Partagez|

FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:25



felix le mercier featuring tyler blackburn

« Aime d’avantage la vie, le bonheur sera ta récompense. »

NOM :le mercier. PRÉNOM : felix. SURNOM : chaton ou minou en rapport avec son prénom. ÂGE : vingt-cinq années déjà. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : vingt-six août 1989 à Toulouse. ORIGINES : français et polynésien. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuel. STATUT CIVIL : célibataire. ÉTUDES/MÉTIER : vendeur dans une boutique de skate. PASSION(S) : skate - surf - snowboard - lire - voyages - fête . GROUPE : l'élixir de nina ricci. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTÉ : Personnage inventé et lien d'Ambre Clément.

CARACTÈRE :attentionné - bavard - confient - courageux - franc - gentil - gourmand - impatient - joueur - naïf - nerveux - sociable - "sadique" - taquin - tendre - vivant - vrai. TICS ET TOCS : se mord les lèvres quand il est énervé - ne reste jamais en place - se caresse la barbe quand il réfléchis  - se recoiffe souvent - vérifie trente six mille fois que les portes sont bien fermées - chante et danse toujours sous la douche - lèche toujours ses assiettes quand il a fini ses plats.


j'envoie des bons baisers de paris

QUEL EST L'ENDROIT QUE TU PRÉFÈRES A PARIS ? ô le parc de la butte du chapeau rouge, c'est certainement lui mon endroit favoris. C'est un parc totalement décalé par rapport au reste de la ville: peu fréquenté, sans bruit... Je m'y rends assez souvent pour pouvoir me poser tranquillement et y lire un livre sous un arbre. QU'EST-CE QUI TE PLAÎT LE PLUS DANS LE FAIT DE VIVRE ICI ? ce que j'aime par dessus tout dans la capitale française, c'est qu'elle est remplie de cultures différentes et on y découvre toujours des choses nouvelles. J'ai l'impression de voyager chaque jour alors que je n'ai pas changé de ville, de pays. C'est le gros point fort de Paris. ET CE QUI TE PLAÎT LE MOINS ? cependant la ville possède un gros point noir: sa population. J'ai l'impression de vivre dans une film en accélérer et que jamais on appuie sur le bouton pause. Alors que les autres sont restés en accélération, et que toi tu es en lecture normale, tu as l'impression de déranger, et de ne pas faire parti du même monde qu'eux. POUR FINIR, DÉCRIS LA CAPITALE EN TROIS ADJECTIFS : culturelle - massive - galère.
..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:28



être parisien, ce n’est pas être né à Paris, c’est y renaître

« Ne confonds pas ton chemin avec ta destination. Ce n’est pas parce que c’est orageux aujourd’hui que cela signifie que tu ne te dirige pas vers le soleil. »



