " Je vous en aurais voulu de ne pas me le dire ! J'aime vraiment votre fille puis vous aussi vous êtes une famille adorable ! " Il était vrai que j'aurais pu tomber sur pire pour le coup. Mais, j'étais bien tombée, mise à part mon coup de cœur pour lui.



       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 10/12/2014, 00:58


flashback hopital
Nicky & Thibault
S’il y a bien quelque chose qu’on ne peut douter la moindre seconde, c’est bel et bien que Thibault ferrait absolument tout pour sa fille et si jamais il arrivait quelque chose à cette dernière, il n’arriverait pas à s’en remettre. Thibault a déjà perdu sa sœur quand il était jeune et c’était vraiment compliqué pour s’en remettre surtout que tout le monde le jugeait comme responsable surtout lui alors pour passer à autre chose c’était pas évident mais il a fini par arriver à surmonter cette épreuve en déménageant à Paris loin de sa famille. Par contre si jamais il arrive quelque chose à sa fille – bon en général parce que là ce n’est pas une question de vie ou de mort d’après les médecins – là il ne pourra pas s’en remettre. En même temps perdre son enfant c’est contre nature. En compagnie de sa nounou de sa fille, il a l’impression que le temps passe extrêmement doucement. Il a l’impression d’être là depuis des heures, pourtant ce n’est pas le cas. Finalement Nicky a eu la bonne idée de proposer de sortir prendre l’air et ça ne peut lui faire que du bien. Il veut être présent lorsque les médecins viendront les prévenir mais bon, s’il reste là il va finir par tout péter et totalement craquer alors ce n’est surement pas une très bonne idée. Il faut savoir ne pas craquer même dans ce genre de situation. « T’es sure ? Enfin, c’est une battante hein ? » Il a l’impression d’être un gamin lorsqu’il demande cela mais ce n’est pas vraiment sa faute, il flippe totalement alors il a besoin de se rassurer un minimum avec l’aide de Nicky qui pourtant n’a rien demandé. Il ne sait pas exactement pourquoi mais il se sent encore plus rapproché de la jeune femme. Bon déjà en temps normal il est attiré par elle malgré qu’elle soit beaucoup plus jeune que lui mais bon, ils vivent quand même sous le même toit, il l’a déjà vu limite en petite tenue lorsqu’elle pensait être seule, Anael au lit alors qu’il venait tout juste de rentrer du travail. Enfin il se sent attirer par elle physiquement et il n’aime bien son caractère mais il n’a jamais rien tenté et là c’est différent. C’est comme s’il avait besoin de sa présence pour le rassurer. Mais bon, là il est tellement avec un moral à zéro que même avec Nicky dans les alentour, même si elle tenter de poser sa main sur son épaule pour qu’il tienne le coup, ce n’est pas vraiment simple. « On a la chance de vous avoir ! Anael tous les jours et moi dans des moments comme ça ! » Bon aussi dans la vie de tous les jours mais là c’est tout de même différent. Il se sent proche d’elle, c’est limite s’il a envie de la prendre dans ses bras pour être réconforter alors qu’il se mettra à pleurer d’une manière très peu viril. Au lieu de cela qu’il se retint, regardant seulement la jeune femme à ses coté et venant caresser sa joue quelques secondes, il vint replacer l’une de ses mèches de cheveux derrière l’une de ses oreilles. « Merci ! » Se contenta-t-il de dire. Au moins la regarder et ne pas s’asseoir dans un coin à se replier sur lui-même lui permet de ne pas fondre en larmes même s’il flippe totalement pour sa fille.



electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 11/12/2014, 23:51


flashback hopital


Thibault &  Nicky



   J'avais l'impression d'être une personne qui faisait partie de cette famille, j'étais attachée à un point inimaginable à cette petite Anaël, sans doute plus que je ne le devrais, mais c'était ainsi. Je ne pouvais pas faire autrement face au sourire de cette petite puce , puis comment résister à ses éclats de rire qui me donnaient simplement envie de l'accompagner en rigolant avec elle ! Cette petite fille était solide et j'étais sûre que tout allait bien se passer, du moins je l’espérais, je ne voulais pas promettre quelque chose à son père et qu'au final, il ne se retrouve déçu par ma faute. Je me sentais pas de le décevoir, non, ce n’était pas comme ça en vrai. " Je suis sûre qu'elle va s'en sortir comme une chef et que ça se passera bien ! Ce sont des bons médecins qui s'occupent d'elle ! " Je le regardais essayant de sourire et de ne pas laisser un gramme de mon inquiétude empiéter sur mon visage. Je ne voulais pas qu'il le voit, qu'il se sente mal ou autre ! Je n'aurais peut-être pas dû venir ? Enfin, j'avais un tas de question en tête, ces dernières n'étaient en aucun cas pour moi, au contraire, elles étaient toutes pour la famille Schmitt. Je ne savais pas vraiment comment faire avec tout ça, je n'avais pas de réponse et je les aurais qu'une fois la petite enfin réveillée. Je venais déposer ma main sur son épaule, je ne bougeais pas, je n'osais plus rien dire, puis ma tête se tourna vers la sienne, souriant doucement, alors que je souriais un peu. " J'ai tout autant de chance de vous avoir... vous savez !" Si seulement il savait à quel point il avait sans doute sauvé ma vie en me prenant comme fille au pair... jamais je n'aurais pu survivre d'où je venais avec mon père, j'aurais fini par lâcher et ne plus croire en rien ! Et je pouvais bel et bien le remercier. Au contact de sa main à ma peau, un léger sourire venu prendre possession de mes lèvres, je le regardais déposant ma main sur la sienne qui était contre ma joue et mon regard se perdant dans le sien, je ne savais même plus quoi faire pour le coup ! J'étais comme perdue loin de ce monde. " Ca va aller Thibault ! " Je ne bougeais pas, car je ne voulais pas tout arrêter ! Mon cœur battait un peu plus fort qu'à l'habitude ce qui me faisait sourire pour le coup. Je craquais pour mon patron et ce n'était pas le moment de le faire après tout... non, pas du tout même ! Je glissais ma main qui avait sur son épaule dans sa nuque ne quittant pas son regard.