Toulouse
Je me souviens que ma mère disait que c'était le plus beau jour de sa vie, le jour où elle s'est mise à croire en la vie. Après tant de malheurs, voilà que le plus beau cadeau (la vie) lui avait été donné. Elle avait perdu son dernier parent, et le dernier membre de sa famille deux ans auparavant. Perdre son père l'avait anéanti, c'était son soutien, celui qui lui rendait le sourire alors qu'elle l'avait perdu lors de l'annonce d'une tumeur au cerveau. Elle était jeune, trente-deux ans, quand elle apprit qu'elle avait un cancer, mais elle fit la promesse de se battre coup que coup. Elle prit tous les rendez-vous possibles et fit toutes les chirurgies nécessaires pour survire. C'est ainsi qu'elle rencontra mon père le docteur Le Mercier, grand chirurgien neurologue de Toulouse. Improbable, mais vrai, elle tomba follement amoureuse de lui alors qu'il avait une femme, elle le vit de nombreuses fois en secret. Elle disait qu'ils étaient heureux de vivre un amour caché, et que pour rien au monde, elle n'aurait voulu le dévoiler. Certes, mon père ne voulait pas le dévoiler par peur de perdre sa famille et de perdre sa renommée dans son hôpital, ma mère disait que c'était pour elle une façon de se sentir encore plus vivante. Un an après leur premier rendez-vous, ma mère est tombée enceinte de moi. Ce n'était pas voulu, c'était un accident qu'elle n'a jamais regretté. Quand elle annonça la nouvelle à mon père, lui s'était apparemment décomposé. Il ne voyait pas ça d'une bon œil, et n'était pas pour que ma mère me mette au monde. Il pensait avant tout au fait que ça allait avoir de grandes répercussions sur sa famille, et que leur amour allait être découvert par tout le monde. Ma mère n'était pas d'accord avec lui, elle ne voulait pas m'abandonner, elle savait qu'elle allait réellement reprendre goût à la vie en me mettant au monde. En me gardant, elle avait mis fin à la relation qu'elle avait avec mon père. « Je l'aimais énormément, mais tu sais, je t'aimais et je t'aime beaucoup plus encore. », c'est ce qu'elle ne cessait de me répéter chaque jour. Elle n'avait pas revu mon père depuis le jour où elle lui avait annoncé qu'elle allait me garder. Il avait changé de médecin et ne fréquentait plus les endroits où ils se rendaient ensemble. Elle était triste et heureuse à la fois, c'était des sentiments qui se mélangeaient en elle, mais elle voulait se battre avant tout. Elle me donna naissance le 26 août 1989, « le plus beau jour de ma vie », me disait-elle sans cesse. J'étais fier d'avoir une mère comme elle, une battante. Je me fichais de ne pas connaître mon père, de ne pas avoir de famille vivante autre qu'elle. J'étais heureux de vivre mes journées avec elle. Je savais qu'elle était gravement malade, mais je ne savais pas à quel point. Aucune mère au monde ne dira à son enfant qu'elle est tellement malade qu'elle peut mourir à tout instant, au contraire, elle le cache et fait comme si tout allait bien. Je savais qu'elle était malade non pas parce qu'elle me l'avait dit, mais parce qu'elle était constamment fatiguée, qu'elle vomissait régulièrement et qu'elle allait souvent à l'hôpital. Ce ne sont pas de souvenirs douloureux, parce que j'étais un enfant, et je comprenais peut-être ce qu'il se passait, mais je me disais qu'elle était forte et qu'elle allait toujours revenir avec moi à la maison. Jusqu'au jour où j'ai fait la rencontre de mon père. J'avais à peine sept ans quand je l'ai vu pour la première fois. Maman était de plus en plus malade, nous étions sortis prendre l'air et nous nous étions installés sur la terrasse d'un café au niveau de la place Saint George. C'était assez bizarre de sortir et de s'asseoir prendre un verre alors qu'on ne le faisait pas en ce moment. Elle était bien trop faible pour le faire. Un homme était venu nous rejoindre, il s'était alors présenté « Bonjour jeune homme, je m'appelle Bruno ! Mais dis-moi, tu en as un beau jouer ! ». Par la suite, on le voyait assez régulièrement et c'est comme ça que j'ai compris que ma mère allait bientôt partir et que je venais de faire la rencontre de mon père. Je ne m'étais pas trompée, parce que trois moins plus tard ma mère est morte sur la table d'opération. Elle avait rendu son âme et n'avait plus la force se battre.


Paris
Après la mort de ma mère, ma vie a totalement basculé. J'ai dû déménager dans la capitale, changer d'école, me faire de nouveaux ami, vivre au quotidien dans une nouvelle maison, et par-dessus tout vivre avec mon père. J'ai dû déménager dans la capitale, changer d'école, me faire de nouveaux amis, vivre au quotidien dans une nouvelle maison, et par-dessus tout vivre avec mon père. J'étais bien trop petit pour prendre n'importe quelle décision, alors on l'avait prise à ma place. J'aurai préféré rester vivre chez Natalie, la meilleure amie de maman, mais ce ne fut pas le cas. Nous sommes restés trois semaines à Toulouse avant de partir pour Paris. Il m'a laissé un peu de temps avant de tout quitter, et vivre une nouvelle vie. Il m'avait dit « Je sais que ce n'est pas facile, mais tu vas voir, on sera bien toi et moi à Paris. » Je trouvais cela assez étrange de suivre quelqu'un juste parce qu'il était mon père et qu'il avait de bonnes conditions, alors que je ne le connaissais pas plus que ça. Cela faisait pas longtemps que le connaissais, et voilà que j'allais vivre tous les jours avec lui. Je ne voulais pas partir de chez moi, j'y avais toujours vécu, mais cela faisait près de quatre ans qu'il était parti là-bas. Il avait eu une grosse promotion et avait dû quitter la ville rose pour la capitale. Il vivait dans une luxueuse petite maison dans Montmartre avec pour seule compagnie son bulldog anglais. Sa femme l'avait quitté quand elle a su qu'il avait eu une liaison avec ma mère que de cette liaison était née un enfant. Elle avait pris leur fille et avait demandé le divorce. De temps en temps, je voyais Elisa, leur fille plus vieille de trois que moi. Elle était blonde avec des pommettes bien roses, je ne l'appréciais pas vraiment. C'était l'une de ces petites filles que je croisais souvent aux Carmes et qui me snobaient totalement. Elisa me toisait constamment, et me rappelait que je n'étais pas de son milieu. Je me fichais de ne pas faire partie de son ''milieu'', ma vie suffisait et je n'avais pas besoin de tous ces artifices. Peu m'importe que mon père soit un grand chirurgien ou qu'il soit millionnaire, j'ai très bien vécu sans tout ça jusqu'à présent alors pourquoi changer ma vie. Je ne comprenais pas vraiment ce but, et c'est bien plus tard que j'ai compris que c'était pour mon bien. Avec tout ce que j'avais vécu, il estimait que j'avais droit à quelque chose de meilleur. Il aurait pu ne rien dire à sa femme en ce qui concerne la liaison qu'il a eu auparavant avec ma mère et sur ma naissance, mais il l'a quand même faite. Il savait que j'aurai eu besoin d'aide, et qu'il ne me restait plus que lui. Il ne s'en voulait pas de pas avoir été présent avant, il me disait qu'il y avait souvent songé, mais qu'il n'avait pas eu le courage de le faire. Désormais, il me prédestinait un bel avenir, je suis allé dans les meilleures écoles de Paris. Il ne s'en voulait pas de pas avoir été présent avant, il me disait qu'il y avait souvent songé, mais qu'il n'avait pas eu le courage de le faire. Je n'ai jamais été un grand fan de l'école, je n'aime pas ce système et d'apprendre par cœur. Il voulait que je devienne un grand médecin, ou un avocat, enfin des métiers juste impossibles pour quelqu'un comme moi. Il voulait que je fasse de grandes études et que je fasse partie de l'élite. Pour lui les planches, c'est un