       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 23/12/2014, 04:51


flashback hopital
Nicky & Thibault
C’est crétin et il le sait, on lui a on dit que c’est loin d’être une question de vie ou de mort, que les médecins savent exactement ce qu’ils font et qu’ils font d’ailleurs ce genre d’opérations tous les jours mais il est père, c’est comme ça il ne peut s’empêcher d’avoir peur et de toute façon s’il n’avait pas peur autant que maintenant, il s’en voudrait et aurait la sensation de ne pas avoir de cœur alors qu’il s’agit de sa petite princesse qui se trouve au bloc. « J’ai l’impression de revenir dans le passé et de revivre le… » Il se tut subitement. La mort de sa sœur dont il se sent responsable, il l’a toujours gardé uniquement pour lui, du moins depuis qu’il vit à Paris en tout cas. Il n’aime pas y penser et encore moins en parler. Lorsqu’il était encore à Clermont Ferrand, tout le monde le regardait avec un regard compatissant, d’autre comme s’il était responsable et d’autres ne savaient pas exactement comment se comporter avec lui. Il n’a pas envie de revivre ça des années plus tard. En tout cas il ne veut vraiment pas en parler et c’est mieux ainsi, il ne sait très bien. Ca fait de longues années maintenant, cette vie passée est loin derrière lui mais le mal lui est toujours présent malheureusement et dans ce genre de cas il y repense encore plus. « Pas autant ! Je ne sais vraiment pas comment on serait sans vous, que ce soit la petite ou moi ! » Il n’est point le sujet-là de suite mais c’est vrai qu’il n’aurait pas su comment gérer ici en attendant des nouvelles des médecins. Il aurait surement tout envoyer bouler, aurait fait de la salle d’attente un champ de bataille. C’est comme ça en général qu’il déstresse, en cassant toute et fort heureusement ça ne lui arrive pas souvent. Il est quelqu’un de calme en temps normal et sa fille l’aide à garde ce côté calme qui fait ses qualités. Mais là il stress trop et il n’y a malheureusement pas sa fille pour le calmer. En même temps ça parait totalement logique, si elle aurait été là il n’y aurait pas la moindre raison de s’en faire. En tout cas, tentant de ne plus y penser, c’est une autre pensée qui passa dans son crâne. En l’occurrence son attirance pour la jeune femme qui vit sous son toit. Ce n’est ni le lieu, ni l’endroit mais il ne sait pas exactement pourquoi mais il a besoin d’elle, besoin de laisser aller ses pulsions. Seulement il se retient aussi difficile ça puisse être. Caressant doucement sa joue, il ne quitte pas son regard d’elle « Je n’arriverais pas sans elle, je ferais tout pour ma fille, quitte à cacher certaines choses » Si on peut lire entre les lignes là à cet instant précis, il pense au fin de vouloir l’embrasser. Oui pour sa fille il ne craquera pas, pourtant il en a envie et besoin à cet instant. Toujours proche de la jeune femme, il peut sentir son parfum venir lui chatouiller le nez, posant son front contre son front, son regard ancré dans le sien, c’est dangereux, bien trop dangereux et là il n’est pas certain d’avoir assez de force pour ne pas craquer… Non il est trop faible et il le sait…


electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 1/1/2015, 19:13


flashback hopital


Thibault &  Nicky



    J'avais comme l'impression que la petite était ma fille ou encore une petite sœur tellement j'étais mal. Enfin, il fallait que je cesse de penser à mes sentiments pour cette petite et penser à son père qu'il ne soit pas bien , car lui c'était bel et bien son sang. Je le regardais et l'écoutais, je me sentais très mal et je posais ma main sur mon front ne sachant pas trop quoi dire, et si je devais faire parler ma curiosité. " De revivre ? " Je ne sais pas si c'était une bonne idée de soulever ce qu'il était en train de dire, mais il fallait bien que je comprenne pour que je lui dise que tout allait bien se passer. Enfin, j'étais un peu paumée avec tout ça et je n'aimais pas forcément cela pour le coup, tout au contraire. Je passais ma main dans mes cheveux souriant un peu avant de l'écouter à nouveau. Je me sentais bien avec eux, bon je ressentais sans doute un peu plus pour le père que je ne le devrais, mais je ne pouvais pas contrôler mes envies, mes sentiments ? Enfin, ça ce serait si cela était possible pour le coup ! Enfin, je glissais ma main sur son épaule le temps d'une seconde pour qu'il me regarde, je voulais qu'il pense à autre chose, même si cette mission avait l'air aussi compliqué que délirante pour le coup. " Vous aurez fonctionné comme quand vous le faisiez quand j'étais pas là... " Je mordais un peu ma lèvre, même si ses mots me faisaient assez plaisir pour le coup. Il fallait l'avouer, le jeune homme avait été capable de faire les choses correctement jusqu'à présent, oui il avait moins de temps pour sa fille avec cette tonne de travail ! Enfin, l'homme avait bien géré pour le coup. Je me retrouvais tellement proche de lui, que je ne savais même plus d'où donner de la tête. Enfin, je plissais un peu le regard en l'écoutant alors que mon estomac se nouait un peu tellement les envies étaient de plus en plus présente en moi. Je mordais un peu ma lèvre avant de sourire et de l'écouter. " Cacher quoi ? " Demandais-je ? J'étais perdue, il restait très mystérieux tout en disant des choses cela devenait assez angoissant pour le coup à ne plus rien y comprendre pour le coup ! Je mordais ma lèvre. " Elle va bien aller votre fille, je le sais ! " Je n'en doutais pas, car la petite fille était solide et que l'opération n'était pas si grave comme l'avait dit l'un des médecins. On était si proche, mes lèvres ne cessaient d'aller un peu plus vers les siennes souriant un peu quand je pouvais sentir son souffle s'écraser contre mes lèvres. Petit à petit nos lèvres firent le chemin pour se rejoindre laissant un baiser tés passionnée s'échanger entre nous alors que mon cœur battait un peu plus vite.