loisir et il ne voit pas ça comme un métier, « Tu te moques de moi, tu me fais une mauvaise blague, dis-moi ! Tu ne comptes pas sérieusement vendre des planches à roulettes ou de je ne sais top quoi ? Ah oui, professeur, c'est bien ça ? De quoi ?! De snow ? Mais c'est quoi ça ? Arrête tes conneries Felix, si tu veux réussir dans la vie, comme moi, et bien faut faire des études ! Et tu ne vas pas y couper crois-moi ! ». J'étais tellement déçu qu'il ne comprenne pas la passion que j'avais pour le skate ou alors pour les autres planches. Maman avait toujours compris que j'étais fait pour ça. Elle m'emmenait quasiment tous les jours faire de skate, elle me regardait apprendre des figures et essayer jusqu'à être certain d'avoir vraiment réussi. Elle me soutenait et comprenait cette passion que j'avais en moi. Son soutien me manquait tellement ! J'avais l'impression qu'en quittant ce monde tout le soutient qu'il y avait autour de moi m'avait quitté. J'avais atterri dans un milieu que je déteste pas dessus tout, et je ne voulais pas du tout en faire partie. Il m'avait clairement fait comprendre que si je ne poursuivais pas les études telles qu'il l'avait prévu, je pouvais alors vivre ma vie, mais sans lui. Je savais très bien ce que cela voulait dire : dans un autre toit et sans son argent. Je me fichais bien de tout ça, à ma majorité, j'allais pouvoir accéder à l'héritage que j'avais par ma mère. Je prédestinais cette somme pour autre chose, mais je ne supportais pas l'idée de devoir vivre sous la direction de mon père. À dix-huit ans, je suis alors parti de chez lui, pour enfin vivre ma propre vie. J'ai fait un BTS du commerce pour pouvoir continuer à travailler dans la boutique de skate. Je n'en avais pas vraiment besoin étant donné que j'y travaillais déjà, mais on ne savait jamais. Je me suis pris un T3 que je partageais avec un ami. J'étais heureux de vivre la vie comme je l'entendais, personne ne pouvais m'arrêter. Trois ans plus tard, mon coloc m'a lâché pour partir vivre avec sa petite amie. Je lui avais bien proposé de vivre ici avec elle, mais étrangement, elle n'était pas d'accord. Je me suis alors mis à faire des annonces, et c'est comme ça que j'ai rencontré Ambre. Cette fille est extraordinaire, et je suis vraiment heureux d'avoir fait sa rencontre. Au départ, j'avais un peu peur de vivre avec une fille étant donné que je suis un peu bordélique. Ce ne fut pas tous les jours faciles, mais on rigolait bien. C'était une superbe colocation. Malheureusement, j'ai dû y mettre fin il y a un peu plus d'un an. Suite au cancer de ma mère, je fais chaque année des dépistages, et en 2013 une tumeur a été détectée au niveau de mon cerveau. J'ai commencé à prendre peur, même si je sais que je suis qu'au stade 1 et que je ne crains rien. Suite au cancer de ma mère, je fais chaque année des dépistages, et en 2013 une tumeur a été détectée au niveau de mon cerveau. Seulement, j'ai commencé à avoir peur, et je me suis dit que la vie était trop courte et qu'il fallait vivre la vie à fond ! Mon plus grand rêve était de faire le tour du monde si l'on peut dire. C'est avec une grande tristesse que j'ai annoncée à Ambre qu'on allait devoir mettre fin à notre collocation pour pouvoir partir réaliser mon rêve. Quelques jours plus tard, j'ai rassemblé mes affaires et a pris l'avion pour le Japon, ma première destination.