       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 15/1/2015, 01:47


flashback hopital
Nicky & Thibault
Thibault a toujours été du genre à être secret. Il parle rarement de lui et encore moins de son passé que ce soit aux femmes ou même à ses potes les plus proches. Alors autant dire que l’histoire de la mort de l’une de ses petites sœurs, même si bien sûr il y repense encore et encore et qu’il est loin d’oublier cette parte de son histoire, fait partie de son jardin secret. Pourtant là, en présence de la jeune femme, en ce moment de faiblesse où il n’est plus du tout comme à son habitude, il se sent en confiance. Finalement alors qu’il ne comptait pas en parler, il lui glisse un simple : « Je… j’ai perdu ma sœur il y a un moment maintenant ! » Bon il ne lui a pas parlé de la vérité sur les circonstances de son décès et de son rôle là-dedans mais bon, qu’il parle de sa sœur disparue c’est déjà un grand pas. De toute façon c’est un moment de faiblesse, il ne compte pas en parler encore et encore, loin de là. Même si maintenant la jeune femme est au courant et qu’il se sent proche d’elle, ce n’est pas pour autant qu’il va la prendre pour sa psychologue quand même. « Sans doute oui mais on est mieux maintenant ! » c’est vrai qu’avant son arrivée ils s’en sortaient autant mais c’était quand même différent. En effet il avait un manque de confiance aux nounous de sa fille, là au moins avec Nicky c’est complètement différent. Il sait qu’il peut avoir une confiance aveugle. Bon peut-être pas étant donné qu’il a toujours des doutes parce que bon, il veut quand même le meilleur pour sa petite puce mais quand même. En tout cas il a failli trop en dire sur les sentiments qu’il a peut-être pour elle, au moins pour l’attirance qu’il a, quelle qu’elle soit mais finalement il a décidé de ne pas en dire plus. Laissant alors l’incompréhension entre eux deux. Mais bon, la proximité entre eux deux ne peux laisser penser à autre chose. « Ouais j’espère que tu as raison ! » Dit-il finalement en baissant le ton, la regardant dans ses yeux. Alors qu’il mit son cerveau en mode off, il se laissa complétement faire lorsque leurs lèvres vinrent découvrir l’autre. Finalement, dans un moment pour reprendre leurs souffles, leurs lèvres se séparèrent et alors qu’il la regardant une nouvelle fois dans les yeux, il souffla un « Je… » ‘Non Thibault fermes là’ se dit-il pour lui-même alors qu’il revint prendre possession des lèvres de la jeune femme dans une pulsion soudaine. C’était exactement ce dont il avait eu envie depuis un certain moment maintenant et là, la seule façon d’arrêter de s’inquiéter pour sa fille c’était la chose à faire la plus adéquat. Pourtant, il sait qu’il s’en voudra, surtout vu la situation dans laquelle ils se trouvent. Il ne réfléchit plus, se laisse juste aller en découvrant les lèvres de la jeune Nicky, comme s’ils se trouvaient ailleurs que devant ce fichu hôpital, comme si sa fille n’était pas en train de se faire opérer. Depuis le temps qu’il le voulait ce baiser, qu’il la voulait elle mais bien sûr il ne va pas l’avouer. Ce n’est définitivement pas son genre.


electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 24/1/2015, 17:45


flashback hopital


Thibault &  Nicky



      J'étais curieuse, une mauvaise idée sans doute que de l'être, mais je ne pouvais pas faire autrement. J'avais besoin de savoir pour tenter de le consoler. Je ne savais pas exactement ce que Thibault avait vécu dans sa vie, mais cela me chagrinait de le voir de la sorte. Il avait l'air si mal et puis sa fille, j'avais peur pour elle. J'étais peut être qu'une sorte de nourrice, mais j'étais profondément attachée à cette dernière: Anaëlle. Cette dernière était tout bonnement un petit ange, j'avais bien du mal à ne pas sourire en croisant son regard ou en voyant son sourire, la vie sans elle, serait compliqué, même si moi, un jour je devrais dire adieu, j'espérais sincèrement que ce ne serait pas maintenant, mais j'étais sûre, qu'il n'allait rien lui arriver dans l'immédiat. " Je ... suis désolée pour vous...» Je pourrais demander exactement ce qu'il s'était passé, mais bon, il avait sans doute déjà assez souffert et je n'allais pas en rajouter, tout de même ? Je finissais par passer ma main dans mes cheveux en fixant le regard de ce dernier laissant un sourire survoler mon visage. " Ce n'est peut-être qu'une impression... " Oui, ce n'était sans doute qu'une expression ? Enfin, j'espérais que non au final, j'adorais passer du temps avec ces deux-là, mais voilà, je devais simplement être là, face à cet homme qui me faisait craquer, je n'étais même pas sûre qu'il était conscient de son charme... ce qui le rendait encore plus séduisant pour le coup. Enfin. Il pensait que ma présence avait été bénéfique pour lui tout comme pour ana, j'espérais que oui, même si j'étais sûre qu'ils se débrouillaient parfaitement avant sans moi! Je n'étais en rien une marraine magique comme madame poppins. Je n'avais pas eu de réponse à ma question, ce qui avait pour cause de me frustrer pour le coup, j'avais horreur, de ne pas avoir de réponse à mes interrogations, surtout quand ces dernières étaient émises à haute voix. C'était frustrant. J'hésitais entre reposer la question ou me taire, mais je serrais un peu les dents souriant. " Alors cacher quoi ? " Peut-être qu'insister, n'était pas la bonne chose, mais je n'aimais pas quand on commençait quelques choses et qu'on lâchait au final pour nous laisser sur notre faim. Je ne m'attendais pas à cela, mais au final de dire que sa fille ira, mieux, de parler petit à petit on avait fini par se rapprocher, et ce qui arriva fût juste bouleversant. J’étais paumé, il avait lâché un petit pronom, alors que j'attendais une suite, mais non, il venait reprendre mes lèvres, alors que je me laissais aller à prolonger ce baiser. Je me laissais tellement aller, que je laissais ma langue se frayer un chemin vers la sienne, j'en oubliais la petite, cette crainte qu'on avait tous les deux à son propos. Je laissais mes mains se mettre dans sa nuque me collant un peu plus à lui. C'était comme un accroc à la drogue qui n'avait pas pu y toucher depuis longtemps bien que sa came était sous ses yeux jours après jours, ma situation était là même et c'était horrible.