Le monde
J'étais devenue un vagabond, je changeais de pays tous les mois, je vivais dans des hôtels minables, j'enchaînais les petits boulots et essayais d'apprendre les langues. Je profitais de la vie, je la vivais au grand jour. J'avais cette facilité de pouvoir m'intégrer dans les différentes populations, cette facilité d'apprendre leurs cultures et leurs langues. Je ne regrettais pas d'avoir tout plaqué pour pouvoir réaliser mon plus grand rêve avant que cela soit impossible. Je sais très bien que ces saletés de tumeurs se développent assez rapidement, et que l'état de la personne se dégrade en un rien de temps. J'avoue que j'ai pris peur quand il m'a été annoncé que j'avais comme a eu ma mère une tumeur au niveau du cerveau. J'ai vite paniqué, je ne voulais pas subir le même sort qu'elle. Ce n'est pas la mort qui m'effraye, mais c'est tout ce qu'elle a subi, tous les différents symptômes qui se sont développés. La tumeur se développait dans différents airs du cerveau. Elle perdait des fois la sensibilité, oubliée certaines choses, et ne savais plus prononcer certains mots. J'avais l'impression d'avoir en face de moi un légume, et non plus une personne. C'était assez difficile de devoir faire comme si tout allait bien, alors que j'avais extrêmement peur pour elle. Je ne sais pas si je vais pouvoir être aussi forte qu'elle. Je sais que j'ai été son pilier lors de ses moments difficiles, mais ça a été tellement difficile à supporter. Je ne me vois pas demander à quelqu'un de supporter ce que moi-même, j'ai dû supporter pendant tant de temps. Fuir la réalité et vivre d'eau douce était la première option qui m'est venue à l'esprit. J'ai peut-être agi sur un coup de tête, mais je ne regrette pas d'avoir pris mes valises et d'avoir pris le premier avion qui partait pour l'Italie. Beaucoup n'ont pas compris ma décision et m'ont souvent répété que j'ai agi sans réfléchir et que c'était un peu bête de ma part. Non, je n'ai pas agi bêtement, j'ai pris peur de la situation et je ne voulais en parler à personne. Normalement, il ne devait pas avoir de soucis pour moi, la tumeur avait été enlevée, mais qui sait, elle allait peut-être revenir.
J'ai fait différents pays jusqu'à mon retour en France. Je suis allé dans le sud de l'Italie, la Grèce, l'Inde, l'Australie, le Japon, la Russie, le Canada, les USA avec l'Alaska et Miami, le Mexique, le Brésil et mon dernier voyage c'est réalisé avec la République d'Afrique du Sud. Je voyageais via différents moyens de transport, dont le plus souvent l'avion. J'en garde de magnifiques souvenirs de tous ces voyages que j'ai pu réaliser en si peu de temps. J'ai appris beaucoup de choses dont l'autonomie. Seul, je devais tout gérer par moi-même et me débrouiller tout seul. Ça n'a pas tous les jours été facile. Des fois, je ne trouvais aucun emploi et je devais aller de ville en ville pour en trouver un. D'autres fois, il était difficile de se faire accepter au près des autres. Je n'étais qu'un étranger pour eux, et ils avaient peur de me faire confiance. Je le comprends, qui disait que j'étais digne de confiance ? Je pouvais être l'un de ces malfaiteurs qui avait fui son pays pour échapper à la justice. Bon là, si les gens pensaient vraiment ça, c'est qu'ils partaient super loin dans leurs délires. Je n'ai pas une tête de méchant garçon, mais c'est vrai que de voir un garçon se balader dans la rue avec tout un tas de sacs, c'est assez flippant. Par fois, je vendais des affaires pour voyager plus léger. Au fils du temps, j'avais qu'un gros sac de voyage sur le dos et mon skate. Je n'avais pas besoin de toutes ces choses, j'étais là pour voyager et non pour me pavaner avec tout un tas d'affaires. Par moments, je regrettais de devoir revendre des affaires, comme les différentes planches que j'avais pu m'acheter. J'aurai beaucoup aimé les garder, mais voyager avec ça aurait été encore plus compliqué. J'ai pu surfer sur les différents pays et ça c'est le plus important. J'allais à chaque fois dans des villes avec plage. J'étais peut-être venu pour voyager, mais je préférai aussi profiter des différentes vagues et de me laisser glisser dessus.
Lors de mon dernier voyage, en République d'Afrique du Sud, je suis tombé malade, j'avais souvent des vertiges. Je suis donc allé voir un médecin. J'ai dû passer plusieurs exams pensant que c'était un virus que j'avais attrapé lors des différents voyages et qui venait seulement de se développer à cause du changement climatique. J'ai fait tout un tas de prise de sang, jusqu'à ce que je réalise que c'était peut-être ailleurs que dans le sang. J'ai alors avoué au médecin que j'avais eu une tumeur stade 1 au niveau du cerveau juste avant de partir pour mon petit tour du monde, et qu'en plus, ma mère était morte à cause de cette tumeur. Je me doutais que cette tumeur fût loin d'être derrière moi, et qu'un jour, elle allait me rattraper. Seulement, je n'étais loin de penser qu'elle allait revenir aussi vite. Le neurologue m'a bien confirmé ce que je pensais. La tumeur n'a pas été enlevée complètement et c'est développer au stade juste au-dessus. Je devais rentrer en France pour une nouvelle opération et qui s'est peut-être de nouveaux soins. Je savais que je devais rentrer, mais je n'avais pas envie d'en parler à qui que ce soit. Je ne veux pas qu'on soit à mes côtés par peine et qu'on me considère directement comme un grand malade. Je suis Felix, le garçon qui a la joie de vivre et ça même quand tout va mal. Je suis celui qui se fiche de ce que peuvent penser les gens, tant que je me sens bien dans ma peau. Je suis vite rentré à Paris, pour reprendre la place que j'avais laissée derrière moi. Je suis retourné auprès de ma colocataire, ne sachant pas où aller.
Cela fait déjà quelques semaines que je suis rentré, et que je squatte le canapé d'Ambre et d'Alice. J'étais bête de penser que j'allais retrouver ma chambre et mes toilettes. Je suis parti il y a un an et je ne devais pas rentrer avant un bail. Elle n'avait pas les moyens de payer les charges à elle toute seule. Alors elle a dû chercher un nouveau coloc, ou une coloc devrais-je dire. Ça fait bizarre de voir quelqu'un d'autre dans la chambre que j'ai occupé pendant six ans. Je dois accepter les faits, et rechercher un nouvel appart. En attendant, j'ai dit à Ambre que je n'avais plus un rond, ce qui est faut. Je sais que les frais hospitaliers sont chers et qu'ils ne sont pas tous remboursés. Je garde des sous pour pouvoir me faire soigner et prévoir les soins qui vont certainement être nécessaires dans quelques années, à moins que mon âme prenne son envol avant l'heure.