       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 31/1/2015, 03:09


flashback hopital
Nicky & Thibault
Il est mal, atrocement mal et il ne sait pas quoi penser. Il repassé à son passé et il stress sur le présent. Oui, il ne sait pas vraiment comment vivre le moment actuel. Il est au plus mal et il le serait sans doute davantage si jamais il avait été seul. Mais non, Nicky est là et il ne risque pas de se plaindre. Il a ce besoin d’elle à ses côtés qu’il ne saurait l’expliquer. « Merci ! » Se contenta-t-il de dire avec honnêteté. D’ordinaire il n’aurait rien dit parce qu’il n’a pas envie de ressentir de la pitié et de la tristesse auprès des personnes pouvant savoir qu’il a perdu sa jeune sœur mais là il sent en elle de la compassion, comme si elle comprenait sa tristesse malgré les années qui passe. Alors forcément, il n’a pas envie de l’envoyer bouler, bien au contraire. Elle a cette présence dans son regard, c’est peut-être stupide mais il a l’impression d’être proche d’elle sans même le dire ou qu’ils aient besoin de se parler. Enfin, ils ont tout le temps cette sorte d’attirance même s’il y a des bizarreries. La preuve, parfois il ne sait pas comment s’adresser à elle de peur de mal parler. Il a franchement la sensation d’être un adolescent et pourtant, il est papa trentenaire, autant dire qu’il y a une longue marge entre l’ado et le Thibault actuel. « Je ne sais pas, on ne peut pas vraiment le savoir de toute façon. La situation est telle qu’elle est » Et il ne la changera pas, point ! Bon ok, il ne sait pas comment serait leur vie sans elle, si elle serait mieux ou moins bien mais bon, puisque leur situation est comme ça, à quoi bon penser au fait du contraire. Thibault est content de la situation, du moins de leur vie actuelle non pas ce qu’il se passe en ce moment bien au contraire. Pourtant, aussi stressé qu’il puisse être, il ne peut s’empêcher de la fixer et plus encore. « T’es tellement belle » Fini-t-il par admettre en venant lui caresser délicatement la joue. Bon pour le coup il n’a pas vraiment répondu à sa question puisqu’il ne peut vraiment cacher le fait qu’elle soit belle, tout le monde peut très bien le voir. Mais bon, qu’il admette son attirance ou le fait qu’il la trouve belle c’est la même chose non ? Bon ok ce n’est pas pareil mais ce n’est pas dans ses habitudes d’admettre ce genre de chose. De toute façon ce n’est pas vraiment le sujet puisque finalement, qu’il le dise ou non ils sont actuellement en train de s’embrasser et c’est loin d’être un baiser pure et chaste que peuvent s’échanger un employeur avec son employé. Là, il n’est pas en train de réfléchir, sinon il serait déjà parti. Non pas parce qu’il ne veut pas l’embrasser mais plus parce qu’il se serait senti responsable et stupide d’agir de la sorte à cause de cette fichu faiblesse dans laquelle il se trouve. La collant contre lui en passant ses mains sur ses hanches pour la garder auprès de lui, il ne pensait pas oser cette proximité, que ce soit leurs langues s’entremêlant ou la toucher de la sorte. Mais là il oublie tout mis à part cette envie soudaine. Avec l’un de ses bras, il tente de trouver le mur et une fois celui-ci trouvé, il vint la coller entre le mur et lui, ne la lâche pas d’un seul millimètre. C’est mal, il le sait mas il ne peut s’empêcher, c’est plus fort que lui. Finalement, voulant retrouver un minimum de souffle, il se décolle de lui, du moins ses lèvres alors que son corps est toujours collé contre elle. Il la regarde dans les yeux et il ne sait pas quoi dire à cet instant…


electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 31/1/2015, 19:56


flashback hopital


Thibault &  Nicky



   Je ne sais pas pourquoi ,je me sentais aussi mal pour le coup. J'avais mille et une questions en tête, je ne pouvais pas faire sans ces dernières cela étaient impossible pour le coup. Je ne pouvais pas faire sans. Je tenais atrocement à cette petite fille, mais non pas seulement à elle, aussi à son père, ces deux-là étaient tout bonnement attachant. Alors, comment aller bien si au final, eux n'allait pas bien ? Je ne le pouvais pas. Je ne concevais pas d'aller bien sans savoir si la petite blonde allait bien. Je glissais ma main dans mes cheveux, toutes mes répliques étaient présentes pour rassurer le père, tenter de lui faire comprendre que tout allait bien se passer, mais au final, j'en savais quoi sérieusement ?J'en savais rien et je m'avançais .. Heureusement, que je n'étais pas infirmière ou autre chose du style, je me ferais taper sur les doigts. Ne jamais promettre quelques choses aux patients. Enfin, pour le coup, je suis sûre de moi, même si je n'allais pas employer le jamais dans mes phrases pour le coup évitant de nous porter la poisse, surtout pour la petite pour le coup. Bref. Je ne faisais que penser et pour le détendre plus , j'avais décidé de lui proposer un tour dehors, ce n'était que pour son bien de prendre un grand bol d'air frais. Il avait soumis l'idée que sans moi leur vie serait bien différente, mais je trouvais qu'il s'en sortait parfaitement sans moi, ce qui ne voulait pas dire qu'il devait me rendre ma liberté ou me renvoyer ! Je ne voulais pas partir. J'adorais Paris, mais aussi cette famille. Bien trop, j'en étais largement consciente .. Je ne voyais pas Thibaut comme un simple employé, je voyais tellement plus. Je ne devais pas voir ce genre de chose, ressentir de l'envie pour lui et pourtant c'était bel et bien ce que je faisais .. Impossible de faire autrement ce mec était parfait en tellement de point. Ou alors c'était mes yeux qui parlaient pour moi. Je n'en sais rien, mais je n'avais pas vu de quelconque défaut pour le moment chez le père de famille. " Non, on ne peut pas le savoir sauf si on revient en arrière pour vérifier ce que vous dites est vrai .. Et je crois que pour le coup, désolée, mais vous avez tort. Vous êtes un bon père, alors ana s'en serait parfaitement sortie sans moi ! Vous faites tout pour elle et j'admire ça. " J'étais honnête , ça c'était clair. Je ne pouvais pas plus l'être, bon si en avouant mon attirance, mais non, ça ira on passera sur cette option. Enfin, de toute façon tenté de savoir comment aurait été si ou cela sans moi ou avec moi cela nous avançait en rien. Au pire, on s'en fichait non ? Bref, je glissais mes doigts dans ma poche de jean alors que ma seconde main était sur l'épaule de l'homme. Je ne m'attendais réellement pas à un tel aveu, mais ce dernier faisait un bien énorme. Je mordais ma lèvre, ses mots venaient de faire naître une sorte de papillon dans mon estomac , alors que je souriais sans doute bêtement, en même temps, je ne me voyais pas changer de sourire, vu que c'était le plus sincère qui était apparu de lui-même pour le coup. " Merci .." Je n'étais pas sûre de devoir répondre pour le coup, mais j'avais fini par le faire. Mon regard dans le sien .. Je n'avais d'autre choix que de me laisser aller sans réfléchir, car ça gâcherait ce moment pour le coup. Un baiser aussi passionné que ceux des adolescents finissaient par naître entre nous, nos langues s'entremêlaient dansant un tango rapide et doux à la fois, alors que je finissais par me retrouver contre le mur froid de l'hôpital, collé à Thibaut. Je ne voulais pas penser et mon esprit l'avait saisi, vu qu'aucune question ne parvenait à venir ternir ce moment. Je fus presque triste de sentir ses lèvres loin des miennes. Mon regard ancré dans le sien ,j'en profite pour reprendre un peu d'air et de finir par revenir à lui pour l'embrasser ... car je sentais que si il parlait j'allais souffrir, que je n'allais pas m'en remettre.


       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 8/2/2015, 19:03


flashback hopital
Nicky & Thibault
Parler de sa sœur c’est une première pour lui et faut réellement qu’il soit au plus mal pour y penser et n parler. Bien sûr c’est un évènement tragique qu’il ne peut sortir de son esprit mais il essaye d’oublier, d’aller de l’avant et c’est mieux pour tout le monde. Mais là, le simple fait de savoir sa fille dans une salle d’opération entourée de médecin, même si la blessure qu’elle a eue n’est que minime il ne peut s’empêcher d’avoir peur mais aussi de penser à sa sœur partie trop tôt par sa faute. Heureusement là il n’est pas tout seul, Nicky la soutient et a eu la bonne idée de l’emmener dehors prendre l’air. Il devenait fou à l’intérieur, pas sûr qu’il arrête totalement de stresser comme un malade en extérieur mais c’est déjà ça. Heureusement qu’il n’est pas seule, Nicky a se pouvoir qui arrive à le calmer totalement alors forcément ça l’aide sans même qu’elle ait besoin de lui dire quoi que ce soit, sa simple présence lui suffit amplement. Thibault a tendance a aimé la solitude, en général ça le détend mais là c’est bien le contraire, il sait qu’il a besoin d’elle à ses côtés. Non pas plus que le lien qui les unit mais juste sa présence, ici devant cet hôpital ou encore chez lui auprès de sa fille. « Ouais on ne peut pas et ça ne sert à rien de le savoir de toute façon. La situation actuelle va parfaitement bien. Anael va très bien la plupart du temps et c’est très bien ! » Oui la plupart du temps, pas tout le temps la preuve puisqu’elle se trouve à l’hôpital. Elle s’est fait mal à l’école, ni avec lui ni avec elle donc tous les deux semblent bénéfique pour elle. Peut-être même un peu trop parce que pour le coup il ne fait que l’observer et de rapprocher. Lui disant qu’elle est jolie, il le pensait et il sait que c’est mal parce que là, la simple envie qu’il a c’est de l’embrasser. Envie qu’il ne put empêcher de se réaliser très longtemps puisqu’ils se sont limite jeté l’un sur l’autre, la moindre parole, d’un simple regard. Mettre son esprit sur off c’était une manière pour lui d’agir sans que la raison ne revienne et qu’il y mette un terme. Parfois, il faut agir avec le cœur et non avec la tête. C’est bien de prendre des décisions réfléchis mais lorsqu’on est trop sage, le simple fait de ne pas faire d’erreur ne nous fait pas avancer et ce n’est pas de cette manière qu’on finit heureux. Il n’écoute que cette attirance pour la jeune femme dont il est conscient qu’il a toujours eu depuis leur rencontre sur le net pour voir si elle était compétente, avant même de la voir en vrai mais jusqu’à il n’a pas tenté, la raison prenait le dessus à chaque fois et là actuellement non fort heureusement. Enfin ça dépend pour qui, pour les bouchent qui se découvrent, pour leurs pulsions c’est une très bonne chose mais après coup ce n’est pas certain que les regrets non pas d’avoir embrassé l’autre mais plutôt en se remémorant pourquoi elle vit chez lui et donc que ce n’est pas le comportement à avoir l’un avec l’autre quand on connait la situation. Il n’est pas marié, elle n’est pas mineure mais quand même, ce n’est pas conseillé pour tout le monde et surtout pour sa fille. Pourtant, là ce n’est point à sa fille qu’il pense à cet instant, ni même où elle se trouve. Après coup il s’en voudra c’est certain mais non, même pas le temps de réfléchir alors qu’il reprend son souffle que ses lèvres retrouvèrent le chemin de celle de Nicky, retournant alors le doux parfum praline de ses lèvres. Il en devient accroc et ce n’est pas bien, quand on est accroc ça fini mal de toute façon mais là, la bloquant contre le mur, ses mains sur ses hanches. Ce n’est ni le lieu, ni le moment et il le sait mais il ne peut s’empêcher, il est comme relier à elle. Finalement, se détachant d’elle une nouvelle fois, il l’observa dans les yeux sans rien dire ni rien faire. S’il parle il va regretter, s’il part aussi et pourtant il se retient de l’embrasser encore et encore parce que sinon elle va devenir pire que sa drogue et ça, c’est mal. « Je… » Il ne sait pas quoi dire alors pour le coup il aurait u se la fermer totalement.



electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 14/2/2015, 17:12


flashback hopital


Thibault &  Nicky



   
Je ne savais pas exactement ce qu'avait caché le jeune homme sur sa sœur, mais je savais pertinemment, que ce n'était pas facile de gérer et de s'occuper de sa famille pour le coup. Oui, comment expliquer notre famille quand on a vécu des drames qu’on n’arriverait même pas à s'expliquer nous-même ? Impossible, tout bonnement impossible à faire. Je ne pouvais pas me résoudre à parler de ma famille, en même temps c'était pire que le Titanic cette dernière, à quoi bon en parler ? Cela ne servait à rien pour le coup, il fallait avancer, garder les bons côtés de notre vie si cela était possible ce que j'avais du mal à croire pour le coup. Enfin, je glissais ma main dans mes cheveux, repenser à mon passé dans mon ancien pays qui allait redevenir le mien quand je quitterais la France, je devrais m'y refaire à cette dernière. Ré-apprivoiser tous les drames de cette dernière avec peine sans doute, mais je ferais avec forcément. Je l'avais toujours fait. Souffrir, on pouvait le faire et je le ferais encore, même en silence, je ne pourrais guère faire autrement de toute façon. Sinon, je serais sans cesse coincée dans mes émotions que je n'arrive pas à me défaire. Bref, je devais cesser d'y penser, pour le moment j'étais là pour Ana et Thibaud rien d’autre. J'avais hâte de revoir le sourire de la petite fille qui me faisait tant sourire , c'était compliqué, mais c'était la vie après tout. Cette petite avait une âme tellement pure, elle avait été protégée du départ de sa mère, elle avait été soutenue par son père ! Cet homme était tout bonnement le père que j’aurais aimé avoir, même si ce que je ressentais pour ce dernier n'était en rien quelque chose de très paternel, mais bien une grande attirance, mais cette dernière je la taisais ... car ça datait de bien avant de le voir en vrai, à force de parler avec lui sur le net , le voir si aimant à travers ses mots, cela m’avait séduit, mais ce n'était pas faisable et cela n'arriverait sans doute jamais. " Oui c'est sûre, il ne faut pas se prendre la tête avec des "si», des "pourquoi" et autre connerie du style tant qu'elle va bien et qu'elle s'épanouie parfaitement dans son petit monde qui est le sien et que vous lui créez. " Passer du tutoiement au vouvoiement, je ne faisais que ça en ce moment. Je jouais à la roulette russe ou quoi ? Enfin. On était d'accord, que cela ne servait à rien de parlementer dix ans sur le fait que si je n'étais pas là, il se démerderait parfaitement ! En même temps, je n'étais pas forcément un exemple, et d'autres filles auraient pu s'en occuper aussi bien voir mieux ? Enfin, je me dénigrais un peu la pour le coup. Mais, fallait l'avouer, que je n’étais pas la meilleure, comme toujours chacun avait meilleur que lui, même si certain pensait que cela n'hésitait pas. Tout avait fini par s'enchainer assez rapidement. Un compliment, puis des lèvres s'effleurant alors que des doigts se perdaient dans ma chevelure. Comment expliquer cette envie inouïe de l'embrasser et de me coller à lui. Ça c'était fait tout seul pour le coup, j'avais largement apprécié ce câlin, cette envie d'être à lui. Mais, ce n'était pourtant que des baisers, on n’avait pas su s'en faire qu'un, comme si c'était du nutella qu'on amenait à notre bouche. Une drogue qui prenait directement pour le coup. Mes mains avaient fini apprendre place sur le jeune homme, prenant possession de chaque parcelle de son corps, je me laissais aller et je n'étais pas là seule .Ses lèvres étaient d'une douceur inexplicable par des mots, c'était tellement appréciable. J'avais tellement adoré, mais chaque bonne chose avait une fin ? Mais, je voulais encore en profiter. Il n'avait pas dit grand-chose mise à part un pronom personnel : je. Je le regardais caressant du bout des doigts ses lèvres n'osant même plus à l'entente de sa voix venir rechercher ses lèvres. Je pinçais les miennes sentant les papillons dans mon estomac s'emballer. " Pardon ? " Demandais je si c'était ce qu'il voulait dire, j'aurais peut-être dû me taire. Ou Pas.