de paris à chez moi, il n'y a qu'un pas

PSEUDO/PRÉNOM : Australia. / mathilde. ÂGE : 20 poussières. SEXE : féminin. VILLE : toulouse, la ville rose. RAISON(S) DE L'INSCRIPTION : aahaah la question qui tue   déjà le forum est magnifique   le contexte est tout simplement parfait, et les scénarios je n'en parle pas.    IMPRESSIONS : je sens que je vais vraiment me plaire ici.    FRÉQUENCE DE CONNEXION : je ne sais pas, tout dépendra du taff que j'aurai mais au moins deux fois par semaine. UN DERNIER MOT ? BRAVOO!!  


Code:
[color=#D04040]● [/color][b]tyler blackburn[/b] aka [i]felix le-mercier[/i].
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:29

tyler + le pseudo + le titre
t'as le tiercé gagnant
excellent choix, bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:31

tyler est un excellent choix
bienvenue parmi nous, et bonne chance pour ta fichette si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas à harceler le staff, on adore ça
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:31

Mon colocataire d'amouuuuuuuuur
Merci encore de prendre le lien, c'est trop bien.
Bienvenue parmi nous, avec ce beau gosse de la mort qui tue.
Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:34

Bonsoir monsieur jetapel'incrustdansmonappart
Merci de prendre le lien Puis faut dire que le choix de l'avatar
Bienvenue ici monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:40

Merci tout le monde, c'est gentil et pas de soucis si j'ai un petit soucis je viendrais embêter le taff.

Aahaah mes petites coloc officieuses
Je vous jure de faire des liens et des RP de folies. Vous allez voir, on va bien s'amuser!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:40

Tyler :baisey2:
Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 18:59

bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
shalimar de guerlain

JE RESSEMBLE À : taylor marie hill.

CRÉDITS : moi (ava) + moi (sign).

PSEUDO : anaëlle (ou isamongus, cf. alana et cam - nan j'balance pas, salut). sinon les intimes m'appellent bilal - même si j'm'appelle pas bilal (svp cherchez pas).


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 20:16

OUEEEEEEEEEEEELCOOOOOOOOOOOOOOOOME !
bon courage pour ta fichette.



we have calcium in our bones, iron in our veins, carbon in our souls, nitrogen in our brains, 93 percent stardust with souls made of flames. we are all just stars that have people names.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 20:32

je ne connaissais pas tyler mais j'adore sa bouille ! j'aime également beaucoup le pseudo - bien que je viens de réaliser que mon ancienne proviseur adjointe s'appelait le mercier et c'était une pute -, et ton personnage a l'air tip top du slip .
bwef.
hâte de te lire - & p'têtre de rp avec toi du coup.
bienvenue ici et bonne chance pour le reste de ta fiche .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 20:50

Bienvenue ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 20:54

Hiihii merci à vous

Zéphyr: que des mauvais souvenirs alors mais ne t'en fais pas Felix ne sera pas comme elle, il est tout gentil et déconneur comme tout
aahaah mais avec grand plaisir pour le lien et le RP.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 30/11/2014, 22:13

bienvenue et trèèèèès bon choix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 12:28

TYLER
Bienvenue et bon courage pour ta fifiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 12:41

Plus ça va, plus je trouve Tyler sexy
Bienvenue . Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 14:39

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 18:46

Il me dit un truc lui... PLL ? OUIII c'est le mec là.. Caleb j'crois ! enfin bref il est mignon haha
bienvenue mon mignon donc ;) hâte de voir ta fichounette
dit nous si t'as besoin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 20:14

Merci tout le monde.

Gabrielle: Et oui c'est le tout mignon Caleb!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 20:28

bienvenue à toi sur LBD !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 23:34

Tyler est magnifique depuis qu'il s'est coupé les cheveux (oui, j'aime pas les mecs avec les cheveux longs c'est pas d'ma faute ) en plus il ressemble un peu à bertrand chameroy
bref, j'l'aime bien moi ce chaton ! CHATOUNEEEEEETTE (oui ça sera ton surnom héhé 👼 )
brefouille, j'te valide mon ptit chat, ton histoire est parfaite ♥️


Tu es officiellement validé(e)

bravo, bravo, tu es venu(e) à bout de ta fichounette et tu as été accepté(e) à Paris. maintenant tu es libre de faire tes premiers pas en toute tranquillité - mais pas trop quand même. tu débarques peut-être en solitaire alors vas vite te faire de nouveaux amis qui n'ont qu'une envie : t'avoir dans leur agenda. ne sois pas triste s'il te manque quelqu'un dans ta vie, file créer son scénario pour le voir débarquer près de toi et te redonner le sourire. non, non, c'est interdit de dormir sur un banc ! l'agence immobilière est encore ouverte alors on se dépêche ! t'as vu comme tout le monde est mignon ici ? alors n'hésite pas à débarquer sur le flood et/ou la chatbox pour devenir le number one du délire. et puis si tu nous aimes, tu peux même voter pour nous, on te fera des crêpes pour te remercier ! on est un club de folie nous, et on a hâte de partager des tas de choses avec toi ! en attendant, amuse-toi bien parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 1/12/2014, 23:38

TYLEEEEEEEEEEEEEEEEEER

#TEAMHALEBFOREVER

Bon après cette minute fangirling, je te souhaite la bienvenue... Et si ça te tente on se trouvera un lien qui roxe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat 2/12/2014, 00:23

Sarah: mais il est trop sex même avec ses cheveux longs, c'est un autre genre mais qu'est ce qu'il est
Aaahaah on voit les fan de tpmp, et c'est vrai qu'il est bien mignon ce petit
Ce surnom me va très bien, je le prends avec grand plaisir.
En tour cas merci pour la validation.

Sevan: avec grand plaisir, quand tu veux le lien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat

Revenir en haut Aller en bas

FELIX ∇ on me demande souvent si mes parents m'ont donné le prénom en regardant le pub pour chat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demande de rang spéciaux
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Preval demande aux USA d'arreter les deportations d'haitiens
» Problèmes liés à la demande d'envoi d'informations du client DOFUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VIE EN ROSE :: saison 06 :: gestion-