       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 6/3/2015, 05:47


flashback hopital
Nicky & Thibault
Avant que Thibault ne l’engage pour s’occuper de sa fille alors que Nicky se trouvait encore en Australie à cette époque, ils ont beaucoup discuté à travers leurs écrans non pas pour faire une nouvelle rencontre mais bel et bien pour s’assurer qu’elle était la bonne pour s’occuper de sa fille sans qu’il n’ait besoin de se faire du souci vingt-quatre heures. Les nounous qui kidnappent les enfants qu’ils gardent, ça n’arrive pas que dans les films et les séries malheureusement. Faudrait sérieusement qu’il arrête de regarder les informations et lire les journaux car pour le coup, mis à part pour avoir peur, ça ne lui a rien fait d’autre. Enfin bref, pendant longtemps il lui a parlé, c’est sans doute la seule avec laquelle il a le plus échangés durant un moment mais ça prouvait bien que c’était la bonne. Il avait beaucoup de possibilités, il aurait pu engager n’importe qui, en France, comme Angleterre ou autre et c’est bien Nicky qu’il a engagé c’est pour dire. Tout cela pour dire qu’ils ont beaucoup parlé tous les deux et pourtant quand on y regarde plus en détail, ils ne se connaissent pas. Nicky le voit comme un père qui aime sa fille et qui travaille beaucoup, lui tout ce qu’il sait de la belle Australienne c’est de là d’où elle vient, quelques petits détails mais pas plus. Il faut croire que tous les deux dont tous les deux très secrets sur leur passé et puisque tous les deux savent parfaitement ce que c’est de ne pas vouloir s’ouvrir, ils ne posent pas de question. Thibault ne sait pas vraiment pourquoi mais il se sent plus en confiance avec la nounou de sa fille plutôt que certaines personnes qu’il connait pourtant des années alors dans un sens il ne comprend pas vraiment pourquoi. Peut-être est-ce parce que la jeune femme a des pouvoirs, ouais ça doit être ça. Non pas que Thibault la prend pour une sorcière loin de là mais elle a un pouvoir qui fait parler tous les hommes. Non pas que Thibault soit tous les hommes mais il ne pense pas être le seul à être totalement sous son charme, comme si elle était une sirène. Sauf que lui la différence c’est qu’il ne dira jamais ô grand jamais qu’il la trouve tout à fait attirante parce qu’elle vit avec lui et sa fille et s’occupe de cette dernière. Il aurait pu sortir l’argument de son âge mais ce n’est pas du tout cela qui le repousse, il a toujours été du genre à dire que l’âge ce n’est pas le plus important. « Comme on dit, avec des si on refait le monde ! » Oula, Thibault deviendrait-il philosophie ? Ouais non ce n’est pas vraiment son style « Tant qu’elle est heureuse moi ça me va ! » Sa fille c’est sa bataille, c’est la personne la plus importante dans sa vie et ça ne le sera encore toute sa vie et il le sait. Il n’était pas prêt à devenir père à l’époque mais aujourd’hui il n’imagine pas sa vie sans sa fille. Tout ce qu’il fait dans la vie, toutes les décisions prises, c’est pour sa petite princesse. Pourtant là tout de suite alors qu’elle se trouve à l’hôpital ; il a surement lui aussi le cerveau endommagé étant donné qu’il se laisse totalement allé, là en l’occurrence avec Nicky étant donné que leurs lèvres ne font plus qu’un. Son cerveau ne réfléchit plus une seule seconde. Une drogue, une délicieuse drogue et il ne sait même pas comment faire pour s’en détacher et il n’est même pas certain de vouloir tout arrêter. Pas encore, pas alors que ses pulsions prennent une nouvelle fois le dessus. Ils sont là, devant l’hôpital donc autant dire qu’ils ne sont pas dans un autre des plus intimes mais encore une fois il ne réfléchit pas. Une fois leurs lèvres détachées, il ne sait tellement pas quoi dire. S’excuser ? Non il n’est pas désolé d’avoir fait ça et pourtant il ne sait pas quoi dire. « Je… » C’est bien, il connait au moins ce pronom personnel. « Monsieur Schmitt ? » Une infirmière est venue les sortir de leurs pensées, les remettants les pieds sur terre. « Oui c’est par rapport à ma fille ? » Ses pensées sont immédiatement revenues et inconsciemment, il est venu serrer la main de Nicky, s’inquiétant immédiatement d’avoir de mauvaises nouvelles.



electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
l'elixir de nina ricci

JE RESSEMBLE À : nina dobrev

CRÉDITS : angie

PSEUDO : LKD


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 24/3/2015, 16:59


flashback hopital


Thibault &  Nicky



    Certaine rencontre ne se font pas en face à face, dû au hasard. Non, c'était loin d'être le cas pour ma rencontre et mon arrivée dans la vie de Thibault et Ana. J'avais posté mon profil sur un site, puis n'ayant pas de proposition qui me donnait réellement envie, j'avais fini par regarder par moi-même pour trouver un endroit et une famille qui me donnerait encore plus envie de quitter l'enfer dans lequel je vivais. J'avais fini par tomber sur le profil de ce père de famille, qui avait l'air passionnée par le bonheur de sa fille et rien que ça m'avait charmé. Je ne pouvais pas ne pas me proposer pour cette personne. En plus j'avais été surprise qu'il décide de me parle, on avait parlé de tout échangé sur des choses qui n'avait pas forcément lieu d’être, mais sans doute que c'était mieux de débarquer chez une personne que je connaissais parfaitement. Après tout, j'allais faire confiance comme ça ? J'avais envie de dire, qu’au vu de ce que j’avais pu vivre avec mon père c'était toujours mieux qu'autre chose. Je finissais par me dire que tout cela était un coup du hasard, un coup magnifique, mais que c'était surtout un beau rêve. Oui, j'avais un gros béguin pour mon patron, j'avais l'impression d'être dans un mauvais téléfilm, il manquerait la femme qui me soupçonnait de charmer son mari, mais bon, je ne tentais rien, car j'étais là pour Anaël et non pas pour me mettre dans le lit de mon boss. Même si c'était compliqué. Mais, je savais que les sentiments pouvaient partir au bout d'un moment, donc ça finirait par aller mieux avec le temps, j'aurais oublié le charme de Thibault. J'en doutais un peu pour être honnête, mais ça sera tout aussi bien. " Ouai, et on y arrivera pas... et surtout pas à changer les choses. " Sinon, moi ma vie serait différente depuis bien des années, je me sentirais mieux, j'aurais pu avoir une autre famille, une famille digne de ce nom qui m'aurait prouvé son amour à chaque fois que j'en avais ressenti le besoin. Je mordais un peu ma lèvre, ce moment avec lui pour consoler le jeune homme aurait dû me faire du bien, me faire un bien fou même, mais rien. Je ne comprenais pas. Je pensais à sa fille, je tentais de le rassurer, mais je peinais à me sentir mieux grâce à mes mots. Je ne pouvais pas lui dire que je me sentais aussi touché par tout ça que lui. " Elle l'est avec vous... croyez-moi elle a de la chance d'avoir un père comme vous " Disais-je en mordant un peu ma lèvre repensant inévitablement à mon père. Je glissais mon regard dans le sien et ce fût là que tout dérapa. Des baisers, un manque d'air clair, mais rien à faire. Ce petit moment s'arrêta et je me retrouvais le cœur battant à une vitesse folle, ne sachant quoi faire, quoi dire ou comme réagir, seul un sourire était sur mes lèvres. Je n'évitais pas son regard, j'aurais pu me noyer dans ce dernier, mais je me retenais soufflant un peu avant d'entendre l'infirmière arriver, elle venait surtout de nous sauver la vie ? Un moment long et silencieux. Enfin, c'était compliqué. Je souriais et écoutais les deux personnes parler pour savoir où ça en était avec la petite. " Oui c'est par rapport à votre fille, elle est sortie du bloc, il faut juste qu'elle se réveille tout va bien pour elle, on vous attend. " Je le regardais laissant partir la jeune femme et là, je prenais mon courage pour enfin parler. "Je vais vous laisser aller la voir, je reviendrais plus tard. " Je fuyais comme une gamine de quinze ans.
       
luckyred.


Nicky &  thibault
Il ne faut pas trop se protéger, sinon on ne ressent plus rien. Notre cœur devient de glace, on n'est plus qu'un mort vivant et la vie perd à jamais toute saveur.LUCKYRED

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'adore de dior

JE RESSEMBLE À : Dave *bave* Annable

CRÉDITS : Fluffy Paws

PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital 8/4/2015, 00:15


flashback hopital
Nicky & Thibault
Qui aurait pu imaginer que Thibault pouvait être famille ? Lui qui s’est séparé de sa famille il y a des années maintenant et a limite coupé tous les liens qu’il avait avec eux lorsque sa jeune sœur est morte. Les coups de fils sont rares, seulement lors des fêtes ou encore les anniversaires mais très vite les blancs dans les conversations s’installent. Depuis qu’il est papa il a changé mais c’est parce que c’est sa propre famille. Ils ne sont que deux c’est vrai mais c’est bel et bien une famille. La sienne, sa fille et lui et le simple fait d’imaginer de la perdre c’est une grande souffrance. Pourtant ce n’était qu’une chute, rien de bien grave. Les médecins doivent voir ce genre de choses tous les jours mais il en devient paranoïaque. Il pense comme un père qui a peur de perdre sa fille alors on peut quand même le comprendre, il n’a pas vraiment toute sa tête pour réfléchir. « Ouais c’est sûr. Ça serait plus simple mais bon c’est la vie ! » Inutile d’y penser, ce n’est qu’une utopie, ils ne peuvent pas changer le monde alors ça ne serait pas à grand-chose de l’imaginer. Mais bon, y penser c’est quand même humain. Tout le monde a droit de le faire mais lorsque c’est le cas, Thibault essaye de se calmer lorsqu’il commence à y penser pour revenir à la réalité et ne pas rêver de quelque chose qui n’existe pas. « Ça fait toujours plaisir d’entendre ce genre de chose. Surtout que tu es bien placée pour dire cela objectivement ! » Il ne connait pas sa vie mais il sait que Nicky est quand même la mieux placée pour juger son rôle de père. Après tout elle les voit au quotidien, il la paye mais bon, elle n’est pas obligée de dire qu’il est un bon père si jamais il ne l’est pas. Et puis surtout, elle est avec Anael la plupart du temps, plus que lui alors elle voit bien si elle est heureuse. En tout cas, ce n’est pas à elle à qui il a pensé mais plutôt à lui lorsqu’il a écouté son désir pou la jeune femme et ne s’est pas gêné pour venir capturer ses lèvres et ce plus d’une fois. Le temps s’est en quelque sorte arrêté, si bien qu’il ne savait pas combien de temps se sont passés pendant ce moment de faiblesse, ou bien cette pulsion. A vrai dire il ne sait même pas y mettre un nom alors autant dire qu’il est trop paumé pour dire quoi que ce soit. Même ses pensées se perdent toutes seules. C’est pourquoi, l’infirmière venant le chercher l’a quand même bien aidé même si pour le coup ses pensées se sont reconcentrées sur Ana et personne d’autre. Il sentit son cœur rebattre dans sa poitrine en sachant que tout allait bien pour elle. « Merci, merci… » Il aurait pu continuer des heures, l’envie d’aller la voir et s’en assurer de ses propres yeux. Il pensait y aller de suite mais en entendant Nicky derrière lui, il fut encore plus paumé. « Euh ouais je ferais mieux d’y aller. » Ca c’est sur même mais ce n’est pas la chose qui le retint là tout de suite. « Tu peux venir, elle sera contente de te voir à son réveil. Ou alors je te tiens au courant. » Elle est libre de faire ce qu’elle préfère, il n’est personne pour choisir pour elle surtout qu’il est paumé donc après ses baisers il ne sait pas vraiment ce qui est le mieux à faire, qu’elle vienne avec lui ou qu’elle s’éloigne. Autant dire qu’il est paumé mais là la seule chose à faire c’est aller voir sa fille, avec ou sans Nicky.



electric bird.


"You & I    "
Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thibault { flashback hopital

Revenir en haut Aller en bas

Thibault { flashback hopital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Chartre de l hopital militaire de l'ost Artésien
» Operations de protection du Morne l'Hopital
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Thibault Josselin est en garde à vue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 05 :: rps-